AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dimitry Lyov / Las Noches

Aller en bas 
AuteurMessage
James Tucker
Agent du B.A.M. Alpha
James Tucker

Nombre de messages : 804
Age : 28
Autre(s) identité(s) : Lémure - L'Obscur - le Sans Visage - Lyle T. Anderson - El Gringo - Dimitry Lyov

Pouvoirs : Obténébration ~ Ombrage ~ Conscience ~ Réfraction

Age du perso : 24
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Dimitry Lyov / Las Noches   Sam 19 Déc 2009 - 5:43

PERSONNAGE


Nom : Lyov

Prénoms : Dimitri

Alias et Surnoms : Ses amis l'appellent Dim" ou Moustik. Alias : Las Noches.

Age + Date de Naissance : 19 ans ; 11 février 1990

Genre : Masculin

Clan : Neutre

Pouvoirs :

  • I - Obténébration. [Offensif]

    Ce qu'il sait faire :
    Mais que se cache donc derrière ce nom barbare et abscons ? L'obténébration, ou l'art de savoir plier les ombres à sa volonté. Cette facette de son pouvoir est celle qu'il maîtrise le moins bien et qui lui demande le plus de concentration et d'énergie. Il manque encore d'entraînement avant d'arriver à le dompter. Dimitri est capable de les "voler" et de les manipuler comme si elles étaient une matière solide et malléable, pour leur donner une forme qu'il lui est alors possible de contrôler, suivant ses envies et son imagination. Elles reviendront ensuite automatiquement à leurs "propriétaires" une fois que Dimitri aura fini de jouer avec elles. Les ombres qu'il manipule restent en deux dimensions la plupart du temps, se déplaçant de recoin en recoin le plus discrètement possible, en essayant d'éviter la lumière et en imitant au mieux une ombre naturelle, en prenant la forme d'objets ou de gens, marchant dans leurs pas pour ne pas se faire voir. De part l'usage régulier qu'il fait de ses capacités, Dimitri arrive maintenant à manipuler les ombres qui ne sont pas solides avec aisance, cela ne lui demandant qu'une attention moyenne et relativement peu d'énergie, mais de la dextérité afin de pouvoir obtenir ce qu'il veut. A savoir que pour animer une ombre "morte", il lui faut une ligne de vue sur celle-ci pour pouvoir le faire. Cependant, une fois fait, il ne lui est ensuite plus nécessaire de la conserver sous les yeux en permanence tant qu'elle ne s'éloigne pas trop loin de lui. La distance jusqu'à laquelle il peut voler une ombre et la garder sous son contrôle est de trente mètres grand maximum. Cependant, avec plus de concentration (car nécessitant plus d'ombre), il peut leur faire prendre du volume et ainsi manipuler réellement cette matière qu'il appelle la Ténèbre. Par contre, en rendant ainsi les ombres solides, il aura beaucoup de mal à le faire pour une petite quantité d'ombre, et dès que cela devient trop important les formes qu'il créera sembleront lentes et désarticulées, agonisantes, ou bien il ne pourra pas tout faire se mouvoir avec efficacité en même temps. En forçant, il pourrait créer une zone d'ombre suffisante pour le recouvrir et le dissimuler, mais pas beaucoup plus. S'il tente de dépasser ses limites, il se retrouvera dans un état d'épuisement pouvant aller jusqu'à l'inconscience au pire des cas. Cette facette de son pouvoir est celle qu'il maîtrise le moins bien et qui nécessite de sa part le plus d'entraînement. Cela fait depuis peu qu'il arrive à maîtriser les ombres solides, et ça se voit tout de suite dans sa maladresse à le faire. La quantité qu'il peut actuellement maîtriser au maximum avoisine le demi mètre cube, mais sans plus. Les forme qu'il peut leur donner peuvent aller d'une brume noire insaisissable et instable qui semble s'évaporer autour de son corps, à des simili de longs et fins tentacules d'une noirceur abyssale qui tentent de s'agripper maladroitement à la première chose venue, ou bien ce qui lui passe par la tête. Enfin, encore faut-il qu'il y arrive. Enfin, Dimitri peut - par exemple - recouvrir son corps d'ombre, afin de passer inaperçu dans la nuit, ou bien s'en servir de manière offensive en tentant d'étouffer une personne avec des ombres solides, lui masquer la vue, etc... Mais encore une fois, son emprise sur les ombres solides est encore assez faible. La durée d'utilisation maximale de la manipulation des ombres solides est actuellement de l'ordre de trente minutes par jour environ.

    Ses limites et faiblesses :
    A noter qu'il ne crée pas l'ombre, cela lui est strictement impossible à faire, même si une absence absolue d'ombre est difficile à concevoir. Dans un environnement très lumineux - comme au soleil de midi en plein été par exemple, ou braqué par des projecteurs - il aura évidemment beaucoup plus de mal à maîtriser la Ténèbre qui semblera alors comme "réticente" à s'animer et qui aura l'air d'opposer une résistance supplémentaire au contrôle de Dimitri - bien qu'elle n'ait aucune volonté propre, je précise - comme si elle était plus "lourde". Sans compter le fait qu'en plein jour les ombres ne sont pas très marquées et beaucoup plus difficiles à trouver. De plus, si la lumière est vraiment très intense, elle fera se consumer les ombres dont se sert Dimitri, qui s'évaporeront alors progressivement, plus ou moins vite. Autant dire que ses chances d'arrêter une rafale lumineuse quelconque sont très faibles et ses ténèbres seraient percées de part en part. Au contraire, en pleine nuit, il aura bien plus de facilité à user de son pouvoir. Les ombres ne sont plus entravées par des zones de lumières et sont présentes en très grandes quantités. Enfin, toute tentative d'attaque sur les ombres en deux dimensions s'avérerait inefficace, avec des moyens conventionnels du moins. Quant aux ombres solides, elles peuvent êtres tranchées, frappées, repoussées, comme un corps normal, bien qu'elles aient tendance à se reformer assez vite.
  • II - Ombrage. [Passif]

    Cette facette de son pouvoir est celle que Dimitri maîtrise sûrement le mieux. En se concentrant, Dimitri se met à absorber le rayonnement électromagnétique émis par la lumière autour de lui (je précise : uniquement de la lumière visible, c'est à dire blanche, et en aucun cas un autre type d'onde électromagnétique), jusqu'à ne plus renvoyer du tout la lumière qu'il reçoit, devenant ainsi complètement noir et transformant son propre corps en ombre solide. Seule la transformation se fait sur commande et lui demande des efforts, se maintenir sous cette forme se fait tout seul - s'il tombe inconscient cependant, il redeviendra automatiquement à son état normal. Son corps est alors composé d'ombre pure et il peut se fondre dans celles qu'il trouve et se déplacer de l'une à l'autre sans grande difficulté. Ce pouvoir peut s'étendre aux vêtements qu'il porte et à ce qui lui colle au corps uniquement. Par exemple, une feuille de papier collée dans son dos se transformera, une montre portée au poignet aussi, un sac à dos non - à moins d'êtres peu volumineux et proche de lui - des lunettes non, mais des lentilles oui, etc... Hormis cela, il ne peut transformer ainsi que son propre corps, personne d'autre ni d'objets. Le retour à l'état normal nécessite moins d'efforts néanmoins. De plus, sous cette forme, il est plus résistant à la lumière que les ombres qu'il manipule et pourrait se tenir quelques minutes au soleil de midi, mais sans plus car cela consume beaucoup d'énergie. Au delà, son apparence naturelle reviendrait automatiquement. A noter que même sous forme d'ombre son corps reste vulnérable, il n'est pas insaisissable comme une véritable ombre, et qu'il lui est possible de ne transformer qu'une partie de son corps. Sous cette forme, s'il devient légèrement plus rapide ce n'est pas très significatif, il sera toujours possible de le rattraper à la course par exemple. Difficilement, mais toujours possible. En outre, il ne devient pas plus fort ou plus endurant - ou dans ce cas la différence n'est pas très remarquable. En revanche, le véritable avantage qu'il gagne réside dans l'agilité dont il peut faire preuve. Son corps peut se modeler à la manière des ombres solides qu'il manipule, pour se fondre dans les ténèbres, et il ne sera pas évident de l'attraper. Enfin, ses yeux peuvent percer la nuit la plus totale sans difficulté.


Niveau de maitrise du pouvoir :
    Tout d'abord, au vu de son âge et de sa maîtrise relative de son don, son pouvoir est influencé par les émotions fortes qu'il peut ressentir. La colère lui donnera un semblant de puissance supplémentaire et éphémère ; le désespoir lui ôtera lentement tout contrôle sur ses capacités, lui faisant progressivement perdre la maîtrise des ombres ; la douleur le coupera dans son élan et dissipera les ténèbres le temps qu'il se reprenne, etc... Dans toutes ces situations, visuellement, les ténèbres qu'il manipule sembleront instables, comme en train de s'effriter petit à petit et oscillant entre le tangible et l'intangible, pouvant aussi disparaître et retourner à leurs "propriétaires". La peur est aussi un facteur d'influence non négligeable sur ses capacités. Elle peut être un catalyseur - l'instinct de survie en somme - comme un paralysant. Toujours est-il que dans ce cas là, il perd une grande partie de la maîtrise de son pouvoir, qui risque alors de faire tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi) et de se déclencher inopinément.

    Avec de l'entraînement, Dimitri pourra également manipuler les ombres pour créer une zone de ténèbres beaucoup plus grande qui plongera tout ce qui se trouve à l'intérieur dans le noir le plus total, même si ceci lui demandera énormément d'efforts et qu'elle ne durera que quelques minutes. Une source de lumière à l'intérieur d'une telle sphère continuera toujours de briller, mais la lumière qu'elle diffuse sera absorbée par la noirceur dans laquelle elle est plongée. Ce qui signifie qu'à moins de pouvoir voir dans le noir le plus total, ou d'avoir accès à une vision thermique, à infrarouges, un sonar, la télépathie ou autre, vos yeux seront comme noyés dans de l'encre, aveuglé par la nuit, et, sans repères, vous perdrez rapidement tout sens de l'orientation. Il pourra par exemple remplir une pièce entière de Ténèbre ou créer un dôme plein d'un rayon d'une dizaine de mètre grand maximum. A l'avenir, la quantité d'ombre solide qu'il pourra maîtriser en même temps sera de l'ordre de plusieurs mètres cubes. Ses "créations" gagneront en dextérité, force et expérience, et il sera capable de créer des formes beaucoup plus complexes qu'à présent. En outre, une heure ou deux passées par jour à manipuler des ombres solides serait la durée maximale d'utilisation de son pouvoir. Enfin, sous sa forme d'ombre, il gagnera encore un peu plus en vitesse et en agilité, le rendant encore un peu plus difficile à attraper. Bien que cela l'amuserait plus qu'autre chose de voir quelqu'un essayer car, même s'il sait que c'est possible, s'il se trouve dans un milieu sombre son adversaire aurait peu de chances d'y parvenir par des moyens conventionnels.


Lien entre les 2 pouvoirs :
    L'ombre est simplement une absence de lumière qui est elle même une onde électromagnétique. C'est en parvenant à influer sur ces ondes que Dimitri peut manipuler les ténèbres et se transformer. Précisons aussi qu'il ne peut influer les ondes électromagnétiques QUE de cette façon. En aucun cas il n'est question d'ondes magnétiques, électrique, radio, rayons X ou autres... Uniquement le spectre de la lumière visible.


Description physique :
    Dimitri est quelqu'un d'un peu plus grand que la moyenne, sa taille avoisinant presque le mètre quatre vingt, et est d'une carrure svelte qui, sans être celle d'un vrai sportif, est représentative d'une personne qui bouge un peu et aime se dépenser juste ce qu'il faut pour se sentir bien dans sa peau. Ses cheveux courts, d'un bruns foncés oscillants entre le noir et le châtain, ne sont presque jamais véritablement coiffés, ou alors uniquement avec les doigts, car il ne pense jamais à ce détail le matin en se levant. Mais au final ça ne lui va pas trop mal. Ses yeux sont d'un bleu foncés, aux reflets azurés, sans cesse parcourus par cette lueur de malice éphémère qui luit dans son regard et qui ne vous lâche pas un seul instant lorsqu'il vous regarde. Son visage est de forme ovale, avec le menton en pointe et la mâchoire légèrement carrée, et sa peau est plutôt claire au vu de ses origines russes. Quand il sourit, un léger pli se forme sur ses joues, sortant d'on ne sait où, mais qui lui donne un air que l'on pourrait presque qualifier d'enfantin. Son sourire le rend sympathique aux yeux des autres et, d'une manière générale, c'est ce qu'il est réellement. Au niveau de ses habitudes vestimentaires, bien qu'il n'ait pas vraiment de style en particulier, il privilégie en général des vêtements confortables et décontractés aux couleurs assez variées, l'essentiel étant qu'il se sente bien dedans. Cependant, il fait toujours attention de ne pas se négliger et à être présentable. A noter qu'il ne se sépare jamais de sa casquette, constamment vissée sur sa tête, et que vous le verrez souvent avec une cigarette à la main, même s'il sait que cela consume son organisme de l'intérieur. Enfin, on peut noter que sa voix, d'un timbre assez grave et appuyé, présente un léger accent de son pays natal, la Russie, et il a tendance à rouler les 'r' et à parfois transformer les 'v' en 'f'. Même si cela reste assez ténu car il parle anglais depuis plusieurs années maintenant, on sent bien qu'il y a quelque chose dans sa façon de prononcer les mots et on se doute que l'Amérique n'a pas toujours été son pays.


Signe(s) particulier(s) :
    Peut-être est-ce une folle erreur de jeunesse, mais il n'en reste pas moins qu'il s'est fait tatoué son nom en grosses lettres cyrilliques sur l'avant bras droit. De plus, même si cela n'est pas visible, Dimitri souffre d'un dédoublement de personnalité [décrit plus en détails dans le caractère ainsi que dans l'histoire].


Caractère, tempérament :
    Comme dit précédemment, Dimitri souffre d'un dédoublement de personnalité, ce qui est assez compliqué à expliquer en soit. Son esprit se scinde en deux, petit à petit, faisant ainsi apparaître un autre morceau de lui qui prend la forme d'une entité psychique différente de celle de départ. Les deux sont distinctes et bien différentes, et leur chemins ont tendance à diverger quelque peu l'un de l'autre, mais sans pour autant être totalement opposés. On ne peut pas réellement dire que Dimitri est fou, dans le sens où il divague, raconte n'importe quoi, délire et n'a plus toute sa tête, non. Mais il possède clairement ce trouble psychologique important et peut-être irréversible. Personne n'est au courant de cet état de fait et lui même se rend à peine compte de la situation car, comme son nom l'indique, il s'agit d'un dédoublement de personnalité et - même si Dimitri est une seule et même personne, possédant une seule psyché - il est persuadé d'être deux et interprète inconsciemment cet Autre qui n'a pas encore de nom. Du moins, pas encore.

    Cet "Autre" se manifeste généralement par le biais de pensées qui viennent perturber celles de Dimitri. Un peu comme un intrus qui serait constamment dans votre crâne et qui passerait son temps à vous faire part de ses propres pensées, de ses commentaires intempestifs et à sans cesse donner son avis. En fait, imaginez un seul crâne sous lequel deux esprits pensent. Cela peut être assez troublant et vite dérangeant. Il n'est d'ailleurs pas rare que Dimitri ait des maux de crâne ou paraisse dans la Lune à cause de cela. Ensuite, il faut savoir que les deux parties de lui même ne sont pas du tout totalement opposées et constamment en désaccord. Non, bien au contraire même, ils ont beaucoup plus de points communs - et de différences bien sûr - que ce que l'on pourrait croire au premier abord, et généralement c'est sur la manière de faire que des dissensions se créent. Parfois indésirable, Dimitri tente de repousser au plus profond de lui cette facette dérangeante de sa personnalité, sans réel succès. D'autres fois, il doit bien avouer que l'Autre n'a pas tord dans ce qu'il dit, et ainsi il cède à son influence qui, la majorité du temps, s'avère néfaste, ou du moins pas du meilleur conseil.

    Si, la plupart du temps, l'Autre se manifeste par le biais d'une petite voix, sa fréquence d'apparition est très inégale et elle peut être présente sans interruption pendant plusieurs heures d'affilé comme être absente plusieurs jours, faire un commentaire, disparaître à nouveau et revenir en force quelques jours supplémentaires plus tard. Parfois, il arrive que l'Autre se manifeste physiquement, dépendamment de son bon vouloir. Comment ? Par le biais de la propre ombre de Dimitri. Il "s'incarne" à travers celle-ci, la faisant bouger comme il le souhaite pour faire paraître un semblant d'animation vivante qui, ajoutée à la voix dans sa tête, donne la réelle illusion à Dimitri que l'Autre est bel et bien là. Bien évidemment, l'ombre n'est pas vivante et n'a aucune conscience, c'est Dimitri qui - inconsciemment - la fait se mouvoir dans sa persistance à croire en cette deuxième personnalité. A noter que jamais il n'est arrivé à l'Autre de prendre le contrôle du corps de Dimitri, partiellement ou entièrement, même lors de leurs dissensions. Cependant, on peut penser que plus le dédoublement de personnalité s'accentuera, et plus l'Autre prendra d'influence et de pouvoir face à Dimitri. A voir ce que l'avenir leur réservera. Sachez enfin qu'il est possible qu'un jour vous voyiez Dimitri avoir un comportement violent ou erratique, dû aux conflits internes qui le rongent, mais cela reste assez rare. En somme, si vous le voyez répondre à son ombre un jour, ne posez pas de questions, vous aurez juste mal dormi voilà tout.

    Psychologie de Dimitri :

    Dimitri est un jeune homme plutôt sympathique et ouvert aux autres. Il a le contact facile et n'hésite pas à aller vers les gens qu'il ne connaît pas. En fait, il fait tout simplement montre d'une curiosité insatiable, envers tout et n'importe quoi. Il faut toujours qu'il aille fourrer son nez là où ça ne le regarde pas. Souriant et rêveur, Dimitri est un personnage plutôt espiègle et farceur qui préfère de loin voir de la bonne humeur sur le visage des gens plutôt que de la lassitude et qu'une froide morosité. Libre et indépendant, il vit sa vie pleinement et sans se soucier de l'avenir lointain, profitant au maximum de toutes les possibilités qui lui sont offertes. D'un tempérament plutôt aventureux, il peut parfois faire preuve d'inconscience dans sa fougue à vouloir aller trop vite dans ce qu'il fait. Il manque parfois de patience et fait preuve d'un peu trop d'audace, assimilable alors à ce qui pourrait être qualifié d'insolence. Il n'a de compte à rendre à personne, si ce n'est lui même, et mène sa vie comme il l'entend, sans plus personne pour la diriger. A son sens, la fin justifie les moyens - dans une certaines mesure du moins - et, lorsque la duperie peut être son alliée pour berner une personne et obtenir ce qu'il veut, alors il n'hésitera pas à l'employer. Pour lui, la vie est un jeu. Un gigantesque et terrible jeu dont il parcours les différentes étapes avec cet air d'insouciance sur le visage, presque enfantin. Pour lui, les X men et l'idéologie de Charles Xavier ne lui sont que de lointaines pensées auxquelles il ne prête pas particulièrement attention. Il ne les dénigre pas, mais ne les approuve pas non plus. En fait, se servant de ses pouvoirs à des fins strictement égoïstes, personnelles et au détriment des autres, il ne peut pas vraiment affirmer être en accord total avec eux. Bien que ce qu'ils prônent soit juste et louable, il considère que cela ne le concerne pas, n'étant pas directement impliqué. Il se sent déjà plus du côté des confréristes, pas pour la barbarie dont certains font preuve envers les humains, mais parce qu'avec eux, inutile de se poser des questions sur le bien fondé d'une action impliquant l'utilisation de ses pouvoirs. En somme, les mutants font ce qui leur plaisent, voilà tout. Enfin, si les humains ne lui sont d'aucun intérêt particulier, il ne les rejette absolument pas. Bien au contraire même, il aime le contact avec les gens, peu importe leur mutanité ou non, et les prend faciilement en sympathie.

    Psychologie de "l'Autre" :

    L'Autre. La double personnalité de Dimitri. Au contraire de ce que l'on pourrait penser au premier abord, elle ne représente pas son plein et entier opposé. Espiègle, retorse, capricieuse et intéressée, la fin justifie en effet entièrement les moyens. Mais, au contraire de son "colocataire" qui possède encore des limites à ce qu'il se permet de faire, ici absolument tous les moyens sont bons. Même si ceux-ci impliquent douleur, violence, tromperie, ruse, trahison, j'en passe et des meilleurs. Arrogante, excessive dans tout ce qu'elle entreprend et presque perverse sur les bords, cette partie égoïste de lui ne vit que pour le plaisir de la vie, au détriment des autres et pour le gain personnel. La sournoiserie est son allié et heureusement qu'il ne peut pas prendre le contrôle du corps de Dimitri, cela aurait été une catastrophe que de le laisser faire ce qu'il veut. Enfin, il ne peut pas, ou du moins pas encore. Il tente sans cesse d'influencer Dimitri, de lui faire comprendre à quel point la vie est bien meilleure sans états d'âme et qu'il a tout à gagner à continuer sur le chemin qu'il a déjà entreprit de parcourir. C'est une facette impulsive et parfois totalement inconsciente du danger qu'elle encourt. Pourtant, elle est très perspicace et, plus souvent qu'on ne le croit, ses remarques sont justes, même si les "conseils" qu'elle entreprend de donner à Dimitri sont le plus souvent destiné à le pousser chaque fois plus dans son sens. Cette partie de Dimitri n'a que faire de l'idéologie de Charles Xavier. Les X mens, pauvres mutants ayant décidé de se mettre au service du carcan de la justice et du bien. Absolument n'importe quoi selon elle. Magnéto est déjà bien plus intelligent, ayant compris depuis longtemps l'avantage qu'il y a à être mutant et à savoir se servir de ses pouvoirs. Quant aux humains, et bien autant ne pas les évoquer, ils ne servent à rien.



Talents et Compétences particulières :
    Voleur. Voilà de quoi l'on pourrait qualifier Dimitri. Il possède une certaine dextérité et une discrétion nécessaire à l'exécution des larcins qu'il commet ainsi qu'une expérience moyenne dans ce domaine. Au vu de la nature des activités de son oncle, et malgré le fait que celui-ci croupisse désormais dans une cellule de prison, il possède quelques contacts de personnes pouvant éventuellement lui rendre des services ou l'informer de "bonnes affaires" qui pourraient éventuellement l'intéresser. En somme, il a gardé quelques connaissances du temps où il travaillait pour son oncle afin de garder un pied dans le monde du crime, et ainsi faire fonctionner ses affaires. Il faut bien qu'il vive et paie ses études non ? De plus, il est bilingue et parle Russe parfaitement - étant sa langue natale - et l'anglais maintenant presque sans accent.

    Dimitri est assez impliqué dans ses études, du moins est-il assez travailleur pour les suivre avec suffisamment de sérieux et se maintenir à un niveau plus que convenable. Il est plutôt en bonne voie pour obtenir son diplôme et c'est tant mieux. Actuellement, il a entamé sa deuxième année d'étude en école d'architecture, après avoir passé l'équivalent américain du baccalauréat. C'est un domaine qu'il apprécie pour sa dimension non seulement technique, mais aussi créative, laissant libre cours à l'imagination.


Histoire du personnage :
    Blanc comme la Glace, blanc comme le Silence ~

    Onze février 1990, Tomsk, URSS.
    Un silence irréel règne en maître sur les vastes plaines gelées et immaculées de Sibérie, terrifiant, mortel et divin à la fois. Le vent glacial venu du nord souffle avec sérénité, tranchant sans pitié les chairs exposées à la terrible morsure du froid. C'est un désert sans fin qui s'étend sur des milliers de kilomètres dans toutes les directions, un enfer blanc et poétique, aussi beau que mortel, qui ne laisse qu'entrapercevoir toute la puissance que la nature peut déployer. C'est là, au milieu de ce paysage monotone et monochrome, sous les flocons de neige silencieux, que se dresse - comme par miracle - une ville : Tomsk. Îlot providentiel de chaleur au milieu de ce froid polaire, comme une oasis en plein Sahara, c'est une des rares villes importantes à des centaines de kilomètres à la ronde, située au dessus du point de rencontre des frontières de Chine, de Mongolie et du Kazakhstan. Et c'est précisément là qu'est né Dimitri Lyov.

    Sa mère s'appelait Tatiana Lyov. Aimante et attentionnée, elle tenta de donner le meilleur qu'elle pouvait offrir de la vie à son fils, malgré l'évidente précarité de leur situation. Son père, quant à lui, et bien à vrai dire il n'a jamais été reconnu par son père et sa mère a toujours soigneusement évité ses questions d'enfant ignorant lorsqu'il les posait. Vivant seul avec sa mère, la vie n'était pas tous les jours très facile, et elle faisait son possible pour élever au mieux un enfant à charge avec les ressources dont elle disposait. Autrement dit, c'était la misère, peu ou prou. Toujours sur le fil, en équilibre précaire ; Dimitri - malgré son jeune âge - faisait son possible pour lui faciliter la tâche, c'est-à-dire pas grand chose si ce n'est devenir autonome et débrouillard le plus vite possible. Enfant, Dimitri était un môme espiègle et chamailleur, comme presque tous les gosses de son âge qu'il fréquentait à cette époque. La vie était assez rude en Russie, ne serait-ce que par le froid, mortel si l'on n'y prenait pas attention. Sans compter la conjoncture économique particulièrement difficile résultant de l'éclatement de l'URSS. Ainsi, bon an mal an, notre jeune garnement en puissance vit les années de sa jeunesse défiler et ils affrontèrent les rudes hivers de Sibérie ensemble, tandis qu'ils s'en sortaient assez difficilement.

    Blanc comme l'Hiver, blanc comme les Os ~

    Quatorze mars 2001, Tomsk, Russie.
    Ainsi, la Mort n'aura pas daigné attendre plus longtemps avant d'apposer sa marque sur Dimitri. Ce sont tristesse et désespoir sans pareils qui se lurent dans ses yeux, humides, tandis que le cercueil de bois noir était lentement déposé au fond du trou, creusé dans le sol dur et gelé d'un des cimetières de la ville. Il resta à genoux devant sa tombe plusieurs heures durant, tandis que les flocons de neige la firent disparaître sous un manteau de draps blancs. Seul, voilà ce qu'il était désormais. Ou, du moins, le pensait-il alors. Orphelin à l'âge de onze ans, il ne se doutait pas de ce que la suite allait lui réserver et, à vrai dire, il s'en désintéressait totalement, l'état psychologique dans lequel il était alors ne lui permettant pas de se projeter dans l'avenir au-delà des prochaines 24 heures. Et puis, il y eut cet homme, inconnu, étrange, indésiré, et qui semblait néanmoins attendre quelque chose lui aussi. Dimitri ne l'avait jamais vu avant l'enterrement, et pourtant, il lui semblait vaguement familier. Finalement, il finit par se présenter. Vladimir Dostoïevski, frère de Tatiana, et par conséquent oncle de Dimitri. Ce dernier l'avait regardé avec méfiance car c'était la première fois qu'il en entendait parler. Et pourtant, il sembla au final que ce monsieur disait la vérité. Ayant apprit le décès de sa chère sœur, il était venu aussi vite que possible. Pas évident me direz vous, lorsqu'on habite à plusieurs milliers de kilomètres de Tomsk, sur un autre continent. D'une stature imposante, le regard autoritaire, et un ton qui ne souffrait pas de contestations, Dimitri n'eut de toutes manières pas son mot à dire lorsqu'il lui informa du fait qu'il était venu le chercher pour vivre avec lui. Étant soit la seule famille qu'il lui restait, soit la plus proche, son oncle n'aurait pas pu alors le laisser dépérir seul dans la rue, ce qui l'aurait sans doute conduit à une courte errance avant de se faire happer par le froid glacial de la mort. Et puis vous savez, en Russie, la famille c'est sacré. C'est ainsi qu'à l'âge de onze ans, bien malgré lui, Dimitri dû laisser derrière lui tout ce qu'il avait toujours connu, abandonner ce qu'il avait aimé, et oublier ces lieux familiers. Inutile de dire à quel point il fut complètement perdu à ce moment là, refusant tout ce qu'on lui proposait et empli de colère et de désespoir envers le monde entier.

    Rouge comme la Haine, rouge d'Amertume ~

    Vingt-huit novembre 2001, New York City, États-Unis d'Amérique.
    Deux mois et demi seulement après les attentats du onze septembre, qui frappèrent de plein fouet l'Amérique toute entière à travers l'effondrement du World Trade Center. Il fallut un sacré temps d'adaptation à Dimitri, mais ça y est, enfin il arrivait à comprendre et à parler beaucoup mieux la langue américaine que l'ignoble baragouin qu'il marmonnait il y a maintenant huit mois de cela, à son arrivée. Son intégration fut difficile, et elle l'était encore à cette époque, mais à chaque jour qui passait il se faisait un peu plus à cette vie nouvelle. La vie américaine était tellement à l'opposée de celle qu'il avait connue là-bas, à Tomsk. Ici, c'était la belle vie, le rêve américain comme il se disait partout. Et tout ceci il le devait à son oncle, Vladimir, un homme qui avait réussi à amasser une richesse non négligeable. C'était grâce à lui si, désormais, il ne connaissait plus ni la précarité, ni le froid, ni la faim. Grâce à lui aussi qu'il était sur le point de devenir citoyen américain et qu'il pouvait jouir de tous ces avantages. Les débuts entre l'oncle et le neveu furent difficiles, chaotiques même, car Vladimir Dostoïevski était un homme que l'on ne contredisait pas et avec lequel il valait mieux être d'accord. Cependant, ce dernier mit tout ceci sur le trouble causé par la perte de la mère de Dimitri et ne lui en tint pas trop rigueur. Et, si notre jeune homme n'oubliait pas une seule journée d'où il venait, il en vint à se faire à cette nouvelle vie et fut grandement reconnaissant envers son oncle.

    Rouge comme les Ombres qui dévorent la Nuit ~

    Cinq septembre 2004, New York City, États-Unis d'Amérique.
    Rapidement, à mesure qu'il grandissait, Dimitri se rendit bien compte que la manière dont son oncle gagnait sa vie était de moins en moins honnête à ses yeux. A vrai dire, maintenant qu'il y repensait, son oncle ne travaillait pas, ou du moins n'occupait pas une fonction précise à sa connaissance dans quelque société que ce soit. Mais cela ne l'empêchait pas de toujours être "en affaires importantes". En grandissant, Dimitri comprit alors que son oncle n'était pas véritablement un modèle de vertu et d'honneur, et qu'il était bien plus probable qu'il ait des liens avec la mafia locale russe implantée sur New York plutôt qu'avec les œuvres caritatives du coin. Cependant, cela ne lui fit ni chaud ni froid et ne le regardait pas. Pour lui, son oncle restait quelqu'un qu'il respectait et appréciait profondément, un grand homme, un tant soit peu que cela puisse vouloir dire quelque chose à son âge. Néanmoins, lorsque celui-ci jugea son neveu assez grand pour être apte à servir "la famille", Vladimir Dostoïevski commença à l'introduire dans le "métier". Et, au vu de ce que son oncle avait fait pour lui, il aurait été plus qu'ingrat de sa part de refuser. C'est ainsi que, très tôt, Dimitri développa son intérêt pour le gain personnel au travers de l'exercice de magouilles diverses et variées, à la hauteur de ce que pouvait faire un adolescent de quatorze ans. Pendant plusieurs mois donc, il commença à faire ses armes dans le trafic, notamment de drogue, et du recel d'objets volés, apprenant petit à petit à aller de plus en plus haut sur l'échelle de la vilénie et des intérêts personnels.

    Puis, un jour, lors d'une "opération standard de marchandise", tout dérapa. Dimitri ne sut jamais ce qu'il s'était réellement passé pour que tout parte en vrille de cette manière. Toujours est-il que la marchandise, c'est la marchandise, et si elle n'est pas là, la suite peut alors très mal se dérouler. Et c'est ce qui arriva. Ce jour là, pour la première fois, le gène X de Dimitri s'éveilla sous l'effet de l'adrénaline, du stress et de la peur, et il fit montre de capacités hors du commun. Même s'il dut encaisser tout de même pas mal de coups avant de pouvoir s'éclipser, il s'en tira relativement bien - par rapport aux autres du moins. Jusqu'alors il n'avait jamais réellement considéré le problème mutant avec sérieux et, d'un coup, il s'y retrouvait propulsé en plein cœur. Assez déstabilisé, il ne dit rien au début, préférant cacher cet état de fait à qui que ce soit, même son oncle, Vladimir, car, incapable de reproduire ce qui lui était arrivé, il ne voulait pas passer pour un barge ou un halluciné. Déjà que ç'allait barder en rentrant à cause de l'échec de la transaction... Toutefois, en quelques semaines, il parvint à manifester de nouveaux ses étranges capacités, volontairement cette fois-ci, ou presque. Après réflexion, il se décida à en parler à son oncle. Celui-ci, dubitatif, ne put le croire qu'après une "démonstration", assez maladroite d'ailleurs. Vladimir Dostoïevski était un homme intelligent, suffisamment du moins pour ne pas voir uniquement l'horreur mutante qu'était devenue son neveu mais aussi et surtout le potentiel qu'il pouvait atteindre et la manière dont cela pourrait servir ses propres intérêts. C'est ainsi qu'à l'âge de quinze ans passés, Dimitri allait voir ses capacités mis à profit dans le but de faire encore plus d'argent...

    Blanc qui étincelle et Rouge qui tombe ~

    Vingt-neuf juillet 2007, New York City, États-Unis d'Amérique.
    Dix-sept ans et demi. Cela faisait maintenant plus de six ans que Dimitri avait quitté les rudes hivers de Sibérie, et la vie qu'il menait désormais n'avait plus rien à voir avec celle d'avant. Le regard de son oncle sur lui avait changé, depuis la découverte de ses capacités hors du commun, passant d'un vague intérêt dans son regard à une lueur de profit et d'avarice habilement dissimulés. Il faut dire que pouvoir disposer d'une ombre à même d'écouter et d'observer sans presque se faire voir était un atout non négligeable pour un homme de "valeur" tel que Vladimir. Il obligea Dimitri à pousser le plus loin possible dans l'exploration de ses capacités de mutants, afin de disposer d'un avantage fiable et sûr. C'est comme ça que Dimitri s'aventura plus loin encore sur le chemin du crime que lui traçait petit à petit son oncle, bien décidé à faire de lui un membre de la famille efficace. C'est comme ça aussi qu'il apprit à utiliser son don au service de ses intérêts personnels, effectuant vols, espionnage et repérages en tout genre. Pour un adolescent de dix-sept ans, ce n'est assurément pas la meilleure chose à faire de sa vie, mais que voulez-vous, il faut bien la gagner. Il acquit rapidement de l'expérience et - en plus de commencer à maîtriser certaines facettes de son pouvoir plutôt bien - il prit goût à cette excitation qui l'envahissait, chaque fois qu'il partait pour une de ces "missions" demandées par son oncle.

    Parallèlement à cela, c'est pendant cette période qu'apparut pour la première fois "l'Autre". Dimitri sentait déjà depuis quelque temps une chose d'inhabituelle et d'indéfinissable se produire en lui, comme si une révolution était en marche. Progressivement, c'était comme s'il avait assisté à la formation de cette autre partie de lui qui ne demandait qu'à sortir et se faire connaître. C'est donc à peine étonné qu'il l'entendit se manifester pour la première fois dans ses pensées, comme s'il l'avait attendu tout ce temps. Au départ, ce fut faible, épars, et ténu. Mais au fil du temps passant, cet autre lui prit en assurance, en force et en conscience. De plus en plus il se faisait sentir, pouvant apparaître n'importe quand, complètement imprévisible et, bientôt, Dimitri ne fit même plus attention à ses irruptions, sa présence étant pour lui aussi naturelle que vous et moi sommes c que nous sommes.

    La Nuit, Noire ~

    Dix-neuf décembre 2009, New York City, États-Unis d'Amérique.
    Aujourd'hui. Oui, aujourd'hui même. Dimitri est seul maintenant, il est parti vivre sa propre vie désormais, au sein de la gigantesque ville qu'est New York. Mais, me direz-vous, qu'en est-il de Vladimir Dostoïevski ? Assurément, on pourrait penser qu'il ne l'aurait très certainement pas laissé partir aussi facilement. Et bien à vrai dire, il n'a pas vraiment eu le choix. Après une vie presque entièrement passée dans les magouilles, le trafic et les arnaques en tout genre, il se sera finalement fait attraper par les autorités. Idiot n'est-ce pas ? Mais Dimitri ne put rien y changer et, à vrai dire, il ne savait pas si l'envie de le faire était là, malgré tout le respect qu'il avait envers lui. Mener sa vie seul et sans entraves ou obligations lui paraissait tellement plus excitant. Ainsi, du jour au lendemain, il ne revint plus. De toutes manières personne n'étant au courant pour sa mutation à part on oncle, alors maintenant qu'il avait le champ libre et que celui-ci était en prison, il était bien décidé à en profiter.
    Pour son gain personnel cette fois-ci.


JOUEUR

Personne sur l'avatar : Gaspard Ulliel
Âge dans la vraie vie : 19 balais xD
Expérience en RP : 3 ans de JdR sur table et 7 mois de RPG
Où avez-vous entendu parler de notre forum : Mon ami Google. Mais c'est Ampère qui m'a harcelé/menacé/torturé pour que je vienne xD
Doubles comptes : Non
Votre personnage provient-il des Comics ou des Films X-Men : non

Je certifie avoir lu le règlement et m’engage à en respecter les clauses. Je m'engage à toujours écrire au moins 5 lignes pleines dans chacun de mes messages en Role-Play. [Dimitri Lyov]
Spoiler:
 


Dernière édition par Dimitri Lyov le Dim 20 Déc 2009 - 5:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


MessageSujet: Re: Dimitry Lyov / Las Noches   Sam 19 Déc 2009 - 7:42

Bienvenu sur le forum, j'espère que tu t'amuseras beaucoup.

Et sinon ton pouvoir s'appelle obtenebration Lasombra, si je te dit qu'il métait passé par la tête l'idée de faire un personnage dont le pouvoir s'appelle Chimerstry, tu répondrais quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


MessageSujet: Re: Dimitry Lyov / Las Noches   Sam 19 Déc 2009 - 10:04

Bon eh bien bienvenu sur le forum!

Finalement tu aura reussi a la poster Wink

bon courage pour la validation!
Revenir en haut Aller en bas
James Tucker
Agent du B.A.M. Alpha
James Tucker

Nombre de messages : 804
Age : 28
Autre(s) identité(s) : Lémure - L'Obscur - le Sans Visage - Lyle T. Anderson - El Gringo - Dimitry Lyov

Pouvoirs : Obténébration ~ Ombrage ~ Conscience ~ Réfraction

Age du perso : 24
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: Dimitry Lyov / Las Noches   Sam 19 Déc 2009 - 15:16

Je répondrais Ravnos Joseph Razz Bien que je n'ai fait que jouer pour le moment un capadoccien pour la Mascarade. Médecin légiste en plus, quelle chance xD.

Merci pour la bienvenue ^^, et vous aussi les sœurs Magus =D ! Effectivement, j'ai eu une inspiration subite hier soir XD. Alléluia je l'ai enfin terminée x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurkaru
Elève X-Men Expérimenté(e) Gamma
Kurkaru

Nombre de messages : 5428
Age : 29
Autre(s) identité(s) : John Heston, le gnome, le farfadet, le nain vert, ce Truc, cette Plaie...

Pouvoirs : Zone N, capable de grimper au paroi présentant des aspérités, Frangin symbiotique, Pictsies.

Age du perso : 18
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Dimitry Lyov / Las Noches   Sam 19 Déc 2009 - 16:49

Bienvenu parmi nous ! Je suis... enfin, bon, depuis le temps que tu traines sur la chat box je vais t'épargner le speech d'introduction, et tout le préliminaire. Je suis sur que Plasm va m'en vouloir pour ça, mais que veux tu, personne n'est parfait. Sur ce rentrons dans le vif du sujet...

A oui, les précautions d'usages : /!\ /!\ Nain vert dingue et plein de questions en approche !!! Tous aux abris /!\ /!\

Nom : Ok

Prénoms : ok

Alias et Surnoms : Un fan de Fraise ?

Age + Date de Naissance : ok

Genre : Ok (bon, il semblerait que Plasm ne soit pas convaincu. Il va falloir que tu passe dans son bureau pour un examen physique complet. Ne t'inquiète pas, c'est un truc qu'on fait tout le temps, alors Plasm Carmine et lisbeth se répartissent la tache ^^)

Clan : Ok

Pouvoirs : dans cette partie, tu met ce que tu peux faire, dans maitrise ce que tu pourras faire.

Lorsqu'il est sous forme d'ombre, ses capacités restent les même que celle d'un humain ou es ce qu'il devient plus rapide, plus fort, plus endurant ?

Niveau de maitrise du pouvoir : ok.

Lien entre les 2 pouvoirs : ok


Description physique : ok


Signe(s) particulier(s) : ok

Caractère, tempérament : ok

Talents et Compétences particulières : Aller, juste pour le plaisir de poser des questions : il a des connaissances dans le milieu ? Il a quel niveau d'enseignement ? ><

Histoire du personnage : ok, très bonne histoire.

Fiche quasi nickel, ça fait longtemps que j'en avais pas vu une aussi bonne >< Toutes mes félicitations ^^ Corrige moi ça et ce sera ok pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Tucker
Agent du B.A.M. Alpha
James Tucker

Nombre de messages : 804
Age : 28
Autre(s) identité(s) : Lémure - L'Obscur - le Sans Visage - Lyle T. Anderson - El Gringo - Dimitry Lyov

Pouvoirs : Obténébration ~ Ombrage ~ Conscience ~ Réfraction

Age du perso : 24
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: Dimitry Lyov / Las Noches   Dim 20 Déc 2009 - 5:27

Alors, je pense avoir apporté les modifications nécessaires, surtout au niveau des pouvoirs. J'ai étoffé la partie talents et compétences particulières et réarrangé les pouvoirs, en détaillant un ou deux trucs supplémentaires. Seulement vu l'heure, il est fort possible que je n'ai fait qu'empirer les choses ><.

Hm, par contre je n'ai pas compris pour le coup des fraises en surnom Oo. L'inspiration pour le "Las Noches" vient du manga Bleach tout simplement xD.
Et comment pourrait-on douter de ma masculinité gné xD ?

Merci pour la bienvenue Kurkaru ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


MessageSujet: Re: Dimitry Lyov / Las Noches   Dim 20 Déc 2009 - 14:36

Alors voici ma modération :

J'aime beaucoup ton personnage et ton histoire et très sympathique.

Voilà ce que je relève, qu'il faudra éclaircir ou revoir :

Pouvoir : ombre solide = ombre volumineuse?

Caractère + Histoire : une schizophrénie à cause de tes pouvoirs, ça ressemble plus à une entité qu'à autre chose... Est-ce nécessaire?
Revenir en haut Aller en bas
James Tucker
Agent du B.A.M. Alpha
James Tucker

Nombre de messages : 804
Age : 28
Autre(s) identité(s) : Lémure - L'Obscur - le Sans Visage - Lyle T. Anderson - El Gringo - Dimitry Lyov

Pouvoirs : Obténébration ~ Ombrage ~ Conscience ~ Réfraction

Age du perso : 24
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: Dimitry Lyov / Las Noches   Dim 20 Déc 2009 - 14:52

Oui, c'est bien ça : ombre "solide" = ombre volumineuse. En somme c'est une sorte de "condensé" d'ombre qui est tangible, qu'on peut toucher et attraper. Je sais que ce n'est pas évident à imaginer x).

Par contre pour le dédoublement de personnalité, je précise que ce n'est en aucun cas en rapport ou dû aux pouvoirs. Je l'ai fait apparaître dans ses dernières années de vie car de ce que j'ai lu c'est durant l'adolescence que ca apparait, mais il n'aurait pas été mutant qu'il aurait tout de même souffert de ce trouble psychologique ><. En fait, pour faire court, car ça aussi ce n'est pas forcément évident, Dimitri est toujours seul dans sa tête, c'est juste que lui même est persuadé d'être deux et qu'il interprète l'autre inconsciemment. C'est une sorte de folie qui risque fort de s'aggraver avec le temps. Mais en aucun cas je ne voulais faire d'entité ><.

sinon, ravi que ça plaise merci ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


MessageSujet: Re: Dimitry Lyov / Las Noches   Dim 20 Déc 2009 - 15:37

Oki ça me va!

Bon pour validation!
Revenir en haut Aller en bas
James Tucker
Agent du B.A.M. Alpha
James Tucker

Nombre de messages : 804
Age : 28
Autre(s) identité(s) : Lémure - L'Obscur - le Sans Visage - Lyle T. Anderson - El Gringo - Dimitry Lyov

Pouvoirs : Obténébration ~ Ombrage ~ Conscience ~ Réfraction

Age du perso : 24
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: Dimitry Lyov / Las Noches   Dim 20 Déc 2009 - 15:55

Merci Carmine =D !

Plus qu'à attendre l'avis de Kurkaru ^^. Au plaisir de RP avec toi Wink.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurkaru
Elève X-Men Expérimenté(e) Gamma
Kurkaru

Nombre de messages : 5428
Age : 29
Autre(s) identité(s) : John Heston, le gnome, le farfadet, le nain vert, ce Truc, cette Plaie...

Pouvoirs : Zone N, capable de grimper au paroi présentant des aspérités, Frangin symbiotique, Pictsies.

Age du perso : 18
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Dimitry Lyov / Las Noches   Dim 20 Déc 2009 - 16:25

ok, fiche validée, mutant alpha ! Bon rp parmi nous.

N'oublie pas d'aller te recenser sur la liste des avatars , si la liste des pseudo et sur la liste des pouvoirs.

S'il s'agit d'un double compte, pense aussi à poster sur la liste des multi comptes.

S'il s'agit d'un personnage marvel, n'oublie pas te signaler sur cette liste.

Si tu veux qu'un joueur joue quelqu'un que tu as évoqué dans ta fiche, merci de remplir le formulaire que l'on trouve ici.

D'avance merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurkaru
Elève X-Men Expérimenté(e) Gamma
Kurkaru

Nombre de messages : 5428
Age : 29
Autre(s) identité(s) : John Heston, le gnome, le farfadet, le nain vert, ce Truc, cette Plaie...

Pouvoirs : Zone N, capable de grimper au paroi présentant des aspérités, Frangin symbiotique, Pictsies.

Age du perso : 18
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Dimitry Lyov / Las Noches   Sam 18 Déc 2010 - 10:58

Dimitry Lyov a écrit:
Pouvoir(s) actuel(s) :

Pouvoir concerné par l'évolution:
Ben euh une première évolution de pouvoir en général vu que les deux pouvoirs de Dim sont très proches, donc les deux si ça se fait xD. Soit Ombrage et Obténébration.

Niveau de maîtrise du pouvoir originel (lors de l'inscription) :
Cf Fiche :

Spoiler:
 

Niveau de maîtrise du pouvoir actuel :
Le même que précédemment vu que c'est la première évolution de pouvoir.

Évolution souhaitée :

Nouveau pouvoir / évolution du pouvoir :

Bon, pour faire court et concis xD. Ce qui change pour l'obténébration : la manipulation des ombres en 2D qui était déjà assez aisée reste comme elle est, c'est surtout la manipulation des ombres "solides" qui évolue. La quantité maximum manipulable avant overload passe de 0.5m cube à 5m cube avec un contrôle plus sûr. Étalée, cette quantité lui permet de recouvrir environ 500mètres carrés, ce qui représente peu ou prou un cercle de 13 mètres de rayon qu'il peut former ou lui donner la forme d'un dôme d'une dizaine de mètres de rayon maximum. Cette ombre doit bien sûr rester dans son champ de contrôle sinon elle disparaît en retournant à son "propriétaire légitime". La durée maximum d'utilisation journalière de ce pouvoir passe de 30 minutes en continu à 2h30 en continu. La distance maximale de contrôle d'une ombre reste de 30 mètres dans son champ de vision. Cette estimation du contrôle étant considérée pour une luminosité dite normale, soit en gros un temps nuageux avec quelques éclaircies *mode Catherine Laborde *sort* *. Après un environnement plus obscur ou plus lumineux influe toujours su les capacités de contrôle de Dimitry. Ce que je peux proposer éventuellement c'est : en zone totalement obscure (genre la nuit, une cave, etc) ou très mal éclairée : ces chiffres peuvent être multipliés jusque 2 (dans les cas les plus extrêmes) et inversement, dans les zone éclairées plus que nuageux avec des éclaircies (genre, soleil d'été, désert en journée, projecteur de stade...) ces chiffres sont divisés par 2 dans les cas les plus extrêmes. Les lumières artificielles sont moins gênantes que celle du soleil dans l'ensemble mais ne sont pas négligeables.

Pour l'Ombrage : En plus de son corps, et moyennant une concentration et une énergie proportionnelles à l'effort à fournir, Dim peut désormais transformer l'équivalent du volume d'une petite voiture en ombre en plus de son propre corps. Il lui faut impérativement toucher la cible pour que cela marche (avec son corps physique ou son corps d'ombre). Il ne peut pas transformer des "bouts" d'objets incomplets genre un morceau de mur. C'est soit tout le mur, soit brique par brique, etc... Mais il ne pourrait pas juste transformer un demi cube de métal par exemple. Quant à la transformation de personnes, c'est possible mais soumis à certaines conditions : maximum deux personnes, dont la volonté influe sur le contrôle de Dim. En gros, si une personne n'est pas consentante il ne pourra soit pas la transformer, soit elle pourra se défaire de son emprise moyennant un effort de volonté, etc... Il n'est pas possible de se servir de cette facette du pouvoir pour tuer quelqu'un en le "désolidarisant" ni de le blesser. Sauf si cette personne se dématérialise dans un endroit trop étroit, auquel cas soit elle reste en ombre (ceci ans le but d'éviter à un PJ ou une personne de finir en bouillie). Si pour une raison ou une autre (mutant annulateur de pouvoir par exemple) elle est forcée de réapparaître (ou dim) et bien cela aurait de fâcheuses conséquence pour l'intégrité physique de cette personne. Une personne transformée subit les même limitations que Dim. De même, sous forme d'ombre il est désormais possible à Dimitry de traverser les matériaux et obstacles transparents comme une véritable ombre sans trop de difficultés et de voir et d'entendre par n'importe quel direction de son corps d'ombre.

Bon, je précise que pour les deux paragraphes, ce sont les nouvelles capacités maximales.

Niveau de maîtrise du nouveau pouvoir :

Hm, moyenne et sujet à une forte nécessité d'entraînement pour bien maîtriser les nouvelles limites, forcément. Le plus problématique étant la manipulation d'autant d'ombre "solide". Nécessité d'entraînements également. Pour le moment, il y a un manque de dextérité flagrant quand il tente de faire trop à la fois, ce qui le pousse à réduire ses limites pour ne pas être instable. Ses émotions influent toujours sur son pouvoir.


Lien entre le pouvoir évolué et le pouvoir normal :
Toujours le même utilisé jusqu'à présent vu que c'est juste une meilleure maîtrise. Cf fiche :

Citation :
L'ombre est simplement une absence de lumière qui est elle même une onde électromagnétique. C'est en parvenant à influer sur ces ondes que Dimitri peut manipuler les ténèbres et se transformer. Précisons aussi qu'il ne peut influer les ondes électromagnétiques QUE de cette façon. En aucun cas il n'est question d'ondes magnétiques, électrique, radio, rayons X ou autres... Uniquement le spectre de la lumière visible.

Pour le passage à travers des corps transparents : je me suis basé simplement sur le comportement normal d'une ombre, si je peux dire ça comme ça. Le lien avec Dim : la lumière (onde électromagnétique) passe à travers les matériaux transparents.
Pour la vision par tous les côtés : Lorsque Dimitry se transforme en ombre, il n'a plus de corps ou de réalité physique à proprement parler, donc ni oreilles ni yeux. Il continue de "voir" et d'"entendre" d'une manière plus ou moins similaire à quand il est sous forme humaine, mais ces informations proviennent de l'ensemble de son corps qui est un récepteur global.

Raison de l'évolution du pouvoir :
L'adhésion de Dimitry aux Maraudeurs de Sinistre depuis un certains temps, les entraînements et diverses missions parfois délicates et exigantes effectuées pour le compte de Sinister et les responsabilités qu'il traîne avec la Dream Team.

5 Rp exemples en rapport avec les maraudeurs :

Recrutement de Vortex
Recrutement de Firestarter
Mission test de Dimitry
Réunion d'équipe qui dégénère
Mission sensible du Cube
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Hopes
Agent du B.A.M. Alpha
Daniel Hopes

Nombre de messages : 1204
Autre(s) identité(s) : Ghinzu

Pouvoirs : alteration du temps

Age du perso : 116
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Dimitry Lyov / Las Noches   Sam 11 Fév 2012 - 12:33

list]

Evolution psychologique de Dimitry Lyov


  • Résumé des épisodes précédents et cause de l'évolution psychologique [version courte]:

      Mercenaire à la solde de Sinistre pendant une période d'un an et demi à deux ans, il est le premier membre de sa nouvelle équipe de Maraudeurs, organisation illégale de mercenaires et de criminels possédant tous le gène X, sous les ordres d'un scientifique nazi muté à l'idéologie eugéniste : Nathaniel Essex, plus connu sous le pseudonyme de Mister Sinister. Dénué de tout sens empathique, calculateur et impitoyable, doublé d'un pouvoir qui faisait de lui un assassin, voleur et espion de choix, c'est tout naturellement qu'il prit la place de leader, malgré son âge relativement jeune, pour planifier et exécuter les actions des Maraudeurs : trafic d'organes, de mutants, vol de matériel génétique, d'informations sensibles, assassinats, kidnapping, espionnage, etc... Âme vide et solitaire sans réels buts ni attaches, pendant longtemps, il ne vivra que pour l'adrénaline, le frisson du danger et ce sentiment d'invulnérabilité grisant, vital, comme une drogue dont il ne pouvait se passer. Ce fut une période très intense, où le jeune homme abandonna les études en architecture qu'il avait entreprit deux années plus tôt afin de se consacrer à l'art du combat et du truandage, où il flambait l'argent comme un prince dans la plus parfaite illégalité et où plus rien n'avait d'importance que le lendemain et cette vie de challenge contre le système et ses partisans, qui essayaient infructueusement de l'arrêter. L'insaisissabilité du jeune homme grâce à son pouvoir de transformation contribua largement à alimenter ce sentiment de puissance et d'invulnérabilité qui flattait de plus en plus son orgueil. C'est à cette époque qu'il rencontra Caitlyn Elioth, maraudeuse délurée fraîchement recrutée par Sinistre et adjointe à son équipe. La force du jeune homme résidait dans sa volonté de fer et son absence total d'empathie humaine ou de considération pour les autres, suite au déni d'un traumatisme dans son passé qui le conduisit à ce comportement psychopathe, l'immunisant ainsi aux faiblesses émotives des hommes, à la peur et le privant de tout sens du danger. Pourtant, la jeune femme sut, bien malgré elle de prime abord, trouver écho en lui de par sa seule présence, dévoilant sans le savoir l'une des failles insoupçonnées dans l'armure de Dimitry, faisant rejaillir en lui des réminiscences oubliées de son passé. Mais ce n'est que lorsque le cours des événements fit littéralement exploser l'existence de Caitlyn et tout ce qu'elle avait tenté de construire jusqu'à présent qu'il se rapprocha d'elle. Victime d'une tentative de meurtre déguisée en attentat terroriste anti-mutant ayant pour réel but de supprimer des témoins gênants, elle perdit, pour la deuxième fois de sa vie, les rares personnes de sa famille qui comptaient pour elle et qui construisaient son quotidien. Dimitry ce jour-là la sauva, sans autre motivation que cette réminiscence du passé qu'elle évoquait en lui, mais, était-elle vraiment encore en vie ? Une part de la jeune femme s'était éteint, à l'intérieur et, passée elle aussi de « l'autre côté du mur », détruite dans ses illusions et dépossédée de tout ce qui la retenait en ce monde, elle était devenue libre, accédant au niveau d'existence sur lequel se plaçait le jeune homme, qui fit alors preuve d'empathie pour la première fois depuis dix années de silence. Dans son regard ne se reflétait que le propre écho vide qu'il renvoyait lui-même et, ainsi semblables, ils se lièrent dans le silence d'une compassion silencieuse qui les plaça soudainement à un niveau de compréhension mutuelle bien plus élevée que ce que certaines personnes peuvent atteindre en plusieurs années. Sans rien dire, la simple présence de l'autre suffisait, pour partager le poids de cette inexistence écrasante. Cet attachement, à défaut d'autres mots pour décrire ceci, les mena par la suite sur le même chemin, dans la même direction, avec le même état d'esprit. Pour autant le jeune homme, même s'il lui était entrouvert, restait encore une énigme insondable et insensible, même pour sa compagne aux cheveux flamboyants. C'est ainsi qu'elle le rejoignit dans cette course folle qui les faisait défier avec insolence le danger, au mépris de toute convention sociale, loi ou institution policière telle le FBI, les X-Men ou même le BAM.

      Pendant un temps, ils furent ainsi les rois de ce monde.

      Jusqu'au jour où ce qui devait arriver arriva. Ils payèrent le prix d'une vie d'inconscience et de dangers mortels au quotidien, et la réalité les rattrapa. Une mission de protection en Colombie tourna au cauchemar et ils se retrouvèrent piégés cent mètres sous terre dans les boyaux traîtres d'une exploitation minière, suite à la trahison de l'agent qu'ils protégeaient. C'est ce moment délicat que choisit Caitlyn pour annoncer à Dim qu'elle était enceinte de lui. Passés pour morts aux yeux de Sinistre, celui-ci entama la procédure de clonage pour bénéficier de nouveau de ses Maraudeurs et Dimitry et Caitlyn ne durent leur salut qu'à l'intervention inattendue d'un ancien coéquipier de Sinistre, devenu son ennemi depuis : Mister Joy. Prenant conscience de ce qui se dressait devant eux et des enjeux de leur lutte pour leur survie, ils décidèrent de trahir leur employeur, profitant de leurs morts apparentes pour s'affranchir de son emprise sur eux afin de retrouver une liberté pleine et entière et, surtout, afin de protéger leur enfant à venir des griffes de ce généticien aux projets malsains. Car il n'y avait aucun doute possible, tant que Sinistre serait en vie, il n'aurait de cesse que de convoiter avec avidité l'enfant mutant de deux de ses Maraudeurs. Œuvrant dans le plus grand secret, ils jouèrent leurs coups dans l'ombre et le silence, aidé par l'extravagant Mister Joy. Ce dernier vendit des renseignements sur les Maraudeurs au BAM en échange d'informations sur les mutants de l'institut Xavier. Ainsi, Caitlyn infiltra l'école sous couvert d'une protection pour son enfant, qui lui permit de kidnapper un mutant annulateur de gêne X découvert par les renseignements fournis par le BAM, et Dim vola les protocoles Xavier sur l'île de Muir afin de les échanger contre la Lame Muramasa, arme unique capable de tuer Sinistre malgré ses nombreux dons de muté. Ils tuèrent ainsi Nathaniel Essex aussi rapidement que violemment, avant d'aller assassiner leurs clones, appréhendés par le BAM avec la majorité des autres Maraudeurs et quittèrent New York aussi promptement afin d'échapper aux remous provoqués par leurs actions pour profiter d'un repos bien mérité. C'est donc en Irlande, terre d'origine de Caitlyn, qu'ils se firent oublier pendant quelques mois, le temps qu'elle atteigne le terme de sa grossesse et qu'elle donne naissance a leur fille : Aislinn. Tout semblait de nouveau bien dans le meilleur des mondes quand un mutant inconnu nommé Caracole, la voix du clan égyptien Akaba, se présenta à leur porte. Celui-ci représentait les intérêts d'En Sabah Nur, le mutant connu sous le nom d'Apocalypse, et, ayant entendu parler de leurs exploits, désirait les recruter de gré ou de force pour en faire des armes à son service. Refusant, la discussion tourna rapidement à l'affrontement et, suite à un accident imprévu, ils furent projetés hors du monde, avant d'être expédiés dans une autre dimension.

      L'Histoire, cependant, ne s'arrête pas là.

      Dans leur effort pour faire tomber Sinistre, ils posèrent des bombes dans son laboratoire principal afin de détruire les cuves créatrices qu'il utilisait pour cultiver les clones de ses Maraudeurs dans le cas où ceux-ci viendraient à mourir, pour définitivement faire disparaître toute trace ADN leur appartenant. Dans cette galerie des horreurs, deux clones survécurent cependant, pour une raison encore inconnue à ce jour. Le premier de Caitlyn, le second de Dimitry. C'est presque arrivés à maturité qu'ils furent découvert par le BAM au cours de son investigation sur le groupuscule des Maraudeurs et sur Sinistre lui-même. Dépassés par la technologie utilisée, leurs scientifiques parvinrent toutefois à maintenir le processus d'évolution et à faire parvenir à terme les deux individus fraîchement nés. Mais, face au dilemme moral et éthique posé par ces clones, l'utilitarisme l'emporta sur l'humanisme et il fut décidé, au vu du potentiel des deux mutants et des difficultés qu'il posèrent aux enquêteurs lors de la traque des Maraudeurs, qu'ils seraient réinsérés dans la société, mais pas n'importe comment. La première irait à l'institut Xavier, en tant que X-Woman sous la supervision du directeur, et le second, Dimitry, se verrait formaté par la technologie de Sinistre afin de recevoir des souvenirs fictifs pour en faire un agent spécial du Bureau des Affaires Mutantes. Au vu du peu de traces laissées par l'original et sa discrétion, il n'y a pratiquement aucune chance pour que des éléments réels du passé de Dimitry refassent surface pour venir perturber l'intégrité mémorielle du nouveau lui.

      C'est ainsi que Dimitry naquît en ce monde. Pour la deuxième fois.

  • Description de la personnalité créée par l'implantation des faux souvenirs :

      Il ne s'agit pas là à proprement parler de l'implantation d'une nouvelle personnalité mais, un être humain étant construit par son passé, il s'agit ici de la résultante d'un mélange entre une base floue de la psychologie originelle de Dimitry, avant son opération, et le comportement logique qui résulte du passé mémoriel fictif qu'il a reçu. Le scénario introduit dans l'esprit de Dimitry est un compromis entre les renseignements possédés par le Bureau des Affaires Mutantes sur son ancienne vie, en intégrant des spéculations sur les zones d'ombre, et le modèle idéal qu'ils souhaitent le voir devenir. Ainsi, scientifiques, psychologues et dirigeants du BAM ont tenté de formater Dimitry pour lui donner le passé et l'expérience d'un agent spécial dans le but de tirer profit au maximum de ses capacités et de voir le clone de ce criminel qu'ils eurent toutes les peines du monde à traquer et à tenter d'attraper œuvrer avec autant d'efficacité que son double, mais au service de la nation américaine et du bien commun cette fois-ci, et non d'une organisation mutante et criminelle. N'étant lui-même pas responsable des actions du Dimitry originel ce double est légalement et moralement vierge de tous reproches ou poursuites. Ainsi, même si cette méthode de réinsertion est basée sur le mensonge et que l'on peut discuter de la "réutilisation" de Dimitry, c'est la solution la plus humaine qui a été retenue. Bien entendu, le BAM a fait le nécessaire pour que cette nouvelle vie paraisse réelle si l'on tente une investigation sur les éléments fictifs du nouveau passé de Dimitry, effaçant les traces du jeune homme lorsque cela était nécessaire et les remplaçant ici et là par de faux papiers, de fausses déclarations, etc...

      Les grandes lignes de sa nouvelle identité et personnalité :


        Prénom : Thomas.

        Nom : Tucker.

        Âge : 24 ans. L'âge auquel le développement accéléré du corps a été amené. 3 mois et 7 jours en réalité.

        Date de naissance : 12 juin 1987. En réalité parvenu à fin de maturation le 30 octobre 2011.

        Nationalité : Américaine.

        Position au sein du BAM : Agent de terrain. Section Investigation, sa mobilité accrue et sa discrétion en faisant un agent de choix pour le renseignement ou certaines opérations d'intervention délicates.

        Grandes lignes de l'histoire :

        Né à Seattle le 12 juin 1987, au sein d'une petite famille d'origine sociale moyenne, d'une mère stricte et sévère, travaillant dans un petit cabinet d'architectes, et d'un père dilettante et bon vivant, exerçant le métier de fonctionnaire au sein des forces de l'ordre du commissariat local. Leur vie de famille n'a rien de particulièrement palpitant ou de remarquable, ils ont leur quotidien routinier, leurs qualités et défauts, leurs rêves et leurs travers humains. Fils unique et pas trop mal élevé, réservé mais ayant de bon résultats à l'école, le jeune homme fait montre d'un potentiel prometteur pour peu qu'il daigne fournir quelques efforts et se donner les moyens de réussir. A l'âge de quatorze ans, cependant, ses parents furent victimes d'une agression nocturne tandis qu'ils rentraient du cinéma. Sa mère décède dans l'ambulance et son père reste plongé dans le coma. Il n'y sortira pas pendant les dix années suivantes. Dimitry est alors placé dans une structure d'accueil sociale jusqu'à sa majorité. C'est au cours de ces années pas toujours joyeuses qu'il se découvrit mutant et apprivoisa son don, suscitant la peur ou la fascination dans les yeux de ses camarades, isolé en tant que monstre de foire. Ainsi forcé à se débrouiller par lui-même pour se sortir de cette situation qu'il savait aussi temporaire que précaire, le petit garçon timide qu'il était se métamorphosa alors en une mine de volonté inébranlable et résolue qui lui permit, par la seule force de son travail, de s'extraire de ce milieu. Attiré très tôt, et certainement marqué à cause des événements qui touchèrent ses parents, par l'autorité et la justice, il choisit d'entrer dans la police pour faire ses débuts sur les traces de son père, choisissant de réagir dans le bon sens face à la claque que la vie lui administra quelques années plus tôt au lieu de se morfondre sur lui-même et de se laisser aller. Très vite, cependant, il se rendit compte que ce n'était pas exactement comme il l'avait imaginé. Son statut de mutant posa de plus en plus problème face aux conflits récurrents entre les populations humaine et non humaine et la montée de la discrimination génétique au sein même des forces de l'ordre, et ce particulièrement dans l'état de New York, subissant l'une des plus hautes activités mutantes. Toutefois, il fut remarqué pour ses résultats et sa persévérance et pour sa constance à toujours rester stoïque face à ce genre de ségrégation et se vit offrir l'occasion de travailler pour le FBI, ce qu'il accepta. Au vu de la nature particulière de ses capacités, il suivit la formation générique d'agent avant de faire ses débuts au service de renseignement. Très vite, non bridé par une ambiance à tendance raciste et encouragé à recourir à ses dons de mutants, il fit montre de capacités et d'un potentiel remarquables, qui lui valut de rapidement prendre un peu plus d'importance et de gagner en crédulité malgré son jeune âge, travaillant au sein d'une équipe réduite de spécialistes planchant sur diverses enquêtes, impliquant des mutants ou non, apprenant ainsi plusieurs ficelles du métier d'une manière privilégiée. Formé aux armes, à la filature et à l'infiltration, c'est avec un naturel et une modestie déconcertante qu'il remplit avec succès ses missions. C'est à cette époque qu'il rencontra d'ailleurs Julia Mars, membre du FBI d'un autre secteur, qui allait devenir sa compagne pour les trois prochaines années à venir. Néanmoins, récemment, une des missions d'espionnage du jeune homme tourna mal, à cause de la présence inattendue d'un télépathe contre lequel il se battit avant de céder, impuissant face à ses assauts psychiques. Le mutant lui retourna violemment l'esprit, tentant de l'écraser, et le laissa ensuite en le croyant parvenu à un état de mort cérébrale. Tombé en réalité dans le coma, le jeune homme passa les cinq derniers mois dans l'inconscience et se réveilla dans un lit d'hôpital, pris en charge par le gouvernement. C'est à ce moment-là que l'implantation fictive des souvenir s'arrête et laisse place à la réalité, le jeune homme se réveillant avec l'impression désagréable d'avoir perdu la mémoire. Le corps de Dimitry n'ayant jamais servi, la rééducation en tant que conséquence de son sommeil prolongé fut un prétexte idéal pour habituer ses muscles au mouvement et à l'effort physique. De même, la confrontation avec un mentaliste est un prétexte de choix pour pallier à tout problème mémoriel superficiel qu'il pourrait rencontrer et pour finir d'ancrer le mensonge dans son esprit, arguant que le choc ajouté au coma aurait provoqué quelques séquelles psychiques et une possible perte de quelques pans de mémoire, qui devraient normalement être retrouvés assez facilement. A noter que la famille d'enfance utilisée pour l'histoire existe vraiment, à la différence près que le jeune adolescent de quatorze ans que remplace Dimitry est également décédé, car il accompagnait ses parents au cinéma. Mais ça, plus aucun document officiel ne le mentionne, tout comme la tombe dans le cimetière où sont enterrés les parents s'est vue légèrement modifiée pour que les noms et dates correspondent. De même, Julia Mars n'est en aucun cas ce qu'elle prétend être. Il s'agit en réalité d'une mutante de type « pusher », capable d'insuffler des idées dans l'esprit des gens avec sa voix et chargée de veiller à la bonne réinsertion du jeune homme dans le monde en le surveillant dans sa vie privée. Toute cette mascarade n'est là que pour ancrer plus profondément le mensonge dans la réalité. Après deux mois de rééducation et de repos, et suivit par un psychologue pour s'assurer de l'intégrité psychique du jeune homme, il reçut sa nouvelle affectation, dans un service dont il avait déjà été question auparavant au moment de sa création : le Bureau des Affaires Mutantes, où ses talents mutants trouveraient tout naturellement leur place.

        Grandes lignes de la psychologie :

        Ici aussi il s'agit pour le Bureau des Affaires Mutantes de faire de Dimitry un agent de choix avec une philosophie correspondant au mieux à leurs actions et à la politique des dirigeants du BAM. C'est aussi l'occasion de placer quelques gardes fous en lui insufflant certaines valeurs ponctuelles de loyauté qui, sans non plus entraver totalement sa conscience dans son travail, sont là pour s'assurer qu'il sera tout acquis à la cause gouvernementale et le tenir éloigné de ce qu'il était avant même si, en théorie, le Dimitry originel et le clone n'ont pratiquement rien en commun mnémoniquement parlant.

        Pragmatique dans une certaine mesure, il recherche avant tout l'efficacité dans ses actions. Capable de fermer les yeux sur certaines choses ou de faire une entorse au règlement lorsque c'est nécessaire ou que ça peut servir ses intérêts, il a plutôt tendance à préférer régler les conflits et les situations épineuses par un dialogue rationnel et réaliste si possible, même si cela veut parfois dire dur, impitoyable ou cru, plutôt que par la violence ou l'usage direct de la force afin de raisonner les gens. Assez intuitif et réfléchis, il sait faire preuve d'ingéniosité et de sang-froid, même dans les situations les plus critiques, étant plutôt du genre à utiliser la réflexion comme arme plutôt que son pistolet. Cela le mène souvent à faire preuve d'un comportement calculateur, capable de monter des plans et de déduire une suite logique d'évènements et de réactions avec une relative efficacité. Utilitariste dans une certaine mesure, s'il n'y a pas d'autres solutions alors il sera capable de sacrifier l'individu au profit de la communauté dans les cas les plus extrêmes. Lui y compris si cela s'avère nécessaire. Sérieux dans ce qu'il entreprend, il ne prend pas son rôle à la légère et ne rechigne pas devant la difficulté ou le challenge. Au contraire même, il aime les défis et se targue de pouvoir relever les missions même les plus difficiles en repoussant toujours les limites de la notion d'impossible. A vrai dire, les missions de routine ont parfois quelque peu tendance à l'ennuyer, et il préfère de loin chasser le gros poisson que de rabattre le menu fretin. Ceci peut parfois poser certains problèmes vis à vis de ses supérieurs, lorsqu'il se porte volontaire pour des missions de plus en plus dangereuses et délicates, mais malgré ce culot, comme il s'en tire la majorité du temps plutôt bien, on ne va pas plus loin que les reproches en général et, dans ce rapport malsain au danger, il est parfois jugé périlleux dans son comportement. Austère, distant et froid à première vue, voir même un peu prétentieux et parfois connard, le jeune homme peut toutefois se montrer chaleureux, humain et généreux quand on commence à le connaître, mais il garde ce masque afin de conserver une certaine distance avec la majorité des gens, préférant entretenir une aura de secret autour de lui vis à vis de ceux qui n'ont pas à savoir tant qu'il ne leur accorde pas sa confiance, ce qui peut prendre longtemps. Capable d'user d'intimidation comme de se montrer charmeur pour obtenir ce qu'il souhaite, il est capable de mentir assez aisément et de percevoir avec une perspicacité relativement précise la véritable nature des gens, d'une manière générale. S'il est réaliste - parfois sinistre - et sait parfaitement de quoi la nature humaine est capable dans ses pires affres, il n'en croit néanmoins pas moins qu'elle est également capable du meilleur et, pour lui, les notions de bien et de mal sont des valeurs manichéennes toutes relatives. Les gens sont humains, voilà tout, et, suivant ce principe, il ne fait aucune distinction entre les mutants et les non mutants. Seuls comptent les actes et les choix qu'une personne décide de prendre face à ses responsabilités. Protecteur et aimant envers les gens qu'il aime, il reste profondément humain et sensible aux autres, même s'il affiche un visage non pas impassible mais strict dans le cadre de la sphère professionnelle, réservant à ses amis et à la femme qu'il aime son visage le plus amical et rieur. Il sait faire la différence entre les deux environnements sociaux et ne tient pas à les mélanger dans la mesure du possible, autant par soucis de sécurité que de confort. Loyal envers l'idéologie qu'il sert et ceux qui le dirigent, il aimerait croire naïvement au fait que ses actes ont un impact bénéfique sur la société, mais il sait que tout n'est pas aussi rose et reste assez terre à terre et pragmatique dans les choix qu'il a à effectuer. Il reste néanmoins totalement acquis à la cause qu'il sert et, malgré qu'il fasse fréquemment montre des travers cités précédemment, il a aussi prouvé plus d'une fois que son honneur et sa loyauté n'étaient plus à remettre en question. Il comprend tout à fait, cependant, qu'il doive faire ses preuves une fois de plus dans la nouvelle structure au sein de laquelle il est désormais appelé à travailler, mais ce n'est pas un problème pour lui, car il sait ce qu'il vaut et quelles sont ses capacités, et son ambition n'en souffre pas.

      Comme j'aimerai en garder une trace, je me permets d'inclure ici en spoiler la synthèse de la psychologie de Dimitry tel qu'elle était avant cette évolution. Elle n'est pas nécessaire pour appréhender la psychologie du nouveau Dimitry, mais permet de mesurer l'étendue du changement.

      Spoiler:
       

  • Justification RP et observations :

      Une foultitude de RP qui ont mené à ce point. La fan fiction de Daniel Hopes (qui joue aussi Caitlyn je le rappelle) résume assez bien les enjeux de cette manipulation et il présente la chose sous l'angle de vue du BAM : ICI. De même, je compte introduire ce nouvel arc narratif par une fan fiction qui décrira soit le réveil de Dimitry, soit la reprise du cours de sa "vie" afin d'y évoquer son intégration inconsciente, soit son arrivée au sein du BAM, j'hésite encore. Ou peut-être les trois en un mais il ne faut pas trop rêver non plus. J'ajoute aussi qu'avant de me lancer dans ce projet j'ai eu l'accord de l'administrateur évidemment. De même, j'ai préféré faire assez court pour la nouvelle psychologie, ne la cernant pas encore parfaitement bien, dans le but de l'affiner plus tard dans le RP, mais si quelque chose n'est pas clair ou mérite précision, je me ferai une joie de l'étoffer. Bien sûr, cette demande s'accompagnera d'une demande de changement de camp.


[/list]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dimitry Lyov / Las Noches   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dimitry Lyov / Las Noches
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men, le jeu de Rôle :: Avant de commencer... :: Le Bureau des Inscriptions :: Fiches Validées-
Sauter vers: