AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Farfadet et Gremlin [Kurt-Kurkaru]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kurkaru
Elève X-Men Expérimenté(e) Gamma
avatar

Nombre de messages : 5428
Age : 29
Autre(s) identité(s) : John Heston, le gnome, le farfadet, le nain vert, ce Truc, cette Plaie...

Pouvoirs : Zone N, capable de grimper au paroi présentant des aspérités, Frangin symbiotique, Pictsies.

Age du perso : 18
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Farfadet et Gremlin [Kurt-Kurkaru]   Lun 14 Fév 2011 - 20:46

Spoiler:
 

Kurkaru voulait être un héros. Il avait a peut prêt compris le principe au bout de la 15 ème explication par Plasm tout cours et la visualisation de tous les films qui contenait Jackie Chan, il s'était décidé. C'était un truc super, et il voulait en être. Par contre, il avait un peu de mal pour savoir par ou commencer. Il avait le charisme, il en était certain. Après, il avait appris à donner des supers coups en face du miroir et à lancer des regards noirs qui parvenaient presque à lui faire peur à lui même, c'est dire s'ils étaient efficaces ! Pour le reste, il était sur de tout avoir. Sauf un truc ! Mais il n'arrivait pas exactement à identifier de quoi il s'agissait. Les héros devaient pouvoir avoir une technique qui neutralisait les ennemis, non ? Mais lui, il pouvait pas faire ça. Même du plus profond de sa naïveté, il se doutait qu'un regard noir ne suffirait pas. Après tout, il arrivait bien à esquiver les regards noirs de la dame toujours en blanc qui Froste les fesses des vilains. Peut être qu'avec un froncement de sourcil suffisant... Ou alors ... Et voila ! Il manquait trop de choses à Kurkaru pour devenir un véritable héros ! Il lui fallait un équipement magique ! Il avait bien essayé d'en voler à des gens, mais finalement, soit ça ne marchait pas quand il était la, comme la baguette magique qui changeait le monsieur dans la boite à image, ou encore la boite qui parlait à des gens qui se trouvaient loin, soit c'était pas magique en fait comme le truc pour ouvrir les bouteilles. Donc, il devait y avoir autre chose. Peut être que les nyxmen avaient des objets vraiment magique, eux ? En tout cas, il avait jamais rien vu chez le monsieur au regard bizarre. Quand il avait joué avec la petite fille, elle lui avait certifié qu'il n'existait rien de tel, en plus. Enfin, si sa traduction de argreug, agaaeuh était exact, ce dont il ne doutait pas une seule seconde. On pouvait difficilement faire plus explicite. Du coup, il avait fallut établir un autre plan. Donc, trouver une autre chambre pour fouiller. Il avait déjà procédé à ses recherches dans deux chambres, les laissant dans des états de dévastations comparable à ceux que l'on trouvait dans des zones de guerres, tiroirs retournés, nécessaires de toilettes vidées, frigo personnels razziés... Tout ce qui n'avait pas été vidés ou mangé avait été recouvert d'une sorte de bave verte. Mais Kurkaru n'ayant rien trouvé, il persévéra. Ce qui était pour le moins surprenant, car très peu dans ses habitudes. Quand une de ses lubies ne se révélait pas aussi amusant qu'il le pensait, il l'abandonnait généralement assez vite.

Mais c'était toujours cette envie de trouver un objet magique qui l'avait motivé pour tenter de pénétrer pour la troisième fois dans la chambre d'un X men. il avait du patienter plus longtemps que les fois précédentes, les gens oubliant de moins en moins de fermer leurs fenêtres. Les vilains. Mais Kurkaru avait pour une fois fait preuve de patience, et avait finalement trouvé une fenêtre ouverte. Il avait regardé un peu, et ne voyant personne bouger à l'intérieur de la chambre de la branche de l'arbre où il se trouvait. Puis, il se servit de la branche pour rejoindre la paroi du bâtiment, et se servant de sa dextérité naturelle pour prendre appuis sur les pierres qui présentaient des aspérités, il se déplaça, crapahutant avec plus ou moins d'habileté, pour finalement parvenir sur le rebords de la fenêtre. Reniflant, l'air prudent, il donnait un peu la même impression qu'un animal découvrant un nouveau terrain de chasse. Puis, il se laissa tomber dans la chambre. C'était joli. Ca n'avait rien à voir avec sa superbe réserve sous le toit, ou il avait entassé plein de truc et de bave et qui était le top du top de la superbitude. Mais c'était pas moche. Bon, il avait une grande mission à accomplir ! Il fallait qu'il trouve le truc magique. Kurkaru se mit donc en devoir de regarder partout. Ou es ce qu'une personne normale pouvait avoir caché un truc magique ? Peut être dans le pot, la bas ? Oups... par terre. Au moins, il était sur qu'il n'y avait rien dedans. A moins que ce ne soit sous le lit ? A oui, peut être. Kurkaru se mit donc en devoir de ramper sous le lit, laissant une grosse trace verdâtre. Avant de trouver un objet. C'était bizarre, ça, c'était quoi ? Il allait sortir sa trouvaille, quand il entendit du bruit. Il fit soudain en sorte de ne plus remué, caché sous le lit. Sans se rendre compte le moins du monde qu'il y avait une grosse trace de bave qui menait directement à sa cachette que n'importe qui ne manquerait pas remarquer... Mais bon, c'était Kurkaru, ein...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurt Wagner
X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 478
Autre(s) identité(s) : Diablo

Pouvoirs : téléportation, adhésion aux parois, dissimulation dans le noir, queue préhensible, vision nocturne

Age du perso : 30
Date d'inscription : 25/11/2010

MessageSujet: Re: Farfadet et Gremlin [Kurt-Kurkaru]   Mar 15 Fév 2011 - 15:41

La veille avait été une journée bien remplie, peut-être trop, et c'était finie bien après le couché du soleil. Kurt était rentré dans un état second ou presque, la tête engourdie, saturée. La nuit avait été trop courte, le réveil trop vif. Pourtant il lui fallait se lever aux aurores pour aller s'entrainer, avant de prendre un conséquent déjeuner pour ensuite aller courir. Il en allait ainsi d'être un X-man, même lorsque l'on se remettait en question. L'entrainement avant tout, pour toujours être au maximum que son corps puisse fournir. Par moment ce mode de vie donnait à l'elfe l'impression d'être une sorte de militaire, par moment seulement, ceux comme cette matinée qu'il entamait la tête trop pleine de questions, de remises en question. Il était impressionnant de constater à quel point une seule rencontre pouvait tout changer. Ou plutôt, dans ce cas, mettre en branle une idée qui germait depuis déjà longtemps dans l'esprit de Kurt, sans qu'il n'ose se l'avouer pourtant. Là il n'avait fallut qu'une gamine, une rouquine un peu paumée dans une église vide.

Midi déjà lorsqu'il quitta la salle des dangers, la dernière étape de tout ses entrainements matinaux. C'était couvert de son costume d'X-man, et de sueur, qu'il arriva dans sa chambre, sans se douter de rien. Il se dirigea dans la salle de bain, sans vraiment regarder nul part, perdu dans ses pensées. Le petit sacripant dissimulé sous le lit eut alors tout loisir d'entendre l'eau de la douche couler. Ce ne fut que cinq minutes plus tard, ressortant habillé d'un jeans et d'un chandail rouge, qui contrastait énormément avec sa fourrure bleue, qu'il revint enfin dans la chambre. Ce ne fut qu'a ce moment que Kurt remarqua la trainée verdâtre, qui semblait-être, à première vue, de la bave. Un coup d'œil rapide et Diablo retraça l'itinéraire de l'intrus, animal ou mutant en observant la trainée répugnante laissée sur le passage de l'importun. Alors lentement, faisant attention à ce que ces pas ne fassent aucun bruit, le mutant s'approcha du lit. Ce ne fut qu'une fois à trois pas de ce dernier qu'il se mit à genoux, toujours très lentement.

*Pas une limace géante, pas une limace géante...*

Pensa-t-il. Les limaces en elles même n'étaient pas vraiment une phobie, mais ces bestioles le répugnait un peu, et en imaginer une d'une taille suffisante pour laisser des traces pareils le rendait plus nerveux qu'il n'aurait dut l'être. C'est pourquoi, toujours silencieux, il fut si lent en se penchant, retardant au plus la découverte de la source d'une telle substance. Il se préparait à se téléporter aux moindre signe d'hostilité ou de grosse limace. Enfin il vit, poussant un soupir de soulagement. Étrange petite créature que le mutant visqueux qui se cachait sous le lit de Kurt. Ce garçon, enfin semblait-il, avait dut avoir une vie bien difficile, et soudainement Diablo s'en voulut un peu de ses jeunes années passées à se plaindre de sa condition. Pourtant il ne regardait pas l'intrus avec pitié, loin de là. Il sourit plutôt.

-Tu dois être Kurkaru, me trompe-je ?

En le voyant, le x-man ne pouvait que se rappeler du dossier de cet élève un peu particulier. En y repensant, il se trouvait un peu stupide de ne pas s'en être souvenu en voyant la bave verte, cette substance qui l'aurait empêché de se téléporter comme il le prévoyait. Désormais soulagé, il fut reconnaissant de ce moment de distraction, qui lui avait permit, l'espace d'un instant, d'oublier un peu ses soucis.

-Tu devrais sortir de là. Je ne vais rien te faire. Mais tu vas devoir me dire ce que tu fais dans ma chambre et ce que tu cherchait.

En effet, le nain jaune avait laissé quelque peu de désordre sur son passage, un désordre poisseux, que le farfadet ne voyait pas trop comment le nettoyer. En y repensant, ce petit Diable était un véritable saint pour ne pas s'énerver contre le jeune mutant responsable des heures de ménages qui l'attendait. Demander à l'élève de nettoyer étant totalement inutile puisqu'il ne pouvait certainement pas empêcher son corps de sécréter cette substance verte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurkaru
Elève X-Men Expérimenté(e) Gamma
avatar

Nombre de messages : 5428
Age : 29
Autre(s) identité(s) : John Heston, le gnome, le farfadet, le nain vert, ce Truc, cette Plaie...

Pouvoirs : Zone N, capable de grimper au paroi présentant des aspérités, Frangin symbiotique, Pictsies.

Age du perso : 18
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Farfadet et Gremlin [Kurt-Kurkaru]   Mer 16 Fév 2011 - 20:03

AAAAAAAAAAA ! Quelqu'un qui est pas comme tout le monde ! YOUPIIIIIIIII ! Euh... Non. Pas yepee. Il était sencé être super bien caché, la ! Pourquoi est ce qu'on l'avait trouvé alors ? Ce n'était pas normal. Peut être que la personne qui l'avait trouvé était super forte ? Ou qu'elle était magicienne ? Mais, alors, si elle était magicienne... Alors elle avait des trucs magiques ! Il était tombé au bon endroit, super ! L'endroit aux trucs magiques. Par conséquent, il tenait surement un objet magique ! Et les objets magiques, ils donnaient des pouvoirs magique. Par contre, le monsieur pas comme tout le monde... Peut être qu'il était la pour garder les objets magiques ? C'était probable. Il avait vu ça dans de nombreuses sources fiables, les objets magiques sont toujours gardés par des gardiens. D'ailleurs c'est à ça que servent les gardiens, non ? C'est marqué dessus. Et les héros doivent prouver leurs valeurs pour récupérer les objets magiques. En tout cas, dans les dessins animés, ça se passait toujours comme ça. La logique voulait donc que ce soit une sorte d'exemple qu'il fallait suivre. Hum. Par conséquent, il lui fallait agir avec ruse et intelligence pour vaincre le gardien et l'amener à lui céder son objet. Peut être que s'il lui sortait une blague avec un monsieur madame ça suffirait pour le convaincre ? Non, bien sur que non. Il s'agissait d'un gardien, surement très puissant puisqu'il avait pu deviner ou se trouvait sa cachette. Il fallait au moins un comble pour en venir à bout. Mais Kurkaru n'était pas suffisamment doué dans cette branche des blagues incroyables pour pouvoir être sur de son résultat. Donc, il fallait faire en sorte de mettre au point une autre stratégie. Peut être que s'il arrivait à faire suffisamment des chatouilles au gardien, celui ci demanderait grâce ? Cette méthode avait mainte fois fait ses preuves sur d'autres élèves, mais ils ne pouvaient être l'égal du gardien. Sinon, ils auraient aussi des pouvoirs magiques, c'était évident. Il fallait donc faire quelque chose d'autre.

Pour le moment, il fallait sortir et garder le truc magique. Et puis, après, il verrait bien. Kurkaru se mit donc en devoir de ramper pour sortir de sous le lit, trainant derrière lui un objet relativement volumineux et lourd. Quand il finit par s'extirper de sa cachette, il prit le temps de regarder avec attention sa trouvaille. Il s'agissait manifestement d'un truc magique, parce qu'il n'en avait jamais vu de pareil. C'était plutôt long,fin avec une sorte de forme de coquille a un bout..., mais pas exactement ... Il avait déjà vu ça dans un film ! A oui, c'était un pépé ! Il en était sur ! Ça permettait de se battre contre les vilains ! Alors, il était bien chez un gardien ! C'était les gardien qui donnaient les pépés aux héros. Ou les magiciens. Alors peut être que c'était un magicien gardien ?

"Oui, c'est moa, Kurkaru, cours, mais pas roux ! Je suis content de te rencontrer, poils aux pieds, de nez, mais pas pied niclés ! Et toi, t'es qui, l'ami, pas riquiqui, pas de Paris, je parie ? T'es le gardien, deux trois ? "

Kurkaru était certain que la réponse serrait affirmative. Pourquoi poser la question, dans ce cas ? Et bien, Kurkaru aimait entendre le son de sa propre voix, ainsi que ses propres jeux de mots. C'était quelque peut difficile à comprendre pour une personne un tant soit peut normale, mais Kurkaru avait longtemps vécu seul dans les égouts, par conséquent, c'était une habitude à lui. Une habitude pour le moins agaçante pour son entourage, mais ça, ce n'était pas vraiment le genre de choses que Kurkaru pouvait aisément appréhender. Autant essayer d'expliquer la théorie de la relativité à un homme de cro magnon... Et encore, celui ci serrait sans doute d'avantage équipé intellectuellement pour comprendre.

"Euh... Dans la chambre, terrible chambre... ambre, et c'est beau. En fait, je cherches un truc magique, qui tombe à pic ! Car je veux être un héros, pas un zéros, poil dans le dos ! Et pour être un héros, faut un truc magique, c'est dit à la télé, sans déconner !"

Kurkaru fit par la suite un grand sourire au monsieur. C'était bien connu, les gardiens voulaient qu'on leur dise la vérité comme ça ils pouvaient voir qu'on avait le truc machin des amoureux très pur et qu'on était gentil. ALors, il valait mieux ne pas raconter d'histoire. Encore qu'il en connaissait plusieurs d'assez drôle. Il faudrait qu'il essaye de les raconter, si l'occasion se présentait. Mais bon, il n'avait encore jamais vu d'occasion se présenter, maintenant qu'il savait ce que ça voulait dire ! Plasm tout court le lui avait expliqué : il s'agissait de donner son nom et de dire bonjour. Et il était certain qu'aucune occasion ne lui avait jamais dis bonjour, et encore moins donné son nom. Il s'en souviendrait. A moins qu'elle ne soit invisibles et qu'elles parlent sans qu'on puissent les entendre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurt Wagner
X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 478
Autre(s) identité(s) : Diablo

Pouvoirs : téléportation, adhésion aux parois, dissimulation dans le noir, queue préhensible, vision nocturne

Age du perso : 30
Date d'inscription : 25/11/2010

MessageSujet: Re: Farfadet et Gremlin [Kurt-Kurkaru]   Mer 23 Fév 2011 - 10:34

Qu'il était étrange de voir ce petit être se mouvoir. Avec ses bras trop longs pour son corps, son corps trop petit pour sa tête, et ce visage sortit tout droit d'un univers peuplé de fées, de princesses, d'ogres et des dragons. Tout ceci contribuait à rendre la scène à la limite de l'irréel, et si ce n'avait été la douleur due à l'exercice intensif de la matinée, Kurt aurait juré qu'il était encore entrain de dormir, piégé dans quelque étrange songe entre rêve et cauchemar. Mais tout ceci était réel, et le x-man regardait bel et bien se dresser devant lui une version exacerbée de Golum. Exacerbée jusqu'à l'amour de la créature de Tolkien pour les devinettes et autres jeux de mots, présents chez l'élève de l'institut dans chacune de ses phrases semblait-il. A bien y penser, la scène devait sembler surréaliste, un Draw et un gnome se faisant face dans une des chambres de ce qui avait été un manoir.

Il fallait le suivre ce petit gars qui parlait en rimes sans queue ni tête. Kurt avait un peu de mal à faire le tri entre ce qui donnait un sens à ses phrases et ce qui leur donnait ce que Kurkaru devait penser être de la classe. L'elfe ne répondit pas immédiatement, cherchant dans un premier temps à faire une traduction approximative de ce langage propre au mutant visqueux. Si il comprenait bien, ou à peu près, cet adolescent de 18 ans, à l'esprit passablement dérangé, désirait devenir un héros et prenait Kurt pour le gardien de quelque secret ou objet magique. Le puzzle prenait forme, et ce fut après trente longues secondes de silence qu'enfin le diablotin put répondre sans trop craindre d'être totalement hors sujet.

-Je suis Kurt Wagner, un des professeurs de l'institut. Tu devrait poser cette épée sur le lit. Même t'y assoir si tu veux.

D'ailleurs, de son côté, Kurt alla prendre la chaise où était posés ses vêtements de la veille, mettant ceux-ci par terre pour pouvoir venir s'assoir dessus après l'avoir rapprochée du lit. C'était le seul support que le gnome avait laissé intacte et sur lequel l'elfe pouvait se poser. Il se retint d'ailleurs de se prendre la tête dans les mains et de pleurer en pensant à l'intense ménage qui l'attendait dans sa chambre. Il ne préférait pas penser à comment nettoyer cette bave et par où commencer.

-Excuse moi, mais je suis encore un peu fatigué par mon entrainement. Pour en revenir à tes questions. La télévision t'as menti. Un vrai héros ça n'a pas besoin d'objets magiques. En fait ce serait plutôt le contraire. Si tu veux en devenir un ce qu'il faut c'est travailler dur, t'entrainer tout les jours, mais surtout il faut que tu défende une cause. Car un héros qui n'a rien à défendre, ce n'est jamais qu'un fou.

Kurt espérait vraiment que Kurkaru, malgré sa façon bien à lui de parler, comprenait tout ce qu'il lui disait, car sinon la conversation allait être longue. Surtout qu'honnêtement, l'allemand avait un peu du mal à voir comment il pourrait transformer cet être chétif en un héros sans qu'il se blesse voir meurt à l'entrainement. Mais il ne fallait pas se fier aux apparences, et l'adolescent aurait le droit, comme tout élève de l'institut, de tenter sa chance si il voulait vraiment devenir un héros. Et puis si le Crapaud pouvait être un super-vilain tout le monde pouvait être un super quelque chose non. Et si Kurt se souvenait correctement de la fiche de son, certainement, nouvel apprenti, alors celui-ci pouvait grimper un peu partout où il voulait, tout comme le x-man, et annulait les pouvoirs des mutants, un talent qui pouvait s'avérer pratique en équipe, à condition de pouvoir être contrôlé.

-Alors dis moi Kurkaru. Pour toi qu'est-ce qui vaut la peine d'être défendu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurkaru
Elève X-Men Expérimenté(e) Gamma
avatar

Nombre de messages : 5428
Age : 29
Autre(s) identité(s) : John Heston, le gnome, le farfadet, le nain vert, ce Truc, cette Plaie...

Pouvoirs : Zone N, capable de grimper au paroi présentant des aspérités, Frangin symbiotique, Pictsies.

Age du perso : 18
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Farfadet et Gremlin [Kurt-Kurkaru]   Jeu 24 Fév 2011 - 21:22

Baaa... C'était pas un gardien ? C'était pas drôleuh ! Pourquoi il était que professeur ? C'était moins drôle. Bon, les professeurs, ils étaient parfois capable de trucs drôlement impressionnants ! Dans les dessins animés, ils étaient toujours plus fort que leurs élèves, même quand les élèves étaient super forts ! Peut être que ce professeur aussi était super fort et qu'il accepterait de lui montrer comment il fallait faire, même sans objets magiques ? Ce serrait trop fort ! Il pourrait devenir un super héros qui lançait des éclairs comme dans la télé ! Et op, tous les méchants perdraient contre lui ! Et s'il avait un problème, et bien c'était le professeur qui lui donnerait un coup de main ! HAHA ! Les méchants n'avaient plus qu'a bien se tenir, car bientôt Kurkaru viendrait leurs botter les fesses ! Par contre, Kurkaru n'était pas vraiment sur de savoir reconnaitre un méchant. Dans les films, c'était facile, l'écran les montrait toujours en gros, pendant longtemps, en train de faire des trucs pas gentil du tout, voir, en train de faire du mal au gentil ou à ses copains gentils. Mais il n'avait jamais vu quelqu'un faire ça dans la vie, alors il se demandait s'il y avait une technique secrète qui permettait de savoir qui était méchant ? A moins que ce soit un super truc comme il avait vu dans une série qui donnait des supers sens magiques qui permettait de savoir qui était gentil ? Ou alors, ou alors... Kurkaru ne savait pas exactement ou alors quoi, mais ça ne l'empêchait pas vraiment d'imaginer. C'était une de ses qualités, si on pouvait dire. Il avait une imagination pour le moins fertile, et nourrie par une certaines habitude à vivre dans son propre petit monde ou tout obéissait à des lois de logiques assez particulières... C'est à dire celle que Kurkaru croyait être vrai. Ce qui était pour le moins difficile à comprendre pour une personne qui n'était pas dans sa tête.

Par contre, pourquoi il devait poser son épée ? C'était la sienne, il l'avait trouvé. Bon, elle avait bien du appartenir à quelqu'un avant qu'il la trouve, certes, mais ça, ce n'était pas vraiment très important. Encore un concept que Kurkaru avait du mal à assimiler. La propriété individuelle. Pour lui, tout ce qui trainait pouvait devenir à lui, du moment que c'était intéressant, et qu'il en avait envie. Ce qui expliquait que son petit recoin sous le toit était bourré de truc divers et variés, sans la moindre utilité autre que d'avoir été une certaine source de satisfaction pour Kurkaru à un moment ou à un autre. Comme par exemple un patin à roulette, un paquet d'allumette vide (heureusement pour l'institut), des couvertures, une collection de journaux féminins, des pots de peinture violettes... Bref, un vrai barda dont personne n'aurait voulut.


"Mais euh, f g h ! Je veux pas, poser l'épée, pépé ! C'est la mienne, pas l'ancienne ! Je la veux, pour combattre les méchants, et pas tes champs ! Comme ça, ils auront peur de moi, Moa, Toa, et Croa !"

Puis le professeur lui expliqua un truc bizarre sur les héros. Comme quoi il ne fallait pas croire ce qu'on lui disait dans la télé. Enfin, c'était ce qu'il avait compris. Et puis après, il lui disait un truc bizarre, comme les professeurs en disaient à leurs élèves dans les films ! Haha ! C'était un professeur comme dans les films, en fait ! Il essayait juste de l'embrouiller mais Kurkaru était plus malin que ça. Il était même plus malin tout court. Plus malin que quoi, me direz vous ? Et bien plus malin tout court. Voila, ça vous en bouche un coin ! Bon, ce n'était pas tout ça, mais non seulement le monsieur lui disait des trucs de super héros qu'on allait bientôt super entrainer, mais en plus il lui posait une super question !

"Tu vois, raplapla ! Tu dis des trucs comme à la télé vision, animal en voie de disparition ! Donc la télé, papie, pathie, elle dit la vérité, comme l'épée, tranchée ! Et je suis pas fou, pom pom pidou ! Plasm tout cours il a dit que j'étais juste différent, alors je dis férent ! Et euh..."

La question est ardue, et le ton est profond. Plus profond qu'un puit sans fond. Mais ça, c'est pas logique. Dans les films, le héros donnait toujours une super réponse à ce genre de question. Normal, c'était un super héros. Mais Kurkaru n'était pas un super héros, aussi prit il le temps de réfléchir. Enfin, à réfléchir à autre chose qu'au moyen de se procurer son prochain repas, ou que le prochain jeu qu'il allait pouvoir faire. Il repensa à un truc qu'il avait vu à l'infirmerie, un jour. Son coupain Plasm qui était différent. C'était bizarre.... Il lui avait dit un truc. Il se rappelait pas, juste que son coupain avait pas l'air aussi content que d'habitude. Il se gratta la tête pendant quelques instants, la pencha d'un côté, puis de l'autre, avant de finalement répondre.

"... Je veux protéger mes coupains les gentils. Et puis tout ceux qui sont gentil, et que les méchants y sont méchant de guerre avec eux ! Je veux plus que les gens gentil ils aient de problème !"

Kurkaru fit un grand sourire et attendit la réponse de son professeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurt Wagner
X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 478
Autre(s) identité(s) : Diablo

Pouvoirs : téléportation, adhésion aux parois, dissimulation dans le noir, queue préhensible, vision nocturne

Age du perso : 30
Date d'inscription : 25/11/2010

MessageSujet: Re: Farfadet et Gremlin [Kurt-Kurkaru]   Mar 1 Mar 2011 - 21:10

Kurt écoutait le jeune mutant lui répondre avec une naïveté toute enfantine. Il y allait y avoir du travail à faire. Shadowcat avait prouvé, dans ses jeunes années, qu'interdire à un jeune mutant de jouer au héros, si il le voulait vraiment, était totalement inutile. Le mieux était certainement de le faire lui même, et de ne le prendre que lui comme élève le temps de sa formation. Une attitude de Sith à en croire George Lucas, mais qui, dans ce cas précis, semblait plus que nécessaire pour la sécurité de tout le monde, que ce soit Kurkaru comme les autres élèves. C'était une situation des moins enviables, mais à toute chose malheur et bon, et l'adolescent semblait attiré par l'épée, chose que paraissait presque logique dans son délire. Il devait trouver en cet arme l'image de l'objet magique des héros. Bien sûr, celle sur laquelle il avait porté son choix était trop grandes pour qu'il puisse la manipuler correctement, mais il semblait à Kurt qu'il avait exactement ce qu'il fallait dans la malle qui se trouvait dans son armoire, dissimulée derrière les pantalons et les chemises suspendues. Les choses se profilaient mais encore fallait-il vérifier les hypothèses de l'elfe. Et faire comprendre au Gremlin qu'il s’apprêtait à s'engager sur une voie dangereuse.

-Protéger les gentils c'est une bonne chose, c'est très noble. Si je fais de toi mon élève, tu apprendra que tout n'est pas forcément si simple, mais c'est un bon départ. Mais cette épée là n'est pas la tienne.

Le diablotin se leva de sa chaise, tournant ensuite le dos au gnome pour se diriger vers l'armoire. Ce fut d'un geste sec qu'il écarta les cintres qui soutenaient les vêtements dissimulant grossièrement la malle. Celle-ci devait être haute de près de 70 centimètres et faisait un bon mètre vingt de large pour une trentaine de centimètres de profondeur. L'armoire était conçue de telle façon que la malle remplissait toute sa largeur ou presque, les tiroirs contenants sous vêtements et autres habits étaient montés en partant du haut et non du bas, comme c'est le cas classiquement. Pour en revenir à nos deux mutants, le plus âgé des deux ouvrit donc la malle, presque un coffre. Kurkaru n'eut pas le loisir de voir ce qu'il y avait dedans, Kurt faisant en sorte que son dos bloque le champ de vision de son futur apprenti.

-Mais puisque tu aimes les épées, j'en ai une qui te conviendrait. Bien sûr, je ne pourrais te la donner qu'une fois que tu sauras manier ce genre d'arme, mais je t'apprendrais si tu le veux.

Lorsqu'il se retourna, la malle était de nouveau fermée, les cintres remis en place. Mais il tenant dans la main droite une dague longue. L'arme ressemblait à une rapière, ces épées du milieu du 17ème siècle, connue principalement de par les films de cape et d'épée. Pourtant elle était plus petite qu'une épée, mais plus grande qu'une simple dague. La lame faisait 60 centimètres de long, la garde était joliment stylisée. Il s'agissait de toute évidence d'un objet de valeur. Ce n'était certainement pas la plus belle arme du farfadet, mais tout de même, c'était la promesse d'un bien joli cadeau.

-Mais si tu t'engage sur la voie des héros tu devras comprendre qu'il ne s'agit pas de se battre pour le plaisir, et encore moins de tuer les méchants. Tu découvrira peut-être même qu'il faut parfois savoir défendre certains méchant lorsque d'autres plus méchants encore s'attaque à tout le monde.

Ce n'était pas son discours le plus clair, et il se sentait bête de parler ainsi, mais c'était à peu près le seul moyen que Kurt pensait pouvoir utiliser pour se faire comprendre de Kurkaru.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurkaru
Elève X-Men Expérimenté(e) Gamma
avatar

Nombre de messages : 5428
Age : 29
Autre(s) identité(s) : John Heston, le gnome, le farfadet, le nain vert, ce Truc, cette Plaie...

Pouvoirs : Zone N, capable de grimper au paroi présentant des aspérités, Frangin symbiotique, Pictsies.

Age du perso : 18
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Farfadet et Gremlin [Kurt-Kurkaru]   Jeu 3 Mar 2011 - 21:12

Mais euh ! Il avait trouvé cette épée ! Tout seul, comme un grand. Il avait fallu qu'il explore des contrées aussi sauvages qu'inexplorée comme les chambres des terribles xymen ou encore des dessous de lit plein de poussière qui piquait les yeux ! Alors, il ne fallait pas songer à le faire céder ! Les pires tortures ne le feraient pas changer d'avis. Bon, c'était peut être s'avancer un peu. Déjà parce que le concept de torture n'était pas tout à fait clair dans sa tête. Il hésitait entre deux choses bien distinct. La première était un plat bizarre qu'il n'avait pas encore gouté mais qui ne lui faisait pas envie, parce que ça avait l'air d'être très dur à un endroit, et qu'il n'avait pas envie de se faire mal aux dents. Les dents étaient un élément importants de sa vie. Déjà qu'il avait appris récemment qu'il avait été victime d'une arnaque financière lors de sa jeunesse pour ne pas avoir reçu d'argent quand elles étaient tombés. Donc, maintenant, il gardait les siennes et puis na. Personne les aurait, et personne ne pourrait plus l'arnaquer. C'était futé, ça ! Personne d'autre que lui n'y aurait pensé* ! L'autre définition impliquait une plume et sa voute plantaire, l'opération visant à les mettre en contact et a agiter frénétiquement l'un des deux afin de produire un effet assez difficile à déterminer avec exactitude. Mais d'après ce que Kurkaru avait compris en regardant les dessins animées, il était forcé de changer d'avis après. Mais bon, Kurkaru n'était pas vraiment certain que ça lui ferait quoi que ce soit. Après tout, il était Kurkaru, et il n'y en avait pas deux comme lui **.

En plus il y avait quelque chose de super trop cool trop génial hyper bien de la mort qui tue tout et qui ressuscite après ! Le super gardien, il avait accepté de faire de lui son élève ! Il l'avait dit. Ce qui voulait dire qu'il avait répondu à la question comme il fallait, comme dans les films. Ce qui ne manquaient pas de le mettre en joie. D'ailleurs, pour fêter ça, Kurkaru fit un backflip, sans prévenir, mais se récupéra avec plus ou moins d'efficacité. Il finit par se rétablir, et adressa un grand sourire au monsieur bizarre le gardien qui allait a partir de maintenant être monsieur bizarre le gardien qui était son professeur !


"C'est super, man, qui vole dans le ciel à toute vitesse, poils aux fesses ! Je suis trop content, et si je suis trop con, tant pis ! YOHOHOHOHOHOH !"

Kurkaru allait ajouter tout un tas d'argument fallacieux pour essayer de garder le beurre, l'argent du beurre et la crémière, soit, en clair, le prof, l'épée, et euh... Disons que la barre de chocolat dans sa poche ferrait la crémière. Mais son prof était des plus clairvoyant (ce qui, contrairement à ce qu'on pourrait penser au premier abord ne signifie pas qu'il voit Claire tout le temps) et il avait compris les envies du jeune nain vert. Par contre, la seconde série de phrase, après lui avoir montré l'épée était un brin compliquée. Il fallait faire des choses pas tout à fait claire pour lui. Peut être que c'était le genre de phrase mystérieuses que faisaient les professeurs pour que leurs élèves réfléchissent et trouvent la solution juste au bon moment quand tous les méchants étaient en train de se battre. Notamment quand il fallait se battre contre un lapin blanc. Terrible monstre que le lapin blanc. Il avait tué Bors, qui n'avait rien demandé à personne !

"J'ai pas tout compris, mais d'accord, poivre d'arvor ! Je veux bien apprendre à fait ce que vous dites, Judith, mais si vous expliquez, poil au nez ! Et puis l'épée, elle joli, j'le dis ! Vous montrez, votre majesté ?"

C'était peut dire que Kurkaru était tout excité à l'idée que quelqu'un allait s'intéresser à lui pour lui apprendre quelque chose. Il y avait bien une fois ou un X men avait essayé de lui apprendre quelque chose, mais il avait très vite renoncé. L'esprit de Kurkaru étant ainsi fait, il avait rapidement oublié ce fait, et était prêt à recommencer avec son nouveau maitre. Il fallait espérer que son professeur, lui, savait dans quoi il s'engageait. Servir de prof à un nain vert gluant, qui bloquait les pouvoirs, sentait aussi mauvais qu'une décharge publique, et qui avait des habitudes des plus... des moins... Bref, des habitudes pour le moins originales, et n'ayant pas vraiment de commune mesure avec celle des êtres civilisées. D'ailleurs, si quelqu'un pouvait donner la définition du mot à Kurkaru, moi j'abandonne.


*L'auteur doit malheureusement se dès-associer du personnage sur ce point, ayant personnellement rencontré et intimement côtoyé au moins une personne ayant tenu ce raisonnement.
** La, par contre, l'auteur est bien obligé de convenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurt Wagner
X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 478
Autre(s) identité(s) : Diablo

Pouvoirs : téléportation, adhésion aux parois, dissimulation dans le noir, queue préhensible, vision nocturne

Age du perso : 30
Date d'inscription : 25/11/2010

MessageSujet: Re: Farfadet et Gremlin [Kurt-Kurkaru]   Jeu 17 Mar 2011 - 11:38

-Tiens...

Kurt tendit l'épée à Kurk pour qu'il puisse la regarder. D'ailleurs, tout en observant son nouveau disciple, le mutant bleu ne pouvait s’empêcher de pense qu'il venait de se lancer dans une tâche des plus ardues. Au fond il se doutait un peu qu'il n'était pas le premier à tenter l'expérience, et que par conséquent, ses prédécesseurs avaient tous abandonnés cette quête impossible. Mais malgré tout ses doutes du moment, le diablotin restait un aventurier assoiffé de défis, et il voyait en celui-ci un challenge à sa mesure. Cela prendrait du temps, et il aurait bien du mal à s'acquitter de sa tâche dans les mois suivant, mais il pensait que le jeux en valait la chandelle. Former un jeune mutant que la nature à isolée du reste de l'humanité à devenir à héros, après tout n'était-ce pas un peu ce qu'avait fait le professeur avec lui ? Certes Kurkaru était spécial, bien plus que la plupart des mutants, mais Kurt voyait en lui l'opportunité de faire de lui le premier d'une nouvelle génération de héros mutants, plus en adéquation avec le monde tel qu'il était devenu. Les x-men appartenaient à une époque où ils n'existait que peu de mutants, à une époque où il n'étaient que des exceptions. Désormais le nombre de mutants était faramineux, et il n'y avait que très peu de doutes sur le fait que leur nombre irait toujours croissant, à moins qu'il n'arrive une catastrophe majeure à leur espèce. Les héros des années à venir devraient avoir été formés en adéquation avec ce monde, et peut-être l'elfe pourrait-il, en commençant par ce jeune mutant visqueux, participer à l'avènement de cette nouvelle génération.

-Nous commencerons ta formation dès demain. En attendant rends moi ces épées et va profiter de ta dernière journée de détente avant un long et difficile apprentissage.

Ce disant, Kurt tendit la main vers Kurk, dans l'intention de voir celui-ci lui rendre les épées, ou au moins les poser sur le lit. Si le gnome allait pouvoir profiter d'un peu de liberté, le reste de la journée s'annonçait chargé pour l'elfe. Il devait désormais préparé la journée de demain, mais également les suivantes. Après tout, il n'avait pas prévu qu'un telle chose arrive, et il lui fallait maintenant penser un entrainement particulier, adapté à Kurkaru et ses particularités que ce soit son physique, son mental ou son pouvoir.

-Demain nous nous retrouverons à 9h dans le hall d'entrée. Tu feras ton premier entrainement en salle des dangers. Ce sera pour évaluer quel genre de héros tu peux devenir.

La charge de travail n'était pas la seule raison qui poussait Kurt à écourter cet entretien improvisé. En effet, il ne pouvait s'empêcher de penser au ménage qu'il allait devoir faire, aux draps qu'il devrait certainement bruler. L'air de rien, avoir un Kurkaru dans sa chambre, ce n'est pas des plus hygiénique, et ajouter à cela la tendance de Kurt à maintenir sa chambre propre et ordonnée, vous comprendrez son empressement à voir la petite créature quitter les lieux et, de préférence, ne jamais y remettre les pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurkaru
Elève X-Men Expérimenté(e) Gamma
avatar

Nombre de messages : 5428
Age : 29
Autre(s) identité(s) : John Heston, le gnome, le farfadet, le nain vert, ce Truc, cette Plaie...

Pouvoirs : Zone N, capable de grimper au paroi présentant des aspérités, Frangin symbiotique, Pictsies.

Age du perso : 18
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Farfadet et Gremlin [Kurt-Kurkaru]   Dim 20 Mar 2011 - 15:58

Kurkaru s'empara aussitôt de l'épée, ou la regarder sous toutes les coutures. C'était vraiment quelque chose de très joli, il n'avait jamais rien vu de tel en vrai. Enfin, si peut être, mais il n'avait pas eu le droit d'y toucher, les commerçant New Yorkais refusant généralement de sortir de leurs vitrines des objets précieux, particulièrement quand la requête venait d'un nain vert. Aucune forme de discrimination n'était à voir la. Personne de sain d'esprit ne confierait à Kurkaru quoi que ce soit de précieux. Ce qui était tout à fait compréhensible, l'esprit de Kurkaru étant le sièges de pensées des plus saugrenues, et qu'il avait la fâcheuse tendance à confondre le sens des mots. Pour lui quelque chose de précieux pouvait tout aussi bien signifier quelque chose de bon à manger... Et il était très peut probable qu'un bijoutier ait très envie d'attendre plusieurs jours que le bijou suive la voie naturelle. D'autant qu'il risquait d'avoir sérieusement perdu de sa valeur marchande entre temps. Bref, Kurkaru admirait l'épée. C'était vraiment super. Bon, il fallait savoir comment ça marchait, après. Dans les films, ils faisaient toujours des trucs incroyables avec ! Il y en avait même qui avaient des épées de lumières qui coupaient tout et après ils faisaient des super bonds incroyables, poussaient les gens sans les toucher et jetaient des éclairs par les mains ! C'était trop super incroyable ! Il faudrait qu'il demande au gardien professeur elfe bleu de lui montrer comment on faisait ça ! Ce serrait super drôle de pouvoir faire des trucs pareil ! Surtout pour faire des blagues ! Ou alors pour battre les pas gentils. Mais faire des blagues, c'était surtout ça l'important, pour l'instant ! Parce que bon, c'était pas le tout, de sauver le monde, mais il fallait aussi s'amuser ! Si on ne s'amusait pas, ce n'était pas drôle et la vie, faut que ce soit drôle, sinon c'est triste ! Mais Kurkaru avait compris que s'il voulait à nouveau pouvoir touché le bel objet, il fallait qu'il le donne au monsieur.

"Par contre, peterie, monsieur, mais pas la ou il y a des étoiles de maitre ! J'ai déjà deux main, et comment on sait qu'une heure est neuve, poil aux fleuves ? "

Kurkaru prit la main qu'on lui tendait, puis la regarda sous toutes les coutures. C'était marrant, de voir qu'elle n'avait que trois doigts. Ça devait pas être facile pour faire certain truc. Par exemple, pour croiser quatre doigts ! Ou alors euh... Bref, c'était marrant ! Bon, sinon, il devait y avoir une raison logique pour qu'il lui tende la main. Il avait déjà vu des gens faire ça, pour dire bonjour. Mais vu qu'ils parlaient depuis un certain temps, ça devait pas être ça. Et si c'était pas ça, c'était autre chose ! Et oui, Kurkaru maniait la logique avec la grâce et la délicatesse d'un porc dans une auge. Mais bon, il avait l'avantage d'être vert, sur le porc, qui lui est rose dans certain cas, et marrons dans d'autres. Il en conclut finalement que le professeur attendait quelque chose. Et comme il n'avait rien d'autre à lui donner que l'épée que le professeur lui avait donné, il en conclut que le professeur voulait qu'il lui donne l'épée qu'il lui avait donné. Quand bien même n'avait il aucune envie de donner au professeur l'épée qu'on lui avait donné, car donné, c'est donné, et reprendre, c'est pas gentil. Mais bon, comme c'était pour faire de lui un héros, ça devait surement être une autre super épreuve ! Alors, il devait faire comme dans les films et se montrer bon généreux en donnant ce qu'on lui avait donné. Si le professeur voulait, il pouvait même lui donner les gâteaux qu'il avait récupéré dans la cuisine !

"Tenez tenez, de Cléopâtre ! Et si vous voulez , bébé, j'ai des gâteaux ou tard ! "


hj : Tu conclues et j'ouvre un autre rp ? Ou tu veux qu'on fasse un break ? En tout cas, c'est un plaisir de rp avec toi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurt Wagner
X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 478
Autre(s) identité(s) : Diablo

Pouvoirs : téléportation, adhésion aux parois, dissimulation dans le noir, queue préhensible, vision nocturne

Age du perso : 30
Date d'inscription : 25/11/2010

MessageSujet: Re: Farfadet et Gremlin [Kurt-Kurkaru]   Mar 29 Mar 2011 - 12:12

A la réponse de Kurkaru, Kurt ne put s’empêcher de sourire. Bien qu'il doutait encore un peu de sa capacité à supporter l'étrangeté de son nouvel élève longtemps, il commençait à le trouver amusant. Il commençait même à voir un aspect de cette personnalité originale qui pourrait s'avérer intéressante à développer. Lorsque le gnome s'exprimait, ça sonnait presque comme des énigmes. C'était un côté du métier de héros que Kurt avait aimé développer, ils étaient des détectives avant tout. Le but ne devait pas être de réagir bêtement aux évènements mais de repérer les signes les annonçant et mener l'enquête pour les empêcher. Et le job de détective n'était rien d'autre qu'un gigantesque jeu d'énigmes. Le jeune mutant semblait aimer ça, ce serait à exploiter. Voilà ce à quoi l'elfe pensait en reprenant l'épée des mains de son apprenti, prenant soin de la saisir par des endroits qu'il n'avait pas couvert de cette substance dégoutante, encore un point qu'il serait intéressant de développer.

-Comment savoir qu'une heure est neuve ? Et bien ce sera à toi de le découvrir. Si tu n'es pas au rendez-vous tu auras échoué. Et je ne t'apprendrais rien.

Il alla alors poser l'épée contre l'armoire, posée sur la pointe. Il la rangerait après l'avoir nettoyée, plusieurs fois. Il accompagna ensuite Kurkaru pour les quelques pas menant à la porte, l'ouvrant pour le laisser sortir. Plus les secondes passaient et plus les choses se précisaient dans son esprit. Il savait déjà ce qu'il ferait subir à l'adolescent pour ses premiers entraînements, mais entrevoyait aussi quel genre de héros il pourrait devenir. Bien sûr il ne serait certainement jamais une idôle, la presse en ferait peut-être même une légende urbaine, une créature surnaturelle, mais si il était prêt à endurer ça, à subir l'ingratitude des gens, alors il y avait de grands espoirs à placer en lui. A condition de trouver une logique dans le cheminement des pensées du jeune homme. Si il était tout simplement incohérent, si il n'y avait aucun sens à sa folie apparente, il ne s'agirait plus que de temps perdu. Kurt ne comprenait pas très bien pourquoi il prenait le pari au fond, mais si il misait sur Kurkaru, il n'en craignait pas moins de perdre le pari, de subir une nouvelle désillusion.

-A demain. Essaie de profiter du beau temps, ce sont les premiers beaux jours, mais tu va passer beaucoup de temps sans voir le soleil.

Ce n'était pas tout à fait vrai, mais il se disait qu'en donnant un côté un peu inquiétant à la chose, ça donnerait encore plus à son élève l'impression de vivre une des aventures qui semblait tant le fasciner, le motivant d'autant plus. Le risque étant que Kurkaru pense réellement vivre une fiction, mais tant qu'il restait à l'institut, il ne pouvait pas vraiment s'exposer à de grands dangers. Du mois c'est ce que Kurt espéra en refermant la porte derrière le mutant, poussant un soupir en se retournant vers sa chambre, digne d'un décors de Ghost Busters couvert de slime.

-Ô joie...

Lâcha-t-il en s'avançant vers son labeur.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Farfadet et Gremlin [Kurt-Kurkaru]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Farfadet et Gremlin [Kurt-Kurkaru]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men, le jeu de Rôle :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: