AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dans la gueule du loup [PV : Aline Hortz]

Aller en bas 
AuteurMessage
Amy de Lauro
Nouvel(le) Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Nephilim

Pouvoirs : Photosynthèse (comprend Immunité à l'Ebouissement et Amélioration des Capacités Respiratoires) & Facteur Guérisseur

Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Dans la gueule du loup [PV : Aline Hortz]   Ven 23 Mar 2012 - 17:22

Jeudi 2 Février – 17 : 50 P.M. – Commissariat de New York
    Amy avait finit les cours aux heures habituelles, cependant à la différence des autres jours, elle ne s’était pas rendue chez Feing, ce dernier étant prit pas son boulot. Nephilim n’avait pas la moindre idée de ce en quoi consistait le job de son maître d’art martial : Ils n’avaient jamais parlé de son boulot, ni même de sa vie d’ailleurs.

    Toujours était-il que du fait, plutôt que de rentrer à l’Institut, l’italienne avait choisit de rester en ville : elle avait quelqu’un à remercier.

    Cela faisait presqu’un mois que c’était passée la tragédie, et elle n’avait pas prit la peine de revoir cette personne. Elle lui devait la vie, et n’avait pas osée jusque là aller la retrouver. Enfin, elle avait également été bien occupée ; s’en remettre, reprendre une vie normale, s’entrainer…

    Mais aujourd’hui, elle était prête, elle avait le temps ; elle avait également une raison.

    Amy avait toujours pensé qu’elle n’avait remercié correctement aucunes des deux policières qui lui avaient sauvé la vie, lors de la nuit fatidique du 12 Janvier. Abey Strauss et Aline Hortz ; deux héroïnes modernes, l’une du BAM, l’autre de la NYPD. Hortz avait été la première à la rejoindre, à la protéger. De plus, en tant qu’officier de la ville de New York, Aline était bien plus facile à rencontrer que l’agent du BAM, qui semblait avoir disparut de la circulation.

    Du coup, l’italienne avait décidé de ce rendre au central de New York, espérant qu’elle pourrait y trouver la Policière pour la remercier comme il se devait. Elle avait à cet effet acheté un assortiment de pâtisseries sur le chemin.

    Se serait également un moyen de s’excuser d’avance pour les ennuis qu’elle apportait. Nephilim ne portait pas la poisse, mais depuis l’attaque de Mutant Town, elle avait décidé d’apprendre à se défendre, et cela impliquait une certaine prise de risque. De plus, elle avait fait une véritable connerie.

    Et aller droit au commissariat pour rencontre un officier et lui demander son aide revenait à se jeter dans la gueule du loup.

    Mais Amy était prête à prendre le risque, d’autant que sa connerie n’était pas illégale, pas encore du moins.

    Arrivant dans le commissariat, elle s’approcha de l’hôtesse d’accueil, lui demanda si l’Officier Hortz était présent. Amy de Lauro voulait la voir, le nom pouvait être important. Peut-être Aline s’en souviendrait, peut-être pas. Dans les deux cas, l’italienne espérait que son visage serait reconnu ; en dernier recours, ses membranes nictitantes, de part leur unicité, le seraient surement.

    Allant s’assoir docilement en attendant qu’on lui réponde, Amy regarda son sac à dos d’un air perdu. Elle espérait deux choses : qu’elle ne dérangerait pas Aline et que ses pâtisseries ne fussent pas écrasées dans son sac de cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aline Hortz
Neutre Delta
avatar

Nombre de messages : 70
Autre(s) identité(s) : Neko

Pouvoirs : Lycanthropie

Age du perso : 26 ans
Date d'inscription : 15/11/2011

MessageSujet: Re: Dans la gueule du loup [PV : Aline Hortz]   Dim 25 Mar 2012 - 17:46

La voiture de patrouille 88 de la police de New York reprenait tranquilement le chemin du commissariat central après une pêche fructueuse. Aline et Bernard venaient de mettre la main sur un dealer et le ramenaient au QG pour l'interroger. Bernard conduisait tandis que sa coéquipière aboyait contre le délinquant à travers la grille de séparation. Le jeune homme n'avait pas été très coopératif, ne cessant d'insulter les agents de la paix, mais à présent il avait compris que ce n'était pas lui qui avait la plus grande gueule.

La policière avait repris le service à peine une semaine plus tôt, et à l'entendre hurler on ne se doutait pas qu'elle avait passé quelques jours à l'hôpital sous assistance respiratoire à cause de la fumée quelle avait respirée pendant la chute de Mutant Town. Une fois remise sur pied, elle avait passé quelques temps sous la lumière des flashs (ce qui ne lui avait pas beaucoup plu). Elle avait reçu une médaille des mains du maire pour ses actions héroïques, et on parlait de promotion. Mais le tumulte médiatique passé, Aline avait profité du congé qu'on lui avait donné avant de bien vite revenir dans la rue s'occuper des petits délinquants. Elle avait retrouvé Bernard en forme, et ils avaient repris leurs patrouilles avec une voiture neuve.

La patrouilleuse passa doucement l'entrée du parking du commissariat et se rangea. Les policiers sortirent et emmenèrent le dealer jusqu'au bâtiment. Le jeune homme décida de ne pas simplifier la tâche aux agents et se remit à se débattre et à injurier. On l'emmena au poste de force, traversant les couloirs sous le regard ahuri de tous les policiers et civils. Pour finir, on lui choisit une jolie cellule bien sale (un ivrogne y avait vomi une heure auparavant et on n'avait pas encore eu le temps de nettoyer), où Aline l'expédia d'un bon coup de pied aux fesses.

Cette besogne achevée, les policiers triomphants prirent le chemin de la salle de repos pour fêter ça autour d'un bon café. En repassant par le hall, Aline repéra cependant une jeune femme qui attendait. Il ne lui fallut pas longtemps pour reconnaître la jeune fille qui l'avait aidée pendant le massacre de Mutant Town. Que faisait-elle là ?

-Vas-y, je te rejoins. glissa-t-elle à Bernard, qui acquiesça.

Puis elle s'approcha de la jeune fille.

-Tiens. C'est vous, mademoiselle...De Lauro. Qu'est-ce que vous faites ici ? Vous avez de nouveaux éléments à témoigner ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Nouvel(le) Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Nephilim

Pouvoirs : Photosynthèse (comprend Immunité à l'Ebouissement et Amélioration des Capacités Respiratoires) & Facteur Guérisseur

Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Dans la gueule du loup [PV : Aline Hortz]   Dim 25 Mar 2012 - 19:28

    Amy n’avait pas eut à attendre très longtemps pour que l’officier de police Aline Hortz ne face son entrée, une entrée aussi inhabituelle que la première fois que l’italienne l’avait vu. Il n’y avait pas le côté héroïque de l’attaque de Mutant Town, puisque la situation n’avait rien d’apocalyptique et qu’elle-même n’était pas en danger de mort ; mais l’arrivée de la policière fut quant même atypique, remarquée : trainant un jeune homme hurlant et injuriant, indifférente aux regards des autres, Aline affichait la même détermination que lorsqu’Amy l’avait vue dans la rue d’alphabet city.

    Une fois qu’elle s’eut débarrassé de son paquet, la policière revint dans le hall ; après un instant, son regard s’arrêta sur Amy. L’italienne eut un sourire timide, se levant lorsqu’Aline congédia son coéquipier.

    La policière se souvenait de son nom, c’était déjà une bonne chose ; par contre, le fait qu’elle passa directement sur l’affaire des Purificateurs l’était beaucoup moins. Amy bloqua complément.

    - N…n…désolé… baffouilla-t-elle. J…je… J’voulais…juste… vous remercier. prenant une grande inspiration, Amy poursuivit : J’ai pas eut le temps de le faire… la dernière fois.

    Farfouillant son sac, elle tendit maladroitement la boîte de pâtisseries.

    - C’est pour vous ; je vous aurais bien fait quelque chose moi-même, un gâteau par exemple, mais mes talents de cuisinière son inexistant, et je m’en serais voulue de vous empoisonner.

    Amy avait le regard fuyant, mais faisait son possible pour faire semblait d’être à l’aise ; ce qui ne marchait pas du tout, évidemment.

    - Je serais bien venue plus tôt, mais j’ai pas trouvé le temps, et le courage, avoua-t-elle, toujours malaisée. Vous n’auriez pas… un endroit lui tranquille, pour discuter ? Si cela ne vous dérange pas, évidemment.

    Bien que cela ne réglerait pas tout, Nephilim espérait qu’un coin plus fermé que le hall du commissariat, comme un bureau, lui permettrait d’être plus à l’aise. Mais elle n’avait pas grand espoir, et de toute façon, sa principale cause d’intimidation était l’aspect brutal d’Aline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aline Hortz
Neutre Delta
avatar

Nombre de messages : 70
Autre(s) identité(s) : Neko

Pouvoirs : Lycanthropie

Age du perso : 26 ans
Date d'inscription : 15/11/2011

MessageSujet: Re: Dans la gueule du loup [PV : Aline Hortz]   Lun 26 Mar 2012 - 13:15

- N…n…désolée… J…je… J’voulais…juste… vous remercier. J’ai pas eut le temps de le faire… la dernière fois.

Aline observa la jeune fille en penchant la tête sur le côté, ne comprenant pas tout de suite. Amy fouilla dans son sac et en sortit une boîte en carton portant l’emblème d'une pâtisserie.

-C’est pour vous ; je vous aurais bien fait quelque chose moi-même, un gâteau par exemple, mais mes talents de cuisinière son inexistant, et je m’en serais voulue de vous empoisonner.

Aline la regarda, ahurie, en clignant des yeux. Puis finalement, elle éclata d'un grand rire sonore qui fit sursauter tout le monde dans la pièce.

"HAAAAAAAAAAAAAAAAAAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA ! C'est mignon, mais il ne fallait pas."

Puis elle redevint un peu plus sérieuse.

"Non, c'était pas nécessaire. Ce que j'ai fait le soir du massacre, je l'ai fait parce que c'était mon boulot. C'est plutôt toi qu'il faut féliciter. Tu as agi courageusement alors que rien ne t'y obligeais."

Malgré la lumière, les récompenses et le sentiment d'avoir bien agi, la chute de Mutant Town laissait à Aline un goût amer. Pour la première fois depuis le début de sa carrière dans les forces de l'ordre, elle avait des doutes sur sa capacité à changer les choses. Elle s'était sentie si impuissante, mal équipée, en infériorité numérique, face aux terroristes et aux cinglés de la Confrérie. Pourrait-il y avoir un semblant de sécurité dans la bonne ville de New York tant que de tels malades seraient en liberté ?

-Je serais bien venue plus tôt, mais j’ai pas trouvé le temps, et le courage. Vous n’auriez pas… un endroit lui tranquille, pour discuter ? Si cela ne vous dérange pas, évidemment.

Un endroit tranquille ? Pour quoi faire ? Aline fut surprise par la nature inattendue de la demande. Que pouvait-elle avoir à lui dire de si secret ?

-Mmmh...ok. Suis-moi.

La flic emmena la jeune fille à travers les couloirs du commissariat, jusqu'au bureau de l'inspecteur Casa, qui était actuellement en vacances. Ici, elle ne seraient pas dérangées, et en plus il y avait une cafetière. Les deux femmes entrèrent, Aline ferma la porte puis alluma la petite machine qui commença à chauffer avec un chuintement.

-Bon. Tu voulais me dire quelque chose de particulier ? Qu'est-ce qu'un simple gardien de la paix peut faire pour toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Nouvel(le) Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Nephilim

Pouvoirs : Photosynthèse (comprend Immunité à l'Ebouissement et Amélioration des Capacités Respiratoires) & Facteur Guérisseur

Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Dans la gueule du loup [PV : Aline Hortz]   Lun 26 Mar 2012 - 18:06

    Aline Hortz eut un instant de perplexité face aux bafouillis d’Amy, puis éclata de rire lorsqu’elle eut sorti les pâtisseries. Nephilim fut encore plus malaisée du fait que la policière attirait l’attention sur elle, et son attitude des plus juvéniles.

    Aline, une fois le fou-rire passé, déclara qu’elle n’avait fait que son boulot ; la policière alla même jusqu’à la féliciter, elle, pour son courage. Nephilim rougit à ce compliment. Elle avait toujours l’impression que l’attaque de Mutant Town était un échec pour elle, même si elle savait que cela n’en était rien ; toujours était-il qu’elle avait décidé que la prochaine fois, car malheureusement il y aurait très probablement une prochaine fois, elle se battrait. Et l’italienne s’entrainait en conséquence.

    Visiblement, Aline avait encore des difficultés, même si elle n’en montrait rien volontairement, à accepter les événements d’Alphabet City. Amy savait lire sur les visages, la capacité très rare de voir les micro-expressions involontaires. C’était très pratique, et cela lui avait permis à l’instant d’apercevoir de la contrariété sur la face d’Aline. Elle vit également la surprise de la policière lorsqu’elle lui demanda si elles pouvaient discuter dans un coin tranquille.

    Nephilim suivit calmement Aline au travers du commissariat, jusqu’à un bureau marqué du nom d’un Inspecteur Casa. L’italienne sourit : casa, en sa langue maternelle, signifiait « maison ». Le bureau était sobre, et la policière se dirigea droit vers la cafetière, l’allumant.

    - Vous vous êtes bien remise de l’attaque, n’est-ce pas ? Je veux dire, vous n’aviez pas l’air effrayée, vous faisiez face avec de… l’héroïsme, je ne vois pas d’autre mot. Vous m’avez sauvé. Il m’a fallut du temps, mais je suis également parvenue à surmonter le choc. Je veux apprendre à me défendre, à défendre les autres, comme vous-même le faite, Amy s’interrompit ; elle venait de résumer ses dernières semaines de vie, et arrivait à la seconde raison de sa visite. Pinçant les lèvres, baissant les yeux, elle poursuivit : Je suis pas sure d’être capable de devenir policière, ni même que cela me conviendrait, mais j’aurais aimé apprendre à tirer. Cela me permettrait de me rassurer, en quelque sorte.

    Bon, jusque là, Amy avait réussit à limiter les dégâts : elle n’avait pas dévoilé la potentielle bêtise qu’elle avait faite, avait demandé son aide à Aline… Qui plus est, si Nephilim ne voulait pas devenir officier de police, elle pouvait leur être utile : sa capacité à lire sur les visages lui offrait des capacités de détection de mensonge proprement stupéfiante.

    Elle était très gênée, sa demande faisant passer sa visite pour une visite d’intérêt et non de courtoisie. Néanmoins, elle préférait apprendre auprès d’Aline, voulant également la connaitre mieux. La policière l’avait sauvé, et l’italienne ne pouvait se contenter d’en avoir une image et non-pas de connaitre la personne elle-même.

    - Vous pourriez m’apprendre à tirer, s’il vous plait ? demanda-t-elle finalement, relevant les yeux avec une mine déconfite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans la gueule du loup [PV : Aline Hortz]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans la gueule du loup [PV : Aline Hortz]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men, le jeu de Rôle :: New-York et Autres Lieux :: New York :: Les Buildings-
Sauter vers: