AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Héliocentrisme [TERMINE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Amy de Lauro
Nouvel(le) Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Nephilim

Pouvoirs : Photosynthèse (comprend Immunité à l'Ebouissement et Amélioration des Capacités Respiratoires) & Facteur Guérisseur

Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Héliocentrisme [TERMINE]   Mar 27 Déc 2011 - 20:10

Samedi 24 Décembre – 9 : 30 A.M.
    Il était encore tôt qu’Amy se promenait déjà dans le parc de l’Institut. C’était, avec la bibliothèque et sa chambre, les trois endroits qu’elle avait le plus côtoyé depuis son arrivée, trois semaines plus tôt. Elle aimait l’étendue de nature formée par cette espace, sans l’aspect feutré qui accompagnait le bois. Marchant dans la fine couche de neige déposée durant son séjour, elle était vêtue d’un pantalon chaud et de chaussures de montagne étanches, ainsi que d’un t-shirt en coton d’un bleu sombre avec des rayures violettes horizontales ainsi que deux déchirures verticales au niveau des omoplates. Il ne faisait pas très froid, trois ou quatre degrés, ainsi si Amy s’était emparée d’un pull rouge, elle l’avait enroulée autour de sa taille. Ses cheveux bruns s’étaient frisés, et voletaient délicatement face à un léger vent venu du nord. La jeune femme se déplaçait lentement, laissant ses empreintes se marquer dans la substance blanche. Longeant la rivière, laquelle n’était pas entièrement gelée, ainsi que les arbres qui la bordaient, elle avança durant de longues minutes. Le paysage était magnifique, lui rappelant là d’où elle venait.

    Il ne devait pas être plus de neuf heures et demie ou de dix heures du matin, et le soleil n’était pas encore haut dans le ciel. Cependant, il était suffisamment présent pour qu’Amy puisse effectuer sa photosynthèse. Elle trouverait un coin tranquille puis déploierait les Ala-pulmos. Elle resterait alors sur place durant plusieurs heures, probablement jusqu’au déjeuné, tandis qu’elle accumulerait l’énergie nécessaire à son don.

    S’arrêtant devant les eaux glacées, la jeune femme regarda son reflet. Avec la réflexion solaire sur la neige, sa peau paraissait plutôt pâle et lumineuse, tandis que ses yeux brillaient d’intensité devant la beauté du paysage. Ses traits juvéniles, avec son nez grec et sa bouche pincée, étaient plissés dans une expression de contentement. Clignant des yeux, elle déploya ses Membranes Nictitantes, transformant ses yeux en émeraudes, du moins esthétiquement parlant. Le paysage devint encore plus magnifique alors qu’Amy percevait mieux la lumière : les reflets de la lumière sur la neige, sur l’eau et la glace, ainsi que la couleur verte dégradée de chacun de ses éléments.

    Levant les yeux au ciel, Amy contempla l’astre solaire directement, regardant sans mal la boule de feu gargantuesque. Elle regrettait la teinte verdâtre de l’étoile, mais elle pouvait déjà contempler naturellement l’ombre de dieu, une chance qu’elle ne partageait avec aucunes de ses connaissances.

    Déployant de petites ailes rouges aux plumes fibreuses, lesquels traversèrent les déchirures du t-shirt, et les étendant de leur vingtaine de centimètre, Amy prit un nouveau souffle. Elle sentait l’air frai à travers sa gorge, ses ailes et ses poumons. C’était vivifiant.
    Restant immobile, Amy regarda le soleil alors que dans son dos, et appendices ailés bougeant à la mesure de sa respiration. Le temps s’écoula alors qu’elle se gorgeait d’énergie. Elle se sentait bien, détendue. Dans la solitude de l’hiver, Nephilim se tenait face à l’étoile solaire, suivant sa course du regard.

    C’était le fait qu’elle parvienne à rester des heures ainsi, à contempler cet astre qui la nourrissait, qui lui avait valut le surnom de Girasole, tournesol en sa langue maternelle. Si Amy n’avait jamais véritablement apprécié ce sobriquet, elle n’avait jamais put le discréditer complètement, puisqu’il y avait de la vérité en lui.

    Amy n’aurait su dire combien de temps elle était restée ainsi, aussi immobile qu’une statue, mais elle aurait put rester encore longtemps à contempler le soleil si un évènement imprévu n’était pas survenu.


Dernière édition par Amy de Lauro le Lun 9 Jan 2012 - 18:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Joggs
Nouvel(le) Elève X-Men Beta
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 36
Autre(s) identité(s) : Hélios

Pouvoirs : Absorbtion de l'énergie solaire et rejet sous forme de plasma

Age du perso : 29 ans.
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: Héliocentrisme [TERMINE]   Mar 27 Déc 2011 - 21:34

Samedi 24 décembre, jour où noël annonçait son retour après un an d'absence, avec un délai d'un jour avant échéance. Un grand jour pour Liz' qui, d'un bon matin unique, respire avec joie cette senteur de sapin ! Il y en a quelques-uns, ici, dans un couloir, une salle de classe, le réfectoire ; des petits, des grands, des épais et ceux qui il manque des branches, ou qui commencent à roussir ! Nombreux sont ces jeunes qui, dans leur prise de connaissance d'un pouvoir brûlant ou dans l'excitation de ce jour bénit, brûle tout ce qu'ils voient !

Élizabeth s'étire, baille, se frotte les yeux, les ouvre, referme la bouche, se dresse à côté de son lit et voit la laideur d'une chambre pauvre de Soleil, une fenêtre fermée qui ne fait rien entrer : même les rideaux sont fermées ! Mais à qui la faute ? Au destin ? Sûrement, car ce ne pourrai être elle ; c'est même grâce à elle que tout ne se brûle pas, ici : couette, oreiller, planché.

Il en suffirai de peu, de plus, pour que tout ceci arrive ! Heureusement qu'elle n’apprécie que modérément la clarté blanchâtre de la lune faible, le faible pouvoir que Séléné a sur les gens, quand elle inonde de sa lumière le monde qu'elle touche – lumière qui, de plus, est celle du Soleil ; et dieu sait qu'il ne faut apprécier les voleurs.


Alors, une fois prête, réveillé comme il fallait en jour divin, elle sortit, fit quelques mètres et croisa un ami blond, qui, dans le même enthousiasme qu'elle pour la signification de ce jour, ou presque, il lui proposa une course. Étrange coutume, certes, mais avec lui, il y avait comme un amusement d'enfant à se défier, à comparer leurs pouvoir, leurs puissances, et pour cause ! tout deux étaient élèves chez les X-men, et ce connaissait depuis tellement d'années qu'un enfantillage tel était, disons, permit.

Alors elle partit. Pour aller où ? Dehors, dans le parc, entre les arbres, au lac un peu plus loin, hors de la priorité. Le premier arrivé gagnerai le droit d'être hautain plus que l'autre, et de narguer l'ami avec un plaisir délicieux.
Là, dehors, courant comme jamais, elle prit l'air fraie du jour, les rayons du soleil bon vinrent frotter sa peau, rentrer, afficher ensuite une lumière presque éblouissante, comme si elle se mutait en une espèce de femmes Soleil. Alors elle lévita, de quelques centimètres seulement, quinze tout au plus. Elle n'avait pas pensé à cela !

Sa vitesse se freina d'un coup, elle perdit de la distance par rapport à son ami, maintenant à quelques centaines de mètres devant, tant elle était lente. Pas tant que cela, bien entendu, mais il courrait vite, le jeune ! Un tk qui, dans toutes sa splendeur d'élève ingénieux utilisait le sol pour le pousser légèrement, et aider ses jambes à marcher plus pour s'épuiser moins, car il savait, à peu près, contrôler sans faire trop d'effort.

Donc, elle poussa sur ses pieds, et là le plasma frappa, elle s'envola car elle avait oublié qu'elle était à la verticale, s'approchant de son amoureux Soleil qui, d'une méchante perversité, la fouillé de tout son être le jour venu, dès qu'il la vit.

Alors elle se redressa, en s'allongeant à l’horizontal, frappant cette fois l'air pour s'approcher de son ami, un peu plus à chaque secondes. Mais elle ne le voyait plus, elle ne voyait rien à plus de dix mètres. Alors pour voir mieux, elle s'approcha du sol, à quelques centimètre elle se redressa encore, parallèle maintenant à la neutre terre, elle s'approchait à une vitesse de voiture de sport de la lisière de la forêt, qu'elle ne voyait pas, quand elle aperçut couché une jeune femme. Alors, trop près et trop rapide, elle se poussa violemment... vers le bas, pour s'arrêter ; en même temps, le plasma ne frappa plus, car elle n'en avait pas. Elle se leva, à quelques mètre de devant la dame, la terre semblait retourner dans une ligne d'herbe brûlait.

Alors elle regarda la forêt, maintenant qu'elle était vidé, pendant encore un petit instant et qu'elle sentait la terre sous ses pieds. Son ami avait disparut, il n'y avait plus une chance de le rattraper maintenant. Elle avait l'intention de courir dans la forêt, là où le Soleil n'est pas présent, quand elle serai vidé de son énergie, mais maintenant la chose était impossible, même en courant comme jamais, elle ne le rattraperai pas – puis elle savait si mal courir vite.

Alors elle s'approcha de la femme, comme pour faire connaissance, pendant qu'elle commençait à s'éloigner du sol, avec toutes cette énergie dont elle commençait de plus en plus à en être imprégnait. Elle dit donc ces mots, juste après un rire amusé :


« Je crois pas que je le rattraperai, maintenant. T'as rien contre un peu de compagnie ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Nouvel(le) Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Nephilim

Pouvoirs : Photosynthèse (comprend Immunité à l'Ebouissement et Amélioration des Capacités Respiratoires) & Facteur Guérisseur

Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Héliocentrisme [TERMINE]   Mar 27 Déc 2011 - 23:18

    Si Amy n’aurais jamais put s’attendre à ce qui allait suivre. Elle avait rencontrée nombre de personnes dotées de pouvoirs surnaturels, de la capacité de créer n’importe quelle technologie à celle de créer de petites étoiles. Mais le don de la personne qui approchait à grande vitesse lui était parfaitement inconnu. On aurait dit un soleil… un soleil qui fonçait droit devant. Et devant, il y avait Nephilim.

    Le météore s’écrasa à quelques mètres devant Amy, qui eut un mouvement de recul naturel, plus part réflexe que par peur. Lorsque l’autre se releva, Nephilim put la détailler. C’était une jeune femme, probablement d’une dizaine d’années de plus qu’Amy, élancée et à peine plus grande qu’elle. L’autre semblait rayonner, avec des yeux en amande, un nez arrondi, des sourcils fins et des cheveux longs, probablement brun comme les pupilles. Amy ne faisait pas de grandes différences entre les variantes de verts représentant les dégradés d’une même couleur, et il lui faudrait rétracter ses membranes nictitantes pour voir autre chose que du vert. S’approchant avec un sourire amusée, l’autre demanda :

    « Je crois pas que je le rattraperai, maintenant. T'as rien contre un peu de compagnie ? »

    Amy ne savait pas quoi répondre, dévisageant l’autre parti d’un visage plein de perplexité. La perception lumineuse accrue de ses Membranes Nictitantes lui donnait l’impression que la jeune femme émettait de la lumière, comme un soleil miniature ou la lune. Amy avait reculée d’un pas face à l’arrivée très particulière de celle qui lui faisait maintenant face.

    - Scusa mi, ma non ho comprendo che cosa… déclara Amy, usant de sa langue maternelle, ce qui dénotait de sa surprise et de sa perte de moyens. Se rendant compte qu’elle s’était trompée de disque, Nephilim se corrigea comme elle put : Pa…pardonnez-moi, mais je n’ai pas saisi ce qui vient de se passer.

    Amy resta interdite quels instants, le temps qu’elle comprenne un peu mieux les évènements précédents ; l’autre venait d’arriver comme un météore, de feu si les yeux de la mutante gamma ne l’avait trompée. Un pouvoir visiblement génial, mais dont Amy ne parvenait à prendre la mesure. Secouant la tête, Nephilim remarqua qu’elle avait manqué à pas mal de devoir.

    - N… non, je n’ai rien contre de la compagnie, sourit-elle, tentant tant bien que mal d’outrepasser sa timidité. Elle était très intimidée par l’autre, mais ce n’était pas la première fois. Elle devrait faire face avec courage. Je me nomme Amy de Lauro, alias Nephilim, Photosynthèsiste, déclara-t-elle, faisant un pas en avant et tendant sa main en direction de l’autre. Enchantée. Et vous êtes ?

    La brillance de l’autre mutante attirait Amy, tant cela lui rappelait le soleil. Nephilim avait gardé ses yeux émeraude de peur de ne plus pouvoir fixer l’autre si elle les enlevait, et parce la lumière qui s’en dégageait devait continuer à alimenter sa photosynthèse.

    Il semblait à Nephilim qu’en cette veille de noël, Dieu lui ai fait cadeau de la rencontre avec une personne que sans même connaitre, Amy appréciait déjà.
Hors Jeu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Joggs
Nouvel(le) Elève X-Men Beta
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 36
Autre(s) identité(s) : Hélios

Pouvoirs : Absorbtion de l'énergie solaire et rejet sous forme de plasma

Age du perso : 29 ans.
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: Héliocentrisme [TERMINE]   Mer 28 Déc 2011 - 0:38

Spoiler:
 


Alors qu'elle s'approchait, en inclinant son corps pour avancer, puisqu'elle lévitait désormais, Liz vit dans les yeux de la jeune femme un regard interloqué, étonné, puis un pas de recul – peut-être de peur, qui sait, certainement qu'une émotion pouvait en cacher une autre ! Alors Liz, quelques instant, fronça les sourcils, puis quand elle parla dans cette langue latine qu'elle ne connaissait pas, et dans une jolie manière de la dire, puisqu'elle n'avait pas hésité en la parlant, Elizabeth rigola d'un franc rire :

« Tu perds la tête, ou quoi ? »

L'idée ne lui était pas venu qu'elle ne parle pas sa langue, car elle entendait tellement peu de dialecte étranger ici qu'elle ne s'était pas encore fait à l'idée que ça existait, des gens qui ne parle pas sa langue à l'institut.

Puis elle reparla. Alors là, tout les doutes qu'elle n'avait pas sur l'origine de la jeune femme qu'elle commençait à mieux apercevoir, plus elle s'approchait, s'envolèrent.
Alors elle traduisit ce qu'elle venait de dire, et à nouveau la mutante sonna l'air d'un rire amusé, d'enfant naïve, ses yeux se plissant évidemment en même temps, puis elle dit, avec un air joyeux dans la joie :

« C'est que je sais voler, mais je vois mal ! Je t'avais pas vu, alors je me suis poussé, mais pas du bon côté ! Je ferai plus gaffe, la prochaine fois ! »

Alors elle rigola, encore. Comme si il pouvait y avoir d'autre fois ! Enfin... elle espérait ; ce serai dramatique si encore elle se prenait l'herbe ! Heureusement, il y avait eut le peu de lévitation qui restait quand elle avait « freiné » en se frottant à la terre, ce qui avait fait qu'elle ressemblait encore, un peu, à quelque chose ! Elle avait un brin d'herbe dans les cheveux, qu'elle n'avait pas vu, qui commençait un peu à roussir, et de la terre sur ses habits jaune, sa tenue habituelle, d'élève X-men, qu'elle mettait quand elle pensait sortir, pour pas que ses autres habits brûlent.

Mais sa tête n'avait rien, à par ses cheveux : elle avait pensé à fermé la bouche juste avant, donc rien n'était entré, ses lèvres n'avaient rien, et elle n'avait rencontré aucun cailloux dans sa chute.

Alors elle se présenta, Elizabeth en frappa ses mains de gaieté et s'assit à côté d'elle.

« Amy ?! C'est classe, comme nom ! J'espère qu'on va être... amie ! Ha ! Non mais sérieux, ça veut dire quoi ? Je suis sûr que ça doit avoir une origine classe ! Et, mais au faites ! Ca voulait dire quoi, ce que t'as dit tout à l'heure ? C'était de l'Araméen, ou quoi ? »

Alors elle rigolât, d'un rire si idiot, et si fort, qu'il était dérangeant. Mais elle n'en prit pas compte, car elle ne l'avait pas entendu comme tout le monde, puisque c'était elle qui l'avait émit ! Alors elle serra la main, en rigolant, dit un « Monsieur » d'un air solennel, et rigolât encore ! Mais non, elle ne se moquait pas, elle rigolait d'elle, naïvement, sans se demander si ça l'avait blessé.

« Vous ? Ha ! T'es amusante, mais tutoie moi, on doit bien avoir le même âge, t'a quel âge, d'ailleurs ? Moi c'est Liz, Liz Joggs, et je... euh... comment on dit déjà ? J’emmagasine – elle hésita sur le mot – l'énergie solaire, et je... beh on peut dire que je vole, avec ! Mais je fais aussi d'autre truc, assez sympa ! Tu veux voir ? Enfin, ça peut être dangereux... Et toi, tu fais... A oui ! La photosynthèse, là ! C'est quoi déjà ? J'en ai entendu parlé une fois, ça devait être en cours... C'est pas ce qu'elles font les plantes, pour, euh... vivre, ou... manger, non ? Ha ! T'es une plante ! »

Alors elle restât là, avec son sourire de fille naïve, regarda la jeune femme les yeux ronds, attendant une explication ; en même temps, à côté, un oiseau dormait, paisiblement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Nouvel(le) Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Nephilim

Pouvoirs : Photosynthèse (comprend Immunité à l'Ebouissement et Amélioration des Capacités Respiratoires) & Facteur Guérisseur

Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Héliocentrisme [TERMINE]   Mer 28 Déc 2011 - 17:04

    La femme-soleil était très étrange, d’une joie débordante et d’un franc parler qui, il fallait bien l’avouer, intimidait Amy. Le rire amusé, naïf et sonore de cette personne contribuait également à son côté étrange, de même que sa tenue ; concernant le vêtement, Amy avait déjà vu d’autres élèves X-men en porter, bien qu’elle ne savait quelle était la fonction ou la symbolique de l’habit, elle les trouvait plutôt moches. Bref, l’autre se déclara capable de voler, bien qu’elle avait du mal à se diriger. Elle prétendait ne pas s’être poussé du bon côté, ce en quoi Amy fut étonnée : de l’autre côté, il y avait la rivière.

    Tandis qu’Amy se présentait, l’autre vint s’assoir à son côté, frappant ses mains, indifférente à la terre qui souillait sa tenue ou à la brindille qui grillait dans ses cheveux ; phénomène intéressant que Nephilim s’empressa de noter. L’autre trouvait le prénom d’Amy « classe », espérant qu’elles parviendraient à nouer une amitié, utilisant par la même un jeu de mot qui fit sourire Nephilim, un sourire discret et timide, quelque peu apeuré. Demandant l’origine du nom, l’autre jeune femme se renseigna également sur la signification des premières paroles lâchées par Amy. Partant d’un nouveau rire aussi étrange que les premiers, elle serra la main de Nephilim, tentant de paraitre sérieuse pour l’appeler par la civilité masculine, mais repartant dans sa crise de rire presqu’immédiatement. Amy fut plus surprise par la chaleur qui se dégageait de la main qu’elle serra, mais en même temps cela lui semblait logique que l’autre eut une température plus élevée, puisqu'elle faisait griller l’herbe qui se trouvait dans ses cheveux. Incitant Amy à la tutoyer, elle lui demanda son âge avant de ce présenter : Liz Joggs, une mutante emmagasinant la lumière solaire pour la réutiliser de façon visiblement diverses et variées, pouvant être dangereuses, ce qui passa à Amy l’envie d’en découvrir plus. Réfléchissant à haute voix, Liz conclu qu’Amy était une plante, ce qui gêna assez l’intéressée. Ce n’était pas la première fois que l’on faisait la comparaison, mais Nephilim n’était toujours pas habituée à se faire traiter de plante verte…

    - Je ne suis pas une plante, bien que j’ai moyen de fonctionner similairement, assura Amy d’une voix mal assurée, se défendant comme elle pouvait. Cependant, il est vrai que l’on m’a surnommée Girasole, tournesol en italien, la langue dans laquelle je me suis exprimée tout à l’heure, à cause de mon habitude à rester immobile en regardant le soleil. Réfléchissant un instant pour trier dans le flot de paroles prononcées par Liz l’instant précédent, Amy reprit : Pour répondre à tes question dans l’ordre : Amy est un prénom féminin d’origine germanique, bien que je ne crois pas qu’il ait de signification particulière. Ensuite, je suis italienne, j’ai officiellement 18 ans et mon surnom de Nephilim me vient des petites ailes que j’ai dans le dos. Je suis venue aux États-Unis avec un visa d’étude pour de la psychologie et…

    Amy ne savait pas quoi dire, l’autre la perturbait pour le moins : maintenant qu’elle avait interrompue son débit de parole, Liz la regardait les yeux ronds et un sourire naïf aux lèvres.
    Amy s’assit pour se mettre au même niveau que l’autre mutante, prenant soin que le pull qu’elle avait d’enroulé autour de la taille l’isole du contact de la neige. Ses ailes bruissaient doucement dans son dos, au rythme de sa respiration, tandis que de ses yeux couverts par les membranes nictitantes, Amy ne parvenait pas à cesser de dévisager Liz. L’autre mutante était un soleil miniature, réémettant le rayonnement de ce dernier. Elle dégageait également de la chaleur, à en croire la neige qui avait fondue autour d’elle, l’herbe qui avait finie de se consumer dans ses cheveux et la température de sa main.

    - Et te concernant, Liz s’est le diminutif de Liza ? Je crois que l’une des déesses africaines représentant le soleil s’appelle comme ça. Amy doutait assez de ses dires, car si sa mémoire était exacte, chez les anglophones, Liz était le diminutif d’Elizabeth. En tout cas, le surnom de l’autre mutante était plutôt bien trouvé. Au vu du franc parler de Liz, Nephilim se résolue à ne pas douter de ses questions et à y aller franco, enfin autant que sa timidité le lui permettrait. Prenant une grande inspiration, elle retourna les questions qui lui avaient été posée : Et toi, t’as quel âge, tu viens d’où et t’es ici depuis combien de temps ?

    Amy était très intéressée par Liz Joggs, car en plus d’être semblables, leurs pouvoirs pouvaient être complémentaires, d’une certaine façon. Comme leurs caractères, lui semblait-il. Pour ce qu’elle en avait observée, Liz était fonceuse là où elle-même était réfléchie ; Liz était directe là où Amy était timide…
    Pour peu qu’elles parviennent à s’habituer l’une à l’autre, une belle amitié pouvait naitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Joggs
Nouvel(le) Elève X-Men Beta
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 36
Autre(s) identité(s) : Hélios

Pouvoirs : Absorbtion de l'énergie solaire et rejet sous forme de plasma

Age du perso : 29 ans.
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: Héliocentrisme [TERMINE]   Mer 28 Déc 2011 - 20:18

C'était amusant, la manière dont Liz était assise, la forme que prenait la neige autour d'elle, ses cheveux qui, le court d'un légère instant, seconde après seconde, recevait un flocon qui fondait immédiatement, et ses cheveux, malgré tout, sec, car cette pluie de glace ne résistait pas à sa chaleur. Un cercle parfait était battit autour d'elle, à l’intérieur il y avait l'herbe et la terre, qui se séchait, la neige qui roussissait mais ne brûlait presque pas, car elle n'émettait que de la chaleur – une chaleur suffocante, malgré tout. A l’extérieur il y avait la neige, blanche comme un lin propre, fine et douce, comme toujours.
Cela faisait bien longtemps, qu'elle n'avait pas sentit de vraie neige, dehors. Une décennie et plusieurs années, en faites, depuis elle avait pût en sentir, mais à l’intérieur, parfois la glace d'un réfrigérateur qui gelait les paries.

Liz était à peut-être vingt centimètre du sol, assis en tailleur, face à la jeune femme, lévitant comme toujours, sans perdre le moindre équilibre. Après tout, elle ne pouvait pas tomber : si, malgré tout, elle laissait tomber sa tête en arrière, elle ne sentirait qu'un vent chaud la ralentissant jusqu'à l'arrêter. Ça avait du bon, certes, cet état, à condition de ne pas tomber comme une pierre grossière qui tentait de faire un ricochet comme un galet.

Une chance, certes, de ne pas serrer fort quand elle disait bonjours, même pas complètement chargé de l'énergie solaire, elle était bouillante la jeune fille naïve qui avait serré sa main comme l'aurai fait n'importe qui ; mais quand, souvent, on fait plus que la flamme d'une bougie en terme de température, on n'est pas n'importe qui. Puis, aussi, elle serrai vite, car elle avait une habitude de tout faire rapidement, et encore plus quand de curieux éléments, du maître destin, la faisait prendre la terre trop vite à une chaleur trop vive.

La jeune femme intéressait la Dame-Soleil, qui avait le pressentiment que la jeune fille était très sympathique. Elle rigolât encore, franchement, car elle avait précisé qu'elle n'était pas une plante, alors, aussi, Elizabeth cria d'un air enjoué qu'elle rigolait, puis elle enchaîna avec un « Tournesol ! », amusé, car c'était là un bien étrange surnom que celui-ci.

Tournesol, comme la plante qui se tournait vers le Soleil, par une étrange volonté qui l'animait, cette même plante qu'Elizabeth trouvé mignonnette, par sa texture, sa couleur, sa petite bouille de plante géante et dur, c'était aussi le végétal qui donnait à l'homme ces graines que l'on appelait pipe, et que la jeune fille naïve adorait manger ! Dans un fort intérêt pour ces plantes qu'elle aimait, Elizabeth s'empressa de faire savoir à Amy, en lui disant aussi qu'elle espérait qu'elle fournirai le même sentiment pour elle, en d'autres mots, elle lui dit qu'elle, on l'appelait parfois Hélios, comme le dieu Romain.

Elle s'était trompé, oui. Mais elle n'était pas des plus fortes en histoire, mythologique surtout, et on lui avait dit, un ami, qu'Hélios était le dieu du Soleil chez les Romains, alors pour elle la réponse n'avait pas à être cherché plus loin. Puis, Sol, ça avait quelque chose de plus... bête. Trop court, trop terne, trop faible pour la jeune femme, même si l'idée de se faire appeler comme tel ne lui avait jamais frappé l'esprit.

Enfin soit, elles avaient donc un point commun caché. Pendant ce court moment d'aparté, Amy avait continué à parler, et alors qu'elle avait prit une pause pour prendre une brève respiration Liz reprit le flambeau du dialogue :


« Italien, donc ? C'est amusant, j'ai un ami qui a un nom Italien ! Mais lui il ne le parle pas... Ha ! C'est amusant, non ? T'a un prénom Allemand – elle avait déduit ça du « Germanique » – et tu parle Italien et lui c'est le contraire ! Enfin, il parle pas Allemand, hein ! Ha ! Donc tu sais pas ce que ça veut dire, Amy ? C'est triste ça ! J'ai une idée, on cherchera une fois ! Il doit bien y avoir un truc, la bibliothécaire, elle doit le savoir, j'imagine ! Tu sais où elle est, déjà, toi, la bibliothèque ? J'ai oublié, moi, j'y vais pas souvent ! »

Puis, à nouveau, elle rigolât. Il n'y avait pas de raison à cela, mais il ne fallait pas chercher plus loin : elle aimait rire, par reflexe souvent, car elle aimait que ça sente le bon air de l'humour partout. Puis c'était noël, on allait pas pleurer, hein ! Ha ! Enfin... pardon, c'est pas, euh... désolé.

« T'a des ailes ? Je peux voir, je crois pas les avoir vu ! Elles doivent être classes ! Mais petites comment ? Tu peux voler, avec ? On pourrai se faire une course, qui sait ? Je peux pas voler longtemps, mais dans la vitesse je bas qui veut ! Tu me défie ? Ha ! »

Sa manière de faire rire, de parler, de parler fort mais avec une voix fluette, toutes douce, c'était quelque chose de compliqué à vivre, pour les autres. Son humour, surtout, il était compliqué. Enfin... compliqué n'est peut-être pas le bon mot... Il n'a juste pas de sens, c'est un humour naïf, comme elle, et elle aime faire rire, ou en tout cas parler, parler fort.

« Psychologue ? Classe ! Donc tu saurai dire qui je suis ? Ha ! Attention, je suis sucseptible... »

Là, elle fronça les sourcils, pour rigoler, puis éclatât d'un cris de bonne humeur, encore, et dit un « Je blague ! » en lui poussant l'épaule, dans un éclatement de joie brève, car elle était chaude comme un morceau de charbon qui cuisait dans un feu depuis des heures, et ça pouvait être dangereux, des poussées de bonnes humeurs pareils. Heureusement, il y avait du tissu où elle avait frappé la jeune fille, puis c'était bref, et comme elle ne rejetait pas de feu, ses vêtements n'allaient pas brûler ! C'était plus un reflex d'avoir peur dans ce moment là, pour Elizabeth.

« Euh... désolé, c'était... dangereux, Ha ! – cette fois-ci, ce fut prononcé dans un ton de femme mal-à-l'aise, avec un petit quelque chose qui la chiffonnait, un petit truc brûlant et destructif, en faites – Euh... Liza ? Oui, je crois en avoir entendu parlé, c'était un truc, avec, euh, le chaud, non ? La déesse du feu, aussi, je me trompe? »

Alors, là, elle se dit que c'était noël, et qu'il n'y avait pas de raison qu'elle se mette à le gâcher. Puis, c'était un accident, ça n'allait pas recommencer ! Alors elle rigolât, franchement, à nouveau, pour reprendre le dessus, presque pour faire oublier le fâcheux accident qui n'avait été, pour sa camarade, peut-être, qu'un truc qui n'avait pas compté.

« Je m'appelle Elizabeth, pas Liza ! Et j'ai vingt-neuf ans, et je viens de New-York, et je suis là depuis... Bouh ! Longtemps ! Ça fait tellement de temps que je suis là que je connais tout, ici ! Enfin, sauf la bibliothèque, bien sûr, Ha ! Mais dis-moi, t'es de la Gestapo, avec toutes ces questions ? Ha ! »

Vous vous demandez comment une jeune fille naïve qui n'a jamais quitté les États-Unis, qui est partie du monde de l'éducation en seconde et qui n'aime pas l'histoire connaît la Gestapo ? En faites, elle ne la connaît pas. Elle a juste entendu l'expression plusieurs fois, dans un couloir, une salle de classe, la cafétéria, dans beaucoup d'endroit de l'institut, en faites. La preuve qu'elle est là depuis un moment !

« Dix-huit ans, tu dis ? Tu dois être toutes neuve, ici ! J'espère que tu restera, vraiment ! On devrai peut-être se revoir, qui sait ? Enfin, va pas croire que je pars, hein ! Mais soyons prévoyant, hein ! Ha ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Nouvel(le) Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Nephilim

Pouvoirs : Photosynthèse (comprend Immunité à l'Ebouissement et Amélioration des Capacités Respiratoires) & Facteur Guérisseur

Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Héliocentrisme [TERMINE]   Jeu 29 Déc 2011 - 10:07

    Ecoutant Liz lui répondre, Amy baissa les yeux, remarquant un détail qui lui avait échappé jusqu’à lors : Liz flottait. Une sorte de lévitation, elle se tenait en tailleur à une vingtaine de centimètres au dessus du sol… La classe, comme l’avait dit Liz. Visiblement, Girasole lui avait plus comme surnom, bien que Liz l’eut répété en anglais. Amy espérait que cette étiquette ne lui serait pas définitivement collée ; si, en italien, cela passait car la majorité des américains ne parlait pas sa langue, elle craignait qu’en anglais, cela lui donne le même sobriquet que dans son pays d’origine. De son côté, Liz était surnommée Hélios, nom bien plus imposant que tournesol et aux connotations aussi mythologiques que Nephilim. Ensuite, Liz parti sur une comparaison entre Amy et l’un de ses amis qui avait un nom italien. Liz voulait découvrir ce que signifiait le prénom Amy, lui demandant où se trouvait la bibliothèque de l’Institut ; l’un des endroits où Amy parvenait désormais à se rendre sans difficulté. Après, Liz passa au sujet des ailes de Nephilim, ne croyant pas les avoir vu. Amy lui désigna d’un geste du pouce les deux petites ailes rouges et fibreuses qui s’agitaient doucement dans son dos, à la mesure de sa respiration. Chacune était à peine plus grande qu’une vingtaine de centimètre, mais l’on distinguait plutôt clairement les plumes rouges sang ainsi que leurs mouvements calmes et réguliers.

    - Non je ne peux pas voler, elles sont beaucoup trop petites ; cependant j’ai l’espoir qu’un jour se soit le cas. Concernant les langues, je ne parle pas qu’italien et anglais, je parle aussi le français et est également une excellente maitrise de l’allemand. Pour la bibliothèque, je pourrais t’y conduire, c’est l’endroit que je connais le mieux.

    Amy restait perturbée par le rire si particulier de Liz ainsi que par sa fréquence, mais faisait son possible pour passer outre. La blague de Liz au sujet de la psychologie laissa Nephilim désorientée, ne sachant pas comment réagir alors que l’autre mutante lui poussait l’épaule. La chaleur dégagée par Hélios brûla un instant l’épaule d’Amy, qui se retira aussi vivement que Liz, par reflexe. Si Amy avait le visage déformé par la surprise, c’est de la peur qu’elle lut sur celui de Liz : sourcils levés et rapprochés, paupières supérieures relevées, paupières inférieures tendues, lèvres tirées vers l’extérieur du visage et la bouche légèrement ouverte.

    « Euh... désolé, c'était... dangereux, Ha ! Euh... Liza ? Oui, je crois en avoir entendu parlé, c'était un truc, avec, euh, le chaud, non ? La déesse du feu, aussi, je me trompe? »

    Cette fois-ci, Liz était mal-à-l’aise ; visiblement, son pouvoir était incontrôlable et elle brûlait tout ce qu’elle touchait.

    - Liza est la déesse du soleil, de la chaleur, du ciel et du pouvoir, une lumière divine équivalente de l’Esprit Saint des Chrétiens, commença Amy, ne sachant comment aborder le sujet véritablement important.

    Alors qu’Amy se refermait en réfléchissant au don de Liz, cette dernière continua de parler, oubliant vite la peur qu’elle avait ressentie lors de leur contact. Elle s’appelait Elizabeth, elle avait vingt-neuf ans et vivait à New-York depuis toujours. Elle demanda cependant à Amy si elle appartenait à la Gestapo. Amy eut un petit rire ; la gestapo, la police politique du Troisième Reich, ne posait pas les questions comme cela. Où elle savait déjà, où elle obtenait. De plus, des questions aussi banales n’avaient d’intérêt pour elle.

    « Dix-huit ans, tu dis ? Tu dois être toutes neuve, ici ! J'espère que tu resteras, vraiment ! On devrait peut-être se revoir, qui sait ? Enfin, va pas croire que je pars, hein ! Mais soyons prévoyant, hein ! Ha ! »

    - Oui, je suis arrivée il y a à peu près trois semaines, et j’ai l’intention de rester jusqu’à avoir complété mon cursus scolaire. Ensuite, il faudra que je voie avec les autorités, car mon visa touchera à sa fin. Je serais heureuse que l’on reste en contact, j’ai un peu de mal à me faire des amis… La voix d’Amy mourut alors qu’elle réfléchissait à aborder la question qui lui trottait dans la tête depuis que Liz l’avait touchée. Liza, j’ai noté ta peur lorsque tu m’as touchée, est-ce si dangereux que cela ? Tu m’as dis que ton pouvoir pouvait être dangereux, mais par simple contact ?

    Jusqu’à lors, Amy n’avait rencontrée que des personnes dont les pouvoirs ne comportaient pas de défauts, mais maintenant qu’elle regardait Elizabeth, elle se demandait si la lévitation n’était pas destinée à éviter la création d’un incendie et si lorsqu’elles s’étaient touchées, Liz n’aurait pas put la brûler. Cela devait être très contraignant si elle devait vivre ainsi. Amy déglutit en attendant la réponse de l’autre mutante.


Dernière édition par Amy de Lauro le Dim 1 Jan 2012 - 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Joggs
Nouvel(le) Elève X-Men Beta
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 36
Autre(s) identité(s) : Hélios

Pouvoirs : Absorbtion de l'énergie solaire et rejet sous forme de plasma

Age du perso : 29 ans.
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: Héliocentrisme [TERMINE]   Jeu 29 Déc 2011 - 16:18

Elizabeth regarda le dos de sa camarade. Ce n'était pas compliqué, puisque la jeune femme avait déjà quelques centimètres de plus que son amie de dix-huit ans, d'origine, et lorsque les deux étaient assises, Elizabeth prenait quinze centimètre de plus, car elle lévitait. Alors elle vit ses deux petites choses, qui se gonflaient, se vidaient, se gonflaient puis se vider, encore et indéfiniment.

Elles n'avaient rien de trop spectaculaire, dans un sens esthétique, ces fines membranes que tout semblait pouvoir détruire : elles avaient des petites plumes, rouges sang, fine comme un vulgaire bout de vielles feuilles, d'un parchemin datant de temps jadis.

Alors, elle éclata d'un même rire que d'habitude, mais cette fois-ci il était moqueur, malgré elle, car parfois elle ne se contrôlait pas. elle s'arrêta vivement et s'excusa, puis elle complimenta ses ailes comme une vilaine hypocrisie qu'elle tentai de cacher :


« Tu dis que tu aimerai pouvoir voler avec, plus tard ? Ce serai génial, je suis sûr qu'elles seront magnifique ! Pas qu'elles le soient déjà, mais encore plus ! Rouge feu, avec des plumes juste niquel ! On se fera donc une course, mais de vitesse hein ! Moi après même pas dix secondes, je finis par terre ! Ha ! Je suis une vraie cruche quand je vole ! »

Elle aimait l'auto-dérision, car parfois, ça adoucissait les gens, ça leur faisait dire qu'elle n'avait pas voulu être méchante, puis d'autrefois c'est eux qui pouvait se moquer d'elle, et ils oubliaient sa méchanceté naïve, et alors elle se sentait mieux. Elle n'aimait pas que l'on se moque d'elle, bien entendu, mais dans l'échelle qui relie sa vilaine naïveté à son auto-dérision utile, ce point-ci est moins grave que l'autre.

« O, Allemand et Français ? Je n'aime pas les langues, personnellement... en faites, j'aime pas apprendre, j'avais des cours de Français avant, mais je suis content que c'est finit ! Ha ! T'aime les langues, toi ? Pourquoi ? »

Ça l'étonnait, à Liz, que l'on pouvait aimer apprendre. Sans doute car son enfance ne fut pas des plus gaie, puisque ses parents la forçait à apprendre avec rigueur le moindre bout de leçon vu en cours, ce qui fit qu'elle fut encore maintenant rebuté par l'éducation. Alors, dans cet élan de mécontentement car Amy aimait ça, elle, et dans un air de surprise, elle fronça les sourcils.

« Hé, c'est amusant ça... une lumière divine ? Ca veut dire quoi, elle est toutes blanches, et tout et tout ? C'est quoi, l'esprit Saint des Chrétiens ? Jesus ? »

Bizarrement, elle rigolât à nouveau, un peu moins que d'habitude puisque les paroles n'avait rien de toutes blanches. Alors, aussi, elle s'imagina déesse, blanche complètement, et illuminant un monde ; elle trouva que ce serai étrange, mais très amusant malgré tout, alors elle en fit part à Amy.

« O, mais des amis tu t'en fera, c'est obligé ! Puis on a le temps de rien faire, en à peine trois semaines, alors faut pas s'inquiéter ! Moi, par exemple, j'ai... à non, moi je me suis vite fait des amis, mais bon, c'est pas pareil, c'est... Je sais pas en faites, mais bon, voilà quoi ! Ha ! »

Elle éclata de rire, cette fois-ci, réellement maintenant, puis elle s'arrêta quand Amy revenu sur la prise de conscience d'Elizabeth sur son pouvoir. Elizabeth fendit un sourire mal-à-l'aise, car c'était un mauvais événement, puis elle sourit un peu, pour donner un peu plus de gaieté au truc, car c'était noël !

« Par simple contact, oui. Je chauffe beaucoup, surtout mes mains, j'atteins facilement les 750 degré en faites ! Donc faut que j'évite de toucher pleins de truc, des cuillères car ça fond, des chaises car ça roussit, et des gens car ça fait mal... – elle sourit à nouveau, pour donner un petit quelque chose de marrant à la chose, pour enlever cet air de deuil à la discutions – Je peux pas me contrôler, une fois au Soleil je chauffe aussi vite que ces nouvelles lampes, là, qui mettent du temps à s'allumer complètement. Enfin, moi je brûle plus, et plus vite, en règle général, Ha ! Mais, dis, t'a rien sentit tout à l'heure, quand je t'ai touché ? C'était rapide, mais j'avais cru que... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Nouvel(le) Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Nephilim

Pouvoirs : Photosynthèse (comprend Immunité à l'Ebouissement et Amélioration des Capacités Respiratoires) & Facteur Guérisseur

Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Héliocentrisme [TERMINE]   Lun 2 Jan 2012 - 16:52

    Liz éclata de son habituel rire lorsqu’elle vit les Ala-pulmos, et Amy s’en sentit vexée ; ce n’était pas la première fois de l’on se moquait d’elle, ou de ses ailes, mais elle ne s’était pas attendue à de la moquerie de la part d’Hélios. Lorsque cette dernière tenta de rattraper le coup, parlant d’un futur lointain où les ailes de Nephilim seraient capables de la porter dans les airs, Amy ne put s’empêcher de sourire face à l’entrain et l’autodérision de Liz. Peut-être qu’elles pourraient s’entrainer à voler ensemble ?
    Hélios fut plus surprise par la maîtrise des langues, ne les appréciant guère. Enchaînant rapidement avec l’Esprit Saint des Chrétiens, Liz en réclama une définition, avant de partir d’un nouveau rire. Il était cependant moins sonore et envahissant que les précédents, ainsi Amy put tenter de répondre.

    - Pour les langues, j’ai toujours aimée cela, car elles sont pour la plupart musicales, et toutes utiles : voyager de part le monde requiert d’en connaitre un certain nombre – même si personnellement, je me suis limitée à l’Europe et aux States pour l’instant. Peut-être ai-je également une aire de Broca (la partie du cerveau responsable des compétences linguistiques) mieux organisée que les autres. Pour l’Esprit Saint, il fait parti de la trinité chrétienne : « au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit ». Ce serait l’Esprit de Dieu, bien que je n’ai jamais vraiment comprit le concept, puis que Dieu est le Père.

    Liz déclara ensuite qu’ici, Amy ne pourrait que se faire des amis, mais que trois semaines, c’était un délai plutôt court. Nephilim avait envie de lui dire que depuis son arrivée, elle n’avait rencontrée que deux professeurs, et avait passé le reste de son temps à essayer d’étudier à la bibliothèque. Elle ne pensait pas qu’elle parviendrait à faire de la psychologie en autodidactisme, mais le Professeur Xavier était si occupé qu’elle n’avait pas véritablement le choix. Bref, Elizabeth voulut se prendre en exemple, reconnaissant qu’il était mal choisit car elle s’était fait des amis très rapidement. C’était vrai que ce n’était pas pareil : elle était sociable, Nephilim timide…

    La rupture entre le rire de Liza et son évocation de son pouvoir choquèrent Amy, tant Hélios parvenait à changer de sentiments avec une telle rapidité. Nephilim se sentit coupable d’avoir mit mal à l’aise son amie, mais récolta cependant de précieux renseignements : Dès qu’Elizabeth se présentait au soleil, sa température corporelle s’élevait, jusqu’à 750 degré. C’est pour cela que son don était des plus gênants lorsqu’elle devait interagir avec son environnement. Elle avait également eut peur d’avoir blessée Amy lorsque de leur bref contact.

    - Non, je n’ai rien ; j’étais surprise, c’est tout. Comme tu l’as dit, tu as les mains plutôt chaudes, même si ce n’est là qu’un euphémisme, et je ne m’y attendais vraiment pas, Amy ne savait pas quoi dire, elle ne se figurait pas ce que cela pouvait être de ne devoir jamais rien toucher, de devoir même ne pas toucher le sol. Pour Nephilim, cela semblait à un enfer, et pourtant Elizabeth semblait ne pas en souffrir. C’était peut-être cela qui expliquait sont rire bizarre et sa trop grande gaieté, une façade pour ne pas montrer qu’elle souffrait de son don. Amy ne savait pas vraiment quoi penser, puisqu’à l’Institut on leur apprenait à s’accepter tels qu’ils étaient, à ne plus faire qu’un avec leur don, d’une certaine manière. Enfin, elle-même n’avait pas un pouvoir aussi contraignant que celui présenté par Liza. L’atmosphère s’était alourdie à cause de ce sujet sensible, et Amy regrattait d’avoir posée la question fatidique. Elle devait trouver un moyen de ne pas tout gâcher, et seul un trait d’humour aurait put refaire parti Liz dans son rire si particulier. Nephilim allait essayer. J’ai une autre question par rapport à ton pouvoir, si je te lance une boule de neige, elle t’atteint ?

    Sa passe ou sa casse ? En tout cas, Nephilim voulut illustrer sa théorie en s’emparant d’une boule de neige ; Liza allait devoir faire attention à ce qu’elle disait, car Amy avait bien l’intention de vérifier les dires d’Hélios…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Joggs
Nouvel(le) Elève X-Men Beta
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 36
Autre(s) identité(s) : Hélios

Pouvoirs : Absorbtion de l'énergie solaire et rejet sous forme de plasma

Age du perso : 29 ans.
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: Héliocentrisme [TERMINE]   Mer 4 Jan 2012 - 6:01

Ce n'était pas dans son habitude à Liz, de se moquer comme ça des gens : la plus part du temps, elle arrivai à se contenir quand elle voyait un événement amusant devant ses yeux qui ne profitait pas à une autre personne, ou en tout cas elle s'arrangeait pour qu'on ne la voit. Là, c'était différent, elle s'était moquée d'une difformité physique mutante, alors qu'elle n'était pas mieux, dans un rire claironnant ; c'était d'ailleurs pourquoi, ensuite, l'instant d'après son moment d'auto-dérision, elle avait à nouveau rigoler pour se moquer à nouveau de sa manière de voler, histoire d'en rajouter une couche et de faire passer la moquerie plus petite que les rayonnements solaires de ses pieds, ceux-là même qui lui servait à voler.

Elle fit ensuite la moue, quand elle lui parla des langues, sans doute car elle se mentait à elle-même. Apprendre des langues, c'était sympa dans le fond, utile, et certaines très jolie ! Celle précédemment dites par Amy, dans sa langue maternelle, ne semblait pas moche du tout, mais comme elle n'aimait décidément pas étudier, et tout ce qui se rapprochait des cours nomaux de lycéen et collégien, elle mentait à tous.

« Mais c'est ennuyeux, d'apprendre ! Ha ! Puis, je parle anglais et c'est la plus parlé, donc c'est quand même le plus utile, je vois pas l'intérêt d'en chercher d'autre ! T'aime pas l'Amérique ? »

Elle éclata d'un nouveau rire, car ce qu'elle avait dit servait plus de plaisanterie que d'autre chose, et passa ensuite au sujet du dieu chrétiens. C'était une bonne question, de savoir si elle croyait à un dieu en particulier : en faites, elle était chrétienne de suivit, car comme beaucoup de ses amis l'était, elle s'était faites à l'idée que ce devait être le réel dieu ; mais sinon, elle ne connaissait rien en la religion, autant qu'elle connaissait la différence entre Hélios et Sol.

« Dis, t'es de quel religion, toi ? »

Puis, comme elle n'aimait pas se rappeler d’événement triste, elle décida subitement d'ignorer la réponse d'Amy à sa question sur la sensation qu'avait procuré Liz avec sa main, en passant à un autre sujet. Malheureusement, cet autre sujet arriva vite, et ce fut en ce levant qu'elle en parla :

« Ah ! T'as pas intérêt, c'est pas du jeu, je peux même pas tenir une boule de neige entre mes mains! »

L'autre réalité, aussi, c'était que si on lui lançai une boule de neige, elle la recevrai et aurai très froid le court d'un petit instant, mais elle ne le dirai pas, car avait un on-ne-sait-quoi de censé. En même temps, elle avait éclaté de rire et se préparai à éviter la boule qu'elle pourrait lancer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Nouvel(le) Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Nephilim

Pouvoirs : Photosynthèse (comprend Immunité à l'Ebouissement et Amélioration des Capacités Respiratoires) & Facteur Guérisseur

Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Héliocentrisme [TERMINE]   Mer 4 Jan 2012 - 14:12

    Elizabeth avait réagit normalement face au geste d’Amy, qui compressait la neige entre ses mains de manière à lui donner une forme vaguement sphérique, mais n’avait pas pour autant répondu à la question. Comme Nephilim d’ailleurs. Continua de préparer son projectile, l’italienne entreprit de répondre aux interrogations qui lui avaient été posée, ne serait-ce que pour distraire Liz du « danger ».

    - J’ai pas beaucoup visité les Etats-Unis, alors l’Amérique… Je ne suis pas sortie de l’Institut pour l’instant, et je n’ai fait aucun tourisme avant d’y venir. Cependant, niveau législation, j’aurai deux-trois remarques à faire, notamment sur votre système scolaire, électoral ou votre protection sociale, Amy s’interrompit, sachant que ce sujet n’intéresserait pas vraiment Liz ; Cependant, Nephilim attendait avec impatience de voir la tête de son amie face à une telle déclaration. Pour Dieu, j’y crois, c’est tout. Il n’y a pas de religion, de rites ou de vénération, je crois simplement en lui. C’est du Déisme, si tu connais le terme.

    Amy laissa sa phrase en suspend, regardant la boule de neige à travers ses membranes nictitantes. Allait-elle la lancer, ou pas ? D’un côté, Liza n’ayant pas répondue à sa question, Nephilim devait bien découvrir par elle-même si son hypothèse était la bonne où pas ; d’un autre, c’était déloyale de s’en prendre à quelqu’un qui ne pourrait pas répliquer.
    L’italienne réfléchie un instant : Elizabeth parvenait à se propulser pour voler, ou même simplement léviter ; il était donc probable que par un moyen ou un autre, elle réutilisa la chaleur qu’elle emmagasinait. Si elle était à même de projeter de la chaleur, Liz pourrait répliquer dans une bataille de boule de neige. En ne visant pas directement Amy, l’autre mutante pouvait faire fondre la neige de manière à mouiller Nephilim en dommage collatéral. Amy n’était pas contre le fait de glisser dans une flaque d’eau, ni même d’être arrosée par la neige fondue d’un arbre, mais elle ne savait comment les pouvoirs de Liza fonctionnaient, ni même le contrôle que cette dernière avait dessus ; bien qu’elle sembla n’avoir de problème à les utiliser. Puis il y avait les risques d’incendie ou de brûlure, bien que ses problèmes soient sous-jacents à la donnée précédente.
    Amy eut un bref soupir, clignant des yeux pour replier ses membranes vertes, révélant la couleur de ses yeux marron comme leur intensité. Elle posa la boule de neige.

    - C’est même pas drôle, puisque si tu peux pas toucher une boule de neige, il est probable qu’elle non plus ne puisse t’atteindre. On attendra cette nuit pour se faire la bataille ? Il n’y a rien de particulier de prévu ce soir, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Joggs
Nouvel(le) Elève X-Men Beta
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 36
Autre(s) identité(s) : Hélios

Pouvoirs : Absorbtion de l'énergie solaire et rejet sous forme de plasma

Age du perso : 29 ans.
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: Héliocentrisme [TERMINE]   Mer 4 Jan 2012 - 16:19

Soudain, la petite matinée de Noël avait prit un nouveau tournant, amusant et drôle : Elizabeth était debout, face à une jeune femme qui tenait dans sa main une boule de neige qu'elle façonnait de sorte à lui donner une forme plus ronde, plus « boule de neige ». La femme Soleil s'en méfiait, elle n'aimait pas vraiment être mouillé, c'était une sorte de petite humiliation pour la personne qu'elle était, avec ses quelques centaines de degré de température au-dessus de zéro.

Bien évidemment, elle savait que c'était pour blaguer que la jeune Amy faisait ça, et ça bien sûr elle l'acceptait : dans le fond, elle n'avait rien contre, puisque se faire mouiller était quelque chose que personne n'aimait dans les batailles, c'était d'ailleurs le risque qui faisait rire, et mouiller ses adversaires.

Puis, une bataille, tout le monde trouvait ça amusant ! C'était ce qu'elle pensait, en faites, et donc, le fait que c'était noël, l'amusait elle aussi, de cette perspective de fêter dignement noël, par une tradition festive.

Puis, Amy commença à lui parler, elle répondit à ses questions : sur les langues, puis sur sa religion. Liz' en fit rapidement une définition, de ce mot qu'elle avait dût entendre une fois ou deux : déisme. Elle l'avait oublié, depuis la première, ou seconde, fois où elle l'avait entendu dire, mais comme elle savait trouver le sens d'un mot par son contexte, ça allait.

C'était quand elle parla de l'éducation qu'elle relâcha sa concentration, car elle était de son avis. Même si, sans doute, Amy n'avait pas les même arguments, les même conflits, avec la scolarité. Il était même sans doute vraie qu'Amy n'avait simplement pas de conflit avec, simplement des reproches à faire sur certaines chose... Lesquels, Liz' ne s'était pas posé la question, elle s'était contenté de répondre :


« Avec l'éducation, ici, il y a que ça, des problèmes ! »

Puis, elle avait plissé les yeux et tendu son poing. Il y avait bien des façons de lancer de la neige, elle ne devait pas forcement être ronde et dure, quand elle était fine et mouillé, c'était aussi embêtant... Peu à peu, il commençait à faire plus chaud, ses poings rougissait plus qu'il ne l'était avant, et un quelconque dieu savait qu'ils étaient déjà rouge.

De plus, il ne fallait pas relâcher plus l'attention ! Une seconde de réflexion, ça pouvait mouiller !

Mais Amy posa la boule de neige, d'un seul coup, ce qui attrista Liz' : Pourquoi mettre fin à cette bataille, qui paraissait si amusante ? Alors, elle dit, outré, mais pour un autre raison :

« Rien de prévu ? Non, mais ça va pas ?! Il y a noël ce soir, moi je veux le fêter ! Enfin, quoi que je vais pas sortir sûrement, ou peut-être un peu dehors, dans l'institut, mais j'aurai peut-être pas le temps ! Puis, je sent l'eau, tu sais. Pas longtemps, mais ça me mouille, et c'est quand même gênant ! »

Elle s'était trahit, en quelques sortes, mais ce n'était pas plus grave que cela, car maintenant c'était à elle de remettre la bataille en route. Alors elle tenta d'être fine, discrète : en soit, rusé. Elle tendit son doigt, visa l'espace entre elle et Amy, puis frappa la neige en y faisant sortir le plasma de son doigt. Du moins, c'est ce qu'elle voulut faire, pas ce qu'elle fit : d'un coup sa main se plia, par la force du choc – son doigt n'était pas le lieu habituel d'où sortait le plasma, c'était sa paume, en faites –, et ce fut donc par là que tout sortit. Liz sentit une forte secousse, la boule dorée frappa le sol, le creusant un peu, et la neige fine, poudreuses, fut propulser en l'air. Normalement Amy devrai en être recouverte, sauf si elle l'évitait, avant qu'elle fut retombée, Liz se recula un peu, pendant qu'elle reprenait un bain de Soleil, et s’apprêtait à continuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Nouvel(le) Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Nephilim

Pouvoirs : Photosynthèse (comprend Immunité à l'Ebouissement et Amélioration des Capacités Respiratoires) & Facteur Guérisseur

Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Héliocentrisme [TERMINE]   Mer 4 Jan 2012 - 20:02

    Liz fut outrée par les dires d’Amy, elles étaient à la veille de Noël tout de même ! Nephilim savait ce que cela signifiait pour la plupart des gens ; réveillon de famille, arbre à cadeau et fête lumineuse… Tout cela, Amy ne l’avait jamais connue : ni famille, ni cadeau, seulement une veillée à regarder la télé, ce qui l’avait rapidement lassée et convaincu d’aller se coucher comme n’importe quel autre soir. Non, vraiment, Noël ne signifiait rien pour Nephilim, ce qui expliquait facilement que la date de naissance de Jésus lui fut sortie de la tête. En plus, le 25 Décembre n’était même pas la date de naissance de Jésus, mais la fête païenne du solstice d’hivers. Pour ce que Nephilim en savait, Jésus devait être en janvier ou en mars, sa mémoire concernant les recherches qu’elle avait effectuées à ce sujet n’étant plus d’une fiabilité absolue.

    Cependant, dans son indignation, Liza livra une information intéressante : elle sentait l’eau, qui la mouillait quelques instants, ce qui la gênait comme tout à chacun. N’ayant pas le temps de faire la bataille dans la soirée, et probablement consciente du fait que maintenant qu’Amy savait pour sa mouillabilité, Elizabeth engagea le combat immédiatement. Tendant son doigt, Hélios tira un projectile de lumière sur l’espace la séparant de Nephilim, propulsant neige et vapeur en direction de l’italienne. Cette dernière eut un hoquet de surprise, et reçut tout dans la figure.

    C’était le moment rêvé pour Nephilim de faire sa mimique préférée : prenant un visage complément neutre, elle arrondit ses yeux, donnant l’impression d’une chouette que l’on venait de réveiller dans une grange. Elle cligna plusieurs fois des yeux, restant le regard fixé sur Hélios. Avec la neige dans les cheveux et sur le visage, Amy devait être encore plus drôle, enfin c’est ce qu’elle espérait.
    Amy analysa rapidement ce qu’elle avait découvert de Liza : son amie pouvait également projeter du plasma solaire, un peu comme Jubilee ; elle l’avait fais avec un seul doigt et cela avait été d’une puissance plutôt grande. L’italienne commençait à prendre la mesure de ce que pouvait accomplir Hélios, et cela l’effrayait autant que l’intriguait. Elle n’imaginait pas les possibilités offertes par les capacités de Liz, elle dont c’était la matière qui régissait les dons. De nombreuses questions se bousculèrent dans la tête de l’italienne, cependant, Nephilim n’allait pas laisser passer l’occasion qui s’était présentée, ne serai-ce que pour ne pas être de nouveau éclaboussée.

    - Alors c’est comme ça, déclara Amy alors qu’Elizabeth se reculait un peu, prête pour la suite.

    Attrapant sa boule de neige, ou plutôt les restes de ce qui avait été sa boule de neige, Amy la projeta en direction de Liz. Ne regardant pas si elle avait touchée ou pas, Nephilim agrippa son pull, le retirant de là où elle avait été assise précédemment, et courue maladroitement jusqu’à l’arbre le plus proche, manquant par deux fois de glisser. Une fois dans l’abri précaire que constituait le bois, Amy ramassa une autre poignée de neige et sortit la tête pour viser. Elle tira dès qu’elle vue Liza, mais c’était sans grand espoir. Se recachant derrière le bois, elle se retrouva face à face avec la rive et la rivière, et le moindre faux-pas pouvait la faire tomber dans l’eau.
    Cependant, Nephilim n’y prêta pas attention, concentrée qu’elle était sur sa bataille de boules de neige.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Joggs
Nouvel(le) Elève X-Men Beta
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 36
Autre(s) identité(s) : Hélios

Pouvoirs : Absorbtion de l'énergie solaire et rejet sous forme de plasma

Age du perso : 29 ans.
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: Héliocentrisme [TERMINE]   Mer 4 Jan 2012 - 21:39

C'était trop drôle ! s'était-elle dit, dans un rire assourdissant, quand la jeune Amy fut prit de surprise et fut mouiller de la tête au pied, ou presque. L'eau coulait de son visage, tombait à terre une fois le menton atteint, ses cheveux étaient mouillés et dégoulinai de la fraîcheur du temps de Noël : un sérieusement beau temps pour les boules de neiges ! se dit-elle, à quelques mots près, à nouveau, lorsqu'elle regardait avec suspicion la nouvelle recrue de l'institut.

Elle avait les yeux ronds, écarquillés, elle ne bougeait pas, comme attentive à toutes réactions d'Elizabeth qui, elle, ne parlai plus osait à peine respirer de peur qu'elle essaie quoi que ce soit lorsqu'elle ne s'y attendrai pas. Méfiance est mère de sûreté, c'était la leçon à retenir aujourd'hui...

Mais tout de même, elle était bizarre. Peut-être un état second lié à son pouvoir ? Elle était peut-être mal... Il fallait peut-être vérifier ; mais si c'était le but, elle était cuite, et bien plus qu'à ce moment-là, en faites.

Donc, il fallait faire un choix, et sans doute à cause de sa naïveté naturelle, elle décida de ne rien faire, du moins tant qu'Amy ne parlait pas. Malheureusement, à ce moment-là, Elizabeth, surprise et presque apeuré, se recula, un peu au début, puis lorsqu'elle lança la boule de neige, ou du moins lorsqu'elle commençai le geste, elle recula si hâtivement qu'elle en tombât dans la neige – enfin, presque ; disons fesses les premières, à quinze centimètre du sol, dans une lévitation gênante, bien que grâce à cela, elle eut moins mal.

Alors, elle pût voir mieux Amy qui partait vers la lisière de la forêt au pas de course. Donc, Elizabeth, rapidement, visa l'arbre le plus proche de la nouvelle venue avec sa paume, et de là en sortie une nouvelle boule de chaud plasma, qui vint frapper l'écorce de l'arbre et faire tomber la neige qui s'y était accumulé – bien évidemment, il avait tôt fait de viser suffisamment haut pour que l'arbre n'est rien, et ne se brise, encore moins.

Elle se releva ensuite, et lévita à une vitesse déconcertante, car elle profitai qu'Amy ai disparut de la cime des arbres en même temps que la neige de l'arbre se fut ajouté à la neige du sol. Alors elle commençait à s'approcher du coin où elle l'avait vu la dernière fois, pour la prendre en surprise, après elle trouverai bien un quelque chose à faire, peut-être recommencerai-t-elle à secouer un arbre, qui sait ?

Alors, elle trouva la jeune femme ; malheureusement, erreur de tactique, elle avait prit le mauvais chemin et était juste en face d'elle : aucun moyen, donc, d'avoir un quelconque effet de surprise. Elle leva les mains, alors, comme si elle s'avouer vaincu, qu'elle se rendait ; mais elle affichait en même temps un sourire mauvais : elle créa une nouvelle charge plasmique, qui frappa la cime d'un arbre, juste au-dessus d'elle, puis lorsque la neige accumulé dans le plafond de ce coin de forêt descendit sur Liz', elle en profita pour sortir des arbres : objectif, se recharger en énergie solaire et tendre un traquenard à Amy.

Alors, une fois sortie, elle se cacha dos à un large arbre, pour se retrouver du côté de l'institut et non de la forêt. Elle n'était pas complètement chargé en sa précieuse énergie car le Soleil ne l'atteignait pas, et c'était tant mieux, car à en croire ses pensées, si elle était plus chargée, on la verrai trop. Bien sûr, elle était légèrement visible, comme un petit halo lumineux éclairant l'épais pin, reconnaissable, quand on s'en donnait la peine et que l'on regardait bien, mais elle y croyait – en faites, elle ne se doutait de rien, sa naïveté l'empêchait de voir, et pour elle, elle était bien caché !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Nouvel(le) Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Nephilim

Pouvoirs : Photosynthèse (comprend Immunité à l'Ebouissement et Amélioration des Capacités Respiratoires) & Facteur Guérisseur

Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Héliocentrisme [TERMINE]   Mer 4 Jan 2012 - 22:52

    Si Liz n’avait pas rit à la mimique d’Amy, ce qui avait vexée cette dernière, elle s’était reculée si précipitamment que, si le projectile l’avait ratée, Hélios avait perdue son équilibre et s’était rapprochée du sol dans la position d’une personne tombant d’une chaise. Cependant, elle n’avait pas dit son dernier mot : d’un tir de plasma bien ajusté, Liza fit prendre à Amy la douche de sa vie.

    Nephilim, qui ne s’était pas attendue à une attaque pareille, bien qu’elle l’eut déjà envisagée auparavant, dû se sortir tant bien que mal du tas de neige accumulé sur sa personne. Point positif, l’italienne avait maintenant une pleine réserve de munition ; point négatif, elle était si mouillée qu’elle n’allait pas tarder à prendre froid. Mais elle n’en était pas encore là.
    Avec la rivière dans son dos, Elizabeth n’avait que deux angles d’attaque à l’encontre de Nephilim, qui déploya ses Membranes Nictitantes pour mieux percevoir la lumière dégagée par son adversaire. Lorsqu’elle s’apprêta à tire une boule de neige sur un Liz qui avançait à découvert, Amy fut surprise de la voir lever les mains en signe de reddition. C’était une blague ?

    Exactement ; d’une nouvelle charge plasmique, Liza termina de faire choir le peu de neige qui restait sur le couver d’Amy. Bof, cette dernière n’était plus à cela prêt.
    Secouant la tête, Nephilim chercha à retrouver Hélios, qui avait effectuée un repli tactique – manière honorable de dire qu’elle avait fuit la queue entre les jambes. Entreprenant de marcher dans la neige, Amy, une boule de neige à la main, balayait du regard les alentours. Aucunes traces, cependant, aux vues de leur position, Elizabeth s’était soit réfugiée dans la forêt, qui se trouvait de l’autre côté de la rive, soit était retournée vers l’Institut. Etant donné la dépréciation qu’Amy avait concernant le premier lieu, et son incapacité à traverser l’eau glacée, elle décida de retourner vers les bâtiments.

    Marchant pendant près de cinq minutes avant de retrouver la présence lumineuse d’Hélios, Nephilim avait commencé à avoir froid. Malgré sa cachette précaire, il était peu probable que Liza soit surprise par l’arrivée d’Amy, qui émettait un « atchoum ! » discret, aigu et féminin à intervalle régulier. L’italienne se refusait cependant à abandonner la partie.

    - Liza, va pas trop falloir tarder à rentrer ; tu m’as tellement mouillée que je vais attraper la mort, déclara Amy à l’attention de son amie faussement dissimulée derrière un arbre.

    Cependant, dès que Liza sortirait, ne serait-ce que la tête, de son abri, Nephilim avait bien l’intention de lui rendre la monnaie de sa pièce : une simple boule de neige, eut par traitrise à l’instar des mains levées. Que c'était bas comme coup.
    Il n'y avait plus d’arbre au-dessus de l’italienne, qui était suffisamment confiante dans le fait qu’elle ne serait pas éclaboussée pour marcher à découvert ; en même temps, les couverts ne lui avaient pas véritablement servie jusque là.

    Une fois qu’elle eut tirée son dernier projectile à l’encontre de Liza, Amy essaya de se rapprocher pacifiquement, sans cependant lever les mains, qui serraient son pull trempé. Nephilim tremblait légèrement, mais marchait encore droit et voyait parfaitement bien, ses membranes toujours déployées.

Hors Jeu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Joggs
Nouvel(le) Elève X-Men Beta
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 36
Autre(s) identité(s) : Hélios

Pouvoirs : Absorbtion de l'énergie solaire et rejet sous forme de plasma

Age du perso : 29 ans.
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: Héliocentrisme [TERMINE]   Jeu 5 Jan 2012 - 21:26

Alors qu'Amy, toutes d'eau vêtu après que Liz l'eut mouillé de part la neige sur la cime des arbres, s'approchait à pas lent, une marche accompagnait d'éternument dans un rythme régulier, Liz fouillait de ses petits yeux alertes la chose qui lui permettrait de se sauver, de reprendre le dessus après cette fuite, bien que finement joué d'après elle, d'une triste lâcheté : si elle allait devant, la jeune femme la verrai, à gauche aussi, à droite peut-être moins, si se serai sans compter cet halo lumineux, doré et chaud, qu'elle dégageait sans cesse.

La solutions, donc parût évidente : se débarrasser de sa couche de lumineuse énergie, le plus vite possible, et pour cela il fallait trouver un coin d'ombre où les rayons du doux Soleil n'entrait pas dans une circonférence de trois mètres ; et c'était dans l'idéal le plus complet, qu'elle vit qu'elle se trouvait dans ce genre de lieu : Les Soleils était derrière elle, cachait au dessus d'illustre vieux et grand arbre, à l'éclat blanc au-dessus, et vert en-dessous. Le pin où elle était vulgairement caché était suffisamment grand aussi pour lui faire une ombre si épaisse, si puissante, que le Soleil ne pouvait toucher la jeune fille naïve, de près ou de loin.

Alors, dans un spectacle qu'on ne voyait même pas dans une vie normale – donc, en l’occurrence, quand on ne connaissait pas Liz' –, toutes son énergie solaire passa par ses mains, qui devinrent subitement d'un rouge vif pendant plusieurs secondes, qu'elle tendit sur ses deux côtés, de sortes à que la neige vol en éclat et cache sa présence jusqu'à l'arrête des événements, et donc elle pût s'accroupir, prendre une boule de neige devant elle, et la façonner ; bien évidemment, en s'agenouillant, elle faillit tomber, car elle n'avait pas l'habitude de toucher sol, surtout si violemment, en à peine une flopée de secondes, sept au total.


« Mais non qu'est-ce tu dis ! On attrape pas le mort avec une bataille, voyons, Ha ! Que t'es amusante ! »

Alors, la jeune fille un peu naïve, sotte, qui n'avait vu qu'Amy tremblait et était mouillé comme si elle se serai baigné dans le lac de l’institut, jeta sa boule sur Amy.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Nouvel(le) Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Nephilim

Pouvoirs : Photosynthèse (comprend Immunité à l'Ebouissement et Amélioration des Capacités Respiratoires) & Facteur Guérisseur

Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Héliocentrisme [TERMINE]   Ven 6 Jan 2012 - 22:42

    Elizabeth fut plus maline qu’Amy s’y était attendue, ou plus paranoïaque peut-être ; toujours était-il que Liz effectua une diversion pour reprendre un ascendant qu’elle n’avait jamais véritablement perdue.
    De part et d’autre de l’arbre, la neige fut vaporisée, alors que Liza libérait une nouvelle fois ses pouvoirs. Durant plus d’une demi-douzaine de secondes, la vue d’Amy resta inopérante, alors que le halo de lumière de Liza avait disparut et que le soleil se reflétait dans les gouttelettes d’eau, donnant un spectacle aussi magnifique que déroutant.

    « Mais non qu'est-ce tu dis ! On attrape pas la mort avec une bataille, voyons, Ha ! Que t'es amusante ! »

    Un projectile fait d’une neige qu’Amy croyait volatilisée vint la frapper au visage, lui faisant lâcher du même se qu’elle tenait dans les mains : sa propre boule de neige et son pull. Ses membranes nictitantes avaient protégées ses yeux, et si Amy voyait encore parfaitement, elle était pour le moins déboussolée. Chancelant plusieurs instants, Nephilim finit par se reprendre en secouant la tête. Ramassant sa veste, elle conclut qu’il était probable que Liz n’arrêta son jeu si facilement. C’était potentiellement une erreur d’avoir commencé la bataille, d’autant qu’aux vues de leurs dons respectifs, c’était très déséquilibré ; et pas dans le sens où Nephilim l’avait crut au prime abord !

    Finalement, outre avoir subie une défaite aussi cuisante que la température corporelle de Liz était élevée, Amy avait surtout la crainte que, plus que de ne pas parvenir à contenir Elizabeth, elle attrape la grippe. Bien qu’elle ne doutât pas que son facteur guérisseur, qui devait avoir été activé par sa photosynthèse, ne puisse traiter pareil cas, elle préférerait éviter de tomber malade, juste pour supprimer la gêne que cela causerait.

    Amy n’avait cependant pas trente-six solutions pour que Liza stoppe le massacre.

    - Stop ! S’écria-t-elle quelques secondes après avoir reçue la boule, probablement assez pour que Liza prépare sa prochaine frappe. T’as gagnée, je me rend. Eternuant une nouvelle fois au creux de son bras, Nephilim se baissa pour ramasser son vêtement. Si ça ne t’embête pas, j’aimerai retourner au chaud ; changer de vêtements et me sécher serait l’idéal, mais je veux rien t’imposer.

    Amy ne savait pas à quoi s’attendre de Liz : une nouvelle boule de neige, une projection solaire ou qu’elle sorte simplement de derrière son arbre en riant de son rire si particulier. Cependant, faisant un rapide calcul, Nephilim parvint à la conclusion que si elle évitait la crève, cette matinée aurait été plutôt réussie : plus que sa photosynthèse, c’était d’avoir réussie à se faire une amie, après près d’un mois sans avoir parler à plus que le strict minimum, qui lui serait le plus bénéfique.

    Éternuant une dernière fois contre sa manche, Amy cligna des yeux pour replier ses membranes ; elle ne devrait plus en avoir besoin, et elle préférait éviter de les montrer à l’intérieur de l’établissement. Quoique ; si, toute humide qu’elle était, et se promenant à côté d’une femme soleil, ce n’était pas ses yeux d’émeraudes qui allaient le plus attirer l’attention. Amy rouvrit ses secondes paupières lorsque Liz bougea.
Hors Jeu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Joggs
Nouvel(le) Elève X-Men Beta
avatar

Nombre de messages : 122
Age : 36
Autre(s) identité(s) : Hélios

Pouvoirs : Absorbtion de l'énergie solaire et rejet sous forme de plasma

Age du perso : 29 ans.
Date d'inscription : 24/09/2011

MessageSujet: Re: Héliocentrisme [TERMINE]   Sam 7 Jan 2012 - 8:18

Elizabeth avait un tel sourire au lèvre, une telle joie de vivre dans ce moments là, qu'elle ne pouvait pas vraiment prendre compte de l'expression que dégageait Amy ; elle avait manifestement froid, très froid même, éternué en rythme régulier, tellement que ça aurai pût déranger n'importe qui qui espérait le calme, mais pas Liz.

Sans doute que l'adrénaline qu'avait dégagée cette petite bataille empêchait les sensations d'arriver correctement, aussi pour ça, sans doute, qu'elle avait tiré sa première boule de neige si rapidement, en visant bien la jeune femme, sans s'être soucié du froid de l'élément dont elle s'était emparée, alors que sa température atteignait, pour une fois, celle commune aux hommes. D'ailleurs, elle ne savait même pas combien elle valait...


« Dis, c'est quoi la température, normalement ? Celle du corps, je veux dire ! Vingt-cinq degrés ? Plus ? » demanda-t-elle, juste après qu'Amy eut parlé de retourner à l'institut.

Tristement, Liz' avait accepté, car si elle le demandait, c'était qu'elle avait une raison, et sans savoir laquelle, elle s'était retourné vers la grande maison qui était la sienne depuis au moins trois ans, treize si on ne comptait pas la période où elle l'avait quitté pendant un court temps.

« Je gagne toujours, de toutes façon. Ca doit être dans mes gênes, Ha ! Toi au... »

Soudain, elle se rappela : son ami, qui avait continué à courir il y a quelques minutes ! Elle l'avait laissé gagner, maintenant il devait être derrière l'institut, car après le lac il avait dût en faire le tour et revenir ; ils y allaient souvent, ses amis et elle, pour parler, et tout ça, avec Liz comme chauffe-eau portable. Elle les avait laissé ; c'était peu grave, car elle n'était pas une ressource vitale, mais c'était noël et elle avait prévu de passer des moments avec eux, surtout que cette fois, la fête n'était pas en semaine : le nombre de fois où elle les joignait, en ce jour, juste après un entraînement !

« J'y pense ! J'ai un truc à faire ! Je te laisse, chauffe toi et tout, moi je pars, on se revoit j'espère ! Qu'est-ce que tu penses de manger ensemble, à midi ? C'est noël, il doit bien y avoir des trucs sympa à manger ! Alors on se dit dans une ou deux heures ? J'ai pas le sens du temps, on va dire, Ha ! »

Puis, c'était pas par méchanceté ou pour l'obliger à accepter, elle partît, d'abord en courant, à pied donc, puis en lévitant, plus rapidement cette fois-ci, vers le derrière de l'institut. Disons qu'elle était étourdit, ou plutôt pensive, et donc qu'elle portait, en ce moment, peu de concidération à Amy, donc, bien sa proposition ne soit pas une excuse pour la lâcher. Puis elle devait se réchauffer, et Liz, curieusement, avait pensé que ce serai inutile qu'elle vienne, qu'elle ne serai pas utile là-dedans ; encore une fois : elle était pensive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Nouvel(le) Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Nephilim

Pouvoirs : Photosynthèse (comprend Immunité à l'Ebouissement et Amélioration des Capacités Respiratoires) & Facteur Guérisseur

Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Héliocentrisme [TERMINE]   Sam 7 Jan 2012 - 16:30

    Elizabeth sortie de son couver sourire aux lèvres, avant de s’apercevoir de l’état de sa camarade. A part le froid et l’éternuement, Amy aurait put paraitre normale, pour peu que l’on ait occulté ses affaires et sa personne trempées, ainsi que les tremblements qui l’agitaient.
    Une fois de plus, Liz se montra imprévisible, et plutôt maladroite socialement parlant : plutôt que de prendre des nouvelles, le traditionnel « sa va ? » dont on s’interroge toujours sur l’utilité, Hélios demanda quel était la température normale d’un corps humain.

    - Trente-sept degré Celsius, ou un peu moins de cent degré fahrenheit si mes souvenirs sont bons, répondit Amy, un peu décontenancée par la question. Elle avait également du mal avec la mesure de la température utilisée par les américains.

    « Je gagne toujours, de toutes façon. Ca doit être dans mes gênes, Ha ! Toi au... »

    Liza s’interrompit, comme frappé par quelque chose ; cependant, Amy comprit bien vite que l’autre mutante n’avait fait que se remémorer une information importante qu’elle avait laissée pour compte lors de leur rencontre.

    « J'y pense ! J'ai un truc à faire ! Je te laisse, chauffe toi et tout, moi je pars, on se revoit j'espère ! Qu'est-ce que tu penses de manger ensemble, à midi ? C'est noël, il doit bien y avoir des trucs sympas à manger ! Alors on se dit dans une ou deux heures ? J'ai pas le sens du temps, on va dire, Ha ! »

    Se fut la dernière déclaration de Liz avant qu’elle ne tourne les talons, indifférente à la réponse. Amy éternua une nouvelle fois, regardant Hélios s’éloigner. Elle n’avait visiblement pas le choix du rendez-vous, ni de la suite des évènements.

    Nephilim soupira : si Liza était très sympathique, elle avait un manque de tact et de prévenance qui la rendait brutale et assez agressante, se qui posait problème pour une personne timide comme Amy. Elizabeth fonçait et voyait –ou pas- ce qu’il advenait ensuite. C’était stressant et spécial, cependant l’italienne venait de se faire la première personne qu’elle pouvait considérer comme une amie, et n’avait pas l’intention de laisser tomber l’affaire.

    Se frottant les bras pour se réchauffer, Amy se dirigea vers l’intérieur de l’Institut, où elle poursuivrait vers sa chambre et les douches, manières de se réchauffer et de se changer. Cela ne devrait pas lui prendre trop de temps, mais il ne devait pas rester plus d’une heure et demi avant que le déjeuné de sonne, et qu’elle soit en retard à son rendez-vous.
RP TERMINE pour Amy
Suite sur le lien suivant : La dame-Soleil et le Tournesol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Héliocentrisme [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Héliocentrisme [TERMINE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men, le jeu de Rôle :: L'Institut Charles Xavier :: Les Alentours de l'Institut :: Parc-
Sauter vers: