AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Derrière tout patriarche se cache un père (Erik Lehnsherr)

Aller en bas 
AuteurMessage
Charles F. Xavier
X-Men Alpha/Tête de l'Institution & X-Men
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 90
Autre(s) identité(s) : Professeur X

Pouvoirs : Télépathie

Age du perso : 83 ans
Date d'inscription : 09/06/2011

MessageSujet: Derrière tout patriarche se cache un père (Erik Lehnsherr)   Dim 17 Juil 2011 - 15:52

Spoiler:
 
Intolérable !

Tel était le mot qui en ce moment traduisait au plus près les pensées du professeur. Glissé dans l’antichambre de l’infirmerie qu’il venait de quitter quelques instants auparavant, il observait ce qu’il s’y produisait. Il voyait son fils se relever avec difficulté, son bras gauche cassé replié contre sa poitrine. David s’assit sur une chaise placée au pied du lit de la deuxième patiente admise à l’Institut : Wanda Maximoff. La jeune femme était alors plongée dans un profond sommeil. Le visage fortement éraflés et parcourus de brûlures, elle reposait son corps fortement affaibli par le combat insensé qu’elle venait de mener contre Légion. Le rapport que Jean avait transmis à Xavier avait plongé ce dernier dans une profonde empathie où se mêlait toute la colère qu’il ressentait face à l’investigateur de cette tragédie.

Intolérable !

Ce mot résonnait encore dans sa tête, projetant les échos des images des évènements de la soirée. Charles ne pouvait pas croire à la folie qui s’était emparée de son ancien ami Erik Lehnsherr alors qu’il fomentait ce combat entre leurs deux enfants. Que cherchait-il donc à travers cette démarche ? Désirait-il vraiment reproduire leurs propres erreurs en dressant les deux jeunes gens l’un contre l’autre ? Avait-il seulement conscience de la volonté propre de Wanda et de David ? Aucun des deux adversaires n’était prêt à se lancer dans ce duel si dangereux. C’est tout du moins ce que son fils semblait penser. La jeune mutante avait ressenti de la peur en s’approchant de son adversaire, une crainte immense à l’idée d’affronter cet oméga qui seul ne pouvait être à même de contrôler ses pouvoirs. Cette peur était totalement justifiée et David le savait ! Il avait tout tenté pour éviter qu’il ne se produise et pourtant n’avait eu d’autre choix de céder face à l’obstination de Scarlet Witch. Légion s’était éveillé à cet instant, révélant la nature d’un combat impossible contre la mutante et si David n’était pas revenu à temps…

Intolérable !

Une dernière fois, ce mot traversa l’esprit de Xavier alors qu’il entendait Magnus, qu’il avait prévenu télépathiquement une heure auparavant, arriver à l’Institut pour voir sa fille. La pauvre Wanda était devenue cette nuit l’instrument de la volonté de son père. Elle avait un courage exceptionnel en cette soirée printanière et elle assumait à elle seule la dette que Magnéto aurait à rembourser au professeur. David lui devrait endurer les souffrances psychologiques que la trahison de son parrain lui infligeait. Durant des années le jeune homme avait prêté une confiance totalement aveugle envers le chef de la confrérie, lui confiant la tâche primordiale de confident que Charles n’était pas en mesure d’assumer. Les deux jeunes gens s’apprêtaient à découvrir une autre facette d’Erik qui détruirait peut être à jamais leurs relations.

Charles ne jeta aucun regard vers son ami alors que celui-ci se plaça à ses côtés. Ne pouvant taire sa tristesse et sa colère, il ne trouva pas la force de le saluer et se contenta de l’accueillir avec ses quelques mots.


- Qu’en penses-tu Erik ? Le jeu en valait-il vraiment la chandelle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Lehnsherr
Acolyte Alpha
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 30
Autre(s) identité(s) : Magneto, Max Eisenhardt, Master of Magnetism et ainsi que plusieurs autres.

Pouvoirs : Magnétisme

Age du perso : 90 ans
Date d'inscription : 16/01/2011

MessageSujet: Re: Derrière tout patriarche se cache un père (Erik Lehnsherr)   Lun 18 Juil 2011 - 0:42


On néglige souvent le temps de son humanisation pour mieux comprendre son humanisation. Magnéto a toujours fait des choix liés à sa collectivité à place de toujours rester proche des autres. Ce n'était pas important pour lui, sa famille passait maintenant toujours en deuxième devant son mouvement révolutionnaire. Peut-être que c'était le seul moment qu'il prenait un peu à lui même pour mieux comprendre ses différents échecs. Quand, il a décidé de liquider pour la première fois de sa vie tout un groupe d'individus. Des simples monstres qui ont décidé de laisser mourir son enfant à cause, encore de l'incompétence de certaines personnes, à cause encore de l'égoïsme de certaines personnes.

Personne ne connaissait vraiment Magda, même pas Charles, même pas son environnement social et relationnel. Rares sont les personnes qui connaissent réellement un peu le passé d'Erik. Quittant un peu la Confrérie pour s'occuper de son temps surtout à faire quelques retours en arrière. Il ne pensait pas être déranger pour cette journée par Charles Xavier à cause que sa fille était bien trop incompétente pour faire une action correctement.

Cette sale gamine était en train de lui briser encore sa journée. Bon, il avait envie de dire à Xavier de la garder, mais il était quand même son père. Il était obligé de briser sa journée pour aller la voir, l'une des seules journées de repos, qu'il considérait encore actif dans son horaire. Il ne se sentait jamais en sécurité à l'Institut Xavier à cause de tous ses télépathes, alors il s'était plutôt caché dans un large manteau avec chapeau. Au moins, presque X-Men va être capable de le reconnaître et surtout pas ses vicieux télépathes. Quand, il est arrivé à l'infirmerie, il a eu le droit à un petit commentaire de son vieil ami.

-Tu sais qu'on est quel jour aujourd'hui? Non, je crois que je ne te l'ai jamais dis, peut-être parce que tu le méritais pas vraiment, mais aujourd'hui, c'était une journée importante pour moi...

Je suis venu ici et je ne sais pas trop pourquoi, j'avais la liberté de te dire de la garder, de la lobotomiser, comment tu fais avec tous tes élèves. Pour qu'elle ressemble à ton modèle de société, elle me fait honte, elle me fait toujours aussi honte. Tu vas peut-être me trouver monstrueux, mais sincèrement, je ne crois pas que je l'aime. Elle s'est présentée dans ma vie, elle m'a obligé de revenir dans mon passé et maintenant, elle essaie de me faire plaisir, mais elle est toujours aussi incompétente.

En réalité, je ne voulais pas qu'elle touche à ton fils, mais bien à un X-Man, un véritable X-Man... par exemple, comme Piotr Raspoutine a fait sur Katherine Pryde. Je parie qu'il ne vous l'a pas dit que sa mission était de mettre Pryde hors-combat pendant un moment, quand elle est revenue avec sa blessure. Alors, fait moi la morale que tu veux, j'en ai rien à faire.

Je n'ai jamais voulu d'enfants, après Anya, alors fait un petit lavage cerveau à Wanda comme tu le sais si bien le faire et on ne s'en reparle plus.


Bon, il disait plusieurs paroles qui dépassaient ses pensées, oui il aimait Wanda, mais jamais il ne va le montrer. Il quittait un peu la place d'un pas lent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles F. Xavier
X-Men Alpha/Tête de l'Institution & X-Men
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 90
Autre(s) identité(s) : Professeur X

Pouvoirs : Télépathie

Age du perso : 83 ans
Date d'inscription : 09/06/2011

MessageSujet: Re: Derrière tout patriarche se cache un père (Erik Lehnsherr)   Mer 20 Juil 2011 - 21:02

Durant tout le temps de l’exposé de son vieil ami, Charles garda le silence. Ce n’est pas qu’il n’y faisait pas attention bien au contraire mais il se devait d’écouter l’argumentation d’Erik sans l’interrompre. Cela lui donnait l’occasion de peser et de sous-peser chacune des idées qu’il avançait. Les termes employés étaient durs et quelque chose dans son discours sonnait faux. Enterrant ses sentiments au plus profond de son cœur, il se barricadait derrière le masque qu’il s’était forgé durant des années. Une figure aussi froide et rigide que le métal qu’il avait appris à dompter et dont il était devenu le maître incontesté. Erik se cachait derrière la façade rassurante et publique du terroriste Magnéto ; se coupant de tout sentiment humain.

Au fond de lui-même Charles n’aurait pu le blâmer. Lui-même s’était paré d’une armure indestructible afin que jamais personne ne puisse se douter de ce que son esprit sombre pouvait dissimuler. C’était là la croix qu’il devait porter dans ce monde qu’il protégeait ! Une image de mentor que rien ne pouvait affaiblir ou inquiéter. Moins radical que son ancien ami dans le domaine de ses relations sociales, il n’en demeurait pas moins un être distant et secret que personne ne connaissait véritablement. Cette peur des sentiments humains il la connaissait et David était sans doute la personne qui l’inquiétait. A peine apparu dans sa vie, il avait bouleversé sa vision de voir le monde. Chacun des jours passés à côtés le rendait plus humains et ses crises ne pouvaient manquer de l’inquiéter. C’était ainsi depuis toujours et ses X-men n’avaient pu s’empêcher de remarquer cet état de fait. Comment Erik pouvait-il espérer faire croire à cette supercherie ? Comment pouvait-il prétendre ne pas se préoccuper du sort de sa propre fille ?


Le professeur ne réagit qu’à partir du moment où il vit Magnus s’éloigner de lui. Il ferma alors les yeux et dans un soupir prononça ces quelques mots sans se retourner dans sa direction.

- Tu mens, Erik!

Cette affirmation à peine prononcée, il se tourna vers son ami et lui adressa le premier regard de la journée. Le regard sévère, il le fixait avec une certaine bienveillance dans le regard

- Tu prétends ne pas te préoccuper du sort de Wanda ? Tu affirmes que ta présence ici n’est que perte de temps, mais au fond tu ne crois pas à un seul des mots que tu prononces. Tu t’inquiétais pour ta fille, tu voulais savoir comment elle se portait après cette terrible bataille contre Légion. Sinon pour quelle raison te trouverais-tu ici si ta journée était aussi importante que ce que tu prétends ? Pourquoi mettre un terme à tes obligations si importante pour accourir à L’Institut alors que rien ne t’y forçais ?

Je m’accorde tout à fait à ton opinion. Etre père est une expérience très effrayante. On ne choisit pas toujours de le devenir, mais une fois qu’ils entrent dans nos vies nous ne pouvons que les accepter. Leur ressemblances aussi bien physiques que psychiques avec nous, nous ramène à notre passé et à nos errances. Ils nous renvoient parfois une image tellement insupportable de nos propres défauts que nous souhaiterions qu’ils n’aient jamais croisé notre route. Mais ils deviennent également notre raison de vivre sans même que nous le reconnaissions. T’es-tu déjà demandé à fonder l’avenir de notre race sans penser un instant au destin de ta propre chair et de ton sang ?


A la suite de cette affirmation, il fit rouler son fauteuil roulant en direction de l’infirmerie, souriant en observant son fils veiller avec constance sur Wanda endormie

- Sache que je suis ravi que ne te sois pas pris à David intentionnellement. Il croyait véritablement en ta trahison et en souffrait atrocement. Quant à Wanda, je pense qu’il est important que tu puisses lui pardonner cette errance. Elle n’a fait ça que pour te faire plaisir et même en prenant beaucoup de risques a fait preuve d’un courage exemplaire. Ils tiennent tous les deux beaucoup à toi, Erik. Tu ne peux te permettre de fuir sans leur parler de cet incident.

Les accusations sous-entendues de son vieil ami, le poussa à lui jeter un regard noir tout en élevant légèrement la voix.

- Jamais je n’ai tenté de manipuler mes élèves pour les pousser à me suivre Erik. Ils ont choisi eux-mêmes la voie qu’ils ont empruntée à mes côtés. Penses-tu qu’il soit si improbable que cela de ne pas croire en mes idéaux ? Les lavages de cerveaux ne sont en rien ma méthode favorite mais ça tu devrais le savoir. Pour quelle raison désirais-tu tellement mettre hors de combat un de mes X-men ? Pourquoi t’en être pris à elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Lehnsherr
Acolyte Alpha
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 30
Autre(s) identité(s) : Magneto, Max Eisenhardt, Master of Magnetism et ainsi que plusieurs autres.

Pouvoirs : Magnétisme

Age du perso : 90 ans
Date d'inscription : 16/01/2011

MessageSujet: Re: Derrière tout patriarche se cache un père (Erik Lehnsherr)   Jeu 21 Juil 2011 - 3:27

Magnéto n'était pas un enfant de cœur, il n'était pas aussi un grand monstre, il s'était construit d'une façon totalement différent que Xavier ou presque que n'importe quels êtres humains sur la planète. La vérité, c'est que Max était bien plus intelligent que la moyenne que sa grande cohérence dans l'histoire et dans les orientations politiques à prendre. Est-ce que Magnéto voulait vraiment exterminé les humains? Non, c'était très facile à dire, en discutant avec lui. Dans les années 90, il a simplement été outré quand les médias ont dédié un attentat terroriste d'un groupe inconnu à la Confrérie. Magnéto était bien plus humain, que même la plupart des membres de l'Institut Xavier.

Quand, il était en train de tourner les talons vers la sortie de l'Institut Xavier, en espérant de ne pas tomber sur un autre fanatique de la tolérance extrême des X-Men. Xavier essayait ensuite de lui faire rentrer dans la tête de Magnéto, peut-être le manque de paternaliste de Magnéto l'affectait encore beaucoup plus.

-Mon but de vivre était construit bien avant l'arrivée de mes gosses. Ils sont en train de me déranger dans mon but, ils font tout pour être avec moi ou contre moi. Le problème avec eux, c'est qu'ils vont toujours croire en nous, quand je n'ai pas envie que mes enfants croient en moi. Je n'ai pas peur d'échouer, j'ai peur encore de les décevoir comme j'ai déçu Magda. Je ne veux plus la voir dans mon chemin, ce n'est pas son combat, c'est le mien. Elle n'a rien à faire dans la Confrérie, elle n'a pas l'âme d'un Confrériste.

Il se frottait un peu la tête après cette petite réflexion en train de réfléchir sur ce qu'il doit faire avec Wanda, encore. Après Xavier demandait quelques choses de bien plus important qui lui faisait encore assez mal. Il ne voulait pas encore joué aux psychologues entre deux gamins qui ont quelques problèmes d'identités.

-Non, je ne crois pas que c'est une bonne idée. Je ne suis pas l'un des meilleurs pour me faire pardonner et je crois surtout qu'ils vont faire un jugement moral de mon comportement et de mes activités comme tu fais toujours autant.

Oui, une belle excuse de Magnéto, mais il n'allait pas s'excuser, comme quand il ne s'excusait pendant une grande et majorité de ses comportements depuis environ un demi-siècle. Bien qu'il était conscient de cette image qui lui composait un peu sa réputation chez les autres. Il s'est créer une image très populaire où qu'au fond de lui, c'était en train de le détruire petit à petit. On lui donnait quand même une grande importance et une grande considération dans le monde actuel. À la mort de Ben Laden, il est maintenant considéré comme la plus grande menace des États-Unis.

Il était en fait le salaud, le gros méchant de l'histoire. La plupart des militaires et une grande partie des républicains avait cette image de Magnéto, c'était un taré fanatique, un méchant nazi voulant détruire encore l'espèce humaine pour le réduire à l'esclavage. Le gros taré qui voulait exterminer des milliards d'êtres humains, le diable en personne. Les gens se voulaient tellement manichéens, les gens se voulaient tellement crétins de croire que le monde est divisé en deux rangs différents. Les X-Men avaient quand même un grand coté manichéen dérangeant. Ce qui posait beaucoup de problèmes encore dans le raisonnement moral, c'est qu'il était entouré de certains crétins.

-Ce n'est pas vrai Xavier, tu l'as fais avec David une fois. Alors arrête de rire de moi en me faisant ce genre de blagues. Sinon, je ne vais pas répondre sur ce genres de questions, alors que tu vas bientôt le savoir. Je pense que je vais partir avant que l'un de tes fanatiques, me reconnaît.


Il essayait ensuite de changer de sujets.

-Je crois qu'on doit en parler dans une salle plus privée...

Oui, il laissait paraître pendant un grand moment son insécurité dans les couloirs de l'Institut Xavier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles F. Xavier
X-Men Alpha/Tête de l'Institution & X-Men
avatar

Nombre de messages : 30
Age : 90
Autre(s) identité(s) : Professeur X

Pouvoirs : Télépathie

Age du perso : 83 ans
Date d'inscription : 09/06/2011

MessageSujet: Re: Derrière tout patriarche se cache un père (Erik Lehnsherr)   Mar 26 Juil 2011 - 9:09

Charles laissa s’installer un monologue afin qu’Erik puisse se livrer librement et entièrement à lui. Ces moments où s’instaurait entre eux une certaine complicité étaient devenus si rares qu’ils méritaient de n’appartenir qu’à eux-mêmes. Il était toutefois regrettable qu’ils ne puissent se réaliser que dans ce genre de circonstances. Après avoir considérer ses enfants comme des gêneurs à ces projets, il en vint enfin au problème qui aux yeux de Charles constituait la seule raison valable de cette rancune tenue à l’égard de ses enfants. Décevoir ses enfants aujourd’hui comme il avait auparavant déçu sa femme ? Son ami faisait-il référence à cette cruelle tragédie qui s’était produit il y a de cela longtemps en Yougoslavie ? De l’incendie qui avait si cruellement enlevé la petite Anya à ses deux parents par faute de l’intolérance dont avait fait preuve les autres villageois ? A cet évènement qui avait mis un terme définitif aux relations qui liait Magda à Erik depuis les années 30 ? Charles savait à quel point la disparition de sa fille avait affecté son ami. Elle avait en somme contribué à la chute définitive de ses espoirs en l’humanité. Aucun des mots que le professeur pourrait lui adresser ne suffirait à lui apporter un peu de réconfort. Mais devait-il rester sourd à ces appels pour autant ?

- Honnêtement Erik je ne pense pas que tes actions pourront un jour les décevoir. La preuve étant que malgré les reproches que l’Humanité et toi-même vous vous adressez à ton encontre, ils restent prêts à demeurer à tes côtés. Tu ne penses pas que Wanda ait des prédispositions pour le combat que tu mènes ? Alors soit. Mais prends le temps de lui en parler et laisse lui effectuer son choix. Le silence serait certainement la pire des décisions que tu puisses prendre. Tu n’étais pas responsable de ce qui est arrivé à Anya et tes enfants auront toujours besoin de toi.

Charles glissa ensuite un regard compatissant à l’adresse d’Erik, observant la manière dont il réagirait à sa demande. Ce n’était pas dans sa nature de présenter des excuses et Xavier ne se faisait aucune illusion à ce propos. Ce comportement trop humain qui révèlerait les faiblesses de Magnéto ? Très peu pour lui. Alors Charles tenta de lui présenter le problème autrement.

- Qui te dis que de ne pas leur parler et les laisser sans aucune explication ne leur rendrait pas une image faussée et différentes de celle que tu veux leur montrer ? Discute-en avec eux tu verras bien ce qu’il en découlera. Je te demande ça au nom de David et de la confiance qu’il te porte. Le jugement que je porte sur tes actions Erik n’est dû qu’à ma vision de voir les choses. N’as dû donc jamais eu aucun préjugé vis-à-vis des miennes ?

Vient ensuite se présenter à Charles un sujet des plus douloureux dont il avait encore du mal à parler. Sa trahison envers son propre fils pesait encore lourdement sur sa conscience. Le manque de confiance que David avait envers lui était un témoignage indélébile de cet évènement. Il n’avait plus compté les remarques que lui avait adressées Gabrielle ou Erik depuis ce jour-là.

- Erik ne joue pas à ce jeu avec moi je te prie. Tu étais là le soir à la synagogue lorsque David a tenté d’en finir avec sa vie. Qu’aurais-tu donc voulu que je fasse ? Je n’avais aucune solution qui s’offrait à moi à ce moment là. J’aurais tellement espéré que les choses se passent différemment.

Détournant définitivement son regard de son fils, il approuva Erik d’un bref mouvement de tête. Magnus ne se sentait pas en sécurité à l’Institut et cela était en somme bien légitime.

- Tant que tu seras là avec ma bénédiction tu n’auras absolument rien à craindre. Mais soit si tu le désires rendons-nous dans mon bureau. J’avais de toute manière quelque chose à te montrer. Nous les rejoindrons par la suite

Laissant les enfants se reposer de leur mauvaise aventure, Charles fit rouler son fauteuil roulant vers la sortie de la pièce attendant qu’Erik en fasse autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Derrière tout patriarche se cache un père (Erik Lehnsherr)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Derrière tout patriarche se cache un père (Erik Lehnsherr)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men, le jeu de Rôle :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: