AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Peut-être une ouverture (PV Vermine)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Neko
Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 28
Autre(s) identité(s) : Maëlys Duval

Pouvoirs : Hybride chat

Age du perso : 20 ans
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Peut-être une ouverture (PV Vermine)   Ven 9 Mar 2012 - 18:41

La nuit était tombée depuis quelques heures sur New York, et la pleine lune baignait Central Park de sa lumière froide. Maëlys avait encore une fois fait le tour des lieux fréquentés par Vermine. Pas de trace du rongeur depuis plus de trois semaines, la jeune féline commençait à sérieusement perdre espoir. Quand elle l'avait quitté, il commençait à retrouver la mémoire, elle en avait la certitude. Mais où était-il parti ? à la Confrérie ? Peut-être qu'ils s'étaient dit qu'il n'était plus digne de confiance et qu'ils l'avaient tout simplement liquidé, par sa faute.
Neko déambulait à présent dans Central Park, le lieu de leur première rencontre. Son sac sur le dos, elle marchait lentement en ressassant ses pensées. Malgré tout, il fallait qu'elle soit prête à toute éventualité. Ainsi elle avait des armes, une trousse de secours, des provisions, ainsi que tout le nécessaire pour empêcher Vermine de fuir à nouveau si jamais elle le retrouvait. Malgré le demi-échec de la dernière fois, elle n'abandonnait pas. Elle n'abandonnerait jamais tant qu'elle n'aurait pas retrouvé son aimé ou au moins eu la confirmation de sa mort, fut-elle obligée de tuer pour ça.
La fois où elle avait attaqué les hommes qui avaient crucifié son chat, elle avait eu peur de recommencer à tuer, et d'y prendre du plaisir, elle avait supplié Vermine de ne jamais la laisser emprunter cette voie. Mais Vermine n'était pas là, et pour le retrouver elle était bel et bien en train de partir de ce côté-là. Elle avait pas encore tué, mais elle y était mentalement prête. Elle était armée, elle s'était entraînée longuement au tir dans un stand du centre-ville et au combat au corps-à-corps à l'Institut, si l'occasion se présentait pour elle d'user de la force, elle n'hésiterait pas. Elle n'était même pas loin de souhaiter que le sang soit versé. Elle réclamait vengeance contre ceux qui lui avaient volé l'être qu'elle aimait. La nuit, elle rêvait qu'elle torturait la femme dont elle avait senti l'odeur sur Vermine, représentée alors sous l'apparence d'une nymphe sans visage. Neko avait beaucoup changé.
Son style vestimentaire aussi avait évolué. De ses habituelles tenues "manga", elle était successivement passé à un style gothique, à des tenues sexy et à des défroques sales et déchirées du même genre que ce que portait Vermine au début. à présent, elle portait un treillis, ses chaussures spéciales adaptées à ses pattes, et un blouson noir dissimulant son holster d'épaule. Un style résolument paramilitaire, qui la faisait vraiment ressembler à son frère.
Elle s'arrêta et s'assit sur un banc, s'accordant une pause. Les quelques promeneurs nocturnes qui passèrent devant elle gardèrent leur distance. C'est qu'elle n'avait pas l'air commode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Lenoir
Apprenti(e) de la Confrérie Expérimenté(e) Epsilon
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 33
Autre(s) identité(s) : Prince Crapule / Vermine

Pouvoirs : Altérium / hybride rat

Age du perso : 13 ans
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: Peut-être une ouverture (PV Vermine)   Ven 9 Mar 2012 - 20:10

Pour Ernest, tout un univers s’était effondré. Son havre de paix, certes illusoire mais si désirable s’en était allé. L’amnésie n’était plus qu’une brume fine et déchirée, à peine un voile flou qui ne cachait guère son passé sans cesse plus présent à chaque jour. Et avec son passé, ses peurs, ses angoisses, ses traumatismes, étaient également de retour, un vrai cortège de cauchemars qui tourmentait chacune de ses nuits. Comment ne pas devenir fou ? Elle était décidément bien loin sa vie de jeune fils de milliardaire, bien paisible, bien réglée. Qu’était-il devenu en à peine deux ans ? C’était sûr, sa mutation et les événements l’avaient changé mentalement peut-être plus encore que physiquement. Un criminel dément et vicieux, un être bien peu recommandable qui méritait amplement la prime qui était placée sur sa tête. Sa place était en prison, ou en asile, assurément. Pouvait-il encore changer ? Il avait toute une existence devant lui et pourtant il doutait. Rattrapé par son caractère, ses habitudes, son naturel, incapable de prendre ce recule qu’il aurait tant aimé avoir, il pouvait déjà faire un trait sur le nouveau départ. Non, il ne recommencerait rien et surtout pas sa vie. Il ne faisait que la continuer. Comment ? Là était toute la question.


Au milieu de toute cette tourmente, il demeurait quelques lueurs d’espoir auxquelles se raccrocher. Il y avait Cérès. C’était elle la commanditaire de son lavage de cerveau, elle la responsable, elle qui l’avait trompé. Il avait tant de raisons de lui en vouloir. Et pourtant, il n’y arrivait pas. Pour lui, le seul véritable responsable, c’était la Confrérie. Cérès avait exécuté les ordres. A côté de ça, elle l’aimait. Il le savait. Elle aurait pu faire de lui sa chose, son animal, mais elle avait préféré le considérer comme son enfant. Elle était devenue sa mère. Et, maintenant qu’il se souvenait du comportement de sa véritable mère, il comprenait mieux pourquoi il était tant attiré par Cérès. Elle lui donnait ce qui lui manquait tellement : l’amour maternelle. Il lui avait déjà tout pardonné, même s’il gardait encore ça pour lui.

Ensuite, il y avait Neko. Neko, une énigme. Pourquoi tenait-elle tant à lui en fin de compte ? N’était-il pas une ordure de la pire espèce ? L’amour rend aveugle, certes, mais tout de même, elle avait dû le remarquer à la longue qu’il était tout sauf un ange. Et pourtant, elle ne renonçait pas. Elle continuait de le chercher, encore et toujours. Etait-elle seine d’esprit ? On pouvait sérieusement en douter. Il fallait être fou pour être amoureux de l’enfant-rat. Mais, si c’était le cas, qu’il en soit ainsi. Vermine tenait à Neko autant qu’à Cérès. Ces deux femmes lui donnait une raison de vivre. Il les voulait toutes les deux. Faire un choix, se serait se déchirer. Il avait déjà assez souffert comme ça pour ne pas envisager pareille perspective.

En cet instant précis, le petit hybride n’avait qu’une idée en tête : la réconciliation. La féline était peut-être amoureuse de lui mais elle devait aussi lui en vouloir énormément. Il avait été si horrible avec elle, il ne lui avait rien épargné. Comment allait-elle réagir ? Il n’en avait pas la moindre idée. En fait, au fond de lui, il avait un peu peur. Peur de quoi ? Peur d’être allé trop loin ? Le temps des questions était révolu. Maintenant, il fallait agir. Ernest, discret comme une ombre, s’avança hors du buisson. De là où il était, il voyait Neko assise sur son banc. Il était derrière elle. Cela faisait bien quatre heures qu’il attendait, caché ici à Central Parc. Il ne s’était pas montré plus tôt. Il craignait les regards indiscrets. Même à présent, en cette heure tardive, il ne se décida à franchir les derniers mètres qu’après avoir vérifié que personne ne se trouvait sur cette petite allée gravillonnée que bordait le banc. Souple et vif, il se glissa jusqu’à ce banc et, toujours sans un bruit, il s’appuya du coude dessus. Visiblement, la fille-chatte ne l’avait pas entendu. Elle devait être perdue dans ses pensées. Tant mieux. Malicieux, il ne se priva pas de profiter de l’effet de surprise. Quand il prit la parole, ce fut presque un murmure. Sa tête de rongeur était alors à peine à quelques centimètres de celle de la féline.


-C’est amusant. A chaque fois que je te vois, tu as totalement changé de look. La prochaine fois, ce sera quoi ?

En parlant de look, celui de Vermine n’avait rien d’inhabituel. Un blue-jean, un blouson de cuir, des mitaines… il faisait penser à une crapule, un style qu’il avait déjà souvent eut, surtout avant le lavage de cerveau. Le détail curieux, mais très discret, c’était que l’enfant-rat ne portait plus d’œil de verre. Il avait retrouvé son œil droite. Vermine pouvait remercier Agatha, cette vieille mutante rencontrée à l’occasion de ce drame à Mutant Town.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neko
Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 28
Autre(s) identité(s) : Maëlys Duval

Pouvoirs : Hybride chat

Age du perso : 20 ans
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Peut-être une ouverture (PV Vermine)   Ven 9 Mar 2012 - 20:41

Neko remarqua l'odeur de Vermine juste avant que celui-ci ne parle, mais ne réagit pas tout de suite.

-C’est amusant. A chaque fois que je te vois, tu as totalement changé de look. La prochaine fois, ce sera quoi ?


Aussitôt Neko se retourna, attrapa Vermine en lui bloquant le bras dans le dos et le fit passer de l'autre côté du bac, devant elle. Elle le toisa, de ses yeux dénués de cette lueur naïve qu'ils avaient pu avoir auparavant. Puis, après un échange de regards de quelques secondes, elle le relâcha.

-Je ne m'attendais pas à ce que tu viennes à moi. Je pensais que tu serais mort, ou que tu n'aurais plus envie de me revoir...à moins que ta présence ici ne soit uniquement intéressée.

Elle remarqua qu'il portait des vêtements basiques, et plus cet affreux déguisement de haricot vert. Fallait-il y voir un bon présage ? Il semblait différent par rapport à la dernière fois, peut-être moins faux-jeton. Ça pouvait sembler encourageant...ou pas. Était-ce une nouvelle manœuvre du rat pour la manipuler ? La jeune fille se sentait en totale contradiction. Elle avait enfin devant elle celui qu'elle cherchait sans relâche depuis trois semaines, mais finalement elle ne se sentait pas satisfaite. Ça craignait !

-Et à quel heureux hasard est-ce que je dois de te croiser sur le lieu de notre première rencontre ?

Son ton fut plus cynique qu'elle ne l'aurait voulu. Mais après ce qu'il s'était passé la dernière fois, elle s'attendait à se retrouver une fois de plus dans un total rapport de force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Lenoir
Apprenti(e) de la Confrérie Expérimenté(e) Epsilon
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 33
Autre(s) identité(s) : Prince Crapule / Vermine

Pouvoirs : Altérium / hybride rat

Age du perso : 13 ans
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: Peut-être une ouverture (PV Vermine)   Sam 10 Mar 2012 - 8:32

Neko aussi, depuis le temps, avait changée. Etait-ce dû au contact de l’enfant-rat ? Certainement, au moins pour une bonne partie. En attendant, elle semblait avoir prit des habitudes quasiment militaires. Cela ne fut pas sans rappeler à Ernest la troublante ressemblance avec son frère, Léo. La tenue qu’elle portait ne pu que renforcer cette impression. Vermine s’était laissé faire. Au fond de lui, son inquiétude demeurait. Il n’était pas sans arme lui-aussi. Sa veste dissimulait son pistolet et un long poignard. Il sentait le poids de ces deux objets et cela l’aidait à camoufler ses craintes. Il affichait l’un de ses airs de petite peste dont il avait le secret. Sitôt que la féline le lâcha, il se releva et resta debout, à côté du banc, bras croisés. La conversation s’amorça de façon relativement peu aimable. Ernest n’en fut pas pour autant dérangé. Etre désagréable, c’était sa nature. De plus, les affrontements verbaux étaient sa spécialité. Il poursuivit donc en ce sens.

-Si tu veux mon avis, Neko, le paramilitaire, c’est pas pour toi. J’ai l’impression d’avoir à faire à une sorte de Léo bis, l’imposante carrure en moins. Bref, pas top. Si tu continues comme ça, va falloir que je te donne des conseils.

On savait tous à quel point Vermine était expérimenté en matière de tenues vestimentaires. Il ricana. L’étrange calme qu’observait le jeune mutant lors des précédentes rencontres, ce calme presque artificiel, semblait avoir disparu, laissant place à l’exécrable naturel du rat. Il reprit, après une brève pause, tout en marchant dédaigneusement de droite à gauche.

-Pourquoi je suis là ? J’ai vraiment besoin d’une raison ? Le parc est public, que je sache. Et toi, pourquoi tu es là ? Non, inutile de répondre, c’est évidant. Tu me cherches, encore, après tout ce temps, après tout ce que je t’ai dis. Ça frise le fanatisme. La Confrérie apprécie ce genre de personnalité, tu sais ? Tu devrais postuler. En plus, ça te défoulerait, tu as l’air d’en avoir un peu besoin.

La Confrérie, il avait enfin lâché le mot, il devait par la même occasion confirmer les doutes de la fille-chatte. Il ne l’avait bien sûr pas dis par hasard. Il comptait bien orienter la discussion dans une certaine direction. Il calculait, encore et toujours, il était ainsi. Il mentait aussi. Le mensonge était un outil bien pratique dont il ne pouvait plus se passer. Il observait Neko et, s’il avait été franc, il lui aurait avoué qu’elle était pas mal du tout comme ça. Le paramilitaire, lui il adorait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neko
Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 28
Autre(s) identité(s) : Maëlys Duval

Pouvoirs : Hybride chat

Age du perso : 20 ans
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Peut-être une ouverture (PV Vermine)   Sam 10 Mar 2012 - 9:39

-Pourquoi je suis là ? J’ai vraiment besoin d’une raison ? Le parc est public, que je sache. Et toi, pourquoi tu es là ? Non, inutile de répondre, c’est évidant. Tu me cherches, encore, après tout ce temps, après tout ce que je t’ai dis. Ça frise le fanatisme. La Confrérie apprécie ce genre de personnalité, tu sais ? Tu devrais postuler. En plus, ça te défoulerait, tu as l’air d’en avoir un peu besoin.

Non, il ne semblait pas avoir changé. Avait-il vraiment commencé à se souvenir ?

-La Confrérie ? Ils peuvent bien tous crever ! D'ailleurs, avec tout le temps que nous passons ensemble, ils ne commencent pas à douter de ton implication ? Si ça continue, peut-être qu'ils choisirons de t'éliminer. Sauf si, comme je le pense, ils ont juste besoin de toi pour l'altérium.

C'était mesquin, mais ça faisait du bien.

-Est-ce que tu me détestes tant que ça pour préférer vivre comme un cobaye, servir de distributeur à altérium jusqu'à ce qu'ils n'aient plus besoin de toi et qu'ils se fassent des moufles avec ta peau ? Je croyais que ton expérience chez Phobos t'avait marqué plus que ça. Ah mais bien sûr ! Je suis bête ! Ils t'ont lavé le cerveau ! En cela ils ont été plus malins que Phobos, puisqu'ils ont trouvé le moyen de te faire aimer ton supplice. Comme ça, aucune chance que tu t'évades, pas vrai ?

Ca faisait du bien à Neko de vider son sac. Cependant, elle restait vigilante, prête à ceinturer Vermine si celui-ci tentait de s'en aller.

-Désolée, je n'ai pas autant d'alcool à te proposer que la dernière fois. D'ailleurs, je ne sais même pas au bout du compte si ça t'a plu. Ta réaction a été pour le moins surprenante. Aurais-je tout de même touché une corde sensible ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Lenoir
Apprenti(e) de la Confrérie Expérimenté(e) Epsilon
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 33
Autre(s) identité(s) : Prince Crapule / Vermine

Pouvoirs : Altérium / hybride rat

Age du perso : 13 ans
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: Peut-être une ouverture (PV Vermine)   Sam 10 Mar 2012 - 11:33

Ernest, amusé, rit aux répliques de la fille chatte.

-Ha, quelle savoureuse franchise ! Tu es habillée comme Léo mais tu parles comme moi. Que reste-t-il donc de toi au milieu de tout ça ? Notre relation est décidément bien étrange. On pourrait presque y voir une sorte de Roméo et Juliette, en plus brutal peut-être. Moi à la Confrérie, toi, à l’Institut… Pourquoi tu restes là-bas d’ailleurs ? Ils n’ont pas su me protéger ; ils n’ont pas su te protéger ; ils n’ont que de belles paroles, c’est tout.

Sous cette pluie de critiques, Vermine avait bien évoqué sa relation avec Neko, il ne l’avait pas nié ni même vraiment raillée. Il l’avait simplement constaté. S’il était là, si elle était là, ce n’était pas pour autre chose. Il se tut et tourna un instant son regard vers le bout de l’allée, afin de vérifier qu’il n’y avait toujours personne. Il avait cessé de marché. Il remarqua le paysage baigné d’argent sous cette plaine lune. La nuit était magnifique, donnant à ce vaste parc une dimension romantique. Or l’enfant-rat n’avait pas l’âme romantique, loin de là. Plutôt indifférent face au spectacle, il se perdit toutefois quelques secondes dans ses souvenirs. Ainsi, c’était là qu’avait eu lieu leur première rencontre ? Oui, il s’en souvenait maintenant. C’était encore trouble, lointain, mais il revoyait vaguement la scène.

-Au début, cette histoire de lavage de cerveau, je l’ai trouvé ridicule. Je ne voulais pas y croire. Mais en fin de compte, tu avais raison, dit-il soudainement.

Il refit face à la féline.


-J’imagine que je te dois quelques excuses, mais bon, c’est pas ça qui va changer les choses.

En réalité, s’excuser ce n’était pas son fort. La perspective même de le faire le dérangeait, à cause sans doute de sa fierté mal placée. Et puis, au fond, il n’était pas vraiment responsable puisqu’on l’avait manipulé. C’est ce qu’il se disait pour ne pas trop se sentir coupable. En attendant, il continua.

-Alors qu’est-ce qu’on fait ? Si tu me demande de revenir avec toi à l’Institut, je te le dis tout de suite : c’est non. Je ne remettrais jamais les pieds la-bas, justement parce que je commence à tout me rappeler. Et si tu me demande de quitter la Confrérie, c’est non aussi. Si je les quitte, je finirais en cage dans leur labo. Je préfère obéir aux ordres, ils me laisse tranquille au moins. Et puis, j’ai besoin d’eux pour ne pas finir dans les prisons du BAM. Bref, je suis coincé mais je m’en accommode.

Il continuait à être affreusement direct, à ne prendre aucune pincette pour dire des choses plutôt délicate. Mais qui voulez-vous, il était ainsi.

-Par contre, pour le reste, faut voir, finit-il malicieusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neko
Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 28
Autre(s) identité(s) : Maëlys Duval

Pouvoirs : Hybride chat

Age du perso : 20 ans
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Peut-être une ouverture (PV Vermine)   Sam 10 Mar 2012 - 13:13

-Ha, quelle savoureuse franchise ! Tu es habillée comme Léo mais tu parles comme moi. Que reste-t-il donc de toi au milieu de tout ça ? Notre relation est décidément bien étrange. On pourrait presque y voir une sorte de Roméo et Juliette, en plus brutal peut-être. Moi à la Confrérie, toi, à l’Institut… Pourquoi tu restes là-bas d’ailleurs ? Ils n’ont pas su me protéger ; ils n’ont pas su te protéger ; ils n’ont que de belles paroles, c’est tout.

Neko haussa les épaules.

-De toutes façons, je ne leur demande pas de me protéger, je suis une grande fille.

Pas d'excuses ? Dommage. Ça n'arrangeait peut-être pas les choses, mais ça fait du bien. Enfin, de toutes façons il aurait fallu être très très optimiste pour attendre des excuses de la part de Vermine.

-Alors qu’est-ce qu’on fait ? Si tu me demande de revenir avec toi à l’Institut, je te le dis tout de suite : c’est non. Je ne remettrais jamais les pieds la-bas, justement parce que je commence à tout me rappeler. Et si tu me demande de quitter la Confrérie, c’est non aussi. Si je les quitte, je finirais en cage dans leur labo. Je préfère obéir aux ordres, ils me laisse tranquille au moins. Et puis, j’ai besoin d’eux pour ne pas finir dans les prisons du BAM. Bref, je suis coincé mais je m’en accommode. Par contre, pour le reste, faut voir.

-Je n'avais pas l'intention de t'obliger à revenir à l'Institut. Moi-même, je ne suis pas sûre d'y rester. En revanche, j'ai tout de même l'intention de te faire quitter la Confrérie, sauf que ce n'est pas une question. Je ne leur pardonnerais jamais ce qu'ils nous ont fait, et je ne serais pas tranquille tant que tu seras chez eux. Tu n'as pas à craindre leurs représailles, ni le BAM, tout ça j'en fais mon affaire. Je vais veiller sur toi, et si quelqu'un essaie à nouveau de t'arracher à moi, je le tuerais et je planterais sa tête sur une pique, que ce soit un confrériste, un X-men, un agent du BAM, OU QUI QUE CE SOIT D'AUTRE !

Elle avait agrippé Vermine, le regardant droit dans les yeux. Elle ne plaisantait pas. Elle était prête à se battre contre le monde entier pour être avec Vermine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Lenoir
Apprenti(e) de la Confrérie Expérimenté(e) Epsilon
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 33
Autre(s) identité(s) : Prince Crapule / Vermine

Pouvoirs : Altérium / hybride rat

Age du perso : 13 ans
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: Peut-être une ouverture (PV Vermine)   Sam 10 Mar 2012 - 14:22

Vermine porta une griffe sur le museau de Neko et il la fit glisser sur quelques centimètres.

-Tu es folle, dit-il, plutôt bas.

Il se dégagea de l’emprise de la féline et continua, d’une voix presque sévère.


-Ce qui me fait peur dans ce que tu dis, c’est que tu semble te prendre au sérieux. Tu t’es regardé ? Es-tu lucide sur tes aptitudes ? N’as-tu pas l’impression de promettre l’impossible ? Dis-moi, Neko, que peux-tu faire contre les pouvoirs de l’esprit ? Crois-tu qu’un flingue suffit contre des mutants dignes de ce nom ? Même si tu me sortais un lance-roquettes je ne te prendrais pas au sérieux. Et contre une armure Mandroïde, tu fais quoi ? Tu va la mordre pour la transformer en chat ? Non, Neko, retourne sur terre bon dieu. Tu ne peux rien contre la Confrérie. Tu ne peux rien contre le BAM. Tu ne peux rien contre les X-Men. Et si tu penses le contraire, c’est que tu es folle.

L’enfant-rat se recula de quelque pas. Il observa une courte pause. A présent, il ne mentait plus. Il avait amené la conversation là où il voulait, inutile de jouer d’avantage la comédie. Au contraire, il avait besoin de sincérité. Il avait beau être perturbé par ce qui lui arrivait, il continuait d’être lucide sur la situation. Il avait la vague impression qu’à force de lui courir après, la féline se faisait du mal. Il n’y avait qu’à la regarder. Il la sentait prête à faire des bêtises. Que deviendrait-il si elle se faisait tuer ou terminait en prison ? Les drames, ça arrivait si vite, il était bien placé pour le savoir. Il voulait se rassurer.

-Neko, crois-tu vraiment qu’on doit continuer comme ça ? Où ça va nous mener ce cirque ? Dans le fond, ça m’a amusé que tu me cours après. Le coup de la piscine d’alcool, c’était de l’art. Mais la situation est délicate. Dis-moi que tu peux être raisonnable. Dis-moi que tu ne feras rien contre la Confrérie. Fais-toi une raison. Dis-toi que grâce à eux, j’ai toujours un endroit où dormir, que le BAM ne me trouvera pas. Dis-toi que grâce à eux, on va pouvoir continuer à se voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neko
Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 28
Autre(s) identité(s) : Maëlys Duval

Pouvoirs : Hybride chat

Age du perso : 20 ans
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Peut-être une ouverture (PV Vermine)   Sam 10 Mar 2012 - 17:21

-Ce qui me fait peur dans ce que tu dis, c’est que tu semble te prendre au sérieux. Tu t’es regardé ? Es-tu lucide sur tes aptitudes ? N’as-tu pas l’impression de promettre l’impossible ? Dis-moi, Neko, que peux-tu faire contre les pouvoirs de l’esprit ? Crois-tu qu’un flingue suffit contre des mutants dignes de ce nom ? Même si tu me sortais un lance-roquettes je ne te prendrais pas au sérieux. Et contre une armure Mandroïde, tu fais quoi ? Tu va la mordre pour la transformer en chat ? Non, Neko, retourne sur terre bon dieu. Tu ne peux rien contre la Confrérie. Tu ne peux rien contre le BAM. Tu ne peux rien contre les X-Men. Et si tu penses le contraire, c’est que tu es folle.

Neko ouvrit la bouche pour répliquer, mais ne trouva pas quoi répondre. Il avait raison, elle n'était pas en mesure de le protéger malgré toute sa bonne volonté.

-Neko, crois-tu vraiment qu’on doit continuer comme ça ? Où ça va nous mener ce cirque ? Dans le fond, ça m’a amusé que tu me cours après. Le coup de la piscine d’alcool, c’était de l’art. Mais la situation est délicate. Dis-moi que tu peux être raisonnable. Dis-moi que tu ne feras rien contre la Confrérie. Fais-toi une raison. Dis-toi que grâce à eux, j’ai toujours un endroit où dormir, que le BAM ne me trouvera pas. Dis-toi que grâce à eux, on va pouvoir continuer à se voir.

-Tu leur fais plus confiance qu'à moi ? Pourtant, ce sont eux qui t'ont causé le plus de problèmes. Ce sont eux qui t'ont arraché à moi pour faire de toi un cobaye ! Ce sont des menteurs ! Quoi qu'ils t'aient promis, tu n'en verras pas la couleur. Ils finiront par te tuer ! Je ne pourrais pas avoir l'esprit tranquille tant que tu seras entre leurs mains. Qu'est-ce qui te garantis qu'ils ne vont pas te laver le cerveau une seconde fois ? Moi je n'y survivrais pas.

Elle se rassit sur le banc et se massa les tempes.

-Est-ce que tu as une idée du mal que tu as pu me faire ? Mets-toi un peu à ma place. Comment est-ce que je pourrais avoir la moindre confiance en des gens qui t'ont kidnappé et t'ont fait oublier jusqu'à mon existence ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Lenoir
Apprenti(e) de la Confrérie Expérimenté(e) Epsilon
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 33
Autre(s) identité(s) : Prince Crapule / Vermine

Pouvoirs : Altérium / hybride rat

Age du perso : 13 ans
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: Peut-être une ouverture (PV Vermine)   Sam 10 Mar 2012 - 19:18

Ernest, lentement, s’assit à côté de Neko. Sa voix se fit moins sévère, plus douce.

-La Confrérie ne m’a rien promis du tout. Tant que je ferme ma gueule et que je suis les ordres, ils ne me feront rien. Je ne suis pas un cobaye chez eux. Je suis un pion, comme tous les autres. Et crois-moi, vaut mieux être un pion qu’un traitre. Y’a déjà le BAM qui me court après. Je ne tiens pas à ce que la Confrérie s’y mette aussi. En plus, t’as même pas à craindre que je me fasse buter au cours d’une opération. Je ne suis pas sensé aller sur le terrain. Mon rôle, c’est à l’arrière, bien en sécurité. Donc tu vois, la situation est pas si horrible que ça.

Ernest se demanda s’il allait évoquer Cérès. Après tout, c’était elle qui s’occupait de lui et tant qu’elle se porterait garante de lui, il n’aurait normalement pas de problème. Il pouvait lui faire confiance. Toutefois, le moment était peut-être mal choisi. Il préféra s’abstenir

-Le lavage de cerveau, c’était pour me faire rentrer dans les rangs. Maintenant, j’y suis et j’y reste. Il n’y aura pas d’autre lavage de cerveau tant que ce sera comme ça. De plus, je m’absente déjà régulièrement le soir. Le fait qu’on se voit ne va pas me porter préjudice. On a déjà assez de problème comme ça. La Confrérie n’en est pas un.

Il observa un petit moment de silence avant de reprendre.

-M’excuser pour tout le mal que je t’ai fais, ça sert un peu à rien. Par contre, me faire pardonner,c’est peut-être plus utile. Qu’est-ce que tu en dis ? On a toute la nuit devant nous. Dis-moi et je fais ce que tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neko
Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 28
Autre(s) identité(s) : Maëlys Duval

Pouvoirs : Hybride chat

Age du perso : 20 ans
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Peut-être une ouverture (PV Vermine)   Sam 10 Mar 2012 - 20:56

-La Confrérie ne m’a rien promis du tout. Tant que je ferme ma gueule et que je suis les ordres, ils ne me feront rien. Je ne suis pas un cobaye chez eux. Je suis un pion, comme tous les autres. Et crois-moi, vaut mieux être un pion qu’un traitre. Y’a déjà le BAM qui me court après. Je ne tiens pas à ce que la Confrérie s’y mette aussi. En plus, t’as même pas à craindre que je me fasse buter au cours d’une opération. Je ne suis pas sensé aller sur le terrain. Mon rôle, c’est à l’arrière, bien en sécurité. Donc tu vois, la situation est pas si horrible que ça. Le lavage de cerveau, c’était pour me faire rentrer dans les rangs. Maintenant, j’y suis et j’y reste. Il n’y aura pas d’autre lavage de cerveau tant que ce sera comme ça. De plus, je m’absente déjà régulièrement le soir. Le fait qu’on se voit ne va pas me porter préjudice. On a déjà assez de problème comme ça. La Confrérie n’en est pas un.

Neko essaya de riposter face aux arguments de Vermine, mais ne trouvait rien à dire. Tout ça ne lui plaisait pas, elle savait que tôt ou tard ça dégénérerait, mais que faire ? Elle était déboussolée, encore plus désarçonnée que si Vermine était encore venu en amnésique égoïste et sadique.

-Je ne sais pas... Ça ne me plaît vraiment pas, mais si c'est vraiment le seul moyen... C'est pas facile. Rassure-moi, tu ne crois pas aux idéaux de Magnéto sur la nécessité d'un génocide des humains, hein ? Tu n'es vraiment à la Confrérie que par opportunisme ?

Voilà, elle avait mis le doigt sur un des détails qui la chagrinaient le plus. L'idée que Vermine ait pu être séduit par les idéaux de Magnéto, devenant un parfait petit nazi prêt à commettre toutes sortes d'atrocités au nom de la "race supérieure". Ce n'était pas improbable, il en avait déjà tellement bavé à cause d'humains. Et Neko craignait vraiment de voir son amoureux virer de bord.

-M’excuser pour tout le mal que je t’ai fais, ça sert un peu à rien. Par contre, me faire pardonner,c’est peut-être plus utile. Qu’est-ce que tu en dis ? On a toute la nuit devant nous. Dis-moi et je fais ce que tu veux.

Neko hésita sur ce qu'elle allait répondre. Est-ce qu'il lui proposait vraiment de sortir ensemble ? Comme avant ? Ou bien était-ce encore un nouveau bras de fer ?

-Euh...attends... Qu'est-ce que tu entends par faire des trucs ? Ce n'est pas un piège ? Une nouvelle mise à l'épreuve ? Tu ne vas pas me planter là en te plaignant que je suis trop puérile ? Si je te proposes un paintball, tu ne vas pas me tirer dessus avec un vrai flingue ?

Elle voulait vraiment croire à la perspective d'un Vermine venu se faire pardonner, mais ne pouvait s'empêcher de rester sur la défensive après tout ce qu'il lui avait fait voir.

-Ce que je veux... Même un truc sans roulette russe et sans alcool qui coule à flots ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Lenoir
Apprenti(e) de la Confrérie Expérimenté(e) Epsilon
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 33
Autre(s) identité(s) : Prince Crapule / Vermine

Pouvoirs : Altérium / hybride rat

Age du perso : 13 ans
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: Peut-être une ouverture (PV Vermine)   Sam 10 Mar 2012 - 22:41

Ernest haussa les épaules.

- Je n’aime peut-être pas beaucoup notre société, j’ai une tonne de défauts, j’admets volontiers que je suis un connard de première, mais raciste, ça non. L’idéologie de Magnéto, je n’y ai jamais adhéré. A la base, j’avais l’illusion de pouvoir profiter de la Confrérie. En fait, c’est la Confrérie qui profite de moi, mais ça va pas plus loin. Bref, si je reste chez eux, c’est par calcul, pas par conviction.

Il était presque sincère. En réalité, s’il restait à la Confrérie, c’était aussi parce que Cérès s’y trouvait. Cependant, c’était presque un détail. Il l’aborderait plus tard, peut-être, si la situation s’y prêtait En attendant, il continua. Il avait été si affreux avec Neko qu’elle restait sur sa défensive. Il fallait la rassurer mais il pensait être en bonne voix. C’était vraiment une chance qu’il sache bien parler. Les mots, les bons mots, pouvaient rendre bien des services.

-Pour cette nuit, y’a pas de piège, y’a pas de plan, de test ou autres. Je t’ai mené la vie dur alors je suis à toi pour cette nuit. Reste simplement raisonnable : il faut éviter qu’on nous voit. Même là, assis sur ce banc, c’est limite trop exposé à mon goût. Pour l’instant, on a de la chance, personne ne se pointe mais y’a encore des promeneurs dans le coin. La discrétion, Neko, c’est la clé de notre tranquillité.

Il était prêt à faire un réel effort. L’alcool, le sexe, toutes ses habitudes franchement glauques, il pouvait faire une croix dessus jusqu’au matin. Evidement, il espérait que la féline aille dans certaines directions plus que d’autres mais, quoi qu’il arrive, il ne dirait rien. Enfin, il essayerai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neko
Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 28
Autre(s) identité(s) : Maëlys Duval

Pouvoirs : Hybride chat

Age du perso : 20 ans
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Peut-être une ouverture (PV Vermine)   Sam 10 Mar 2012 - 23:53

-Je n’aime peut-être pas beaucoup notre société, j’ai une tonne de défauts, j’admets volontiers que je suis un connard de première, mais raciste, ça non. L’idéologie de Magnéto, je n’y ai jamais adhéré. A la base, j’avais l’illusion de pouvoir profiter de la Confrérie. En fait, c’est la Confrérie qui profite de moi, mais ça va pas plus loin. Bref, si je reste chez eux, c’est par calcul, pas par conviction.

Neko se détendit un peu. Elle retrouvait peu à peu l'ancien Vermine, celui qu'elle aimait.

-Pour cette nuit, y’a pas de piège, y’a pas de plan, de test ou autres. Je t’ai mené la vie dur alors je suis à toi pour cette nuit. Reste simplement raisonnable : il faut éviter qu’on nous voit. Même là, assis sur ce banc, c’est limite trop exposé à mon goût. Pour l’instant, on a de la chance, personne ne se pointe mais y’a encore des promeneurs dans le coin. La discrétion, Neko, c’est la clé de notre tranquillité.

La jeune féline hocha la tête. Oui, il y avait bien quelque chose à faire pour récupérer son amour...

-Et bien...je suppose que ça exclut la plupart des bars et boîtes de nuit. Tu sais ce dont j'aurais vraiment envie ? Un dîner avec mon rat préféré. Des pizzas, des hamburgers, ou d'autres cochonneries du même genre. On mangerait ça devant un film d'horreur, ou un bon gros film d'action américain qui tache, ou même on pourrait jouer à la Wii. Comme ça, comme deux jeunes ordinaires. Et après, peut-être bien qu'on pourrait poursuivre la soirée dans le même lit...

Jusque-là, elle n'en avait jamais vraiment fait part à Vermine, mais il lui arrivait de rêver à une vie ordinaire, sans devoir se battre, sans devoir kidnapper son petit ami pour le saouler à mort, et sans se confronter à une organisation de mutants terroristes. Encore, les rendez-vous qu'elle avait eu avec Vermine avant son amnésie s'étaient suffisamment rapprochés de cette optique pour que ça ne crée pas de vrai manque. Mais là, elle avait besoin de relâcher la pression, de laisser respirer la petite Maëlys Duval, écrasée sous Neko la tueuse.

-Ça te dis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Lenoir
Apprenti(e) de la Confrérie Expérimenté(e) Epsilon
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 33
Autre(s) identité(s) : Prince Crapule / Vermine

Pouvoirs : Altérium / hybride rat

Age du perso : 13 ans
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: Peut-être une ouverture (PV Vermine)   Dim 11 Mar 2012 - 9:01

-Ouais, on fait comme ça, déclara Vermine en se levant.

C’était sûr, si c’était lui qui avait dressé le programme, il n’aurait pas vraiment ressemblé à ça. Néanmoins, il n’allait pas pour autant se forcer. En fait, cette petite soirée bien sage lui ferait assurément du bien. Quoi de mieux pour se changer les idées que de sortir de son quotidien ? Oui, il était partant.


-Moi je dis pizza et film d’action. Quoi que la Wii, pourquoi pas aussi. J’y ai jamais touché à ce truc là. Ce sera l’occasion. Mais… heu… où on va faire ça ? Chez ta copine ?

Devoir rester discret, cela pausait tout un tas de contraintes. Ernest se demanda comment y remédier, au moins en partie. Il pouvait peut-être réaménager l’une de ses cachettes afin de la rendre accueillante. Oui, pourquoi pas. Un coin bien isolé dans les égouts transformé en petit coin de paradis. Ça allait lui demander pas mal d’efforts mais c’était envisageable. Déjà il échafaudait la façon dont il pourrait s’y prendre. Tout d’abord, il fallait tapisser les murs, le sol et le plafond avec quelque chose pour lutter contre l’humidité et aussi pour encore isoler d’avantage. Pour les meubles, c’était facile. Par contre, pour l’électricité, là ça devenait épineux. Bon, et si au lieu de viser les égouts, il s’intéressait à une cave ? Ça pouvait faciliter pas mal de choses. Bref, Vermine verrait ça plus tard. En attendant, il se tenait prêt à suivre Neko.

HRP : tu peux dire que Vermine te suit et qu’il t’aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neko
Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 28
Autre(s) identité(s) : Maëlys Duval

Pouvoirs : Hybride chat

Age du perso : 20 ans
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Peut-être une ouverture (PV Vermine)   Dim 11 Mar 2012 - 22:29

-Moi je dis pizza et film d’action. Quoi que la Wii, pourquoi pas aussi. J’y ai jamais touché à ce truc là. Ce sera l’occasion. Mais… heu… où on va faire ça ? Chez ta copine ?
-Mmmh...ce serait idéal. Son appart est confortable, et elle a trois consoles (dont deux que je lui ai prêté mais que je n'ai jamais récupéré). Par contre, il faut que je sache si elle est d'accord. Tu permets que je l'appelle ?

Vermine hocha la tête et Neko sortit son téléphone portable pour composer le numéro de son amie. Elle n'avait pas vu Lize depuis un moment, mais la jeune gothique était toujours prête à lui rendre service. Les deux filles étaient des amies proches. Il fallait dire que c'était en quelque sorte Lize qui avait fait l'éducation sexuelle de Maëlys.

-C'est ok ! dit la féline en raccrochant. On a l'appart de Lize pour la nuit. Et on n'aura même pas à donner des coups de marteau dans la porte, elle est en ville avec un de ses 999 petits copains. On aura la paix. T'es toujours partant ? Alors allons-y !

Les deux hybrides quittèrent Central Park et revinrent pour la première fois depuis bien longtemps à l'appartement qu'occupait Neko avant de rejoindre l'Institut. Elle ouvrit la porte avec la clé cachée dans le boitier de l'extincteur occupant un coin de la cage d'escalier, puis ils entrèrent. Il n'y avait pas grand chose de changé. La chambre de Neko était même toujours là. Dans le salon il y avait une télé grand écran, avec une Wii, une PS3 et une Xbox, comme avant.

-Voilà voilà. Alors tu as envie de quoi ? Pizza, ou repas chinois ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Lenoir
Apprenti(e) de la Confrérie Expérimenté(e) Epsilon
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 33
Autre(s) identité(s) : Prince Crapule / Vermine

Pouvoirs : Altérium / hybride rat

Age du perso : 13 ans
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: Peut-être une ouverture (PV Vermine)   Lun 12 Mar 2012 - 9:54

-Pizza, répondit Vermine. En plus, il me semble qu’on s’est vu pour la première fois autour d’une pizza. Enfin, si ma mémoire ne me joue pas des tours… C’est pas encore très bien revenu.

Ernest parcourait l’appartement, curieux de redécouvrir ce lieu présent de façon flou dans ses souvenirs. L’endroit semblait ne pas avoir trop changé. Il ne toucha à rien comme si le faire aurait brisé un peu de la magie du moment. Car oui, ce moment avait un petit quelque chose de magique. Il était comme un retour dans le temps. L’enfant-rat se revoyait là, des mois plus tôt, alors que Neko et son amie lui souhaitaient à leur façon son anniversaire. Un semblant de sourire apparut sur sa face bestiale. Puis, sans prévenir, un autre souvenir s’imposa à lui. Plus vieux, il se déroulait dans ce qui semblait être un manoir. Le manoir des Lenoir en Suisse… L’enfant-rat n’était alors qu’un enfant ordinaire. Il arpentait, mélancolique, sa chambre. Il venait de finir un livre et en cherchait un autre. Il rêvait d’avoir une nouvelle vie. S’il avait su à cet instant que son vœu allait se réaliser, mais pas forcément comme il l’avait rêvé… Parfois, il faut faire attention à ce qu’on désire. Sa vie d’en temps n’était pas si mal avec le recule. Vermine n’allait pas aller jusqu’à se plaindre. Ce n’était pas son genre. Ce qui était arrivé était arrivé, voilà tout. Le passé était écrit, seul le futur restait à l’être.

Le petit hybride finit par porter son regard sur le trio de consoles. Un gosse de son âge était sensé connaitre ce genre de choses comme sa poche. Lui non. Ho, bien sûr, il n’allait pas être long à rattraper le retard s’il faisait un peu d’efforts. Finalement, peut-être préférait-il jouer à regarder un film.


-Hum, alors on est sensé s’amuser avec ces trucs ? demanda-t-il en désignant les consoles. Il faisait exprès d’aborder le sujet comme ça, comme s’il débarquait de la brousse. Evidement, même s’il n’y avait jamais touché, il voyait comme tout le monde les pubs. Il n’était pas si pommé. Tu me montres ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neko
Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 28
Autre(s) identité(s) : Maëlys Duval

Pouvoirs : Hybride chat

Age du perso : 20 ans
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Peut-être une ouverture (PV Vermine)   Mer 14 Mar 2012 - 8:37

-Pizza. En plus, il me semble qu’on s’est vu pour la première fois autour d’une pizza. Enfin, si ma mémoire ne me joue pas des tours… C’est pas encore très bien revenu.

Neko acquiesça et composa le numéro d'une pizzeria. Bien sûr, ce serait loin d'être aussi bon que celles de chez Mario, mais ça faisait toujours plaisir de manger une bonne grosse pizza pleine de fromage. Sa commande passée, elle vint s'asseoir avec Vermine au salon.

-Hum, alors on est sensé s’amuser avec ces trucs ? Tu me montres ?

Neko le regarda, puis se mit à rire.

-Non. Mais tu viens de Mars, ou quoi ? Attends un peu.

En même temps ça se tenait. S'il vivait déjà dans les égouts quand elle l'avait rencontré, il y avait peu de chances pour qu'il ait déjà joué à un jeu vidéo. Neko se leva et ouvrit le meuble de la télé. Ouf ! Toute sa collection de jeux était encore là. Jeux de baston, jeux de tir, jeux d'horreur, jeux de simulation, quelques jeux de sport. Si on retirait tous ceux qui ne se jouaient qu'en solo, ça amputait tout de même une bonne moitié de la collection.

-Je t'avouerais que je joue surtout en solo, d'habitude. Mais s'il y en a un qui joue et l'autre qui regarde, c'est tout de suite moins drôle. Alors qu'est-ce que tu veux essayer ? Jeux de flingues, jeux de baston...jeux de sport ? Je ne te propose pas les RPG, ces trucs-là sont limités à un joueur. à moins que tu ne veuilles essayer les MEUPORG, mais là c'est encore une autre paire de manches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Lenoir
Apprenti(e) de la Confrérie Expérimenté(e) Epsilon
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 33
Autre(s) identité(s) : Prince Crapule / Vermine

Pouvoirs : Altérium / hybride rat

Age du perso : 13 ans
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: Peut-être une ouverture (PV Vermine)   Mer 14 Mar 2012 - 15:55

A mesure que Neko parlait, Ernest réalisa à quel point il était déconnecté de sa tranche d’âge. Les jeux vidéos, c’était quand même super répandu. Et lui, il n’y avait pas touché une seule fois. Quand il était encore humain, son père n’avait pas voulu qu’il s’adonne à ce loisir qu’il devait certainement mépriser. De vulgaires jeux vidéo, vous pensez-bien, c’était indigne des Lenoir. Et après, une fois hybride rat, il avait dû grandir très vite. Il était un peu un adulte dans un corps d’enfant et on pouvait mesurer les dégâts. Enfin, il n’était jamais trop tard pour rectifier le tire, enfin, c’est ce qu’il se disait.

Il haussa les épaules et en rajouta une couche. Mieux valait en rire qu’en pleurer.


-Les RPG, c’est quoi ? On dirait un nom d’arme.

D’un autre côté, une bonne moitié des enfants de cette ville devait rêver d’avoir une vraie arme en leur possession. Vermine, lui, ça faisait des mois qu’il savait tirer. Quelle ironie ! Pour un peu, il voulait être un enfant ordinaire et un enfant ordinaire voudrait être lui. Comme quoi, l’herbe est toujours plus verte ailleurs.

-Et bien le flingue et la baston, c’est mon quotidien Alors pourquoi pas le sport ? Oui, mets un jeu de sport.

En réalité, il aurait presque été tenté de tester l’un de ces mystérieux RPG mais bon, une prochaine fois peut-être. Il tourna son regard vers la féline, toujours vêtue de sa tenue paramilitaire. Lui-même ressemblait furieusement à une crapule. Pas terrible pour faire un vrai break.

-Au fait, la prochaine fois qu’on se voit, faut se fringuer, je ne sais pas moi, de façon plus classique peut-être. Là, on a l’impression qu’on est prêt pour la guerre. Si tu veux, je remettrais ma petite tenue verte que tu as l’air de bien apprécier. Tu sais, le short, le t-shirt et le veston haricot.

Il eut un petit sourire en coin.

-Ou alors, on se déguise. Ca pourrait être drôle une soirée costumée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neko
Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 28
Autre(s) identité(s) : Maëlys Duval

Pouvoirs : Hybride chat

Age du perso : 20 ans
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Peut-être une ouverture (PV Vermine)   Lun 19 Mar 2012 - 14:34

-Et bien le flingue et la baston, c’est mon quotidien Alors pourquoi pas le sport ? Oui, mets un jeu de sport.
-Le sport, hein ? C'est pas mes jeux préférés, mais c'est toujours intéressant pour le côté communautaire. Je lance ça tout de suite.

Neko alluma la Wii et inséra le disque de Wii Sport. Ça ne volait pas bien haut, mais c'était toujours bien pour passer une bonne soirée entre amis. Pour sûr, ça n'avait pas grand-chose à voir avec les dernières lubies de Vermine. La fille-chatte espérait de tout cœur qu'il ne changerait pas de visage en pleine soirée.

-Au fait, la prochaine fois qu’on se voit, faut se fringuer, je ne sais pas moi, de façon plus classique peut-être. Là, on a l’impression qu’on est prêt pour la guerre. Si tu veux, je remettrais ma petite tenue verte que tu as l’air de bien apprécier. Tu sais, le short, le t-shirt et le veston haricot.
-NON ! Alors là, même pas en rêve ! Je te préfères comme ça. Non. Maintenant, le vert risque de me rappeler de trop mauvais souvenirs...

Elle n'osa pas dire qu'elle dormait toujours avec les vêtements verts de Vermine sous son oreiller. Il trouverait ça trop ridicule !

-Ou alors, on se déguise. Ca pourrait être drôle une soirée costumée !
-Aaaaaah ! Là, ça me parle ! Tu as devant toi une championne mondiale de cosplay ! Tu as intérêt à faire des efforts, parce que moi je vais t'en mettre plein les mirettes !

Neko sourit en songeant aux photos d'elle en cosplay d'un personnage du jeu vidéo Bloody Roar qui avait fait le tour de la planète. Bien sûr, en tant que mutante, elle avait été disqualifiée de la compétition officielle, mais son image aura tout de même alimenté les rêves de pas mal d'otakus.
Elle prit les wiimotes et en donna une à Vermine.

-On va commencer par le tennis. Déjà, l'avantage avec la Wii, c'est qu'il n'y a pas tout un bordel de boutons à retenir. Tu utilises simplement la manette comme tu utiliserais une raquette.

Le jeu se lança, avec la petite musique si typique. Neko se sentit plus rassurée. Les jeux vidéos, c'était son domaine, elle s'y sentait à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Lenoir
Apprenti(e) de la Confrérie Expérimenté(e) Epsilon
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 33
Autre(s) identité(s) : Prince Crapule / Vermine

Pouvoirs : Altérium / hybride rat

Age du perso : 13 ans
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: Peut-être une ouverture (PV Vermine)   Lun 19 Mar 2012 - 17:02

Vermine regarda la wiimotes entre ses mains comme une chose curieuse. Ça ressemblait à un jouet ce truc là. Lui, un jouet entre les mains. L’image était grotesque. Non, pas grotesque. Ce serait prêter à l’instant quelque chose de péjoratif alors que c’était tout le contraire. Pour une fois qu’Ernest allait s’adonner à une activité prévue pour son âge, ça allait vraiment le changer. Mais y arriverait-il ? Cette étrange question lui traversa l’esprit. Etait-il encore un tout petit peu un enfant au fond de ce rat ? Cette manette inoffensive lui fit presque peur. Et s’il n’arrivait pas à jouer ? Et s’il décevait Neko ? Bon sang, c’était pas du tout son monde les jeux vidéo ! Oula, panique à bord ! Il le cacha bien sûr mais il voyait avec appréhension le jeu se lancer. Alors que la féline naviguait dans les menus, lui il écoutait avec attention les quelques explications. Puis la première partie fut lancée.

-Ouais… heu.. alors… ha, ça marche comme ça… c’est pas évident… comment y font les gosses ? Zut alors, mais j’pige pas… ha, mais non c’est comme ça, ok… ok…

L’enfant-rat était tout simplement ridicule. Tout crispé, on avait pour le coup vraiment l’impression qu’il débarquait de la brousse et qu’il découvrait la technologie. Même un vieillard aurait fait meilleure impression. En réalité, c’était son stress soudain qui lui faisait perdre ses moyens. Heureusement, il était jeune et, avec un tout petit peu de persévérance, il se calma, il relativisa, il s’adapta. Et, en l’espace d’à peine trois parties, il avait changé du tout au tout.

-Héhé ! J’suis trop fort ! Tu l’as pas vu venir celle-là, hein ? … Hé ! Mais non ! C’est pas du jeu, j’vais m’venger ! La, voilà c’est mieux ! Vive les rongeurs !

Vermine était entrée dans le jeu et le pire, c’était qu’il s’amusait pour de vrai. Il était pas si loin que ça l’enfant après tout car en cet instant, il semblait bien avoir 13 ans. Il n’était plus cet étrange adulte précoce et vicieux. Neko, assurément, avait réussi son coup.

-Encore une ! Encore une ! Et après on teste un autre sport !



-Encore une, encore une ! Et après, on teste un autre jeu ! Un truc de flingue ou de baston ! J’veux te mettre la raclée !

Et il se prit une raclée mais pas grave. Perdre face à sa petite amie, il pouvait le tolérer. Enfin, cela ne l’empêcha pas d’accuser la console de tricher bien sûr. La mauvaise foi, c’était une seconde nature chez lui. Et le temps, lui, il passa à toute allure. La Pizza fut livrée. Impossible d’arrêter de jouer pour autant. La manette dans une main, la part de pizza dans l’autre, la séance se poursuivit encore pendant longtemps. Ce qui l’arrêta, ce fut les yeux du petit hybride. Peu habitué à regarder un écran si longtemps, sa vue se troubla. Le voilà forcé de déposer la manette.

-Ben dit donc, c’était pas mal du tout en fait ! Faudra recommencer ! Et cette fois, c’est pas les manigances de la console qui m’empêcheront de gagner, tu verras !

Il s’avachit dans le canapé en se frottant ses yeux irrités.

-Et pour la soirée costumée. J’aurais malheureusement pas trop le temps de me chercher un déguisement. Si t’es si bonne que ça, je te laisse faire le mien. Faudra me surprendre ! Quoi que tu fasses, je l’enfilerais en tout cas.

D’un geste habile, il attrapa un morceau de pizza tombé sur lui pour l’avaler.

-Et maintenant, on fait quoi ? J’suis un peu perdu en fait. Ces jeux, c’est fou, ça retourne l’esprit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neko
Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 28
Autre(s) identité(s) : Maëlys Duval

Pouvoirs : Hybride chat

Age du perso : 20 ans
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Peut-être une ouverture (PV Vermine)   Mar 20 Mar 2012 - 11:43

D'abord ridicule dans un premier temps, Vermine s'habitua et devint même carrément bon. Enfin...avec un score final de 10 à 5, Neko gagnait toujours. Mais victoire ou défaite, la fille-chatte était aux anges. Enfin le masque du monstre sadique s'évanouissait, laissant place au gamin drôle et crâneur qu'elle avait connu. Et là, elle avait la certitude que ce n'était pas de la comédie. Vermine éprouvait vraiment du plaisir à faire une activité avec Neko, même s'il n'y avait ni alcool ni sexe. Elle en aurait pleuré de bonheur si elle n'avait pas eu peur de sembler ridicule. La soirée terminée, les pizzas mangées, ils réfléchirent à l'éventualité d'une prochaine rencontre.

-...Et pour la soirée costumée. J’aurais malheureusement pas trop le temps de me chercher un déguisement. Si t’es si bonne que ça, je te laisse faire le mien. Faudra me surprendre ! Quoi que tu fasses, je l’enfilerais en tout cas.
-Mmmh...je pourrais essayer de te trouver quelque chose. Il faut que j'y réfléchisse...
-Et maintenant, on fait quoi ? J’suis un peu perdu en fait. Ces jeux, c’est fou, ça retourne l’esprit !

Neko réfléchit un peu. Puis sans prévenir, elle attrapa Vermine et l'embrassa avec fougue. Ils batifolèrent un moment, mais cette fois sans que ça prenne une allure de viol. Juste de la tendresse...
Fatigués et (en tout cas pour Neko) heureux, ils se séparèrent après avoir défini une autre date de rendez-vous. à peine l'enfant-rat fut-il parti que Neko prit aussitôt les dispositions pour organiser cette soirée. Elle appela l'Institut pour prévenir qu'elle ne rentrerait pas pendant quelques jours. Quand Lise rentra au petit matin, épuisée et sentant l'alcool, Maëlys lui annonça qu'elle allait rester quelques jours. Et puis les jours suivants, la féline fit le tours de plusieurs magasins, et passa une nuit entière à coudre.
Et enfin, le soir venu, elle était prête. L’appartement était vide, Lise était encore partie pour un rendez-vous. Neko faisait les cent pas en attendant, vêtue d'une tenue de combat bleue et grise, de grosses épaulières sur les épaules, un béret vissé sur le crâne, un Berretta d'airsoft à la ceinture. Une Jill Valentine plus...féline que l'original. Cependant, à cet instant elle aurait eu moins peur face à des zombies. Même si la dernière fois tout s'était bien passé, elle angoissait toujours à l'idée de tout foirer.
Quand on sonna à la porte, elle laissa de côté tous ses doute et courut ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Lenoir
Apprenti(e) de la Confrérie Expérimenté(e) Epsilon
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 33
Autre(s) identité(s) : Prince Crapule / Vermine

Pouvoirs : Altérium / hybride rat

Age du perso : 13 ans
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: Peut-être une ouverture (PV Vermine)   Mar 20 Mar 2012 - 12:39

Au début, quand Vermine repensa à cette première soirée, il eut un peu honte de s’être laissé aller à un comportement si juvénile. Mine de rien, il appréciait d’être ce sordide petit adulte, ce rat ignoble. Même si sa fidélité envers la Confrérie était compromise à cause du lavage de cerveau, il n’arrivait pas à détester cette organisation plus que ça. Il ne fallait pas oublier que Magnéto était l’une de ses idoles. Il n’adhérait pas à ses idées, il ne pensait pas que les mutants étaient supérieurs aux humains, enfin, pas complètement, mais cette lute contre la société, ses méthodes terroristes, ça lui plaisait. Il était presque ravi d’avoir sa tête mise à prix. C’était, quelque part, une forme de reconnaissance, un moyen de se valoriser. Regardez, je suis tout petit maiis ça m’empêche pas d’être un vrai criminel ! se disait-il en son fort intérieur. Alors bien sûr, le contraste avec Neko était énorme, Neko qui rêvait de normalité, qui réprouvait toute cette violence et cette débauche. Allait-il honoré le second rendez-vous ? Oui, bien sûr mais allait-il ne pas fixer ses propres règles comme il le faisait avant ?

Et bien non. Car, inutile de se voiler la face, il avait bien apprécié. C’était vraiment différent avec la féline. Il pouvait se relâcher, comme avec Cérès. Le terroriste, il le faisait assez longtemps comme ça pour ne pas avoir besoin de jouer ce rôle dans ses moments de détentes. Relâcher la pression, il en avait besoin et cela lui permettait en plus de mieux travailler à côté. Oui, plus il était gentil avec Neko, plus il prenait plaisir à être méchant avec les autres. Evidement, ça il ne le dirait pas. Sinon sa petite amie se sentirait coupable. Et, d’une façon générale, il ne lui dirait rien sur ses activités à la Confrérie, même pas une allusion. C’était aussi pour la protéger et se protéger lui-même. S’il se faisait prendre, il pourrait se défendre, prouver qu’il n’était pas un traitre. Ce serait encore plus simple si Neko quittait, comme elle l’avait dit, l’Institut. Mais il ne la forcerait pas. Pour l’instant, ils avaient tous les deux du bon temps à passer et c’était tout. Au diable les plans, la stratégie. Seul comptait le moment présent.

Vermine, un peu en retard, frappa donc à la porte de l’appartement de Lise. Il n’eut pas longtemps à attendre avant qu’on lui ouvre. Voilà Neko face à lui, costumée de façon plutôt martiale. Il la considéra d’un regard curieux. Il ne reconnu pas le personnage, quoi qu’il devait l’avoir entrevue à un moment. Sa mémoire lui était presque totalement revenue mais elle demeurait toujours un peu floue, un peu vague.


-Coucou ! Pardon pour le retard. J’ai été bien prit aujourd’hui.

Il entra.

-Et bien, sympa le costume. Ça me rappelle quelqu’un mais le nom m’échappe. Zut, c’est frustrant, surtout que je suis sensé être hyper-mnésique. C’est dans un manga ? C’est ça ?

L’air de rien, son regard glissa tout autour de lui. Il voulait voir si l’appartement avait changé. Il voulait aussi voir s’il apercevait son costume. Il ne le dirait pas mais il était impatient de le découvrir. Pour l’instant, il était vêtu comme la dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neko
Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 28
Autre(s) identité(s) : Maëlys Duval

Pouvoirs : Hybride chat

Age du perso : 20 ans
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Peut-être une ouverture (PV Vermine)   Jeu 22 Mar 2012 - 10:57

L'espace d'une seconde, Maëlys eut peut de tomber sur quelqu'un d'autre que Vermine en ouvrant la porte. Un voisin, un représentant en aspirateurs, Lise dont le rendez-vous aurait été annulé, le facteur, un braqueur... Heureusement, ses doutes volèrent en éclat quand elle se retrouva face au sourire de son rat préféré.

-Coucou ! Pardon pour le retard. J’ai été bien prit aujourd’hui.

Neko l'attrapa et le serra dans ses bras avant de le reposer à l'intérieur de l'appartement. La soirée commençait enfin...

-Et bien, sympa le costume. Ça me rappelle quelqu’un mais le nom m’échappe. Zut, c’est frustrant, surtout que je suis sensé être hyper-mnésique. C’est dans un manga ? C’est ça ?
-Un jeu vidéo. Je te montrerais peut-être si on a le temps. Allez, viens, tu vas pouvoir te préparer.

Elle l'emmena dans le couloir. Elle avait repris son ancienne chambre et n'était pas revenue à l'Institut depuis un moment.

-Ton costume est dans ma chambre. J'ai dû me creuser la tête un moment, mais je pense avoir eu une bonne idée. En plus tu verras, il y en a une bonne partie que j'ai fabriqué moi-même. Tout est prêt, il est dans ma chambre.

La féline ouvrit la porte de sa chambre et invita Vermine à entrer. La petite pièce était un peu plus dépouillée qu'avant, avec moins de posters et de peluches. Quelque part, Maëlys avait grandi, et elle ne supportait plus de vivre dans le même cadre. Par contre, le katana était toujours là, accroché au mur dans son fourreau laqué, il s'en échappait une très légère odeur d'huile, indiquant qu'il était toujours entretenu avec amour.

-Vas-y, entre. Je te laisse te changer.

Elle fit entrer Vermine et referma la porte derrière lui. L'enfant-rat put alors trouver étendu sur le lit uen petite salopette bleue, une chemise rouge et une casquette assortie avec un M dessus, et une fausse moustache...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Lenoir
Apprenti(e) de la Confrérie Expérimenté(e) Epsilon
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 33
Autre(s) identité(s) : Prince Crapule / Vermine

Pouvoirs : Altérium / hybride rat

Age du perso : 13 ans
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: Peut-être une ouverture (PV Vermine)   Jeu 22 Mar 2012 - 14:13

Vermine, après un bref regard sur la chambre, s’approcha de son costume.

-Bon, alors, moi j’ai droit à quoi ? murmura-t-il pour lui-même.

Une salopette, un tee-shirt, une casquette, de fausses moustaches… tiens donc. Intrigué, il prit la casquette frappée d’un M entre ses mains.


-C’est quoi celui-là ? M… Avec du rouge et du bleu… et des moustaches…

Il se gratta la tête puis, enfin, il trouva. Il n’était quand même pas inculte à ce point. Mario, le plombier Italien, mascotte de Nintendo et farouche adversaire économique de Sonic le hérisson bleu. Lui en Mario !

-Non ! Mais qu’est-ce qui va rester de ma pauvre petite fierté après ça ?

Encore une fois, si c’était lui qui avait choisi le déguisement, jamais au grand jamais il n’aurait prit celui-ci. Mais, encore une fois, il allait suivre les règles de Neko. Il râlait, certes, mais ne se forçait pas tant que ça au fond. Il ôta donc son blue-jean et sa veste de cuir pour les remplacer la le tee-shirt et la salopette. C’était pile à sa taille comme quoi la féline le connaissait bien. Elle avait même pensée à ménager un trou dans la salopette pour permettre à sa queue de passer. En même temps, elle avait dû faire pareille pour son propre costume. Pour terminer, Ernest se coiffa de la casquette et… hésita un peu pour les moustaches. Bon, allez ! Après tout, personne à part sa petite amie ne le verrait comme ça. Il les mit donc en place.

-Mario, c’est pas lui qui jette des carapaces de tortue pour gagner des courses de Karts ? Misère…

Avant de sortir de la chambre, l’enfant-rat adopta une mine moins consternée. Il ouvrit la porte et bondit au dehors pour venir se planter devant Neko, les bras écartés et en lâchant un joyeux :

-Tada !

Et à cet instant, ses fausses moustaches tombèrent. Il se baissa pour les ramasser.

-Dis, j’suis obligé de les mettre ? J’en ai des vrais déjà !

Ce qui dû faire le plus plaisir à la fille chatte dans cette histoire c’était que Vermine en se plaignant de la sorte ressemblait totalement à un gosse de son âge soucieux de conservé une certaine dignité. C’en était mignon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neko
Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 28
Autre(s) identité(s) : Maëlys Duval

Pouvoirs : Hybride chat

Age du perso : 20 ans
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Peut-être une ouverture (PV Vermine)   Dim 25 Mar 2012 - 15:49

Neko écouta la réaction de Vermine. Son ouïe féline lui permettait même de ne pas coller l'oreille à la porte pour tout entendre (ce qui lui avait toujours offert un avantage certain sur la trop curieuse Lise).

-C’est quoi celui-là ? M… Avec du rouge et du bleu… et des moustaches…

Neko gloussa discrètement. Elle savait qu'elle faisait un pari risqué en choisissant ce déguisement-là.

-Non ! Mais qu’est-ce qui va rester de ma pauvre petite fierté après ça ?


Neko se retenait d'éclater de rire. Dommage qu'en plus du son elle n'ait pas l'image pour voir la figure déconfite de Vermine. Elle avait vraiment l'impression d'avoir retrouvé l'ancien Vermine, celui qui la faisait rire au lieu de la faire pleurer.

-Mario, c’est pas lui qui jette des carapaces de tortue pour gagner des courses de Karts ? Misère…

Pour le coup, Neko se demanda si elle n'aurait pas dû leur réserver un circuit de karting. Ça aurait sympa à faire, mais peut-être un peu trop coûteux et compliqué.
Enfin Vermine sortit de la chambre dans une pose triomphale, en un Mario très convaincant. Aussitôt, il fut illuminé par un flash. Neko regarda sur son portable si la photo était réussie, elle l'était !

-Nickel ! T'es magnifique ! Et puis comme ça si tu décides encore de m'abandonner il me restera au moins ça !

En plus elle avait pris sa photo juste à temps, une seconde plus tard la fausse moustache se décolla et tomba par terre. Neko savait bien qu'elle aurait dû mettre plus d'adhésif ! Il fallait dire aussi que ça tenait assez mal sur le poil.

-Dis, j’suis obligé de les mettre ? J’en ai des vrais déjà !

La féline haussa les épaules.

-Ben...c'est pas obligatoire. Ça fait juste plus complet. Allez, viens ! La soirée ne fait que commencer...

Neko emmena sa conquête dans le salon, où l'ordinateur fixe de Lise était Allumé. Elle donna à Vermine quelques explications sur les RPG, un rapide cours théoriques et quelques exemples, internet à l'appui, puis lança le dernier jeu qu'elle avait acheté : The Elder Scrolls V : Skyrim. Elle commença par jouer un peu sur sa partie en cours, avec comme personnage une voleuse de race félinoïde, histoire de montrer à Vermine les mécanismes du jeu...et lui en mettre plein la vue tellement il était épique ! Ensuite de quoi, elle laissa la place à son amoureux pour qu'il puisse créer lui-même son avatar et tester le jeu.
Ce fut un moment magique, Neko pouvait se servir d'un des domaines qu'elle connaissait le mieux pour se rapprocher de Vermine. Ils firent une courte pause quand les repas chinois commandés une heure auparavant furent livrés. Neko s'empiffra de beignets de crevettes, et la partie reprit de plus belle. Ils eurent même un énorme fou-rire quand un bug survint, faisant voler les dragons à l'envers, transformant une mythique chasse au saurien cracheur de feu en une sorte de sketch de Benny Hill.
La soirée se passa très bien, jusqu'au moment où, fatigués, les deux jeunes gens partagèrent le lit de Neko.

-Alors ? Ça t'a plu, un peu de normalité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Peut-être une ouverture (PV Vermine)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Peut-être une ouverture (PV Vermine)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men, le jeu de Rôle :: New-York et Autres Lieux :: New York :: Central Park-
Sauter vers: