AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un jour spécial [libre]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Wiccan
Nouvel(le) Elève X-Men Alpha
avatar

Nombre de messages : 32
Autre(s) identité(s) : William "billy" Kaplan

Pouvoirs : Altération de la réalité

Age du perso : 21 ans
Date d'inscription : 26/02/2012

MessageSujet: Un jour spécial [libre]   Jeu 8 Mar 2012 - 16:08

Aujourd’hui était un jour spécial. Encore plus spécial que le jour ou son pouvoir était apparu. Finalement, tout était lié, si on y réfléchissait bien. Le jeune homme qui se tenait devant le miroir regardait son reflet qui lui renvoyait son sourire. Si on ne le connaissait pas, on aurait pu trouver cette attitude un rien narcissique, et, quelque part, c’était le cas. Mais ce n’est pas pour s’admirer qu’il se regardait, mais pour s’assurer qu’il ne ressemblait pas à un zombi pour son grand départ, et surtout son arrivée à l’institut. Il n’avait pas beaucoup dormis. D’abord parce qu’il se posait plein de question sur sa destination, sur les gens qu’il y rencontrerait surement, si il se ferait bien accepter parmi eux…

Ensuite parce qu’il était resté scotché à la télé suite aux événements qui se perpétraient en ce moment et cette haine théâtralisée dont il était le témoin depuis quelques jours. En voyant la réaction de ses parents, qui étaient horrifiés non seulement par les crimes anti mutants, mais aussi par les réactions mutantes violentes, il se dit qu’il aurait bien du mal à leur avouer qu’il était lui-même un mutant. Il rit sous cape en pensant que, il n’y a pas si longtemps, il se faisait une montagne de leur avouer son homosexualité. Finalement, à côté, c’était vraiment grotesque quand il y repensait.

L’homme qui était venu les voir il y a quelques temps lui avait parlé dans sa tête, directement. Oui, il s’agissait bien d’une école pour surdoués, mais surtout c’était un havre pour les gens comme lui, les mutants. Il pourrait y apprendre à maitriser son don, et être avec d’autres personnes ayant les mêmes envies et difficultés. Reste à savoir si c’était vraiment une bonne idée.

Il regarda son sac de sport, et sa petite valise, soupirant. C’était bien joli ces envies d’indépendance, mais maintenant qu’il s’apprêtait vraiment à partir, même si ce n’était pas si loin que ça, il avait une drôle d’envie de rester la… Il descendit doucement l’escalier, son sac en bandoulière. Sa mère était devant la télé, serrant nerveusement le torchon de cuisine. « Oh mon dieu, oh mon dieu » répétait elle en boucle. La gorge nouée, Wiccan se préparait à lui dire au revoir. Si elle savait qu’il était potentiellement une victime de ce carnage, elle ne le laisserait jamais partir, voyou ou non…
« M’man ? Je dois y aller… Tu sais, c’est pas loin hein ? » Elle se retourna vivement, les yeux rougis.
« Je pleure pas fiston. Enfin si, mais c’est rapport aux événements à la télé... Je sais que tu ne seras pas loin. On attend juste ton père pour y aller ». Et merde. Tout mais pas ça…

« je.. euh.. tu sais, vaudrait mieux pas que je vienne comme ça avec mes parents ça fait… Enfin tu sais, j’ vous adore, mais c’est des sérieux la bas, si je viens avec vous, ça fait le mec qui vit encore chez papa et maman et.. Non mais c’est vrai, je vis encore chez vous, c’est pas ça, c’est… Fin tu sais, rapport aux mecs , c’est des…»
« Des sérieux oui… j’ai compris… Ils savent que t’es un voyou la bas ? » Et paf ! Dans ta gueule, Billy.
« oh pardon, chéri.. je voulai pas dire ça, c’est juste, j’ai l’impression de te perdre un peu. Et j’ai peur de ce qu’il pourrait t’arriver la bas »
« Mais t’inquiètes pas, m’man. C’est pas loin, je vous appellerai tous les week ends. Je vai prendre le bus, y aura plein de monde, et ensuite un taxi, ça risque rien. »
« Un taxi ? Mais avec quel argent ? »
« Ben j’ai un peu de côté, avec mes p’tits jobs, tu sais, je n’en aurai pas pour beaucoup ».
« Tu crois peut être que je vais te laisser tomber comme une vieille chaussette, c’est ça ? » Elle se releva, et lui fourra énergiquement et maladroitement une enveloppe dans la poche de son jean, marmonnant « t’es vraiment obligé de porter des jeans aussi serrés ? »

Riant chaleureusement, Wiccan répliqua « tu sais comme moi qu’en plus d’être un voyou, je suis un allumeur » ce qui était bien sur totalement faux, enfin, pas techniquement, mais fondamentalement en tout cas ; mais il voulait qu’elle comprenne que les deux affirmations valaient autant l’une que l’autre. « Et puis ça sert à quoi de mettre un tshirt moulant si c’est pour nager dans un immonde futal avec ? ». Elle ria de bon cœur aussi, comme avant.

(…)

Après de nombreuses négociations, et l’abandon de sa valise, c’est donc avec un simple sac sur le dos que William déboula à la la station de bus, où il pourrait trouver un taxi. L’ambiance était survoltée, les gens méfiants, agressifs, et tout le monde coulaient des regards en coin, comme si tout un chacun s’attendait à se voir agresser la, tout de suite, en pleine rue. Plusieurs fois, William souhaita devenir invisible, pour ne pas subir ces regards inquiétant, et plusieurs fois, il sentit que c’était sur le point d’arriver. Fronçant les sourcils il réussit à contenir son pouvoir, se rappelant de ne pas céder à la panique, ce qui pourrait causer de graves problèmes. Manquerait plus qu’il se fasse repérer, tiens… Après de nombreux essais infructueux pour trouver un chauffeur de taxi qui ne voudrait pas l’arnaquer, il finit par capituler, grinçant des dents, et, philosophe, se dit qu’après tout l’argent reçu l’après midi même était un bonus… Répondant a « l’aimable » salutation du chauffeur par une tronche digne de sa prof de math, il prit quelques bouffées d’oxygène, la proximité d’un parc se faisant sentir. Devant l’institut, impressionné par sa grandeur, et le parc qui se dessinait effectivement devant ses yeux, Wiccan sut qu’il était arrivé. Restait à savoir si c’était la fin de son voyage ou le commencement. S’approchant de la grille, se sentant un peu benêt, il sonna , puis regarda, la main en visière, si quelqu’un approchait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Nouvel(le) Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Nephilim

Pouvoirs : Photosynthèse (comprend Immunité à l'Ebouissement et Amélioration des Capacités Respiratoires) & Facteur Guérisseur

Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Un jour spécial [libre]   Jeu 8 Mar 2012 - 17:34

Vendredi 13 Janvier – 14 : 00
    Amy avait quitté Warren depuis plusieurs heures maintenant ; ayant séchée la matinée et n’ayant pas cours l’après-midi, l’italienne n’avait plus rien à faire de sa journée. Elle n’avait de toute façon pas le courage de faire grand-chose. Le manque de sommeil ainsi les souvenirs de sa mésaventure deux nuits plus tôt ne lui laissaient guère de répit.

    Parler avec Angel lui avait été bénéfique, le professeur s’étant non seulement montrer aussi empathique et bienveillant qu’à leur rencontre, mais du fait qu’il était également sur les lieux, il savait ce que ressentait Nephilim. Leur entretient, placé sous le sceau du secret à la demande de l’élève, n’avait fait que raffermir la volonté de l’italienne à lutter pour ses idéaux.

    Les images étaient encore présentes dans son esprit, de même que les sons et les odeurs, lui faisant craindre le sommeil. Elle n’avait pas dormie depuis la nuit du massacre, et il n’était pas question qu’elle s’endorme. Elle n’était pas prête.

    Immobile, l’italienne était vêtue simplement d’un jean, de ses baskets et de son t-shirt de coton bleu sombre avec rayures violettes horizontales, qu’elle avait spécialement déchiré au niveau des omoplates pour pouvoir libérer ses ailes. Enfin, c’était un bien grand mot pour les appendices pulmonaires rouge sang qui, lorsqu’ils étaient déployés hors de son épiderme, mesuraient une vingtaine de centimètre. Toujours était-il qu’alliés à ses membranes nictitantes d’un vert émeraude, les Ala-pulmos permettait une grande partie de la collecte nécessaire à la photosynthèse.

    C’était cette photosynthèse qu’elle pratiquait depuis qu’elle était retournée à son isolement, au moins quatre heures auparavant.

    En tailleur tête tournée face à soleil, qu’elle regardait sans difficulté de ses globes oculaires pareil à des émeraudes, lisses et dénués de pupilles, ailes déployées pour absorber encore plus de dioxygène comme de dioxyde de carbone, elle était resté dans le parc, isolée du reste de l’Institut.

    Elle ne c’était pas endormie, enfin elle ne croyait pas, toujours était-il que la sonnette de l’Institut l’avait surprise par son tintement. Elle ne croyait pas avoir remarquée de sonnette lors de sa propre arrivée, un mois plus tôt, mais les portes c’étaient ouvertes d’elles-même.

    Se levant, ses ailes se rétractant sous la peau de son dos, Nephilim se dirigea vers l’entrée ; elle était curieuse de voir ce qui y attendait. Probablement des nouveaux mutants, peut-être réfugiés après la destruction de Mutant Town par les Purificateurs.

    Son visage juvénile avait une expression curieuse sur les traits alors qu’elle s’approchait de la personne qui sonnait.

    Celui qui attendait de l’autre côté du portail était quelqu’un de grand, un jeune homme athlétique. Il avait le visage fin, des cheveux d’un noir corbeau, des vêtements plutôt moulants ; cependant, se qui frappa le plus Nephilim fut le regard étrange, presque captivant, dégagé par des yeux sombres d’une grande profondeur.

    Elle eut un sourire timide à l’intention du jeune homme puis, après avoir regardée au alentour extérieurs du portail de l’Institut, appuya sur le bouton qui commandait l’ouverture des portes.

    S’écartant pour se replacer dans l’allée qui menait à l’Institut malgré les portes de fer qui s’ouvrait, Nephilim ne cessa de fixer l’inconnu de ses yeux d’émeraudes.

    - Bonjour, dit-elle simplement après quelques instants, évitant au possible de croiser le regard de l’autre, par timidité. Qu’est-ce qui vous amène ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuragi No Yoru
Nouvel(le) Elève X-Men Beta
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Kira

Pouvoirs : Hybride loup

Age du perso : 17
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: Un jour spécial [libre]   Jeu 8 Mar 2012 - 19:09

Après avoir quitter Smelther, je me dirigeai en premier lieu vers ma chambre pour ranger précieusement l'argent pour mes médicaments et surtout récupérer mon mp3. Une fois trouvé, je mis la musique à niveau assez élevé pour empêcher mon ouïe canin d'entendre l'extérieur. Je ressortis de la chambre en cachant mon visage sous ma capuche noir que je ne retirerais qu'une fois dans dans le parc.

Comme les jours précédents, on évitait au maximum mon regard, de peur de ce faire dévoré par le grand méchant loup. Au détour d'un couloir, je repris forme lupine, j'avoue que de voir un loup noir avec une tâche blanche sur l'oeil droit et des yeux vairons qui bougeait la tête sur une musique inconnu au monde extérieur. Lentement, la lumière du soleil m'éblouit.

Dehors, le temps était superbe pour un mois de janvier. Un peu frais, mais cela n'était pas un problème pour moi. La température de mon corps était un peu plus élevé que la normale. Je repris forme humain et retirai ma capuche ainsi que ma veste. Mes appendices lupins remuèrent quelques minutes. Je fis quelques pas et vit une jeune fille profitait du soleil. Ses yeux émeraudes semblaient reflétés les rayons du soleil.

Je m'approchais lentement de la jeune fille quand je la vis se levé et se dirigeait vers un jeune homme qui attendait devant le grand portail. Voulant savoir qui était cet homme, je prit forme loup et courus vers lui. Arrivé face à cet homme brun, il était musclé et semblait très jeune. Assis face à lui, je l'observai de mes yeux vairons. La jeune fille près de moi dégagé une odeur de rose et le jeune homme avait une odeur de méfiance. Il était apparemment un nouveau venu. Je lui tournai autour pour mieux l'examiné. Il ne semblait pas être une menace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wiccan
Nouvel(le) Elève X-Men Alpha
avatar

Nombre de messages : 32
Autre(s) identité(s) : William "billy" Kaplan

Pouvoirs : Altération de la réalité

Age du perso : 21 ans
Date d'inscription : 26/02/2012

MessageSujet: Re: Un jour spécial [libre]   Jeu 8 Mar 2012 - 23:11

William se balançait d’une jambe a l’autre, des fourmis semblant trouver un malin plaisir à creuser une colonie dans l’ensemble de son système nerveux. D’ailleurs il trouvait l’expression « avoir des fourmis dans les jambes » totalement conne, vu que les fourmis avaient une intelligence collective, et que, du coup, elles pourraient au moins se débrouiller pour donner une sorte de parcours à ces picotements, et pas du grand n’importe quoi comme maintenant, ce qui vous obligeait la plupart du temps à vous dandiner de façon grotesque.

Il en était la de ces réflexions hautement philosophiques, la main en visière pour s’aider à mieux voir n’ayant servis à rien, puisque, comme d’habitude, cette tête de linotte était tellement perdu dans ses pensées qu’il ne vit pas arriver l’étrange fille. Qui le regardait. Avec des yeux verts. Emeraudes. Deux en plus… Qui brillaient… Ben merde alors, lui qui était plutôt fier de son regard, ça remettait les pendules à l’heure. C’est la qu’il se dit, tout d’un coup, qu’il serait peut être pas si spécial, ici. Il voulait pas retomber dans l’anonymat, et n’être plus spécial, être de nouveau insignifiant, quelqu’un qu’on ne regarde pas. Oui. Bon. Sauf que la, il y avait bien quelqu’un qui le regardait.

Et qui lui posait une question. Fallait répondre, la, coco… Reste pas planté à rien dire. Répond. Répond !
« euh.. Salut ! » A ben bravo, pourvu que tu te lances pas dans le script de scénariis, parce que la, c’est franchement naze… « je.. On m’a dit de venir ici. Que.. Que l’on accueillait les gens comme moi… J’veux dire.. Mutant… j’veux dire… avec des pouvoirs… » Et la ? C’est mieux ? (…) Le rougissement qui montait petit à petit aux joues du jeune homme en disait long sur la bataille que se livrait sa voix sarcastique et l’autre, plus pragmatique. Il resserra maladroitement son sac à dos sur son tshirt, l’air gêné. Elle était magnifique. Tellement étrange, mais magnifique. Comme si elle reflétait la lumière du soleil, en quelque sorte.

En voila une qui avait pas besoin de retouche maquillage sur un plateau de tournage. Tournage de quoi ? D’un de tes scénarios ? Vous, ta gueule !

Bon, il avait a peu près mater sa voix sarcastique lorsqu’un autre hurluberlu s’approcha de la jeune fille et de lui-même. Il était encore plus étrange, avec des caractéristiques clairement lupine, ce qui était d'ailleurs normal pour un loup, et il se mit à lui tourner autour, avec un air pas très engageant.

Enfin, il n’y connaissait pas grand-chose en air engageant côté loup, mais le fait de se faire renifler comme ça ne lui disait rien qui vaille. Il avait transpiré surement. Tain, merde, il devait louffer si ça se trouve, entre le bus, le taxi, les frayeurs… Son déo était un truc du tonnerre, plein de machins super toxique à tous les coups, pour être efficace comme ça, mais est ce que ça suffirait ? C'était ptet le loup de la fille ? Yavait pas des lois contre ça ? Genre, on pouvait pas avoir un loup comme animal de companie ?

Manquerait plus qu’il vexe le loup ou qu’il dégage une odeur qui le ferait attaquer. « euh… Je suis William Kaplan » précisa t il auprès des deux interlocuteurs. « mais on peut aussi m’appeler Billy »… Il ne sentait pas la bouffe au moins ? Genre la viande fraiche ? Une fois, un type bizarre, assez vieux, lui avait sortit qu’il était de la jolie viande fraiche… C’était dans un bar un peu louche… Il se rappelait plus trop ou… Pourvu qu’il sente pas la viande fraiche….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Nouvel(le) Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Nephilim

Pouvoirs : Photosynthèse (comprend Immunité à l'Ebouissement et Amélioration des Capacités Respiratoires) & Facteur Guérisseur

Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Un jour spécial [libre]   Ven 9 Mar 2012 - 10:37

    La première chose qui surprit Amy lors de sa rencontre avec le nouvel élève ne vint pas de ce dernier : un loup se joignit à la fête. Nephilim en avait déjà vu, ceux peuplant l’Europe étant une sous-espèce venue d’Italie, bien qu’elle n’en ait jamais croisé en liberté, et il lui semblait que celui-ci était un peu plus grand que la norme. Il avait un pelage noir, bien qu’une tache blanche entourait son œil droit, lequel était d’une couleur différente du gauche. Un animal magnifique ; enfin un animal, rien n’était moins sur. Dans un lieu comme l’Institution Charles Xavier, il ne fallait jamais au grand jamais se fier aux apparences. Pour en avoir déjà croisé, Nephilim savait que certains mutants pouvaient se transformer en animaux.

    Le loup se déplaçait avec agilité et vitesse, mais parfaitement calme et serein. Il s’assit même à quelque pas d’Amy, cette dernière le regardant avec un air perplexe. Lorsqu’il se remit en mouvement, tournant autour du nouveau venu, Nephilim tourna également son regard vers ce dernier.

    La présence du loup était rassurante comme étrange. Enfin, étrange à l’Institut, c’était un terme typique. Rassurante, car il faisait à l’évidence parti de l’établissement.

    Le nouveau venu, déjà bien mal à l’aise face à Nephilim, le fut encore plus face au canidé.

    Après un salut aussi bref qu’intimidé, une explication dans les mêmes tons, l’autre se mit à paniquer. Sourcils levés et rapprochés, paupières supérieures relevées, paupières inférieures tendues, lèvres tirées à l’horizontale vers l’extérieur du visage et bouche légèrement ouverte : peur. Nephilim savait lire sur les visages, et elle ferait mieux d’intervenir rapidement.

    Le nouvel élève était visiblement plus timide qu’elle-même, elle devait donc faire un effort pour casser les barrières.

    - Amy de Lauro, se présenta-t-elle quant l’autre en eut fait de même, reportant son regard sur le nouvel élève.

    Clignant des yeux pour replier ses membranes nictitantes et révéler ses yeux marron, Nephilim s’avança d’un pas.

    Un nouveau mutant à l’Institut, qui plus est en cette période troublée, il valait mieux de pas l’effrayer. Rassemblant sa volonté, l’italienne fit un sourire accueillant à William, bien qu’elle ne parvint à dissimuler la pointe de gène qu’elle ressentait face au regard qu’il lui lançait.

    - Je t’en pris, rentre. Tu ne vas pas rester à la porte n’est-ce pas ?

    Joignant le geste à la parole, l’italienne lui désigna le reste de la propriété derrière elle. Amy savait que son aspect « normal » retrouvé, elle n’était plus guère impressionnante, du haut de son mètre soixante ; cependant, elle avait également conscience de la présence, plus intimidante, du canidé, à ses côtés.

    - Je sais pas si tu me comprends, mais là tu fais stresser Billy, lança-t-elle à l’intention du loup.

    Parler à un loup pouvait sembler inutile, car s’il était véritablement un animal, il était probable qu’il n’eut pas comprit, tandis que s’il était un polymorphe, il était probablement déjà arrivé aux conclusions mises en évidences par Nephilim.

    - Il n’est pas agressif, fit remarquer l’italienne au nouveau venu. Il a juste l’air, curieux. Inutile de paniquer, il n’y a pas de danger ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuragi No Yoru
Nouvel(le) Elève X-Men Beta
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Kira

Pouvoirs : Hybride loup

Age du perso : 17
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: Un jour spécial [libre]   Ven 9 Mar 2012 - 13:26

Je sentais la peur s'émaner du jeune homme. Je reculais doucement tout en le fixant, il ne dégageait aucune animosité mais mon apparence lupine le mettait franchement mal à l'aise. Je vis sa main raffermir sa prise sur la bretelle de son sac rouge. Je haussai un sourcil, bon d'accord, sur mon visage canin, cela me donnais une expression étrange. Il n'allait pas croire que j'allais le manger si ? Je passai ma patte sur ma truffe pour me faire sortir cette idée absurde de la tête.
Après tout, je sais que dans les contes, le loup est le dévoreur d'enfants et d'humains, la bête noire à abattre le plus rapidement possible, mais quand même... Quoique... Les gens sont violent avec les mutants cela en est de même avec les loups...

Ses deux jeunes gens ne dégageaient aucune animosité, pour mon écart. Je m'assis en écoutant leur discussion. Alors La jeune fille se prénommé Amy de Lauro, quel jolie nom... Et le jeune homme était William Kaplan dit Billy, William était un prénom noble si je me souvenais bien mais pourquoi Billy ? Sans doute cela était son deuxième prénom. Je me plongeai dans une intense réflexion en battant la queue contre le sol quand je fus sortis de mes pensées par la voix douce de la demoiselle Amy de Lauro :

- Je sais pas si tu me comprends, mais là tu fais stresser Billy... Il n’est pas agressif, Il a juste l’air, curieux. Inutile de paniquer, il n’y a pas de danger ici.

Sur le coup, je sursautai en me rendant compte que j'avais pas étais des plus accueillant. Je fixai les yeux devenu marrons de la jeune fille puis ceux de Billy. De l'incompréhension passa dans mes yeux vairons. Moi dangereux ? Je n'attaque pas sans raison, enfin l'incident avec Smelther était une exception. Je repassais une main sur ma truffe et baissais les oreilles. Je ne savais plus où me mettre. Sans m'en rendre compte, je lui déclarai :

-Désolé, je voulais pas vous faire peur...

Me rendant compte de mes paroles, je reculais doucement de peur de subir une réaction exagéré de la part des deux personnes en face de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wiccan
Nouvel(le) Elève X-Men Alpha
avatar

Nombre de messages : 32
Autre(s) identité(s) : William "billy" Kaplan

Pouvoirs : Altération de la réalité

Age du perso : 21 ans
Date d'inscription : 26/02/2012

MessageSujet: Re: Un jour spécial [libre]   Ven 9 Mar 2012 - 16:35

Pas forcément rassuré par le loup, soit dit en passant magnifique, qui lui tournait autour, il s’aperçu tout de même que la fille paraissait surprise de le voir aussi. Bon. Donc il n’était pas à elle. Sauf que elle, elle ne flippait pas du tout, ce qui était presque vexant. Fallait montrer bonne figure, surtout à son arrivée. Il n’allait pas passer pour un lâche quand même. Et puis le lupin n’avait pas encore montré les crocs… Pas vraiment en tout cas. Au cas où, il ne fit pas de mouvement brusque. Si ça se trouve c’était un mutant.. Ben oui banane, tu sais ou tu es non ? ! Oui bon.

C’était surement un mutant. Un mec ou une nana capable de se transformer, ou bien de commander aux animaux… Ou encore un mutant capable de lui montrer n’importe quelle illusion. Bref. C’était un genre de bizutage si ça se trouve ? C’est pour ça que ça ressemblait vaguement à un conte ? Il avait hâte de voir la gueule de mère grand.

Il fit donc, comme le suggérait Amy, quelques pas vers sa direction, histoire de ne pas rester planté devant la bobinette… Ouais, enfin l’interphone quoi. Au passage, la jolie jeune fille avait paumé ses lentilles colorantes, mais ses yeux restaient jolis.

« Merci. Ben non, faire tout ce chemin pour pas entrer, ce serait con… Enfin.. je viens pas de si loin que ça, c’est juste… C’était vachement long, avec tous ces gens qui flippent partout. La ville est une vraie pile électrique. Avec les derniers événements, plus personnes ne fait confiance à l’autre. » Tout en marchant, il regardait, émerveillé, l’endroit ou il avait atterrit. C’était grand, beau, et isolé. Idéal quoi. Enfin faudrait pas que ce soit trop isolé non plus… « M’sieur Xavier est passé chez moi, il y a quelques temps déjà. J’ai pris le temps de réfléchir… et me voila… »

Elle enfonça la pierre en parlant directement au loup, lui précisant qu’il faisait stresser william. Ce qui était vrai. Sauf que ELLE, elle stressait pas. Le moins qu’il puisse faire, c’était de faire semblant d’être cool, genre « je rencontre des loups tout le temps ». Il se donna une petite impulsion mentale, histoire de dégourdir son dos et ses jambes. Les fourmis furent toutes perturbées et se barrèrent fissa.

Il regarda bravement le loup dans les yeux. C’est ce moment que choisis ce dernier pour lui parler. OK. Tournant sur lui-même, William chercha les caméras cachés, tordant comiquement la bouche.

« Bon alors je m’attendais à voir à peu près tout ici, mais un loup qui parle, vous faites fort, sur ce coup la… Je sens que je vais pas m’ennuyer ici moi. ». Il était quand même curieux de connaitre les activités proposées aux élèves ici. Apprendre à maitriser ses pouvoirs, ça, il le savait déjà. Mais il souhaitait apprendre tout court, aussi, car justement la connaissance était intimement liée au développement de son emprise sur son don chaotique.

Il sourit pleinement à ces deux inconnus, bien décidé à pas faire marrer les types qui filmaient avec les caméras cachés…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Nouvel(le) Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Nephilim

Pouvoirs : Photosynthèse (comprend Immunité à l'Ebouissement et Amélioration des Capacités Respiratoires) & Facteur Guérisseur

Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Un jour spécial [libre]   Ven 9 Mar 2012 - 17:14

    William s’avança à l’invitation d’Amy, parlant chaotiquement de son voyage jusqu’ici et de la tension créée par les derniers événements. Nephilim eut un instant de tristesse ; c’était vrai, même si les mutants n’étaient pas toujours, ou même souvent, appréciés, la violence des Purificateurs avait choquée l’opinion publique. Mais cela n’irait pas plus loin, à l’avis de l’italienne. On ne pouvait comprendre la peur et la douleur de pareille tragédie à moins de l’avoir vécue.

    Inspirant profondément pour rester calme et ne pas repenser à son expérience traumatisante de la nuit précédente, Amy se concentra à nouveau sur les deux autres. Billy tenta de se détendre comme il put, fixant le loup, surprit du fait que Nephilim lui eut parlé.

    Le loup, lui, avait une attitude bien humaine ; il recula face au malaise de William, se grattant la truffe puis se rassit pour écouter la discussion. Il sursauta même aux paroles de Nephilim a son égard ; preuve qu’il les comprenait. Cependant, ce fut au tour de l’italienne d’être surprise lorsqu’il répliqua qu’il ne voulait en rien être effrayant.

    Il parlait ! La surprise d’Amy se transforma rapidement en contentement. Déjà, c’était un polymorphe animal, ce qui signifiait qu’il comprenait parfaitement la situation, et de plus cela en faisait un autre élève de l’Institution Xavier. Enfin, s’il était capable de communiquer sous sa forme animale, cela simplifierait les choses. Le précédent zoomorphe rencontré par Nephilim se devait de reprendre sa forme humaine pour communiquer, avec les problèmes de nudité que cela entrainait.

    Le Loup recula doucement, et Amy regretta de ne pouvoir lire sur son visage. Etait-il effrayé ?

    William de son côté, tournait sur lui-même à la recherche d’un quelques objets dont Amy ignorait la consistance, une drôle d’expression sur le visage.

    - Bienvenu à l’Institut, répondit simplement l’italienne face à la remarque de William. Se retournant vers le Loup, elle poursuivit : Et toi, ça fait longtemps que t’es ici ?

    Ils étaient visiblement tous trois mal à l’aise, mais elle était bien meilleure actrice que les deux autres. Sa rationalité lui permettait de lui montrer la nécessité de la chose et de limiter sa timidité : William était nouveau, comme elle-même il n’y avait pas si longtemps, et devait être guidé. Elle était venue l’accueillir, donc cette charge lui revenait. De plus, le manque d’assurance et la passivité de Billy étaient rassurants, dans le sens où ils comprendraient très bien l’un l’autre la gêne que pouvait ressentir l’autre parti. Le Loup quant à lui était le seul à ne pas être sous forme humaine, ce qui pouvait déjà le mettre à part, et avait peut-être craint les réactions face au fait qu’il parla. Nephilim avait en effet encaissé bien mieux la surprise que William ; elle ne cessait de s’émerveiller des dons divers et variés qu’il lui était donné de voir, là où la plupart des gens se contentait d’avoir peur. Bon, des fois, c’était justifié, comme avec le don de Berserk de Kjerstin, mais face à un loup, ne pouvait-on admirer l’union de deux natures ?

    Cette pensée l’amena à s’interroger sur le don du nouveau, mais elle n’aurait osé lui demander, et dans son état c’était pas une bonne idée de toute façon. A moins qu’il n’amène le sujet, ce n’était pas elle qui le pauserait. Sa curiosité serait également tempérée par sa rationalité (et sa timidité, même si en cercle restreint, elle ne posait pas trop de problème).

    Lorsqu’elle se retourna de nouveau, William souriait. Un sourire forcé. Amy se sentie malaisée, et détourna les yeux, pinçant les lèvres.

    Pour le coup, elle ne savait pas quoi dire. Billy essayait probablement simplement de faire bonne impression.

    S'ils restaient tous les trois dans leurs gênes respectives, ils allaient pas beaucoup avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuragi No Yoru
Nouvel(le) Elève X-Men Beta
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Kira

Pouvoirs : Hybride loup

Age du perso : 17
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: Un jour spécial [libre]   Ven 9 Mar 2012 - 17:51

Voyant la gêne que j'avais sans doute provoqué, je me sentis quelques instants mal à l'aise. En voyant William cherché les caméras ou un quelconque indice pour savoir si c'était un canular. Ce n'était en aucun cas un canular ou un bizutage, juste mon pouvoir de métamorphose limité au loup. Amy me posa alors la question de mon ancienneté dans l'institut Xavier.

-Cela fait quelques mois, mais il faut croire que les gens ont peur des loups. Très bonne déduction sur mes attentions mademoiselle Amy de Lauro.

Je lui sourit doucement, révélant mes crocs. Cela donnait une grimace qu'autre chose. Je me concentrai sur mon apparence et repris forme humaine, mes vêtements noirs étaient toujours en place, rien ne s'était déchirer en comparaison à la crise que j'avais eu quelques heures plus tôt. Je bougeai rapidement mes oreilles canines. Mon long manteau noir caché mon dernier appendice lupin, à savoir ma queue de loup. Mes yeux vairons avait fait place à deux yeux azur. Je m'étirais un instant et reposais mon regard sur William.

-Bienvenue, je m'appelle Kuragi no Yoru. Je suis désolé de vous avoir fait peur... C'est très rare que je parle sous mon apparence de loup.

Souviens toi des réactions des gens... Me rappela ma voix de la conscience. Et elle avait souvent raison, cette teigne de voix intérieur. Je n'étais pas vraiment rassuré même avec mon apparence d'humain. Être un loup avait des avantages, les gens ne s'approchent pas souvent des loups, il suffit de montré les crocs et ont vous laisse en paix. Les plus pieux offre un moutons en échange, le loup ne s'attaque pas aux humains. Cela est dans la théorie des croyants et des superstitieux.

Je penchais la tête sur le côté en attendant une relance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wiccan
Nouvel(le) Elève X-Men Alpha
avatar

Nombre de messages : 32
Autre(s) identité(s) : William "billy" Kaplan

Pouvoirs : Altération de la réalité

Age du perso : 21 ans
Date d'inscription : 26/02/2012

MessageSujet: Re: Un jour spécial [libre]   Sam 10 Mar 2012 - 8:23

Bon, il était peut être temps de relâcher la pression non ? Après tout, en venant ici, c’était relativement logique de penser qu’il ferait face assez régulièrement à des surprises en tout genre. Une fille avec les yeux qui brillent et un loup qui parle, ça deviendrait surement, un jour, son lot quotidien. Comme souvent avec Wiccan, le simple fait de poser les choses, en une sorte de détachement mental, rendait tout beaucoup plus acceptable. Du coup, le loup, c’était un camarade potentiel de plus, voila. Tranquille. Cool.

Ça marchait à chaque fois. A se demander si il ne s’influençait pas lui-même avec son pouvoir. Mais il savait que non, sinon ça aurait été trop simple et il n’aurait pas eut ses crises qui lui avaient taillées une sale réputation. Mais il faut dire qu’il y avait des avantages à passer pour un voyou. On lui fichait souvent une paix royale. Le seul hic, c’est que c’était totalement injuste et que ça le rongeait de l’intérieur. Mais tout ça était du passé. Pas si lointain que ça, mais quand même. Et puis il comptait bien apprendre et progresser ici, c’était le but…
William sourit franchement ce coup ci aux deux comparses, laissant tomber son jeu d’acteur, au demeurant pas très convainquant. Il y avait pas de bizutage. Du moins, pas pour le moment. Alors qu’elle demandait au loup si ça faisait longtemps qu’il était la, William se dégourdit les muscles de la nuque, soulagé, en attendant la réponse du lupin.

Le moins qu’on pouvait dire, c’est qu’il soignait son entrée. Le loup fit donc place à un jeune homme, en long manteau. Bizarrement, ça ne le surpris pas plus que ça. Et c’était même logique, au final. William préférait ça à un illusionniste, au moins kuragi, puisque c’était son nom, ne trichait pas.

« désolé si je vous ai paru space. En fait, j’ai bien été stressé par ma virée en ville avant de venir ici, et par ce connard de chauffeur de taxi qui m’a bouloté mes économies. J’aurai pu venir autrement, mais je ne préférai pas avec le stress ambiant. Mes… pouvoirs sont pas fiables quand je suis angoissé. Et puis, chepa… Je m’attendais plus ou moins à un bizutage, j’ai tellement eut d’embrouille à tous les endroits ou je venai jusqu’ici..»Sans compter qu’il connaissait pas vraiment les lieux, et qu’il y avait mieux comme arrivée que de se planter dans la grille d’entrée, comme un trophée.. IL haussa les épaules, philosophe…

Inconsciemment, william pencha légèrement la tête de côté, pour que ses yeux rencontrent correctement ceux de l’homme loup. Il redressa le visage pour s’adresser aussi bien à Kuragi qu’à Amy. « Ben… Disons que jusqu’à récemment, j’étais un peu le punchingball ball attitré de certains « camarades »… Les habitudes ont la vie dure, alors je suis d’un naturel méfiant… Mais je me soigne » conclue t il avec un rire franc et chaleureux, son visage illuminé comme souvent lorsqu’il ressentait une vraie joie. C’était bien le cas, car il était loin de tous ces connards qui lui avait rendu la vie infernale, et, peut être, loin de ses emmerdes. Ici il pouvait commencer une nouvelle vie… Le temps lui dirait assez vite si il avait tord ou raison….

« alors, au fait, faut que je m’inscrive kekpart ? Ou un truc du genre ? Vous êtes la depuis longtemps vous ? Et… euh.. c’est un peu comme à la fac ? Faut choisir des options ?... » il soupira… « désolé, chui une vrai pipelette, c’est juste que je suis trop heureux de me barrer de toute cette merde… j’veux dire… » un haussement d’épaule supplémentaire conclua sa diatribe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Nouvel(le) Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Nephilim

Pouvoirs : Photosynthèse (comprend Immunité à l'Ebouissement et Amélioration des Capacités Respiratoires) & Facteur Guérisseur

Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Un jour spécial [libre]   Sam 10 Mar 2012 - 10:47

    William se détendit, souriant véritablement cette fois, ce à quoi Amy répondit de même, par mimétisme. Le Loup, lui, répondit à Nephilim qu’il était à l’Institut depuis quelques mois, la félicita pour ses déductions et l’appela mademoiselle, puis ses babines se retroussèrent, révélant ses crocs. C’était quoi ça, un sourire ?

    Amy n’avait jamais eut peur des loups, puisque l’espèce commune de l’Europe n’était en rien dangereuse pour l’homme ; ni même agressive, d’ailleurs. Les vieux comptes hérités du moyen âge décrivaient une espèce pouvant peser jusqu’à 80kg, alors que ceux que l’on rencontrait désormais en Europe faisaient dans les 25 kilos tout mouillés.

    Toujours était-il qu’elle fut surprise lorsqu’il décida de changer, reprenant sa forme humaine. Le Loup était aussi grand que William, avec des cheveux bruns et des yeux azur, d’une silhouette plutôt frêle. Nouvelle surprise pour Nephilim ; la précédente zoomorphe qu’elle avait rencontré était, ce qui semblait logique, incapable de transformer sa tenue lorsqu’elle se morphait, et devait donc la récupérer à son retour à l’apparence humaine. Ce n’était visiblement pas le cas de l’autre élève : il était vêtu d’un grand manteau noir. Amy le trouvait plus intimidant sous forme humaine que son forme canine.

    Il se présenta, Kuragi No Yoru, et s’excusa une nouvelle fois d’avoir surprit tout le monde en parlant sous sa forme animale, ce qui n’était pas courant.

    William s’excusa également s’il avait paru étrange, prétextant qu’il était non seulement stressé par l’accueil, ce qui aurait été normal, mais également par le climat de New York, ce qui semblait logique aussi. Les seuls qui n’avaient pas été choqués par les actes des Purificateurs devaient être ses derniers, car même ceux qui n’aimaient pas les mutants devaient avoir en horreur le massacre qu’ils avaient commit, par simple humanité. Amy se pinça les lèvres à la pensée des évènements récents ; elle devrait s’endurcir, les accepter, car les refouler loin de ses pensées ne servait à rien. Mais pour l’instant, elle avait autre chose à faire.

    Billy avait donné d’autres informations sur lui-même dans son discours : ses pouvoirs, quels qu’ils fussent, étaient liés à son état émotionnel ; ainsi, il les maîtrisait moins en cas de stress. Il s’attendait également à un bizutage. Amy eut un air perplexe à cette parole ; bizutage, elle ne connaissait pas ce mot. Elle était trilingue, mais il lui manquait encore certaines notions dans les autres langues que son italien natal, surtout concernant les néologismes. La suite de la phrase de William permit néanmoins de la renseigner sur les effets d’un bizutage : des emmerdes. Non, il n’y avait pas vraiment ce genre de chose à l’Institut, du moins à la connaissance de Nephilim. On venait justement ici pour ne pas en avoir, des ennuis.

    Billy poursuivit en se déclarant l’oméga de son ancien groupe de pair, ce qui justifiait son naturel méfiant ; il termina cependant par une blague ponctuée par un rire charmant, qui magnifia son visage. Nephilim sourit un fois de plus, la gaité étant contagieuse.

    - T’en fais pas, c’est normal d’être excité lorsque l’on découvre un nouveau lieu, particulièrement un lieu comme l’Institut. Pour les inscriptions, c’est à la vie scolaire que ça se passe, ou dans le hall si on trouve un membre du personnel. Perso, je suis arrivée il y a un peu plus d’un mois, mais j’ai un statut particulier pour les cours. J’ai pas eut la chance de rencontrer le professeur Charles Xavier, donc je fais ma licence de psycho en externe, mais je réside ici et suis certaines matières normalement. Concernant le cursus à l’Institut, il y a des cours pour tous les âges, cependant ceux ayant terminé la Hight School, ou l’équivalent du Lycée en Europe, cela se gère comme une fac : tu t’inscris aux cours qui t’intéresses. Tu compte faire quoi ? Comme études, s’entend. Et de ton côté, Kuragi, tu es simplement résident ou tu suis également un cursus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuragi No Yoru
Nouvel(le) Elève X-Men Beta
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Kira

Pouvoirs : Hybride loup

Age du perso : 17
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: Un jour spécial [libre]   Sam 10 Mar 2012 - 15:44

L'atmosphère se détendit doucement. William semblait être plus à l'aise qu'il y a encore quelques minutes, quand à Amy, elle semblait de nature réservé mais la joie de vivre respirait de cette jeune fille. Elle me fit penser quelques instants à ma petite soeur. Toujours souriante et pétillante.

En entendant le parcours de William dans la grande ville qu'est New York, je ne pus m'empêchai de me souvenir de mon arrivée. Pour ma part, c'est le professeur Xavier qui m'avait ramené à l'institut, je n'aurais pas pus bougé de l'église où j'avais trouvé refuge. En partant du principe que j'étais un monstre et non un mutant, le calcul était vite fait. Sans parlé de ses crises qui se déclenche sans raison.

Les bizutages n'étaient pas vraiment monnaie courante à l'institut. Étant donner la peur des autres ou le mal aise collectif, les bizutages n'avaient pas lieu d'être en cet endroit. Il devait sans doute y avoir quelques tensions entre certains élèves, dû à leur personnalité ou à leur pouvoirs. C'est sur que si on met un chat avec un chien, il risque d'y avoir des étincelles. C'est la loi de la nature, cependant un chat peut très bien avoir l'avantage sur un chien, grâce à son expérience ou sa ruse. Il y a toujours un juste milieu.

Je sentis mon appendice lupin battre la mesure sous mon long manteau noir, le métronome naturel qui était rattaché à mon corps me permettait de sentir un léger changement, même infime que cela soit atmosphérique ou psychologique. Le changement d'atmosphère qui s'était opérer il y a quelques minutes avait actionné le métronome canin que l'on nomme queue animale.

Les pouvoirs de William étaient liés a son état émotionnel comme beaucoup des pensionnaires de l'institut. Son penchant naturel pour la méfiance me fit sourire, je me revoyais en arrivant dans ce manoir, la capuche couvrant parfaitement mon visage. Le fait qu'il se considère comme une vrai pipelette était pour moi naturel. On devient social ainsi.

La question des études me mit soudain mal à l'aise, je me mordillai l'intérieur de la joue en les observant. Je réfléchis quelques instants et tenta de formé une réponse claire dans mon esprit.

-Et bien, j'ai beaucoup de retard scolaire donc je suis un cursus normal avec options musique et dessin. J'ai étais déscolarisé à 12 ans, mon niveau scolaire est, normalement, celui d'un enfant de douze ans, mais quand je me suis tiré de chez moi, j'ai volé quelques livres dans les établissements du village. En arrivant en ville, je volai des livres un peu partout et apprenais chaque choses. Je me retrouve avec le niveau scolaire d'un élève de seconde.

Je passai nerveusement une main dans les cheveux.

-Finalement, les livres m'ont sauvé, en quelques sortes. Mais je compte bien remonté mon niveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wiccan
Nouvel(le) Elève X-Men Alpha
avatar

Nombre de messages : 32
Autre(s) identité(s) : William "billy" Kaplan

Pouvoirs : Altération de la réalité

Age du perso : 21 ans
Date d'inscription : 26/02/2012

MessageSujet: Re: Un jour spécial [libre]   Dim 11 Mar 2012 - 7:57

La suite prenait une tournure presque normale. Pour un peu, si il mettait de côté qu’il venait d’assister à la transformation d’un loup en homme, tout était on ne peut plus normal. Un peu comme une rentrée à la fac, ou les élèves discutaient des profs, des options, des cursus, des cours à choisir.

Sauf que la ce serait une fac pour mega richards, vu qu’il y avait carrément un parc pour l’école, et que la bâtisse qu’il devinait au loin pouvait loger une armée… Mais après tout, c’était, en quelque sorte, une école d’élite… Visiblement Amy était très à l’aise et avait décidé de prendre les choses en main, et de faire le guide. Ce qui lui convenait parfaitement. Elle avait un léger accent italien, ce qui était toujours agréable à entendre. En l’espace de quelques minutes, il avait déjà lâché qu’il se faisait maltraiter à son ancien bahut… Faudrait p’tet voir à pas tout balancer comme ça, coco… Faut garder une part de mystère, sinon tu vas retomber dans l’anonymat le plus complet… Et ça, c’est pas cool du tout…

Pas de bizutage, donc… En même temps, vu le contexte, c’était assez logique. Rien que d’imaginer le carnage que ce serait si un mutant pêtait un plomb au moment du bizut, valait mieux, effectivement, que les élèves s’abstiennent… Et puis faut dire que le climat actuel, avec les attaques et tout, ça favorisait pas spécialement la déconne.

Tout en marchant, Amy expliqua un peu le fonctionnement scolaire. On pouvait donc suivre une partie des cours ici, et une autre à l’extérieur. Intéressant. Ça permettait du coup de ne pas trop être en vase clos. Billy avait tout de même un paradoxe à régler : une soif de liberté et un besoin de protection. Oh, bien sur, maintenant il pouvait se protéger tout seul comme un grand. Ce n’est pas de protection physique dont il avait besoin, mais psychologique. Il lui fallait une personne stable, sur qui compter, sur qui se reposer.

« ben… En fait, j’ai pas vraiment réfléchit à une orientation précise pour les études… J’veux dire, si ça ne tenait qu’a moi, j’apprendrais la musique… Tout le monde dit que je chante bien, et que j’ai une jolie voix. Si j'arrivait à composer, ça pourrait être simpa.. Mais c'est qu'un rêve, on peut pas tout faire...Pour mon pouvoir, il faut que j’apprenne le plus de trucs possibles, pour pouvoir agir sans trop de hasard. Physiques, mathématiques, histoire, psychologie, biologie, biochimie etc… Rien que de penser à tout ce que je dois ingurgiter, ça me file le bourdon. Mais pas le choix, je ne peux pas me contenter de tout changer sans maitriser vraiment ce que je change… ça peut être dangereux pour les gens, l’environnement ou… enfin pleins de trucs » Le fait est que, dans l’absolu, il pouvait même se fiche éperdument des lois physiques. Sauf que pour faire ça, il lui fallait une très grande concentration, et que, en cas de stress, il n’arrivait pas à avoir cette concentration. Aussi, pour ce faciliter la vie, il comptait reproduire certains effets en comprenant à l’avance ce qu’il changeait, pour ne pas à avoir à se concentrer autant… Donc pas le choix : ingurgiter des connaissances…

Il entendit ensuite Kuragi parler de sa façon personnelle d’apprendre. Merde, il en avait chié visiblement. Dire que William osait se plaindre de son pouvoir, de ce que ça impliquait comme discipline. Des mecs comme Kuragi, eux, devaient se cacher, fuir, survivre plutôt que vivre. Il ressentit une grande tristesse. « ben on est tous ici pour apprendre, kuragi, t’inquietes… L’auto apprentissage à des limites, c’est pour ça que je viens aussi… Je crois pas que je vai vraiment briller en math ou en physique, par exemple… ».

Il se retourna de nouveau vers Amy. « Par contre, c’est intéressant de pouvoir suivre une partie des études dehors… Psycho hein ? J’aurai surement des trucs à te demander..Et sinon, pour les.. euh.. dons ? Ya des trucs particuliers ? Des entrainements, ce genre de trucs ? Les profs sont cools ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Nouvel(le) Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Nephilim

Pouvoirs : Photosynthèse (comprend Immunité à l'Ebouissement et Amélioration des Capacités Respiratoires) & Facteur Guérisseur

Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Un jour spécial [libre]   Dim 11 Mar 2012 - 11:00

    Kuragi eut des regrets lorsque William évoqua son parcours dans New York ; son expérience personnelle semblait avoir été plus difficile qu’il ne le laissait paraitre. Il sourit néanmoins à l’évocation de la méfiance envers autrui, un sentiment qu’il devait probablement bien connaitre.

    William prit ensuite la parole, expliquant qu’il n’avait pas réellement prévus d’études à faire en venant ici ; c’était pour cela que Forge avait été aussi surprit qu’Amy sache déjà se qu’elle voulait faire en arrivant à l’Institut, la plupart des élèves s’y rendant visiblement en première raison pour leurs pouvoirs, ensuite pour leurs études. Elle, cela avait été l’inverse : les pouvoirs avaient influencé pour le choix de ce lieu, et même pas qu’un peu, mais elle avait voulut le cursus de psychologie, et s’y était inscrite car le Professeur Xavier était sensé l’enseigner. Cependant, l’homme n’avait pas le temps pour cela, et ça n'irait pas en s’arrangeant.

    Toujours était-il que Billy s’intéressait particulièrement à musique, mais voulait progresser en un peu tout, pour son pouvoir. Qu’entendait-il par là ?

    Amy eut une expression perplexe quant il expliqua qu’il ne pouvait se contenter de tout changer sans maîtriser ce qu’il changeait, tant et si bien que la blague de Billy lui passa totalement au-dessus de la tête. Nephilim ne parvenait pas à cerner le pouvoir du nouveau ; Kuragi avait fait la démonstration de ses dons dès son arrivée, tandis qu’elle en avait montré l’aspect physique, mais son don n’avait rien d’impressionnant. Par contre, William semblait posséder un don dangereux, selon ses propres dires, qui lui permettait de changer « plein de truck ». Si elle n’avait pas considérer cela comme très personnelle, l’italienne se serait empressée d’assouvir sa curiosité concernant la mutation du nouveau ; mais elle n’osait pas.

    Kuragi parla également de sa scolarité bien plus éphémère et chaotique. Déscolarisé à 12 ans, il avait fugué et avait tout fait en autodidactisme depuis lors. A l’Institut, il était sur un cursus normal avec option musique et dessin ; cela lui faisait déjà un point commun avec William. Il déclara finalement avoir un niveau de seconde ; cependant, Nephilim ne put s’empêcher de ce demandé à quelle seconde il faisait référence. Dans le système scolaire américain, si elle ne se trompait pas, la seconde faisait parti de l’elementary school, l’équivalent de la primaire européenne, ce qui était moins que le niveau qu’il aurait dû avoir à douze ans, qui correspondait à la septième année de scolarisation. Après, rien n’indiquait à l’italienne que Kuragi était américain ; et aux vues de son expérience personnelle, creuser du côté de son passé n’était pas une bonne idée pour l’instant.

    Le Zoomorphe conclut avec un lissage de cheveux qu’il avait bien l’intention de remonter son niveau. William, avait beaucoup d’empathie, déclara qu’ils étaient tous ici pour apprendre.

    - Si t’as besoin d’aide pour des révisions ou quoi, je pourrais peut-être te la fournir ; bon, j’ai fait un liceo linguistique, avec pour langue anglais, français et allemand, donc puisque les programmes ne sont pas les mêmes, c’est surtout en langues que je pourrais aider.

    L’anglais, le français et l’italien, elle les maîtrisait ; l’allemand un peu, moins, voir même beaucoup moins. Mais elle ne pensait pas avoir affaire à des gens intéressés par l’allemand ; la plupart des gens étudiaient une langue pour son aspect culturel, et l’Allemagne n’ayant eut que peu de colonies par le passé, sa langue ne s’était pas beaucoup étendue. Bon, si elle avait affaire à des hispanisants, ce qui était plus probable, l’italienne ne serait d’aucune utilité.

    Lorsque William s’intéressa au cursus externe de Nephilim, celle-ci eut un geste de gène. Déjà attirer l’attention directement, surtout de manière assez inattendue, la surprenait dans sa timidité, mais c’était l’affaire avec les cours externes qui la gênait le plus.

    - Les cours externes, c’est ce qui fait que mon cas est spécial : mon visa d’étude reste valide uniquement si je fais les études pour lesquelles je suis venue, à savoir la psycho. L’Institut n’étant pas en mesure de me les fournir, le Prof X étant trop surbooké pour les assurer, j’ai fait une demande à une autre fac, et j’ai fait modifier le certificat de scolarité par un avocat. Rien de bien compliqué en fait, juste un détail juridique. Mais si je peux t’aider, n’hésite pas. Après sa va pas casser des briques non-plus, puisque je ne m’y suis rendue qu’en début de semaine. La bibliothèque de l’Institut contient les livres du cursus de psycho, c’est comme cela que j’ai put me maintenir à un niveau correct malgré l’absence de cour. Pour les dons, il y a des cours spécialement aménagés pour s’exercer à leur maîtrise, mais les miens étant passifs, je pense que Kuragi pourra mieux expliquer que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuragi No Yoru
Nouvel(le) Elève X-Men Beta
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Kira

Pouvoirs : Hybride loup

Age du perso : 17
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: Un jour spécial [libre]   Dim 11 Mar 2012 - 16:32

L'espace d'un instant, j'eu l'impression que le regard d'Amy lisait en moi, bien plus que celui des autres membres de l'institut. Je passais nerveusement la main sur ma nuque, le tatouage était bien là. J'avais bien vu le regard perplexe de la jeune fille quand j'avais annoncé être d'un niveau Seconde. Je parlé d'une seconde dans un lycée français ou japonais soit la première année de lycée. C'est vrai que les années scolaires n'étaient pas noté de la même manière selon les pays. Je me basai principalement sur la notation japonaise ou française, rarement ailleurs.

-Un niveau seconde dans un lycée français, voilà mon niveau. Précisai-je avec un petit sourire.

Mais qu'importe, les paroles de William me firent sourire. On était tous sur le même niveau d'apprentissage, j'avais bien vu des gens plus âgés assisté au cours. Je ne me sentais en aucun cas exclu de toutes ses personnes si différentes et si proches.

Je fus surpris par le nombre de langues que maîtrisé la jeune fille. Le fait qu'elle maîtrise le français pouvais peut être approfondir mes connaissances sur cette langue si noble. Je lui répondis que ce serais avec plaisir pour approfondir mon français.

Les pouvoirs de Billy m'intriguèrent grandement, mais aucune demande particulière sur des précisions de pouvoirs. Le moment n'était pas encore venu pour demandé ce genre de chose. Je n'avais pas fait dans la dentelle en arrivant directement en loup et en me métamorphosant. Mais à par les yeux émeraudes qui redeviennent marrons pour Amy, je ne connaissais absolument rien de ses pouvoirs. Ils avaient sans doute un rapport avec la lumière du jour, mais ensuite... Mes déductions s'arrêtaient là.

Je me revint à la réalité en entendant mon prénom, quel mauvaise habitude que j'avais de me déconnecté de la réalité.C'est un moyen de défense comme un autre pour ne rien ressentir.

-Pour les cours de maitrise ? Je ne sais pas vraiment comment cela ce passe étant donné les récents événements, mais les différentes salles au sous-sols résistent très bien. les seuls fois que j'ai pus m'entrainé c'était dans le parc et dans le gymnase. Je suis sur que l'on peut s'entraîné ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wiccan
Nouvel(le) Elève X-Men Alpha
avatar

Nombre de messages : 32
Autre(s) identité(s) : William "billy" Kaplan

Pouvoirs : Altération de la réalité

Age du perso : 21 ans
Date d'inscription : 26/02/2012

MessageSujet: Re: Un jour spécial [libre]   Lun 12 Mar 2012 - 6:45

Ouah ! elle savait parler quatre langues, et elle faisait psycho ! Bon, c’était pas une truite, ça, c’était clair. Tout d’un coup, William eut un léger frisson. Et s’ils étaient, pour la plupart, VRAIMENT des élèves doués ? William était pas vraiment une quiche, mais il ne brillait pas non plus dans un domaine particulier. En fait, il ingurgitait les informations à une vitesse folle, mais comme il s’éparpillait sur plusieurs sujets, il n’était pas spécialement bon dans un domaine. Mais comment faire autrement ? Il voulait être sur de comprendre ce qu’il changeait, du moins pour un certains nombres de choses. Se prendre pour un démiurge était très mauvais pour la santé mentale, voir, parfois, physique, si ça tournait mal. En parlant de ça, les deux autres avaient fait la démonstration de leur pouvoir, mais pas lui. Sauf que, s’il aimait se donner en spectacle en chantant à l’occasion, c’était pas vraiment le cas avec son pouvoir. Oh, il n’en avait pas honte, juste…C’est à cause de ses manifestations intempestives qu’il avait hérité d’une réputation de voyou.

Visiblement, pour amy, le fait de faire des études à l’extérieur était un sujet un peu délicat. Oups. Monsieur « piedansl’plat » avait encore frappé.

« oh je vois. Désolé… Enfin non, c’est cool au final. Et puis tu parles quatre langues du coup ? Ce n’est pas rien… » Visiblement il y avait une grande bibliothèque, bien fournie. « Oh, j’ai hâte de voir cette bibliothèque… Il faut que j’ingurgite tout ce que je peux, jusqu'à ce que mort s’en suive » plaisanta t il, un rire chaleureux dans sa voix. « En fait, comme je l’ai dit, il faut que je sois au point sur plusieurs sujets, pour m’aider à maitriser certains aspects de mon pouvoir. Si je comprends ce que je change, alors je dois moins me concentrer, et ça a moins de chance de partir en cou… euh… cacahuète… ».

Pour ne pas être impoli, il se décida à faire un peu usage de son pouvoir. Déjà, pour être sur de pas rater son coup, même sur un truc simple, il visualisa son bâton de « pouvoir », qui apparu facilement. Le focalisateur, finement ouvragé et sculpté, était aussi une arme, mais là, il allait juste lui servir à pas foirer une démonstration simple. De sa voix cristalline et grave à la fois, il se contenta d’un simple mantra, tout en décrivant un arc de cercle autour d'eux...
« jesouhaitequ’unchantvoussalue Jesouhaitequ’unchantvoussalue Jesouhaitequ’unchantvoussalue ». Il l’avait déjà fait, ce coup là, en entrainement. C’était facile à reproduire. Bientôt, des chants envoutants, désincarnés, comme des sirènes, se mirent à chanter, saluant chaleureusement les personnes présentes. Les voix étaient douces, et semblaient flotter, comme un écho, autour d’eux. Il y avait quelques rires aussi. C’était très kitch, mais ça faisait sourire William. Au bout d’un moment, les voix s’arrêtèrent de tournoyer autour d’eux, et « s’envolèrent », pour se dématérialiser totalement. Pendant quelques secondes, leur absence se fit sentir, comme lorsqu’on se réveille d’un rêve agréable.

« Voila. Ma façon à moi de vous remercier pour l’accueil ».

Kuragi, entre temps, avait parlé de différents endroits pour s’entrainer pour les pouvoirs. Bien qu’il se doute que ce ne serait pas tout le temps une partie de plaisir, il avait hâte de s’y coller, et de connaître ses profs. Ça devait être quelque chose.
« Et.. euh.. pour les piaules, ça se passe comment ? J’avoue que je suis un peu sec, niveau thune… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Nouvel(le) Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Nephilim

Pouvoirs : Photosynthèse (comprend Immunité à l'Ebouissement et Amélioration des Capacités Respiratoires) & Facteur Guérisseur

Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Un jour spécial [libre]   Lun 12 Mar 2012 - 18:45

    Kuragi précisa que son niveau était celui d’un élève de seconde selon le système scolaire français, ce qui changeait plutôt l’apprentissage effectué ; et l’aide que pourrait lui apporter Nephilim. Bof, de tout façon, elle ne s’était engagée qu’en langues, où elle était sure d’avoir le niveau.

    - You’re French ?* demanda-t-elle à Kuragi avec un sourire.

    Elle n’avait pas encore rencontré d’autres étudiants « étrangers » ou parlant au moins une langue autre que l’anglais, et si conversait en sa langue maternelle ne lui manquait pas plus que cela, parler en différentes langues étaient toujours sympathique.

    William s’excusa d’une offense qu’Amy n’avait nullement relevée, à moins qu’elles [les excuses] ne soient destinées à Kuragi. Toujours fut-il qu’il la complimenta sur sa maîtrise des langues.

    - Je suis pas très douée en allemand, mais sinon pour les deux autres, je suis presque polyglotte, répondit-elle alors que le rose lui montait aux joues.

    Billy se déclara intéressé par la bibliothèque, et Nephilim sut qu’il s’agirait, comme cela avait été son cas, de l’un des points clés de la visite de l’Institut.

    Elle eut un instant de tristesse à la blague « jusqu’à ce que mort s’ensuive », mais tenta de le dissimuler ; jusqu’à ce que mort s’ensuive, une expression qui lui faisait mal, lui rappelant cet inconnu qu’elle avait vu mourir. Elle avait été à son chevet jusqu’à sa mort, et il l’avait regardé jusqu’à sa mort ; ses yeux étaient devenu vitreux, son visage s’était figé, et sa vie avait glissé hors de lui-même. Mort, il était mort.

    Ce concentra sur le premier sujet venu pour inhiber la tristesse, Nephilim n’eut même pas de joie à constater qu’il s’agissait pour William de révéler ses pouvoirs.

    Il parlait tout le temps de changer, de comprendre les mécanismes naturels, pour pouvoir le faire plus facilement ; cependant, Amy ne voyait vraiment pas ce qu’il était capable de faire.

    Il allait cependant en faire la démonstration.

    D’abord, William fit apparaitre un bâton ; comme cela, sans effort, il le sorti du néant. Déjà, c’était plutôt impressionnant. Téléportation d’objet ?

    Ou création ? Cela collait plus avec son besoin de connaissance.

    Commençant à tourné autour du groupe, Billy faisait un souhait, insistant dessus par répétition. Sa voix avait changée, mais Nephilim n’aurait su dire en quoi.

    Puis d’autres voix commencèrent à apparaitre, d’abord doucement, inaudibles à tel point qu’Amy doutait de leur existence ; puis elles allèrent crescendo, devenant plus réelle, et sortant de nulle part. Elles étaient merveilleuses, envoutantes, comme quelques symphonies des âges passés revenant de l’au-delà pour bercer le monde. Il y avait rire et salutation, le tout dans un écho éthéré.

    Si Amy n’avait été prévenue, ou encore se trouvait dans un endroit autre que l’Institut, elle aurait immédiatement pensé être devenue folle, à entendre des voix comme cela.

    Elles lui manquèrent cependant quant elles furent emportées par le vent.

    - C’était merveilleux ! s’écria-t-elle alors que, ses funestes pensées totalement balayées par le chant, la joie s’exprimait en un large sourire. Et tu peux invoquer toutes sortes de choses, pourvut que tu en comprennes le fonctionnement ? C’est un don merveilleux que tu as, William ; cela t’as donné quoi comme surnom, Wizard ?

    Elle était tellement enchantée par le don de Billy qu’elle en occulta parfaitement la question qui suivait.

Hors Jeu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuragi No Yoru
Nouvel(le) Elève X-Men Beta
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Kira

Pouvoirs : Hybride loup

Age du perso : 17
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: Un jour spécial [libre]   Ven 16 Mar 2012 - 19:02

Je fixai Amy avec un sourire. Sa question était amusante, son bel accent italien était agréable à l'écoute, on dirait une chanson dans des paroles. Je penchais la tête sur le côté.

-I am not french, I'm Japanese.

Mes origines étaient rarement évoqués dans ce lieu et je faisais en sorte que cela ne se sache pas trop. Je suis, ce qu'on appelle au Japon, un ronin ou un gaijin. Un homme qui a perdu son honneur et qui a quitté son maître en le tuant, autrement dit je suis devenu un étranger.

Les excuses de William me parvinrent, je ne sais si elles étaient destiné à Amy ou à moi. Dans tout les cas, je lui offris un sourire. Un sourire vaut toutes les excuses du monde me répétait un petit ange, et elle avait bien raison.

Le fait que Amy maitrisé ses quatre langues étaient très impressionnant. La psycho n'était pas vraiment mon fort, je trouvai cela étrange de comprendre les gens rien qu'en les écoutant. Quel drôle de concept...

Je sursautai en voyant le bâton de William apparaitre. Venait il de le créer ? C'était de la téléportation ? William murmura quelques paroles et des voix s'élevèrent autour de nous, d'abord piano puis forte. Cela était si agréable, si envoutant et mystérieux. Un chant nocturne, voilà a quoi cela me faisait pensé. C'était si doux. Puis les voix s'éloignèrent en douceur et avec légèreté.

J'eus l'impression de me réveillé d'un rêve. Le chant ne dura que quelques minutes et pourtant l'impression que cela avait duré des heures étaient bien présentes au fond de mon âme. Le côté loup de ma mutation était endormie et parfaitement calme après l'écoute de se chant. Je mis mes oreilles bien à plat, signe que j'étais totalement calme.

-C'est magnifique...

Les mots me manquaient pour décrire cette expérience si étrange. Je secouai la tête en reprenant mes esprits. J'écoutai la question de William.

-Pour les chambres, c'est compris dans le formulaire d'inscription et tu n'as rien à déboursé.

Encore heureux qu'on ne doit pas déboursé, car sinon je passerai mes nuits dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wiccan
Nouvel(le) Elève X-Men Alpha
avatar

Nombre de messages : 32
Autre(s) identité(s) : William "billy" Kaplan

Pouvoirs : Altération de la réalité

Age du perso : 21 ans
Date d'inscription : 26/02/2012

MessageSujet: Re: Un jour spécial [libre]   Ven 16 Mar 2012 - 19:50

Wiliam écouta kuragi faire des précisions sur son niveau d’apprentissage. Il trouvait le système français bizarre... Enfin, si ça se trouve, les français trouvaient peut être le système américain bizarre… Bref…

Amy demanda en français à kuragi s’il l’était… Français… Mais ce dernier précisa bien vite qu’il était japonais. Décidément, il allait voyager, ce soir, avec tous ces polyglottes.
« Ben en tout cas, ça doit être pratique de parler autant de langues… j’aurai jamais l’occasion d’apprendre assez de trucs, décidément… Dire qu’il ya des gens qui se plaignent de s’emmerder dans la vie, avec tout ce qu’il y a a apprendre… C’est dingue. »

William fut ravit quant à la réaction de ses camarades face à la petite démonstration de pouvoir. Il avait volontairement visé un truc facile, histoire de ne pas passer pour une grosse tanche à peine arrivé à l’institut… Et grand bien lui en avait pris, parce qu’Amy avait l’air ravie, et le lupin détendu. Bref, un bon point pour lui, ce qui était toujours bon à prendre. Elle avait l’air très enthousiaste, ce qui mit du baume au cœur de William. Elle lui posa même des questions.

Il se passa la main derrière le crane, gêné, se dandinant d’un pied sur l’autre, son bâton ayant disparu par la même occasion.
« ben.. C’est plus complexe que ça… En fait, ce que je désire arrive, si j’y mets assez de concentration. C’est comme si… je sais pas… comme si l’environnement autour de moi se pliait à ma volonté…Dit comme ça, ça à l’air cool, sauf que l’inconscient peut souhaiter des choses terribles, et si je ne bride pas mon pouvoir, c’est lui qui fait un peut ce qu’il veut… Parfois j’arrive même pas à soulever une poubelle avec mon don, parfois je me dématérialise sans le vouloir, ou je deviens invisible… Donc j’ai décidé que j’apprendrai plein de choses, pour pouvoir agir dessus consciemment, et non pas en souhaitant un vague truc, ce qui pourrait être vraiment un problème pour moi ou mes amis…Tout le soucis viens de l’inconscient. Si je souhaite un truc, mais que je connais rien au truc en question, il peut vraiment arriver n’importe quoi.. » Il haussa un sourcil quand elle mentionna un surnom..

« Un surnom ? comme les héros tu veux dire ? … ben.. J’y avait pas pensé… Enfin si, un peu » il rougit… « J’adore la mythologie… J’ai même un costume qui en reprend les thèmes… J’avais pensé à Asgardian… Mais ça fait un peu pompeux » et tarte… « Mais wizard, c’est … je sais pas… Mais tu me donnes une idée… Pourquoi pas un truc un peu plus… sulfureux ? Du genre Pagan ? ou.. ou.. WIccan ? !!! Ça sonne bien ça non ? Wiccan ? Vous en pensez quoi ? » Dit- il, un grand sourire, en englobant Kuragi dans sa question. ça lui plaisait... Il y avait la notion de "foi" dedans, et il en avait grand besoin.. Croire en son pouvoir, et ce qu'il pouvait en faire...

Ce dernier venait au passage de le rassurer quant aux chambres, ce qui lui ôta un poids supplémentaire. Décidément, il avait bien fait de venir ici.
« Chouette, pour les chambres… Et logique, finalement… J’ai pas beaucoup d’affaire, mais je peux..Euh… « Faire venir » les autres si besoin… Enfin je n’ai pas besoin de grand-chose… Sauf si ya des soirées, ou ce genre de trucs… Histoire de varier un peu son look, quoi… » Bon… Passer pour un superficiel, c’est fait. William cocha mentalement une petite case, sur sa liste à boulettes.

« enfin je vous suis.. Hâte de savoir ou je vai crêcher, et de voir la bibliothèque. Mais dit moi, je suis curieux aussi, Amy. Je crois comprendre que tu es plus ou moins lié au soleil ? mais ton don, c’est quoi ? si c’est pas trop indiscret ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Nouvel(le) Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Nephilim

Pouvoirs : Photosynthèse (comprend Immunité à l'Ebouissement et Amélioration des Capacités Respiratoires) & Facteur Guérisseur

Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Un jour spécial [libre]   Ven 16 Mar 2012 - 21:27

    Kuragi répondit, en français, qu’il était japonais ; cool, Nephilim n’avait jamais rencontré de japonais. C’était un pays très technologique, bien qu’ayant subit plusieurs traumatismes nucléaires, et qui devait être magnifique, entre montagne et mer, avec une topographie particulière. Billy fut également impressionné par la diversité de langues de ses deux compagnons, pensant qu’il n’aurait jamais suffisamment de temps pour tout apprendre.

    Nephilim eut un peu honte d’avoir occulté la seconde question de Billy, tant et si bien qu’elle crut bon d’ajouter à ce qu’avait dit Kuragi ce qu’elle-même savait.

    - Ben en fait, c’est des dortoirs ; on est plusieurs par chambre, mais il n’y a effectivement rien à débourser.

    William fut ensuite la démonstration de son pouvoir, et le Loup aussi fut d’accord avec l’italienne concernant la beauté du don. Les expliquassions concernant ce dernier furent un peu plus complexe, car le pouvoir était visiblement difficile à utiliser. Billy remodelait la réalité, rien que cela : merveilleux. Impressionnant et effrayant aussi. Il avait potentiellement un pouvoir illimité…

    William fut un peu gêné concernant le surnom : il y avait déjà pensé, et comme cela faisait super-héros, il semblait avoir un peu honte. Amy ne voyait pas pourquoi ; les X-Men, comme la plupart des mutants, en avaient un. Pourquoi pas lui. Billy adorait la mythologie, ce qui leur faisait un point commun ; cependant, Amy devait reconnaitre son attachement à la mythologie des religions abrahamiques : anges et démons, djinns…

    Réfléchissant quelques instants, William se choisit pour alias « Wiccan » ; Amy ne savait pas ce que cela voulait dire, qui c’était et de quelle mythe il venait, mais ça allait comme un gant au nouveau.

    - C’est très joli ; puis sa te va bien : William, Wiccan… Perso, on m’appelle Nephilim, se sont les descendants des fils de Dieu et des filles des Hommes : des demi-anges apparaissant dans la Kabbale et la Torah, ainsi que dans la Bible sous le nom de Géants.

    Nephilim était particulièrement attachée à son surnom, bien qu’il fut à son gout moins poétique que Wiccan.

    - Toi Kuragi, c’est quoi ton surnom ?

    Wiccan fit ensuite une remarque sur les chambres : il pouvait téléporter ses affaires comme il l’avait fait pour son bâton, donc il pourrait varier le look, notamment pour les soirées. Amy n’avait qu’un nombre de tenues limitées, mais ne s’était de toute façon jamais rendue en soirée : à l’orphelinat, c’était hors de question, et ici, elle n’avait jamais été invitée (s’il y en avait eut), et n’aurait de toute façon pas eut le courage d’y aller.

    La demande concernant son don mit Nephilim mal-à-l’aise ; elle se devait pourtant répondre : elle était la seule à ne pas avoir fait la démonstration de ses capacités.

    - Ben en faite, entre un magicien et un lycanthrope, je vais pas avoir l’air très sérieuse, commença-t-elle en se pinçant les lèvres, regardant le sol. Je suis Photosynthèsiste : mon corps absorbe la lumière du soleil pour se nourrir, un peu comme les plantes. Les troisièmes paupières que vous avez vue tout à l’heure font parties d’un complexe réseau d’organes incluant également des petites ailes pulmonaires. De plus, j’absorbe non-seulement le dioxygène, normalement, mais également le dioxyde de carbone, ce que l’on expire normalement, et je rejette les deux selon les processus d’expiration et de photosynthèse. Je ne suis cependant pas capable de m’alimenter seule en air, mais j’ai de bien meilleures capacités pulmonaires que les humains. Je guéris également plus vite grâce à la biomasse créée par la photosynthèse.

    Amy avait prit le temps de détailler ses pouvoirs, pour qu’ils paraissent plus impressionnant ; mais à côté des deux autres mutants, elle se sentait plutôt nulle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuragi No Yoru
Nouvel(le) Elève X-Men Beta
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Kira

Pouvoirs : Hybride loup

Age du perso : 17
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: Un jour spécial [libre]   Ven 16 Mar 2012 - 22:42

Les explications de William m'embrouillèrent un petit peu. Mais la volonté et la concentration étaient la clef du pouvoir de Billy. Mais modifier la réalité était un pouvoir stupéfiant et terrifiant, mais tellement splendide.

Amy lui demanda alors si il avait un surnom, William lui répondit, d'un air gêné, qu'il y avait déjà réfléchi et qu'il avait choisi Wiccan. C'est original, bien que l'origine du surnom était mythologique, je ne voyais pas son origine. Sans doute nordique. Les légendes antiques et japonaises avaient bercé mon enfance. Les légendes sont toujours sources d'inspiration pour la musique et le dessin, je les adorai et je prenais plaisir à les écoutés.

Ce fut au tour d'Amy de nous annoncé son pseudonyme. Nephilim. Quel drôle de nom, elle nous expliqua que c'était ainsi que l'on nommé les descendants des fils de Dieu et des filles des Hommes dans les textes sacrés. Son alias était doux à l'oreille.
La jeune fille se retourna vers moi, je redressai les oreilles devant sa question.

-Mon surnom ? C'est Kira, cela signifie tueur en japonais.

Ne voulant pas subir un interrogatoire, j'inspirai une grande bouffée d'air avant de donné une explication. Kira était un nom mal vu par les gens au Japon.

-C'est un surnom que j'ai gagné durant des combats clandestins avant de me retrouvé ici.

Bon... C'était une demi-vérité, car la vérité était beaucoup plus sombre et plus sanglante, mais n'allons pas les effrayés. Mon côté loup rigola intérieurement, je grognais doucement.

Amy nous expliqua son pouvoir. Cela me parut un peu compliqué mais moins complexe que le pouvoir de Billy. La photosynthèse était une chose très intéressante. Elle se sentit un instant inférieur à Will ou à moi, mais je la placé au même niveau de les autres.

-Hé ! Ne te sous-estime pas ! La photosynthèse est une chose merveilleuse et puis tes yeux émeraude sont très beau !

Je lui souris et me frottais nerveusement la nuque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wiccan
Nouvel(le) Elève X-Men Alpha
avatar

Nombre de messages : 32
Autre(s) identité(s) : William "billy" Kaplan

Pouvoirs : Altération de la réalité

Age du perso : 21 ans
Date d'inscription : 26/02/2012

MessageSujet: Re: Un jour spécial [libre]   Sam 17 Mar 2012 - 10:31

On lui expliqua simplement que les chambres étaient des dortoirs… Ce qui pouvait être super ou au contraire un enfer. Tout dépendait de la personnalité de ses futurs coturnes… Bon, il y avait aussi un léger détail, si il y avait des cannons dans la chambre, ça allait être super difficile de trouver le sommeil… William avait tôt fait de comprendre qu’avoir du charme ne suffisait pas, les types intéressés par des garçons, comme lui, ça poussait pas sous chaque pierre…

Accroché aux lèvres de ses nouveaux comparses, attendant la réponse, il fut content qu’ils approuvent son choix de surnom.
« En fait, ça fait référence à une sorte de religion qui mêle chamanisme, légendes celtiques et mythologiques, foi, et magie. Bon, la magie n’existe pas vraiment, mais le côté « avoir foi en quelque chose de mythique» ça me plait. Après tout, c’est ce que je dois faire en permanence : avoir la foi en mon pouvoir, pour que ça marche » .

Nephilim expliqua son surnom également, et William hocha la tête, approbateur.

« c’est cool, comme surnom, aussi. On est mystique, limite, la… on va finir par aller se rouler un splif si ça continue… euh… pardon.. » Hop, une autre petite case de cochée… Kuragi expliqua calmement qu’il était surnommé « le tueur ». Rien que ça. Ça filait limite les chocottes.

« Ouah. Avec ce surnom la, on ne va pas t’emmerder toi, c’est l’avantage », plaisanta –t- il. « Tu faisais des combats clandestins ? la vache ! T’es endurcis, toi, au moins… Enfin... Ceci dit, c’était pas loin, ce que je faisais, parfois… Comme j’étais un souffre douleur, avant, je me suis mis à rechercher la bagarre, histoire de m’endurcir… Je baissai volontairement mon champ de protection pour apprendre à encaisser. Mais j’ai besoin de plus de techniques… enfin.. Chaque chose en son temps. Mais avec ce qui se passe en ce moment, je compte bien apprendre à devenir meilleur combattant… »Fit-il, sourcils froncés.

Ils continuaient à marcher, se rapprochant de la bâtisse, quand Nephilim expliqua son don. Cétait très poétique. Elle était en osmose avec le monde, pour ainsi dire.

« C’est très beau. Tu absorbe la lumière, tu respire le monde, et tu stocke ça pour t’en servir à des fins utiles… ». Les deux cependant ne semblaient pas se rendre compte d’un truc.

« Vous êtes plus à votre place dans ce monde que je ne le suis. Toi, nephilim, tu absorbe la lumière du monde, tu fais partit de lui. Toi, kura, tu est lycanthrope, tu es proche de la nature, du règne animal… Vous avez votre place, ici. Mais moi ? Je force les choses, je trafique, je triche avec la réalité. J’ai vraiment du mal avec ça, ya des problèmes moraux la dedans. De quel droit je change telle ou telle loi ? Vous comprenez ? Je suis un peu un «freak », je trafique le naturel, et en plus je ne maitrise pas vraiment, sauf à vraiment me concentrer, ce que je trafique… Un jour ou l’autre, j’en paierai le prix, j’en suis sur… ».Il soupira.

« au debut, j’étais vraiment ravis. Je pouvais presque tout faire, si je le voulai vraiment. Mais les choses n’ont aucune saveur quand vous les faites comme vous le souhaitez. Aucun hasard, aucune part de rêve, rien… Au final, c’est comme si j’avais tout ce que je désirai, mais que je ne savais pas exactement ce que je désire…. » IL fit un sourire gêné, comme une excuse, ses yeux brillants un peu, le violet virant un peu sur le gris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Nouvel(le) Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Nephilim

Pouvoirs : Photosynthèse (comprend Immunité à l'Ebouissement et Amélioration des Capacités Respiratoires) & Facteur Guérisseur

Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Un jour spécial [libre]   Sam 17 Mar 2012 - 13:55

    William fut content que son surnom plaise, et en expliqua les origines. Il déclara cependant que la magie n’existait pas, mais aux yeux d’Amy, c’était son pouvoir : Wiccan pratiquait la magie. Lorsqu’il trouva Nephilim cool comme surnom, l’italienne ne put repenser à l’origine du mot : « ceux qui font tomber les autres ». Dans la chrétienté, ces hybrides étaient des créatures violentes et dominatrices et le Déluge avait été envoyé par Dieu pour les exterminer. Cependant, l’image moderne d’enfant angélique évoquait plus les chérubins, ainsi peu de personnes voyaient la connotation péjorative de Nephilim.

    Kuragi avait également un nom dans ce genre la : Kira, tueur. Un titre gagné durant des combats illégaux et dont Amy ne préférait pas connaitre l’origine.

    Elle aurait aimé demander à Billy ce qu’il entendait par « spif », mais ce dernier reprit la parole, s’ouvrant un peu plus et mettant en parallèle son expérience avec celle de Kuragi. Il était hors de question que Nephilim face également cela.

    William était un souffre-douleur dans son ancien bahut, et du coup il avait cherché à s’endurcir. Kuragi, lui, avait visiblement été endurci très rapidement et bien plus violemment.

    Amy eut un sourire timide lorsque Kira la complimenta et sur son don et sur ses membranes nictitantes ; clignant des yeux, elle redéploya ses dernières, replaçant la paupière verticale émeraude sur son regard. Lorsqu’elle avait fais cela à l’orphelinat, on l’avait traitée de monstre ; ici, on trouvait cela beau. Deux émeraudes polies en lieu et place des yeux pouvait effectivement être perçu comme artistique ou monstrueux.

    Wiccan s’isola ensuite du groupe qui s’était formé, plaçant Nephilim et Kira face à lui : leurs dons étaient naturels, le sien, pas tant que cela.

    - Tu ne triche pas, voulut le rassurer Amy. Tu t’es toi-même dis croyant, alors dis-toi qu’il y a une bonne raison pour que tu sois capable de pratiquer ta magie. Mère Nature, Dieu ou qui que soit celui en qui tu crois, t’as permis de jouer avec ses règles car il savait que tu en ferais bon usage. C’est une chance et non une malédiction.

    Amy ne savait pas vraiment comment remonter le moral de Billy ; elle-même n’avait jamais eut le moindre mal avec ses dons ou sa condition de mutante : elle était comme elle était, tout simplement. Mais il était vrai que le fonctionnement de son don était « parfaitement normal » ; ce n’était pas une évolution incroyable et elle semblait même logique dans un certain sens, car elle s’adaptait à l’environnement. Mais pour William, ses questions semblaient justifiées : jusqu’où pouvait-il aller, ne risquait-il pas de déclencher des catastrophes ou de brider la volonté d’autrui. Tant de questions à la fois effrayante et à la réponse inconnue.

    Comme l’avait dit l’oncle d’un type en collant, un grand pouvoir impliquait de grandes responsabilités.

    - Tu es ici pour parvenir à contrôler ce pouvoir, et si tu le désire, à aider les autres avec. L’objectif d’une vie n’est pas de voir ses rêves se réaliser, mais bel et bien d’en avoir. Je ne sais pas quoi te dire, Billy, je ne parviens surement même pas à prendre la globalité des implications de tes pouvoirs.

    Amy était désolée de ne pouvoir venir en aide au nouveau, mais face à quelqu’un doté de cet absolutisme, elle doutait de même des compétences mille fois supérieures aux siennes eussent-eut la moindre utilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuragi No Yoru
Nouvel(le) Elève X-Men Beta
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Kira

Pouvoirs : Hybride loup

Age du perso : 17
Date d'inscription : 28/02/2011

MessageSujet: Re: Un jour spécial [libre]   Sam 17 Mar 2012 - 15:26

William nous expliqua l'origine de son surnom. Une religion qui inclus d'autres croyances, cela était intéressant et surprenant. Je comprit vaguement la référence de Wiccan mais ne fit aucun commentaire.

Quand j'expliquai mon pseudonyme, il me sourit en affirmant que je devais pas me faire emmerder, je préféra ne rien dire car ce qui est différent fais peur obligatoirement et voire un loup se baladait dans les rues d'une ville ou d'un village n'est pas toujours la chose la plus rassurante que l'on peut trouver dans ce monde si étroit d'esprit.


Endurci, cela me convenais parfaitement. Un coeur devenu aussi dur que de la pierre et froid comme la glace. Le fait que Billy savait ce que cela faisait de devoir s'endurcir très vite était un point en commun, bon pas le meilleur mais c'est un point commun comme un autre. Un léger éclat rouge teinta mon regard.
Etre un souffre-douleur était dur dans le milieu scolaire,mais dans le milieu familial c'était pire que tout. J'en avais fais la douloureuse expérience.

-S'endurcir ne veut pas toujours dire être fort et répliqué, s'endurcir veut aussi dire que l'on affronte ses adversaires sans s'enfuir. Chercher le combat n'est pas la meilleur technique pour devenir fort...

Je ne savais si c'était un bon argument pour lui remonter le moral. Amy sourit doucement avant de refaire apparaître ses yeux vert émeraude qui étaient si jolie. Les gens devait avoir peur d'elle par le passé, mais ses yeux étaient si spéciaux que s'en étaient magnifique.

William se plaça devant nous, la tête basse. Il nous expliqua qu'Amy et moi même avons notre place dans le monde régis par Mère Nature. Je penchai la tête sur le côté en l'observant. Il se croyait exclu du cercle naturel. Amy lui expliqua que ce n'était en rien un malédiction.

-Amy a entièrement raison, tu n'es pas exclu du cercle de la nature. Tu en es même une pièce essentiel, tout comme nous. Chaque à une place dans se monde, tu ne l'as peut être pas encore trouver, comme chacun d'entre nous. Mais c'est en avançant dans la vie que tu découvrira ton rôle.

La magie n'existe peut-être pas mais j'avais lu dans un roman que la seule magie qui existe et qui fonctionne était le courage. Sur le coup, j'avais trouvé cela tellement idiot que je n'y avais pas fait très attention. Mais après avoir passé quelques années dans l'obscurité d'une cage, je comprenais enfin cette phrase. J'étais sans doute proche du règne animal mais cela était plus dangereux que ce que l'on croit.

-Venir ici est une chance que tu as su saisir. Apprendre le contrôle de ton pouvoir est une bonne chose, mais ne le voit jamais comme une malédiction car c'est le piège de beaucoup de mutation. Si tu crois que ton pouvoir est une malédiction alors tu ne pourras jamais le contrôler.

Je repris mon souffle :

Je sais que je suis pas doué pour réconforter ou rassurer les gens mais toi seul peut dire comment tu vois ton avenir. Si tu le vois sombre, un rayon de soleil viendras un jour éloigné cette obscurité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wiccan
Nouvel(le) Elève X-Men Alpha
avatar

Nombre de messages : 32
Autre(s) identité(s) : William "billy" Kaplan

Pouvoirs : Altération de la réalité

Age du perso : 21 ans
Date d'inscription : 26/02/2012

MessageSujet: Re: Un jour spécial [libre]   Dim 18 Mar 2012 - 8:59

C’était bizarre, comme sentiment. Il en avait limite plus dit à ces parfaits inconnus, du moins l’étaient ils il y a encore quelques minutes, qu’a son psy…. Pour ce que ça lui avait servit de voir cette connasse tisser sa toile d’araignée autour de lui, ses peurs, sa culpabilité et sa famille… Bon… il n’était pas tout à fait juste. Elle n’y pouvait rien si elle était homophobe et qu’elle tentait de le guérir avec les séances. William s’amusait donc à téléporter son stupide poisson rouge dans son verre d’eau posé systématiquement à côté d’elle, et qu’elle lapait de façon totalement insupportable pendant les séances. Le fait que ce soit la fac qui ait choisi cette psy en particulier ne lui donnait pas un capital sympathie immédiat du point de vue de William. Bien sur, il était suffisamment discret quand il le faisait, ce qui fait qu’elle sursautait à chaque fois, et regardait, perplexe, l’aquarium et le verre. William devait se mordre les joues intérieurement pour ne pas exploser de rire en pleine séance, ce qui ne se faisait pas…

Amy repris les yeux émeraudes, et William se dit pour la deuxième fois que c’était effectivement très joli. Il sursauta presque lorsqu’elle repris la parole pour le réconforter. Elle lui expliqua qu’il ne trichait pas, ce qui fit faire une petite moue à William, mais son argument suivant fit mouche. Croyait-il en quelque chose ? Oui, mais il ne savait pas en quoi… Pas en dieu… Pas vraiment en mère nature, mais… En quelque chose.. Et si, comme le lui indiquait Amy, ce « quelquechose » avait autorisé qu’il puisse disposer d’un tel don, alors c’est qu’il y avait une raison. Mais il lui fallait dompter ce don. DON. CADEAU. Vu comme ça, ça paraissait beaucoup plus acceptable. Ça n’enlevait rien à la tâche titanesque qui l’attendait, mais ça faisait passer la pilule.
Il fit un timide « merci » à l’attention d’amy et de Kuragi, qui abondait dans son sens.

« en fait, amy, je comprend pas vraiment moi-même. Je suis pas tellement du genre à poursuivre des études, je suis plutôt poursuivis par elles. Mais j’ai pas le choix. Je me suis dit que plus j’apprendrai de trucs, sur tout un tas de sujet, plus je pourrai contrôler, fixer des limites et ne pas trop bouleverser l’ordre naturel des choses… Mais ça va être très long, et très pénible… Enfin, chacun sa croix… Et je ne veux pas céder à la facilité et me servir de mon pouvoir pour tout ingurgiter. Je veux me battre, et mériter chaque parcelle de connaissance que j’aurai… Je suis venu pour ça, tu as raison, et je suis sur d’un truc : je veux mettre tout ça au service des autres…. Bon, et un peu de moi aussi, ya pas de raison… Si je peux impressionner un joli garçon au passage… » et hop, nouvelle case cochée… Décidément… Son visage prit une très jolie couleur pivoine…
Kuragi lui expliqua sa vision des choses, ce qui fournit une diversion fort à propos.

« Oui tu as raison, c’est pour ça que j’ai voulu me battre. Je ne cherchai pas spécialement la bagarre, mais je ne fuyais plus… En fait, c’est une jeune femme magnifique qui m’a conseillé ça… Elle… Elle m’a guérit, une fois que je saignai, sanglotant sur un banc, et elle m’a dit que je devais faire face, que je le pouvais. Depuis ce jour, mon don est apparu et j’ai pu effectivement faire face. Je m’en suis servi pour défendre une nouvelle victime de mon bourreau attitré. J’ai faillis le tuer. C’était effrayant. Et depuis je suis passé pour un voyou à la fac…Mon pouvoir se déclenchant sans que je le veuille. Cette femme me suivait, je ne sais pas comment, mais elle avait en quelque sorte un « œil sur moi ». Et, un jour, après pas mal de temps passé à m'entrainer dans des terrains vagues, Mr Xavier est venu proposer à mes parents et à moi de venir ici…et… me voila… »

La suite des paroles de kuragi et de Amy lui remontèrent le moral. C’était peut être la meilleur idée qu’il ai eut depuis longtemps, de venir ici.

Il observait, tout en marchant, des étudiants, au loin, courir dans le parc. Il y en avait un qui courait la tête en bas, sur l’air… William sourit à ce spectacle. Il avait hâte de connaitre tous ces gens. Il se sentait moins… étrange, ici.
Ils arrivaient maintenant devant la porte du manoir. Impressionnant, beau, massif. Il était un peu hésitant, attendant que ses camarades le précèdent pour lui montrer les chambres, la bibliothèque.

« dites, une fois que j’aurai fais les formalités d’inscription et déposé mes affaires, ça vous dit de nager un peu ?.. ; Euh… je suis partit du principe qu’il y avait une piscine… J’ai bon ?... Sinon on se fait un ptit jogging… J’aime le sport, ça enlève tous les soucis… Enfin avec vous deux, je vai avoir du mal à suivre, surement » fit il, regardant ses camarades.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un jour spécial [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un jour spécial [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men, le jeu de Rôle :: L'Institut Charles Xavier :: Les Alentours de l'Institut :: Parc-
Sauter vers: