AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le retour du rat (PV Vermine)

Aller en bas 
AuteurMessage
Neko
Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 28
Autre(s) identité(s) : Maëlys Duval

Pouvoirs : Hybride chat

Age du perso : 20 ans
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Le retour du rat (PV Vermine)   Dim 19 Juin 2011 - 9:01

Neko n'en revenait pas. Elle n'en revenait pas, elle n'en revenait pas, elle n'en revenait toujours pas. Ce matin, elle était en train de se préparer un bon petit déjeuner dans la cuisine de l'institut. Alors qu'elle se versait un verre de jus d'orange, un autre élève avait pris la télécommande de l'écran plat de la cuisine, interrompant le top 50 des clips de J-music que regardait Maëlys pour mettre les infos. Au début, la fille-chatte avait râlé, puis son attention avait été toute captivée par une annonce.

"...les deux dangereux criminels mutants arrêtés il y a deux mois suite à l'attaque du bâtiment des archives municipales se sont évadés hier du quartier haute sécurité du BAM. Voici leurs portraits, il s'agit des terroristes Ernest Lenoir et Léo Duval. Ils sont très dangereux, si vous les voyez n'essayez pas d'intervenir mais prévenez le commissariat le plus proche. Le directeur du BAM n'a souhaité faire aucune déclaration..."

Lorsqu'elle avait réussi à décoller son regard de l'écran, Neko s'était rendue compte qu'elle avait vidé la brique de jus d'orange sur la table et que ça avait dégouliné jusque par terre. En nettoyant, elle réfléchit et tâcha de mettre un peu d'ordre dans les information qu'elle venait de recevoir. Vermine et Léo s'étaient évadés. Ils avaient actuellement la police et la CIA au cul, leurs portraits étaient placardés partout, et ils n'avaient nulle-part où aller. Logiquement, ils allaient essayer de la seule personne de confiance qu'ils connaissaient dans ce pays : elle. Or, tant qu'elle demeurait à l'institut c'était impossible. Non, il fallait que ce soit elle qui aille à leur rencontre. Mais comment les retrouver ? Elle n'avait aucun moyen de communiquer avec ses deux taulards préférés.
Elle se prépara un sac à dos avec quelques affaires et partit à l'aventure. Pendant toute la journée elle fit le tour des endroits qu'elle avait fréquentés avec Vermine et les rares fois où elle avait vu Léo. Enfin, à la nuit tombée, elle alla se poser sur une pelouse de Central park. Aucun signe depuis le début de la journée. Elle s'était peut-être emballée un peu vite, mais elle avait tellement envie de revoir son frère et son petit ami. S'ils devaient se refaire piquer et retourner en taule, elle voulait au moins les voir avant.


Dernière édition par Neko le Dim 19 Juin 2011 - 18:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Lenoir
Apprenti(e) de la Confrérie Expérimenté(e) Epsilon
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 33
Autre(s) identité(s) : Prince Crapule / Vermine

Pouvoirs : Altérium / hybride rat

Age du perso : 13 ans
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: Le retour du rat (PV Vermine)   Dim 19 Juin 2011 - 10:04

-Léo avait raison. Tu n’es pas du genre à rester en sécurité à l’Institut. Tu te rends compte que c’est dangereux pour toi ?

La voix était venue de derrière Neko. Elle était proche et presque sévère. Sans doute la fille-chatte en fut-elle surprise. Ernest, dissimulé dans les buissons, était invisible au regard. De plus, le vent jouant en sa faveur, son odeur ne pouvait le trahir. Le hasard avait voulu que sa bien-aimée vienne s’assoir pratiquement devant lui. Il n’avait eu qu’à s’approcher avec d’infinies précautions afin d’éviter de faire du bruis. Avant de prendre la parole, il s’était au préalable assuré que personne d’autre ne se trouvait dans les parages. A présent, il sortit la tête des buissons, juste ça, pas d’avantage.

La liberté coûtait cher quand on était fugitif. Ernest devait se méfier de tout et tout le monde. Il n’y avait pas que la police ou le BAM qui le menaçait. Il y avait également les Confréristes. Il n’était pas retourné auprès de Magnéto, pas encore tout du moins car il hésitait. C’état éprouvant d’être sans cesse sur ses gardes. Même en cet instant, l’enfant-rat ne s’autorisait pas de mettre de coté sa vigilance. Maëlys était juste là, à porté de main. Il avait envie de la toucher comme pour se prouver qu’il ne rêvait pas. En deux mois, il n’avait put que lui parler lors de trop courtes visites. Mais il ne fit rien, il ne tenta rien. Il ne s’assit même pas à côté d’elle.


-Si tu veux parler, c’est plus sûr par là.

Les buissons, plutôt épais, formaient une sorte d’anneau autour d’un modeste espace herbeux. C’était un sanctuaire de fortune idéal pour deux personnes. Déjà Vermine disparaissait dans les feuillages. Il ressortit de l’autre côté, dans ce fameux espace à l’abri de tous les regards. Là, il s’assit enfin. Vêtu simplement d’un jean et d’un t-shirt, plutôt négligé, plutôt sal, on pouvait aisément deviner qu’il ne vivait pas des moments faciles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neko
Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 28
Autre(s) identité(s) : Maëlys Duval

Pouvoirs : Hybride chat

Age du perso : 20 ans
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Le retour du rat (PV Vermine)   Dim 19 Juin 2011 - 19:43

-Si tu veux parler, c’est plus sûr par là.

Neko hocha la tête gravement. Elle se leva et suivit Vermine dans les fourrés. En effet, l'endroit était assez isolé pour pouvoir se rencontrer secrètement. Alors, incapable de tenir plus longtemps, elle balança son sac par terre et se jeta sur Vermine, un grand sourire illuminant son visage. Elle attrapa l'enfant-rat par les aisselles, le souleva et le blottit contre sa poitrine (du moins, contre le soutien-gorge qu'elle avait rembourré de papier hygiénique). Les flics et les agents secrets pouvaient aller se faire voir, tous les américains pouvaient aller se faire voir, la seule chose qui avait de l'importance sur le moment, c'était que Maëlys avait enfin retrouvé l'amour de sa vie.

-Tu m'as tellement manqué. Je n'aurais pas pu tenir 60 ans sans le contact de ta fourrure.

Elle était tellement heureuse...mais il était hors de question de se mettre à pleurer et à sortir les violons, aussi fit-elle une pause pour répondre aux accusations de Vermine.

-Non, je ne suis définitivement pas du genre à rester en sécurité. J'en ai marre qu'on me traite comme une poupée en porcelaine. J'ai l'impression d'être une potiche inutile. Léo m'a déjà surprotégée toute ma vie, tu ne vas pas t'y mettre aussi... Il va bien ? Il est avec toi ?

Elle voyait bien l'un des fugitifs, mais pas l'autre. Fallait-il y voir un mauvais signe ? Non, si Léo avait été repiqué on en aurait parlé aux infos. Mais en même temps, Maëlys n'avait pas écouté les nouvelles depuis ce matin.

-Enfin. J'étais sûre que je te trouverais dans un endroit pareil. Je suis là pour t'aider. Mais...quelle idée de vous évader comme ça. J'aurais trouvé le moyen de vous faire sortir légalement, le professeur Xavier m'y aurait aidée.


Elle reposa Vermine et ouvrit son petit sac à dos. Elle en sortit une poignée de barres chocolatée et une canette de coca qu'elle tendit à l'enfant-rat.

-Tiens, je me suis dis que tu aurais faim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Lenoir
Apprenti(e) de la Confrérie Expérimenté(e) Epsilon
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 33
Autre(s) identité(s) : Prince Crapule / Vermine

Pouvoirs : Altérium / hybride rat

Age du perso : 13 ans
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: Le retour du rat (PV Vermine)   Lun 20 Juin 2011 - 7:31

Cela faisait toujours un peu bizarre à Ernest de faire l’objet d’une quelconque tendresse. La féline était bien la seule personne dans son entourage à se comporter ainsi avec lui. Elle devait vraiment l’aimer pour ne pas avoir été découragé par la triste vérité, celle qu’il était une ordure pratiquement de la pire espace. Meurtre, terrorisme, trahison, nombreuses et impardonnables étaient ses fautes. La lourde peine à laquelle il avait été condamné était certainement justifiée. L’amour est aveugle, ne dit-on pas ? Et c’était très bien ainsi car oui, en cet instant, Vermine commençait déjà à mieux se sentir. La présence de Neko lui faisait un bien fou. Deux mois qu’il avait attendu ce moment.

-Ouais, 60 ans, ça aurait été long, dit-il de retour au sol.

Il prit la barre chocolatée et la canette. Coinçant la première sous son bras, il ouvrit la seconde avant d’en boire quelques gorgées. D’un revers de manche, il s’essuya la bouche et remercia ensuite. Puis il poursuivit.


-Cette évasion n’en était pas vraiment une, vois-tu. C’était plutôt un enlèvement. C’est Morgane Ray qui a fait le coup. Léo a dut de parler d’elle. C’est cette femme qui nous a attaqués dans les égouts avec ses sbires au moment de l’opération sur les archives. Et bien, elle voulait visiblement s’emparer de nous et n’avait pas envie d’attendre des dizaines d’années pour ça. Bref, le résultat est le même : on est libre.

Il marqua une petite pause pendant laquelle il but à nouveau du coca. Il avait plus soif que faim. La barre, il la dévorerait plus tard.

-Aux dernières nouvelles, Léo va bien. Il n’est pas avec moi, on s’est séparé par sécurité. Si tu veux, je pourrais t’aider à lui parler mais faut faire gaffe. Le BAM sait quelles relations tu entretiens avec nous. Il doit déjà avoir les yeux rivés sur toi. Je pense que tu comprends ce que ça implique. De nous deux, celui qui prend le plus de risque en ce moment, c’est moi. Imagine qu’on t’ait suivi ? De toute façon, ce serait déjà trop tard.

Déjà qu’Ernest ne faisait pas son âge avant d’aller en prison, il paraissait avoir encore vieillit. Son corps entrait dans l’adolescence, son esprit paraissait en être sorti. Il avait fait une tentative de suicide, il avait appris la mort de son père, il s’était fait à l’idée de passer la majorité de son existence entre quatre murs… déjà qu’il avait souffert par le passé, cette expérience l’avait beaucoup éprouvé. On le sentait à sa voix, à son regard, à ses manières. Il n’avait plus cette fierté qui le caractérisait tant, il paraissait à la place avoir beaucoup plus les pieds sur terre. Il était heureux et pourtant, on le sentait morose. Il allait encore lui falloir un peu de temps pour se dérider.

-Tu n’aurais rien put faire pour nous sortir de prison. Trop de choses nous sont reprochées. Par contre, maintenant, tu peux faire quelque chose pour moi. Plaide ma cause auprès du professeur Xavier. Il faut qu’il m’autorise à retourner à l’Institut. C’est peut-être ma dernière chance pour retrouver un peu de… normal… dans ma vie.

L’enfant-rat termina sa canette et se détourna de la demoiselle chatte. Son regard se perdit dans le ciel crépusculaire. Les dernières lueurs du jour était en train de mourir. Il garda le silence pendant quelques secondes avant de reprendre.

-La logique aurait voulu que je retourne à la Confrérie Neko. Ne pas le faire est un risque supplémentaire pour moi. Mais tu veux temps que je la quitte. Et puis j’ai promis, de ne jamais te laisser. J’en ai assez de jouer les méchants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neko
Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 28
Autre(s) identité(s) : Maëlys Duval

Pouvoirs : Hybride chat

Age du perso : 20 ans
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Le retour du rat (PV Vermine)   Lun 20 Juin 2011 - 18:04

-Cette évasion n’en était pas vraiment une, vois-tu. C’était plutôt un enlèvement. C’est Morgane Ray qui a fait le coup. Léo a dut de parler d’elle. C’est cette femme qui nous a attaqués dans les égouts avec ses sbires au moment de l’opération sur les archives. Et bien, elle voulait visiblement s’emparer de nous et n’avait pas envie d’attendre des dizaines d’années pour ça. Bref, le résultat est le même : on est libre. Aux dernières nouvelles, Léo va bien. Il n’est pas avec moi, on s’est séparé par sécurité. Si tu veux, je pourrais t’aider à lui parler mais faut faire gaffe. Le BAM sait quelles relations tu entretiens avec nous. Il doit déjà avoir les yeux rivés sur toi. Je pense que tu comprends ce que ça implique. De nous deux, celui qui prend le plus de risque en ce moment, c’est moi. Imagine qu’on t’ait suivi ? De toute façon, ce serait déjà trop tard.
-Ouais... Léo n'a jamais voulu me parler de ce que vous foutiez à deux. Mais après votre capture, une sorte d'ex-GI spécialiste des ordinateurs est passé me voir et m'a raconté ce qu'il s'était passé. Il disait être un ami de Léo, mais d'après ce que je sais il n'a pas beaucoup d'amis américains. Il s'appelait Smith...comme la moitié des américains. Mais en fait, elle vous voulait quoi cette sorcière ?

Neko était folle de joie d'avoir retrouvé son amoureux. Mais elle était aussi contrie. Elle était triste de voir le coup de vieux qu'avait pris Vermine, les stigmates des souffrances qu'il avait enduré étaient aisément perceptible pour quelqu'un d'aussi empathique que la fille-chatte. Elle espérait de tout cœur qu'il finirait par retrouver son insouciance passée. Le seul point positif était que le masque de caïd avait disparu, mettant Ernest plus à nu.
Elle était aussi surtout furieuse contre Morgane, à cause de qui il avait tellement souffert. Elle ne connaissait pas cette dame, elle ne l'avait jamais rencontrée, mais elle lui en voulait déjà à mort. Si jamais elle la rencontrait, elle lui ferait passer un sale quart d'heure.

-Tu n’aurais rien put faire pour nous sortir de prison. Trop de choses nous sont reprochées. Par contre, maintenant, tu peux faire quelque chose pour moi. Plaide ma cause auprès du professeur Xavier. Il faut qu’il m’autorise à retourner à l’Institut. C’est peut-être ma dernière chance pour retrouver un peu de… normal… dans ma vie.

Le cœur de Maëlys fit un bond dans sa poitrine. La seule chose qui jusque-là se dressait entre eux était l'appartenance de Vermine à la Confrérie, et son refus de venir rejoindre Neko à l'Institut où il serait entre de meilleures mains. Enfin, l'enfant-rat proposait de sauter le pas.

-T'es...t'es sérieux ?


Elle se mit à genoux pour le serrer de nouveau dans ses bras.

-La logique aurait voulu que je retourne à la Confrérie Neko. Ne pas le faire est un risque supplémentaire pour moi. Mais tu veux temps que je la quitte. Et puis j’ai promis, de ne jamais te laisser. J’en ai assez de jouer les méchants.
-Je ne sais pas si Xavier pourra te protéger contre le BAM. Est-ce qu'ils ne risquent pas de l'obliger à te livrer à eux ? Enfin peu importe ! Je t'aiderais comme je pourrais. Il faudra d'abord que je m'améliore pour réussir à le convaincre. Je n'ai pas vraiment été une élève modèle depuis que je suis à l'Institut. Si je veux que le professeur m'accorde une faveur comme celle-là, il faudra sans doute que je fasse des efforts. Tout ira mieux quand tu seras avec moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Lenoir
Apprenti(e) de la Confrérie Expérimenté(e) Epsilon
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 33
Autre(s) identité(s) : Prince Crapule / Vermine

Pouvoirs : Altérium / hybride rat

Age du perso : 13 ans
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: Le retour du rat (PV Vermine)   Jeu 23 Juin 2011 - 12:28

HRP : vraiment désolé pour le délai ! J’avais zapé ta réponse !

-Ce que veut Morgane Ray ? Je ne sais pas, je ne peux que supposer. Jusqu’à peu, mon origine sociale d’exception pouvait être une raison. Mais j’ai été déshérité. Je ne suis plus le fils d’un des hommes les plus riches au monde. Je suis presque un orphelin sans patrimoine. Ma mère a disparu depuis tant de temps que je me demande si elle vit encore.

Ernest se laissait faire par Neko. Mais en retour, il n’agissait pas. Il était loin le temps où, dans la chambre de la jeune féline, il cachait à peine son envie de sexe. Là, c’était tout le contraire. Pas un geste osé, pas même l’esquisse d’une tendresse. Il avait pourtant si envie de s’abandonner à sa bien aimée. Mais on le sentait ailleurs. Les sens en alerte, il guettait. La peur d’être repris lui collait à l’estomac. La prison, ce n’était drôle que dans les histoires. Il parlait bas, il parlait posément.

-Alors Morgane doit vouloir l’Altérium. C’est ce que mon organisme produit à cause de mon gène X. Je sais, grâce aux expériences que j’ai menées et subies, que l’Altérium permet beaucoup de choses. Son potentiel peut attirer les terroristes et les savants fous. A croire que j’ai le gène X du cobaye…

Il eut un rire blasé. Pourquoi avait-il fallut que son don ne puisse s’épanouir qu’en labo ? Son apparence bestiale, il l’avait accepté. Il aimait être différent, être un mutant. Mais de là à tolérer que sa particularité le prédisposait à être dans une cage…

-Xavier peut me cacher. Le BAM ne peut pas infiltrer l’Institut. S’il faut que je change de nom et de visage, je le ferais. S’il faut que je mérite ce refuge, je serais à la hauteur. Neko, tout ce qu’on dit sur moi est vrai. J’ai tué parfois gratuitement, j’ai trahis jusqu’à mon propre père, j’ai rejoint Magnéto par haine contre la société… vivre avec ça sur la conscience, ce n’est pas simple. Dis-le au professeur. Dis-lui que je suis conscient de tout ça. Faut qu’il me donne une chance de me racheter.

Vermine tomba un instant dans le silence, visiblement partagé entre ses pensées et la méfiance des environs. Ce ne fut qu’après qu’il murmura, plus bas encore, comme dans un murmure.

-J’suis contant que tu sois là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neko
Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 28
Autre(s) identité(s) : Maëlys Duval

Pouvoirs : Hybride chat

Age du perso : 20 ans
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Le retour du rat (PV Vermine)   Jeu 23 Juin 2011 - 16:12

Maëlys s'assit et prit Vermine sur ses genoux pour le caresser comme une grosse peluche. Elle le tenait plus solidement qu'elle l'aurait voulu. En fait, elle avait une peur irrationnelle que Vermine disparaisse soudain pour toujours si elle faisait mine de le lâcher.

-Je suis sûre que Xavier t'acceptera. Ça ne se fera peut-être pas tout de suite, mais il finira par accepter. J'espère que tu as raison au sujet de l'Institut, je ne suis pas très fixée sur la loi à ce sujet. Et...peut-être que...le bidule holographique que tu utilisais la première fois qu'on s'est rencontrés, tu l'as toujours ? Il venait d'où, au fait ? Si tu ne l'as plus on pourrait peut-être s'en procurer un autre. Les agents secrets n'y verraient que du feu, ce serait parfait. Tu n'aurais même pas besoin de rester enfermé au manoir.

Elle s'imaginait déjà se promener en ville au bras de Vermine au nez et à la barbe des James Bond du dimanche soir. Ça aurait été digne d'un roman.

-Je suis sûre que tout le monde peut se racheter à condition de le vouloir, et surtout toi. Regarde-moi. Si tu dis vrai, si tu veux te racheter et vivre avec moi, je ferais tout ce que je peux pour t'aider.

Elle n'avait pas peur de s'attirer des ennuis en aidant son amoureux. C'était fini, la période où elle n'était qu'une petite fille qui, pour sa sécurité, n'avait pas le droit de s'impliquer. Elle devenait une vraie femme, et il était temps qu'elle se prenne en main et qu'elle affronte les problèmes la tête haute.

-Moi aussi je suis contente d'être avec toi. Je t'aime.

Elle l'embrassa. Elle avait envie de lui après cette longue absence, mais n'osait pas le dire de peur de passer pour une accro qui ne pouvait se passer de sexe. Enfin tant pis. Elle fit glisser la zipette de son sweat à capuche.

-Tu crois que je peux te demander d'enlever ton tee-shirt sans passer pour une pute ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Lenoir
Apprenti(e) de la Confrérie Expérimenté(e) Epsilon
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 33
Autre(s) identité(s) : Prince Crapule / Vermine

Pouvoirs : Altérium / hybride rat

Age du perso : 13 ans
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: Le retour du rat (PV Vermine)   Jeu 23 Juin 2011 - 19:07

Vermine esquissa un sourire. Il observa un instant la féline en silence. Une ultime fois, il dressa l’oreille, guettant le moindre bruit suspect. Mais il ne percevait rien si ce n’était le murmure du vent dans les arbres et la lointaine rumeur de la circulation citadine. La nuit naissante couvrait le parque d’ombre. Ils étaient seuls au milieu de l’épaisse végétation, à l’abri semblait-il des oreilles et des regards indiscrets. Le moment se prêtait à l’intimité. Alors soit.

-Peu importe pour quoi tu passe, ça ne m’intéresse pas. Tu es toi et ça me suffit.

Sur ce, il ôta son tee-shirt qu’il abandonna dans l’herbe. Il s’autorisait enfin à relâcher son attention afin d’être plus présent. Il reprit la parole en portant une main à la joue de Neko qu’il caressa.

-Il faudra plus que la morale pour nous empêcher d’être heureux. Et puis, que je sache, la morale n’a jamais proscrit les amours sincères.

Tout en poursuivant ses mots et ses caresses, il plongea son regard sanglant dans celui de son aimée.

-Si je n’avais pas toi, je n’aurais plus rien. Je ne dis pas ça pour la beauté de la phrase, c’est un fait. J’ai tout perdu Neko mais il me reste le plus important, la seule chose que j’ai vraiment gagné, la seule chose qui ne m’était pas acquise dès la naissance. Si je ne t’avais pas toi, rester en prison 60 ans ne m’aurais pas dérangé plus que ça. Et maintenant que je suis libre, si tu n’étais pas là, je serais devenu rien de plus qu’une bête à abattre au service d’un dément. Je te dois tant et j’ai l’impression de te donner si peu. Si je reviens à l’Institut, si je veux me racheter, c’est pour toi, juste pour toi.

Ceci dit, il embrassa la féline. Puis, il ajouta avec malice.

-Tu peux continuer à me demander des trucs si tu veux.

On retrouvait un peu Ernest dans ce rat vieillit prématurément finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neko
Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 28
Autre(s) identité(s) : Maëlys Duval

Pouvoirs : Hybride chat

Age du perso : 20 ans
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Le retour du rat (PV Vermine)   Mar 28 Juin 2011 - 6:38

Maëlys se sentait revivre face à Vermine, et le plus beau c'était que ça semblait réciproque. Même si l'enfant-rat gardait une certaine vieillesse d'âme qu'il n'avait pas avant son séjour en prison, il semblait au moins perdre quelques années à son contact. Il y aurait du travail pour le "dévieillir", mais l'avantage, c'était qu'il semblait avoir gagné en maturité. Elle-même était plus adulte depuis les récents évènements. Retrouver un frère qu'elle croyait mort, manquer de mourir sous le scalpel d'un fou, être sauvée in-extremis par Vermine et Léo, complexer des semaines entières à cause de son apparence, voir les deux amours de sa vie en prison. Elle aussi avait eu son lot de mésaventures. Mais en mûrissant elle prenait plus d'assurance et arrivait mieux à encaisser. Vermine et elle feraient front ensemble, et en s'aidant mutuellement ils s'en sortiraient.

-Si je n’avais pas toi, je n’aurais plus rien. Je ne dis pas ça pour la beauté de la phrase, c’est un fait. J’ai tout perdu Neko mais il me reste le plus important, la seule chose que j’ai vraiment gagné, la seule chose qui ne m’était pas acquise dès la naissance. Si je ne t’avais pas toi, rester en prison 60 ans ne m’aurais pas dérangé plus que ça. Et maintenant que je suis libre, si tu n’étais pas là, je serais devenu rien de plus qu’une bête à abattre au service d’un dément. Je te dois tant et j’ai l’impression de te donner si peu. Si je reviens à l’Institut, si je veux me racheter, c’est pour toi, juste pour toi.

Neko serra sa peluche contre elle.

-Moi aussi j'ai une dette envers toi. Depuis que je t'ai rencontré, j'ai pu commencer à m'affirmer en tant que femme. Je ne suis plus une petite chatte qui a peur de tout. Avec toi c'est l'aventure, c'est surtout ça qui m'as attiré vers toi au début. Tu m'as permis de déchirer mon cocon. Léo, je l'aime, c'est mon frère, il a toujours été là pour moi, mais il est trop protecteur. Je n'ai pas envie qu'on me protège, j'ai justement rejoint l'institut pour apprendre à me débrouiller par moi-même. En plus ça tombe bien, m'aintenant c'est à moi de te protéger un peu, mon rat.

Elle enleva le haut et se laissa tomber sur le dos en ronronnant, Vermine collé contre elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Lenoir
Apprenti(e) de la Confrérie Expérimenté(e) Epsilon
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 33
Autre(s) identité(s) : Prince Crapule / Vermine

Pouvoirs : Altérium / hybride rat

Age du perso : 13 ans
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: Le retour du rat (PV Vermine)   Mar 28 Juin 2011 - 11:00

« Avec toi, c’est l’aventure », avait dit Maëlys. Ernest en fut flatté. Il n’avait cessé de chercher l’aventure, de s’éloigner de sa vie morose de fils de milliardaire. Force est de constater qu’il avait attient son but, certes pas comme il l’avait escompté mais tout de même. L’aventure, au début, il l’imaginait comme quelque chose de forcément exaltant, de forcément idéale. Il voyait son existence comme celle d’un personnage de BD ou de film. Là était la désillusion. L’aventure, elle avait faillit le détruire. Il avait souffert au-delà de ses pires craintes et sans doute n’était-il pas au bout de ses peines. Marqué, autant physiquement que mentalement, l’aventure avait fait de lui un autre. Là était le succès. Ernest Lenoir, garçon sage et timide promis à un avenir trop réglé, n’aurait jamais attiré Neko. Vermine, mutant fourbe et rusé dont le futur demeurait trouble, avait trouvé l’amour. A 13 ans, déjà criminel condamné à une lourde peine ; à 13 ans, déjà du sang sur les mains, déjà des regrets… L’enfant-rat eut un sourire discret. Il avait gâché tant de choses mais son unique réussite, cette réussite qui s’incarnait en la demoiselle féline, valait tout le reste, tous les sacrifices.

-Chacun apporte à l’autre… fit-il, bas, comme une confidence. C’est peut-être qu’on est vraiment fait l’un pour l’autre…

Jouant son rôle de peluche, il se blottit contre son aimée, fourrure contre fourrure. La fraicheur de la nuit ne rendait que plus délectable la chaleurs corporelles. Il humait son odeur qui lui avait tant manqué. Il s’abandonnait peu à peu au plaisir d’être avec sa raison d’être. Ses mains, légères, erraient sur le corps félin pour l’instant avec une certaine retenue. Ernest reprit, sur le ton de la conversation.

-La montre holographique venait de l’Institut. Une amie du professeur Daniel Hopes cherchait déjà à m’attirer chez Xavier. Pour m’aider à sortir au grand jour, elle m’avait fait ce cadeau. Hélas, cette montre, je ne l’ai plus. Elle a été détruite pendant une rixe. Tu devrais pouvoir m’en procurer une autre. Avec ça, je pourrais me cacher bien plus facilement et même après, quand je serais de retour à l’Institut, ça me sera utile. C’est vrai Neko, maintenant, c’est à toi de me protéger. Ma sécurité est entre tes mains.

Il se tut et en profita pour déposer un baisée sur les lèvres de la fille-chatte. Ceci fait, il ajouta :

-A mon goût, t’es toujours trop habillé, tu sais. Au diable le BAM et les flics, on a deux moins à rattraper.

Il eut un nouveau sourire. On commençait à pouvoir lire de l’envie dans son œil valide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neko
Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 28
Autre(s) identité(s) : Maëlys Duval

Pouvoirs : Hybride chat

Age du perso : 20 ans
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Le retour du rat (PV Vermine)   Lun 4 Juil 2011 - 11:00

-Chacun apporte à l’autre… C’est peut-être qu’on est vraiment fait l’un pour l’autre…
-Exact, mon rat ! Comme je t'ai dit, avec toi c'est l'aventure, tu attires les emmerdes comme le joueur du grenier attire les jeux pourris. Et après, pour modérer tes ardeurs et calmer un peu la situation, il te faut quelqu'un comme moi. à nous deux on est invincibles !

Elle rigola en s'imaginant retenir Vermine avec une laisse pour l'empêcher d'aller chercher la merde face à Chuck Norris.

-La montre holographique venait de l’Institut. Une amie du professeur Daniel Hopes cherchait déjà à m’attirer chez Xavier. Pour m’aider à sortir au grand jour, elle m’avait fait ce cadeau. Hélas, cette montre, je ne l’ai plus. Elle a été détruite pendant une rixe. Tu devrais pouvoir m’en procurer une autre. Avec ça, je pourrais me cacher bien plus facilement et même après, quand je serais de retour à l’Institut, ça me sera utile. C’est vrai Neko, maintenant, c’est à toi de me protéger. Ma sécurité est entre tes mains.

Elle le regarda avec tendresse.

-Ne t'en fais pas, je m'occupe de tout. Depuis ton arrestation je me suis améliorée. J'ai appris à mieux me servir de mes pouvoirs, et je me suis inscrite à un stand de tir en ville. Je saurais te protéger, même de toi.

En effet, l'une des choses qu'elle avait pu remarquer en côtoyant Vermine, c'était que la première chose qui menaçait son existence était lui-même. Et ça allait des ennuis qu'il s'attirait continuellement à l'espèce d'auto-destruction qu'il perpétrait en s'obstinant à vivre dans les égouts, à avaler des cochonneries et à boire comme un trou. Mais pour l'un ou pour l'autre, elle comptait bien l'aider. Elle ne prétendait pas en faire un modèle de vertu (et de toutes façons, ça aurait été ennuyeux), mais elle se sentait capable de l'aider à sortir du trou et de donner une toute autre saveur à sa vie.

-A mon goût, t’es toujours trop habillé, tu sais. Au diable le BAM et les flics, on a deux moins à rattraper.
-C'est juste.

Neko retira son jean et, se renversant, se donna à Vermine avec les buissons comme seuls témoins. Ce ne fut pas aussi long que la première fois où ils avaient fait l'amour, dans la chambre de Maëlys à l'appartement qu'elle partageait à l'époque avec Lise, mais ce fut tout aussi intense, voire plus. Après tout ce temps sans se voir, qu'il était bon de se relâcher. C'était toujours de cette façon innocente, bien loin des images véhiculées par les films X.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Lenoir
Apprenti(e) de la Confrérie Expérimenté(e) Epsilon
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 33
Autre(s) identité(s) : Prince Crapule / Vermine

Pouvoirs : Altérium / hybride rat

Age du perso : 13 ans
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: Le retour du rat (PV Vermine)   Mar 5 Juil 2011 - 19:56

-Et bien, y’en a qui disent que l’attente, c’est le début du bonheur… commença Ernest, essoufflé.

A regret, il s’était arraché aux tendresses de Neko. Affalé dans l’herbe, il fixait le ciel étoilé. L’instant qu’il venait de passer avait été du pur bonheur. Même avec le vent frais qu’il soufflait, même vêtu que de sa fourrure, il avait encore si chaud. L’espace de cet instant, il avait tout oublié, il n’avait pensé à rien si ce n’était à son amoure.


-…mais c’est quand même bien quand l’attente prend fin. Ha, ça ouais…

Il serait bien resté encore des heures à câliner la féline, à recevoir ses caresses, mais hélas, toutes les bonnes choses ont une fin. Ils avaient fait du bruit dans leurs ébats amoureux. Peut-être quelqu’un avait-il entendu. Central Parc n’était pas un lieu sûr. L’enfant-rat ne pouvait s’attarder d’avantage. Une nouvelle fois à regret, il se mit en position assise. Il fixa la féline avec tendresse mais déjà on sentait qu’il redevenait sérieux, sérieux et terne.

-T’es si belle… dit-il.

Pourtant il voulait dire autre chose. « Je dois y aller. » Il ne put s’y résoudre et de toute façon, on pouvait aisément le deviner. A défaut de le dire, il allait le faire. Avec une certaine hâte, il renfila son caleçon, son jean puis son tee-shirt.


-Si je veux te contacter, je cacherais un message à côté de ton ancien appartement, vers l’endroit où tu as fracassé les deux types qui avaient trucidé ton chaton. Tu te souviens, il y avait des poubelles à côté. Elles y sont encore, j’ai vérifié. Toi-aussi tu peux me laisser des messages mais mets les ailleurs. Inutiles de me dire où tant que c’est un endroit où on est allé ensemble. N’oublie pas que je me souviens parfaitement de tout ces lieux, je les vérifierais régulièrement.

Ernest, à reculons, commença à disparaitre dans les buissons. Il poursuivit, à voix basses.

-Me retrouver de la sorte était une bêtise Neko. Et je suis contant que tu ais fait cette bêtise. Mais ne tentons pas le diable deux fois. Le BAM va te suivre, surveiller tes faits et gestes. Le mieux est que tu ne dépose pas toi-même les messages à mon attention. Demande à quelqu’un d’autre, quelqu’un de confiance. La prochaine fois qu’on se verra face à face, ce sera à l’Institut à moins que ça prenne vraiment trop de temps.

Vermine disparu totalement. Néanmoins, dix secondes plus tard, sa tête refit son apparition juste pour ajouter une petite phrase.

-Je t’aime.

Sur ce, il s’en alla pour de bon.

HRP : dernier message pour moi. Je te laisse conclure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neko
Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 28
Autre(s) identité(s) : Maëlys Duval

Pouvoirs : Hybride chat

Age du perso : 20 ans
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: Le retour du rat (PV Vermine)   Sam 16 Juil 2011 - 10:47

-Et bien, y’en a qui disent que l’attente, c’est le début du bonheur…mais c’est quand même bien quand l’attente prend fin. Ha, ça ouais…
-Je dirais même que c'est le meilleur moment. ronronna Neko

Elle était juste bien avec lui. C'était à se demander comment elle faisait avant pour se passer de lui. Était-ce comme ça quand on goûtait une première fois à la drogue ou au chocolat ? Finalement, ils avaient tous les deux quelque chose à offrir à l'autre, et c'est ça qui faisait la solidité de leur relation. Il était sûr que sans Vermine, Neko mourrait d'ennui, et sans Neko, Vermine finirait par mourir tout court. Vermine finit tout de même par penser à partir. Il expliqua à son amie les moyens pour communiquer. Difficile de dire pourquoi il avait choisi la ruelle où la fille-chatte avait pété les plombs sur des types qui lui avaient fait du mal. Elle n'y avait pas vraiment de bons souvenirs, mais en tout cas impossible d'oublier où ça se situait.
Enfin Vermine se leva et se rhabilla. Neko fut sur le point de le supplier de rester, mais se ravisa. Son ami était en cavale, et il aurait été égoïste et imprudent de le retenir.

-Me retrouver de la sorte était une bêtise Neko. Et je suis contant que tu ais fait cette bêtise. Mais ne tentons pas le diable deux fois. Le BAM va te suivre, surveiller tes faits et gestes. Le mieux est que tu ne dépose pas toi-même les messages à mon attention. Demande à quelqu’un d’autre, quelqu’un de confiance. La prochaine fois qu’on se verra face à face, ce sera à l’Institut à moins que ça prenne vraiment trop de temps.
-Et ben qu'ils y viennent, les James Bond du dimanche. Je vais leur botter le cul, moi !

Elle n'en avait pas l'air, mais elle connaissait tout de même des rudiments de self-défense, enseignés par son grand frère et par une pratique abusive des jeux vidéos de baston.
Vermine partit, non sans prendre le temps de déclarer une dernière fois son amour à Maëlys. Elle-même, ne se rhabilla pas tout de suite et resta un moment assise par terre à repenser à l'histoire de l'institut. Elle ne s'en alla que quand elle fut délogée par un crétin qui promenait son chien, ledit chien n'étant visiblement pas capable de faire la différence entre un chat et une jeune fille. Le poil tout hérissé, et feulant contre le sale cabot et son maître, Maëlys attrapa ses vêtements et son sac et prit la fuite vers l'institut Xavier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le retour du rat (PV Vermine)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le retour du rat (PV Vermine)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men, le jeu de Rôle :: New-York et Autres Lieux :: New York :: Central Park-
Sauter vers: