AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le prix de la rédemption [PV Scott]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ernest Lenoir
Apprenti(e) de la Confrérie Expérimenté(e) Epsilon
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 33
Autre(s) identité(s) : Prince Crapule / Vermine

Pouvoirs : Altérium / hybride rat

Age du perso : 13 ans
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Le prix de la rédemption [PV Scott]   Jeu 1 Sep 2011 - 21:25

Le soir s’annonçait déjà lorsqu’Ernest Lenoir se présenta à la grille de l’Institut. Revenir en ce lieu ne pouvait le laisser indifférent. Il se revoyait, des mois plus tôt, en compagnie du professeur Hopes, descendre de sa belle voiture. Tant de choses avaient changé depuis. Ha, ce que Vermine aurait voulu revenir dans le passé et rectifier ses erreurs. Mais il ne le pouvait pas. En revanche, il n’était peut-être pas trop tard pour rectifier le tire. Tout le monde n’avait pas encore perdu espoir en lui. Enora, Neko… le retour de l’enfant-rat n’était pas vraiment une surprise. Il avait un peu tardé, c’est tout. Il savait en se présentant à cette grille qu’on n’allait pas le refuser. Pourtant, il avait une mine repoussante. « Vêtu » de loques, crasseux comme jamais, fatigué, il n’avait décidément plus rien à voir avec l’aimable garçon que Daniel avait présenté… jadis.

Sitôt rentré, Ernest demanda à voir le professeur Xavier. Il s’entretint avec lui pendant une longue heure. Il y avait des choses à mettre au point, des choses à dire, des choses à expliquer. Ce fut éprouvant pour le jeune mutant mais, quelque part, libérateur. Une fois sorti du bureau de Charles Xavier, on le conduisit à sa chambre. Il put y prendre un bain. Il y passa d’ailleurs du temps. Retrouver un niveau d’hygiène convenable après être tombé si bas ne se faisait pas en dix minutes. Ceci fait, il échangea ses loques contre une tenue plus digne. Le reste de la soirée passa si vite d’autant plut que la fatigue poussa le jeune Lenoir à se coucher tôt.

Et le lendemain, hors de question de faire la grâce matinée. Oui, il avait un rendez-vous et ce n’était pas avec sa petite amie, Miss Duval. Non, il devait être à 9 heures tapante dans le hall d’entré pour retrouver Scott. Pourquoi ? Pour un tas de corvées. Vermine ne savait que ça. C’était sa punition, punition qu’il avait lui-même en parti demandé. C’était une autre façon de se libérer. Et puis, une seconde chance, ça se méritait. Enfin bon, maintenant que l’enfant-rat était au pied u mur, cette perspective ne l’enchantait plus du tout. Il fallait dire qu’il connaissait bien la réputation de Scott. Pourquoi avait-il fallut que ce soit cette brute ? Se retrouver commandé par… je sais pas moi… Enora aurait été plus tranquille. Peut-être trop d’ailleurs. Ernest, le moral remontant, avait de nouveau sa fierté.


-En tout cas, c’est vite vu, si ce gros lard me demande de récurer les chiottes, il ira se faire voir ! marmonna Ernest en parcourant les couloirs.

Un Vermine qui ne râlait pas, ce n’était pas vraiment un Vermine. Il arriva au hall d’entrée de l’Institut à 9 heures 5. Et oui, 5 minutes de retard et, soyez-en assuré, ce n’était pas le fuit du hasard, ni même celui d’un oubli. Non, tout ceci était savamment calculé. Etre en retard, c’était tout un symbole. Mais attention, un petit retard, pas assez pour qu’on aille le chercher ou que cela provoque de réelles complications. « le bon retard » en somme. Et, comme de bien entendu, cette arrivée tardive ne devait même pas être évoquée par le fautif. Façon de dire « ouais, j’suis en retard, mais c’est normal, j’ai le droit ». En tout cas, Vermine était là à présent.

Haut de ses 90 centimètres, aussi droit que son corps bestial le lui permettait, bras ballants, il portait un simple blue-jean et un tee-shirt blanc sans manche. A ceci s’ajoutait une paire de chaussures, chose assez rare pour être signalée puisque Vermine restait pratiquement tout le temps pieds-nus. Son jean était troué à l’arrière pour laisser passer sa queue et ses chaussures étaient adaptées à ses pattes griffues. L’enfant-rat salua Scott avec une sobriété néanmoins correcte.


-Salut.

Difficile en effet d’être plus concis. Le ton se voulait sympathique.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scott Hart
Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 487
Autre(s) identité(s) : Big Red

Pouvoirs : Colosse composé de rubis

Age du perso : 27
Date d'inscription : 26/04/2009

MessageSujet: Re: Le prix de la rédemption [PV Scott]   Ven 2 Sep 2011 - 11:18

Bon Scott était revenu, mais maintenant il allait devoir se rendre utile. Sinon il pouvait dégager, les autorités de l'institut avait d'autre chose a faire que le surveiller et prier pour qu'il ne fasse pas de bêtise. Voila en résumé ce qu'on lui avait dit dans le bureau de Charles Xavier. On l'avait mit aussi au courant des derniers développements de la situation mutant, c'est dingue comme on peu se détaché du monde qui vous entoure et de la société quand on est en congé.

On lui remit ensuite un dossier qui porter un nom "Ernest Lenoir a.k.a Vermine", en lui ordonnant de le potasser, car il allait devoir le surveiller le lendemain. Scott voulu poser la question du pourquoi du comment. Mais on lui fit vite comprendre que c'était un ordre et qu’il n’avait pas a discuté. Le colosse pensa, alors qu'il aurait jamais dut quitter Stone Creek, que l'on devait jamais quitter Stone Creek. Il lut le dossier dans son lit avant de dormir, le mutant en question était un type à la trahison facile et a l'hygiène douteuse, qui ressemblait a un rat géant. Son pouvoir déjà son apparence et ensuite une espèce de venin qu'il pouvait injecter. En fait le dossier le bassina assez vite et l'envoya valser non sans regarder la liste de corvée que le rat allait devoir exécuter.

Le lendemain son réveil sonna a huit heures, le mutant l'écrasa d'un poing rageur lourd, il se leva en maugréant. C'est toujours difficile le premier réveil après les vacances mais bon quand faut y aller, faut y aller. Le colosse se leva, s'étira, fit une rapide toilette et s'habilla d'un simple t-shirt noir, d'un jean et de basket. Puis d'un pas lourd il fila dans la cuisine avalé un rapide déjeuné. Il tira ensuite la « todo » liste de Ernest et marcha jusqu'au hall, il fit une rapide halte dans le placard a balai et attendit ensuite Ernest.

Ce dernier arriva avec cinq minutes de retard et un air non-chaland. Scott senti que la journée serait long. Sa lui rappelait la mine, en général quand un type d'une équipe faisait une connerie, ensuite il devait faire les pire boulot jusqu'a ce qu'il admette son erreur et promette de pas recommencer, en général c'était assez rapide. Scott avait espérait que se serait pareil ici, mais visiblement non. Bon mieux valait mettre les choses au clair immédiatement.

Salut. Bon écoute tu ne veux pas être la et moi perso j'ai autre chose à faire qu'a te servir de nounou. Alors tu fais ton boulot sans râler, ni rechigner et on en aura plus vite finis, d'accord ? Ensuite tu as intérêt a faire du bon boulot sinon compte sur moi pour te faire recommencer jusqu'a ce que je décides que se soit bien fait.

En gros le message était "Je veux bien être sympa et pas trop t'emmerder. Mais te fous pas de ma gueule non plus. Je peux être ton meilleure amis comme la pire des peaux de vaches". Sans attendre la réponse du rat, Scott poussa un seau avec une serpillère et un balai vers le rat.

Premiére corvée de la journée : Tu va nettoyer tout le hall. Passer le balai, ensuite la serpillère, faire les poussières sur les meubles, etc. Allez au boulot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Lenoir
Apprenti(e) de la Confrérie Expérimenté(e) Epsilon
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 33
Autre(s) identité(s) : Prince Crapule / Vermine

Pouvoirs : Altérium / hybride rat

Age du perso : 13 ans
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: Le prix de la rédemption [PV Scott]   Ven 2 Sep 2011 - 12:34

Ha, évidement, Vermine l’aurait parié ! Il eut droit au briefing type militaire signifiant, en substance : « ferme ta gueule et trime ! ». En tout cas, c’est comme ça qu’il le prit. Mais il ne répliqua pas. Il se contenta d’afficher un très aimable sourire, façon « cause toujours, tu m’intéresse » puis son regard désapprobateur tomba sur le seau, le ballai et la serpillère. Etait-il donc possible de tomber si bas ? Oui, hélas. Mais quelle idée stupide avait-il eut de ne pas s’opposer aux corvées lorsque la piste fut suggérée ! Et en plus, comble de l’ironie, il avait pleinement approuvé. Ha, évidement, c’était facile de dire oui à pareille chose lorsqu’on était pénard dans un fauteuil face au big boss de l’Institut. Bref, la journée allait être longue.

-A vos ordres, monsieur Scott, dit, joyeusement Vermine qui cachait à peine son ton ironique.

Pour le coup, il avait tout d’un merdeux de 13 ans fermement décidé à se lancer à l’assaut des nerfs de la grande personne chargée de sa surveillance. Ceci dit, le rat attrapa ses outils du moment et se mit à l’ouvrage. Contrairement à ce qu’on aurait put croire, il n’essaya pas de mal faire sa basse besogne, bien au contraire. Il allait exactement dans l’excès inverse. Le voilà tout d’un coup animé par une maniaquerie absolument exagérée, une minutie proche du ridicule. Il magnait son balai avec délicatesse et stratégie. Il prenait tant de précautions qu’on aurait presque crut que cette simple tâche de ménage allait décider du sort du monde entier. Evidement, en adoptant cette attitude, le temps qu’il allait mettre pour mener à bien sa première « mission » allait facilement se retrouver multiplié par deux.

Comme si tout ceci ne suffisait pas, Ernest se mit à siffloter. Il sifflait bien, là n’était pas le problème. Et l’air qu’il avait choisit était entrainant. Mais il n’en changea pas et se retrouva vite à le répéter, encore et toujours. Le plus drôle là dedans, c’était qu’on ne pouvait pas vraiment lui reprocher quoi que ce soit. Bien sûr on pouvait se douter qu’il exagérait, mais au final il faisait ce qu’on lui demandait. Il se contentait de caricaturer les ordres de Scott. Il ne se plaignait pas et il obéissait. L’affreux gamin, alors qu’il était en train de dépoussiérer un coin particulièrement exigu, se paya même le luxe de tenter de bavarder, comme si de rien n’était.


-Alors, m’sieur Scott, quoi ne neuf dans la vie ? Vous suivez les cours pour devenir x-men ?

HRP : si tu te contente d’attendre, tu peux faire agir mon personnage qui va finir la première corvée en gardant la stratégie décrite. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scott Hart
Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 487
Autre(s) identité(s) : Big Red

Pouvoirs : Colosse composé de rubis

Age du perso : 27
Date d'inscription : 26/04/2009

MessageSujet: Re: Le prix de la rédemption [PV Scott]   Dim 4 Sep 2011 - 15:29

Scott se posa dans un siége dans le hall pour surveiller Ernest, il se mit a lire le journal tranquillement en zieutant de temps a autre le travail du rat. Le moins que l'ont puisse dire c'est qu'il ne c'était pas montrer revêche, il avait attrapé le balai et faisait montre d'une grande application, trop d'application peut-être. A ce rythme la il mettrais la journée rien que pour cette prémiere tache. Mais bon on lui avait pas donné de limite de temps, juste de surveiller ce gamin pendant qu'il faisait ses corvées. Et c'est ce qu'il ferait même si cela devait prendre une semaine, un mois ou un an.

Scott n'aimait ce travail de pion, mais il detestait encore plus de ne pas allez au bout des taches qu'on lui confiait. Ernest se mit a siffloter, il sifflait trés mal d'ailleur, puis a tenter de faire la conversation avec Scott. Le golem se rendit compte que la notion de punition devait être trés vague dans la tête de cette hybride. Le mutant leva le nez de son journal et regarda Ernest avec un air neutre, mais legerement froissé, mais en même temps avec la tête que se tapait Scott, même quand il riait on avait l'impression qu'il allait vous bouffez tout crus.

Est-ce que par le moindre hasard, j'aurais émis une parole ou une pensée qui t'aurais indiqué que je veuilles discuter et faire amis-amis avec toi ? Non ! Alors tu te remets au boulot et dans le silence.

Scott se leva alors pour voir l'état du travail déjà fait. Il regarda dans certain coin, ce n'était pas le test du gant blanc mais presque. Il y a un proverbe qui dit "le mieux et l'ennemis du bien" en gros a vouloir trop bien faire on finis par ce ramasser et souvent a cause d'un détail. Ernest a mit beaucoup de zéle dans son nettoyage, Scott en mettrait autant dans son inspection. Il regarda une plante verte.

Pourquoi tu n'as pas enlevé la poussire sur les feuilles ?

Scott attrapa la plante, la retira de son pot et versa le contenu de ce dernier par-terre. Une flaque d'eau legerement terreuse se rependit sur le sol, il remit ensuite la plante dans le pot. Puis le mutant regagna son siége et repris son journal.

Recommence. Et n'oublie pas de remettre de l'eau dans le pot de cette fleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Lenoir
Apprenti(e) de la Confrérie Expérimenté(e) Epsilon
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 33
Autre(s) identité(s) : Prince Crapule / Vermine

Pouvoirs : Altérium / hybride rat

Age du perso : 13 ans
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: Le prix de la rédemption [PV Scott]   Dim 4 Sep 2011 - 16:20

Ernest regarda Scott faire en silence. Son petit sourire en coin s’était crispé. Le golem cherchait à le piéger à son propre jeu. Il n’apprécia pas du tout. Au-delà du travail supplémentaire que représentait cette flaque d’eau terreuse sur le sol, c’était le fait qu’on cherche à tenir tête au rat qui dérangea ce dernier. « Tu va voir, grand con », se dit-il en son fort intérieur. La guerre était déclarée pour de bon. Vermine, par excès de fierté, ne pouvait se résigner à sa place de punis, surtout en aillant pareil surveillant. Mais, encore une fois, il s’efforça de ne rien montrer.

-A vos ordres m’sieur Scott, répondit-il, joyeusement.

Il l’aurait à l’usure, ça c’était sûr. N’était-il pas une vraie tête de mule ? Cette brute rocailleuse allait regretter de jouer son rôle avec tant d’excès. En attendant, l’enfant-rat s’efforça de réparer les dégâts du colosse, de remédier à son oubli en dépoussiérant chaque plante, puis d’avancer sa tâche fastidieuse. A force de manier le ballai et la serpillère, il commençait déjà à en sentir les efforts. Il restait un gosse, aussi têtu qu’il puisse être. Alors il changea quelque peu de stratégie. Il devint plus rapide, il fit moins de chichis. Il se refusait à considérer ça comme une petite défaite. Non, c’était juste du calcul. Son travail avança plus vite et son efficacité ne déclina pas pour autant.

Une heure plus tard, le hall était fait. Il ne restait qu’à remettre de l’eau dans le pot de la fameuse plante. Il était tant de narguer Scott. Vermine avait remarqué que le siège où était installé le golem se trouvait à peu près sur le trajet du put en prenant comme point de départ le robinet utilisé par l’enfant-rat. Le préadolescent remplit son seau et, voyant qu’un groupe d’élèves accompagné de leur professeur allait passer par le hall pour gagner le parc, il décida de synchroniser son action avec ce passage. Vermine, après avoir perdu un peu de temps en faisant mine de réajuster son tee-shirt, prit donc la direction du pot à remplir, le seau dans les mains. Il dévia très légèrement de sa trajectoire afin de passer à côté de Scott. Voilà le groupe d’élèves devancé par leur prof en plain milieu du hall. Ernest mit son plan à exécution. Il fit semblant de se prendre les pattes dans l’un des pieds du fauteuil. Il trébucha et renversa une partie du seau sur Scott et son journal. L’action était plutôt naturelle. Il savait très bien jouer la comédie.


-Ho, vraiment désolé ! Qu’est-ce que j’suis maladroit ! fit-il, d’un air navré.

Il avait retrouvé son équilibre et il lui restait assez d’eau dans son seau pour remplir le pot. L’attention, inévitablement attirée, des élèves et du prof, allait empêcher le golem de se prêter à des représailles immédiates. Enfin, avait-il seulement compris que cet accident était délibéré ? Vermine était assez fin dans sa manière d’agir, on pouvait vraiment lui accorder le bénéfice du doute. Il alla vite remplir le pot, puis il retourna vers son « patron » de la journée.


-Voilà, le hall est fait. Ça va, pas trop mouillé ?

Il avait imprimé sur son visage un air vraiment ennuyé. On lui aurait presque donné le bon dieu sans confession. Mais évidement, il suffisait d’un peu le connaitre pour savoir à quel point il pouvait cacher son jeu. Quelques rires partirent du groupe d’élèves. Le prof invita ces derniers à avancer et ils sortirent. Zut, ils auraient put rester un peu plus longtemps. Tant pis.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scott Hart
Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 487
Autre(s) identité(s) : Big Red

Pouvoirs : Colosse composé de rubis

Age du perso : 27
Date d'inscription : 26/04/2009

MessageSujet: Re: Le prix de la rédemption [PV Scott]   Dim 4 Sep 2011 - 17:17

Scott regarda son t-shirt totalement trempé et son journal maintenant illisible. L'avait-il fait exprès ou pas ? c'était la question. Mais les petites maladresses peuvent aboutir a de grandes catastrophes, il était donc nécessaire qu'il apprennent a être plus attentionné. Scott était encore tout a ses réflexions quand Ernest vint lui apprendre qu'il avait finis le hall, tout en s'enquérant de l'était d'humidité de Scott. Le colosse souleva un sourcil de méfiance, il avait visiblement mit le turbot pour finir, il en avait surement déjà marre. Mais Scott aussi, en gros la guerre était déclaré et se serait au premier qui demanderais grâce.

Les maladresses cela arrive parfois. Faut juste évité qu'elles se répètent trop souvent.

Scott se promena rapidement dans le hall. Il avait commencé en faisant du zèle et finis en courant dans tout les sens. Et donc la qualité du travail s'en était ressentit. Scott regarda dans les coins. Puis au bout de cinq minutes il revint vers Ernest en se grattant la tête comme pour dire qu est-ce que je pourrais bien faire pour te faire comprendre que parfois il serait bon que tu t'écrases.

T'as voulu trop bien faire au début et ensuite t'as cavalé. Résulta ton travail est inégale. Y a des endroit du hall ou pourrait manger par terre et d'autre ou y poserait même pas une poubelle. Donc...

Scott retira son t-shirt et l'essora au milieu du hall, et quand on s'appelait Scott Hart et qu'on était un golem de roche de plus de 2 mètres le t-shirt avait plus des allures de nappes que petit body XS. Une large flaque légèrement teinté par la roche de Scott se déversa sur le sol immaculé que Ernest venait de nettoyé.

...tu recommences le nettoyage du hall de fond en comble. Et pour être sur que tu t'applique bien, comme tu l'as fait au début.

Scott attrapa le balai et retira le manche pour qu'il ne reste que la brosse et fit pareille avec le balai-brosse. Puis il mit sont t-shirt sur l'épaule, se reposa dans son fauteuil les mains derrière la tête.

Et comme j'ai plus de journal a lire cette fois je serais sur ton dos jusqu’à ce que j’estime que se soit terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ernest Lenoir
Apprenti(e) de la Confrérie Expérimenté(e) Epsilon
avatar

Nombre de messages : 670
Age : 33
Autre(s) identité(s) : Prince Crapule / Vermine

Pouvoirs : Altérium / hybride rat

Age du perso : 13 ans
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: Le prix de la rédemption [PV Scott]   Lun 5 Sep 2011 - 8:11

L’enfoiré… Voilà le sourire mesquin de Vermine envolé. A la place, son visage s’ornait d’une certaine crispation, surtout au niveau des mâchoires. Il fixait le ballai désormais sans manche d’un regard noir. D’entre ses dentes serrées un léger sifflement plus que désapprobateur s’échappa. L’espace d’un instant, il resta figé dans cette position, en proie à un dilemme intérieur. Puis, le dilemme résolu, il fit « non » de la tête avant de refaire face à Scott.

-Minute papillon, commença l’enfant-rat.

Terminé le ton faussement sympathique. Ernest était à présent froid et puisqu’il s’agissait là de son état naturel, la froideur avec quelque chose de saisissant, quelque chose qui ne correspondait pas à un gosse de 13 ans. Il ne fallait pas oublier la lourdeur de son casier judiciaire qui n’avait rien à envier à celui d’un adulte.


-Tu m’as pris pour ton chien, là ? Tu t’imagines que je vais refaire le hall à quatre pattes pour tes beaux yeux rutilants ? Ben si c’est le cas, laisse-moi te dire que tu te goure.

Voilà une mise au point façon Vermine. L’enfant-rat avait croisé les bras et l’air buté qu’il venait d’adopter laissait suggérer qu’il n’était pas disposé à changer sa position. Il poursuivit, un brin conciliant. Il savait sa situation précaire, il savait qu’il avait tout intérêt à ce que cette journée se passe bien. Il n’était juste pas prêt à payer n’importe quel prix pour s’acquitter de ses besognes.

-Ok, j’suis puni. Ok, j’suis sensé fermer ma gueule. Ok, j’veux même bien concéder que j’me suis un peu amusé à te chercher. Mais là, tu vas trop loin. J’vais le refaire ton satané hall. Mais tu me refiles les manches sinon je bouge pas. Et si t’es pas d’accord, on va en discuter chez Xavier.

Le préadolescent montra de la main la flaque.

-J’te signale juste en passant que chacune de tes interventions me ralentit. J’ai du taffe à faire, pas de souci, mais j’suis pas sensé réparer tes conneries.

Voilà qui était dit. Et si Scott n’appréciait pas, tant pis pour lui. Non mais ho.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scott Hart
Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 487
Autre(s) identité(s) : Big Red

Pouvoirs : Colosse composé de rubis

Age du perso : 27
Date d'inscription : 26/04/2009

MessageSujet: Re: Le prix de la rédemption [PV Scott]   Jeu 15 Sep 2011 - 19:45

Scott écouta le monologue d'Ernest. Il n’avait pas tout à fait tort, il était peut-être allé trop loin avec cette histoire de manche à balai, mais après tout c'était Ernest qui avait commencé. Il ne fallait pas céder, ou tout du moins ne pas donner l'impression que l'on céder. Cette confrontation était une bataille pour savoir qui des deux dominerais l'autre. Cela rappelait un peu les discussions syndicales à la mine, un jeu de chat et de la souris a savoir qui aurait le dernier mot, les revendications en elle-même étaient tout a fait secondaires. Le mutant s'approcha pour dominer Ernest de toute sa hauteur.

Tu l'as dit toi même. Tu t'es amusé à me chercher. Alors ne t'étonne pas de subir le retour de bâton. Des petits dans ton genre qui pense pouvoir se la jouer ou me pousser a bout j'en ai déjà maté des dizaine.

Ce qui n'était pas faux. Dans les équipes des mines en général il y a toujours un nouveau qui veut jouer les fortes têtes, qui se croit plus malin que les autres. Et le travail du chef d'équipe c'est justement de faire dégonfler les chevilles de ce dernier. Scott y était passé aussi, chargé des pelleté de roche dans des wagons encore et encore jusqu'a ce qu'il se la ferme et qu'il écoute. Ernest ferait pareille. Ce n'était pas de la méchanceté, mais plutôt une manière musclé de mettre du plomb dans la tête de certain et encore le colosse était gentil, il en connaissait qui n'aurai pas hésité à tout resalir pour faire recommencer plusieurs fois.
Scott regarda la pendule de l'entrée, il était assez tard. Scott remis le manche sur le balai serpillère et le lança a Ernest. Il ne voulait pas passer pour un monstre sans cœur non plus. Bien qu'a proprement parlé il n'avait pas de cœur.

Essuie seulement la flaque, dont tu es après tout le seul responsable. C’est toi qui m’as mouillé. Après nous passerons à la corvée suivante. Et pour ce qui est de Charles Xavier je ne crains pas de m'expliquer devant lui.

Scott regarda Ernest et retourna s'asseoir en attendant que le travail soit fait. Il regarda la liste de corvée. La suivante promettait d'être joyeuse aussi.

Sinon j'espère que tu aimes la nature et le travail de la terre.

/HRP\Désolé pour le retard/HRP\
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le prix de la rédemption [PV Scott]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le prix de la rédemption [PV Scott]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men, le jeu de Rôle :: L'Institut Charles Xavier :: L'intérieur de l'Institut :: Le Hall d'Entrée-
Sauter vers: