AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "Salut, moi c’est Pedro, et toi ?" [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Fumerolle
Nouvel(le) Elève X-Men Epsilon
avatar

Nombre de messages : 26
Autre(s) identité(s) : Pedro Gayola

Pouvoirs : Forme monstrueuse / Cracheur de feu

Age du perso : 17 ans
Date d'inscription : 30/08/2011

MessageSujet: "Salut, moi c’est Pedro, et toi ?" [Libre]   Sam 4 Fév 2012 - 11:16

-Parfait ! J’espère que tu te sentiras bien là-bas. Au fait, j’voulais te dire : tu as entendu ce qui se passe en ce moment, à New York ? Ce révérant quelque chose et sa bande de fanatiques ? Franchement, ça fait flipper !
-Le révérant Stryker, ouais, difficile de pas être au courent. Ça fait la une de partout ici.
-Fais attention à toi Pedro.
-T’en fais pas Inés, je crins rien à l’Institut.
-Quand même, on n’est jamais assez prudent, tu sais.
-J’y penserais, parole de Fumerolle.

Elle a un petit rire. Ça me rassure. Inés, c’est ma grande sœur, mon ange gardien aussi. Elle est du genre soucieuse. La savoir dans l’angoisse me serait désagréable. C’est la première fois que tant de distance nous sépare. Et il a fallut que l’actualité complique un peu les choses. Heureusement, Inés sait relativiser tout de même, et moi aussi. Notre conversation téléphonique se termine sur une note joyeuse.

-Allez, dragon, essaye de ne pas tout bruler à l’Institut et ne me laisse pas sans nouvelle sinon je t’expédie des glaçons par la poste !
-Je n’y manquerais pas ! Un SMS l’an, ça ira ?
-Tu dis ça mais, te connaissant, tu va m’appeler toutes les heures.
-Hum… mon forfait n’y survivrai pas. J’t’embrasse.
-Moi aussi, frérot.

Je range mon téléphone dans la poche de mon épais jean. Mes parents émergent dans le hall. Ils viennent de terminer les dernières paperasses administratives et en ont certainement profité pour glisser quelques mots de plus au professeur Xavier. C’est l’heure des séparations. J’accompagne mes parents jusqu’au portail où notre 4x4 attend. Ma mère m’embrasse.

-Fais bien tout ce qu’on te dira, Pedro. Et évite de trop sortir de l’Institut, en ce moment.

Elle-aussi s’inquiète, c’est normal.

-J’appellerais régulièrement, dis-je en l’embrassant à mon tour.

Mon père me sert la main avec une fermeté presque solennelle.


-Allez fiston, porte-toi bien.
-Merci papa.

Bientôt, le 4x4 s’ébranle. Après un dernier signe de main, il s’élance sur la route. Je le regarde s’éloigner puis disparaitre. Je prends alors un peu plus conscience de ce qu’implique cette inscription à l’Instit. C’est quand même un petit chamboulement dans ma vie bien tranquille. Je ne m’attarde quand même pas trop dehors et reviens dans le bâtiment. J’ai fort à faire, m’installer pour commencer.

Environs deux heures plus tard, je suis en plaine visite de ce qui est désormais mon lieu de vie et d’étude. Mes pas me conduisent au vaste parc de l’Institut. On est alors en fin d’après-midi. Le soleil commence à décliner et les ombres à grandir. Comme d’accoutumé, je trouve l’air glacial mais en réalité, les températures sont au-dessus des normal de saison : presque vingt degrés, c’est dire ! Un jour estival en plain hiver. Le ciel est dégagé. Le parc me présente ses hauts arbres aux branches nues. Je devine qu’en plain été, cet endroit doit être magnifique. Pour l’heure, il se dégage du lieu un sentiment de paix. La nature dort encore. Je m’engage sur une allée gravillonnée. Evidement, j’arbore mon apparence humaine. Je suis donc un jeune-homme bien battit, mat de peau et à la courte chevelure noire. Je porte une grosse veste, un épais jean, des gents, une écharpe… et encore, ça c’est ce qu’on peut voir. Car j’en ai encore pas mal en dessous. On me croirait prêt à affronter un froid mordant. En cela, je risque d’attirer l’attention. Mais cela ne me dérange pas, bien au contraire. Tout le monde, ici, à sa particularité. Et il me tarde de faire connaissance avec ceux que je vais côtoyer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elona Eleonor Gordon
Nouvel(le) Elève X-Men Delta
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 23
Autre(s) identité(s) : aucune

Pouvoirs : altération de la réalité

Age du perso : 16 ans
Date d'inscription : 20/11/2011

MessageSujet: Re: "Salut, moi c’est Pedro, et toi ?" [Libre]   Sam 4 Fév 2012 - 12:21

Elona venait de passer plusieurs heures dans ses bouqins afin de retrapper le retard qu'elle avait dans certaines matières... Pas qu'elle était paresseuse, loin de là, mais quelques matières lui posaient certaines difficultés. La biologie entre autre... Elle avait toujours été douée dans ce type de matière et pourtant le chapitre qu'il travaillait en ce moment : l'évolution, son cerveau semblait se refuser à le comprendre et à l'assimiler. Quoi qu'il en soit... Elle avait besoin d'air frais et c'est ce qui la poussa à aller prendre une marche dans le parc de l'Institut sous le soleil couchant. Sans se casser la tête, elle attrappa une écharpe légère rayée mauve et orange, son mp3, qui ne la quittait que lorsqu'elle étudiait, ainsi que son livre de biologie. Qui sait, peut-être retrouvait-elle la motivation après avoir prit quelques bouffées d'air frais.

Elle se baladait d'une manière nonchalante, les deux mains dans ses poches et la tête dans les nuages. Bien à son habitude... Heureusement que presque tout les résidents de l'Institut étaient sur leur heure de souper, sinon Elona aurait sans aucun doute foncé dans quelqu'un. Elle descendit le long escalier menant au Hall et poussa la lorde porte menant au parc. Elle prit un grand plaisir à rester planté là, dans le cadre de porte respirant à plein nez le courant d'air presque glacial qui pénétra dans la Hall. Seulement lorsque quelqu'un en arrière d'elle lui cria de fermer la porte à cause des courants d'air, referma t'elle celle-ci en arrière d'elle. L'air frais provoqua un frisson chez la jeune fille, qu'elle apprécia toutefois grandement. C'est donc de bonne humeur et avec sa musique à tue tête qu'elle prit l'allée de pierre menant au grand parc.

À peine avait-elle commencé sa promenade, qu'elle apercu un jeune homme se tenant pas très loin d'elle. Curieuse, elle s'arrêta net de marcher et prit une minute pour le détailler. Il ne semblait pas être très vieux, un nouvel élève peut-être? rien n'en était moins sur... Depuis le temps qu'Elona vivait à l'Institut elle avait également rencontré d'autre mutants qui ne faisait pas parti des X-Men sans être un élève non plus. On les appelait les résidents. Ils s'agissait de mutant, n'ayant guère besoin où envie d'apprendre à maîtriser leur pouvoir mais qui recherchait tout de même un gîte où il pouvait vivre en paix. Peut-être faisait t'il parti de ceux-là. Tannée de se poser dans questions sans réponse, la jeune fille parti d'un pas décidé vers le nouveau venu et s'arrêta à environ un mètre de lui avant de lui adresser gentiment la parole.

-Salut, est-ce-que je peux t'aider? Es-tu un nouvel élève? Quel âge as-tu? Possède tu toi aussi des pouvoirs?

Ca y est... Elona avait reprit son insatiable bavardage. Elle remarqua elle-même son erreur de trop parler et se tut subitement. Tentant désespérement de ne pas effrrayer le nouveau venu, elle lui sourit et tenta de se rattrapper.

-Désolé, dit-elle en riant. Je suis une vraie pie lorsque je ne me contrôle pas...

Elle fixait le jeune homme, espérant de tout coeur pouvoir en apprendre un peu plus sur lui. Malgré le fait qu'elle était ici depuis quelques temps. Elle n'avait pas vraiement eût le temps de faire la connaissance d'autres jeunes élèves. Elle espérait bien pouvoir remédier à ca avec celui qu'elle venait tout juste d'acceuillir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fumerolle
Nouvel(le) Elève X-Men Epsilon
avatar

Nombre de messages : 26
Autre(s) identité(s) : Pedro Gayola

Pouvoirs : Forme monstrueuse / Cracheur de feu

Age du perso : 17 ans
Date d'inscription : 30/08/2011

MessageSujet: Re: "Salut, moi c’est Pedro, et toi ?" [Libre]   Sam 4 Fév 2012 - 14:20

Alors que je commence à m’enfoncer dans le parc, au milieu des arbres, j’entends derrière moi des pas agiter les graviers. Je m’arrête, je tourne la tête puis fait complètement face à la nouvelle venue. Il s’agit d’une jeune fille. Elle doit plus ou moins avoir le même âge que moi. Ce que je remarque d’elle, en premier lieu, c’est sa longue chevelure d’or. Laissée libre, elle s’anime délicatement au gré de la brise légère. Un teint pâle, de beaux yeux… ma foi, je suis tombé sur une charmante demoiselle !

Elle s’adresse à moi, avec amabilité. Elle me pause, en à peine quelques secondes, pas moins de quatre questions. Diable, c’est une véritable avalanche ! Loin d’en être affolé, je commence par lui sourire en guise de première réponse, l’air amusé. Je le suis un peu, effectivement. La demoiselle semble remarquer sa déferlante introduction puisque, juste après, elle s’excuse, se qualifiant elle-même de pie bavarde. Je me sens obligé de la rassurer.


-Ne t’en fais pas, ça ne me dérange pas, dis-je avec sincérité et tout autant d’amabilité.

La jeune fille est joyeuse, avenante. Je n’ai aucune raison de ne pas satisfaire sa curiosité. Alors je ne tarde pas à poursuivre.


-Et bien salut. Tu peux, peut-être, m’aider à visiter. Je suis effectivement un nouvel élève. J’ai 17 ans et, oui, j’ai des pouvoirs.

Ais-je bien répondu à toutes les questions ? Il me semble que oui. En plus, je me suis amusé à le faire dans l’ordre. Peut-être va-t-elle le remarquer. Je lui sourie de nouveau. Puis j’ajoute :

-Et je m’appelle Pedro.

C’était la réponse bonus. A mon tour à présent.

-Et toi, c’est comment ? Ça fait longtemps que tu es à l’Institut ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elona Eleonor Gordon
Nouvel(le) Elève X-Men Delta
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 23
Autre(s) identité(s) : aucune

Pouvoirs : altération de la réalité

Age du perso : 16 ans
Date d'inscription : 20/11/2011

MessageSujet: Re: "Salut, moi c’est Pedro, et toi ?" [Libre]   Sam 4 Fév 2012 - 18:11

-Ne t’en fais pas, ça ne me dérange pas.

Cette simple phrase suffit à faire sourire la jeune demoiselle. C'était déjà un bon début si son bavardage ne l'effrayait pas. Peut-être avaient-ils une chance de devenir ami? Qui sait... Très enthousiaste d'apprendre à connaître un nouvel étudiant tou comme elle, elle lui tendait chaleureusement la main.

-Enchantée Pedro. Moi c'est Elona et tout comme toi je suis nouvelle ici. Enfin, cela fait déjà près d'un mois que je suis ici et malgré tout je me considère encore comme une nouvelle élève, dit-elle en riant.

Une brise plus que fraîche se leva poussant la jeune fille à fermer la mince veste de jeans qu'elle portait et à croiser ses bras sur sa poitrine. D'une main, elle attrapa sa chevelure blonde flottant dans le vent et voulu l'attacher. Avec ce vent, la formation de noeuds était inévitable et elle n'avait aucunement envie de passer plus d'une demie-heure à brosser ses cheveux avant d'aller au lit... Comble de malchance, elle réalisa qu'elle n'avait rien pour attacher ses cheveux... C'est alors qu'elle apercu le stylo coincé dans son livre de biologie.

*Ce n'est pas idéal mais ca devra bien faire l'affaire...*

Comme si elle avait fait ca tout sa vie, elle attrapa le stylo, entoura sa chevelure autour de celui-ci plusieurs fois avant de le piquer à travers l'épaisse masse de cheveux. Elle devait régler une dernière chose avant de pouvoir se concentrer de nouveau sur son sympathique interlocuteur: son mp3. La musique jouait toujours à tue-tête, rendant inévitablement la communication difficile. Elona retira l'écouteur gauche de son oreille, puis enroula le fil autour de l'appareil avant de filer le tout dans la poche de sa veste. Puis reportant de nouveau tout son attention sur Pedro, elle continua de bavarder. Tout à son habitude quoi...

- Tu n'as que 17 ans?! Étrange.... Tu vois, si tu m'avais demander de deviner, j'aurais dit que tu avais au moins 18. J'espère que cela ne te vexes pas, dit-elle en riant à moitié. J'aurais juré que tu étais plus vieux. Moi je n'ai que 16 ans et tout comme toi j'ai des pouvoirs...

*La dernière phrase était vraiment stupide! Elona, décidément, tu devrais apprendre à te taire... *

Décidément sa nouvelle vie à l'Institut avait un effet positif sur la jeune fille. Elle devenait de plus en plus facile d'approche. Même plus que ca! Elle se mettait à faire le premier pas envers les gens.... bon d'accord, elle n'avait jamais été totalement anti-sociale toutefois depuis la mort de sa mère et la perte de ses frères, elle s'était un peu refermé sur elle-même et préfèrait rester seule plutôt que de faire de nouvelles rencontres et de s'attacher à elles....

-Dis-moi, tu es ici de ton plein gré? Enfin, je veux dire, est-ce-que c'est ta famille qui t'envoit ici? J'espère que je ne te paraît pas trop indiscrète mais j'aimerais beaucoup savoir en quoi consiste tes pouvoirs.... Si tu veux par la suite je te révelerai les miens, dit-elle avec une pointe d'innocence et de curiosité presque enfantine dans voix.

lorsqu'il s'agissait de demander quels étaient les pouvoirs des autres, Elona avait apprit à être prudente. Certains élèves n'étaient pas aussi ouvert qu'elle concernant leur pouvoirs. Certains en avaient même honte... Va savoir. Elona était dans tout les cas heureuse et surtout fière d'être une mutante. Mais elle comprenait également que d'autres avaient des pouvoirs plus difficilement adaptable à la société que le sien. Alors, elle respectait leur besoin de ne pas étaler leur pouvoir sur tout les toits. Elle ne croyait pas que Pedro fasse parti de ceux-là, toutefois valait mieux être prudente...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fumerolle
Nouvel(le) Elève X-Men Epsilon
avatar

Nombre de messages : 26
Autre(s) identité(s) : Pedro Gayola

Pouvoirs : Forme monstrueuse / Cracheur de feu

Age du perso : 17 ans
Date d'inscription : 30/08/2011

MessageSujet: Re: "Salut, moi c’est Pedro, et toi ?" [Libre]   Sam 4 Fév 2012 - 20:45

Elle me tend la main. Je la serre bien sûr. J’ai la poigne ferme, un peu à la manière de mon père. Cela donne à mon geste plain d’entrain. Je me demande si elle va percevoir la chaleur qui émane de moi à travers mes gants. C’est peu probable. Je la lâche. Voilà que le vent se met à souffler plus fort. Heureusement, je suis bien habillé, je résiste sans broncher à ce qui me semble être un souffle glacial. La demoiselle se présente : c’est Elona. En voilà un joli nom pour une jolie fille ! Elle est là depuis un mois et s’estime encore nouvelle. Je ne sais qu’en penser. En tout cas, elle connait mieux l’Institut que moi, ça c’est certain.

Elle entreprend d’attacher ses cheveux. Je l’a vois se servir d’un stylo avec dextérité. Elle fait même preuve d’une surprenante habitude en la matière. Mon regard tombe ensuite sur le livre qu’elle possède : il s’agit d’un ouvrage de biologie, un ouvrage scolaire à n’en pas douter. Les cours, ici, risquent de ne pas être si différents qu’on pourrait le croire. Elona reprend la discussion. Elle m’avoue qu’elle me pensait un peu plus âgé.


-Oh, 17, 18, tu y étais presque, dis-je sans complexe.

Il faut plus que ça pour me vexer. D’ailleurs, je ne l’ai pas mal prit. Elle, a 16 ans. Elle me dit aussi avoir des pouvoirs. Je ne suis pas étonné. Ici, à l’Institut, les mutants sont légion. Elle continue. Elle rit souvent et semble assez soucieuse de ne pas me froisser. Après sa dernière salve de questions, elle propose de me montrer ses dons si je fais de même avant. Elona me fait une bonne impression. Elle est gentille, soucieuse des autres et ne semble pas du tout complexée vis-à-vis de sa condition de mutante. Bien sûr, ce n’est là qu’une première impression.


-Je suis ici de mon plain gré, dis-je, avec un petit sourire, et en cherchant mon paquet de cigarettes dans une poche de ma veste. On en a discuté en famille et on sait dit que l’Institut serait une bonne chose pour moi. Alors me voilà.

Je sors mon paquet, en extirpe une cigarette et le range.

-En ce qui concerne mes pouvoirs… commençais-je.

J’approche la cigarette de ma bouche en présentant le bout à allumer. Je me mets à souffler dessus. Quelques courtes flammes sortent de ma bouche et viennent lécher la cigarette. Là voilà allumée.


-…voici un avant-goût.

Je commence à fumer. Je pivote légèrement. Comme ça, le vent emporte la fumée sans que cela puisse déranger Elona.

-Je peux cracher le feu. C’est un aspect de ma mutation. Je sais faire autre chose ou, plutôt, je suis autre chose. Mais ça va être un peu compliqué que je t’en montre plus tout de suite.

Je ménage dans ma voix un petit côté mystérieux. Elle est curieuse et je m’amuse à ne pas tout lui dévoiler d’un coup. De plus, je ne mens pas : si je veux lui en montrer d’avantage, ça va être un peu compliqué. Attention, ça ne me dérange pas du tout. Enfin, disons plutôt que me montrer sous ma véritable forme ne me dérange pas. La métamorphose, par contre, je ne sais pas. Elle n’est pas du tout élégante. Je me mets à réfléchir à cette perspective. En attendant, je continu sur ma lancée.

-On me surnomme Fumerolle. Tu comprendras vite pourquoi quand tu verras… l’intégralité de ma mutation.

J’évite saignement de donner plus d’informations. Je souffle un nuage de fumée et continue.

-Et bien, à ton tour à présent.

Je sourie. Moi-aussi je suis curieux. Je ne le cache pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elona Eleonor Gordon
Nouvel(le) Elève X-Men Delta
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 23
Autre(s) identité(s) : aucune

Pouvoirs : altération de la réalité

Age du perso : 16 ans
Date d'inscription : 20/11/2011

MessageSujet: Re: "Salut, moi c’est Pedro, et toi ?" [Libre]   Lun 6 Fév 2012 - 13:26

-Je suis ici de mon plain gré, dis-je, avec un petit sourire, et en cherchant mon paquet de cigarettes dans une poche de ma veste. On en a discuté en famille et on sait dit que l’Institut serait une bonne chose pour moi. Alors me voilà.

*Quelle chance d'avoir une famille avec laquelle partagé ce genre de chose...*

Elle eût un léger sentiment de nostalgie qui reparti toutefois aussi rapidement qu'il était arrivé.

Au grand palisir d'Élona, Pedro ne semblait avoir aucune rétissance à lui démontrer son pouvoir. Tranquillement il sortit un paquet de cigarettes de la poche de sa veste et entreprit de s'en allumer une, confiant en même temps à la jeune fille qu'il s'agissait d'un avant-goût concernant son pouvoir. Élona se douta du coup que son pouvoir devait avoi un connection avec le feu.

*Comme c'est fascinant...*

Elle observait avidement tout ses faits et gestes. Le fait que cela puisse peut-être troubler le jeune homme ne lui traversa même pas l'esprit. Sa curiosité était bien trop grande pour qu'elle ne s'en rende compte. Pedro tenait la cigarette à quelques centimètres de sa bouche et alluma tout bonnement celle-ci en crachant du feu! En voilà une facon originale de s'allumer une cigarette. Elle était tout excitée. Comme une gamine à qui ont vient tout juste de montrer un truc de magie. Elle qui déjà trouvait cette facette du pouvoir à Pedro fascinante, il en rajouta à son enthousiasme lorsqu'il lui dévoila qu'il savait également faire autre chose, mais que la situation était un peu mal choisie pour le lui démontrer. Ne désirant pas déranger la jeune fille avec la fumée que causait sa cigarette, il lui tourna un peu le dos.

-Alors ca, c'est vraiment génial!, s'exclama t'elle en sortant elle-même un paquet de cigarette de sa poche. Tu n'es donc pas le genre de gars à toujours oublier ton briquet, dit-elle blagueuse tout en lui faisant un clin d'oeil. Un élève qui crache le feu... Eh bien, tu es bien le premier que je rencontre ici qui sait faire ca. Fumerolle? Ton surnom me plaît bien, c'est original et il te convient à merveille.

Elle avait déjà sorti une cigarette, se préparant à l'allumer mais son bavardage la distrayant, elle ne faisait donc que tenir celle-ci dans sa mains gauche.

-Mon pouvoir à moi n'est pas du tout dans la même catégorie, dit-elle mystérieuse.

Se laissant aller au gré de son imagination, elle décida que Pedro avait besoin d'une nouvelle tête. Elle prit quelques seocndes pour s'impregner l'apparence de la cheveulure ébène du jeune mutant puis ferma les yeux. Le tout ne dura qu'environ 5 secondes. Lorsqu'elle réouvrit les yeux, la jeune fille ût beaucoup de mal à ne pas se tordre de rire.

-Ne t'en fais pas, dit-elle en rigolant. Le tout est réversible sur le champs.


Désirant qu'il voit le résultat de sa transformation, elle sortit un petit miroir de poche et le lui tendit. Élona lui avait teint les cheveux. Sa merveilleuse chevelure noire si brillante avait fait place à des cheveux roux frisés. Il était évident qu'elle ne pouvait pas le laisser comme ca. Sa chevelure originale passant beaucoup mieux avec son look espagnol. Elle lui donna une petite minute pour s'admirer avant de renverser le tout. Dans le miroir, Pedro pût observer la transformation. Dans l'espace de quelques secondes, il vu ses cheveux reprendre leur forme et couleur naturelle. Quel soulagement!

-J'espère que cela ne t'a pas trop surprit, dit-elle un air un peu moqueur sur le visage. J'espère que tu ne m'en veux pas, dit-elle souriante.

Désirant lui montrer ce qu'elle savait faire d'autre, elle se concentra de nouveau, cette fois pour affectuer un transfer. Le croquis nécessaire se fit en l'espace de 5 secondes avant d'apparaître dans les bras de Pedro. Il s'agissait d'une statuette de lui-même ainsi que d'Élona dans le parc dans l'exact position où il se trouvait maintenant. Sur le bordure de sa création, on pouvait y lire l'inscription "Bienvenue à l'Institut chèr Fumerolle". Elle la lui tendit.

-Voilà pour ce qui est de mon pouvoir. Je peux altérer la réalité à mon goût ainsi que transférer les produits de mon imagination dans notre réalité.

Curieuse de voir sa réaction, elle décida de lui laisser la parole et entreprit de chercher son briquet. N'ayant pas le don de son interlocuteur, elle avait probablement la même maldie que tout les autres fumeurs. Elle n'avait pas son foutu briquet! Elle l'avait probablement laissé en haut dans sa chambre sur sa table de nuit, comme toujours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fumerolle
Nouvel(le) Elève X-Men Epsilon
avatar

Nombre de messages : 26
Autre(s) identité(s) : Pedro Gayola

Pouvoirs : Forme monstrueuse / Cracheur de feu

Age du perso : 17 ans
Date d'inscription : 30/08/2011

MessageSujet: Re: "Salut, moi c’est Pedro, et toi ?" [Libre]   Lun 6 Fév 2012 - 15:21

J’ai tout d’abord constaté que, comme moi, Elona fume. Elle s’est en effet emparée d’un paquet de cigarettes. Voilà bien une preuve de plus qu’Hommes et Mutants sont sur un pied d’égalité puisque, les uns comme les autres, ils fléchissent aisément face au joug de dame nicotine. Pour ma part, je regrette d’avoir commencé un jour. J’aurais dû y réfléchir à deux fois avant de vouloir faire comme les autres. Mais passons. Le côté positif c’est que je ne risque pas de déranger la demoiselle.

Elle semble apprécier ma petite démonstration. M’en voilà ravi. Je me demande qu’elle sera son avis lorsqu’elle verra le reste. Je ne me fais pas trop de souci à ce sujet, elle a l’air très ouverte d’esprit. Mais je me pose quand même la question. L’avenir me répondra, certainement sous peu.

C’est à présent au tour d’Elona de me faire la démonstration de ses facultés mutantes. Et le moins que je puisse dire, c’est qu’elle me surprend. Il faut en premier lieu savoir que j’ai, jusqu’à présent, rencontré peu de mes semblables. Je suis le seul mutant de ma famille et seule une de mes connaissances, lointaine au demeurant, est porteuse du gène X. Je n’ai donc pas l’habitude de voir des choses extraordinaires, à l’exception bien sûr de ce que je peux faire. Alors que je concentre mon attention sur la demoiselle, pansant que ce serait là qu’il faudrait y voir quelque chose, je me retrouve affublé d’une nouvelle chevelure. Je le constate, stupéfait, lorsque la demoiselle me prête son miroir de poche.


-Ça alors ! dis-je en portant une main à mes cheveux.

Comme à chaque fois, Elona est soucieuse de ne mas me froisser. Ma surprise apparait nettement mais je ne semble pas indisposé, loin de là. Je suis plutôt émerveillé. Ça ressemble à de la magie ! Après, évidement, la perspective de rester avec cette nouvelle tête ne m’aurait pas spécialement enchanté mais, une minute plus tard, tout est rentré dans l’ordre. La démonstration est édifiante, et elle ne s’arrête pas là. L’instant d’après, la jeune fille me donne quelque chose sortit de nulle part : elle et moi, illustré sous forme de statuettes dans notre présente situation, c'est-à-dire dans le parc. Une inscription de bienvenue est présente sur l’objet nouvellement créé. J’en reste sans voix. Elona m’explique alors qu’elle peut altérer la réalité et donner corps à son imagination.


-Et bien, c’est impressionnant ! Je ne savais pas qu’un mutant pouvait faire ça. En même temps, j’ai beaucoup à apprendre, c’est pour ça que je suis là.

Je lui redonne son miroir et je me met à examiner la statuette de plus près.

-Merci pour le cadeau. Combien de temps va-t-il exister ? C’est limité dans le temps ? Tu peux faire apparaitre absolument n’importe quoi ?

Elle a piqué comme il faut ma curiosité. Beaucoup de questions me brulent les lèvres. Mais je préfère ne pas tout déverser d’un coup. En relevant la tête, je remarque enfin qu’Elona tint toujours sa cigarette. Elle semble chercher son briquet. Ça, c’est une situation qui ne m’est pas étrangère. Et c’est donc presque par automatisme que je réagis. Entre deux doigts agiles, je lui prend délicatement sa cigarette puis, en l’approchant de mon visage, je l’allume, avant de la lui rendre.

-Tu peux me demander tu sais. Tous mes amis le font. Briquet, ça aurait pu être un autre de mes surnoms.

L’idée me fait sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elona Eleonor Gordon
Nouvel(le) Elève X-Men Delta
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 23
Autre(s) identité(s) : aucune

Pouvoirs : altération de la réalité

Age du perso : 16 ans
Date d'inscription : 20/11/2011

MessageSujet: Re: "Salut, moi c’est Pedro, et toi ?" [Libre]   Mer 29 Fév 2012 - 15:59

Élona se mit à rire de plein coeur voyant la réaction de son nouvel ami face à son pouvoir. Il semblait fasciné ce qui la réjouis.

-La statuette que je t'ai donné disparaîtra d'elle-même dans 24 heures. C'est la duré maximum de mes transfers. Pour ce qui est de la taille maximum je n'ai pas encore atteint mes limites. Je ne sais donc pas jusqu'à quel poids je peux transférer mais je sais que plus la masse du transfer augmente, plus je me fatigue rapidement.

Elle continuait de chercher son briquet lorsque Fumerolle s'empara habilement de sa cigarette et l'alluma à sa facon si originale. Élona reprit la cigarette et fixa l'extrémité maintenant brûlante.

-Merci beaucoup, dit-elle avant de la porter à ses lèvres. Je ne crois pas que je m'habituerai un jour à te voir cracher le feu. Je trouve ca tout simplement fascinant! Tu avais quel âge lorsque tu as découvert ton pouvoir? Moi ca fais quelques mois à peine, il me reste donc beaucoup à apprendre.

Elle termina sa cigarette et pris soin de bien l'écraser avec son pied avant de jeter celle-ci au fond de la poublele la plus proche. Elle était bien contre ce cliché que tous les fumeurs polluaient l'environnement en laissant traîner leur restes de cigarettes sur le sol. Elle fouilla au fond de sa poche. Elle ne désirait pas que ses professeurs sachent qu'elle fume. Si c'était le cas, un d'entre eux se porterait certainement volontaire pour la sermoner à propos de sa santé et à propos de fait qu'elle était bien trop jeune commencer à s'auto-détruire ainsi. Elle vaait déjà entendu tout cela. Préférant donc éviter ce scénario, elle attrapa son paquet de chewing-gum au fond de sa poche. Ca lui évitera la mauvaise haleine. Elle en proposa une à Fumerolle avant de le remettre dans sa poche.

-Je ne sais pas pour toi mais je commence à avoir froid et faim surtout. Donc, si ca te tentes, on pourrais aller manger un morceau dans la cuisine de l'Institut et après je pourrais t'accompagner au secrétariat pour ton inscription. Qu'est-ce-que tu en dis?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fumerolle
Nouvel(le) Elève X-Men Epsilon
avatar

Nombre de messages : 26
Autre(s) identité(s) : Pedro Gayola

Pouvoirs : Forme monstrueuse / Cracheur de feu

Age du perso : 17 ans
Date d'inscription : 30/08/2011

MessageSujet: Re: "Salut, moi c’est Pedro, et toi ?" [Libre]   Jeu 1 Mar 2012 - 11:44

-Hein… heu… quoi ?

J’ai la fâcheuse manie de me perdre dans mes rêverie sans prévenir. C’est ce qui vient de se produire alors que je regardais, pensif, la statuette entre mes mains. Je reviens brusquement au moment présent, ce qui a pour effet de me faire redresser la tête vers la demoiselle. Je fais un effort de mémoire pour me rappeler ce qu’elle vient de me demander car je l’ai quand même entendu. Puis, je réponds, mon assurance étant instinctivement revenue.

-Ça fait plusieurs années que ma mutation s’est éveillée. Mais je pense encore avoir beaucoup à apprendre. J’ai hâte d’assister aux premiers cours d’ailleurs. Je me demande à quoi ça va ressembler.

D’après ce qu’on m’a dit, l’enseignement dispensé par l’Institut se découpe en deux parties. La première est commune à un établissement scolaire classique : littérature, mathématique, sciences, ce genre de choses dont j’ai déjà l’habitude. La seconde partie est spécifique au gène X. Chaque élève mutant est inscrit aux cours dont il a besoin en fonction de ses dons. D’après ce que j’ai vu d’Elona, je peux supposer que nous n’aurons aucun cours en commun. Nos mutations semblent vraiment très différentes. Ceci dit, ce n’est pas un problème à mes yeux, loin de là. La différence est une richesse qu’il convient de cultiver.

-Mon inscription est déjà terminée, repris-je. Je me suis d’ailleurs déjà installé dans ma chambre. Mais je ne suis pas contre grignoter quelque chose et aller au chaud, d’autant plus que je suis un peu… frileux.

C’est le moins qu’on puisse dire. Je dois porter deux fois plus de vêtements qu’elle et pourtant, le vent frais semble me déranger plus qu’elle. J’espère de tout mon cœur que l’était sera chaud, très chaud, caniculaire, enfin pas trop quand même. Il ne faut pas être égoïste. Je suis conscient que ma perception des températures diffères notablement de la normale. Elona ne tardera pas de s’en rendre compte.

Nous nous dirigeons donc, tous les deux, vers les portes du vaste et magnifique bâtiment. Chemin faisant, je replonge mon regard dans la contemplation de la statuette.


-24 heures… je la prendrais en photo. Elle est si jolie, ce serait dommage de ne pas en garder un souvenir.

Ce petit cadeau m’a touché. C’est gentil de souhaiter la bienvenue comme ça. Je pense que je vais bien me plaire, ici, à l’Institut.

-Et bien, puisqu’on rentre, tu me fais visiter l’intérieur ? A part les chambres et l’administration, je n’ai pas vu grand-chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Salut, moi c’est Pedro, et toi ?" [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Salut, moi c’est Pedro, et toi ?" [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men, le jeu de Rôle :: L'Institut Charles Xavier :: Les Alentours de l'Institut :: Parc-
Sauter vers: