AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Raison et sentiment [Pv Angel] Fini

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lucas Slang
Agent du B.A.M. Alpha
avatar

Nombre de messages : 121
Autre(s) identité(s) : Repeal

Pouvoirs : radiation x et detection des mutants

Age du perso : 31 ans
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Raison et sentiment [Pv Angel] Fini   Ven 25 Fév 2011 - 19:34

Lucas était dans une berline qui l'emmenait en direction du siège de la Worthington Industries. *Comment va se passer cette rencontre.* Le jeune avocat était assez souci de cet entretien, d'habitude il abordait les choses avec une certaine désinvolture, mais là il y avait un enjeu de taille. Il ne pouvait que se remémoré la nuit mémorable qu'il avait eu avec le chef d'entreprise. Il avait été convoqué quelques jours plus tôt par ses supérieurs.

Flash back:

Adam Hamer était survolté par le coup de fil qu'il avait reçu. Il avait convoqué ses deux associé et directeur de département. Quand Lucas était rentré dans la salle de réunion il ne lui avait pas échappé que son boss était surexcité ce qui ne ressemblait pas à ses habitudes, lui d'une nature si posait.

"Bonjour, Monsieur Hamer, que me vaut cette convocation si urgente?"

L'homme dans la cinquantaine s'approcha du jeune avocat et l'invita à s'asseoir.

"Joli coup mon bonhomme. Ah oui vous n'êtes pas au courant. Et bien nous venons d'être contacté par sans nul doute l'un des hommes les plus important de cette ville et ce grâce à vous. Voyez-vous, Monsieur Worthington vient de prendre contact avec notre cabinet, il souhaiterait que nous envisageons la possibilité de prendre une partie de ses affaires sous l'aspect juridique."

Lucas haussa les sourcils fortement décontenancé, pour une nouvelle c'était une nouvelle. Lui qui avait souhaité avoir au moins un message de son amant d'un soir, il n'aurait jamais cru en à voir de cette façon. *Comment a t il osé le bougre.* Lucas resta sans voix, préférant masquer sa stupéfaction.
"Ce dernier serait fort intéressé par une rencontre et que nous fassions un premier diagnostic pour son entreprise."

*l'enflure.* Lucas n'avait pas totalement digéré que son bel ange disparaisse sans laisser de trace. Il avait espéré qu'au moins celui-ci serait resté jusqu'au matin. Non au lieu de cela, il s'était envolé. A son réveil il n'avait plus trace de Warren. Il avait eu toute sa journée pour passer ses nerfs contre la bande de truands qui l'avaient agressé et dont il s'était porté civil pour les faire condamner.
Le temps était passé et il ne voyant qu'aucune nouvelles ne venaient il s'était fait une raison. Il avait repris le court normal de sa vie, du moins jusqu'à aujourd'hui. Se faisant une raison, s'en voulant même de s'être amouraché de cet homme.
Lucas d'un ton distant.

"Et en quoi suis-concerné. A moins que Monsieur Worthington est besoin d'un pénaliste, ce n'est pas vraiment mon domaine de compétence." *Qu'est ce qu'il croit que je vais traiter son dossier comme si de rien n'était.*

Adam lui affichait un air très confiant.

"Et bien la secrétaire de Monsieur Worthington à bien précisé que c'est vous qui etes entré en contact avec ce dernier. Du coup nous pensons que vous devez traiter cette affaire."
"Je crois que ce n'est vraiment pas une bonne idée, surtout que vous que vous n'êtes pas sans savoir que..."

Le visage d'Adam s'était terni, ses sourcils broussailleux s'étaient alors rapprochés, faisant à l'homme un regard sévère.

"Il suffit Lucas, vous nous devez bien cela avant votre départ. Ramener nous ce contrat et nous vous laisserons partir sans vous demandez votre préavis. Sinon nous ferons traîner les choses en longueur."
"Comment osez-vous, ne jouer pas à ce petit jeu avec moi, surtout que vous n'avez aucune idée à qui vous vous attaquez. Mais soit, je verrais ce que je peux faire puisque je fais encore parti de la firme. Sur ceux bonne fin de journée."

Lucas s'était levé assez courroucé qu'on le pousse à faire quelques choses dont il n'avait pas envie. Il avait claqué la porte. *Bordel, de bordel. Il m'aurait tout fait celui-là.*Pour la prise de rendez-vous il avait laissé sa secrétaire traiter l'affaire en précisant qu'il ne voulait en aucun cas parler à Monsieur Worthington. Elle s'était donc exécuté sans trop chercher à comprendre.

Fin de flashback

C'est ainsi que Lucas s'était retrouvé dans la voiture prêté par son patron qui l'emmenait en direction de Warren.
Warren qu'il avait eu en pensé des jours et des jours. Ne comprenant pas vraiment pourquoi cet homme l'avait affecté plus qu'un autre. Il lui en voulait, car il avait fini par se faire une raison et que ce dernier réapparaissait sans crier gare.*Pour qui il se prend.*

"Monsieur Slang vous êtes arrivé."
"Merci"
Lucas sortit d'un pas nonchalant. *Plus moyen de faire demi tour.* Il était au pied de la grande tour de l'entreprise. Il entra dans le bâtiment, une petite mallette à la main. Il s'annonça dans le hall d'accueil à la standardiste qui lui indiqua l'étage ou il devait se rendre après vérification qu'il avait bien rendez-vous. l'avocat prit donc l'ascenseur qui l'emmenait vers les étages supérieurs. Lucas se sentait légèrement nerveux. *Cool, reste toi-même. Tu n'en a rien à ciré* Quand les portes s'ouvrirent il s'annonça à la secrétaire présente.

"Oui fort bien, Monsieur Worthington, vous attend."
Elle prit son téléphone."Monsieur, votre rendez-vous est arrivé. Vous pouvez y aller."

Elle indiqua la grande porte à deux battants. Lucas s'y dirigea, il clencha. *Il veut l'avocat, il aura l'avocat.*Il pénétra dans le bureau ou se tenait son amant d'une nuit.


Dernière édition par Lucas Slang le Mer 29 Juin 2011 - 18:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warren Worthington
X-Men Beta
avatar

Nombre de messages : 281
Age : 30
Autre(s) identité(s) : Angel/ Archangel

Pouvoirs : Vol/ Régénération Cellulaire/ Soin d'autrui (sang curatif)/ Projection de plumes empoisonnées

Age du perso : 29 Ans (en parait 25 grâce à sa Régénération Cellulaire)
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: Raison et sentiment [Pv Angel] Fini   Ven 25 Fév 2011 - 20:14

Des nuits passées à réfléchir... Des femmes charmées sans jamais conclure, elles lui plaisaient oui, mais moins que LUI. Lui, le seule homme qui était parvenu et parviendrait à le séduire, Warren Worthington, Don Juan de ces dames, respectueux de ses conquêtes mais fieffé volage quand même, le voilà "sobre" depuis tout ce temps, depuis cette nuit où il s'en était allé comme un voleur par la fenêtre. Le jeune homme soupira, il n'avait plus goût à rien maintenant et ignorait ce qu'était ce pincement au coeur qui le perturbait jour et nuit quelque soit son activité, n'ayant jamais connu ça, l'ange ne soupçonnait même pas ce que cela pouvait être, mais c'était lié à Lucas. Lucas qu'il passerait voir cet après midi, c'était décidé. Déléguant beaucoup ces derniers temps, se reposant sur des conseillers-ce qui lui faisait du bien franchement, étant donné son état et tout ce qu'il y avait à faire à l'institut.- il avait demandé que ceux-ci contactent le meilleur bureau d'avocats et règlent tout ça. Cette nécessité de protéger son entreprise lui rappelait trop le brun... En revanche, le jeune homme ne pouvait pas passer outre l'entretien, décidé à expédier ça le plus rapidement, il failli défaillir en voyant Lucas. D'ailleurs appuyé nonchalamment sur son bureau, Warren fit les frais de cette position désinvolte, la surprise le fit glisser et l'engin à roulettes s'écroula avec fracas, l'ange n'eut que le temps de se retenir à son bureau, ce qui ne l'empêcha pas d'avoir l'air totalement étonné et désorienté... Plus surpris, on ne pouvait pas faire!

-Lucas... C'est... Vous que ma secrétaire a contacté... Je... Enfin bonjour... Mais euh...

Warren n'aurait pas fait ça. Il respectait ses conquêtes d'un soir, donc Lucas a qui il s'était attaché encore plus. Se relevant tout en remettant les papiers qui avaient littéralement volés de partout, le mutant épousseta son smoking, un vêtement sur mesure qui laissait passer ses deux grandes ailes à travers des trous conçus pour. Le jeune homme resta ensuite silencieux, regardant le brun de haut en bas. Ne sachant que dire ou que faire, Warren tenta de dissiper le malentendu, quoique sa chute et son air d'ahuri parfait plaidaient déjà en sa faveur.

-J'ai délégué... Et elle a du trouver votre carte, ou alors c'est parce que je leur ai dis de contacter le meilleur cabinet et que... Et bien, vous l'êtes. Écoutez, pour l'autre fois je... Je suis désolé, j'ai eu peur... C'est différent pour moi, pas parce que vous êtes un ... Un homme, enfin pas seulement mais aussi pour...

Pour ce pincement au coeur bizarre dans sa poitrine? Non... Les coups de foudre c'était pour les acteurs débiles d'Hollywood, par pour un homme d'affaires terre à terre, et pourtant! Il se sentait affreusement désolé en tout cas. Ne parvenant à finir sa phrase, le mutant ailé enchaîna toutefois sur ce qui était vrai, enfin en théorie mais en pratique, aurait-il réussi? Et là ironie du sort c'était Lucas qui débarquait.

-Je voulais venir vous voir cet après midi. Vous n'êtes pas forcé de me croire

Acheva-t-il d'un geste las en lui proposant la chaise dans un signe de tête... Warren s'affaissa légèrement dans le bureau. Mais quel idiot! Une situation comme celle là, occasionnelle, qui pourrait y croire? Il avait tout gâché encore avec son habitude à la noix de s'enfuir! Enfin là le jeune homme avait tenu jusqu'à 5 h du matin avant de s'envoler par la fenêtre. C'était ça quand on avait cette facilité d'offerte, on avait tendance à trop l'utiliser et à devenir lâche... Quelle plaie.

-Je comprends que ça soit gênant, enfin si vous ne voulez plus me parler... Et pour le reste, je peux demander à changer d'interlocuteur... Mais je dirai que vous êtes parfait, car c'est vrai, vous êtes le meilleur mais... Je trouverai quelque chose pour ne pas vous mettre en porta faux... Enfin.

Dire qu'il était normalement un fin orateur. Là c'était la catastrophe, est-ce que cela montrait sa sincérité ou que ça suffisait juste à le rendre un peu plus idiot que sa chute tout à l'heure et ses yeux ébahis?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Slang
Agent du B.A.M. Alpha
avatar

Nombre de messages : 121
Autre(s) identité(s) : Repeal

Pouvoirs : radiation x et detection des mutants

Age du perso : 31 ans
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Raison et sentiment [Pv Angel] Fini   Ven 25 Fév 2011 - 22:55

Lucas resta de marbre quand Warren s'effondra de bureau.*Il me fait quoi le beau blond.* Il ne comprit pas sur le coup le pourquoi du comment. *Je ne pensais pas le troubler à ce point.* Lucas ne bougea pas d'un poil, attendant que Warren se redresse. L'avocat essayait de rester impassible.*Professionnel, professionnel.* Il ne voulait pas montrer quoi que ce soit à l'ange. Lucas n'était pas en reste niveau tenu, il pouvait clairement rivaliser côté vestimentaire avec l'ange. En effet sachant ou il mettait les pieds il avait sorti le grand jeu. Un costard gris anthracite taillé sur mesure, la coupe étant parfaite, la veste légèrement cintré mettant sa silhouette en avant, une belle chemise blanche, ainsi que cravate de couleur pourpre. Cela lui donnait un air fort élégant, mais assez strict. La panoplie parfaite de l'avocat snobinard qu'il pouvait être. Il avait redouté la confrontation avec Warren. Il avait surtout peur de sa réaction. Il ne put s'empêcher d'avoir un léger pincement au coeur quand il vit l'ange se débattre. *Comme si j'allais gober toutes ses salades, il me croit tomber de la dernière pluie. La fausse excuse de j'allais te re-contacter aujourd'hui justement, mais bien sûr. Mais pourquoi cet énervement après lui. Qu'est ce qu'il t'arrive mon pauvre.* Lucas ne comprenait pas son trouble émotionnel, ce n'était pas dans ses habitudes d'être autant impliqué. En général il arrivait à faire abstraction, mais pas avec Warren c'était différent. C'était sans nul doute pour cela qu'il était troublé par le jeune blondinet. Quoi qu'il en soit l'avocat était trop fier pour le dire et même l'admettre. Après tout il était venu pour lui sous la contrainte et rien que cela il lui était resté au travers de la gorge.

"Bonjour Monsieur Worthington. Effectivement votre secrétaire à contacter mon cabinet. On m'a donc confié la mission de voir avec vous vos attentes au près de notre firme."

Est-ce vraiment dû au hasard du sort s'il était devant Warren. Lucas avait du mal à le croire. De toute façon Warren n'avait pas donné signe de vie pendant plusieurs jours. *Pas de vil flatterie.* Le jeune avocat était légèrement braqué contre l'homme d'affaire.

"Il n'y a aucun mal. Ne vous inquiétez pas . Je comprends." *Tu t'es fait piégé à ton propre jeu, c'est toi qui voulait l'avoir comme client. Il n'y avait aucune promesse.*

Lucas était conscient qu'au départ il lui avait donné ses coordonnées dans ce but. C'était un juste retour de bâton.

"Il est normal que vous déléguiez les tâches subalternes."

* Je ne sais pas comment je dois le prendre d'être relégué à une tâche secondaire.* Lucas posa son regard profond et intense sur Warren. S'il avait pu le percé de part en part il l'aurait sans nul doute fait.

"On m'a toujours dit que la peur n'évite pas le danger. Le monde est petit" *Je n'avais pas conscience d'être si dangereux que cela.*"Ne vous morfondez pas en excuses. Il n'y a pas mort d'homme."*Tout sauf sa pitié, il manquerait plus que cela.*

Lucas ne savait pas vraiment sur quel pied danser, il espérait pouvoir garder suffisamment de distance, même si son coeur lui disait lui contraire.

"Il n'y a aucun souci pour ma part. Je sais faire la part des choses. Je suis un professionnel. "*Si cela ne tenait qu'à moi je ne serais jamais venu.*

Lucas pestait contre son patron qui lui avait imposé ce supplice car se retrouver en présence de Warren le troubler. Il préférait éviter tout sujet trop intime.*A quoi bon se torturer et enfoncer le couteau dans la plaie. Soit réaliste, ou toute cela va te mener! *

"Ce n'est pas la peine de me ménager, quant à changer d'interlocuteur si vous ne voulez pas de moi dites le. Je ferais venir quelqu'un d'autre du cabinet. Ne me dites pas que je suis parfait alors que vous ne m'avez pas vu en action."

Lucas était visiblement aussi chaleureux qu'un iceberg. Il essayait de faire comme si de rien n'était. C'était très difficile pour lui. Il paraissait être à l'aise, même s'il n'en était rien en réalité. Il aurait voulu un rapport plus courtois, voir plus intime après la nuit qu'il avait vécu avec l'ange. Il ne voulait pas montrer qu'il avait de l'attachement pour l'homme qui se trouvait en face de lui. Lucas était donc resté piqué, fier comme un i.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warren Worthington
X-Men Beta
avatar

Nombre de messages : 281
Age : 30
Autre(s) identité(s) : Angel/ Archangel

Pouvoirs : Vol/ Régénération Cellulaire/ Soin d'autrui (sang curatif)/ Projection de plumes empoisonnées

Age du perso : 29 Ans (en parait 25 grâce à sa Régénération Cellulaire)
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: Raison et sentiment [Pv Angel] Fini   Ven 25 Fév 2011 - 23:16

Cassé en plein élan, Warren en profita pour reprendre sa superbe lui aussi. L'homme qui le toisait froidement lui exposa les faits avec une banalité exaspérante qui le rendit presque moins séduisant sur le coup. Presque évidemment, ou plutôt c'était une excuse pour le croire. Vexé bien sûr, l'ange se remit droit sur sa chaise, bon puisque Lucas voulait jouer à ce petit jeu et n'acceptait ni de le croire ni ses excuses... Il allait jouer! Le jeune homme d'un côté ne s'attendait pas à des effusions de la part de l'homme qu'il avait délaissé dans son lit sans un mot, mais de l'autre ne l'avait-il pas prévenu? Warren avait dit qu'il essayerait pour lui, pas qu'il réussirait! L'avocat avait eu le droit à ses confessions quant à sa gêne, pourquoi n'était-il pas venu l'aider à se dépêtrer en venant à lui? Après tout c'était lui qui s'assumait, pas Angel. Sortant un agenda de son tiroir, le mutant sortit l'ouvrit à la page d'aujourd'hui. D'une écriture stricte, les rendez-vous prévus, les endroits où il devait essayer de se rendre le plus tôt possibles ainsi que les appels téléphoniques à passer étaient inscrits. Il y avait sur ces pages étendues devant le nez de Lucas désormais, toutes les notes de la semaine avec quelques cases vides, faisant pivoter l'objet, le jeune homme lui posa un stylo sur la feuille.

-J'ai entendu parler de votre réputation, et ça me suffit. Votre "entretien d'embauche" aussi l'autre soir, je n'ai pas besoin de plus et je n'ai pas de temps à perdre... Regardez le calendrier et le votre pour voir si nous avons une date en commun de libre cette semaine pour rencontrer l'avocat de l'accusation s'il vous plaît.

Warren n'y pensait plus, sur la case d'aujourd'hui en lettres élégantes, strictes quoiqu'un peu plus vacillantes que les autres était écrit, pour toute l'après midi "Lucas" avec un point d'exclamation qu'il avait mit comme pour se donner du courage, le courage d'aller le voir... L'emploi était libre jusqu'à la soirée suivante, comme s'il s'était apprêté à passer toute une fin de journée et le lendemain chez l'avocat. Mais maintenant l'ange n'y pensait plus. Il avait joué, il avait perdu, tant pis. Pourquoi ne pas se battre? Parce que ça ne servait à rien de se ridiculiser plus devant quelqu'un qui n'avait pas assez de coeur pour pardonner une erreur ou comprendre le mal que pouvait éprouver Warren dans sasituation.

*Ah comme vous étiez doux et compréhensif au moment de me mettre dans votre lit, c'était pour obtenir ce que vous vouliez de moi? J'ai été naïf comme une pucelle.*

Songea-t-il avec amertume, le cercle vicieux augmentant le trou creusé dans son ventre en songeant qu'il pouvait éprouver de la tristesse pour ce constat... Et de l'espoir enfoui qui refusait de croire en ça. Le jeune homme tenta de se reprendre, Lucas était comme les autres, il pouvait encore l'avoir au niveau de la superbe... Ou pas, car même si en apparence Warren semblait s'en moquer, son regard qui refusait de croiser celui de l'avocat, baissé sur son bureau ou plutôt sur le calendrier qu'il faisait mine de lire à l'envers-alors qu'il connaissait les dates par coeur.- indiquait qu'il était encore attaché... Et que lui n'arrivait pas à le cacher comme son interlocuteur.

Ne répondant à aucune des provocations ou "fausses" excuses accordées, jouant du mieux son rôle, le mutant analysa sa voix, il se gourmanda intérieurement car celle-ci bien que calme n'avait pas su être glaciale, juste dépitée. ça n'allait pas du tout ça... Pas du tout! Angel avait eut tort en ce qui concernait le danger, c'était même lui qui disait qu'il fallait y faire face d'habitude mais était ce une raison? Sans doute. Mais tant pis, ou plutôt tant mieux. Il allait guérir et reprendre une vie normale, pas vrai? Mais oui, on y croit tous...

-Enfin, la date c'est pour le cas où vous acceptez le dossier, Le voici. Il a été préparé assez tardivement mais je n'avais pas la tête à ça ces temps ci... Des problèmes familiaux dirons nous
-oui surtout qu'il n'avait plus de famille mais bon. était-ce une allusion volontaire de la part de sa conscience? Cette sale bête toujours prête à le faire chuter...- cette semaine, la rencontre je veux dire... Ce serait bien, la semaine prochaine au pire. Sinon, tant pis, je comprendrai... Mais je ne pouvais pas le présenter avant, les conseillers vous ont contacté tard et je ne vérifiai pas l'avancement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Slang
Agent du B.A.M. Alpha
avatar

Nombre de messages : 121
Autre(s) identité(s) : Repeal

Pouvoirs : radiation x et detection des mutants

Age du perso : 31 ans
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Raison et sentiment [Pv Angel] Fini   Sam 26 Fév 2011 - 0:46

Les mots de Warren furent ressenti comme une gifle pour Lucas. Il aurait sans nul doute préféré ce contact physique que les mots qui sortaient de la bouche de l'ange. Ses paroles lui transpercé les entrailles. *Y a dû en avoir de la promotion canapé quand on connait la réputation de l'homme et au vu de l'entretien d'embauche que j'ai passé.* Lucas se sentait rongé de plus en plus par une légère colère. Il en voulait à Warren d'être partie cette nuit sans le lui dire, sans un mot, sans une explication. Il avait donc pris pour argent comptant le fait qu'il ne reverrait plus l'ange de sa vie. Il s'en était presque fait une raison qui lui avait déchiré le coeur, mais après tout il savait à quoi s'attendre en draguant en hétéro. Il avait fallu faire comme si de rien n'était et puis Lucas était trop fier sur le coup admettre qu'il avait le béguin pour l'ange. Le fait d'être obligé de l'affronter pour affaire lui laissait une certaine aigreur. C'était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase. Surtout que du coup on l'avait destitué de tous ses dossiers pour préparer cette rencontre et qu'il avait dû se remettre à potasser du droit d'entreprise. Ce qui n'était pas spécialement sa tasse de thé et qu'il n'en avait pas vu depuis des années.
Il prenait toutes les remarques de Warren au premier degré. Lucas n'avait pas vraiment la lucidité nécessaire pour faire la part des choses. *Désolé de te faire perdre ton temps, mais tu ne disais pas cela quand tu étais dans mes bras.* Il était mauvais d'une certaine mesure, ne sachant pas ce que voulait réellement l'ange et pensant que ce dernier le menait aussi en bateau.
Sans trop réfléchir, Lucas s'approcha du bureau, il posa sa mallette, qu'il ouvrit pour en tirer son agenda. Il l'ouvrit à la page d'aujourd'hui et commença à parcourir celui de Warren pour fixer la date comme le souhaiter l'homme d'affaire. Ne cherchant pas vraiment à répondre. Il jouait son rôle de bureaucrate à la perfection. Son regard en parcourant l'agenda découvrit avec stupeur que l'ange avait dit la vérité. *C'est pas possible !* Lucas n'en revenait pas. Lui qui croyait que l'homme d'affaire lui avait menti. Il découvrait qu'en fait ce dernier lui disait la vérité. Son regard, cette fois se fit aussi tendre que les fois précédente et se posa sur le blondinet. Toute la rage qu'il avait pu avoir venait comme par magie de s'évanouir.

"Heuu, Warren.., j'ai cru que..."

Ce coup-ci c'était Lucas qui venait de perdre de son éloquence. Ce qui pour un avocat de son acabit était assez rare. Il ne savait plus par ou commencer ni quoi dire. Il venait de réaliser à quel point il avait été odieux avec cet homme qui le faisait tellement craqué. Il se rendait compte à quel point cette situation était grotesque. Lucas s'assit en face de Warren.

"Je ne sais plus ou j'en suis."


pour la première fois depuis longtemps Lucas laissa tomber le masque comme la première nuit qu'il avait rencontré Warren. *Qu'est-ce tu peux être bête quand tu t'y met; il a essayé de t'expliquer et toi tu as cru qu'il te mentait.*

"Warren, je pensais que tu me menais en bateau quand tu m'as parlé de ce rendez-vous. C'était trop gros le fait que j'arrive ici et que tu me dises que voulez me voir aujourd'hui, c'était pour moi surréaliste." *Et si pour une fois tu arrêtais de tourner autour du pot.*

Lucas prenait conscience que s'il voulait vraiment être avec Warren, il devait s'en donner les moyens. Ce n'était guère facile pour lui d'être en phase avec ses sentiments, ni même d'être honnête envers lui-même mais aussi envers Warren. Il est clair qu'au début cela n'avait été que de la provocation, mais Lucas ne pouvait nier que cette nuit avait laissé quelques choses de plus. Il avait lui-même goûter à un fruit défendu et dont il s'était rendu accroc.

"Warren, j'ai cru que tu ne voulais pas me revoir après cette nuit. Quand je me suis levé et que j'ai compris que tu avais disparu, j'ai eu beaucoup de peine. Mais j'ai surtout cru que tu ne voulais pas me revoir, que c'était ce que tu voulais. Je n'ai pas cherché à te joindre pour ne pas m'imposer et respecter ton choix. Et puis ce rendez-vous est arrivé. Ce fut un mélange d'excitation d'enfin de te recroiser, mais aussi de déchirement ne comprenant pas pourquoi de cette façon. J'ai donc préféré me murer dans mon rôle d'avocat j'ai cru que c'était ce que tu attendais de moi. Rien de plus."

Lucas marqua une pause, il baissa du coup son regard honteux et confus. Il y avait longtemps que Lucas n'avait pas ouvert son coeur à qui que ce soit. Il savait qu'il prenait un risque en parlant ainsi ouvertement. Il ne voulait pas tourner autour du pot puisqu'en ne disant pas les choses il avait visiblement mal interprétéles faits et il en prenait conscience. Il se devait d'être honnête envers l'ange.

"Tu as occupé beaucoup de mes pensées. Si je t'ai offensé tout de suite c'était pour me protéger. Je m'aperçois que mon attitude était stupide."

Se pouvait il que Warren envisage réellement de le revoir, du moins d'avoir une explication lui."

"pour l'instant au diable le dossier. Dis-moi ce que tu voulais me dire cet après midi ? "

Il prenait conscience qu'il ne l'avait pas réellement écouter depuis qu'il était arrivé. Qu'il s'était muré dans sa froideur comme il savait le faire



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warren Worthington
X-Men Beta
avatar

Nombre de messages : 281
Age : 30
Autre(s) identité(s) : Angel/ Archangel

Pouvoirs : Vol/ Régénération Cellulaire/ Soin d'autrui (sang curatif)/ Projection de plumes empoisonnées

Age du perso : 29 Ans (en parait 25 grâce à sa Régénération Cellulaire)
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: Raison et sentiment [Pv Angel] Fini   Sam 26 Fév 2011 - 1:16

Le temps s'égrainait doucement et l'horloge avec son tic tac agaçant n'avait de cesse de lui rappeler qu'il aurait dû être en train de se préparer pour aller chez Lucas. D'accord, il était présent avec ce dernier avant l'heure prévue mais pas dans de bons termes, alors qu'en retournant chez lui cet après midi tout se serait mieux passé... C'était perdu pourtant et Warren devait se faire une idée de ça, de ce que serait sa vie après cet étrange épisode court mais des plus intenses aussi. Toutefois, alors qu'il s'apprêtait à ranger cette histoire dans un coin de sa tête ou de son coeur, peut-être même des deux, le mutant vit Lucas changer d'expression radicalement. Du coup lui aussi retrouva son air ébahi, il avait complètement oublié son annotation sur l'agenda et ne saisissait pas la modification brutale de comportement de son interlocuteur. Méfiant, le jeune homme se mit en arrière, s'adossant totalement à sa chaise et la faisant légèrement pivoter, l'air pensif, comme un homme d'affaires qui pense à la meilleure solution pour son entreprise ou se met hors de portée d'un avocat ou d'un actionnaire trop gourmand.

Lucas s'assit et lui jeta à la figure des mots qui firent voler en éclats toute l'énergie qu'il avait mit à ranger cette histoire dans un coin bien profond de son être. Toute cette honte délicieuse, cet attachement prohibé mais aussi délicat qu'un met saupoudré de danger; comme un de ces poissons raffinés qui doit être cuisiné avec soin car son épine dorsale contient du poison qui peut encore tuer même après la mort de l'animal. Il ne savait pas que faire, et sa colère monta en flèche. Lucas jouait les hommes froids et durs, Warren s'adaptait et puis là il changeait complètement de comportement? Heureusement avant qu'il ne puisse tout gâcher, le mutant posa par hasard son regard sur l'agenda et comprit. Un petit sourire quasiment imperceptible passa sur ses lèvres. Bon sang, s'il avait su qu'un simple mot pouvait sauver sa mise... Ou le précipiter du haut de la falaise, aurait-il écrit ce nom ou pas? Sans doute oui car sa première réaction avait été la désolation en voyant que l'avocat était en colère.

Lucas lui parla, il faisait l'effort du premier pas, ce dont avait bien besoin l'homme d'affaires pour se lancer à son tour. Pour lui c'était encore plus dur car il n'admettait pas son attirance pour l'avocat, ou plutôt si mais à reculons. Écoutant le discours de son interlocuteur, le mutant ferma les yeux, il sentit une larme brûler ses paupières, heureusement elle fut retenu par ses cils... Ce n'était pas parce qu'il avait couché avec un homme qu'il devait jouer les femmelettes quoi!

-A peu près tout ce que tu viens de dire sans doute...

Murmura-t-il, la voix cassée et l'émotion pleine à ras bord. Mais ça ce n'était pas assez, c'était trop facile même si ça voulait tout dire, lui aussi devait y mettre du sien.

-Je... J'ai vu des femmes après toi, mais jamais je n'ai pu en toucher une... Pourtant j'ai essayé de t'oublier parce que je suis lâche, que j'avais peur du fait que tu es un homme déjà et... Et pour, comme j'ai essayé de te le dire, pour ça, le fait que je pensais si souvent à toi, que j'ai tout délégué parce que je n'arrive pas à travailler... Et l'ironie du sort a voulu que ma secrétaire libre de ses mouvements fasse appel à toi. Je ne sais pas si ça veut dire quelque chose, je n'ai jamais cru au destin, encore moins à l'amour ou ce genre de bêtises mais là. Là je ne sais plus.

Le jeune mutant resta là, étant revenu sur le bureau en y posant ses mains, la tête posée sur l'une d'elles, le coude lui même disposé sur la table dans une attitude encore assez sérieuse mais bien moins que pour un rendez-vous officiel. Son crâne était lourd, son âme avait encore de la peine à encaisser le choc, les retrouvailles pour lesquelles il n'avait pas eu le temps de se préparer-et c'était peut-être mieux.- et le changement de tournure. Pourtant Warren était le maître de l'air, il savait que le vent était toujours changeant, qu'il fallait maintenir le cap et s'adapter, mais là le jeune homme se sentait totalement dépassé... Et il avait l'impression de raconter des mièvreries dignes des feux de l'amour, ce qui lui faisait horreur tout simplement! Il devrait être capable de mieux parler pour s'expliquer, d'être clair, concis, net, presque scientifique et le voilà en train de faire dans la littérature maladroite. C'était ça l'amour? et ben, ça donnait des ailes, mais le pauvre Warren allait devoir réapprendre à voler depuis le début parce que cette connerie là, ça ne vous donnait aucune leçons de vol. De but en blanc, réussissant enfin à retrouver un peu de panache, espérant faire avancer les choses, le mutant finit par demander tout simplement.

-Et... On fait comment maintenant?

Ah oui; la phrase elle, elle était simple, les multiples interrogations qu'elle engageait... Beaucoup moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Slang
Agent du B.A.M. Alpha
avatar

Nombre de messages : 121
Autre(s) identité(s) : Repeal

Pouvoirs : radiation x et detection des mutants

Age du perso : 31 ans
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Raison et sentiment [Pv Angel] Fini   Lun 28 Fév 2011 - 19:35

Lucas avait donc parlé avec son coeur, ce n'était pas dans ses habitudes, mais il avait décidé d'être honnête avec Warren. *Pourquoi lui ?* Lucas ne comprenait pas vraiment son attachement pour cet homme qu'il connaissait à peine en réalité. *Pourquoi ne le zappe tu pas comme les autres, se serais tellement plus simple.* Lucas prenait conscience qui s'aventurait sur un chemin ardu. Si pour lui la situation était plus simple elle semblait beaucoup plus compliqué pour l'ange. Lucas se sentait pour une fois plus désarmé qu'à l'habitude. Il n'avait pas comme règle de se livrer ainsi à une personne. Le fait de se sentir si proche de Warren lui procurait un sentiment d'être démuni et d'être trop accessible. Cependant chaque fois que son profond regard se posait sur Warren, il ressentait une étrange sensation qui le prenait dans les entrailles. Son coeur battait la chamade pour cet homme c'était la seule certitude qu'il avait. Il ne pouvait le nier, Warren l'attirait, mais il se dégageait de cet homme quelques choses de plus. Lucas se savait complètement envoûter par l'ange. Il fut un peu déçu par le début de réponse de l'homme d'affaire. *Tu te mouilles pas trop là mon gars.* Le blondinet avait l'air tout aussi perdu que lui. Lucas avait pensé que ce dernier lui aurait fait une autre déclaration, voir même peut être lui annoncé que leur histoire était impossible. Ce que Lucas aurait compris. Après tout avant de venir ici il s'était résigné à ne plus revoir cet être qui hantait ses pensées à longueur de journée. Il aurait peut-être même préféré qu'il lui ferme toute éventualité. Il comprenait le sentiment qu'avait pu éprouver Warren. Lucas n'avait pas toujours été si à l'aise avec les hommes. Même si sa première fois avait été pour en oublier une autre. Il pouvait comprendre l'état émotionnel ou se trouver Warren et que le fait de s'amouracher d'un homme était un acte difficile. Mais s'attacher était difficile pour tout le monde. Lucas en savait quelques choses lui-même douté. N'avait il pas préféré jouer l'indifférence en arrivant ici plutôt que de montrer à son bel amant combien il était ravi de le revoir. Non même pour l'avocat cette perspective d'une liaison était assez difficile à vivre. Lucas avait peur de se faire consumer par ses sentiments et il savait qu'au jeu de l'amour il pouvait souffrir. L'heure n'était plus aux questions, Lucas n'avait qu'une envie d'être avec son ange.

"C'est peut-être la destinée qui veut cela. Je ne suis pas du genre à croire au destin, mais là je dois dire qu'elle sait bien joué de nous. J'ai moi aussi tout fait pour vous oublier me noyant dans le boulot."


Lucas esquissa un doux sourire à l'attention de Warren, a chacun ses méthodes pour oublier l'autre.

"Il faut croire que nous n'y soyons pas parvenu. Je pense que nous ne devons pas nous poser temps de question. Peut être trop tôt pour parler d'amour, certainement pas d'un profond attachement. Tout ce que je sais c'est que je veux être avec vous."

C'était de plus en plus troublant de revoir Warren. Lucas reprenait conscience à quel point ils étaient pareil. Lui non plus n'était pas du genre à croire à l'amour. Non lui était le séducteur par excellence, le prédateur qui avait le contrôle sur autrui, mais là c'était différent. C'était ce qui lui faisait peur et pourtant l'attirait. Il brûlait de désir de tenter l'aventure avec Warren. Au moins c'était direct, Lucas n'avait que faire s'il faisait peur en parlant ainsi à Warren. Après tout c'est bien en ne disant pas les choses qu'ils avaient faillies s'embrouiller.

"Je n'ai pas de recettes toutes faites, je ne sais pas non plus ou nous allons. Laissez parler votre coeur. Que vous dis t il en ce moment et nous serons ce que nous devrons faire."

Lucas prenait conscience que peut être les sentiments qu'il venait de partager n'était peut-être pas réciproque. Après tous ses désirs n'étaient peut-être pas ceux de l'ange qui visiblement avait l'air perdu. Lucas ne pouvait clairement pas lui imposer des choix de vies qui ne lui correspondait pas. Il respecterait sa décision, mais s'il n'abondait pas dans son sens. Il savait qu'il aurait du mal s'en remettre, mais il préférait connaitre la vérité et savoir à quoi s'en tenir plutôt que de vivre dans le regret. Il était clair qu'il disparaitrait de la vie de l'ange sans possibilité re retour. Lucas savait que sa fierté reprendrait le dessus et qu'il ne pourrait pas tolérer de rester en contact avec l'homme d'affaire. *Punaise pourquoi es tu si franc. Qu'est qui t'arrive d'être si chiffemole.* Cet état de dépendance, l'agacé un peu. Pourtant ses doutes s'envolaient quand il posait les yeux sur Warren. Il savait que son âme était consumé par l'ange.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warren Worthington
X-Men Beta
avatar

Nombre de messages : 281
Age : 30
Autre(s) identité(s) : Angel/ Archangel

Pouvoirs : Vol/ Régénération Cellulaire/ Soin d'autrui (sang curatif)/ Projection de plumes empoisonnées

Age du perso : 29 Ans (en parait 25 grâce à sa Régénération Cellulaire)
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: Raison et sentiment [Pv Angel] Fini   Lun 28 Fév 2011 - 22:46

De nouveau le vouvoiement. L'essai pour reprendre la raison, les distances. Warren poussa un soupir, il écouta ce dont parlait Lucas avec attention, sans broncher. Toutefois admettons le ses paroles franches sonnaient un peu comme un ultimatum, Angel le méritait-il réellement? Lui non mais la situation sûrement. S'ils ne mettaient pas un terme à cette indéchiffrable position, embarrassante par la même occasion, jamais ils ne s'en sortiraient. Warren baissa les yeux, il ne savait pas trop que faire, tout paraissait dépendre de sa personne, comme si Lucas avait déjà fait son choix. D'ailleurs ne lui l'avait-il pas dit? "J'ai envie d'être avec vous". N'était-ce pas suffisant pour deux? Pourquoi Warren devait-il lui aussi prêter un genre de serment? Jamais le jeune homme n'avait dit "je t'aime", ou plutôt si, mais il y avait longtemps. Cette femme l'avait trahit, et la seconde était morte, ou était-ce l'inverse? Dans les deux cas Angel les avait perdu, que risquait-il à s'attacher? Trop de son avis sûrement, ce qui expliquait que le mutant n'ait jamais recommencé, qu'il ait fait de ce mot, un mot tabou. Et maintenant, on lui demandait de choisir entre dire Adieu et essayons... Cependant Lucas avait tempéré les choses, ce qui calma légèrement le coeur affolé de l'homme d'affaires. On était bien d'accord, il ne s'agissait pas de faire son coming out aux bras de l'avocat et de lui passer la bague au doigt. Pour l'instant ce dernier avait bien résumé la chose: ne pas parler d'amour mais d'attachement. C'était déjà beaucoup oui mais c'était supportable, possible... ça laissait une porte de sortie et ça lui donnait envie en plus.

-Et si l'on apprenait à se tutoyer au quotidien?

ça signifiait sans doute qu'ils devaient se revoir, apprendre à se connaître pour décider mais qu'il ne fermait pas les portes comme le mot "quotidien" le disait. Le jeune homme soupira encore une fois, il tourna les yeux vers la porte puis se leva d'un air décidé.

-Allons déjeuner, si tu le veux bien. Je meurs de faim...

Son aveu précédent sur l'attachement, le besoin de côtoyer Lucas était lourd mais il se sentait plus léger désormais. Il n'empêche que le mutant devait décompresser; il ne pouvait pas montrer plus de signes, c'était déjà assez explicite comme ça! Le X-Man s'était déjà assez exposé... D'ailleurs après sa décision prise, ses mains tremblaient légèrement, non pas comme s'il regrettait l'aveu mais plus comme s'il craignait les conséquences. Pourtant d'habitude le regard des autres ne le dérangeait pas, n'avait-il pas avoué sa mutation sans problèmes ou presque? Mais là franchement, dans quelle spirale cela pourrait les emmener? Et pire encore Lucas pourrait-il en souffrir? Car Warren pensait souvent aux autres avant lui même contrairement à ce que l'on pourrait penser de prime abord. Ses manières parfois aristocrates et son phrasé n'étaient que des tics, au fond, c'était une personne simple et modeste.

-Écoutez-Et voilà il avait reprit le vouvoiement à son tour!-Je... Je préfère rester discret au début, je sais que vous ne m'avez pas demandé que l'on se fiance.-Il eut un petit rire mais restait gêné quand même.- Toutefois je préfère vous prévenir pour que vous ne soyez pas outré de ma "distance". Je... Ne suis pas prêt à... Laisser ne serait-ce que penser aux autres que, nous nous voyons de manière plus... Intime.

Car bien sûr Warren ne tutoyait jamais personne, ni ne les appelait pas leur prénom sauf en cas d'amitié longue, ce qui n'était pas le cas. On ne devenait pas amis en une soirée, par contre amants oui... ça c'était déjà vu, donc cette hypothèse serait préférée pour ceux qui avaient vu les deux hommes se côtoyer si peu de temps. Laissant ensuite planer le silence, près de la porte, le jeune homme attendit fiévreusement une réponse, il espérait ne pas avoir vexé Lucas en préférant être honnête sur ce point de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Slang
Agent du B.A.M. Alpha
avatar

Nombre de messages : 121
Autre(s) identité(s) : Repeal

Pouvoirs : radiation x et detection des mutants

Age du perso : 31 ans
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Raison et sentiment [Pv Angel] Fini   Ven 4 Mar 2011 - 17:45

Lucas avait vidé son sac, cela n'avait pas été dès plus simple pour l'avocat, mais au moins il avait fait ce qu'il jugeait bon. Après peu lui importait les conséquences, il était en phase avec lui-même. Il y avait bien longtemps que Lucas avait écouté la raison du coeur. C'était une étrange sensation, mais pas tellement désagréable. Il avait quand même au fond de lui une peur panique d'un engagement trop profond, peur de se faire mal et de souffrir à nouveau. Après tout il était plus simple pour lui d'avoir l'image du beau gosse froid et distant. Pouvait il être réellement sincère, lui qui avait joué sur les faux semblant pendant des années. Si l'image qu'il avait donné à Warren n'était en fait qu'une illusion. Lucas n'était sur de rien et c'était bien là le problème. En général ses choix étaient dictés par ses envies, ses désirs. Il faisait tout pour les obtenir et peu importer en général les moyens. Seule sa satisfaction personnelle était essentielle à ses yeux. Après tout il était plus simple de dresser des barrières et d'être incessible, que de se laisser approcher pour connaitre le bonheur.
Lucas posa son regard bleu profond sur Warren, la réponse de ce dernier l'intrigué un peu? *Au quotidien...* Ce simple mot raisonna en lui. *Est-ce une promesse d'un autre jour, ou juste une parole insignifiante à ses yeux.* Lucas avait un peu de mal à comprendre l'ange. Il le savait terrorisé dans l'implication dans une relation avec un homme, mais là est ce une promesse d'un lendemain? Lucas ne savait pas trop comment réagir, s'il devait approfondir et rebondir sur les mots de Warren, ou bien tout simplement laisser couler les mots tels qu'ils venaient sans leur accorder plus d'importance qu'ils en avaient.
De toute façon Lucas avait toujours eu du mal à tutoyer les gens au premier abord. Il aimait la distance que procurer le vous, il utilisait le tu souvent quand les émotions prenaient le dessus comme cela avait été le cas avec Warren. Lucas acquiesça légèrement de la tête.

"Fort bien, allons y pour le tu..."*C'est pas possible c'est un estomac sur patte.*

Il se fit cette réflexion puisque déjà à leur première rencontre l'ange avait décidé et ceux malgré l'heure tardive de grignoter. Avant que Lucas eut le temps de dire ou de faire quoi que ce soit l'ange clarifia la situation.*Et bah me voilà gentiment remis dans un placard. *Il comprenait aisément la situation de Warren, mais lui n'avait que faire dès qu'en dira t'on. *enfin s'il faut en passer par là.* Cette perspective ne l'enchanté guère sur le fond, mais il comprenait que pour l'heure il n'avait pas vraiment le choix. Il était donc près à jouer le jeu un peu, le temps que l'homme d'affaire y voit plus clair dans sa vie. *J'ose espéré que le jeu en vaut vraiment la chandelle. Dans quoi tu t'embarques mon pauvre ami !* Il ne faisait clairement aucun doute pour Lucas que ce n'était qu'une situation provisoire. Il n'était pas un homme démonstratif au possible, mais il n'aimait pas non plus vivre caché sous quelques prétextes qu'il soit.

"Comme tu veux, du moins pour l'instant."
Dit il très simplement.

Il prit donc le dossier que lui avait sorti Warren.

"Nous ferons passer cela pour un repas d'affaire."

Puis il lui esquissa un léger sourire tout en ranger le dossier dans sa mallette.

"As-tu un endroit ou tu veux n'emmener ?"

Il était curieux de savoir si Warren avait déjà une idée pré défini ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warren Worthington
X-Men Beta
avatar

Nombre de messages : 281
Age : 30
Autre(s) identité(s) : Angel/ Archangel

Pouvoirs : Vol/ Régénération Cellulaire/ Soin d'autrui (sang curatif)/ Projection de plumes empoisonnées

Age du perso : 29 Ans (en parait 25 grâce à sa Régénération Cellulaire)
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: Raison et sentiment [Pv Angel] Fini   Ven 4 Mar 2011 - 23:29

Il est vrai que Warren était assez gourmand. En fait son corps ne stockait pas la graisse superflue, du coup non seulement il pouvait se le permettre mais surtout, il n'avait pas d'autres moyens de récupérer de l'énergie et puis son corps était très coûteux en gestes, en "entretien" aussi, notamment à cause de ses 5 mètres de muscles, d'os et de chair à nourrir sans parler du plumage qui se formait, changeait etc. Enfin tout ça pour dire que Warren avait très envie de manger présentement et qu'il ne pensa même pas au fait que dès leur première rencontre déjà le mutant avait songé à la nourriture. Bon, il était midi passé alors oui il avait une excuse pour ne pas passer pour un morfale, et puis loin de ses considérations, le mutant fut ravi que son compagnon obtempère et surtout qu'il accepte ses conditions même si ça pouvait être gênant ou vexant de passer pour un simple collègue. Le "pour l'instant" ne lui échappa pas et l'homme d'affaires se demanda vaguement comment il ferait pour un jour assumer le fait qu'il ait une relation amoureuse avec l'avocat, ça lui paraissait impossible! Heureusement que ce n'était pas encore le moment de faire le coming out et qu'il avait le temps de voir venir avant que Lucas ne s'impatiente, sinon il en aurait perdu l'appétit.

Le jeune homme se posta toutefois devant la porte avant que Lucas n'est l'idée saugrenue de sortir sans lui offrir une petite "récompense" pour ses difficiles aveux précédents. Bah oui, fallait bien qu'il s'assure une fois de plus que le brun lui plaise non? En guise d'appétitif et sans préavis le mutant ailé vola un baiser sur les lèvres de Lucas, passant une main sur sa poitrine avant d'ouvrir la porte avec une pirouette et de laisser passer l'homme. La suite fut comme il l'avait dit... Totalement différente, le jeune mutant se montrait respectueux envers le brun, on sentait qu'il y avait une certaine complicité, qu'ils s'entendaient mais pas plus.

-Je vous laisse décider-Ils étaient dehors, Warren n'allait quand même pas le tutoyer!.- La dernière fois c'est moi qui ait choisi, alors à vous de vous mouiller...

La secrétaire sembla étonné de voir son patron si "ami" avec l'inconnu. Le fait de l'avoir déjà vu comme il le disait si bien et aussi de lui faire cette petite plaisanterie légère sur "se mouiller," le laisser choisir le restaurant alors que d'habitude Warren s'en fichait et prenait le premier endroit au hasard. Elle ne dit rien cependant et retourna à ses papiers. Dans l'intimité d'un coin de l'accueil, il demanda à Lucas en chuchotant.

-On prend voiture avec chauffeur comme pour les affaires mais avec le chauffeur qui est encombrant ou une toute simple?

Demanda-t-il joueur malgré lui avant de revenir à la lumière du grand jour dans le hall bien éclairé et de marcher de nouveau de façon sûre-sans être orgueilleuse toutefois.- et noble. Son regard toutefois semblait gêné et Lucas qui commençait à le connaître le percevrait sûrement, il s'excusait intérieurement de commettre ce sacrilège, de devoir jouer à ce jeu. Mais bon il était prêt à prendre la voiture "normale" montrant ainsi qu'ils étaient amis, c'était déjà un bon pas non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Slang
Agent du B.A.M. Alpha
avatar

Nombre de messages : 121
Autre(s) identité(s) : Repeal

Pouvoirs : radiation x et detection des mutants

Age du perso : 31 ans
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Raison et sentiment [Pv Angel] Fini   Sam 5 Mar 2011 - 12:52

Lucas était près à sortir du bureau, il n'avait pas vu venir ce qui allait suivre. Quand Lucas reçut le doux baisé de Warren, il en fut ravi. *Et bah pas si farouche que cela le petit blond.*Il en fut tout de même ravi que ce dernier le fasse. C'était une belle façon de sceller leur amitié si particulière. Ce Petit bisous représentait beaucoup pour le jeune avocat. Lucas au vu des circonstances de cette rencontre n'auraient sans doute pas fait ce premier pas surtout dans le bureau de l'homme d'affaire. Il ne voulait pas braquer l'ange, la preuve il avait accepté sans trop rechigné les conditions que ce dernier lui imposait. Pour l'instant ce qui comptait le plus pour le moment pour lui s'était d'être avec lui, rien de plus. Ce petit geste lui mit du boom au coeur. Il sortit donc du bureau d'un pas léger. Rapidement l'ambiance plus protocolaire reprit le dessus *Ah le tu s'est que dans l'intimité.* Rapidement Lucas comprit qu'il devrait surveiller ses paroles en public et faire attention à son comportement. Après tout jouer un jeu pour l'instant ne lui déplaisait pas. *Bon retrouvons donc le rôle de l'avocat.* Le choix du restaurant était tout fait, pour le midi Lucas n'aimait pas manger dans des restaurantstrop sélects, mais il fallait un endroit qui puisse se prêter à un rendez-vous d'affaire. Lucas avait cependant l'habitude de traiter ce genre d'affaire. Il avait l'habitude de satisfaire sa clientèle huppée et il avait toute une liste de restaurant dont le cadre se prêtait aux confidences.

"Comme vous voudrez. Nous irons donc manger chez Yoshimitsu. C'est un restaurant japonnais, qui se trouve dans le quartier d'affaire."

Lucas traitait souvent des affaires là-bas c'était un vrai japonnais, pas l'un de ces restaurants tenus par des chinois comme s'étaient souvent le cas. La cuisine y était très rafinée mais c'était surtout le cadre qui faisait la différence puisque l'endroit possédait des petits salons privés idéals pour pouvoir discuter tranquillement. Puisque l'homme d'affaire voulez du bluff, il n'allait en avoir pour son argent.

"Et bien prenons celle qui est à ma disposition."

Lucas avait donc décidé de prendre le chose en main et de montrer à Warren qu'il n'était en reste. L'avocat appuya sur le bouton de l'ascenseur et il prit son téléphone.

"Allo, oui venez me récupérer, de suite merci."

Les portes de l'ascenseur s'ouvrirent, Lucas s'engouffra donc et appuya sur le rez de chaussée. La voiture les attendait devant, quand le chauffeur vit Lucas accompagné par Warren, il descendit de la voiture pour leur ouvrirent la portière. Lucas laissa passer Warren. Avant de s'installer au coté de l'ange.

"Nous allons chez Yoshimitsu."

Le chauffeur sans demander son reste de mit en route.

"Je pense que vous trouverez l'endroit à votre gout. L'avantage c'est qu'il n'est pas trop loin d'ici."*Tu pourras rapidement rassasié ta faim.*

Quelques minutes plus tard il était arrivé à destination.

"Vous pouvez disposer, je vous rappellerais quand nous aurons fini."

Le chauffeur hocha la tête et sans demander son reste parti donc. Lucas afficha un petit sourire en coin, d'une voix basse.

"Plus de problème de chauffeur."

Coincé entre deux immeubles, il y avait un restaurant qui ressemblait à l'identique à une maison traditionnelle japonaise. C'était un sacré contraste dans la ville. L'intérieur du restaurant était sombre, tout le personnel surtout des femmes étaient en kimono. L'une d'elle s'approcha d'eux et d'une voix suave.

"Maitre Slang, qu'elle plaisir de vous revoir."
"De même, je n'ai pas eu le temps de faire une réservation, mais serait il possible d'avoir un de vos salons privés?"
"Vous savez que pour vous j'ai toujours de la place. Suivez-vous moi Messieurs."
"Il va falloir vous déchausser." dit il très malicieusement à l'ange.

Lucas enleva, sa veste et ses chaussures qu'il donna à une femme sur le coté avant de s'aventurer plus loin. Ils furent introduit dans une petite pièce à l'étage, la serveuse fit coulisser la porte. La décoration était plus que sommaire, il y avait seulement au coeur de la pièce une table basse noire carré et quatre coussins disposés au sol. Sur le coté, une décoration fleura, un ikebana, ainsi que dans le mur du fond une peinture japonaise. Au coeur de la table brillait une petite bougie.
"Cela vous ira?"
"C'est parfait, ma chère Yoko comme d'habitude."
"Je vous apporte les menus."
D'un geste de la main elle invita les deux hommes à prendre place et à s'installer. Lucas jeta un regard à Warren, pour voir sa réaction et comment l'homme allait apréhender cet endroit.

"Nous devrions être tranquille ici."

Sans rien ajouter de plus Lucas s'assit en tailleur sur l'un des coussins. Il posa sa mallette non loin de lui.


Dernière édition par Lucas Slang le Dim 6 Mar 2011 - 15:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warren Worthington
X-Men Beta
avatar

Nombre de messages : 281
Age : 30
Autre(s) identité(s) : Angel/ Archangel

Pouvoirs : Vol/ Régénération Cellulaire/ Soin d'autrui (sang curatif)/ Projection de plumes empoisonnées

Age du perso : 29 Ans (en parait 25 grâce à sa Régénération Cellulaire)
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: Raison et sentiment [Pv Angel] Fini   Sam 5 Mar 2011 - 22:05

Warren suivit son compagnon, ce dernier semblait s'être piqué au jeu, paraissant si à l'aise que le mutant s'en trouva décontenancé. Il marcha à la suite de Lucas et s'installa dans la voiture. Celle-ci les déposa devant un restaurant totalement inconnu de Warren. L'ange curieux sortit du véhicule et tourna la tête de droite à gauche, passablement étonné par l'idée de Lucas, tellement en fait qu'il entendit à peine la remarque de ce dernier sur le problème du chauffeur évincé. Coincé entre deux immeubles se trouvait sa bête noire... Un restaurant chinois ou japonnais, peu importante, pour un néophyte comme lui, impossible de deviner. Sitôt qu'il entra et dû enlever ses chaussures le mutant su que son calvaire allait commencer... Les couverts ne devaient pas exister dans un tel endroit, raffiné et bien sûr traditionnel. Warren salua la femme puis regarda le manège entre l'avocat et cette dame qui paraissait très bien le connaître. Suivant ensuite son amant dans ce qui était un salon privé, le jeune homme eut la surprise-une de plus.- de découvrir qu'ici on mangeait sur un coussin et non pas assis sur une table. Exotique et étrange, de quoi se méfier. Oh Warren n'était pas contre la nouveauté mais là il était vraiment décontenancé et ce fut pire lorsqu'on lui donna le menu.

-Euh...

Angel leva son regard sur Lucas, il avait l'air un peu perplexe, pas déçu ni mécontent, jamais il n'aurait osé juger quelque chose qui lui était inconnu mais il était certain qu'un certaine étonnement se lisait clairement dans ses yeux limpides. De quoi lui offrir un air de gosse paumé comique et mignon à la fois.

-Je crois que je vais vous laisser décider pour nous deux...

La Japonaise apporta des amuses gueules à attraper avec des baguettes qu'on leur donna, puis on les laissa choisir. Warren se saisit de ces drôles d'engin puis il commença à essayer d'attraper ses espèces de sushis. D'abord les bouts de bois glissèrent de ses mains plusieurs fois puis ce fut le sushi qui se carapata à l'autre bout de l'assiette. Le mutant finit par s'énerver intérieurement contre les machins puis croyant que Lucas ne le regardait pas, il attrapa la bestiole avec les mains xD et hop dans la bouche. Pas très homme d'affaires ni classe mais bon la technique était plus efficace c'était certain. Ne sachant pas si l'avocat l'avait vu, Warren reprit ses baguettes puis les positionna au-dessus de l'assiette, pour faire "histoire de" et déclama son contentement.

-C'est très bon, magnifique choix.

N'empêche que si ça continuait comme ça tout le repas, il aurait le temps de mourir de faim avec ces foutus engins... Sauf que saleté de fierté tout aussi mal foutue que les baguettes, il n'osait pas l'avouer à Lucas.

-Au fait, c'est "comme si" pour le repas d'affaires ou s'en est réellement un?

Demanda-t-il à voix basse, décidément peu farouche encore une fois; bah il avait ses petits moments comme ça. Qui sait ce qu'ils mettaient dans ces sushis...

-Comment as-tu... Avez-vous connu cet endroit au fait?

Maintenant c'était le contraire, Warren se trompait en le tutoyant et devait se rattraper. Quelle étrange ironie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Slang
Agent du B.A.M. Alpha
avatar

Nombre de messages : 121
Autre(s) identité(s) : Repeal

Pouvoirs : radiation x et detection des mutants

Age du perso : 31 ans
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Raison et sentiment [Pv Angel] Fini   Dim 6 Mar 2011 - 16:47

Lucas était très satisfait de l'endroit choisi, visiblement Warren ne connaissait pas ce lieu et Lucas aimait bien surprendre ses amants. C'était pour lui quelques choses d'essentielle. Il aimait être plein de ressources, au moins aujourd'hui il avait réussi. Visiblement Lucas avait le don de traîner Warren dans des nouvelles situations, cela lui plaisait énormément de faire découvrir tout cela à son ange. Lucas prit le menu qu'on lui tendait. Il jeta un coup d'oeil rapide. Il savait exactement ce qu'il allait déguster. Visiblement l'homme d'affaire était assez décontenancé et il ne savait que prendre.

"Comme vous voudrez, apportez nous deux menus kaiseki."

La serveuse acquiesça d'un signe de tête, elle reprit les menus et quitta la pièce. Lucas observa un instant son amant, ce dernier avait l'air de se débattre avec ce qu'on leur avait apporté à grignoter en apéritif. Warren avait quelques difficultés et il se battait avec ses baguettes. *Tu ne vas pas pouvoir dévorer aussi rapidement que tu le souhaitais.* Lucas décida qu'il allait un peu charrier son beau blond.

"Dans la culture japonaise, il est très mal poli de manger avec les doigts, même quand on meurt de faim."

Dit l'avocat très malicieusement.

"Je vais vous montrer. Il faut coincer la première entre la base du pouce et la pointe de l'annulaire pour qu'elle soit fixe et tenir l'autre comme un stylo, avec l'extrémité du pouce, de l'index et du majeur pour qu'elle soit mobile. C'est plus simple à dire qu'à faire."

Une fois l'explication donnée, Lucas décida de faire une petite démonstration. Il attrapa ses baguettes qu'il plaça correctement, puis il saisit avec assez de fatalité un met qui se trouvait dans le plat. Qu'il porta à sa bouche.

"C'est une question d'habitude, mais je vous rassure même certains japonais ont du mal."

Puis il se leva est décida d'aller aider son bel amant. Il se positionna derrière lui. Il glissa sensuellement une main le long du bras de Warren, jusqu'à effleurer sa main du bout de ses doigts avant de la saisir délicatement. Il positionna idéalement les baguettes.

"Voilà comme cela."

Puis il guida la main de l'ange vers le plat enfin qu'il s'empare d'un aliment. Une fois tenue entre les baguettes, Lucas posa un doux baisé dans le cou de Warren avant de reprendre sa place.

"Au pire si vous n'y arrivez pas je vous donnerais la béqué."Il posa son regard malicieux sur l'ange. Il avait fort apprécié ce moment de complicité avec l'homme d'affaire.

"La cuisine japonaise traditionnelle est très rafinée, on a souvent le stéréotype des sushis ou des makis, mais elle est plus riche qu'on peut le croire."

Lucas l'avait découvert, il y a peu de temps, mais ne pouvait plus s'en passer. Il prenait beaucoup de plaisir à goûter à cette cuisine.
Il était conscient que ce n'était pas un rendez-vous amoureux. Il y avait des enjeux derrières pour les deux hommes. Après tout c'était son travail qui l'avait poussé à nouveau dans les bras de son bel ange blond.

"Ce sera un mixte des deux, de toute façon, nous ne serons pas dérangés pendant le repas. Une fois qu'on nous aura servi il suffira de tirer le ruban sur le mur pour prévenir notre hôtesse que nous avons fini. Donc si tu veux utiliser le tu ici, il n'y aura pas de problème."

*Il a l'air perdu entre ses désirs et le paraître. Mon pauvre dans quel chaos je t'entraîne et pourtant c'est si délectable d'être avec toi.* Lucas savait que la situation ne serait pas facile, pourtant il ne pouvait pas regretter. Bien au contraire, il était ravi de pouvoir partager ce déjeuner avec cet homme qui se montrait très curieux d'un coup. Il décida de répondre sans détour.

"J'ai connu Yoko à mon arrivée sur New-York. Elle fut la première affaire que j'ai eu à traiter. Du coup j'ai découvert ce restaurant. J'ai été tout de suite sous le charme. Je trouve ce lieu très agréable et il possède beaucoup d'avantage, une cuisine rafinée, mais aussi un cadre propice aux confidences sans oreille indiscrète. Ce qui dans mon métier et fort appréciable, car il est bon de temps en temps de pouvoir rencontrer ses clients hors du cabinet. J'utilise donc souvent ce lieu pour les affaires. Il n'y a pas que des salons privés. En bas il y a une grande salle de restaurant. "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warren Worthington
X-Men Beta
avatar

Nombre de messages : 281
Age : 30
Autre(s) identité(s) : Angel/ Archangel

Pouvoirs : Vol/ Régénération Cellulaire/ Soin d'autrui (sang curatif)/ Projection de plumes empoisonnées

Age du perso : 29 Ans (en parait 25 grâce à sa Régénération Cellulaire)
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: Raison et sentiment [Pv Angel] Fini   Lun 7 Mar 2011 - 12:03

Flûte, il avait été repéré... Warren poussa un petit soupir

-En même temps, je crois que c'est dans toutes les cultures pareil... C'est toujours mal vu! Mais bon, ils ne pourraient pas avoir une fourchette et un couteau comme tout le monde?

Lança-t-il un peu impatient. Bien sûr il n'allait pas se fâcher pour ça mais disons que la situation commençait légèrement à le lasser. Mince quoi, lui avait faim! Heureusement après que son comparse ait commandé le repas qui portait d'ailleurs un nom à coucher dehors, il vint l'aider de manière assez peu orthodoxe d'ailleurs pour un simple avocat. Sa main glissa jusqu'à la sienne avec une sensualité qui fit frissonner Warren de honte et de plaisir en même temps. Lorsque Lucas attrapa les baguettes entre ses doigts, le mutant ailé les maintint un peu tremblant, dans une position incertaine pendant quelques secondes jusqu'à ce que Lucas ait la drôle d'idée de l'embrasser dans le cou et donc de déjà le déstabiliser avant de l'achever en allant se rassoir à sa place! Avant qu'il ne puisse porter l'aliment à sa bouche. La position "stylo" ne tint pas longtemps et tout s'effondra alors que les baguettes se croisaient malencontreusement et que l'espèce de sushis retombe de là où il venait. Warren qui n'avait rien remarqué porta les baguettes à sa bouche et trouva qu'il manquait quelque chose, celui-ci baissa finalement le regard pour s'apercevoir que le retour du Shushi se jouait sur ses yeux! En bon samouraï ce dernier défendait sa vie... Et le voilà de nouveau dans son assiette. Soupirant, le mutant ne répondit pas à cette histoire un peu dévalorisante pour son pauvre égo de becquée mais salutaire pour son pauvre estomac

-Tellement frais qu'ils sont encore à moitié vivants...

Fit-il en lorgnant ce qui s'avérait peut-être être sushi ou quelque chose de plus "subtil" selon Lucas qui semblait affectionner particulièrement cette culture. Lui ne voyait pas trop la différence entre un beignet de crevettes et un sushi déjà, alors malgré sa bonne volonté, il n'allait pas saisir la subtilité de la chose... Sans oublier sa lassitude à propos de ces baguettes de malheur! Si même des japonnais n'y arrivaient pas, il était vraiment mal barré... Mais alors comment faisaient-ils? Ils mourraient de faim ou osaient se servir de leurs doigts?

-Et toi, veux-tu le tu?

Pour l'éloquence on y repasserait mais le pauvre Warren était tout perdu entre ses sushis, son "tu" et les affaires. Dire qu'il était pourtant habitué à faire plusieurs choses à la fois, là il se sentait totalement perdu. Mais bon il fallait se ressaisir! Attrapant la mallette et délaissant ses baguettes -tant pis, pour le moment il ne mangerait pas.- et sortit le dossier qu'il posa devant Lucas, mais pas trop près non plus pour ne pas le harceler avec ça.

-Je suis réellement inquiet... Ils gagnent en force. J'avais subventionné une entreprise du nom de MuTavie il y a peu afin de trouver des remèdes à certaines maladies grâce aux gênes X... Même des handicaps en étudiant le génome de personnes douées de régénération ou de force surhumaine mais, la PDG s'est faite avoir et a été entraîné dans de terribles arnaques et le laboratoire servait à bien autre chose que cette mission "humanitaire". Tout a éclaté au grand jour lors des portes ouvertes de l'entreprise. Je croyais tellement en ce projet... Mais tout s'est évaporé en fumée, depuis les détracteurs s'en servent. Je ne les prenais pas trop au sérieux lorsque nous nous sommes rencontrés mais ils évoluent vite...

Le mutant baissa la tête, il n'était pas aussi affligé que lorsque Lucas l'avait emmené chez lui et encore heureux, sinon ce dernier allait penser que Warren passait son temps à pleurnicher mais ça lui faisait quand même mal au coeur. Il redressa toutefois vaillamment la tête et se souvenant d'un détail, interrogea Lucas.

-On m'a dit qu'on m'envoyait un avocat qui quitterait bientôt son travail... Et vu que c'est toi... Tu démissionnes donc? Au fait pour cette Madame Yoko, tu étais sous le charme de cette première affaire ou de cette douce personne?

Acheva-t-il sur le ton de la plaisanterie, quoiqu'un minuscule brin de jalousie perçait en lui. Bien sûr c'était à peine perceptible même par lui même. Le jeune homme avait en tout cas réussi à recouvrer ses esprits et son air assuré, c'était déjà ça, aussi mort de faim soit-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Slang
Agent du B.A.M. Alpha
avatar

Nombre de messages : 121
Autre(s) identité(s) : Repeal

Pouvoirs : radiation x et detection des mutants

Age du perso : 31 ans
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Raison et sentiment [Pv Angel] Fini   Sam 19 Mar 2011 - 10:18

Visiblement Warren se débattait avec sa nourriture ce qui amusait intérieurement Lucas. De voir son compagnon si fragile, si dépendant de lui ne lui était pas déplaisant bien au contraire. Lucas prit alors ses baguettes est attrapa le Sushi qui était dans l'assiette de Warren. Puis il le porta en direction de la bouche de son comparse pour lui donner la béquée.

"Il suffit de savoir l'apprivoiser."*Tout comme toi.*

La comparaison lui sautait maintenant aux yeux. L'avocat se sentait d'humeur taquine et surtout très décontracté en la présence de Warren. De toute façon il n'était que tous les deux, ce que Lucas appréciait particulièrement. Plus il passait du temps en la compagnie de l'homme d'affaire plus il aimait être avec lui. Ce qui le troublait fortement, depuis combien de temps il n'avait pas ressenti le désir de partager avec quelqu'un? Lucas ne savait le dire. Il savait bien que cette relation ne serait sans doute pas évidente, mais il avait cependant envie de se laisser guider. *Je veux du nous.* Lucas ne l'aurait pas dit ouvertement à Warren pour ne pas l'effrayer, il savait que c'était un petit oiseau apeuré et qu'il ne devait pas brusquer les choses.

"Et bien se serais du tu en tête-à-tête et du vous en public. Je crois que pour toi se serait plus confortable, du moins pour le moment."

Si Lucas voulait bien abonder dans le sens de Warren et ne pas le mettre en difficulté dans les lieux publics, il ne voulait pas de distance dans l'intimité. Lucas était près à faire quelques petites concessions dans un premier temps. C'était aussi pour arriver à ses fins personnelles, après tout il avait compris que s'il braquait son amant d'un soir, il perdrait sur tous les tableaux ce qu'il ne souhaitait pas pour le moment. Il préférait peu que pas du tout.
Visiblement découragé par ses baguettes Warren, décida d'oublier sa faim.*L'ogre, laisse place à l'homme d'affaire.* Lucas écouta donc avec attention ce que lui disait Warren. Après tout ce repas même s'il pouvait être sous le signe de la séduction et du charme n'était pas un rendez-vous galant.

"C'est pour cela que tu ne dois pas laisser ton entreprise sans protection. Les cabinets d'avocat sont là pour justement empêcher ce genre d'hydre de proliférer en puissance car seul chaque fois que tu couperas une tête c'est deux autres qui en repousseront. En ce moment tu as une forteresse sans défense, il faut y remédier."

Lucas prit donc le dossier qui était sur la table et commença à jeter un coup d'oeil. Il affichait un air sérieux. L'affaire était délicate, il savait que cette faille dans l'entreprise de Warren était de taille.

"La première chose à faire est de déposer une plainte pour fraude et escroquerie envers les personnes qui ont abusé la PDG de MuTavie. Cela prouvera à tous que tu ne cautionnes pas ce fait. Second point c'est de voir si la PDG de l'entreprise à commise une faute soit en faisant trop confiance, ou en ne faisant pas son travail correctement. Tu dois selon la faute lui mettre un blâme, la rétrogradé voir même la limogé. Cela prouvera que ton entreprise ne laisse pas passer de tels erreurs. C'est important pour l'ensemble de ton groupe. Un PDG ce doit de porter les responsabilités de ses actes. Sais-tu qui est celui qui a abusé de ta confiance?"

Lucas savait que le second point serait peut-être le plus dur à faire pour Warren. L'avocat était conscient que l'homme d'affaire ne pouvait pas se permettre de passer ce genre de bévue au risque de voir un relâchement général au sein du groupe.

"Une fois la plainte déposée nous prouverons qu'il y a eu escroquerie. Cela peut prendre du temps. Une fois que la justice aura tranché il faudra aviser. Deux options se portent à nous la première nous gagnons et du coup tu es blanchi ce qui nous permettra d'attaquer toutes personnes aussi bien journalistes ou autres sociétés qui diraient que tu es un escroc par rapport à cette affaire. Nous pourrons ainsi les trainer devant les tribunaux pour diffamation. Second point nous perdons du coup il faudra faire appel de la décision."

Lucas savait qu'il y avait toujours une part de risque dans son métier, ce n'était pas une science exacte et que c'était souvent le plus malin qui gagnait, pas forcément la vérité.
Lucas fut légèrement surpris par le reste de la conversation. Il haussa un sourcil l'espace d'un instant. *Maudit Adam, tu as couvert tes arrières.* Lucas n'aurait pas cru son patron pouvait être à ce point aussi visse-lard.* C'est un avocat, il voit surtout le portefeuille que peut lui rapporter Warren. C'est bien joué dans le fond.*

"Effectivement, l'avantage c'est ainsi il n'y aura pas de conflits d'intérêt entre le cabinet et notre relation."

Lui dit il avec un petit sourire en coin. En général Lucas ne mélangeait pas affaire et sentiment.

"Ce qui n'empêche pas que le cabinet que je représente encore et celui qu'il te faut. Puis rien ne m'empêchera de suivre cette affaire de très très près. Peut être même dans tes bras."

Si Warren choisissait son ancien cabinet il serait plus simple pour Lucas de suivre l'affaire, surtout connaissant les techniques de travail de la firme. Il pourrait aisément orienter Warren sur les directions à prendre.

"Je suis à un tournant de ma carrière. On vient de me proposer un poste au sein d'une organisation gouvernementale. Disons que mes compétences sont très appréciées."

Lucas avait surtout finement négocié, le BAM avait voulu absolument obtenir sa personne aussi bien pour ses compétences juridiques, mais surtout pour ses dons. Ce dernier n'avait accepté de quittait son poste au sein du cabinet à condition que le BAM le paye royalement ce qu'il avait fini par accepter non sans mal. *A homme extraordinaire salaire extraordinaire.*

"Quant à Yoko, elle a une saveur particulière puisque c'est la première affaire que j'ai traité sur New-York, mais tu n'en seras pas plus mon cher Warren secret professionnel."

Il avait décidé de laisser Warren croire ce qu'il voudrait. Cela lui plaisait de voir son amant se torturer un peu.* Un brin de jalousie ne fait jamais de mal.*
Quand on parle du loup on en voit la queue. Yoko arriva avec les plats, qu'elle déposa au centre de la table.

"Yoko, il faudra une fourchette à mon invité, sinon celui-ci va mourir de faim."

La japonaise partit quelques minutes et elle revient avec l'objet demander qu'elle déposa à la gauche de Warren. Puis elle s'inclina et quitta la pièce.

"Bon appétit, tu vas pouvoir manger à ta faim."

Lucas avait eu pitié de Warren et il ne voulait pas le voir se torturer plus qu'il ne l'avait fait déjà.






( Hj: Désolé du retard)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warren Worthington
X-Men Beta
avatar

Nombre de messages : 281
Age : 30
Autre(s) identité(s) : Angel/ Archangel

Pouvoirs : Vol/ Régénération Cellulaire/ Soin d'autrui (sang curatif)/ Projection de plumes empoisonnées

Age du perso : 29 Ans (en parait 25 grâce à sa Régénération Cellulaire)
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: Raison et sentiment [Pv Angel] Fini   Sam 19 Mar 2011 - 11:20

[HJ: pas de soucis, je comprends. ^^]

-Elle est morte... C'était ça son blâme. Je n'ai pas vu qui a tiré mais on a essayé de la faire taire et c'est réussi. Elle allait me dire le nom... C'était une amie, j'avais entièrement confiance en elle. C'était une femme tellement impliquée pour sa cause qu'elle aurait tout fait pour l'améliorer et augmente la vitesse d'avancement, je pense qu'elle s'est fait abusée. C'est ce qu'elle a dit et étant sur le point de mourir elle n'avait plus rien à gagner en mentant. Je ne sais pas qui a pu faire ça, je suis dans le brouillard total depuis cette journée d'exposition. Il a fallu évacuer les civils... Cette ordure en aura profité pour s'échapper.

Son regard se fit plus dur, nettement plus incisif, un éclair passa dans ses prunelles; exprimant toute sa colère, voir sa haine envers cet individu qui avait tué Mary, la PDG si dévouée pour ce projet. Au début Warren lui en avait voulu aussi mais il s'était souvenu assez rapidement que n'importe qui pouvait se faire avoir... Lui s'était bien "vendu" à Sinistre pour retrouver ses ailes, était alors né Archangel, lequel aurait pu tuer bien des gens si ses amis X-Men n'avaient pas réussi à le faire revenir à la raison. Son père avait été le premier a manquer de mourir sous ses griffes en ce temps là et tout ça pour quoi? Juste pour retrouver ses ailes parce que s'en passer était impossible. Mary ça avait été la même chose. MuTavie c'était son ciel, ses nuages, son soleil et sa pluie qu'elle devait atteindre à tout prix. Voilà pourquoi elle s'était faite avoir. Le mutant soupira, il avait bien vite pardonné à la défunte et avait assisté à son enterrement de long en large. Enterrement émotif pendant lequel la quadragénaire sans enfants, entièrement dévouée à sa cause avait pourtant réuni beaucoup de monde. Warren l'avait blanchi en prenant tout sur lui, car salir une amie décédée était impensable. Mais son dossier s'était du coup encore un peu plus alourdi.

-Nous ferons comme tu dis, je te fais confiance... Pour ça et... Le reste aussi.

Lâcha-t-il d'un air légèrement égaré avant de tenter de reprendre ses esprits de nouveau. Une chose non identifiée arriva alors devant son nez, ce qui le fit esquisser un petit geste de recul automatique avant que ses yeux ne découvrent ce que c'était. Un sushi venu à lui. Manger devrait le consoler un peu... Mais en regardant le prolongement des baguettes, le mutant devina rapidement que l'aliment ne s'était pas rendu tout seul-non... Vraiment?! Sans blagues.- mais que Lucas était en train de lui donner la becquée comme à un enfant... Voir un oisillon, dans son genre, la métaphore plus que gênante collait pourtant parfaitement. L'homme d'affaires poussa un petit soupir, il aurait été une femme qu'il aurait sans doute trouvé ça très romantique, là ça cassait un peu son égo masculin quand même. Enfin bon, il reconnaissait que c'était gentil et puis son estomac, ce traitre le poussa à attraper le sushi pour l'avaler.

-C'est très bon. ça vaut le coup de la bataille faut croire.

Fit-il avec un sourire, en essayant de camoufler sa gêne. Enfin au moins Lucas avait réussi à lui faire changer de tête et Warren paraissait désormais plus amusé/confus qu'abattu, la vie continuait. Bon sang, que penserait Mary? L'une des rares femmes avec qui il n'avait jamais eu d'aventures en le voyant comme ça à se laisser draguer par un homme et répondre aux avances de ce dernier. En imaginant celle-ci avec ses hypothèses farfelus, le mutant la voyait très bien le regarder d'un air moqueur en disant un "je le savais"! alors que c'était bien entendu faux, mais rien n'aurait pu la faire changer d'avis. Déjà de son vivant elle était persuadé qu'il avait un petit côté bisexuel et qu'il lorgnait sur son collègue... Ce qui était bien entendu complètement erroné mais c'était un jeu implicite entre elle et lui avant qu'elle ne retourne au travail avec l'air le plus sérieux du monde; prête à s'enfermer toute la journée dans son bureau.

-Tout ça ne me dit pas, où exactement tes talents sont appréciés? C'est quelle branche du gouvernement? Ils sont au courant pour ta mutation? Ne me dis pas que c'est la CIA ou un truc du genre... Si?!

Warren, en imaginant Lucas en James Bond sourit. Un avocat prêt à en découdre aussi bien avec les paroles que les points, sortant son pistolet en déclamant son nom façon héros de télévision le fit sourire. Il aimait beaucoup maître Slang et bien sûr, il croyait en ses capacités mais honnêtement, commençant à cerner le personnage Warren le voyait mal se mettre à défendre la veuve et l'orphelin sans un petit avantage. Après tout Lucas lui avait avoué que ce n'était pas son genre de jouer les héros dès leur première rencontre non? Le brun avait un bon coeur mais il fallait fouiller pour le trouver et le réveiller. Non vraiment, la CIA pour jouer au gentil agent secret sauveur du monde, impossible. Enfin bon cet organisme ou même le FBI n'étaient pas tous blancs non plus... Pas que Lucas soit un malfrat ou un arnaqueur mais quand même, il n'était pas bon samaritain non plus. Warren était parfois trop bonne poire, son amant lui avait un caractère plus trempé et un coeur d'or égal au sien mais enfoui au fond de sa poitrine.

-Ce n'est pas à cause de notre relation que je m'inquiète. Je préfèrerai que ce soit toi, que tu puisses continuer jusqu'au bout, parce que tu es le meilleur. Et ne prend pas la grosse tête. Je dis ça parce que les Sushis doivent me rendre un peu malade.

Voilà, il s'était "vengé". Enfin c'était vraiment gentillet comme réplique mais pourquoi lui faire du mal? C'était ce qu'il pensait réellement. Lucas était le meilleur dans son secteur, tous ses contacts lui l'avaient clairement dit et du peu qu'il avait vu, Warren y songeait également. Le brun était un avocat qui savait se mettre à portée de son client pour lui faire comprendre les choses au lieu de s'engoncer dans des explications que lui-seul comprenait avec un gros mélange de baratin.

Ce qui ne l'empêchait pas d'être un brin"cruel"... En laissant Angel croire ce qu'il voulait pour cette miss Yoko, le mutant annulateur de pouvoirs permit ainsi à un petit brin de jalousie de s'installer. Lorsque cette dernière posa des plats colorés et plein d'aliments bizarres mais appétissants, le blond la remercia poliment mais lui jeta toutefois un regard légèrement suspect; comme s'il la surveillait. Si cette dernière avait encore des prétentions auprès de l'avocat, gare à elle. Oh oui, Warren savait être parfaitement subtil pour ne pas être découvert mais assez ferme pour être compris. Yoko ne ferait pas de Lucas son sushi, qu'elle manie mieux les baguettes que lui ou pas! D'ailleurs la demoiselle posa une fourchette salutaire auprès de son assiette et l'homme d'affaires abandonnant son air un peu indécis à son égard, convertit son expression en un accueil chaleureux. Un sourire lumineux s'étendit sur ses lèvres envers la sauveuse qui venait de l'acheter pour qu'il lâche son petit bout de jalousie grâce à une fourchette. Le jeune ailé, bien plus enthousiaste désormais, laissa la femme s'éloigner et servit l'avocat d'un peu de tout de ces drôles de machins colorés puis à lui même, brandissant sa fourchette comme une arme. Les sushis n'avaient qu'à bien se tenir, Warren arrivait Cool avec une arme de haute technologie en plus; aucune chance de s'échapper Twisted Evil


-La mondialisation, c'est l'avenir! La fourchette c'est ce qui nourrira le nouveau monde.

Lança-t-il joyeusement, ayant conscience de sa métaphore sur le progrès en général. Oh lui n'avait rien contre les traditions. Ce n'était pas un fou des gadgets non plus mais en tant qu'hommes d'affaires, prôner le passé n'était pas non plus dans son intérêt. En tout cas, ça permettrait peut-être d'alimenter la conversation sur les idées qu'avaient Lucas concernant ce sujet.

-Sérieusement, si tu avais dû reprendre l'affaire de ton père ou autre, tu aurais aimé faire dans quel secteur? Lesquels ont de l'avenir pense-tu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Slang
Agent du B.A.M. Alpha
avatar

Nombre de messages : 121
Autre(s) identité(s) : Repeal

Pouvoirs : radiation x et detection des mutants

Age du perso : 31 ans
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Raison et sentiment [Pv Angel] Fini   Mer 30 Mar 2011 - 17:01

Lucas avait l'art et la délicatesse de tomber les deux pieds dans le plat. Cela ne choqua pas plus Lucas d'apprendre la mort de cette chef d'entreprise. Il avait l'habitude de traiter à la base des affaires assez sordides. Après tout le droit criminel n'était pas fait pour les anges. *Bon est bien cela va compliquer un peu plus l'affaire, sans témoignage direct.* Lucas ne s'attendait bien sûr pas que ce soit du gâteau, mais il réalisait à quel point la tache allait être plus compliqué, car ce n'était pas seulement une affaire de droit d'entreprise. *Au moins c'est une affaire criminelle, tout à fait dans mon domaine de prédilection.* C'était le genre de job qu'il adorait, cependant il n'en montra rien. Après tout cela ne servait à rien de s'emballer.

"Ok fort bien. Je suppose donc qu'il y a une enquête de police. Si tu te portes parti civil pour cette affaire, je pourrais avoir accès à dossier et savoir ce que la police à trouver. Il faudra aussi que tu cherches dans toutes les données de ton ancienne collaboratrice. Il est possible que la police passe à coté de certaine chose qui peuvent paraitre normal, si tu la connaissais bien pourrait peut-être trouver un détail qui n'est pas logique ou qui n'était pas dans ses habitudes."

Il fallait commencé par le début, le dossier était pour l'instant assez mince. Tant qu'il n'y avait pas de coupable ou de preuve c'était Warren qui risquait d'avoir plus ou moins de problèmes sur la place publique. Lucas commençait à comprendre pourquoi ses détracteurs avaient saisie la perche qui leurs étaient tendu pour mettre à mal l'homme d'affaire. Warren pouvait se consoler avec son repas qu'il commençait à apprécier cette cuisine aux saveurs exotiques et surtout pouvoir savourer grâce à sa fourchette. Même si Lucas aurait aimé se delecter d'avantage de voir son bel amant se débattre encore un peu avec la nourriture et être obligé de lui demander de l'aide. C'était peut-être une façon inconsciente de pouvoir asseoir un peu sa domination sur le blond. Lucas quand un lui manger tranquillement picorant de plat en plat grâce à ses baguettes. Il ouvrit cependant grand les yeux quand l'homme d'affaire lui parla de la CIA.*Diantre il est perspicace.* Il n'avait encore parlé à personne de son nouveau job et officiellement il quittait le cabinet pour une meilleure place.*Et bien soit.*

"C'est bien pire que la CIA, mais tu brûles."

Il marqua un petit pause pour entretenir un peu le suspens et surtout scruter la réaction de Warren. Il ne voulait pas trop le faire languir.

"Je rentre au service du gouvernement. As-tu entendu parler du bureau des affaires Mutantes? Appelait plus couramment le BAM et bien ils viennent de me recruter, aussi bien pour mes compétences d'avocat, mais surtout pour ma capacité d'annuler le pouvoir des mutants. Je représente un sacré atout pour eux. Après négociation j'ai fini par accepter leur proposition, après tout je suis formé à la base pour du droit criminel."
*Et surtout des petites bourgeoises trop gâté par le papa chéri.* Lucas s'était sacrément monnayé, l'organisation avait dû sortir son chéquier pour le récupérer. Lucas n'avait pas vu s'est exigence à la baisse bien au contraire. Visiblement Warren avait une haute estime de Lucas et il avait surtout une sacré confiance dans ses capacités d'avocat. Ce qui n'étonna guère le beau brun qui savait que dans son milieu professionnel il avait bonne réputation.

"Je pourrais aisément continuer à suivre ton affaire, mais tu dois quand même faire appel à un cabinet pour couvrir la partie entreprise."

Lucas savait qu'il pouvait aisément suivre une affaire comme celle que lui proposait Warren, mais il ne pouvait clairement pas s'engager sur le domaine du droit d'entreprise, surtout que le capital de l'homme d'affaire était important. Dans le discourt, il reconnaissait bien les traits d'un homme d'affaire. Lucas faillit s'étrangler de rire quand Warren lui parla de reprendre l'entreprise familialle de son père. Il se voyait mal les mains dans cambouis toute la journée en train de réparer des moteurs de voitures. Il n'avait rien contre puisque ce job avait permis à la petite famille de vivre, mais bien loin de son confort actuel. Cette perspective ne lui avait jamais traversé l'esprit. Le jeune homme avait rapidement choisi une voix qui pourrait l'élever socialement. Même si effectivement il avait payé un petit garage à son père pour que celui-ci soit son propre chef et n'ai plus besoin de dépendre que qui que ce soit et que l'entreprise s'était vite montré rentable.

"Franchement, je me vois mal reprendre l'affaire de mon père. Il est mécano, je ne partage qu'une passion avec lui celle d'acheter des beaux bolides. Je me vois mal les réparer. Je me rends compte qu'un garage est une affaire rentable puisque ces engins tombent souvent en panne. Je n'ai pas l'âme d'un homme d'affaire."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warren Worthington
X-Men Beta
avatar

Nombre de messages : 281
Age : 30
Autre(s) identité(s) : Angel/ Archangel

Pouvoirs : Vol/ Régénération Cellulaire/ Soin d'autrui (sang curatif)/ Projection de plumes empoisonnées

Age du perso : 29 Ans (en parait 25 grâce à sa Régénération Cellulaire)
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: Raison et sentiment [Pv Angel] Fini   Lun 2 Mai 2011 - 22:18

[HJ: désolée pour certaines réponses inexactes depuis samedi je n'arrête pas de buguer, je n'ai presque plus le net... Là je viens de le retrouver (sans doute pour 10 minutes encore -_-) par miracle après l'avoir eu 30 minutes cette après midi... Donc j'ai fais tous mes posts rp de mémoire par open office... J'ai fais de mon mieux!]

Warren soupira, la faiblesse l'avait reprit en évoquant la femme qui était morte pour ses idéaux, portée malgré elle par un vent de fanatisme. Victime avant d'être coupable, corrompue car trop incorruptible, pas assez flexible comme le roseau. Les ennemis avaient du la pousser dans ses retranchements pour obtenir ce qu'ils voulaient d'elles, refermer le piège de manière plus astucieuse que pour une proie moins acharnée, moins attachée à ses valeurs; ce qui lui aurait donné une chance de sortie, mais là rien... Lucas parlait bien, son flot de paroles professionnelles se mêlant à quelques mots plus doux, plus personnels rendaient le mutant ailé un peu nostalgique. Il acquiesça une fois de plus, donnant son accord pour tout ce que venait de dire l'avocat avant de regarder dehors en mangeant un nouveau sushi. L'ambiance s'était ourlée de confusion où les deux hommes seuls pouvaient espérer se retrouver. Dans ce mélange de retranchement et de rapprochement Lucas et Warren évoluaient plus ou moins bien; l'ange un peu moins bien, il laissait son compagnon mener la danse mais s'en sortait quand même, alternant entre les deux tons. Son regard bleu s'était désormais perdu par-delà les frontières de béton et de vitres propres. Le ciel, encore lui... Son « amant » de toujours, l'aimant qui l'avait attiré depuis le jour où il avait su se maintenir assis. Enfant il lui arrivait souvent de délaisser ses jouets pour regarder les étendues bleutées vêtues de nuages cotonneux. Il disait toujours à sa gouvernante qu'il aimerait voler et c'était ce qui était arrivé au final. Qui l'avait entendu pour le doter d'ailes? Ou alors était-ce le gêne X présent depuis sa naissance qui l'avait poussé à aimer cet endroit solitaire et calme?

Warren était bien en compagnie de Lucas ou des X-Men mais c'était aussi quelqu'un d'esseulé qui s'éloignait du monde très souvent. Pour lui dire de plus simple, il lui suffisait d'un battement d'ailes, n'importe quand... Sa secrétaire avait fini par s'habituer de le voir mettre fin à un entretien qui l'agaçait par l'un de ses envols spectaculaires, il était riche et reconnu, c'était un caprice permis à son niveau. Revenant à Lucas le jeune homme décida finalement qu'il n'avait pas besoin d'être sans compagnie, celle de l'avocat lui plaisait pour l'instant, elle était plus attrayante que le ciel. L'avocat d'ailleurs qui ne garderait pas ce nom bien longtemps puisqu'il intégrait la BAM, un secteur dangereux... Le gratte papier allait donc devenir un genre de super héros du terrain? Pourquoi pas... Warren était un homme d'affaires retranché dans son entreprise apparemment mais il était également X-Man à ses heures perdues et même plus souvent qu'homme d'affaires. Il sourit mais faiblement, démontrant toutefois son inquiétude pour Lucas. Que ce dernier s'assume en utilisant ses dons était parfait, mais n'allait-il pas trop vite en besogne? Ne rajoutant rien sur sa propre personne, jugeant qu'ils avaient trop parlé de ça, Warren s'intéressa à son compagnon.

-Tu vas devoir subir un entrainement physique ardu je suppose... En plus des arts martiaux que tu maîtrises déjà bien.

Archangel sourit, il faisait référence à cette soirée pendant laquelle trois délinquants avaient voulu lui dérober sa voiture. Il était venu l'aider mais avait pu voir que l'avocat se défendait vraiment bien. Cependant il faudrait qu'il s'entraine plus sur ses dons également...

-Lucas, il faudra faire attention... S'il te plait.

Ajouta enfin le mutant d'une voix sobre et grave, adoucie pour cet homme qu'il connaissait depuis peu mais qui était un ami, voir plus à leurs heures perdues. Warren goûta un nouveau sushi, il était intrigué par toute cette affaire. Décidément, cette histoire de la BAM l'intéressait pas mal.

-Pourquoi ne pas avoir cherché à contacter les X-Men-évidemment Lucas ne savait pas qu'il y était mais Angel songeait à le lui révéler, l'avocat le méritait bien après ses propres aveux.- ils sont connus et leur organisation a prouvé son efficacité. Quelle est la différence avec la BAM? Ce sont eut qui sont venus te chercher?

Adoptant définitivement le tutoiement, Warren facilitait les choses. Les émotions puissantes, l'ambiance particulière semblaient avoir achevé de lui montrer la voie. Son coeur ne vacillait plus entre la distance et le rapprochement, tout du moins pas dans l'intimité. Trop osciller entre les deux entrainaient une confusion gênante, ce serait probablement mieux ainsi... Sans compter que le tutoiement soulignaient bien que ses propos n'étaient pas dis à la légère, il espérait en tout cas que sa détermination se sentait et que Lucas ne prendrait pas de risques inconsidérés.

-Ainsi c'est toi maintenant qui va passer tes journées à sauver la veuve et l'orphelin. Intéressant revirement de situation. Qui sait si ce n'est pas toi qui viendra me sauver cette fois le jour où l'on s'en prendra à ma voiture...

Le mutant eut un petit rire amusé. La douleur de la perte de Mary et les attaques sur sa société ne disparaissaient pas mais s'enfouissaient dans son esprit pour plus tard, pour un autre moment de nostalgie qui ne devait pas avoir lieu maintenant. Pour l'instant il faisait à nouveau référence à leur fameuse soirée de rencontre. Lucas était un homme bien selon Warren mais le fait est que de le voir s'engager dans cette mystérieuse organisation l'inquiétait un peu quand même. Il avait confiance en son ami et en sa détermination ainsi qu'en son courage-à tort?- mais ne pouvait s'empêcher comme d'habitude, de couver tous ceux à qui il tenait or il tenait particulièrement à Lucas.

Repiquant dans son assiette, patiemment le X-Man attendit patiemment des réponses qui peut-être en diraient plus long que ne le demandaient ses questions, tout du moins si Lucas était décidé à se montrer généreux et à offrir un éclaircissement autrement qu'au compte-goutte comme cela semblait parfois être le cas entre ces deux là. Comme s'ils se protégeaient ou plutôt vu leur niveau de confiance mutuelle relativement bon, comme s'ils jouaient...

-Mécanicien? Vraiment?! Je n'aurais jamais pensé... Mais c'est une bonne chose aussi. Aucun travail ne doit être dénigré, et puis... je te vois très bien avec ton smoking mettre les mains dans le cambouis...

Nouvelle plaisanterie sur un nouveau sujet. Pourquoi pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Slang
Agent du B.A.M. Alpha
avatar

Nombre de messages : 121
Autre(s) identité(s) : Repeal

Pouvoirs : radiation x et detection des mutants

Age du perso : 31 ans
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Raison et sentiment [Pv Angel] Fini   Ven 6 Mai 2011 - 9:25

Lucas voyait que de temps en temps Warren souffrait d'une étrange mélancolie. L'avocat n'avait pas de formule magique pour la faire disparaître. Il se sentait impuissant face à ce mal étrange. Ce n'était pas la première fois qu'il remarquait cet état chez Warren. Sans nul doute que la tristesse était profonde et qu'avec toute la bonne volonté du monde il n'y arriverait pas à faire oublier tous ses soucis à son ange. Tout ce que souhaitait Lucas c'était de ne pas en être la cause.*J'espère qu'il se sent bien en ma présence.* Lucas savait pertinemment que Warren était un être très difficile à cerner et surtout à emprisonner dans ses filets. C'était sans nul doute pour cela qu'il avait autant de respect pour cet amant et qu'il lui plaisait tant. Lucas fut flatté de voir à quel point l'ange se faisait du souci pour lui. Il est vrai que c'était un changement radical dans sa vie et qu'il avait pesé les pour et les contre. Il n'avait pas pris sa décision sur un coup de tête. Le BAM avait déployé beaucoup de moyen pour l'enrôler dans ses rangs. C'était aussi une opportunité de carrière qui avait été offerte à l'avocat, ses compétences seraient exploitées au mieux. *Si tu savais à quel point ils sont venus me démarcher. * Lucas avait finement négocié. Il était aussi conscient que si le poste ne lui convenait plus, il pourrait clairement reprendre ses billes et sa vie.

"Et bien je vais avoir le droit au même entrainement que les policiers. Je serais dispensé des cours de droit. J'ai surtout un entrainement sportif plus important, des cours de self défense et je me perfectionne dans le maniement d'une arme à feu."*En clair une bonne partie de mes loisirs*

En même temps ce n'était pas si éloigné déjà de son quotidien, puisque Lucas pratiquait déjà un art martial par plaisir et avait aussi un port d'arme. Il était avec sa nature de mutant un candidat idéal pour ce genre de poste. Il avait vite réalisé pourquoi le BAM l'avait recruté et surtout pourquoi il avait fini par accepter ses conditions de salaire.

"Et puis c'est surtout mes capacités de mutant et mes connaissances en droit qui les intéressent."

Lucas espérait ne pas être trop mis non plus sur le terrain, il n'avait pas l'âme d'un héros du quotidien. S'il avait l'espoir de contribuer à aider à son niveau, il n'éprouvait pas de stimulation particulière à se retrouver dans des situations périlleuses. En même temps il avait pendant longtemps essayer de renier indirectement sa nature profonde, en jouant au petit humain. Il était peut-être tant d'être enfin en phase avec lui-même.

"Et bien j'ai longtemps fuit mes semblables. J'avais l'avantage de pouvoir le faire et sans difficulté puisque je suis capable de reconnaître un mutant au premier coup d'oeil."

Il esquissa un petit sourire.*Il a des exceptions auquel je m'attache.*

"Mais je ne peux fuir éternellement. Ce comportement était totalement puéril de ma part je dois l'admettre. Je me suis trop longtemps émergé au près des humains faisant comme si j'étais l'un des leurs. Je me dupais d'une certaine façon. J'ai pris conscience que cela ne servait à rien de renier ce que j'étais, je dois l'accepter. Le BAM part sa neutralité associant humain et mutant correspond à mon idéal. Je respecte profondément le choix de Xavier, mais je n'ai pas spécialement envie de côtoyer au quotidien une équipe uniquement constitué par des mutants. J'aime les organe d'état, je suis par nature un bureaucrate. Pour être honnête, le BAM est venu me trouver. J'ai été un peu septique au début et puis j'ai fini par me dire pourquoi pas."*Je vais aussi être très bien payer pour le faire.*

Lucas savait qu'il n'était pas assez charitable pour se livrer à une action totalement désintéressé. Non il avait besoin d'une bonne compensation et l'argent en faisait partie. Le BAM n'avait pas eu d'autre choix de que lui maintenir son train de vie. Cela avait été l'exigence principale de l'avocat. L'organisation avait cédé, à sa plus grande surprise. Dans l'ensemble Lucas avait parlé pour une fois sans trop dissimuler la vérité, il ne savait pas pourquoi plus qu'il fréquentait Warren plus il sentait ses résistances volaient en éclat. Lui qui en général était un maître de la dissimulation et du faire paraître cela lui paraissait étrange d'être si vrai avec quelqu'un.

"Ta sollicitude me touche." *C'est qu'il tient à moi le bougre.*" Tu sais beaucoup de mutant ont une confiance exagérée dans leur pouvoir, j'aurais au moins l'effet de surprise de les rendre inoffensif. Puis je ne serais pas seul."

Il l'avait vu au plusieurs reprises. C'était là son avantage majeur.

"Je n'ai aucunement la prétention de sauver le monde, après tout j'étais peut-être prédestiné à ce job. Quant à venir te sauver, je t'ai déjà vu à l'oeuvre, je crois que j'ai encore du travail pour arriver à ton niveau."

En tout cas l'atmosphère était détendu. A force de parler Lucas n'avait pratiquement pas mangé. Il décida de remédier à cela en picorant dans ses plats et en engloutissant son bol de riz. La perspective d'avoir les mains dans le moteur d'une voiture ne l'avait jamais réellement attiré.

"J'ai quelques notions de mécanique, ne crois pas que mon père ne m'ai pas mis les mains dans le cambouis, je suis capable de faire une vidange tout seul et de reconnaître les pannes basiques. Ce n'est pas ma tasse de thé, surtout quand je porte un costume, au prix que cela coûte."

Il éclata d'un petit rire, il savait qu'il n'était pas fait pour vivre avec ses mains. Il se rappelait au combien il avait été un garçon gringalet et fragile. Sans l'entêtement de son père il serait sans nul doute toujours une victime.

"Si tu avais eu le choix de ne pas reprendre l'entreprise familiale qu'aurait tu fais?"

Lucas savait au combien il avait été chanceux d'être dans une famille qui l'avait laissé s'épanouir. Il savait au combien ses parents s'étaient durant des années pour lui offrir ses études, mais aussi une vie meilleure.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warren Worthington
X-Men Beta
avatar

Nombre de messages : 281
Age : 30
Autre(s) identité(s) : Angel/ Archangel

Pouvoirs : Vol/ Régénération Cellulaire/ Soin d'autrui (sang curatif)/ Projection de plumes empoisonnées

Age du perso : 29 Ans (en parait 25 grâce à sa Régénération Cellulaire)
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: Raison et sentiment [Pv Angel] Fini   Sam 14 Mai 2011 - 10:42

Warren écoutait attentivement ce que l'avocat lui disait. Il avait du mal à imaginer son compagnon troquer son smoking contre un pistolet, quoique... Les deux pouvaient être combinés; James Bond n'avait-il pas obtenu grâce à cela une classe internationale alors que c'était un simple humain? Enfin, un humain contre des humains aussi car bien que le mutant ne prône pas la supériorité des porteurs du gêne X il fallait reconnaitre que ceux-ci étaient quand même plus forts! Certains étaient juste handicapés, affaiblis par leur modification d'ADN mais beaucoup, par instinct de survie apprenaient à en tirer avantage et à devenir donc, des sortes de surhommes.

* Et si tu rencontres un mutant qui résiste à ton don? Je veux dire, comme une sorte de régénération?*

Puis le jeune homme, après cette pensée lugubre se rappela de la situation et il la trouva si stupide qu'il s'en dégagea d'une bonne gifle mentale. Il n'était pas la femme qui sermonne son mari pour lequel elle est inquiète bon sang! C'était quoi cette perte totale de virilité? C'était débile, tout simplement! Lucas pouvait très bien s'en sortir qui plus est, lui l'avait bien fait alors que dans sa jeunesse il ne pensait pas que son pouvoir -le vol tout simplement- puisse être offensif. En réalité il était un peu à la même enseigne que le brun; son pouvoir lui servait juste à lancer des attaques précises: attaques qu'il avait dû s'entrainer pour maîtriser. Ses ailes le portaient, elles ne l'aidaient pas tellement à combattre et puis Lucas avait beaucoup de volonté, s'il avait choisi cette voie ce n'était sûrement pas au hasard.

-Et toi qui disais que "sauver la veuve et l'orphelin, ce n'est pas ma tasse de thé".

L'Ange se souvenait des paroles de son comparse sur la prudence, le fait qu'il n'aimait pas prendre trop de risques etc, comme ce soir où Warren l'avait emmené voler. Vu la situation, on peut dire que la chose l'amusait beaucoup, en tout cas plus que ne l'inquiétait ce qui le rassurait quant à sa bonne santé mentale. Ça leur ferait une chose de plus en commun! L'homme d'affaires et l'avocat en tenues de superhéros, on aurait tout vu. Quoiqu'il en soit, il était temps d'avouer son appartenance à un groupe comme celui ci et la question de son amant sur ses "voeux" était excellente pour ses aveux.

-Et bien je suppose que... Je me serais entièrement dédié à ce que je fais déjà en partie: travailler avec les X-Men.

Accompagnant son aveu d'un petit sourire, il rit avec son ami lorsque ce dernier évoqua l'image d'un mécanicien travaillant en smoking. C'est sûr que ce serait peu adapté et très coûteux en pressing; et encore, si l'on pouvait sauver l'habit en question car les tâches d'huile marquaient énormément. Le jeune homme était en fait heureux que Lucas dévoile ce côté bagarreur et qu'il veuille aider les autres même si le salaire reversé était également un critère pour lui. Quelque part, on n'acceptait pas ce travail uniquement pour l'argent vu les risques. Le mutant revint à ses sushis quelques instants, en attrapant un avec la fourchette bien sûr avant de redresser la tête. La conversation se déliait, quittant les sphères gênantes ou les allusions ambiguës. Pour lui il n'y en avait plus et voir Lucas comme un ami était plus simple même s'il savait que ce n'était pas exact.

-Si la BAM a eu confiance en tes capacités, c'est qu'elle avait sûrement raison. Un entraînement après manger ça te dirais?

Il pensait cela en tout bien tout honneur bien entendu, ravi d'avoir un autre garçon que celui de la dernière soirée en face; bien que cette "fragilité" lui avait également plu. Maintenant ils avaient autre chose en commun et pourraient travailler ensemble non? Après tout la BAM n'était pas contradictoire avec les X-Men, ce n'était pas comme s'il avait dit faire partie de la confrérie, pas vrai?

-Mon niveau n'est pas si élevé que ça. C'est l'envergure des ailes qui donne cette impression

fit-il modeste et amusé à la fois, faisant référence à la pauvre voiture que l'ossature de ses puissantes ailes avait mis à mal. Le jeune homme en réalité ne pensait pas être un mutant très fort. Résistant avec sa régénération oui et ayant l'avantage de s'être assez entrainé pour se "passer de ses dons" également bien que cela le ferait aussi paniquer de perdre de nouveau ses ailes... Mais quand il voyait Wolverine ou Jean Grey, franchement, il y avait de quoi rester modeste! Même Kurt se battait honorablement voir de manière plus habile que lui avec ses téléportation et son corps si flexible. Warren n'était pas du tout jaloux, chacun ses capacités et désavantages mais en simple constat, non il n'arrivait pas à se trouver très doué.

Quant au pouvoir de son ami, c'était certain, il pouvait faire mouche! Un mutant qui rendait les siens humains, quelle étrange métaphore. Lucas pouvait être des deux camps, celui des porteurs du gêne x ou des autres. Ce serait un atout majeur pour la BAM c'était certain, mais il était également plus qu'évident que son compagnon devait travailler son physique au cas où son pouvoir ne fonctionnerait plus. Attendant sagement de voir la réponse de son ami, Warren reprit son picorage, choisissant avec soin de prendre d'abord les mets qu'il aimait le moins avant de finir par ses préférés. Même pour manger il était pragmatique et méthodique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Slang
Agent du B.A.M. Alpha
avatar

Nombre de messages : 121
Autre(s) identité(s) : Repeal

Pouvoirs : radiation x et detection des mutants

Age du perso : 31 ans
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Raison et sentiment [Pv Angel] Fini   Mer 25 Mai 2011 - 18:15

Le repas se déroulait pour le mieux, Lucas était sous le charme de son bel ange blond qui s'inquiétait de ses nouvelles fonctions.*C'est vraiment chou. Lui qui essayait de cacher son attirance.* Il se souvenait parfaitement de cette première rencontre qui l'avait marqué comme si Warren l'avait gravé au fer rouge.

"Mais c'est toujours le cas."

Dit l'avocat de façon malicieuse, il ne se voyait pas l'âme d'un justicier, ni même d'un héros. Juste un plan de carrière qui venait de s'offrir à lui sur un plateau d'argent.

"Disons mes fonctions changent un peu. Après tout je n'offrirais plus mes services au plus fortuné, mais peut-être plus dans le cadre de la justice. Après je ne suis pas un doux rêveur et je connais bien les limites du système pour l'avoir moi aussi abusé au profit de mes clients. Je verrais bien avec le temps si ce poste me plait ou pas. Je pourrais toujours ouvrir mon propre cabinet si jamais cela ne me correspondait pas."

Lucas n'avait jamais réellement songé à être son propre patron, mais c'était une éventualité qui pouvait s'offrir à lui. Il voulait tout de même profiter à fond de cette expérience et voir ou était ses limites. Puis vient le temps de l'aveux. Ce fut une légère surprise pour l'avocat, il n'avait pas imaginé qu'un homme d'affaire de son importance puisse endosser ce rôle de super héros.

"Et c'est toi qui me dis de faire attention. Il y a longtemps que tu fais partie des X-men? Je comprends maintenant pourquoi tu es venu à mon secoure ce fameux soir."*Et moi qui croyait que c'était le destin, un pur désintéressement, tu parles, je ne suis qu'un sauvetage de plus.*

Il y avait quelques choses qui venaient de le chagriner, il avait cru ce moment unique et il réalisait qu'il n'en était pas totalement le cas.*soit pas stupide, il ne couche pas avec toutes les victimes et c'est bien avec toi déguste ses sushis.* Il chassa rapidement ses idées noires pour se plonger dans les yeux de Warren. *Tiens un corps à corps ne saurait pas pour me déplaire.*

"Pourquoi pas, si tu as besoin de te dégourdir un peu. Tu ne vas pas me faire croire que tu es rouillé."

Il avait vu un peu de quoi était capable l'ange, mais il se demandait quel était son plein potentielle. C'était une bonne façon de le découvrir. Se faisant Lucas mangea un peu histoire de prendre un peu de force avant le futur entrainement. Lucas était conscient que l'ange avait sans nul doute bénéficié d'un entrainement hors pair. Il se doutait que le challenge était de taille, mais l'avocat aimait relever les défis. Puis le fait de prolonger un peu son temps en compagnie de l'ange n'était clairement pas pour lui déplaire. Lucas se doutait que l'homme d'affaire la jouer faussement modeste, mais c'était de bonne guerre. Après tout c'était toujours flatteur de s'entendre dire le contraire.

"Nous verrons cela, si tes ailes te donnent t'en d'envergure je te déplumerais."

Lucas esquissa un petit sourire en coin. *Surtout que j'en ai clairement les moyens.*

"Tu veux allez t'entraîner ou?"

Lucas se demander ou bien son amant d'un soir allait vouloir le traîner. Il savait que l'homme d'affaire était plein de ressource. Lucas se demandait si celui-ci allait le surprendre à son tour.


[Hj: Désolé de t'avoir fait attendre.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warren Worthington
X-Men Beta
avatar

Nombre de messages : 281
Age : 30
Autre(s) identité(s) : Angel/ Archangel

Pouvoirs : Vol/ Régénération Cellulaire/ Soin d'autrui (sang curatif)/ Projection de plumes empoisonnées

Age du perso : 29 Ans (en parait 25 grâce à sa Régénération Cellulaire)
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: Raison et sentiment [Pv Angel] Fini   Ven 27 Mai 2011 - 17:31

-Tu as l'air... déçu?

Warren ne comprenait pas ce qu'il avait dit de mal. Est-ce que Lucas réprouvait l'idéologie de Charles Xavier? Avait-il commis une maladresse? L'avait-il trop couvé en lui demandant de faire attention? Quoiqu'il en soit, parmi tous ces questionnements Angel n'imaginait pas que c'était le fait de ne pas avoir été le produit d'un acte de courage exceptionnel qui mettait Lucas dans cet état. Lequel dura peu de temps heureusement. Ce dernier reprit du poil de la bête -enfin plutôt de la plume dans cette situation Razz-. Ayant apparemment des idées claires sur ce qu'il voulait faire, le mutant annulateur de pouvoirs semblait toujours apte à retomber sur ses pattes; ce qui ravissait Warren. Décidé à lui faire confiance, le jeune homme ne remit plus en cause son entrée à la B.A.M, l'avait-il fait par ailleurs? Non, car cet engagement quoiqu'inquiétant car dangereux était tout à fait honorable. Angel était ravi que Lucas s'intéresse aux autres, et aussi qu'il puisse avoir accès à un entrainement encore meilleur pour se défendre. C'était très important et cette section d'élite était ce qui se faisait de mieux dans le domaine. Bientôt si Lucas tenait le choc, il faudrait se méfier de ses prises redoutables! Surtout les mutants qui ne comptaient que sur leurs dons pour combattre.

Angel savait qu'il devait s'entrainer encore plus à combattre à terre, il avait souvent recours à son pouvoir pour passer au-dessus de ses adversaires, faire quelques acrobaties ou surprendre mais face à Lucas, cela ne lui servirait à rien; il fallait apprendre à se battre comme un humain tout simplement. Jusque là le mutant n'avait guère pensé à ça mais maintenant qu'il avait ce phénomène en face de lui... Enfin, au moins ça lui faisait prendre conscience d'une faille qu'il avait.

Terminant son repas assez rapidement-grâce à sa super fourchette!- Warren paya la note (ne laissant pas le choix à Lucas) puis emmena ce dernier dans un gymnase spacieux mais sobre. Une sorte d'entrepôt qui ne payait pas de mine de prime abord mais qui révélait un aménagement certain quand on l'ouvrait-un peu comme un garage.- Discret; le lieu ne laissait pas penser à un gymnase. C'était une salle entièrement privée que Warren avait fait aménager sans que personne ne le sache afin de s'entrainer calmement. Il y avait plusieurs salles. La première contenait des machines comme des vélos ou pour faire de la musculation, la deuxième deux piscines. Une avec peu de profondeur dans laquelle le mutant s'entrainait, il marchait ou étirait ses muscles dedans; l'autre où il n'avait pas pied n'était pratiquement jamais utilisé car il se noierait. Warren y avait recours avec une lourde chaine qui le retenait. Il s'y plongeait et essayait d'en sortir en jaillissant du liquide pour renforcer ses muscles, et travailler cette situation terrible pour lui; seulement jusqu'à maintenant, rares étaient les moments où il s'en sortait sans appuyer sur la chaine pour être sorti ou sans se traîner dans le fond de l'eau jusqu'à où il avait pied.

Une autre contenait un matelas à eau, et une pharmacie avec des soins en cas de foulure etc et la dernière un matelas posé par terre grand; simple, propre avec des draps neufs mais que l'on trouve partout en grande surface pour les rares fois où il dormait en ces lieux, pareillement, une télé grand écran-sans être immense ou luxueuse- trônait; on pouvait avoir accès aux chaînes câblées car il payait un abonnement même s'il venait rarement ici.

-quand j'avais 16 ans, j'avais commencé à tout aménager moi-même. L'espèce de chambre avec le matelas et la télévision, c'était la première partie. Je voulais un endroit bien à moi, j'avais pas mal de problèmes à l'époque et m'éloigner de mon père avec qui je ne m'entendais pas me faisait du bien. Ensuite j'ai grandi et j'ai continué d'aménager, avec l'aide de professionnels pour les machines bien entendu. Mais la tapisserie c'est moi. Je n'étais vraiment pas doué, je m'en mettais partout mais le résultat est plutôt bon. Aujourd'hui je n'ai plus besoin d'y venir pour me cacher mais je tenais quand même à ce lieu alors je l'ai gardé et maintenu. Dommage qu'il manque des fenêtres.

Souriant, le mutant songeait qu'aujourd'hui cela tombait bien qu'il dispose de ce lieu car l'avocat venant s'entraîner dans sa salle de sport personnelle dans son entreprise ce serait quand même un peu bizarre... Et puis il ne pourrait pas faire entrer son ami dans l'institut comme ça non plus. Bref, cette "folie" d'adolescent mal dans sa peau à l'échelle "fils à papa" ressemblait à une chambre d'ado faite dans un garage pour essayer de se cacher, de préserver son intimité. Aujourd'hui c'était un petit refuge pour Warren bien qu'il préfère son appartement à Manhattan ou celui de New York ou encore Los Angeles. Des adresses non connues par le public ou ses employés les plus simples. Il n'empêche que question souvenirs, cet endroit était le plus porteur d'émotions. La tapisserie bien faite mais loin d'être parfaite néanmoins, d'un jaune et blanc lumineux prouvaient cela, tout comme les cadres représentant des paysages, bien souvent la mer ou le soleil couchant voir des nuages dans les cieux. Tout ça c'était l'aménagement d'un ado organisé, mature mais mal dans sa tête qui cherchait l'évasion.

-C'est là que je me disais qu'un jour, malgré ce que les médecins de mon père disaient-j'ai compris plus tard qu'il le leur demandait- je pourrais voler. J'ai accepté trois opérations pour lui, les trois ont failli me tuer mais il voulait continuer pour en finir avec "ça"... Peu importe si ma vie était en danger, c'était comme si être mutant revenait à être un grand malade. Le jour où mon père est mort, je ne lui ai pas pardonné ces longues années sans rien, sans lui ni nous. Je ne suis pas si angélique que ça finalement.

Souriant gentiment, le mutant se demandait dans le même temps pourquoi il racontait tout ça à son amant quand aucune de ses copines n'avait été au courant, même ses relations les plus sérieuses. Ceux de l'institut, même ses plus proches amis ignoraient tout également. Ils ignoraient qu'adolescent, pour rêver en paix à son envol, il s'était cloîtré dans un garage sous terrain...

-Bon allez, on s'y met?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Slang
Agent du B.A.M. Alpha
avatar

Nombre de messages : 121
Autre(s) identité(s) : Repeal

Pouvoirs : radiation x et detection des mutants

Age du perso : 31 ans
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Raison et sentiment [Pv Angel] Fini   Sam 4 Juin 2011 - 15:55

Lucas fut surpris d'avoir laissé transparaître tant d'émotion, lui qui avait l'habitude de mettre un masque en toutes circonstances. Il se laissait aller avec l'ange, peut être un peu trop à son gout. *Attention, c'est lui qui a les ailes, mais c'est toi qui va te brûler.*Il se devait de passer à autre chose. Il avait conscience que sa jalousie était puéril et ne reposait sur rien. Ce n'était pas vraiment de la déception à proprement parlé. Il n'avait effectivement pas envisagé que Warren était l'un de ses héros du quotidien qui faisait la une du journal télévisé. Cela ne changeait en rien à l'affection qu'éprouvait le jeune avocat pour l'homme d'affaire.

"Non, je t'assure, surpris sans doute. Il faut croire que tu as besoin de plus de distractions que tes affaires. Tu pimentes ta vie en jouant les sauveurs du monde. C'est tout aussi risqué que le BAM du coup." *Il arrive toujours à me surprendre là ou je ne m'y attends pas.*

C'était bien ce qui lui plaisait chez l'ange, l'élément de surprise. Lucas était partiellement fasciné par cet homme multi-facette. Lucas finit son repas tranquillement, il n'avait pas prévu que son amant d'un soir le traînerai si rapidement sur les tatamis. Lucas se fit un honneur de payer la note avant de prendre la route.
Quand il arriva dans le gymnase Lucas eut le droit à un tour du propriétaire. Cela l'amusait un peu de venir dans ce sanctuaire. *A cette âge je tapissais seulement ma chambre de poster.* Lucas avait eu une adolescence presque normale hormis le faite de sa mutation. Il ne connaissait le luxe d'une vie fastueuse que depuis quelques années. Il savait qu'il était loin de rivaliser à ce niveau avec Warren. Si l'avocat aimait l'argent, il savait qu'il ne faisait pas le bonheur. Il en avait suffisamment pour vivre largement et entretenir son train de vie. C'était là tout ce qui lui importait, il ne jalousait donc pas de Warren de ce coté- là. Il voyait aussi une grande différence entre lui et l'ange. Lucas avait grimpé l'échelle sociale par lui seul, Warren était quand même né avec une cuillère en argent de la bouche. Même si au dire du jeune homme cette dernière avait bien souvent eu un gout amer.

"Pas mal."

Dit tout simplement Lucas ne voulant pas s'émerveiller d'avantage, comme s'il se le refusait.

"Au moins on n'aura pas à subir le regard extérieur."

il eut un petit sourire au coin pensant à des choses assez malsaine sans vouloir et ne voulant pas faire trop de sous entendu. Lucas en écoutant le récit de jeunesse s'approcha de Warren. Il ressentait une profonde tristesse pour ce qu'il avait subi par le passé. Il ne pouvait pas se mettre à sa place, n'ayant jamais eu à souffrir de la part de ses parents. Cependant il compatissais à sa souffrance et il aurait souhaité pour une obscure raison pour le protégé de tout mal.

"Mon pauvre."*Comment des parents peuvent ils se montrer si dur avec leur chair.*

Il éprouvait même un sentiment de colère vis-à-vis de son père si borné. Il l'enlaça tendrement dans une douce étreinte, comme si cela aurait pu apaiser tout le mal qui lui avait été fait par le passé. Essayant ainsi de le réconforter par ses bras si chaleureux.

"Il n'a pas su voir le don extraordinaire que la génétique t'a donné. Il a de quoi être fier de toi. Tu accomplis tant de choses."

Lucas lui esquissa un doux sourire et passa sa main sur la joue de son tendre blond. Avant de prendre conscience du pourquoi ce dernier l'avait traîné dans ce lieu.

"Je ne crois pas avoir la tenue adéquate. On peut se la faire à la version grecque, en tenue d'Adam, mais là c'est à tes risques et périls."*Quoi que cela ne me générais pas bien au contraire, mais te connaissant je suis sûr que tu as déjà tout pensée.*

Il le dévora un instant des yeux se doutant que Warren allait rapidement lui proposer une solution. Il se voyait mal combattre dans son costume cravate, mais si effectivement c'était une chose envisageable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warren Worthington
X-Men Beta
avatar

Nombre de messages : 281
Age : 30
Autre(s) identité(s) : Angel/ Archangel

Pouvoirs : Vol/ Régénération Cellulaire/ Soin d'autrui (sang curatif)/ Projection de plumes empoisonnées

Age du perso : 29 Ans (en parait 25 grâce à sa Régénération Cellulaire)
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: Raison et sentiment [Pv Angel] Fini   Dim 5 Juin 2011 - 0:08

S'il se sentit gêné par les paroles de Lucas concernant leur "protection" face aux regards des autres accompagné d'un geste langoureux, le mutant ailé ne se dégagea pas pour autant. Une fois de plus la tristesse l'avait submergé, montrant plus que son côté homme d'affaires ou de sauveur du monde comme l'avait dit lui même l'avocat. Ce dernier était le seul à l'avoir vu se laisser aller, l'unique à l'entendre se confier, vraiment il n'avait pas à s'inquiéter sur l'exception de leur relation. Warren fut de nouveau "consolé" par l'homme qui semblait compatir à son malheur passé, et une fois de plus l'ange eut honte de se montrer si mauviette. A croire que c'était lui l'hétéro de service qui jouait la femme dans leur étrange couple... Pitoyable!

-C'est du passé. J'ai eu de la chance pour d'autres choses... Et c'est quoi ça? Une prise de lutte sournoise?

L'humour... Pour essayer de désencombrer le terrain. La sollicitude de Lucas le touchait mais lui faisait honte également... Quel stupide gosse il était, il se donnait l'impression d'être un gamin de 15 ans qui pleure sur son sort alors qu'il avait finalement la chance d'être là, ici, et maintenant vivant et bien vivant et de faire ce qu'il voulait à peu près... Surtout qu'il était bien accompagné présentement. Enfin... Le contact physique était la seconde chose qui le rendait confus

-Des menaces?! Tu vas t'habiller ne t'en fais pas, et plus vite que ça!

Pourtant la force lui manqua toutefois pour se détacher de son amant, il fallut que ce soit Lucas qui se retire, ce qui arrangea Warren qui en profita pour reprendre sa superbe et le jauger d'un oeil se voulant sévère lors de ses évocations douteuses de combat en tenue d'Adam. Retournant dans la petite chambre, il ne contint pas son sourire lorsque le mutant annulateur de pouvoirs avait déclaré que cet endroit n'était "pas mal". C'est vrai que le tout donnait une impression de richesse mais en s'attardant sur les détails on remarquait la sobriété plutôt; à commencer par la peinture, correcte mais faite de la main d'une personne inexpérimentée, laissant deviner que c'était Warren qui avait travaillé; tentant de donner à cet endroit le plus de personnalité possible... Bien qu'ayant les moyens le mutant ne s'était pas non plus privé pour la piscine; ça aurait été stupide. Dénichant une sorte de pantalon élastice il le tendit à Lucas après avoir farfouillé longtemps dans une armoire simple elle aussi; le genre de chose que l'on trouvait dans le magasin de bricolage du coin. Le pantalon lui était bien coupé mais sobre également.

-Tiens, il était trop grand pour moi à l'époque, ça devrait t'aller. Pour le haut désolé, c'est troué dans le dos alors je doute que ça ne te soit très utile...

Warren se changea, il était étrangement pudique comme si Lucas n'était pas encore conquis; il se déshabilla après avoir refermé la porte; se faisant l'effet d'être l'une de ses conquêtes après l'amour qui se cachait alors que Warren avait justement bien eu l'occasion de découvrir tous ses secrets avant. Finalement il les comprenait... C'était comme si Lucas n'avait pas vraiment été sien, comme s'il n'était pas encore conquis et que tout restait à faire. Surtout que vu le contexte, la chose restait difficile à avaler. Ponctuellement sous le coup de l'excitation, encouragé et/ou désireux il pouvait se montrer plus incisif voir "coquin" avec Lucas comme dans le bureau avant de partir manger quand il lui avait dérobé un baiser... Mais autrement il était encore mal à l'aise avec leur relation; même là à l'abri des regards, heureusement l'avocat l'avait saisi, mais pour combien de temps encore accepterait-il ce "secret"?

Le jeune homme sortit de la chambre, il avait bien entendu des habits à sa taille puisqu'il revenait parfois ici, un jean enlaçait sa taille accompagné d'un tee-shirt gris troué dans le dos et d'une belle veste noire ouverte bien coupée qui allait jusqu'à ses fesses qu'il avait fallu malheureusement se résigner à abîmer aussi pour laisser passer ses ailes. Il jeta alors un tee-shirt à Lucas, ignorant si ce dernier allait le prendre.

-J'ai trouvé un tee-shirt qui a échappé au massacre finalement... Le pantalon te vas?

Demanda-t-il sceptique en espérant que ce serait le cas; sans quoi il serait bon pour retourner là-bas. A l'époque le jeune homme l'avait acheté sans prêter attention, et le jogging était deux fois trop grand! Sinon il restait encore sa tenue de rechange d'adulte...

-j'ai un autre jean sinon mais c'est plus serré, moins adaptable, m'enfin on peut toujours essayer... Tu veux commencer par quoi sinon?

S'habiller était déjà un exercice en soi remarque! Tout était improvisé. Warren leva ses yeux bleus vers le mutant pour voir enfin s'il s'était changé et avait réussi à passer le pantalon ou pas, et s'il allait mettre le fameux tee-shirt que son compagnon venait de lui dégoter.

-Quelles sont les règles? On n'utilise pas nos dons ou on s'en sert?

Perdre ses ailes était une perspective très angoissante mais ce serait une bonne chose que d'y faire face au moins une fois et/ ou de s'entrainer comme un humain au cas où si un mutant annulateur de dons comme Lucas se battait contre lui un jour. Avoir l'avocat comme allié lui permettait de voir ses failles et tenter de les combler avec plus de douceur que directement sur le terrain et moins dangereux aussi.


[HJ: je te laisse choisir si il enfile la tenue -pantalon et tee-shirt^^ ou que un des deux voir joue les rebelles en ne mettant rien Razz ou s'il demande le pantalon adulte ou pas de Warren. Et s'il me le jogging ou le jean (si c'est le cas, considère que mon perso va te le chercher et te le donne) si ça lui va ou pas, et décrire...^^ tu peux aussi commencer les exercices^^ tu n'as qu'à dire que tu veux faire "ça" et Warren acceptera, parce que là désolé, mon post ne fait pas vraiment avancer la chose :/ Bref, tu es totalement libre, je te fais entièrement confiance! Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Slang
Agent du B.A.M. Alpha
avatar

Nombre de messages : 121
Autre(s) identité(s) : Repeal

Pouvoirs : radiation x et detection des mutants

Age du perso : 31 ans
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Re: Raison et sentiment [Pv Angel] Fini   Dim 5 Juin 2011 - 10:36

Lucas s'amusa clairement de la proposition plus qu'indécente qu'il avait fait à l'ange. Il retrouva rapidement les attitudes de vierge effarouché de ce dernier qui semblait presque gêné par la situation.* Tu oublies, tu m'as déjà vu nu et qu'on a fait bien pire.* Lucas savait qu'il ne devait pas brusquer les choses ou les rendre plus compliquer pour Warren. Il le dégagea donc de son étreinte le laissant allait chercher une tenue plus adéquate. Rapidement l'ange revient avec un haut troué et un vieux pantalon. Lucas resta de glace devant les vêtements qu'on venait de lui apporter. *C'est quoi cette vieille pelure.* Lucas n'était pas une fine bouche, mais il avait espéré une tenue un peu plus correcte de la part de Warren. Il préféra ne pas faire de commentaire, sinon il aurait été clairement désobligeant. Il n'était pas au bout de ses surprises, puisque Warren s'enferma pour se changer. Lucas resta méduser un instant devant cette porte close. *Bah de mieux en mieux.*
Il contempla ce qu'il considérait être des loques avant de se résigner. *Je l'aurais vu hier j'avais encore mon sac de sport dans le coffre de ma voiture, enfin bon je ne vais pas bousiller un costard, mais quand même.*Il fit par se faire une raison et décida donc de passer les vêtements qu'on venait de lui donner. Il plia son costume avec soin et enfila donc le pantalon qui ne lui allait pas trop mal, peut être peu court. Il décida de ne pas passer le tee-shirt, il trouvait cela inutile. Quand Warren fit son apparition lui vêtu dans un tenu correcte il lui apporta un nouveau haut.

"Oui ça ira."

Il ne voulait pas polémiquer pour une histoire de fringue, il avait essayé d'avoir une voix neutre. Il prit cependant le haut que lui avait ramené Warren et l'enfila. Ce dernier lui allait assez bien du coup. Puis il se dirigea vers le tatami. Il salua comme le faisait les combattants avant de mettre les pieds sur le tapis.

"Pour les règles, tous les coups sont permis. Après tout nous avons ou allons devoir combattre des mutants. Autant utiliser ce que la nature nous a offert."

Lucas était conscient que dans un futur proche il allait devoir affronter des mutants, il préférait si préparer maintenant dans un entrainement avec Warren. Il fit quelques mouvements pour échauffer ses muscles. Quand il se sentit prêt il fit quelques mouvement de kata histoire de se mettre en condition. Quand son corps fut prêt, il se retourna vers son adversaire. Il le salua. Puis il lui fit un petit signe d'approcher, le fixant du regard. Sans rechigner Warren s'exécuta. Sans suivant des coups de poings, que l'un et l'autre parait. Après plusieurs minutes à ne pas pouvoir se départager dans ce corps à corps. Soudain Lucas essaya une prise, pour aller faire voltiger son partenaire au sol, mais il dut y renoncer n'arrivant pas saisir le blondinet correctement à cause des ailes qui venaient le gêner. Se faisant et comme il avait raté sa prise Warren réussit sans difficulté à envoyer Lucas au sol.
*Et bah c'est qu'il est coriace.* Lucas se releva d'un bond. Il fonça sur l'ange sur le coté, mais il reçut un pleine figure un coup d'aile dans la figure qui le sonna un peu. Warren en profita pour lui envoyer coup pied dans les fesses et lucas tomba à genoux. En évalua la distance, Lucas déclencha une balayette qui fit basculer l'ange au sol. L'avocat se précipita sur Warren qui était entrain de se relever pour lui envoyer un coup de pied dans le torse, mais il ne parvient pas à le toucher ce dernier ayant prévu le coup et l'ange s'était envolé. Lucas commençait à pester, son ego venait d'en prendre un coup. Il n'aimait pas que l'ange puisse trop avoir le dessus sur lui. Il n'eut pas le temps de trop y réfléchir, car pendant ce temps Warren avait déjà piqué en descendant et il poussa Lucas. L'avocat se retrouva le ventre à terre. Il n'avait clairement pas le dessus. Il eut à peine le temps de se retournait que Warren tout en battant des ailes lui assigner quelques coups. Il n'y avait pas de doute que l'ange était grandement entraîné aux exercices de combat. Lucas n'était qu'un karatéka pas trop mal, mais bien loin d'être rodé au combat. Le fait que Warren lui paraissait insaisissable le déconcerté énormément. L'ange profita de la situation pour commencer à donner quelques coups à Lucas qui avait bien du mal à les parer sur le dos. Lucas finit par reprendre son calme, malgré le déluge de coup contrôlé de Warren. *On va voir si tu fais autant le malin sans tes ailes.* Lucas l'avait mauvaise de ne pas arriver à reprendre le dessus. Il se devait d'agir vite et bien. Le beau ténébreux utilisa son pouvoir sur l'ange. Aussitôt son corps se mit à irradier d'une couleur violette, la radiation X pénétrant le corps de l'ange de part à en part. Les effets allaient se faire ressentir d'une seconde à l'autre.

[Hj: J'espère que ce début d'action te convient, du coup on inverse les rôles tu peux comme cela décrire ce que warren va ressentir sous l'effet du pouvoir de Lucas. Même règle que pour moi je te laisse maître de Lucas pour continuer l'entrainement ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Raison et sentiment [Pv Angel] Fini   

Revenir en haut Aller en bas
 
Raison et sentiment [Pv Angel] Fini
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men, le jeu de Rôle :: New-York et Autres Lieux :: New York :: Les Buildings-
Sauter vers: