AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Karl Hodgkin [Terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Soul
Neutre Epsilon
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 32
Pouvoirs : Esprit / Incarnation de la matière / emprise élémentaire sur la matière

Date d'inscription : 17/09/2010

MessageSujet: Karl Hodgkin [Terminé]   Ven 17 Sep 2010 - 19:54

CARTE
D'IDENTITE



© avatar


    NOM : Hodgkin

    PRENOM : Karl

    ALIAS ET SURNOM : Pinocchio

    AGE : 30 ans

    DATE DE NAISSANCE : 12 septembre 1980

    METIER : aucun

    NATIONALITE : Anglais

    GENRE : masculin

    CLAN : neutre




Pouvoirs :


  • Description :

    Le corps et l’esprit de Karl Hodgkin sont dissociés. Alors que le premier est condamné à ne jamais sortir du comma, le second jouit d’une surprenante liberté. En effet, la psyché du mutant peut être assimilée à un fantôme. Ce fantôme dispose d’une étrange faculté : celle d’incarner une chose dépourvue de vie. Ainsi, la conscience d’Hodgkin peut se trouver dans deux états distinct : soit elle habite quelque chose (c’est l’état Incarné), soit elle n’habite rien du tout (c’est l’état Désincarné).

    L’état Désincarné :

    Dans cet état, Karl (enfin son esprit mais il n’est plus utile de le préciser systématiquement), est invisible et incorporel. Totalement détaché du monde matériel, plus rien n’entrave ses déplacements, pas même la gravité. Toute fois, sa vitesse ne dépasse pas celle d’un homme qui marche. Il ne conserve que deux des cinq sens : la vue et l’ouïe. Tout le reste lui échappe. Il peut parler mais, sauf exception, personne ne peut l’entendre. D’une façon plus générale, il n’a aucun moyen d’interagir avec les êtres vivants et c’est réciproque. Seule une poignée d’individus, des mutants, peut contredire cette règle. (Un peu plus de détails sur ce point à la fin de la description du pouvoir.)

    L’état Incarné :

    Karl peut habiter une chose non vivante afin de s’en faire un corps de substitution et d’ainsi retrouver une place dans le monde matériel. Pour que l’incarnation soit possible, Hodgkin doit pouvoir concevoir être la chose en question. L’idéal est que celle-ci soit à l’image d’un être humain. Mais elle peut significativement s’en éloigner. Une tête, un corps, quatre pattes, le tout assemblé de façon cohérente, c’est ce qu’il faut au minimum. Un cadavre ou un squelette d’homme, un pantin ou une marionnette, une peluche ou même une armure médiévale complète, tout ceci peut faire l’affaire. Si la chose possède en plus une queue, comme un chat empaillé, si deux de ses « pattes » sont en fait une paire d’ailes, comme le corps d’un oiseau, cela convient encore. L’extrême limite est atteinte quand la chose possède légèrement plus de quatre pattes, comme par exemple la figurine animée d’un centaure ou celle d’un dragon occidental. Au-delà, l’incarnation devient impossible.
    Avec un corps de substitution, Karl retrouve systématiquement le sens du touché. Par contre, pour retrouver ses autres sens ou conserver ceux qu’il possède sous son état désincarné, il y a des conditions à remplir. Concernant la vue, il faut que le corps possède des yeux, vrais ou factices, ou quelque chose qui y fasse penser ou derrière lequel ils pourraient logiquement se cacher. Prenons par exemple le casque d’une armure médiévale. Il n’y a pas yeux mais des fentes derrières lesquelles se trouvent normalement les yeux du porteur, donc Karl sera en mesure de voir. Prenons maintenant un pantin qui a pour tête une simple boule de bois verge de tout dessin. Il n’y pas yeux et il n’y a aucune raison qu’ils se cachent dans cette boule, donc Karl deviendra aveugle. Si des yeux étaient dessinés ou même esquissés sur la tête de ce pantin, le problème serait résolu. Concernant l’ouïe, l’odora, le goût et même la faculté de parler, le principe est exactement le même. En ce domaine tout n’est qu’une question d’apparence.

    Pour donner « vie » au corps de substitution, Karl fait inconsciemment appel à son énergie mentale. La chose incarnée aura des facultés physiques correspondant à ce qui la constitue. En ce domaine, ce n’est donc plus une question d’apparence, la réalité impose ses règles. Ainsi, une armure médiévale sera robuste, puissante mais peu agile alors qu’un pantin, au contraire, risque d’être fragile mais pourra jouir d’une remarquable liberté de mouvement. Karl fait ce qu’il peut avec ce qu’il a. Toute fois, la réalité s’incline dans la mesure où Hodgkin parvient à faire voler un corps qui semble pouvoir le faire mais qui, techniquement, ne le peut pas forcément. L’énergie mentale du mutant est comme une main invisible qui manipule le corps de substituion et peut aller jusqu’à le porter.

    Le temps que met Karl à incarner un corps dépend directement de la difficulté à concevoir être ce corps. Cela peut aller de quelques minutes à plusieurs heures, voir des jours entiers. Plus Hodgkin habite un corps longtemps, plus il mettra de temps à le quitter volontairement car il doit concevoir être de nouveau un esprit. Ce n’est plus forcément évident après des jours d’incarnation. C’est tout de même plus rapide, allant de la fraction de seconde à environs une heure. Rester dans un corps ne demande pas le moindre effort et il n’y a de ce fait aucune limite de temps. Si le corps de substitution est détérioré, Karl a mal. Si le corps est abimé à un point tel qu’il n’est plus concevable de l’habiter, Karl a l’impression de mourir. Il est en fait simplement expulsé et retourne à son état désincarné.

    Quelques autres précisions :

    Que ce soit dans l’état incarné ou désincarné, Karl est assimilable à un esprit. Si quelqu’un possède une relation particulière avec les esprits, alors cette personne aura les mêmes relations avec Hodgkin.

  • Niveaux de maitrise :

    L’énergie mentale dont se sert Karl pour animer ses corps de substitution n’est pas consciemment contrôlable. Elle ne pourra donc jamais servir à autre chose qu’à créer un simulacre de vie. Seul l’imagination du mutant, qui conditionne ce qui peut être incarné et dans quelles situations les sens sont accessibles, peut être dompté. Ce n’est pas chose aisée. En fait, c’est pratiquement impossible. Sans l’aide d’un mentor pour le guider en cette étrange discipline et sans plusieurs années d’entrainements acharnées, jamais Hodgkin n’y parviendra. Toute fois, si cela arrivait un jour, il pourrait habiter pratiquement n’importe quoi, disposer de tout ses sens et faire léviter ses corps d’empreints sans se fier à leur apparence, il pourrait aussi entrer et sortir de ses corps en une fraction de seconde. Oui, le pouvoir de Karl Hodgkin est grand… sans doute trop grand pour être pleinement à sa portée. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est persuadé de complètement le maitriser alors que ce n’est pas le cas.

    Profitons de ce paragraphe pour rappeler que dans tous les cas le mutant ne peut habiter que des choses non vivantes. Le processus d’incarnation l’empêche de se substituer à une autre forme de conscience. De plus, son énergie mentale, bien qu’elle puisse être produite continuellement, ne peut pas être fournie en des quantités illimitées. De ce fait, Karl ne peut pas habiter une chose trop volumineuse, trop lourde, et ce quel que soit son apparence. Pour donner un chiffre en guise de limite, le poids maximal d’un corps de substitution se situe aux environs de 5 tonnes.

  • Lien entre les Pouvoirs :

    Le don de Karl Hodgkin se divise en deux pouvoirs de nature spirituelle : l’errance de l’âme, qui engendre son état désincarné, et la possession de choses mortes, dont découle son état incarné. Le second pouvoir ne peut pas exister sans le premier. En effet, impossible d’incarner une chose sans s’affranchir de la contrainte charnelle. Le comma dans lequel est plongé le corps du mutant est une conséquence directe du second pouvoir car, étant vivant, il ne répond pas aux contraintes d’incarnation. Il y a donc eu dissociation (rendue possible par le premier pouvoir).



Description Physique :


  • Apparence :

    L’enveloppe charnelle de Karl Hodgkin est celle d’un homme de moyenne taille à l’état larvaire. 15 ans de coma l’ont rendu d’une laideur certaine. Un visage émacié, un teint blafard, des muscles atrophiés… Il n’a sa place que dans un lit d’hôpital. Il a les yeux verts, mais il ne les ouvre jamais. Il a les cheveux roux, mais ils sont toujours coupés très court pour des raisons d’hygiène. Ce corps inerte ressemble à un cadavre, mais il vit encore et toujours grâce aux machines auxquelles il est sans cesse relié.

    L’esprit de Karl, car certains sont en mesure de le voir, est le reflet de cet homme plongé dans le coma. Mais ce reflet n’est pas fidèle. L’homme fantomatique est en plaine forme. Il est plutôt séduisant avec sa silhouette sportive et ses longs cheveux bouclés. Il porte un sombre et élégant costume. Son visage, très expressif, affiche généralement un discret sourire et un regard pétillant de curiosité. Ce reflet spirituel est le fruit de l’inconscient d’Hodgkin. Curieusement, le mutant est incapable de percevoir cette image. S’il sait à qui il ressemble, c’est parce que quelqu’un le lui a dit.

    Enfin, et c’est le principal, ce que la très grande majorité des gens voient de Karl, ce sont ses corps de substitution. Il peut donc ressembler à une foule de choses différentes. Toute fois, il a ses préférences. A moins qu’il n’ait pas le choix, il se refuse à habiter un corps qu’on peut identifier comme féminin. Il évite aussi d’animer des cadavres, sauf s’il désire faire peur mais il essayera alors plutôt de se trouver un squelette bien propre. C’est plus élégant et tout aussi efficace. Sans contrainte particulière, Hodgkin incarne des pantins ou des mannequins bien articulés. Si ceux-ci ont en plus un aspect qu’il affectionne, il essayera de les conserver aussi longtemps que possible en les mettant, par exemple, en lieu sûr pour les retrouver ultérieurement.

  • Signes Particuliers :

    Il n’y a pas grand-chose à dire de ce côté-là. Les corps de substitution de Karl Hodgkin peuvent avoir des aspects insolites, bien sûr, mais ce n’est pas une généralité. En tout cas, ils n’ont en commun aucun signe particulier.



Caractère :

  • Mental :

    Karl Hodgkin est un être à part. L’étrangeté de son existence lui a conféré un caractère tout aussi étrange. Ce qu’on remarque de lui en premier lieu est son calme, que ce soit dans ses mots ou ses gestes. Sa patience semble illimitée et son courage, inébranlable. En toutes situations, même les plus critiques, ses réactions restent mesurées, réfléchies. Deux raisons expliquent cette particularité. Tout d’abord, Karl doit penser ce qu’il fait car il n’a aucun automatisme. Même un mouvement très basque lui demande de la réflexion pour être réalisé. Si jamais il paniquait, il ne serait plus en mesure de contrôler correctement son corps. Il se doit donc de conserver un minimum de détachement avec les événements pour ne pas perdre son indispensable concentration. Même ainsi, il a du mal à faire plusieurs choses à la fois. Ensuite, il n’a pas à craindre pour sa vie. Perdre un corps de substituions n’est jamais agréable bien sûr. C’est parfois douloureux, c’est parfois effrayant, mais ce n’est jamais comparable à une véritable mort. Hodgkin est en quelque sorte immortel. Il le sait et cela l’aide à garder son fameux détachement. Evidement, ce serait autre chose si sa véritable enveloppe charnelle était en danger mais celle-ci est heureusement conservée en lieu sûr. Ce qui frappe aussi chez le mutant, c’est qu’il n’a plus la même notion du temps. Il n’a plus besoin de manger, ni de dormir ; l’épuisement sous toutes ses formes lui est étranger. De ce fait, et à cause de ce qui a déjà été évoqué, on ne s’étonne plus qu’il éprouve des difficultés à se presser. De plus, sa persévérance à toute épreuve le fait parfois consacrer des jours entiers à la même tâche et sans la moindre pose.

    Abordons à présent ce qui passionne Hodgkin. Il est extrêmement curieux, sans doute trop. Cela va de paire avec son état fantomatique qui lui offre un merveilleux moyen d’observation. Il s’intéresse à peu près à tout. Il est notamment très sensible à l’art en général et particulièrement à la musique. Il a aussi un côté philosophe. Il se pose une foule de questions, des plus existentielles aux plus concrètes. Il aime comprendre, peu importe quoi, c’est toujours une satisfaction. Son esprit est constamment en ébullition, avide de savoir, de découvertes, d’expériences nouvelles. Pour compléter la liste de ses loisirs, il aime créer. Là encore, l’art est présent. Il s’adonne à la musique, au dessin, à la peinture, même à la danse. C’est pour lui une grande joie d’épanouir ses sens. C’est parce qu’il sait ce que signifie en perdre certain qu’il réalise leur importance.

    Karl est fidèle et attentionné. Il est conscient que sans l’aide des autres, jamais son existence n’aurait put redevenir agréable. Alors il est prêt à beaucoup pour ses amis. Nombreuses sont ses qualités, on vient de le voir, mais il ne faut pas idéaliser cet insolite personnage. Il cache en lui quelque chose d’assez terrifiant. Aussi grande que semble être sa patience, aussi résonnés que paraissent être ses actes, Hodgkin n’est pas épargné par des sentiments tels que la colère ou la haine. Saccagez un musée, prenez-vous en à ceux qu’il aime et vous attirerez son courroux. Sa fureur est froide, implacable. Le bien, le mal, ce sont des notions qui interpellent son côté philosophe mais ne conditionne plus vraiment ses actes. Si on l’interroge sur le sujet, il dira qu’il n’a pas à prendre parti, ce serait appauvrir le cadre de ses réflexions. De plus, même s’il jurera le contraire, il a quand même oublié l’importance de la vie puisque lui-même jouit d’une relative immortalité. Karl peut tuer, de façon assez cruelle en plus. Il fait ce qui lui semble juste, il suit la loi du Talion.

    Enfin, concernant Xavier et Magnéto, Karl les considère tous deux comme des sujets très intrigants, mais Il n’a pas imaginé une seconde rejoindre l’un ou l’autre. De toute façon, nous l’avons déjà évoqué, il n’aime pas prendre parti. Ce qui est sûr, néanmoins, c’est qu’il n’éprouve aucun ressentiment envers les êtres humains. D’un autre côté, il se demande si les mutants ne sont pas supérieurs. En un sens, ce serait le résultat logique de l’évolution naturelle. Le sujet est propice à de profondes réflexions.

Histoire :

  • Talents Particuliers :

    Le seul vrai talent de Karl Hodgkin est de jouer du piano, de l’orgue et autres instruments à clavier. Mis à part cela, il a surtout des lacunes comme en témoigne le paragraphe consacré à son caractère.

  • Possessions :

    Karl ne possède même plus sa propre enveloppe charnelle. D’un autre côté, il a plusieurs corps de substitution attitrés qu’il conserve, quand il ne les utilise plus, chez des amis ou dans des cachettes. D’un point de vu juridique, Hodgkin (enfin son corps) ne possède plus rien. Les frais d’hospitalisation pour le maintenir en vie sont très élevés. Même s’il sortait du comma, il devrait renoncer à son héritage familial.

  • Biographie :

    12 septembre 2010
    21 h 16

    Aujourd’hui, j’ai 30 ans. Aujourd’hui, je peux dire avoir passé la moitié de ma vie hors de moi. Cette pensée m’est étrange et confère à mon anniversaire une ambiance particulière. Plus encore que d’habitude, mes réflexions m’engloutissent. Il faut absolument que je les mette sur le papier. C’est donc avec avidité que je m’assois, une fois deplus, face à ce journal intime.

    Comme à chaque fois, je fête l’événement à la clinique du Dr G. Welfolt. C’est là, en cette vielle bâtisse perdue au milieu des arbres que j’ai laissé ma moitié. Je me suis longuement observé. J’ai même osé me toucher. J’ai sentit mon cœur battre. Pourtant, j’ai peine à croire que cet homme cadavérique était moi, et qu’il l’est toujours. Il est ma vie, j’en ai toujours eu la certitude, mais il n’est plus que ça. 15 ans qu’il dort, 15 ans que j’existe sans son image. Et avant ces 15 ans ? De mon ancienne vie, je ne conserve que peu de souvenirs. Non, en fait, je n’en ai plus aucun. Ce que je crois me souvenir vient d’ailleurs. Mon passé, je l’ai redécouvert grâce aux vidéos et photos de famille, grâce aux récits de mes parents. Mes parents… même eux je les avais oublié. Même maintenant, ils ne sont mes parents que parce qu’ils l’affirment et que des documents juridiques le prouvent. Quelque part, c’est effrayant. Je suis comme un amnésique. Je ne vais donc pas m’attarder sur ma vie d’avent. Je me demande de toute façon si elle signifie encore quelque chose pour moi. Alors, je vais juste l’évoquer car c’est nécessaire. J’ai envie de retracer mon existence du début à maintenant. Peut-être arriverais-je après à faire ce bilan existentiel qui m’échappe depuis toujours.

    Je sais né en Angleterre, à Londres. Ma famille appartient à la classe moyenne. J’ai vécu à l’abri du besoin. Enfant espiègle, je n’aimais guère l’école. Mon père m’a avoué que c’était frustrant pour lui car il avait l’impression que je gâchais mon potentiel. Au lieu d’étudier, je préférais courtiser une certaine Joséphine Monsard, une belle demoiselle venue de France. Je serais tombé amoureux d’elle dés le premier jour où elle est arrivée dans ma classe. Pourtant, je me demande encore pourquoi, j’ai attendu près de trois ans avant de lui avouer mes sentiments. C’était à la veille de mes 15 ans. Mais elle en aimait un autre. Ce drame amoureux fut l’étincelle qui éveilla mon gène X. Ma mutation se serait-elle révélé si Joséphine était devenue ma fiancée ? Welfolt pense que oui. Il aurait suffit d’un autre événement assez significatif, selon lui. Mais peut-être que ça aurait tout changé, peut-être que j’aurais su vers qui me tourner, peut-être que je n’aurais pas tout oublié. En tout cas, je suis tombé dans le comma et depuis, une moitié de moi n’en est jamais sortit. L’autre, en revanche, est devenu ce que je suis.

    De mes premières années en temps que fantôme, il m’en reste vraiment quelque chose, même si ce n’est qu’un sentiment de désespoir, de souffrance, de haine aussi. J’aurais put devenir un monstre. Je jalousais la vie, cette vie que je pouvais voir et entendre, cette vie qui me narguait mais qui m’étais interdit de goûter. J’ai airé comme une âme en peine. Je voulais tuer, je voulais mourir, mais j’étais impuissant. Je n’étais plus qu’un spectateur invisible condamné à la solitude. C’est pendant cette période que j’ai, peu à peu, tout oublié. Sans doute était-ce volontaire. L’oublie était un refuge, peut-être le seul à ma portée.

    J’aurais pu rester ainsi, un spectre brisé, empli de colère. Mais le destin en a décidé autrement. Il m’a fait rencontrer au hasard de mes errances un tout jeune mutant, un enfant qui ne devait pas avoir plus de 13 ans. Ce petit homme, nommé Bachir, avait, et a toujours, le don de communiquer avec les esprits. Cela faisait cinq ans et demi que je n’avais parlé à personne. Cette rencontre fut d’abord pour moi l’occasion de laisser s’exprimer ma haine. J’ai tourmenté le garçon, je voulais le pousser au suicide. Fort heureusement, je n’y suis pas parvenu. Il a sut résister. Mieux que cela, il a sut m’apaiser. Je me souviens bien des longues discussions que nous avons eues. En fait, c’est moi surtout qui parlais beaucoup, mais l’enfant faisait toujours l’effort de m’écouter. Il savait que j’en avais besoin. Il m’a incité à aller de l’avant, à trouver une solution à mon problème. Il prétendait que je n’avais peut-être découvert qu’une facette de mon pouvoir. Je n’y croyais pas, mais je me suis laissé convaincre. Il m’a redonné espoir. Ensemble, donc, on a cherché et on a trouvé. C’est l’une de ses idées farfelue qui me montra la voie. Il m’a invité à me superposer avec l’une de ses peluches et de la posséder, un peu comme le monstre du dessin-animés qu’il avait vu le matin même. Je me suis prêté à son jeu, j’ai essayé et, ça je ne l’oublierais jamais, j’ai senti quelque chose. Oui, j’ai eu la sensation d’efflorer cette peluche que je voulais être. Pour un fantôme, toucher quelque chose, c’est presque surnaturel. La peluche m’a échappé, je ne suis pas arrivé à l’animer. Mais peu importait. Maintenant, j’avais la preuve qu’une solution existait bel et ben ! Je me suis entrainé jours et nuis pendant des semaines. J’ai fini par comprendre que c’était une question de persuasion. Je devais concevoir être la peluche pour arriver à la saisir, à épouser sa forme, à ressentir par son intermédiaire, à être elle, à bouger par elle. Quand enfin j’y suis arrivé, quand enfin j’ai put me mouvoir, vêtu de ce corps de tissu, je me suis empressé de témoigner à Bachir toute la reconnaissance que je lui devais. Il a changé ma vie, et je pense avoir marqué la sienne.

    Quelques temps, j’ai voulu rendre le quotidien du garçon plus agréable. Il faut préciser que Bachir n’avait pas une famille très idéale. Un père alcoolique, une mère dépressive, on peut aisément rêver mieux. Mais je me suis montré maladroit. J’avais retrouvé une place dans un monde qui me paraissait étranger. A force de le voir depuis mon intangible prison, j’ai fini par ne plus y faire attention. Mon exile ne m’a pas prit que mon passé, il m’a aussi enlevé... comment dire... l’habitude d’être un homme. Trop nombreuses furent mes bêtises. Le pauvre Bachir, dans sa grande bonté, s’est mis plus d’une fois dans l’embarra pour me protéger. J’ai fini par me dire qu’il était sans doute mieux, pour son bien, que je m’éloigne de lui, au moins un temps. Difficile fut notre séparation, nous étions devenus de grands amis. Une fois seul, je fus un peu perdu. Je ne savais plus que faire car il y avait trop à faire. Le problème qui faisait de mon existence un supplice était résolu. Bien sûr, le contrôle de mon pouvoir demeurait précaire mais ce n’était qu’un détail. Il suffisait de poursuivre mon entrainement pour y remédier et je ne m’en suis pas privé. Après une période d’incertitude, j’ai finalement décidé de revenir à moi, à mon corps. J’avais la conviction qu’il restait un lien entre nous, un lien que je pouvais remonter, tel le fil d’Ariane. A l’autre bout se trouvait celui que j’avais été, une personne dont j’ignorais jusqu’à son nom et son apparence. C’est à la clinique privée de l’énigmatique Dr G. Welfolt que je me suis retrouvé. Mon retour était judicieux car j’ai découvert à temps le drame qui se préparait. Ma famille avait de plus en plus de mal à financer l’hospitalisation de mon enveloppe charnelle. Welfolt désirait être vu comme un bienfaiteur en offrant des facilités de paiement mais la vérité était qu’il convoitait mes organes, ainsi que ceux d’autres malheureux, pour ses stupéfiantes expériences. Tout cela, je l’ai découvert en l’espionnant sous ma forme fantomatique, une forme que je pouvais enfin apprécier puisqu’elle ne m’était plus imposée.

    Je me devais d’agir pour me sauver. Je devais reprendre contact avec mes parents, ce que je n’avais pas encore fait. Je devais leur démontrer que j’étais bel et bien le fils qu’ils croyaient perdu, ce qui risquait d’être difficile puisqu’ils étaient pour moi de parfaits inconnus. Je devais enfin les informer des manigances du docteur. Pour cela, j’avais une idée. Il me suffisait de dérober des papiers compromettants en guise de preuve et c’est ce que j’ai tenté de réaliser en premier lieu. Incarné en pantin, j’ai infiltré la clinique et je me suis retrouvé piégé dans le bureau de Welfolt. Le vieil homme était bien plus rusé que je ne l’étais. Il se méfait beaucoup des mains indiscrètes car il avait beaucoup à se reprocher. Quand il arriva sur place, il a été surpris de découvrir qu’il était confronté à un jouet. J’en ai profité pour essayer de le tuer. Ce ne fut pas très probant, le bougre savait se défendre beaucoup mieux que son apparence ne le laissait supposer. Lui-même était mutant, ce fut à mon tour d’être surpris. Le pantin brisé, j’ai subi ma première « pseudo mort », une effroyable expérience. Mais, loin d’être découragé, je suis revenu à la charge la nuit suivante en me servant d’une marionnette. Ce fut encore plus désastreux que la première fois. Mis à nouveau en échec, j’étais fermement décidé à persévérer mais le docteur m’incita à la négociation. J’ai accepté. Ce n’est qu’après que j’ai réalisé mon erreur. En lui permettant de tout comprendre, car il a fini par y arriver en se jouant de mes maladresses, il avait toutes les cartes en main. Je n’étais plus une menace pour lui. Il aurait put m’éliminer car mon corps était à sa merci. Pourtant, il ne l’a pas fait et il m’a proposé un marché. En échange de services que je devrais lui rendre, il m’assurait de sa protection et même de son aide pour retourner vers ma famille. Cela paraissait équitable.

    Avec le recule, je peux dire qu’effectivement, ça l’était et ce l’est toujours car notre marché est encore d’actualité. Seulement, il n’est plus aussi formel. A force de nous entraider, nous nous sommes appréciés. La méfiance mutuelle à laissé place à une confiance toute aussi mutuelle. Grâce à George Welfolt, je n’ai plus à craindre pour ma sécurité. D’ailleurs, il m’a conseillé de prendre un pseudonyme pour qu’on ne puisse pas remonter jusqu’à mon enveloppe charnelle. Alors j’ai choisi « Pinocchio », un personnage dont l’histoire a de quoi m’interpellé. Mes proches et moi, nous avons réappris à nous connaitre. Bien sûr, ce n’est certainement pas comme avant. J’ai tant changé que je ne dois plus être le Karl Hodgkin qu’ils avaient élevé. Mais au moins, ils sont heureux que je puisse vivre à ma façon malgré ma « maladie ». Le docteur est un homme d’esprit et je trouve passionnant de débattre avec lui. De plus, pour moi, c’est désormais une joie que de l’aider à « faire avancer la science », comme il dit. Mais je n’ai pas pour autant oublié Bachir. Régulièrement, je suis retourné le voir. Il a passé l’âge de jouer avec les peluches et pourtant, il en reste toujours une chez lui prête à m’accueillir. De plus, le garçon devenu jeune homme s’est lancé dans la conception artisanale de pantins. Il m’assure que je n’y suis pour rien, qu’il aime le travail manuel. En tout cas, il est enchanté de voir ses créations prendre vie grâce à moi. Et puis, les pantins que je préfère, il me les donne.

    Voilà, mon récit touche à sa fin. Pourtant, l’heure du bilan n’a pas encore sonné car il me faut maintenant lâcher mon stylo. Le docteur m’appel. Il a un cadeau pour moi. Je me demande de quoi il s’agit.

Avatar : une marionnette
Personnage Marvel ? : Oui [] Non [X]
Double/Triple Compte? : Oui [X] Non []
Si oui, Qui ? : Vermine
Pseudo : Pinocchio
Votre Age : 25 ans
Comment avez vous connu le Forum ?

Vu par Amp Surge


Dernière édition par Karl Hodgkin le Ven 3 Déc 2010 - 15:02, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Karl Hodgkin [Terminé]   Ven 17 Sep 2010 - 22:44

J'me suis permise de redimensionner... https://2img.net/h/i277.photobucket.com/albums/kk46/Mina-Ligeia/avasenkor.jpg Wink

Bon courage pour la modération!
Revenir en haut Aller en bas
Soul
Neutre Epsilon
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 32
Pouvoirs : Esprit / Incarnation de la matière / emprise élémentaire sur la matière

Date d'inscription : 17/09/2010

MessageSujet: Re: Karl Hodgkin [Terminé]   Sam 18 Sep 2010 - 14:52

Merci ! Very Happy

EDITE : j'ai juste oublié de signaler que ma fiche est terminé. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soul
Neutre Epsilon
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 32
Pouvoirs : Esprit / Incarnation de la matière / emprise élémentaire sur la matière

Date d'inscription : 17/09/2010

MessageSujet: Re: Karl Hodgkin [Terminé]   Lun 20 Sep 2010 - 14:45

Après avoir un peu discuté avec Ampère sur la CB au sujet de cette fiche, je me suis posé des questions. A présent, je doute de l’intérêt même du personnage en RP. Je préfère donc signaler aux modérateurs de ne pas s'occuper de cette fiche qui risque d’être abandonnée. Je me laisse un temps de réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ampère
Apprenti(e) de la Confrérie Expérimenté(e) Beta
avatar

Nombre de messages : 1566
Age : 34
Autre(s) identité(s) : Louise Saavedra, Látigo (Walhala)

Pouvoirs : création (latent), détection et contrôle de l'électricité, fouets électriques

Age du perso : 22
Date d'inscription : 16/08/2009

MessageSujet: Re: Karl Hodgkin [Terminé]   Jeu 23 Sep 2010 - 7:38

Je passe ta fiche en attente pendant que tu y réfléchis. Fais moi signe si tu décides de continuer. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soul
Neutre Epsilon
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 32
Pouvoirs : Esprit / Incarnation de la matière / emprise élémentaire sur la matière

Date d'inscription : 17/09/2010

MessageSujet: Re: Karl Hodgkin [Terminé]   Jeu 18 Nov 2010 - 19:42

Cette fiche n'est plus en attente !
Elle a été modifiée à 80% et est de nouveau prête pour la modération.
Bonne lecture. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ampère
Apprenti(e) de la Confrérie Expérimenté(e) Beta
avatar

Nombre de messages : 1566
Age : 34
Autre(s) identité(s) : Louise Saavedra, Látigo (Walhala)

Pouvoirs : création (latent), détection et contrôle de l'électricité, fouets électriques

Age du perso : 22
Date d'inscription : 16/08/2009

MessageSujet: Re: Karl Hodgkin [Terminé]   Mar 23 Nov 2010 - 8:37

Alors alors...ça va aller vite. Excellente fiche avec une excellente histoire surtout.

Quelques petites remarques: késako que cet ava qui ne représente rien. Ton perso a une apparence humaine, même sous sa forme fantomatique, utilise un avatar en accord avec ta description physique.

Ensuite, le pouvoir:

- par immortalité, tu veux non dire que sous sa forme fantomatique, Karl est intouchable, seul le corps de substitution meurt. Mais à longue échelle, son enveloppe charnelle viendra à mourir, on est bien d'accord? Après je ne suis pas calée en médecine, mais un corps dans le coma ne tient pas moins longtemps qu'un corps en vie?

" Si on dessine ce qu’il faut sur cette même boucle, le problème est réglé." Mmmh, il suffit de lui dessiner un trait noir ou faudrait faire un truc plus élaboré.

Et sinon, pour les mains, il fait comment...Par exemple avec une peluche, enfin je suis en train de penser que ça n'a pas de doigts. ^^"

"Pour illustrer cette limite, prenons un exemple : un corps d’emprunt ne pourra jamais soulever plus lourd qu’une grosse voiture, ce qui est déjà impressionnant."
Hummm, comme par exemple quel corps d'emprunt. Non parce que là, c'est quand même un sacré poids, on tombe limite dans super force. Et bon...A voir avec un autre modo.

Je n'ai pas trop compris cette histoire de résistance à la télépathie...Pourquoi existe-t-elle seulement dans le corps de substitution?

Bon euh, après j'avoue que le pouvoir me laisse perplexe et donc j'ai un peu de mal à modérer. Un autre modo pourra sûrement être efficace.

Bref, très bonne fiche. Attention à quelques petites fautes d'étourderie, comme comma avec deux "m". Et d'autres...mmmh "dont la tête ne serait qu’une simple boule de bois verge de tout dessin" Marrantes dirons-nous. ^^

Mais sinon, excellente. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soul
Neutre Epsilon
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 32
Pouvoirs : Esprit / Incarnation de la matière / emprise élémentaire sur la matière

Date d'inscription : 17/09/2010

MessageSujet: Re: Karl Hodgkin [Terminé]   Mar 23 Nov 2010 - 14:33

Citation :
Alors alors...ça va aller vite. Excellente fiche avec une excellente histoire surtout.
Merci pour les compléments. Ça fait plaisir. Smile

Citation :
Quelques petites remarques: késako que cet ava qui ne représente rien. Ton perso a une apparence humaine, même sous sa forme fantomatique, utilise un avatar en accord avec ta description physique.
Je peux le faire, bien sûr, mais je trouverais ça dommage. En effet, l’avatar est là pour illustrer le personnage. Or, rien n’illustre moins Karl que son « vrai » visage, visage que personne ne verra jamais (sauf une poignée de personnes et encore, ça risque d’être des PNJ). Bref, pourquoi je monterais aux joueurs ce qu’ils ne verront pas ? Ce serait les induire en erreur, leur donner une mauvaise image de mon personnage. En voyant cette poupée, on devine du premier coup d’œil que Karl a une particularité physique.

Citation :
par immortalité, tu veux non dire que sous sa forme fantomatique, Karl est intouchable, seul le corps de substitution meurt. Mais à longue échelle, son enveloppe charnelle viendra à mourir, on est bien d'accord? Après je ne suis pas calée en médecine, mais un corps dans le coma ne tient pas moins longtemps qu'un corps en vie?
On est d’accord. Karl est immortel dans le sens où la seule façon qu’il meurt est que sa véritable enveloppe charnelle meurt. (Il n’y a donc pas immortalité au sens « je ne vieillis jamais », puisque le corps finira forcément par mourir.) Détruire ses corps de substitution ne le fait que revenir à son état désincarné.
Concernant la longévité d’un corps dans le comma, j’imagine qu’en effet elle est moindre que celle d’un corps qui vie normalement. Cela dit, au niveau du RP, ça ne devrait pas avoir d’importance. De plus, le Dr G. Welfolt peut remédier à d’éventuels problèmes (savant fou). Ça, ça peut avoir une importance dans un scénario.

Citation :
" Si on dessine ce qu’il faut sur cette même boucle, le problème est réglé." Mmmh, il suffit de lui dessiner un trait noir ou faudrait faire un truc plus élaboré.
Tant que ce qui est dessiné fait penser à ce qu’il faut (yeux, nez, bouche, oreilles), c’est bon. C’est la seule règle. De ce fait, un trait bien placé peu faire l’affaire. Inversement, quelque chose de plus sophistiqué mais trop abstrait ne fonctionnera pas.

Citation :
Et sinon, pour les mains, il fait comment...Par exemple avec une peluche, enfin je suis en train de penser que ça n'a pas de doigts. ^^"
Karl fait ce qu’il peut avec ce qu’il a. S’il incarne un nounours dont les mains n’ont pas de doigts, il sera… disons… très maladroit. C’est notamment pour cette raison qu’il préfère les pantins bien articulés.

Citation :
"Pour illustrer cette limite, prenons un exemple : un corps d’emprunt ne pourra jamais soulever plus lourd qu’une grosse voiture, ce qui est déjà impressionnant."
Hummm, comme par exemple quel corps d'emprunt. Non parce que là, c'est quand même un sacré poids, on tombe limite dans super force. Et bon...A voir avec un autre modo.
Déjà, il ne s’agit pas, selon moi, de super force car cette force n’est pas d’origine musculaire, mais mentale. Ensuite, ce passage est placé dans le contexte « Karl arrive à contrôler son imaginaire » donc avec n’importe quel corps. Toute fois, Karl ne contrôle pas encore son imaginaire (et il ne la contrôlera probablement jamais puisque le pouvoir perdrait beaucoup en subtilité). Donc, pour arriver à ce niveau de force, Karl doit incarner quelque chose de très imposant, quelque chose qui suggère qu’il peut être très fort. Y’en a pas des masses. (Un éléphant empaillé ?) Pas facile à trouver.
Cette limite a en fait une seule utilité : servir la subtilité du pouvoir. Karl peut être très fort s’il incarne quelque chose qui parait très fort. Si Karl avait au maximum une force humaine, il n’aurait aucun intérêt à habiter quelque chose d’excessivement imposant. Je trouve ça dommage. Je préfère pleinement exploiter le concept.

Citation :
Je n'ai pas trop compris cette histoire de résistance à la télépathie...Pourquoi existe-t-elle seulement dans le corps de substitution?
Je me base sur ce principe :
Si Karl est incarné, il a un « point d’encrage », quelque chose sur lequel il peut s’appuyer autant physiquement que mentalement. S’il n’a pas ce support, sa volonté ne s’accroche à rien du tout, elle glisse, elle subit, il est comme une feuille vulnérable à la moindre brise. Il n’a donc presque aucune résistance.
Cette vulnérabilité me parait intéressante car elle fait naitre une notion de risque. Face à des mutants métrisant des pouvoirs d’ordres mentaux, le corps de substitution est comme un refuge.

Citation :
Bon euh, après j'avoue que le pouvoir me laisse perplexe et donc j'ai un peu de mal à modérer. Un autre modo pourra sûrement être efficace.
Mon pouvoir s’appuie sur un concept général sans doute un peu difficile : être ce qu’on peut concevoir être. Moi, il me semble logique. J’espère juste avoir respecté le concept jusqu’au bout.

Citation :
Bref, très bonne fiche. Attention à quelques petites fautes d'étourderie, comme comma avec deux "m". Et d'autres...mmmh "dont la tête ne serait qu’une simple boule de bois verge de tout dessin" Marrantes dirons-nous. ^^
L’orthographe et moi, c’est une bagarre de tous les instants. Plus le texte est long, plus j’ai du mal. En tout cas, je suis contant que tu trouves la fiche excellente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ampère
Apprenti(e) de la Confrérie Expérimenté(e) Beta
avatar

Nombre de messages : 1566
Age : 34
Autre(s) identité(s) : Louise Saavedra, Látigo (Walhala)

Pouvoirs : création (latent), détection et contrôle de l'électricité, fouets électriques

Age du perso : 22
Date d'inscription : 16/08/2009

MessageSujet: Re: Karl Hodgkin [Terminé]   Mar 30 Nov 2010 - 18:00

Omg, mon ordi rame, que ça énerverait même une serpillère O_O 5 minutes pour afficher le cadre de réponses.

Bref, bref, Mr l'Esprit, continuons avec ta fiche et les détails qui me chiffonent:

- La force: incarner un éléphant empaillé...oui ok mais avant tu mets "Celle-ci doit donc au minimum faire penser à un corps humanoïde ou, à l’extrême limite, à un corps animal relativement commun. Un cadavre ou un squelette d’homme, un mannequin, un pantin, une armure médiévale complète, un chat ou un aigle empaillé… tout ceci ferait l’affaire.".
Perso, l'éléphant comme animal commun, j'ai du mal. Alors que pourrait-il incarner qui puisse soulever une voiture?

- la résistance à la TP: dans la mesure où tu as un esprit, comment le fait d'habiter un simple corps d'emprunt te donne-t-il cette résistance. Oui je sais que tu as ton explication mais moi je ne vois pas le rapport. Qu'il puisse s'accrocher au corps, à la limite, qu'il puisse bloquer ses pensées, là c'est tout de suite moins évident.

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soul
Neutre Epsilon
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 32
Pouvoirs : Esprit / Incarnation de la matière / emprise élémentaire sur la matière

Date d'inscription : 17/09/2010

MessageSujet: Re: Karl Hodgkin [Terminé]   Mar 30 Nov 2010 - 20:56

Quand le chargement traine en longueur, (ça m’arrive assez régulièrement), j’actualise la page pour le relancer. Généralement, après, il passe comme une lettre à la poste.

Citation :
- La force: incarner un éléphant empaillé...oui ok mais avant tu mets "Celle-ci doit donc au minimum faire penser à un corps humanoïde ou, à l’extrême limite, à un corps animal relativement commun. Un cadavre ou un squelette d’homme, un mannequin, un pantin, une armure médiévale complète, un chat ou un aigle empaillé… tout ceci ferait l’affaire.".
Perso, l'éléphant comme animal commun, j'ai du mal. Alors que pourrait-il incarner qui puisse soulever une voiture?

En fait, je voyais « commun » dans le sens « ressemble à quelque chose de gros modo humanoïde ». Je m’explique. Peu importe comment s’appel la chose à incarner, peu importe si elle est rare ou non. Seul compte l’apparence. Concrètement, en RP, je vais toujours me poser la question : est-ce que je peux incarner ce truc ? J’ai donc une petite méthode pour y répondre. La méthode se doit d’être simple. (Si je dois faire un examen de 2 heures avant chaque incarnation, ce n’est pas jouable). La méthode consiste à :
1 – Chercher les points communs entre le truc en question et un corps humain. Ce doit être des choses évidentes. S’il y a assez de points communs, l’incarnation est possible. Reste à savoir si elle est difficile ou non.
2 – Chercher les différences entre le truc en question et un corps humain. Plus il y a de différences, plus l’incarnation est difficile.
(S’il y a vraiment trop de différences importantes, je cherche d’avantages de points communs pour équilibrer. Si je peux en trouver, l’incarnation reste possible mais elle est extrêmement difficile. Sinon, elle devient impossible.)

Prenons l’exemple de l’éléphant :
Y a-t-il des points communs ? Oui : en gros, y’a une tête, un corps et quatre membres. C’est l’essentiel. Pour moi, c’est suffisant. L’incarnation est possible.
Y a-t-il des différences ? Oui, pas mal : trompe, queue, position à quatre pattes, absence de main… L’incarnation est difficile.

Avec un pantin :
Points communs : une tête, un corps, deux bras, deux jambes… incarnation possible.
Différences : y’en a sans doute plain mais ce sont des détails. Des proportions un peu changées, un épiderme différent comme presque toujours… incarnation facile.

Avec un poisson :
Point commun : pas beaucoup. Il y a une tête mais on a du mal à la dissocier du corps (pas de coup appartenant). Il y a des membres mais ce ne sont pas des bras ou des jambes, on ne peut même pas qualifier ça de pattes. Bref : incarnation impossible.

Un oiseau :
Point commun : il y a une tête, un corps, quatre membres. Incarnation possible.
Différences : les membres supérieurs sont des ailes, il y a une queue, un bec, les plumes… incarnation difficile.

Bon, j’en ai peut-être beaucoup dit et je vais encore en dire. Tu m’as avoué par MP que mon pouvoir te laissait perplexe. Et puis, cette « super force » doit te chiffonner. Je vais mettre à plat le mécanisme. Si ça te semble obscur après ça, c’est qu’il y a un problème.

Pour faire bouger un corps, il faut de l’énergie, c’est obligatoire. Quand le corps est mort, l’énergie vient forcément d’ailleurs. Ici, elle provient de l’esprit d’Hodgkin.
Il va de soit que l’énergie spirituelle (volonté, imagination, réflexion…) n’est pas dépendante de l’énergie physique (musculaire) d’un être humain. On s’accorde même souvent à dire que l’esprit dépasse le corps. (De toute façon, le corps est subordonné à l’esprit.)
Donc, le corps d’emprunt de Karl est animé par une énergie spirituelle qui peut être bien plus grande que l’énergie musculaire. La « super force » n’est qu’une conséquence logique du concept. Je dis également que Karl peut faire voler un corps. C’est une autre conséquence.
Maintenant, pour compléter le concept, il faut y ajouter la contrainte « être ce qu’on peut concevoir être ». Karl donne à son corps les facultés motrices découlant de la logique. L’énergie spirituelle est bridée par la logique.

Arbitrairement, j’ai dut déterminer une limite à cette force spirituelle. J’ai donc choisi la grosse voiture. (C’est largement supérieur à la norme humaine mais tout en restant raisonnable par rapport aux normes mutantes)

Remarque : on peut transposer le concept à un film célèbre : Matrix. La matrice est un monde virtuel où les normes dépendent de ce que croit l’esprit. Néo arrive à être super fort car il arrive à le concevoir.

Citation :
- la résistance à la TP: dans la mesure où tu as un esprit, comment le fait d'habiter un simple corps d'emprunt te donne-t-il cette résistance. Oui je sais que tu as ton explication mais moi je ne vois pas le rapport. Qu'il puisse s'accrocher au corps, à la limite, qu'il puisse bloquer ses pensées, là c'est tout de suite moins évident.

Bon, c’est parti pour un autre pavé. Non, en fait, ça va être très court. Je n’ai rien de plus à ajouter à mon explication, ayant déjà tout dit sur le sujet. Si tu n’as pas été convaincu, c’est que cette particularité n’a sans doute pas lieu d’être. De toute façon, elle s’appuie sur une idée totalement annexe au concept principal. Bref, j’abandonne cet aspect.

Karl réagira donc normalement aux pouvoirs mutants d’ordre manteaux, qu’il soit incarné ou désincarné.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Karl Hodgkin [Terminé]   Jeu 2 Déc 2010 - 10:07

Allez zou, c'est parti pour une modération rapide et sans douleur !


NOM : OK

PRENOM : OK

ALIAS ET SURNOM : OK

AGE : OK

DATE DE NAISSANCE : OK

METIER : OK

NATIONALITE : Majuscule xD

GENRE : OK

CLAN : OK

Description : Il peut léviter jusqu'à quelle hauteur sous sa forme spectrale ? Un médium peut-il le voir ? Je parle pas de l'entendre comme tu dis, juste le voir. Quand tu dis qu'on peux le chasser, tu parles des mutants qui agissent sur les esprits, ou tout le monde ? Si c'est tout le monde, je vois pas bien comment. Je ne vois pas en quoi un chat ou un aigle fait penser à un être humain, mais je pense que faire ça est plus compliqué, non ? Par contre, pour moi, utiliser les forces de ce qu'il possède c'est un peu bourrin oo". Ou alors, vraiment limiter... Quand au fait de voler lorsqu'il possède un oiseau, par exemple, je vois pas comment. S'il est mort, ou bien factice, il n'a pas ce qu'il faut pour voler... Concernant la limite de temps, ce serait mieux qu'il reste moins longtemps dans les trucs énormes, plutôt que dans un petit objet, au moins, ce serait logique. Ne pas lire ses pensées c'est non. Rien ne le justifie. Il possède la volonté pour animer le corps, un télépathe pourra donc lire ses pensées ou le contrôler... et là, y'a pas à discuter je pense x).

Niveaux de maitrise : Pour soulever une voiture, moi, je veux bien. mais, prenons l'exemple de ton éléphant empaillé. Sa structure ne lui permet pas de soulever une voiture, puisque ses os sont peu puissants, vu qu'il est empaillé, donc vide, donc sans force. Donc explique moi, comment il peut soulever une voiture sans se faire écraser ? Et s'il s'amuse à prendre le contrôle d'un squelette de dinosaure, admettons, il y arrivera ? Comme tu dis, il a une tête, un corps, et quatre membres. C'est bien trop abstrait pour moi. J'ai vu ton explication en bas, sur la matrice, et, excuse moi, mais ici ça n'existe pas. le pouvoir de projection est différent du tien quand même...

Lien entre les Pouvoirs : OK

Apparence : OK

Signes Particuliers : OK

Mental : OK

Talents Particuliers : Laisse le passage sur le piano, le reste met dans mental.

Possessions : OK

Biographie : L'histoire est cool, mais du coup, le fait de le débrancher, n'a jamais été évoqué dans son entourage ?

Bon, c'est une super bonne fiche, mais ce qui me chiffonne le plus ce sont les pouvoirs. Corrige ce que je t'ai demandé et tu auras un avis positif de ma part Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Warren Worthington
X-Men Beta
avatar

Nombre de messages : 281
Age : 30
Autre(s) identité(s) : Angel/ Archangel

Pouvoirs : Vol/ Régénération Cellulaire/ Soin d'autrui (sang curatif)/ Projection de plumes empoisonnées

Age du perso : 29 Ans (en parait 25 grâce à sa Régénération Cellulaire)
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: Karl Hodgkin [Terminé]   Jeu 2 Déc 2010 - 10:44

Re bienvenue à toi! Je suis fan de ce nouveau perso!!! Bonne chance Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soul
Neutre Epsilon
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 32
Pouvoirs : Esprit / Incarnation de la matière / emprise élémentaire sur la matière

Date d'inscription : 17/09/2010

MessageSujet: Re: Karl Hodgkin [Terminé]   Jeu 2 Déc 2010 - 16:50

Description :

Citation :
Il peut léviter jusqu'à quelle hauteur sous sa forme spectrale ?
Aucune limite. Il peut même aller dans l’espace si ça lui chante. Toute fois, vu qu’il ne peut pas aller plus vite qu’un homme qui marche, mieux vaut oublier les voyages stellaires.

Citation :
Un médium peut-il le voir ? Je parle pas de l'entendre comme tu dis, juste le voir. Quand tu dis qu'on peux le chasser, tu parles des mutants qui agissent sur les esprits, ou tout le monde ? Si c'est tout le monde, je vois pas bien comment.
Karl est un esprit. En fait, il n’y a rien de plus à dire. Quelqu’un de normal ne peut ni le voir, ni l’entendre, ni interagir avec lui d’une quelconque façon. Quelqu’un qui a une relation particulière avec les esprits aurait les mêmes relations avec Karl. Dans ce cas, il faut se reporter aux compétences de cette personne.

Citation :
Je ne vois pas en quoi un chat ou un aigle fait penser à un être humain, mais je pense que faire ça est plus compliqué, non ?
J’ai « conceptualisé » la ressemblance pour la ramener à quelque chose de très basique. Un chat, ça ne ressemble peut-être pas à un être humain mais, au fond, ce n’est pas très différent. Y’a une tête, un corps, quatre pattes… le principal est là. Incarner quelque chose qui ressemble à un chat c’est donc possible pour Karl mais évidement, c’est plus difficile que d’incarner un pantin réaliste. Avec cette règle, c’est vrai, Karl peut incarner pas mal de choses et c’est justement l’intérêt. Toute fois, cette règle limite plus qu’on pourrait le croire. Karl ne peut par exemple pas s’incarner dans une fourchette, dans une table, dans une maison, dans une chaîne, une corde, une pierre quelconque... En fait, si on fait une proportion entre les choses mortes qu’il peut incarner et celles qu’il ne peut pas, elle risque d’être très faible.

Citation :
Par contre, pour moi, utiliser les forces de ce qu'il possède c'est un peu bourrin oo". Ou alors, vraiment limiter...
J’ai du mal à comprendre ce que tu veux dire. Karl ne peut incarner que des choses mortes. Ces choses n’ont donc plus aucune force, elles sont inertes. Karl anime ses corps d’emprunt par sa propre force mentale.

Citation :
Quand au fait de voler lorsqu'il possède un oiseau, par exemple, je vois pas comment. S'il est mort, ou bien factice, il n'a pas ce qu'il faut pour voler...
Techniquement, un corps mort ne peut même plus marcher puisque, justement, il est mort. Il faut le soutenir, le pousser. Un pantin, si personne ne tiens ses files, il ne va rien faire du tout. Qu’il s’agisse d’évoluer au sol ou dans l’air, le principe est le même : la force spirituelle de Karl est la main invisible qui manipule le corps. Hodgkin étant libéré de la gravité, rien ne l’empêche de « porter » son corps, donc de le faire voler.

Citation :
Concernant la limite de temps, ce serait mieux qu'il reste moins longtemps dans les trucs énormes, plutôt que dans un petit objet, au moins, ce serait logique.
Non, selon-moi, ce ne serait pas logique. Rester dans un corps ne demande à Karl aucun effort. Pour lui, la difficulté est d’arriver à concevoir être le cops pour arriver à l’habiter. Il lui faut également un peu de temps pour le quitter volontairement (il donc concevoir être de nouveau un esprit ce qui n’est plus forcément évident quand il est resté incarné des jours, peut-être des semaines).

Citation :
Ne pas lire ses pensées c'est non. Rien ne le justifie. Il possède la volonté pour animer le corps, un télépathe pourra donc lire ses pensées ou le contrôler... et là, y'a pas à discuter je pense x).
En effet. La question avait déjà été réglée avec Ampère (cf. la fin de mon précédent post).

Niveaux de maitrise :

Citation :
Pour soulever une voiture, moi, je veux bien. mais, prenons l'exemple de ton éléphant empaillé. Sa structure ne lui permet pas de soulever une voiture, puisque ses os sont peu puissants, vu qu'il est empaillé, donc vide, donc sans force. Donc explique moi, comment il peut soulever une voiture sans se faire écraser ? Et s'il s'amuse à prendre le contrôle d'un squelette de dinosaure, admettons, il y arrivera ? Comme tu dis, il a une tête, un corps, et quatre membres. C'est bien trop abstrait pour moi. J'ai vu ton explication en bas, sur la matrice, et, excuse moi, mais ici ça n'existe pas. le pouvoir de projection est différent du tien quand même…
Les corps d’emprunts d’Hodgkin sont morts, donc, ils n’ont aucune force, donc, la force vient obligatoirement d’ailleurs et cet « ailleurs » est Hodgkin lui-même, donc, celui qui soulève la voiture, ou tout autre objet, ce n’est pas le corps, c’est Karl. Son esprit est là pour combler le vide, pour remplacer les muscles qui ne marchent plus, qui n’existent plus ou qui n’ont jamais existé. Cela-di, est-ce que sa change la résistance du corps ? Au moment ou j’ai rédigé la nouvelle version de la fiche, je pensais que oui. Maintenant, j’ai un doute.
Ce qui est certain, c’est que l’agilité du corps ne dépend pas de Karl mais bien du corps. Pour la résistance, si elle dépend aussi du corps, il va y avoir conflit entre l’apparence et la réalité. Karl, se croyant fort, va offrir à son corps une grande force mais risque de le casser. Si la résistance dépend de Karl, si son esprit influence la résistance du corps, alors l’apparence l’emporte sur la réalité. Mais cela signifie aussi que la force spirituelle de Karl devient physique quelque part. Après tout, les deux sont possibles…

Je réfléchis encore sur le sujet. Ton avis sur la question m’intéresse.

Biographie :

Citation :
L'histoire est cool, mais du coup, le fait de le débrancher, n'a jamais été évoqué dans son entourage ?
Et bien non. Karl est dans le comma et il est médicalement possible qu’il en sorte. Il ne s’agit pas d’une mort cérébrale. De ce fait, même si l’espoir est mince, la famille ne peut pas se résoudre à débrancher Karl.

Citation :
Bon, c'est une super bonne fiche, mais ce qui me chiffonne le plus ce sont les pouvoirs.
Mon pouvoir est complexe, c’est d’ailleurs ce qui a faillit provoquer l’abandon du personnage sitôt sa fiche créé. J’ai repensé le concept et je le pense presque au point, presque car il y a cette question de la résistance qui m’intrigue encore. En tout cas, cette modération est pour moi très intéressante.

J'éditerais ma fiche sans doute après ta réaction.


Warren Worthington : merci et je suis contant que tu aime mon personnage. C'est pour moi une raison de plus de continuer à me casser la tête dessus. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Karl Hodgkin [Terminé]   Ven 3 Déc 2010 - 8:39

Ouais ok du coup j'ai compris en relisant ce matin ><.
Pour la résistance, c'est toi qui comprends le perso mieux que moi, mais du coup, je me demandais juste si justement tu possédait le machin à son stade vivant, ou si c'était juste l'état actuel. Si c'est l'état actuel, je vois pas bien comment il peut résister à autant de pression, même si tu dirige les muscles en fait. Un éléphant peut écraser une voiture, mais en fonçant dedans, pas en la soulevant avec ses petites pattes xD. Si c'est juste pousser oui je pense que ça peut le faire, et tant que tu le joue pas dans un musée ou il trouve un squelette de dino alors ça me va ! xD

Allez, avis positif pour moi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Soul
Neutre Epsilon
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 32
Pouvoirs : Esprit / Incarnation de la matière / emprise élémentaire sur la matière

Date d'inscription : 17/09/2010

MessageSujet: Re: Karl Hodgkin [Terminé]   Ven 3 Déc 2010 - 15:11

Merci Ace. J'ai édité la fiche en tenant compte de toutes les remarques qui m'ont été faites. Je t'invite à prendre connaissance des modifications pour vérifier que cela te convient toujours.

Listes des changements :
-Nationalité (j'ai mis la majuscule Smile )
-Description du pouvoir (pas mal de choses)
-Niveau de maitrise (totale réécriture)
-Caractère (quasiment rien. Juste une phrase je crois pour prendre en compte ce qui a été supprimé dans les Aptitudes Particulières)
-Aptitudes Particulières (de la suppression surtout. De toute façon, tout était presque déjà dit dans le caractère)

Voilà !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Karl Hodgkin [Terminé]   Ven 3 Déc 2010 - 15:14

C'est tout parfait pour moi !
Plus qu'à attendre la suite Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Ampère
Apprenti(e) de la Confrérie Expérimenté(e) Beta
avatar

Nombre de messages : 1566
Age : 34
Autre(s) identité(s) : Louise Saavedra, Látigo (Walhala)

Pouvoirs : création (latent), détection et contrôle de l'électricité, fouets électriques

Age du perso : 22
Date d'inscription : 16/08/2009

MessageSujet: Re: Karl Hodgkin [Terminé]   Sam 4 Déc 2010 - 14:01

Bien alors, ce fut dur mais on aura réussi. Validé mutant epsilon!!

N'oublie pas d'aller te recenser sur la liste des avatars , si la liste des pseudo et sur la liste des pouvoirs.

S'il s'agit d'un double compte, pense aussi à poster sur la liste des multi comptes.

S'il s'agit d'un personnage marvel, n'oublie pas te signaler sur cette liste.

Si tu veux qu'un joueur joue quelqu'un que tu as évoqué dans ta fiche, merci de remplir le formulaire que l'on trouve ici.

D'avance merci.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurkaru
Elève X-Men Expérimenté(e) Gamma
avatar

Nombre de messages : 5428
Age : 29
Autre(s) identité(s) : John Heston, le gnome, le farfadet, le nain vert, ce Truc, cette Plaie...

Pouvoirs : Zone N, capable de grimper au paroi présentant des aspérités, Frangin symbiotique, Pictsies.

Age du perso : 18
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Karl Hodgkin [Terminé]   Dim 3 Juil 2011 - 12:57

  • Pouvoir:

    Pouvoir(s) actuel(s) :

    Pouvoir concerné par l'évolution: « l’errance de l’âme » qui engendre l’état désincarné de Karl ou, en d’autres termes, la séparation dé son corps et de son esprit.

    Niveau de maîtrise du pouvoir originel (lors de l'inscription) : jusqu’à présent, le corps et l’esprit de Karl n’étaient pas totalement séparés. Il restait un lien, certes infime, mais suffisant pour provoquer la mort de l’esprit si le corps décédait.

    Niveau de maîtrise du pouvoir actuel : la situation est restée inchangée.


    Évolution souhaitée :

    Nouveau pouvoir / évolution du pouvoir : le lien ayant été coupé, cela a eu deux conséquences.

    1. (évolution de pouvoir – errance de l’âme) Karl est désormais un pur esprit, il n’a plus aucune attache physique et de ce fait, sa longévité est illimitée. Son enveloppe charnelle d’origine, quand à elle, est morte.

    2. (nouveau pouvoir – emprise élémentaire sur la matière) : Karl est à présent capable d’avoir une emprise beaucoup plus fine sur la matière. Il peut déplacer, agiter, manipuler les molécules, les particules, les photons… Ce contrôle élémentaire lui donne un large éventail de possibilités auxquelles il peut avoir recours à tous moments, même sous forme désincarnée. A noter tout de même que trois limites viennent encadrer ce potentiel. Tout d’abord, comme pour son don d’incarnation, Hodgkin est incapable d’avoir une emprise sur quelque chose possédée par une autre conscience. Ensuite, la deuxième entrave est sa propre limite mentale. Tous contrôles demandent une action consciente, une concentration. Karl ne pourra jamais donner simultanément une myriade d’ordres à la matière. Par conséquent, ce qu’il peut faire avec cette dernière doit demeurer simple. Enfin, il ne peut avoir une emprise que sur ce qui se trouve à proximité de lui. Quelque chose à plus de cinq mètres de distance est hors d’attente.

    Niveau de maîtrise du nouveau pouvoir : Karl vient juste de prendre conscience de ce don. Il n’en a qu’une maitrise extrêmement basique et limitée. Pour l’instant, l’emprise élémentaire sur la matière ne lui permet par exemple que de créer des courants d’air juste assez fort pour faire claquer une porte ou bien de créer des sources lumineuses de faible intensité.

    Lien entre le pouvoir évolué et le pouvoir normal : l’emprise élémentaire sur la matière est une extension du don d’incarnation. Elle fait appel exactement au même principe qui est juste poussé plus loin.

    Raison de l'évolution du pouvoir : Dans Plongée en eaux troubles, le Shadow King coupe le lien qui reliait encore le corps et l’esprit de Karl. Ce dernier se retrouve donc « libéré ». Le lien occultait certaines facettes de son pouvoir. Maintenant qu’il n’en est débarrassé, il prend conscience des nouvelles possibilités qui s’offrent à lui.

  • Physique:

      PSEUDO : Soul, anciennement Karl Hodgkin alias Pinocchio

      Changement(s) constaté(s)

      - NATURE : 1. psychologique ; 2. physique

      - DESCRIPTION :

      1. Karl a essayé de retrouver une place dans le monde physique mais en vain. Il a dut se rendre à l’évidence : trop différent, n’ayant plus les mêmes besoins, ne répondant plus aux mêmes contraintes, son échec était inévitable. Il poursuivait une utopie en croyait pouvoir combler le fausser qui le sépare des gens « normaux ». Maintenant que Karl est devenu un pur esprit, maintenant qu’il est devenu Soul et qu’il a pour guide le Shadow King, il se considère comme un ennemi du monde physique. Il ne se voit plus comme un mutant, il ne fait plus de distinction entre les hommes et les mutants. Pour lui, les êtres détachés du temps et de la matière s’opposent aux créatures mortelles. Il estime que les premiers ont plus de recule, meilleur jugement, et sont de ce fait supérieurs aux secondes. Mais cette façon de voir les choses n’est au final qu’un moyen de cacher la jalousie qu’il éprouve, une jalousie devenue haine. Soul, vide de compassion et de pitié, n’est guère plus qu’un monstre implacable. Il est aussi un être incomplet, déchiré, condamné à jamais à souffrir de son état. La perte de son enveloppe charnelle a fait naitre en lui une atroce sensation de manque, de vide, dont il mettra bien plusieurs décennies à oublier. Cela ne fait qu’accroitre son hostilité, sa cruauté. Il se délecte de la peur et de la souffrance des autres. Avant, il faisait des expériences pour comprendre telle ou telle phénomène. Désormais, il se plait à jouer avec les hommes et les mutants. Esprit démoniaque au service du Roi d’Ombre, Soul rêve de chaos.

      2. Maintenant que Karl est un esprit à part entière, son apparence illustre ce qu’il est et témoigne de l’influence maléfique qu’il a subit. Il peut désormais se voir, ce qui n’était pas le cas avant. Les autres personnes en revanche ne le peuvent toujours pas sauf s’ils possèdent un don particulier. Soul a l’apparence d’une ombre, une silhouette sombre. Sa forme est floue, mouvante, comme s’il était fait de fumée. Chaque mouvement le rend d’autant plus confus. Mais on devine assez facilement sa tête, pareille à un crâne aux orbites vides, et un corps décharné, squelettique. Sa taille, même si elle varie sans cesse, reste environs celle d’un homme.

      - CAUSE(S) : le Shadow King a coupé le lien entre le corps et l’esprit de Karl. Le changement d’apparence est né directement de ce fait. Le changement psychologique, lui, a été concrétisé par cet événement mais c’est toutes les expériences passées, notamment la mort de Bachir, qui l’ont préparé.

      - JUSTIFICATION RP : Plongée en eaux troubles (pour l’événement avec le Shadow King) Brûlé par la haine (pour la mort de Bachir)

      - OBSERVATIONS : -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jubilee
X-Men Alpha
avatar

Nombre de messages : 342
Age : 25
Autre(s) identité(s) : Jubilation Lee, Jubilé, Jubes.

Pouvoirs : Génération et contrôle de plasma sous trois formes : Flux plasmique/ Rafale plasmique/ Plasmoïde pyrotechnique. Désintêgration moléculaire de la matière. Immunité envers ses pouvoirs. Indétectable en tant que mutante.

Age du perso : 23
Date d'inscription : 21/07/2011

MessageSujet: Re: Karl Hodgkin [Terminé]   Dim 18 Mar 2012 - 10:38

Demande d’évolution de pouvoir de Soul

Pouvoir(s) actuel(s) :

Pouvoir concerné par l'évolution :
  • Incarnation de la matière
  • Emprise élémentaire sur la matière


Niveau de maîtrise du pouvoir originel (lors de l'inscription) :

J’aborde ici l’Incarnation de la matière. Ce pouvoir était présent dès la création du personnage et n’a pas évolué depuis.

Rappel : Ce pouvoir permet à Soul d’incarner une chose à l’aspect plus ou moins humanoïde. Il peut ainsi agir et ressentir par l’intermédiaire de cette chose.

L’imagination est un élément majeur de ce pouvoir. C’est aussi le seul qui peut évoluer. C’est donc lui qui traduit le niveau de maitrise. Jusqu’à présent, Soul est limité par une certaine logique, parce qu’il ne peut pas concevoir enfreindre cette logique. Notez bien qu’il s’agit de sa logique et non pas d’une logique réelle. Concrètement, cela implique ce qui suit :
  • Soul possède les sens que son corps semble pouvoir posséder (il faut des yeux pour voir, des oreilles pour entendre…).
  • Soul peut voler si son corps semble être en mesure de voler (en gros, il faut des ailes).
  • La voix de Soul est influencée par la matière de son corps mais demeure toujours spectrale.


Niveau de maîtrise du pouvoir actuel :

J’aborde ici l’Emprise élémentaire sur la matière. Ce pouvoir est apparu avec la première demande d’évolution (c'est-à-dire juste avant celle-ci).

Rappel : Ce pouvoir donne à Soul la possibilité d’agir sur l’environnement proche en manipulant directement les molécules, atomes, protons et autres particules.

Jusqu’à présent, le niveau de maitrise de Soul est minimal. Il n’arrive à faire que ce qui suit :
  • Soul peut créer des courants d’air susceptibles de faire claquer une porte ou de souffler une bougie.
  • Soul peut créer des sources de lumière de faible intensité.


Évolution souhaitée :[/size]

Evolution du pouvoir :

Aucun des deux pouvoirs n’évolue. Il n’y a qu’accroissement du niveau de maitrise. Néanmoins, cette augmentation met en évidence ou apporte de nouvelles contraintes. Les voici :

La notion du point focal :
Lorsque Soul est incarné, son corps d’emprunt lui procure un point sur lequel se focaliser. Cette focalisation lui est indispensable pour accroitre son emprise élémentaire sur la matière.

La notion de la répartition de puissance :
Les deux pouvoirs fonctionnent grâce à la même source d’énergie mentale. Or, cette source à un débit limité. Plus Soul va incarner un corps lourd, plus l’Incarnation de la matière va lui demander d’énergie, moins il en restera pour l’Emprise élémentaire sur la matière.

Synthèse :
L’Incarnation de la matière n’est en rien limitée par ces deux notions. En effet, c’est elle qui fabrique le point focal et elle ne manquera jamais d’énergie mentale puisqu’elle se sert en premier. C’est donc l’Emprise élémentaire sur la matière qui est la seule concernée. Son potentiel sera désormais subdivisé en deux éléments :
  • Le potentiel désincarné : c’est celui que possède Soul sous sa forme spectrale, c’est-à-dire sans point focal.
  • Le potentiel Incarné : c’est celui qu’a Soul lorsqu’il possède un corps d’emprunt, donc un point focal, et que ce corps est assez léger (20 kg max). Si le corps est plus lourd, le potentiel diminue progressivement. Il disparait totalement si le corps incarné passe la barre d’une tonne. Pour rappel, la puissance physique de Soul dépend directement de la robustesse et du poids de son corps d’emprunt. Il doit donc généralement faire un choix entre privilégier la force ou ses pouvoirs.


Niveau de maîtrise du nouveau pouvoir :

Incarnation de la matière :

L’imaginaire de Soul est désormais assez fort pour faire plier sa logique. Le spectre peut donc passer outre des limites qu’il avait, au final, lui-même créé.

Les sens :
Quel que soit son corps d’emprunt, Soul possède 3 sens : la vue, l’ouïe et le touché.
  • La vue et l’ouïe sont les sens qu’il possède déjà sous forme spectrale. Soul doit positionner virtuellement ses yeux et ses oreilles sur la chose incarnée dès qu’il commence à l’habiter. Il peut changer la position de ces éléments en cours d’incarnation. Généralement, il respecte ce que dicte l’apparence de son corps d’emprunt mais rien ne l’empêche de tricher. Il peut donc avoir des yeux derrière la tête au sens propre du terme.
  • Le touché est le seul sens qu’il retrouve réellement en s’incarnant. Celui-ci est influencé par ce qui constitue la chose incarnée, ce qui était déjà le cas avant.
  • Et en ce qui concerne les deux derniers sens, l’odorat et le goût, Soul pensait pouvoir les retrouver avec des corps adaptés. Mais en poussant plus avant ses expertises sensorielles, il s’est rendu compte que ce n’est pas le cas. En réalité, ces sens ne sont pour lui que des illusions nées de ses lointains souvenirs. Maintenant qu’il le sait, il s’en passe.


Le vol :
Soul peut maintenant voler avec tous ses corps d’emprunt, quelle que soit leur apparence. Attention tout de même au poids. Comme c’était le cas avant, Soul peut incarner une chose pesant cinq tonnes au grand maximum. Mais dès trois tonnes, il est cloué au sol.

La voix :
Soul peut maintenant modifier sa voix à sa guise. Il peut la rendre tout à fait humaine ou, au contraire, horriblement monstrueuse. La voix spectrale qu’il avait avant n’est pas sa vraie voix mais déjà une création de son imagination, la voix logique en quelque sorte. La véritable voix de Soul ne peut être entendu que par ceux qui peuvent entendre les esprits. C’est un murmure glacé ivre de haine.

Emprise élémentaire sur la matière :

Soul a grandement renforcé ses acquis. Il a également étendu son savoir à de nouvelles applications. Les descriptions ci-dessous illustrent les limites de chaque application du pouvoir mais, dans tous les cas, Soul est capable de modérer sa puissance à sa guise. S’il dispose de tout son potentiel, il peut sans problème mettre à l’œuvre plusieurs applications simultanément. Si son potentiel diminue, le cumul devient difficile puis impossible. Sous forme spectrale, le cumul est aisé d’autant plus que toutes les applications sont bridées.

Déplacement des masses d’air :
Principe : Soul déplace une masse d’air librement du moment qu’elle reste dans l’air d’effet de son pouvoir.
Potentiel désincarné : cette masse n’est qu’un courant d’air susceptible de faire claquer une porte ou de souffler une bougie.
Potentiel incarné : cette masse peut aller jusqu’à une bourrasque ou un tourbillon d’air assez puissant pour projeter des choses pesants jusqu’à 100 kg sur une distance variable. Bien sûr, plus la chose est lourde, moins elle va loin. Cela peut aller de moins d’un mètre à plus de dix mètres, voir d’avantage si la chose est vraiment légère.

Créations luminescentes :
Principe : Soul génère une masse lumineuse qu’il peut déplacer ou modifier. Elle ne dégage aucune chaleur et est totalement inconsistante. Sa couleur peut varier.
Potentiel désincarné : cette masse n’a qu’une faible intensité lumineuse. Son aspect est simpliste, faisant toujours plus ou moins penser à quelque chose de gazeux.
Potentiel incarné : cette masse peut avoir une forte intensité lumineuse et peut donc aveugler. Son aspect peut être très variable, permettant à Soul d’illustrer des choses tout droit sorties de son imagination. L’aveuglement n’est que très temporaire, il n’y a aucune séquelle à craindre.

Appui sur la matière :
Principe : Soul s’agrippe et se propulse grâce aux particules afin d’accroitre sa mobilité. L’efficacité de cette application résulte du rapport entre la force de l’appui et du poids de Soul.
Potentiel désincarné : il est énorme car même si l’appui reste basique, Soul n’est qu’un esprit, il n’a aucun poids et échappe de plus aux lois de la physique. Il peut atteindre la vitesse de 1000 km/h sans pour autant souffrir de la moindre inertie.
Potentiel incarné : il est limité car même si l’appui est plus robuste, Soul a désormais un poids et il subit les lois de la physique. Si son corps est extrêmement léger (10 kg max), sa vitesse peut augmenter de 25 km/h et son inertie est réduite significativement. S’il est plus lourd, les effets se réduisent rapidement. Ils disparaissent totalement une fois la barre des 50 kg dépassée.

Lien entre le pouvoir évolué et le pouvoir normal :

Aucun changement à ce niveau puisque seule la maitrise des pouvoirs a augmentée.

Raison de l'évolution du pouvoir :

Dans Mon prince noir, Migraine, serviteur de Soul, raconte comment son maitre prépare de nouveaux projets. Cette préparation comporte un entrainement plutôt intensif. Soul agit en autodidacte. C’est suffisant car il a déjà prit conscience de ses pouvoirs et il en connait la logique. Puisqu’il n’a pas besoin de dormir, de manger, de se reposer, il peut travailler des jours entiers sans interruption. Il a donc tout le loisir de tester ses pouvoirs de multiple façons. Sa méthode peut presque ressembler à celle d’une machine.

_________________

Mi name is Jubilee !
► Sarah Jaffe ~ Clementine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Karl Hodgkin [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Karl Hodgkin [Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men, le jeu de Rôle :: Avant de commencer... :: Le Bureau des Inscriptions :: Fiches Validées-
Sauter vers: