AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Auld Lang Syne [dans le garage, PV Cyke l'éblouissant]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Auld Lang Syne [dans le garage, PV Cyke l'éblouissant]   Dim 20 Fév 2011 - 19:43

Gabriel pesta une fois de plus en cette après-midi maussade. Après une arrivée particulièrement discrète la veille au soir, et une nuit de sommeil hasardeuse sur le canapé d'une des salles de détente, il avait à nouveau allègrement pioché dans le frigo, et s'était rendu dans le garage, y traînant ses affaires, et était passé aux choses sérieuses.

Cette endroit était une véritable mine d'or de pièces détachées et outils en tout genre, grâce aux nombreux bricoleurs qui habitaient l'Institut. Le jeune homme avait donc décidé de commencer dès à présent à retaper sa moto, qu'il avait tout de même pas mal amoché la veille au soir. Et nous le retrouvons donc à retaper sa carosserie, bidouiller son moteur, et se servir sans vergogne dans les pièces de rechange. Après tout, elle sont là pour ça, non? Si elles ne servent à personne, leur présence même en ces lieux serait à remettre en question, n'est-ce pas? C'est en tout cas ce que pense Gaby, Cela lui rappelle les heures passées dans sa jeunesse en ces mêmes lieux à trifouiller la mécanique de son véhicule d'alors en compagnie de celui qui lui a tout appris en ce domaine, en l'occurrence le propriétaire de la moto adjacente. Un des rares adultes qu'il ait jamais considéré comme un mentor.

Bref, toujours est-il que cela fait maintenant plusieurs heures que Wave tente de réparer le moteur de son deux-roues, après avoir retapé comme il pouvait la carrosserie dans un premier temps. Resterait à passer un coup de peinture pour camoufler tout ça et le tour serait joué, le plus préoccupant actuellement était donc de réussir à trouver quelle pièce avait besoin d'être changée afin d'entendre à nouveau le doux ronronnement de l'engin.

Complètement à sa tâche, le jeune homme fait à peine attention à son environnement, et c'est à peine s'il entend la porte du garage s'ouvrir, suivie de quelques pas. Sentant au bout de quelques instants une présence non loin de lui, sans même relever la tête, il lâche quelques mots pour expliquer sa présence en ces lieux:


« Non je ne suis pas un squatteur, en fait il y a même de fortes chances pour que j'ai parcouru les couloirs du manoir bien avant toi. Je suis juste de retour après quelques, hum, années de voyage, voilà tout. Bon, trève de blabla, passe-moi la clé de 12 s'il te plaît. »

Se saisissant de l'outil demandé, sans même jeter un regarde en arrière, Gaby met en place une pièce flambant neuve, et tente à nouveau de faire démarrer son véhicule. Après quelques broutements, qui donnent de faux espoirs au jeune mutant, le moteur reste muet. Un grand raz-le-bol envahit alors le franco-américain, qui laisse éclater sa colère:

« Mais c'est pas vrai!! J'ai travaillé dessus tout l'aprèm, j'ai remplacé plus de la moitié des pièces, et il veut toujours pas démarrer! C'est pas possible, à croire qu'il a décidé de me contrarier jusqu'au bout! Je vais finir par être obligé d'emprunter une des autres motos pour aller en ville si ça continue... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Auld Lang Syne [dans le garage, PV Cyke l'éblouissant]   Lun 7 Mar 2011 - 9:57

Triste après-midi pour le commun des New Yorkais. Le ciel était couvert, le temps lourd et peu engageant, marqué sous le signe de la pluie et des nuages. De quoi donner l'envie de rester à l'abri d'un toit, bien au chaud entre ses couvertures et d'y passer le reste de la journée à ne rien faire. Dans l'Institut, Scott Summers, éminent leader des X-Men, marchait tranquillement dans le couloir, direction le garage. Après une longue matinée consacrée aux cours et un programme bien chargé, l'homme s'accordait un moment de détente tout seul. Pour un homme comme lui, un bon après-midi de tranquillité ne pouvait se dérouler que deux façons: un entrainement en solitaire, version bourrine et défouloir, dans la salle des dangers. Ou une session de mécanique, à passer des heures à bichonner ses compagnons de métal dans le garage. Malheureusement, ce cher Logan avait décidé d'occuper la salle et Scott Summers n'avait pas vraiment envie de se frotter au casse-pieds de service...il avait donc fini par opter pour la seconde solution. Le garage était une pièce un peu retirée du reste de la maisonnée, l'endroit idéal pour passer un moment au calme. Sans compter que peu d'élèves avaient l'habitude d'y mettre les pieds, il n'aurait pas à subir leur présence.

Il pénétra d'un pas décidé dans la vaste pièce, laissant son regard errer sur les étagères, les murs et les véhicules familiers. Ici, l'homme se sentait vraiment chez lui, il en connaissait le moindre centimètre carré du sol, les moindres défauts des murs, le moindre outil rangé dans les meubles...Sans doute aurait-il pu s'y promener les yeux fermés et pourtant trouver n'importe quoi dans ce qui pouvait s'apparenter à un chaos organisé. De toute façon, Cyclope, en bon responsable, s'assurait que quiconque qui bougeait la moindre clé à molette la remettait à sa place. Parce que quand même, malgré ce que disaient certains, c'était important qu'on s'y retrouve.

Alors qu'il avançait vers l'endroit où se trouvait sa moto, une voix l'interpella...Une voix étrangement familière et un ton arrogant qu'il connaissait bien, qui lui parvinrent à lui arracher une expression de surprise. Quelques pas en avant, un simple coup d'œil révélateur...Non, il ne s'était pas trompé. Les yeux pétillants derrière ses lunettes écarlates, un sourire amusé sur le visage, Cyclope attrapa l'outil demandé. Puis dans le silence le plus complet, bien évidemment, pour ne pas trahir son identité, il le passa docilement à son ancien élève. Elève qui ne se donna même pas la peine de le gratifier d'un merci -il ne fallait pas trop espérer quand même- ni même de se retourner...Sans doute l'aurait-il eu fait, qu'il aurait eu une sacrée surprise...

Puis le X-Men effectua quelques pas en arrière et alla se poster un peu plus loin. Appuyé tranquillement contre une voiture, le professeur observa le jeune Gabriel perdre la bataille contre le tas de ferraille récalcitrant. Il attendit que celui-ci eut finit de crier sa colère et alors que le silence reprenait ses droits dans la salle, il prit la parole:

    « Alors quoi? Quatre ans d'absence et tu as déjà oublié tout ce que je t'ai appris?  »

Une brève pause, le temps de laisser à Gabriel le temps d'assimiler ses paroles et de se retourner vers lui, et il continua, son regard se posant négligemment sur sa propre moto.

    « Si tu prends une des motos, évite celle-là ou la nouvelle noire qui se trouve dans le fond, près du coin des pneus...Je me suis fait plaisir pendant ton absence, tu as peut-être déjà vu... »

Pas de bonjour, ni de rebienvenue, ni de grandes retrouvailles émues, ni rien de vraiment très gnan gnan... De toute façon, c'était des hommes, des vrais, vous vous attendiez pas à sortir les kleenex quand même?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Auld Lang Syne [dans le garage, PV Cyke l'éblouissant]   Jeu 17 Mar 2011 - 22:25

Une seule personne pour lui parler ainsi. Un ton qui ne trompe pas, une remise en doute de ses capacités tellement sous-entendue qu'elle en deviendrait presque palpable. Il n'y en a pas deux comme ça. Laissant échapper un hoquet de surprise, Gabriel se retourne, et l'aperçoit. Le seul qu'il ait jamais considéré comme son mentor, dont il ait daigné écouter les conseils. A part Xavier, évidemment. Mais allez savoir pourquoi, on s'identifie plus facilement à un grand homme bien bâti et d'âge proche qu'à un vieux chauve insaisissable...

S'ensuit un commentaire de Scott sur ses dernières emplettes, auquel Gab se permet de répondre par un sifflement appréciateur. Pour ensuite relancer d'une pique:


«Je me disais bien aussi que le carburateur de rechange que j'ai trouvé ne collait pas avec les bécanes proches. Comme tu peux le voir aussi, j'ai acquis moi-même une bête de compétition. Mais j'ai croisé la route d'un chat en venant, hier soir, ce qu'elle n'a que modérément apprécié...»

La consternation peut se lire sur son visage, alors qu'il repense à la stupidité de ce qui lui est arrivé la veille, puis un sourire vient à nouveau éclairer son visage, alors qu'il passe à autre chose.

«Ça tombe bien que tu sois là, je m'en sors pas, avec ces nouveaux moteurs japonais... J'ai globalement changé ce qui merdait, mais y'a encore un soucis, et j'arrive pas à le cerner. Si tu pouvais jeter un oeil, ça m'arrangerait bien.»

Reconnaître son incapacité à régler un problème n'est pas fréquent pour le jeune mutant, qui s'efface pour laisser place à Cyke, afin qu'il puisse y jeter un oeil. Le connaissant comme il le connaît, Gab sait qu'il ne pourra pas résister à examiner un soucis mécanique. Et que si quelqu'un peut trouver ce qui cloche, c'est bien lui. Et pendant que l'autre s'affaire face à ce moteur récalcitrant, pour faire passer le temps, Engelhart prend des nouvelles, d'une façon plus ou moins détournée, tout en s'approchant de la nouvelle moto de Scott. Vous ne les verriez pas se raconter leur vie ouvertement, n'est-ce pas? Non, les hommes, les vrais, ne font pas comme ça.

«T'as fait du chemin, depuis le temps, si t'as trouvé de quoi te payer un somptueux bijou comme ça, pas vrai? Elle a dû coûter un paquet, rien qu'à la gueule qu'elle a ça fait pas un pli.»

Entendant un ronronnement familier, Gabriel se rapproche, pour voir Cyclope arborer un sourire victorieux. Et il est quasiment sûr de se faire à nouveau chambrer, il a encore dû oublier un détail basique. C'est ça d'être trop hâtif dans ce qu'on fait. Acceptant la remarque en grinçant des dents, il embraye rapidement sur un nouveau sujet, mine de rien.

«Super, j'aurai plus besoin de me prendre la tête avec ça, maintenant. Oh, sinon, je me suis pas mal exercé aux cartes, pendant mon petit road trip. Je te mets ta branlée au poker quand tu veux!»

Non, décidément, pas de larmes, ni de gros câlins. Même pas une accolade, ce qui pourrait à l'extrême limite passer. C'est comme ça, des retrouvailles entre hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Auld Lang Syne [dans le garage, PV Cyke l'éblouissant]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Auld Lang Syne [dans le garage, PV Cyke l'éblouissant]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men, le jeu de Rôle :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: