AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un nouveau départ [LIBRE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Pristina S. Parks
Agent du B.A.M. Alpha
avatar

Nombre de messages : 22
Autre(s) identité(s) : Assassin, Pristina Shalimar Parks, Mademoiselle Blanche

Pouvoirs : Télékinésie & Sens de la Matière

Age du perso : 29
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Un nouveau départ [LIBRE]   Sam 10 Mar 2012 - 23:42

Jeudi 19 Janvier – 12 : 00
    Pristina était assise dans l’hélicoptère, yeux clos, adossée contre le siège, son uniforme de l’US Army couvrant le prototype d’armure Nephila. Comme son visage, son uniforme était des plus sobre, ne portant ni décorations ni insigne. Elle était calme, sereine, son visage taillé à la serpe affichant sa neutralité habituelle. C’était comme si elle dormait, vu de l’extérieur, indifférente au rugissement des palles comme du vent.

    Elle n’avait de toute façon nullement besoin de ses yeux, ou même de son ouïe, pour se localiser avec son environnement. Elle percevait tout ce qui se passait dans l’hélico, comme une modélisation en trois dimensions. Les deux pilotes dans l’habitacle, les deux autres soldats chargés de l’escorter, leurs équipements, ainsi que son propre matériel. En plus de son armure, qu’elle portait sur elle, bien qu’ayant enlevée la batterie pour ne pas déformer son uniforme, il y avait à son côté un paquetage dorsal contenant ses effets personnels et une valise à main dans laquelle était démontées quelques unes de ses armes. Son petit pendentif, une simple feuille de chêne couleur argent, insigne de lieutenant-colonel, reposait contre elle, par-dessus l’uniforme, et représentait la seule entorse visible à la tenue militaire.

    La seule autre chose qui dépareillait avec la sobriété de sa tenue, c’était la couleur de ses cheveux. Malgré qu’elle soit revenue d’Afghanistan depuis moins de trois mois, et ait passé six semaines en convalescence, ce qui était plutôt ridicule en comparaison de ce qu’elle aurait dut subir si elle n’avait eut son armure, elle n’avait toujours pas reteint ses cheveux. Blancs, ils étaient à peu près tout ce qui restait d’Assassin dans l’apparence de la jeune femme. Elle les teindrait sous peu, mais avait eut pour l’instant autre chose à penser.

    Bien qu’elle fut principalement là-bas pour les tests concernant les AC Nephila, Pristina avait également vu l’Afghanistan comme la lute anti-terroriste qu’elle était sensée être. Elle c’était battue pour la sécurité de son pays. Et quel n’avait pas été sa surprise lorsque les citoyens eux-mêmes des Etats-Unis s’étaient mis à s’entredéchirer.

    Elle faisait parti des mutants, c’était plutôt admit cela ; mais avant qu’elle n’ait vent de l’attaque des Purificateurs sur Alphabet City, à Manhattan, elle n’avait jamais vraiment prit la mesure de ce que cela représentait. C’était cet acte terroriste qui avait convaincu Assassin de rejoindre le B.A.M. ; surement qu’elle pouvait être utile dans cette nouvelle guerre. Retourner travailler en labo aurait put être intéressant, mais elle préférait nettement le terrain. C’était là que ses aïeux avaient fait leurs preuves, c’était là qu’elle les ferait également. L’Afghanistan avait été un bon défi, mais le conflit touchait à sa fin et il ne servait à rien de combattre chez les autres lorsque l’on ne contrôlait même pas son pays.

    - En approche de l’île de Triskelion, déclara le pilote, avant d’ouvrir la communication radio avec la base du BAM.

    Pristina ouvrit instantanément les yeux, dévoilant des pupilles naturellement marron.

    Triskelion, un nom étrange ; assez poétique cela dit. Elle n’aurait même pas la curiosité de savoir ce que cela pouvait bien signifier.

    Ils étaient arrivés dans la baie de New York ; combien de temps qu’ils volaient ? Elle-même n’ayant jamais fait Washington-New York, en voiture comme en hélico. Elle venait de Chicago. C’était plus froid et plus humide, tout l’inverse de la Floride où elle avait hérité d’une maison.

    Stoppant nette ses pensées, avant qu’elle ne s’égare d’avantage, Pristina se concentra pour étendre son sixième sens.

    L’hélicoptère avait commencé sa descente verticale, et Assassin parvenait à percevoir ce qui se trouvait en dessous. Le Sens de la Matière était une chose bien étrange, une visualisation tridimensionnel de son environnement se superposant à sa vision naturelle.

    Toujours était-il qu’Assassin savait parfaitement combien d’hommes se trouvaient en face d’elle lorsqu’elle sorti du véhicule, et alors que sa valise comme son sac lévitaient à sa suite, se mis au garde-à-vous devant celui qui était prééminent à ses collègues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robert Mercer
Agent du B.A.M. Beta
avatar

Nombre de messages : 418
Autre(s) identité(s) : DeadSmile, The Machine, The Robot, John, Bob, L'Agent M, Sergent Mercer

Pouvoirs : Cellules nano-technologiques

Age du perso : 122 ans
Date d'inscription : 01/02/2011

MessageSujet: Re: Un nouveau départ [LIBRE]   Dim 25 Mar 2012 - 17:59

L’hélicoptère avait complété sa descente et il se posait au centre du stationnement prévu à cet effet. La météo est terrible et ceci explique pourquoi ils ont près d’une heure de retard. La pluie est abondante et elle est accompagnée par des rafales de vent violent. Le ciel est assombri par d’épais nuage gris. Mon trench coat brun style western est complètement trempé malgré que je sois à l’extérieur que depuis quelques minutes. Je suis accompagné de deux autres personnes. Normalement, ce sont eux qui font l’accueil des nouveaux agents, mais j’avais voulu m’en charger en personne. Elle était spéciale.

Sous mon bras droit, j’ai un vieux porte-document en cuir. À l’intérieur de celui-ci, il y a le dossier personnel de cette nouvelle agente. Je l’ai lu une seul fois et ceci m’a suffit pour la mémorisé. C’est l’avantage quand ta cervelle est un véritable ordinateur. Par contre, je suis loin de tout connaître sur l’agente Parks. Plusieurs segments du dossier sont classés secret défense. Avec mes contacts dans les différentes organisations gouvernementales, je pourrais sûrement lever le voile sur tous ses secrets… et je le ferais. En mission, j’ai débusqué les plus sombres secrets qui existaient. Je devrai en apprendre plus sur elle. C’est presque maladif pour moi de tout connaître. La connaissance c’est le pouvoir. Ma tête fait tic tac. L’accueil était un moment idéal pour rencontrer cette personne et surtout voir si elle valait la peine de s’y attarder.

La femme sortie de l’hélicoptère. Ses cheveux blancs la rendaient facilement reconnaissable. Je désapprouve son choix. Moi, je suis nettement plus discret. J’aime mieux être anonyme. Un homme ordinaire perdu dans une foule garantis souvent que l’on passe sous les radars. Par contre, au vu de son dossier, elle sera très utile au BAM. Elle se présente à moi avec un garde-à-vous bien droit. Elle n’est pas un militaire, mais ses expériences avec eux et sa formation comme ingénieur en armement l’ont influencé. J’ai subit les mêmes influences. Je lui tends la main. Ma poigne est froide et forte. Mon visage fouetté par les précipitations reste complètement neutre comme si mon esprit avait quitté mon corps que qu’il ne restait plus qu’un corps inhabité. La réalité n’est pas si loin de tout ceci. Je ne suis plus un être humain, je suis une machine : DeadSmile. Un sourire disparu depuis des décennies. Avec ma voix base, mais autoritaire, j’accueil brièvement la recrue avant de lui proposer de rentrer se mettre à l’abris. J’ordonne à mes deux collègues de prendre les bagages qui lévitent près de cette femme. Je lui propose de faire une visite des lieux, mais tout ceci cache mes intentions réelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pristina S. Parks
Agent du B.A.M. Alpha
avatar

Nombre de messages : 22
Autre(s) identité(s) : Assassin, Pristina Shalimar Parks, Mademoiselle Blanche

Pouvoirs : Télékinésie & Sens de la Matière

Age du perso : 29
Date d'inscription : 15/01/2012

MessageSujet: Re: Un nouveau départ [LIBRE]   Dim 25 Mar 2012 - 20:54

    L’homme en face de Pristina mesurait parfaitement la même taille qu’elle, son sens de la matière lui permettant d’être certaine de ce point, bien bâti, témoignage qu’il avait passé une vie de travaux physiques, avec un visage ovale quelque peu ridé, ce qui lui donnait un charisme vétéran qui, allié à ses yeux particulièrement foncés et à l’air sérieux du reste de son visage, aboutissait sur un calme et un contrôle exemplaire. Même Blanche, qui avait pourtant cultivée pareille posture toute sa vie, n’était pas sure de pouvoir dégager une telle aura ; aura qui d’ailleurs, ne la gênait pas, bien que forçant le respect. L’homme était vêtu d’un trench-coat brun agité par le vent et mouillé par la lourde pluie qui tombait sur Triskelion.

    Chose qui avait manqué à Pristina : le vent, il y en avait en Afghanistan, mais la pluie… N’étant pas sortie du complexe militaire depuis son rapatriement, cela devait faire dans les dix mois qu’elle n’avait senti le contact froid de l’eau naturelle sur son visage. Dans l’instant présent cependant, elle se moquait parfaitement des conditions météorologiques : l’AC Nephila était parfaitement étanche, et si son uniforme morflerait, cela lui ferait une raison de le laisser au placard.

    L’agent du BAM lui tendit la main, et rompant son garde-à-vous, Pristina la serra ; l’autre avait une belle poigne, en accord avec son physique, forte et froide. Blanche, elle, disposait d’une poigne bien plus forte que l’on s’y attendait en voyant son gabarit, un effet secondaire de sa télékinésie.

    L’agent reste imperturbable, comme Pristina avait pour habitude de le faire. C’était peut-être cela qui l’empêchait d’être déstabilisée par une habitude aussi mécanique : elle savait que cela n’était qu’un masque. En tout cas, pour elle, ça l’était.

    D’une voix grave et roque, avec une autorité en accord une fois encore avec son aspect, l’autre l’accueil ; un accueil court, rapide et concis. Sans même connaitre son nom, Pristina commence à l’apprécier.

    - Pristina Shalimar Parks, se présente-t-elle brièvement, sachant pertinemment que l’agent connait déjà ses identifiants, mais espérant qu’il lui communiquera les siens en retour. Mon pseudonyme est Assassin, termine-t-elle avant d’accepter d’aller se mettre à l’abri.

    Les deux autres agents, visiblement secondaires, se virent affecter le rôle de bagagistes ; bien que consciente de leur présence, comme de la partie du complexe de Triskelion située dans un rayon de trente mètre, Pristina décida de concentrer sa perception sensorielle sur l’agent principal.

    - J’accepte votre proposition, agent… ? répondit-elle lorsqu’il lui proposa de lui faire visiter les lieux.

    Pour avoir passé le plus clair de ses dix dernières années dans des complexes de ce genre et être capable de s’inter-localiser avec la matière dans un rayon de trente mètres, Pristina savait qu’elle serait vite habituée aux lieux. Avoir un guide était cependant une bonne idée, puisqu’elle saurait où se recenser, terminer la paperasse concernant son affectation, etc. De plus, elle pourrait ainsi faire connaissance avec l’agent envoyé la chercher, qui serait très probablement son supérieur, et dans tout les cas traité comme tel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouveau départ [LIBRE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouveau départ [LIBRE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men, le jeu de Rôle :: Triskelion (base du B.A.M.) :: Zone 1 :: Point d'accès sécurisé-
Sauter vers: