AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Seconde ou nouvelle rencontre hasardeuse ? [PV Owen]

Aller en bas 
AuteurMessage
Alexie C. Bridges
Humain
avatar

Nombre de messages : 182
Age : 25
Autre(s) identité(s) : Caith ou Alex

Pouvoirs : une humaine n'as pas de pouvoir ;)

Age du perso : 23 ans
Date d'inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Seconde ou nouvelle rencontre hasardeuse ? [PV Owen]   Mar 28 Fév 2012 - 0:35

Spoiler:
 

C'était une belle après-midi d'hiver. L'air était frais, voire froid mais l'envie d'aller me balader était plus forte que le froid. Je décida donc d'aller malgré ces températures plus que fraîches de sortir un peu. J'avais fait le ménage toute la matinée pour que l'appartement ressemble plus à un habitat qu'à une poubelle. J'ai donc enfilé un jean bleu clair, un T-shirt beige à manche longue recouvert d'un bon pull assorti au pantalon, une bonne paire de basket montante couleur noire et ma veste de cuir sur les épaules ainsi qu'une bonne grosse écharpe bien épaisse et des gants de cuir pour ne pas avoir froid et je pris la route pour Central Park. C'était si beau là-bas. Que ce soi en hiver, printemps, été ou même automne, les paysages que m'offrait cet endroit m'émerveillait toujours. J'avais eu le temps de les contempler ces paysages pendant ses journées entières à vagabonder sur ses chemins en demandant une petite pièce aux passants quand j'étais encore entrain de me chercher un toit, des amis et surtout un emploi.

J'arrivais enfin au grand portail du jardin. J'étais comme une enfant découvrant l'endroit, susceptible de cette splendeur. J'avais dans ma bulle en pénétrant dans l'enceinte des jardins publics comme je les appelait. C'était mon petit coin de paradis en somme, là où tout était paisible et reposant. Là où j'avais passé des heures à flâner en attendant que la nuit tombe pour me chercher un endroit où crécher pour dormir. Je revenais pour y être tranquille et me reposer, oui, même par ce froid que je combattais avec mes différentes couches de vêtements.

Je me baladais sans trop savoir où j'allais quand une odeur m'interpella. C'était une odeur familière, une odeur que j'avais connue et que je connaissais encore même si elle était différente. Je leva la tête et vis le chariot de la soupe. La soupe des sans abris. Cette soupe qui m'avait si souvent nourrit, mon seul repas certaines fois... Bref, c'était l'heure de la soupe et je fis un triste sourire en me souvenant de cette époque pas si lointaines que ça. Je voulu m’asseoir mais tous les bancs étaient déjà occupé, la plupart par des sans abris dégustant leur maigre repas. Je décida alors de m'asseoir su le banc le plus près de moi. Il était déjà occupé d'un homme, plutôt âgé quoique l'apparence était trompeuse pour ces personnes là. La fatigue, le froid, la vie dans la rue n'arrangeait pas le physique, c'était bien connu. En tout cas, j'étais sur qu'il s'agissait d'un homme d'au moins une 50aine d'années en admettant que les intempéries de la rue l'arrange pas. Je m'assis donc à ses côtés, discrètement pour ne pas le déranger.

" Je sais se que vous ressentez ... Je suis passée par là moi aussi... "

J'étais assise près de lui mais ne le regardais pas, je parlais pas forcément pour lui même si je parlais audiblement. Je parlais calmement, doucement mais avec un semblant de tristesse dans la voix. Je me tourna enfin vers lui et le vis faire un geste de recul, comme quelque peu paniqué.

" Oh non... Pardonnez-moi... Je ne voulais pas vous effrayer... Je ... "


Je marqua une pause quand je le regarda enfin dans les yeux. Cet homme me disait quelque chose, je l'avais déjà vu, j'en étais sûr. Je repris alors doucement pour ne pas lui faire peur.

" Je vous connais ... Je ... Je crois vous connaitre ... Non ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owen Reece
Neutre Alpha
avatar

Nombre de messages : 466
Age : 45
Autre(s) identité(s) : L'Homme Molécule

Pouvoirs : Manipulation & sens atomique de la matière

Age du perso : 74 ans
Date d'inscription : 22/01/2012

MessageSujet: Re: Seconde ou nouvelle rencontre hasardeuse ? [PV Owen]   Mar 28 Fév 2012 - 13:32

Les saisons sont parfois capricieuses. En général les gens le remarquent à peine, comme quelque chose de secondaire, voire d’insignifiant. Mais quand on vit dans la rue, le temps qu’il fait a une toute autre importance. Même si Central Park reste un lieu magnifique en toute saison, moi qui y vit depuis maintenant plus d’un an, je sais que les hivers peuvent être rudes et mortels pour les sans-abris comme moi. Alors, quand les températures se font trop basses, je recherche un centre d’hébergement et je vais manger quelque chose de chaud auprès des associations pour SDF. D’habitude je rechigne un peu à aller dans de tels endroits. La plupart sont crasseux, et la promiscuité avec d’autres SDF ne m’attire pas vraiment. Beaucoup noient leur détresse dans l’alcool ou la drogue, et cela en fait de piètres compagnons. Et puis ils posent trop de questions, et je n’aime pas les questions…

Aujourd’hui, le temps semble se réchauffer un peu plus qu’hier. La nuit a été fraiche, mais pas aussi terrible que ces dernières semaines. J’aurais pu trouver un coin tranquille pour dormir dans le parc si la température avait été la seule chose dont j’ai à me soucier en ce moment. Mais ce n’est pas le cas. Depuis les horribles crucifixions dont ont étés victime certains mutants, je ne peux m’empêcher de voir ces types en noir de partout. Il faut dire que je n’ai pas eu la chance d’apprendre tout cela par les infos, mais que j’en ai été un témoin direct involontaire. Du coup j’évite maintenant de dormir à Central Park. Mais j’y ai mes habitudes, et il est difficile d’en changer. Alors comme souvent, je fais la queue devant le stand de la soupe populaire tenu par quelques bénévoles.

Les températures plus clémentes semblent avoir fait sortir le gens de leurs tanières, la queue compte bien une dizaine de personnes devant moi alors que je suis arrivé très tôt. Mais l’attente vaut le détour. Un bol d’une bonne soupe chaude bien épaisse avec un gros morceau de pain et une bouteille d’eau. Une fois servi, je cherche un banc aux alentours pour pouvoir déguster mon repas assis, mais les plus proches sont déjà tous occupés. Alors je marche un peu vers un banc vide, histoire d’avoir un peu d’intimité. Je bois avidement la moitié du bol de soupe chaude avant d’y mettre des morceaux de pain pour épaissir ce qu’il reste. Le bol de soupe et le pain furent engloutis en un rien de temps, et je me retrouve en train de boire tranquillement un peu d’eau pour faire passer la dernière bouchée.

Je remarque une passante qui s’approche. Elle est emmitouflée dans pas mal de vêtements qui lui donnaient surement une carrure bien plus imposante qu’en réalité. Son visage était en grande partie dissimulé par une écharpe et ses mains protégées par des gants de cuir assortis à sa veste en cuir. Étrangement, elle ne portait pas de bonnet, mais son épaisse chevelure rousse devait tout aussi bien la protéger du froid qui n’était si mordant. Je souris instinctivement en regardant ma mise. Je portais sans doute plus de couches de vêtements que cette jeune femme, avec par-dessus un vieux manteau de laine sombre élimé et troué par endroits qui laissait voir en dessous un pull vert. Mes mains étaient protégées par une vieille paire de gants en laine coupés et transformés en mitaines avec par-dessus une vieille paire de chaussettes trouées pour renforcer l’isolation. Mon écharpe était constituée d’un vieux morceau de tissus épais déchiré et je portais comme toujours un vieux chapeau usé enfoncé jusqu’aux oreilles.

Je m’étais attendu à ce qu’elle passe devant moi sans s’arrêter, voire, avec un peu de chance, qu’elle me donne un petit billet ou deux, mais certainement pas à ce qu’elle vienne s’asseoir à côté de moi. Encore plus surprenant sont les paroles qu’elle m’adresse une fois assise sur le banc à mes côtés.

" Je sais ce que vous ressentez ... Je suis passée par là moi aussi... "

J’ai un mouvement instinctif de recul, en partie dû à la surprise et aussi à mes récentes expériences plus au fait que je suis tout de même un fugitif. Elle semble s’en apercevoir et essaye aussitôt de me rassurer.

" Oh non... Pardonnez-moi... Je ne voulais pas vous effrayer... Je ... "

Son regard se fait plus pénétrant tandis qu’elle m’observe de plus près. Quelque chose semble la troubler, elle fronce les sourcils comme si elle réfléchissait ou recherchait un lointain souvenir.

" Je vous connais ... Je ... Je crois vous connaitre ... Non ? "

Sa question me surprend encore plus que son arrivée impromptue. Je la regarde à mon tour plus en détail, son écharpe étant descendue un peu de son visage afin de rendre ses paroles compréhensibles.

« Non, je ne crois pas mademoiselle. Ou alors vous avez pu me remarquer dans les alentours si vous venez souvent ici. Je vis à Central Park depuis un peu plus d’un an maintenant. »

Je ne veux pas en dire plus, pour l’instant du moins. Cette entrée en matière peut sembler anodine, mais je dois rester méfiant. Je ne pense pas que les sbires du révérend Stryker comptent des femmes dans leurs rangs, mais on n’est jamais trop prudent. Et puis elle peut tout aussi bien être agent de police, fédéral, ou pire, du BAM. Une technique pour éviter que l’on ne vous pose trop de question consiste à en poser soi-même. On en apprends plus sur son interlocuteur et on écoute au lieu de répondre.

« Vous disiez être passée par là vous aussi ? Vous voulez dire que vous avez vécu dans la rue ? Difficile à croire pour une personne aussi jeune et aussi charmante que vous. En tout cas vous semblez vous en être très bien sortie… »

Voilà qui la mettra en confiance et qui m’en apprendra un peu plus sur elle. J’espère seulement qu’elle ne représente pas un danger pour moi…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexie C. Bridges
Humain
avatar

Nombre de messages : 182
Age : 25
Autre(s) identité(s) : Caith ou Alex

Pouvoirs : une humaine n'as pas de pouvoir ;)

Age du perso : 23 ans
Date d'inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Re: Seconde ou nouvelle rencontre hasardeuse ? [PV Owen]   Mar 28 Fév 2012 - 21:31

" Je vous connais ... Je ... Je crois vous connaitre ... Non ? "

La question le surpris (tout autant que moi je dois l'avouer). Il me dévisageait puis me répondit:

« Non, je ne crois pas mademoiselle. Ou alors vous avez pu me remarquer dans les alentours si vous venez souvent ici. Je vis à Central Park depuis un peu plus d’un an maintenant. »

J'étais pourtant persuadé que je le connaissais, je l'avais déjà vu pourtant les dates qu'il me donnait n'était pas en concordance avec les miennes... C'était étrange. Enfin bon, il avait sûrement raison, je l'avais peut-être déjà croisé lors d'une balade sur ces sentiers.

Je m'étais perdue dans mes pensées et avait perdu la notion du temps mais ça ne devait pas s'être vu car il ne semblait pas attendre une réponse. Il enchaîna, du moins il reprit la parole que je repris contact avec la terre et non mes pensées.

« Vous disiez être passée par là vous aussi ? Vous voulez dire que vous avez vécu dans la rue ? Difficile à croire pour une personne aussi jeune et aussi charmante que vous. En tout cas vous semblez vous en être très bien sortie… »

L'homme était poli contrairement aux SDF que j'avais connu. De plus, lui n'empestait pas l'alcool, ressemblait pas à un toxico et semblait avec un semblant d'hygiène. Certes la tenue vestimentaire allait avec son statut mais c'était bien la seule chose qui ressemblait aux sans abris " commun ". C'était d'ailleurs étrange, surtout pour sa politesse et sa façon de parler. Il ne parlait pas comme un bourgeois mais respectueusement contrairement aux autres. Ça me fit sourire et je ne le cachais pas. Sourire aux lèvres, je lui répondit malgré la douleur du passé.

" Oui. Pendant 3ans. Enfin... Disons que je n'avais pas de chez moi. Je vagabondais à droite à gauche, j'ai passé tout de même plus de nuit dehors que dans un lit durant cette période. Je mangeais très rarement, j'avais cette soupe en cette période et le reste de l'année ... Je faisais la manche pour m'acheter une baguette qui me faisait la semaine."

Je marqua une pause, me tourna complètement vers lui en passant une jambe sous le fessier pour être face à lui et reprit, songeuse.

" Pour ce qui est de ma sortie de cet enfer... C'est grâce à un groupe de musique dans un bar... "

Je soupira en souriant en repensant à cette chaleureuse rencontre.

" Enfin bref, ma vie ne vous intéresse surement pas... Mais une chose est sûr ! Vous ne devez pas désespérer, essayer de sortir de cette vie en cherchant un petit travail et tout ira bien. Faites-moi confiance Monsieur... Monsieur comment ? Moi, je m'appelle Alexie. "

Je lui adressa un grand sourire encourageant en lui tendant la main.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owen Reece
Neutre Alpha
avatar

Nombre de messages : 466
Age : 45
Autre(s) identité(s) : L'Homme Molécule

Pouvoirs : Manipulation & sens atomique de la matière

Age du perso : 74 ans
Date d'inscription : 22/01/2012

MessageSujet: Re: Seconde ou nouvelle rencontre hasardeuse ? [PV Owen]   Mer 29 Fév 2012 - 12:45

J’écoute son récit avec attention. Cela tout autant pour en apprendre un peu plus sur elle et voir si je peux lui faire confiance que par compassion. Si elle a réellement vécu comme moi dans la rue cela explique mieux son approche directe et son empathie à mon égard.

" Oui. Pendant 3ans. Enfin... Disons que je n'avais pas de chez moi. Je vagabondais à droite à gauche, j'ai passé tout de même plus de nuit dehors que dans un lit durant cette période. Je mangeais très rarement, j'avais cette soupe en cette période et le reste de l'année ... Je faisais la manche pour m'acheter une baguette qui me faisait la semaine."

Après une courte pause, elle s’assoit sur le banc de façon plus décontractée pour me faire face.

" Pour ce qui est de ma sortie de cet enfer... C'est grâce à un groupe de musique dans un bar... Enfin bref, ma vie ne vous intéresse surement pas... Mais une chose est sûre ! Vous ne devez pas désespérer, essayer de sortir de cette vie en cherchant un petit travail et tout ira bien. Faites-moi confiance Monsieur... Monsieur comment ? Moi, je m'appelle Alexie. "

Sans attendre ma réponse, elle me tend la main. Je la regarde un instant avant de la lui serrer en lui rendant son sourire.

« Enchanté Alexie, moi c’est Owen. »

Cet échange de nos prénoms respectifs est un peu une forme d’intimité afin de briser la glace. Juste nos prénoms, ni plus ni moins, évitant par-là de m’obliger à mentir sur mon nom de famille comme j’en ai pris l’habitude depuis mon évasion du CUBE. Enfin il me faut meubler ce silence qui devient pesant. Même si je ne veux pas en dire trop sur moi-même, ne rien dire du tout serait trop étrange et suspect, alors je me lance.

« Vivre dehors n’est malheureusement pas une mince affaire, c’est un travail de survie à temps plein. Je suis heureux que vous ayez réussi à vous en sortir. Je vois trop de jeunes dans les rues succomber à la drogue, l’alcool ou à la prostitution. Malheureusement je crains que dans mon cas ce ne soit un peu plus difficile. C’est une chose d’arriver à rebondir à votre âge, mais j’ai plus de 70 ans. Et trouver un travail est déjà difficile en cette période de crise, alors à mon âge, vous n’imaginez pas. Je me suis résigné à passer mes dernières années ici. Cet endroit en vaut bien un autre. Si j’arrive à passer cet hiver et à ne pas me faire agresser par des voyous ou des illuminés je verrai sans doute le prochain. »

Je joue volontairement la carte du désespoir, mais tout en parlant, je me rends compte que ce que je viens de dire n’est pas si éloigné de la vérité. Je n’ai aucuns projets, pas de buts, rien. Rien d’autre que de survivre ici jours après jours en attendant l’inéluctable, la fin. Au moins je mourrai libre comme bon me semble et non pas en cage comme un vulgaire animal…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexie C. Bridges
Humain
avatar

Nombre de messages : 182
Age : 25
Autre(s) identité(s) : Caith ou Alex

Pouvoirs : une humaine n'as pas de pouvoir ;)

Age du perso : 23 ans
Date d'inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Re: Seconde ou nouvelle rencontre hasardeuse ? [PV Owen]   Mer 29 Fév 2012 - 21:08

L'homme m'écoutait avec attention puis se présenta en serrant la main que je lui tendais après un instant de doute.

« Enchanté Alexie, moi c’est Owen. »

Sa main avait prit la chaleur de son bol de soupe mais refroidissait rapidement. Oui, les mitaines ne réchauffaient pas complètement, surtout quand c'était des chaussettes trouées. Il enchaîna quelques secondes qui me paraissaient longues.

« Vivre dehors n’est malheureusement pas une mince affaire, c’est un travail de survie à temps plein. Je suis heureux que vous ayez réussi à vous en sortir. Je vois trop de jeunes dans les rues succomber à la drogue, l’alcool ou à la prostitution. Malheureusement je crains que dans mon cas ce ne soit un peu plus difficile. C’est une chose d’arriver à rebondir à votre âge, mais j’ai plus de 70 ans. Et trouver un travail est déjà difficile en cette période de crise, alors à mon âge, vous n’imaginez pas. Je me suis résigné à passer mes dernières années ici. Cet endroit en vaut bien un autre. Si j’arrive à passer cet hiver et à ne pas me faire agresser par des voyous ou des illuminés je verrai sans doute le prochain. »

" Enchanté. En tout cas... Je vous comprends et sais se que vous voulez dire. Il est vrai que de plus en plus de jeune gens qui se retrouvent à la rue pour multiple raisons et finissent plutôt mal... "

70ans ? Je le trouvais quand même bien conservé pour son âge, mais ça, ce n'était pas à dire.

" Oui... Effectivement... Mais il y à surement une solution pour que vous ne finissiez pas votre vie dans la rue, j'en suis sûr. Mais ne soyez pas si dur avec vous tout de même... Vous ne méritez pas de finir ainsi. "

Je lui sourit pour l'encourager. Je le trouvais dur avec lui-même mais je savais qu'il n'avait pas totalement tord mais je refusais qu'un Homme puisse finir comme ça, surtout un homme aussi gentil comme ce certain Owen. Je le dévisagea, pris une grande inspiration et proposa quelque chose qu'en temps normal je n'aurais jamais fait mais là, sans vraiment savoir pourquoi, peut-être parce que je le comprenais.

" Puis-je me permettre de vous invitez à boire une boisson chaude ? Ainsi qu'une viennoiserie si vous le désirez. "

Je lui souris une fois encore. Je voyais en lui un homme bon et plus je lui parlais, plus j'avais de la peine pour lui. Certes, personne ne méritait de vivre dans la rue mais lui ne le méritait vraiment pas pour le peu que je le connaissait.

" Ainsi nous pourront faire plus ample connaissance tout en étant au chaud en plus de ça. "

J’espérais qu'il accepte même si je comprenais tout à fait qu'il refuse cette invitation plutôt hâtive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owen Reece
Neutre Alpha
avatar

Nombre de messages : 466
Age : 45
Autre(s) identité(s) : L'Homme Molécule

Pouvoirs : Manipulation & sens atomique de la matière

Age du perso : 74 ans
Date d'inscription : 22/01/2012

MessageSujet: Re: Seconde ou nouvelle rencontre hasardeuse ? [PV Owen]   Mer 29 Fév 2012 - 21:44

Malgré sa gravité apparente, la conversation était amicale et intéressante. J’avais rarement l’occasion de discuter avec quelqu’un de normal, je veux dire quelqu’un qui ne soit ni SDF ni un bénévole d’une quelconque association d’aide aux sans-abris. En plus cette jeune femme était charmante, et son sourire communicatif ce qui rendait les choses encore plus faciles.

" Enchanté. En tout cas... Je vous comprends et sais ce que vous voulez dire. Il est vrai que de plus en plus de jeune gens qui se retrouvent à la rue pour multiple raisons et finissent plutôt mal... Oui... Effectivement... Mais il y a surement une solution pour que vous ne finissiez pas votre vie dans la rue, j'en suis sûr. Mais ne soyez pas si dur avec vous tout de même... Vous ne méritez pas de finir ainsi. "

Je ne méritais pas mon sort ? Bien au contraire. Si seulement elle savait les horreurs que j’avais commises et qui m’ont valu 41 ans derrière les barreaux. Je mérite amplement toutes les souffrances que j’endure aujourd’hui, et c’est sans doute pour cela que je les endure sans rien dire. Un peu comme si le froid et les privations pouvaient expier mes fautes passées et mes pêchés. Bien entendu je n’en dis rien, j’ai trop honte de ce que j’ai fait, de ce que j’étais et de ce que je suis encore. Ou bien alors j’ai trop peur qu’en me confiant on me retrouve et que l’on me remette en cage. Plutôt mourir demain que de vivre 10 ans derrière les barreaux.

Finalement c’est encore le sourire d’Alexie qui me sort de mes idées noires et ses paroles me surprennent à nouveau.

" Puis-je me permettre de vous inviter à boire une boisson chaude ? Ainsi qu'une viennoiserie si vous le désirez. Ainsi nous pourront faire plus ample connaissance tout en étant au chaud en plus de ça. "

La question et ce qu’elle implique me surprend assez pour me faire écarquiller les yeux. Mais son sourire reste désarmant et je ne peux m’empêcher de le lui rendre en secouant la tête. Quel SDF refuserait une telle proposition. Même si je suis quelqu’un de méfiant, ne pas accepter serait non seulement impoli mais aussi suspect. Et puis comment résister à ce sourire.

« C’est la plus charmante invitation que j’ai reçu depuis fort longtemps, même bien avant que je devienne SDF par la force des choses. Je ne puis qu’accepter à condition de choisir moi-même l’endroit. Je ne voudrais pas vous embarrasser en allant dans un lieu trop chic accompagnée d’un vieil homme vêtu de la sorte. Pas plus que vous ne voudriez m’embarrasser en m’emmenant dans un endroit où nous serions dévisagés par le patron et les autres clients. »

Je marque une pause pendant laquelle je ne peux m’empêcher de lui sourire à nouveau. Combien de temps cela fait-il que je n’ai plus souri de la sorte à quelqu’un ? Je l’ignore, cela doit remonter à si loin que je ne m’en souviens plus…

« Il y a une petit café non loin d’ici qui sert de l’excellent café et des pâtisseries délicieuses pour une somme modique. J’y suis allé une fois ou deux quand les passants sont généreux. En plus le patron n’a rien contre les SDF s’ils peuvent payer et qu’ils ne sentent pas les égouts. »

Sur ce, je me lève et l’invite à me suivre. Tandis que j’attrape ma cane de la main droite avant de m’éloigner du banc et de la soupe populaire. J’espère juste ne pas me tromper en faisant confiance à cette jeune femme, bien que pour l’instant je ne lui ait rien révélé d’important sur ma vie à part mon prénom…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexie C. Bridges
Humain
avatar

Nombre de messages : 182
Age : 25
Autre(s) identité(s) : Caith ou Alex

Pouvoirs : une humaine n'as pas de pouvoir ;)

Age du perso : 23 ans
Date d'inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Re: Seconde ou nouvelle rencontre hasardeuse ? [PV Owen]   Mer 29 Fév 2012 - 22:19

" Puis-je me permettre de vous inviter à boire une boisson chaude ? Ainsi qu'une viennoiserie si vous le désirez. Ainsi nous pourront faire plus ample connaissance tout en étant au chaud en plus de ça. "

Il fût surpris de mon invitation, ça il ne pouvait pas le nier, ça c'était vu par l'expression de son visage et surtout de ses yeux qui s'étaient écarquiller mais il secoua la tête en souriant à son tour.

« C’est la plus charmante invitation que j’ai reçu depuis fort longtemps, même bien avant que je devienne SDF par la force des choses. Je ne puis qu’accepter à condition de choisir moi-même l’endroit. Je ne voudrais pas vous embarrasser en allant dans un lieu trop chic accompagnée d’un vieil homme vêtu de la sorte. Pas plus que vous ne voudriez m’embarrasser en m’emmenant dans un endroit où nous serions dévisagés par le patron et les autres clients. »

J'étais ravie. Il avait accepter sans rechigner, mais bon, il avait raison, je ne pense pas qu'il soit invité très souvent surtout par des inconnus. Il voulait absolument choisir le bar où nous iront, ça ne me dérangeais pas vraiment, au moins, j'étais sûr qu'il se sentirait à l'aise car je ne voulais pas l’embarrasser, il avait raison sur ce point là aussi. Je lui laissa la parole pour qu'il me donne l'adresse du bar en question.

« Il y a une petit café non loin d’ici qui sert de l’excellent café et des pâtisseries délicieuses pour une somme modique. J’y suis allé une fois ou deux quand les passants sont généreux. En plus le patron n’a rien contre les SDF s’ils peuvent payer et qu’ils ne sentent pas les égouts. »

Owen me sourit et je le lui rendis. J'étais vraiment peiné pour lui. Il était si gentil, agréable pour la conversation et surtout poli.

" D'accord, je vous suis alors. Mais vous savez, moi ça ne me dérange pas mais je veux que vous vous y sentez bien donc je vous laisse choisir notre destination avec plaisir. "

Il se leva, prit sa canne et prit la direction par laquelle j'étais arrivée. Je le suivis en allant à son rythme voyant qu'il peinait quelque peu à marcher. Je n'osais lui demander mon soutien pour marché de peur qu'il le prenne mal mais je marchais relativement proche de lui pour qu'il s’appuie sur moi si l'envie lui venait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owen Reece
Neutre Alpha
avatar

Nombre de messages : 466
Age : 45
Autre(s) identité(s) : L'Homme Molécule

Pouvoirs : Manipulation & sens atomique de la matière

Age du perso : 74 ans
Date d'inscription : 22/01/2012

MessageSujet: Re: Seconde ou nouvelle rencontre hasardeuse ? [PV Owen]   Jeu 1 Mar 2012 - 20:22

Marcher n’est pas vraiment un problème pour moi, et cette cane que je trimbale partout où je vais est plus un accessoire décoratif, un déguisement qu’autre chose. Je l’ai trouvée au début, à mon arrivée à Central Park il y a un an et depuis elle ne me quitte presque jamais. Pourtant elle me sers parfois comme aujourd’hui où les sentiers bien que débarrassés de leur neige ont encore quelques plaques de verglas. Du coup cet appui supplémentaire m’aide à garder l’équilibre plus qu’il ne m’aide à marcher.

Pourtant malgré mon pas sûr et alerte, Alexie se tient près de moi comme si elle craignait que je tombe ou que j’ai besoin d’aide. Loin de moi l’idée de vouloir la tromper sur mon état réel, mais il est agréable d’avoir quelqu’un à ses côtés prêt à vous soutenir au moindre faux pas, surtout quand c’est une charmante personne. Elle chemine à mes côtés, son sourire toujours accroché à son joli minois, et sans m’en rendre compte mon visage s’illumine lui aussi d’un grand sourire. Voilà longtemps que je ne m’étais pas senti aussi bien.

Le trajet n’est pas très long, j’ai choisi ce café plutôt qu’un autre également parce qu’il était tout près, dans une ruelle calme. L’enseigne ne paye pas de mine mais une bonne odeur sort de l’endroit, un arome puissant de café fraichement moulu. J’entre le premier en tenant la porte à Alexie. Même si je n’ai plus eu l’occasion de me montrer galant avec une femme, je n’en ai pas pour autant oublié les bonnes manières. L’endroit est calme, baigné d’une douce musique blues. Derrière le comptoir plusieurs percolateurs ainsi que de gros réservoirs de café en grains attendent sagement ainsi qu’un alignement de thermos chromés avec des étiquettes indiquant la provenance ou le mélange de chaque café contenu. Dans le comptoir une vitrine réfrigérée contient plusieurs gâteaux maisons coupés en tranches.

Je me dirige vers l’une des tables du fond afin d’avoir un peu d’intimité tout en tirant un siège a Alexie pour qu’elle s’assoie. Enfin je prends place en face d’elle avant de retirer mes gants de fortune et mon écharpe. Par contre je garde mon chapeau afin de dissimuler les cicatrices de mon front, bien plus visibles que celles du reste de mon visage, dissimulées par les rides et une barbe de plusieurs jours.
Une fois installé, je tends la carte à Alexie afin qu’elle puisse choisir.

« Je ne suis pas venu très souvent, mais leurs cafés sont délicieux tout autant que leurs pâtisseries maison, et en plus ce n’est pas très cher. Leur tarte aux pommes est exceptionnelle mais avec le café, je prends généralement un gâteau à la cannelle. »

Tandis qu’elle regarde la carte, le garçon approche et nous demande ce que nous voulons.

« Je prendrais votre mélange colombien classique avec crème et sucre en grand format, ainsi qu’une part de votre gâteau à la cannelle. »

Le garçon note ma commande avant de se tourner vers Alexie. J’ignore si elle a déjà choisi, ni si elle apprécie le café. Pour ma part, j’en ai pris un assez classique vu que j’ai demandé du lait. Il serait sacrilège de faire de même avec certains de leurs mélanges d’arabica rares. C’est aussi le café le moins cher de leur carte même s’il est bien meilleur que tout ce que servent les troquets à 10 km à la ronde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexie C. Bridges
Humain
avatar

Nombre de messages : 182
Age : 25
Autre(s) identité(s) : Caith ou Alex

Pouvoirs : une humaine n'as pas de pouvoir ;)

Age du perso : 23 ans
Date d'inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Re: Seconde ou nouvelle rencontre hasardeuse ? [PV Owen]   Ven 9 Mar 2012 - 1:13

Le chemin entre le banc et ce petit café n'était pas très long. En tout cas, le dénommé Owen n'eût pas besoin de mon bras pour marcher mais j'étais restée attentif à ses pas au cas où. Une odeur de café se fit sentir alors qu'on entrait seulement dans une ruelle légèrement éloigner des grandes rues ce qui la rendait silencieuse en comparaison avec les autres. En arrivant là, l'homme ouvrit la porte en me laissant entrée devant lui tel un gentleman. Ce geste me surprit mais j'en étais ravie. Les lieux étaient calme et étaient bercés par de la musique douce. Il y avait un nombre étonnant de thermos et autres récipient plus ou moins grands rempli de café d'où cette odeur envahissante. Je n'étais pas vraiment café, j'étais assez énergique ainsi pour en boire. Je tomba alors sur les vitrines pleines de gâteaux qui avaient tous l'air plus appétissant les uns que les autres. Le vieil homme alla au fond de la salle et me présenta une chaise pour que je m'y assoit. Sa façon d'être me paraissait vraiment étrange même si j'appréciais vraiment que la galanterie ne soit pas réellement perdu pour tout le monde. Il prit enfin place face à moi avant de me tendre la carte que j'ouvris aussitôt.

« Je ne suis pas venu très souvent, mais leurs cafés sont délicieux tout autant que leurs pâtisseries maison, et en plus ce n’est pas très cher. Leur tarte aux pommes est exceptionnelle mais avec le café, je prends généralement un gâteau à la cannelle. »

* Ça me gêne vraiment de pas prendre de café ... Je vais donc opter pour un café léger. *

Je regardais tout ce qu'il y avait et il y en avait un paquet. Un homme s'approcha pour prendre notre commande mais je n'étais pas encore décidée.

« Je prendrais votre mélange colombien classique avec crème et sucre en grand format, ainsi qu’une part de votre gâteau à la cannelle. »

Je leva la tête pour regarder le serveur.

" Euh... Oui ... Euh... Je ne sais pas trop ... Vous avez quelque chose de pas trop corsé... Disons que je ne suis pas trop café ... Et que je ne m'y connais donc pas vraiment ... Je... Je voudrais pas faire de mauvais choix... Je ... "

J'étais gênée autant envers Owen qui avait choisit l'endroit que pour le serveur qui devait me prendre pour une indécise étant dans un lieu que de café ... Je grimaça légèrement montrant ma gêne que je n'arrivais pas à leur cacher. En plus, je bafouillais. C'était complètement idiot de ma part et je voulu m'en excuser.

" Je... Excusez moi... "

Dis-je timidement en baissant la tête, en faisant mine de lire la carte. Je n'osais pas affronter leur regard qui était rivé sur moi, j'en étais persuadée. Je repris tout aussi timidement.

" Je vous laisse choisir à ma place si vous le désirez, c'est vous les connaisseur... "

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owen Reece
Neutre Alpha
avatar

Nombre de messages : 466
Age : 45
Autre(s) identité(s) : L'Homme Molécule

Pouvoirs : Manipulation & sens atomique de la matière

Age du perso : 74 ans
Date d'inscription : 22/01/2012

MessageSujet: Re: Seconde ou nouvelle rencontre hasardeuse ? [PV Owen]   Ven 9 Mar 2012 - 12:44

Je me sens un peu gêné pour Alexie. Après tout à la base c’était elle qui m’avait invité et voilà qu’elle se retrouvait à devoir choisir une boisson qu’elle n’aimait pas vraiment. Moi qui ne voulais pas l’embarrasser par ma présence à ses côtés, voilà que j’avais eu tout faux. Mais tout à coup le sourire me revient alors que je regarde la carte. Je la pose sur la table et en prends une autre posé à côté avant de la tendre à Alexie.

« Veuillez m’excuser, j’aurais du penser que vous n’aimiez pas forcément le café. En fait ils ne servent pas que du café ici, mais la carte que nous avions est celle des cafés, alors vous auriez eu du mal à trouver autre chose dessus. Sur celle-là il doit y avoir plusieurs types de Thés ainsi que leur fameux chocolat chaud fait avec un véritable chocolat noir pur cacao. »

J’espère que le reste de la carte saura contenter la jeune femme, après tout c’est elle qui régale et il serait dommage qu’elle ne se sente pas à son aise. Tandis qu’elle regarde la nouvelle carte, j’essaye d’orienter la conversation vers quelque chose d’anodin sans pour autant paraitre indiscret. Et au moins tant que c’est moi qui pose les questions je n’ai pas à y répondre.

« Alors Alexie, vous invitez souvent de vieux SDF inconnus à boire un café par compassion ? Vous savez, vous ne devez pas vous sentir coupable d’avoir réussi à vous sortir de la rue. La plupart des gens comme moi ont choisi cette vie et les autres n’ont pas le courage de faire ce qu’il faut pour s’en sortir. »

Je m’abstiens bien entendu de préciser dans quelle catégorie je me classe, je ne suis pas là pour raconter ma vie, et je me méfie encore un peu trop de tout le monde. J‘ignore ce que j’ai à gagner dans cette rencontre hormis une boisson chaude et une part de gâteau, mais c’est déjà ça. Aussi je laisse Alexie réfléchir à mes questions et au choix de sa boisson…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexie C. Bridges
Humain
avatar

Nombre de messages : 182
Age : 25
Autre(s) identité(s) : Caith ou Alex

Pouvoirs : une humaine n'as pas de pouvoir ;)

Age du perso : 23 ans
Date d'inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Re: Seconde ou nouvelle rencontre hasardeuse ? [PV Owen]   Dim 11 Mar 2012 - 2:39

Face à ma déclaration gênée, il ne perdit pas le sourire et me tendit une seconde carte en ajoutant :

« Veuillez m’excuser, j’aurais du penser que vous n’aimiez pas forcément le café. En fait ils ne servent pas que du café ici, mais la carte que nous avions est celle des cafés, alors vous auriez eu du mal à trouver autre chose dessus. Sur celle-là il doit y avoir plusieurs types de Thés ainsi que leur fameux chocolat chaud fait avec un véritable chocolat noir pur cacao. »

Le serveur était encore là à attendre alors que je lisais encore ma carte. Le laisser attendre m’embêtait alors je m'empressais d'aller au coin chocolat dont venait de me parler Owen. Je trouva les différents chocolats chauds mais voyant la liste s'afficher sous mes yeux, je me contenta de lever les yeux, regarder le serveur et demander :

" Un chocolat chaud pur cacao avec du sucre s'il vous plait monsieur. "

Avec la commande, je lui adressa un grand sourire sincère mélanger à un sourire plein de timidité pour s'excuser de l'avoir fait poiroter ainsi. L'homme âgé engagea la conversation quand le garçon de café tourna les talons en notant ma commande.

« Alors Alexie, vous invitez souvent de vieux SDF inconnus à boire un café par compassion ? Vous savez, vous ne devez pas vous sentir coupable d’avoir réussi à vous sortir de la rue. La plupart des gens comme moi ont choisi cette vie et les autres n’ont pas le courage de faire ce qu’il faut pour s’en sortir. »

" Disons que... "

Il n'avait pas tord mais je ne savais pas vraiment trop quoi lui répondre...

" Je n'en ai pas l'habitude non mais comme je vous l'ai dit tout à l'heure, je pensais vous avoir déjà vus... Et je vous avoue que l'invitation n'était pas que basé sur la compassion mais elle est là pour en connaître un peu plus sur vous. Je ne me sent pas coupable non, juste de la peine de voir que certaine personne méritant une meilleure vie au lieu de vivre ainsi... La vie dans la rue je l'ai connu oui mais je pense que chaque personne le vit différemment. N'est-ce pas ? "

Je sentais une mèche s'échapper de derrière mon oreille, arrivant bientôt devant mes yeux clairs alors je l'attrapa entre deux doigts avant qu'elle ne me gêne et la garda ainsi, posant mon menton dans ma paume de main.

" Entre nous, je pense pas que ce soit vraiment un choix mais plutôt ... Hum ... "

Je me recula de la table quand je vis le garçon revenir avec nos boissons chaudes ainsi que la viennoiserie pour ma rencontre de la journée.

" Voilà Mademoiselle et Monsieur, c'est pour vous. "

Je lui sourit et le remercia gentiment avant de reporter mon attention sur mon invité.

" Je disais que ce n'était pas un choix... Qui voudrait vivre dans la rue ? "

Je pris ma tasse dans les mains pour me les réchauffer en touillant mon breuvage.

" Sincèrement, je pense que l'on s'y habitue à vivre dehors, mais ce n'est pas un choix de vie... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owen Reece
Neutre Alpha
avatar

Nombre de messages : 466
Age : 45
Autre(s) identité(s) : L'Homme Molécule

Pouvoirs : Manipulation & sens atomique de la matière

Age du perso : 74 ans
Date d'inscription : 22/01/2012

MessageSujet: Re: Seconde ou nouvelle rencontre hasardeuse ? [PV Owen]   Dim 11 Mar 2012 - 13:28

La jeune femme semble un peu gênée de faire attendre le garçon venu prendre notre commande, même si lui ne montre aucun signe d’impatience. Il faut dire que la salle est presque vide. Du coup je me sens plus détendu que je ne l’aurais cru possible après avoir accepté cette invitation inattendue. Alexie opte finalement pour un chocolat chaud tout simple et le garçon repart avec nos commandes.

Notre conversation peut enfin reprendre. Alexie hésite un instant avant de me répondre finalement.

" Disons que... "
" Je n'en ai pas l'habitude non mais comme je vous l'ai dit tout à l'heure, je pensais vous avoir déjà vus... Et je vous avoue que l'invitation n'était pas que basé sur la compassion mais elle est là pour en connaître un peu plus sur vous. Je ne me sens pas coupable non, juste de la peine de voir que certaine personne méritant une meilleure vie au lieu de vivre ainsi... La vie dans la rue je l'ai connu oui mais je pense que chaque personne le vit différemment. N'est-ce pas ? "


Sa dernière question n’en est pas vraiment une, aussi je ne sais pas si elle y attend réellement une réponse. Elle se met alors à jouer avec une mèche de ses sublimes cheveux roux. Je n’avais pas vraiment fait attention à leur couleur jusqu’à présent, mais avec ses yeux clairs et son joli minois, elle devait faire tourner bien des cœurs. Pour ma part, j’étais sensible à son charme, mais d’une façon plus modérée, comme par habitude. A mon âge on sait apprécier la beauté sans toutefois s’y noyer. Toutefois je lui souris instinctivement tandis qu’elle poursuit.

" Entre nous, je pense pas que ce soit vraiment un choix mais plutôt ... Hum ... "

Elle s’interrompt tandis que le garçon apporte notre commande. Chacun de nous se recule de la table afin qu’il puisse déposer nos boissons chaudes ainsi que ma part de gâteau. L’arôme puissant du café s’élève devant moi, mêlé à celui plus sucré et doux du chocolat d’Alexie. Une fois le garçon reparti, elle reprend où elle s’était arrêtée.

" Je disais que ce n'était pas un choix... Qui voudrait vivre dans la rue ? "
" Sincèrement, je pense que l'on s'y habitue à vivre dehors, mais ce n'est pas un choix de vie... "


Difficile cette fois ci de ne pas répondre sans paraitre grossier. J’ai la fâcheuse tendance à en dire toujours trop, surtout quand je me sens en confiance. Et là, dans un endroit familier, au chaud avec une boisson chaude et en compagnie d’une jolie femme, difficile de ne pas se sentir bien. Alors je lui réponds tout en essayant de rester le plus vague possible.

« C’est forcément toujours un choix quelque part. Comme je vous l’ai dit, avec la volonté, on peut toujours s’en sortir. Quant à s’y habituer, New-York n’est sans doute pas l’endroit le plus approprié pour ça. La Floride ou la Californie semblent plus agréables pour vivre dehors. C’est je crois un chanteur Français qui disait « Il me semble que la misère serait moins pénible au soleil. ». Il est évident que si j’avais de l’argent où un endroit pour vivre, je ne m’infligerai pas ça volontairement. »

Je marque une pause et en profite pour boire une gorgée de café en espérant qu’elle se contente de cette réponse et reprenne la conversation. Mais elle semble en attendre un peu plus, aussi je repose ma tasse à regret avant de poursuivre.

« Je ne sais pas si je m’habituerai un jour à cette vie, je suis vieux et je n’en aurai sans doute pas le temps. Mais je n’ai pas vraiment le choix. J’ai perdu tout ce que je possédais, ma maison, mes économies, ma femme, et mes amis. Il ne reste que moi. Mais je ne me plains pas, je ne récolte que ce que j’ai semé. Je prends tout cela comme une punition pour mes erreurs passées. Au moins je vis comme je l’entends, je suis libre. J’imagine ce que vous pensez. Je parle de ceux qui n’ont pas la volonté de s’en sortir, et j’en fais moi-même partie. Je le sais bien, mais c’est mon choix. Je suis trop vieux pour pouvoir ou vouloir changer les choses maintenant. Vous aviez la jeunesse et un certain talent. Je n’ai plus rien de tout cela. »

Je porte à nouveau ma tasse à mes lèvres tout en essayant de déchiffrer l’expression de son visage. Je n’ai jamais été très doué pour ça, mais je sens comme une certaine désapprobation de mon attitude. C’est un peu normal qu’elle ne veille pas me voir baisser les bras, même si de mon point de vue c’est le contraire.

« C’est très gentil de votre part de vous inquiéter pour quelqu’un comme moi. Mais sous mon apparence polie et cultivée se cache un lourd passé que je préfère oublier. Alors si cela ne vous dérange pas, pourrions-nous parler d’autre chose ? Je sais que c’est un peu cavalier, mais je n’aime pas parler de moi. »

J’espère que ma réponse ne va pas la froisser. J’en ai encore une fois dit plus que je ne l’aurai voulu, même si je suis resté flou. Je ne sais pas vers où orienter la conversation alors je laisse Alexie s’en charger en espérant qu’elle ne la relance pas sur l’insécurité dans les rues ou les histoires d’agressions contre les mutants…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexie C. Bridges
Humain
avatar

Nombre de messages : 182
Age : 25
Autre(s) identité(s) : Caith ou Alex

Pouvoirs : une humaine n'as pas de pouvoir ;)

Age du perso : 23 ans
Date d'inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Re: Seconde ou nouvelle rencontre hasardeuse ? [PV Owen]   Lun 12 Mar 2012 - 13:04

« C’est forcément toujours un choix quelque part. Comme je vous l’ai dit, avec la volonté, on peut toujours s’en sortir. Quant à s’y habituer, New-York n’est sans doute pas l’endroit le plus approprié pour ça. La Floride ou la Californie semblent plus agréables pour vivre dehors. C’est je crois un chanteur Français qui disait « Il me semble que la misère serait moins pénible au soleil. ». Il est évident que si j’avais de l’argent où un endroit pour vivre, je ne m’infligerai pas ça volontairement. »

Je n'étais pas de son avis sur la question. On avait pas le choix, sinon, je pense, il n'y aurai pas autant de SDF dans les rues de New-York mais il était vrai que la volonté aidait beaucoup pour s'en sortir, ou la chance, comme j'avais eu il y a maintenant 2ans. Il parlait de la Floride, c'est vrai qu'il était surement plus agréable d'y prendre exil au soleil qu'ici, mais bon, si on a de l'argent, autant vivre en appartement à New-York qu'être encore SDF au soleil. Mais je préférais ne pas le contredire, qui sait, ça se trouve il aimait cette vision des choses... Il marqua une pause pour boire une gorgée du breuvage noir et j'en fis autant mais sans pour autant lâcher la tasse après m'être désaltérer, la petite tasse était chaude et j'en profitait pour m'y réchauffer les mains. Il me dévisageait, surement pour lire en moi comme dans un livre ouvert, on me disait toujours que c'était ainsi qu'on me cernait facilement. En tout cas, je ne le coupais pas, je voulais en apprendre un peu plus sur lui, son passé et le pourquoi il était là avec cette mentalité surtout.

« Je ne sais pas si je m’habituerai un jour à cette vie, je suis vieux et je n’en aurai sans doute pas le temps. Mais je n’ai pas vraiment le choix. J’ai perdu tout ce que je possédais, ma maison, mes économies, ma femme, et mes amis. Il ne reste que moi. Mais je ne me plains pas, je ne récolte que ce que j’ai semé. Je prends tout cela comme une punition pour mes erreurs passées. Au moins je vis comme je l’entends, je suis libre. J’imagine ce que vous pensez. Je parle de ceux qui n’ont pas la volonté de s’en sortir, et j’en fais moi-même partie. Je le sais bien, mais c’est mon choix. Je suis trop vieux pour pouvoir ou vouloir changer les choses maintenant. Vous aviez la jeunesse et un certain talent. Je n’ai plus rien de tout cela. »

Il avait, à ses dires, tout perdu, famille, ses biens, ses amis... Il ne comptait pas les ivrognes qui l'entouraient à longueur de journée et je le comprenais parfaitement. En tout cas, il disait que c'était sa punition pour les erreurs de son passé et ça, je ne le comprenais pas. Qu'est-ce qui mérite une telle sanction ? Je ne connaissais pas sa vie mais je ne pense pas qu'il mérite un présent aussi meurtri par le froid et cette vie. Tout en l'écoutant et sirotant mon chocolat, il m'observait, comme pour essayer de lire sur mon visage. J'étais inquiète pour lui même sans le connaître car, malgré ce qu'il pouvait me dire, je ne le voyais pas comme un voyou: déjà du à son âge puis, c'était un vrai gentleman... Je refusais d'y croire et tout cela me peinait.

« C’est très gentil de votre part de vous inquiéter pour quelqu’un comme moi. Mais sous mon apparence polie et cultivée se cache un lourd passé que je préfère oublier. Alors si cela ne vous dérange pas, pourrions-nous parler d’autre chose ? Je sais que c’est un peu cavalier, mais je n’aime pas parler de moi. »

Et voilà, j'étais tel un livre ouvert, il avait réussi à cerner mon inquiétude à son sujet et ça me mis mal à l'aise. Je ne savais plus où me mettre et cela mit un froid entre nous. Je cherchais un autre sujet de conversation tout en finissant ma boisson chaude.

" Oh... Oui pardonnez-moi... Je comprends que vous ne vouliez pas donner récit de votre passé à n'importe qui. "

Je baissa la tête, honteuse de l'avoir ainsi poussé à cette conversation qui semblait le bouleversé d'une certaine manière. Je leva alors la main pour interpellé un serveur qui arriva assez rapidement pendant qu'un silence plutôt lourd s'installait.

" Excusez-moi, pourrez-vous ajouté au chocolat une part de flan s'il vous plait ? "

" Oui oui bien sur, un flan nature ? "

" Oui, s'il vous plait. "

Je me tourna de nouveau vers Owen.

" Voulez-vous autre chose ? Je vous l'offre, vous privez pas. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owen Reece
Neutre Alpha
avatar

Nombre de messages : 466
Age : 45
Autre(s) identité(s) : L'Homme Molécule

Pouvoirs : Manipulation & sens atomique de la matière

Age du perso : 74 ans
Date d'inscription : 22/01/2012

MessageSujet: Re: Seconde ou nouvelle rencontre hasardeuse ? [PV Owen]   Lun 12 Mar 2012 - 21:38

Loin de moi l’envie de mettre la jeune femme mal à l’aise. Pourtant c’est ce qui semble se produire. J’en ai trop dit pour ne pas piquer sa curiosité et trop peu pour qu’elle ne se pose pas des questions. J’ai très vite confirmation de son embarras lorsqu’elle répond à la hâte.

" Oh... Oui pardonnez-moi... Je comprends que vous ne vouliez pas donner récit de votre passé à n'importe qui. "

Elle baise la tête comme si elle voulait éviter mon regard, et moi je ne sais pas quoi dire pour rétablir l’ambiance. Je reste partagé entre le besoin de ne pas trop en dévoiler sur ce passé que je préfère oublier et le désir de ne pas la laisser Plantée là. Mais mon statut de fugitif ne me laisse pas trop le choix. Je ne peux faire confiance à une personne que je ne connaissais même pas une heure avant. Le silence qui s’installe entre nous devient de plus en plus lourd quand elle se décide à le briser. En appelant le serveur.

" Excusez-moi, pourrez-vous ajouté au chocolat une part de flan s'il vous plait ? "

" Oui oui bien sûr, un flan nature ? "

" Oui, s'il vous plait. "

Le garçon repart et nous laisse à nouveau seuls. Je crains que ce silence pesant ne s’installe à nouveau mais je ne sais pas comment le briser. Alexie prend à nouveau l’initiative.

" Voulez-vous autre chose ? Je vous l'offre, vous privez pas. "

Au moins sa question appelle une réponse simple. Et je peux enfin essayer de la rassurer.

« Non merci. Vous en avez déjà beaucoup fait. Excusez-moi si je vous parais froid, mais cela fait longtemps que je n’ai pas eu une vraie conversation avec quelqu’un d’autre. J’ai peur que malgré mes bonnes manières et mes belles paroles je ne sois devenu un peu asocial avec le temps. Ne vous formalisez pas si je rechigne à vous en dire plus sur moi ou mon passé. Mais malgré le temps j’ai encore du mal à aller de l’avant et à oublier. »

J’essaye de cacher mon embarras dans ma tasse de café mais au moment de la boire je m’aperçois qu’elle est vide. Aussi je la repose précipitamment.

« Pour tout vous dire, j’ai l’impression de n’avoir commencé à vivre vraiment que depuis que je suis dans la rue. Même si cela signifie qu’il faut se battre jour après jour pour survivre, je trouve que cela me fait sentir un peu plus vivant à chaque instant. Personne ne me dit ce que je dois faire, je suis libre. Mais assez parlé de moi. Peut-être que si vous m’en disiez un peu plus sur vous cela m’aiderait un peu à me détendre. Combien de temps êtes-vous restée dans la rue ? Comment avez-vous rencontré ces musiciens avec qui vous êtes maintenant ? Quel style de musique jouez-vous ? Dites m’en un maximum, ça me sortira de mon quotidien si morose. Vous savez aussi bien que moi qu’être SDF est un métier à plein temps, on n’a pas vraiment le loisir de se détendre… »

J’espère qu’elle ne se formalisera pas de lui poser autant de questions, mais au moins cela la mettra sans doute moins mal à l’aise si elle parle aussi d’elle-même…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexie C. Bridges
Humain
avatar

Nombre de messages : 182
Age : 25
Autre(s) identité(s) : Caith ou Alex

Pouvoirs : une humaine n'as pas de pouvoir ;)

Age du perso : 23 ans
Date d'inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Re: Seconde ou nouvelle rencontre hasardeuse ? [PV Owen]   Lun 12 Mar 2012 - 23:48

Le serveur était parti me chercher ma part de flan, le gâteau que j'adorais.

" Voulez-vous autre chose ? Je vous l'offre, vous privez pas. "

« Non merci. Vous en avez déjà beaucoup fait. Excusez-moi si je vous parais froid, mais cela fait longtemps que je n’ai pas eu une vraie conversation avec quelqu’un d’autre. J’ai peur que malgré mes bonnes manières et mes belles paroles je ne sois devenu un peu asocial avec le temps. Ne vous formalisez pas si je rechigne à vous en dire plus sur moi ou mon passé. Mais malgré le temps j’ai encore du mal à aller de l’avant et à oublier. »

Le vieil homme prit sa tasse mais la reposa aussitôt quand il s'aperçut qu'elle était vide. En tout cas, j'étais de son avis mais cela ne me dérangeais certainement pas de le lui en offrir un second. Mais je n'allais pas insister. Owen reprit comme si rien ne c'était passer certainement pour ne pas que je ne m'en aperçoive. Son discours était juste malgré son contenu et je ne pouvais rien faire contre la volonté de cet homme.

« Pour tout vous dire, j’ai l’impression de n’avoir commencé à vivre vraiment que depuis que je suis dans la rue. Même si cela signifie qu’il faut se battre jour après jour pour survivre, je trouve que cela me fait sentir un peu plus vivant à chaque instant. Personne ne me dit ce que je dois faire, je suis libre. Mais assez parlé de moi. Peut-être que si vous m’en disiez un peu plus sur vous cela m’aiderait un peu à me détendre. Combien de temps êtes-vous restée dans la rue ? Comment avez-vous rencontré ces musiciens avec qui vous êtes maintenant ? Quel style de musique jouez-vous ? Dites m’en un maximum, ça me sortira de mon quotidien si morose. Vous savez aussi bien que moi qu’être SDF est un métier à plein temps, on n’a pas vraiment le loisir de se détendre… »

Je lui souris avant de répondre a chaque point de ses questions.

" Je vous comprends Owen... Mais sachez que si je vous invite, ce n'est pas pour que vous vous privez, mais soit, je ne vous forcerez pas la main. En tout cas, je suis en accord du moins, je comprends votre point de vue sur la vie dans la rue. C'est un point de vue que je n'avais pas encore vu et il est intéressant si je puis dire ainsi. Pour ce qui est de ma vie, elle n'est pas bien rose non plus vous savez. "

Je fis une pause, il m'avoua être tendu malgré mes efforts et je devais tout faire pour apaiser mon invité. Le serveur me ramena alors ma part, je le remercia et jeta un coup d'oeil rapide a Owen savoir s'il voulait autre chose puis repris ne voyant aucune réaction de sa part.

" Je suis restée dans la rue beaucoup de temps ... Je ... Je ne serais vous dire combien d'années exactement mais cela fait de nombreuses années. J'étais très jeune quand j'ai commencer a vivre ainsi. "

Je marqua une pause, l'observa me demandant si je pouvais déblatérer toute ma vie à un inconnu. M'enfin bon, je n'avais pas de raison de lui cacher quoique se soi, je n'étais ni rechercher ni une mutante. Je pris une inspiration, regarda ma part de flan, en coupa un morceau avec le coté de la cuillère et continua mes seulement en répondant à ses questions. Il ne voulait pas connaitre toute ma vie, seulement des parcelles, du moins, je ne voulais pas l’ensevelir de souvenirs plutôt noirs d'une jeune femme.

" J'ai connu ces musiciens dans un bar, le Blood Orchid, il y a maintenant 2ans voire 2ans et demi je ne sais plus. C'était dans mon quartier de survie. Un quartier plutôt chic et donc qui ramenait beaucoup, du moins, pour une adolescente qui traînait dans les rues. Je leur faisais pitié et je n'en suis toujours pas fière. En tout cas, je vivais plutôt bien malgré le manque de sommeil et confort. J'avais tous les jours de quoi manger et réussissais de temps en temps à me trouver un endroit ou faire ma toilette dans un endroit ' de fortune ' tel les douches d’hôtel miteux qui me faisait la joie d'un peu de chaleur quand j'en avais besoin. Enfin bref, J'étais sous le charme des leur chanteur et de leur musique. Il touche plutôt à la pop et je fus leur chanteuse. "

Je fini ma tasse et manger un morceau du flan puis un deuxième en le savourant. Je prenais mon temps pour parler. C'était ma nature mais surtout, je ne voulais pas laisser mes émotions ressortir.

" Un jour ou plutôt un soir, je décida d'aller les voir quand ils eurent finir leur show. Ils m'avaient déjà remarqué alors la conversation fut vite une partie de plaisir. Quand ils apprirent que j'étais une sans abris, ils m'ont prit sous leur ailes. De vrais amours. Depuis, j'ai quitter la rue... "

Je baissa la voix et regarda tout autour de moi. Je me sentais observer depuis quelques minutes et je n'aimais pas ça. Je sentais un regard sur moi mais ne vis personne regarder dans ma direction, du moins, pas quand j'observais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owen Reece
Neutre Alpha
avatar

Nombre de messages : 466
Age : 45
Autre(s) identité(s) : L'Homme Molécule

Pouvoirs : Manipulation & sens atomique de la matière

Age du perso : 74 ans
Date d'inscription : 22/01/2012

MessageSujet: Re: Seconde ou nouvelle rencontre hasardeuse ? [PV Owen]   Mar 13 Mar 2012 - 13:10

Finalement Alexie bien qu’un peu gênée ne semble pas trop m’en vouloir de rester évasif sur mon passé, et je ne peux que l’en remercier silencieusement. Outre le fait que je dois me méfier de tout le monde, je commence à avoir de la sympathie pour elle et je ne voudrais pas tout gâcher en lui apprenant non seulement que j’ai été en prison pendant plus de quarante ans, mais qu’en plus je me suis enfuis. A croire qu’ici mon statut de mutant passe au second plan en ce qui concerne mon malaise avec les autres. Au moins si je suis obligé de révéler ma nature de mutant à quelqu’un, ais-je une chance pour qu’il ne soit pas un de ces racistes anti-mutants. Par contre peu de personnes accordent leur confiance à un ex détenu, surtout s’il est un fugitif.

C’est d’une oreille attentive que j’écoute l’histoire d’Alexie. Elle semble avoir vécu dans la rue plus longtemps que moi, ce qui d’après ma propre expérience n’est pas une mince affaire, surtout à New-York. Elle prétend avoir quitté cette vie de misère il y a presque trois ans. Vu qu’elle doit avoir entre 20 et 25 ans environ, elle était très certainement mineure lorsqu’elle a commencé sa vie de SDF. Je suis soulagé de la voir aussi bien aujourd’hui. Trop de jeunes filles SDF finissent prostituées ou droguées voire les deux et ne voient jamais leur trentième anniversaire. Elle s’en est sortie et cette expérience semble l’avoir rendue plus forte.

Je ne peux m’empêcher de sourire à l’évocation de ses souvenirs qui parfois font échos aux miens. Même si elle semble avoir eu plus de chance que moi je suis heureux pour elle. Un petit sentiment de jalousie m’étreint toute fois le cœur, mais il ne m’empêche pas d’être heureux pour elle et de lui sourire encore. Le groupe de musique « pop » comme elle l’appelle semble être devenu sa nouvelle famille et les étoiles qui brillent dans ses yeux lorsqu’elle parle d’eux ne laissent planer aucun doute sur son bonheur actuel.
Alexie interrompt brusquement son histoire et regarde autour d’elle comme si elle avait eu peur que quelqu’un d’autre ne l’ai entendue. Pourtant quand à mon tour j’observe la salle, je ne vois personne d’assez proche pour ça. Il n’y a même que trois autres clients et ils sont assis presque à l’autre bout du café. Je ressens néanmoins une sorte de malaise du genre de celui que l’on ressent lorsque quelqu’un vous observe à votre insu. Pourtant un second examen des alentour ne me révèle rien, aussi je mets ça sur le compte de la fatigue et de ma paranoïa. Finalement afin de briser cette étrange ambiance qui semble s’être installée, je reprends la parole.

« Et dire que je me plains d’avoir passé un second hiver dans les rues de New-York. Vous semblez y avoir vécu plus longtemps que moi. Vous avez du vous retrouver à la rue très jeune. Je suis heureux que vous ayez réussi à vous en sortir. Les jeunes filles de votre âge forcées de vivre ainsi finissent rarement aussi bien. Même si je n’y connais rien en musique « Pop », je suis persuadé que ce groupe est ce qui vous est arrivé de mieux dans votre vie. Rien que de la façon dont vous en parlez, j’en suis convaincu. Je crains que dans mon cas, la musique ne puisse être ma planche de salut, je ne joue d’aucun instrument et je chante comme une corneille enrouée. »

Ma propre remarque me fait sourire, et j’espère détendra l’atmosphère devenue lourde après cette étrange impression d’être observé. Du coup pour éviter d’avoir à répondre à d’autres questions et pour entretenir la conversation je poursuis.

« Comment une jeune fille aussi charmante que vous a-t-elle pu se retrouver dans la rue aussi jeune ? »

Devant l’indiscrétion de ma question, je me sens un peu gêné. Aussi j’essaye de me reprendre.

« Excusez-moi si je suis indiscret. Vous n’êtes pas obligée de répondre. Après tout, moi aussi je n’ai pas répondu à toutes vos questions. »

L’ambiance semble être redevenue lourde, non seulement à cause de ma question qui me semble déplacée, mais aussi à cause de cette impression d’être observé qui ne veut pas me quitter. Alexie ne cesse de jeter des coups d’œil alentours renforçant encore cette impression…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexie C. Bridges
Humain
avatar

Nombre de messages : 182
Age : 25
Autre(s) identité(s) : Caith ou Alex

Pouvoirs : une humaine n'as pas de pouvoir ;)

Age du perso : 23 ans
Date d'inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Re: Seconde ou nouvelle rencontre hasardeuse ? [PV Owen]   Mar 13 Mar 2012 - 16:03

Il avait tout écouté avec grand intérêt, comme s'il voulait tout savoir sur moi, sourit à certain passage de ma vie et restant neutre sur les plus sombres que je lui racontais. Il était très attentif jusqu'au moindre de mes mouvements. Il s'aperçut même de mon arrêt et de mes coup d'oeil furtif un peu partout. Avait-il lui aussi ressentit cette présence ? OK il n'y avait que 3 autres clients plus loin mais je sentais un regard posé sur nous, un regard pesant, lourd et que je trouvais malsains malgré le manque d'information sur la personne en question. Owen scrutait les environs avec moi mais préféra me faire oublier le malaise en reprenant la discussion. Il se disait heureux pour moi, de ma réussite dans la vie puis me parla du groupe qui m'avait recueillit. Il mit même une petite touche de plaisanterie qui me fit sourire en se disant chanter " comme une corneille enrouée " pour simplement reprendre ses thermes. Je ne pus répondre même si je n'avais pas grand chose a lui rétorquer alors je le laissa continuer.

« Comment une jeune fille aussi charmante que vous a-t-elle pu se retrouver dans la rue aussi jeune ? »

Ça me mit un froid, pas que je lui en voulais d'en avoir parler, mais mes souvenirs les plus douloureux ressortait de ma mémoire. Il dut s'en rendre compte car il se rattrapa, du moins essaya.

« Excusez-moi si je suis indiscret. Vous n’êtes pas obligée de répondre. Après tout, moi aussi je n’ai pas répondu à toutes vos questions. »

Malgré l'excuse et la douleur que mon passé me procurait, je lui répondis lentement, cherchant les mots au début puis laissant mon histoire se dérouler sur mes lèvres pour lui faire un rapport quasi détaillé de ma misérable vie qui était quasiment entièrement derrière moi.

" Ne vous excusez pas, c'est normal de vouloir en savoir plus sur son interlocuteur. En tout cas, je préfère vous prévenir que ma vie n'a était que noir, douleur et torture dans tous les sens possible du terme... "

J’espérais que suite à ma sincérité, qu'il en fasse autant. Son passé m'intriguait, il était si ... Mystérieux à ce sujet... Enfin bref, je continua en mangeant un autre morceau de flan, oubliant les regards que je sentais sur moi.

" Du plus loin que je me souviennes hummm... Je devais avoir 4 peut-être même 5 ans ... Enfin, je sais que ça ne fait aucune différence... Depuis l'âge de mes 3ans j'étais dans une famille d'accueil. Une famille charmante disait-on. On disait aussi que j'étais tomber entre de bonne main... L'expression " entre de bonne main " était totalement pesé... Trent... Le ... "

Je fis une moue de dégoût, les larmes commencèrent à monter doucement mais je continuais.

" Cet homme qui se disais mon père aimant ... Me battait... Depuis mes premiers souvenirs je le vois seulement dans un éclair de douleur et de peur. Oui je le craignais mais qu'est-ce que je pouvais faire d'autre du haut de mes 6ans ? Maman ou Adèle de son prénom était hôtesse de l'air et n'était donc jamais à la maison à part certain jours seulement... Elle perdit la vie dans un accident d'avions... "

Quelques larmes coulèrent le long de mon visage mais je les laissaient couler, je savais qu'elles allaient être suivie et désormais pour un long moment je pense. Je pris un bout de flan qui passa difficilement et poursuivis.

" C'était en 2006 que le crash se produit... Je n'avais que 17ans mais je décida de partir. Je ne voulais pas attendre que Trent soit sobre pour qu'il me batte encore en apprenant la nouvelle... Oui, en plus de me battre il buvais à se rendre saoul à longueur de journée... "

Un sanglot éclata et je commença à m'essuyer les yeux. C'était de la haine que j'éprouvais et non de la tristesse. Je tremblais de colère et préférais fixer le reste de gâteau qui me restait au lieu d'affronté le regard du vieil homme. Désormais c'était son regard qui pesait sur moi. Je ne savais pas et voulais pas savoir se qu'il pensait de mon passé. Je respirais fort, essayant de calmer mes tremblements et mes sanglots de rancœurs avant de finir le dernier morceau de tarte breton comme on pouvait l'appeler aussi.
Je leva à peine la tête vers mon hôte quand le calme m'avait reprit sous ses ailes et dit dans un souffle.

" Voilà... Vous savez tout... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owen Reece
Neutre Alpha
avatar

Nombre de messages : 466
Age : 45
Autre(s) identité(s) : L'Homme Molécule

Pouvoirs : Manipulation & sens atomique de la matière

Age du perso : 74 ans
Date d'inscription : 22/01/2012

MessageSujet: Re: Seconde ou nouvelle rencontre hasardeuse ? [PV Owen]   Jeu 15 Mar 2012 - 12:38

Difficile de ne pas être ému par ce récit poignant. Il est clair qu’une petite fille modèle ne choisit pas de fuguer une famille sans histoires. Décidément, la nature humaine ne cesse de me surprendre dans le mauvais sens. Ceux qui pensent que seuls les mutants sont victimes de la haine et de la violence se voilent la face. C’est dans la nature humaine de haïr son prochain et de le faire souffrir, Physiquement comme psychologiquement.

Une fois son récit terminé j’aperçois un étrange éclat dans les yeux d’Alexie. Une larme finit par couler le long de sa joue avant qu’elle ne baisse la tête afin d’éviter mon regard. L’évocation de ces douloureux souvenirs semble pénible, et je la comprends. Du coup je me sens un peu minable. Moi qui n’a pas voulu partager avec elle mon passé alors qu’elle vient de se confier à moi. Pourtant je veux encore me convaincre que ce n’est pas pareil, que je ne le fais pas par égoïsme, mais pour me protéger. Pourtant, outre le malaise qu’a éveillé en moi le récit d’Alexie, un autre bien plus profond semble m’étreindre le cœur.
Aussi, alors que la jeune femme garde encore le visage sur sa part de flan, je commence à parler.

« Vous êtes bien jeune pour avoir déjà vécu autant de malheurs. Moi qui pensais avoir eu une enfance difficile, je ne peux que me rendre compte, à l’écoute de votre récit, combien je me trompais. »

Je marque une pause avant d’appeler le serveur et de lui commander un autre café. Cela faisait plusieurs fois que je levais ma tasse vide sans m’en rendre compte. Une fois ma commande passée je reprends.

« J’ai été élevé par ma mère. Mon père nous a abandonnés avant ma naissance et je ne l’ai jamais connu. Elle s'est saignée aux quatre veines pour moi, mais j’étais souvent seul. Elle m’aimait pourtant beaucoup, trop même, j’étais étouffé par elle. Je ne pouvais pas avoir d’amis ou de vie privée. Aussi quand elle est morte j’ai cru que ce serait une délivrance, mais cela m’a laissé un énorme vide. »

Le serveur m’interrompt en apportant ma tasse de café, et j’en profite pour en boire une gorgée afin de me donner du courage.

« Finalement à la fin de mes études, j’ai rencontré celle qui est ensuite devenu ma femme. Elle a su combler ce vide qu’avait laissé la morte de ma mère. Tout semblait rentrer dans l’ordre, mais c’est ensuite que les choses sont devenues compliquées. »

J’hésite un instant à poursuivre mon récit. Je vais devoir parler des années les plus noires de ma vie, et je n’en suis pas fier du tout. Je sais déjà que je ne pourrai pas tout dire à Alexie. Non pas que j’ai peur de sa réaction, mais je me méfie toujours un peu, et la honte de mon passé est encore trop présente malgré les années. Je baisse d’un ton avant de finalement poursuivre mon histoire d’un murmure à peine audible.

« J’ai trouvé un bon travail, mais je n’étais pas apprécié à ma juste valeur. Du moins le pensais –je. De plus certains de mes collègues faisait tout pour me dénigrer et s’approprier le mérite de mon travail. Après plusieurs années j’ai été imprudent et j’ai commis une erreur qui a endommagé de couteux appareils, et j’ai été viré. Après ça fait voulu cacher la perte de mon emploi à ma femme et pour subvenir à nos besoins, j’ai mal tourné. Cela a duré quelques années, et finalement j’ai été arrêté et condamné à une lourde peine de prison. Ma femme m’a quitté et je ne l’ai plus jamais revue. Aujourd’hui, je suis libre, mais vous comprenez pourquoi il m’est si difficile de trouver un travail. Personne n’irait engager un vieillard de 74 ans, surtout s’il a un casier judiciaire… »

Bien sûr j’ai omis de mentionner que je suis un mutant et que c’est à l’aide de mes pouvoirs que j’ai commis les méfaits qui m’ont valu la prison. Tout comme je n’ai pas précisé ce que j’avais fait et combien de temps j’étais resté enfermé. Ni bien sûr que je m’étais évadé. J’essaye de masquer mon embarra en attendant sa réaction en buvant le reste de ma tasse de café. Je ne me suis jamais autant confié à quelqu’un depuis mon évasion. Même si j’ai laissé volontairement d’énormes zones d’ombres dans mon récit, j’ai pris un gros risque en racontant tout ça à une inconnue…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexie C. Bridges
Humain
avatar

Nombre de messages : 182
Age : 25
Autre(s) identité(s) : Caith ou Alex

Pouvoirs : une humaine n'as pas de pouvoir ;)

Age du perso : 23 ans
Date d'inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Re: Seconde ou nouvelle rencontre hasardeuse ? [PV Owen]   Sam 17 Mar 2012 - 0:48

Il savait désormais toute ma vie et j'avoue que je ne savais pas pourquoi je lui avais tout dévoiler ainsi, il n'était qu'un inconnu, SDF mais un inconnu tout de même. En tout cas c'était fait et je ne pouvais revenir en arrière.
Un silence s'était installé mais il le brisa peu de temps après.

« Vous êtes bien jeune pour avoir déjà vécu autant de malheurs. Moi qui pensais avoir eu une enfance difficile, je ne peux que me rendre compte, à l’écoute de votre récit, combien je me trompais. »

Oui, la vie n'était pas toujours rose et je lui avais bien dit avant même de commencer a conté ma vie. En tout cas, il semblait me croire malgré tout. Il était vrai qu'une histoire comme celle-là pouvait être dite mensongère surtout pour une jeune femme comme moi. Je n'osais toujours pas affronter son regard même s'il avait l'air compréhensif.

Un Garçon s'approcha de nouveau, le vagabond l'avait rappeler sans même que je ne m'en aperçois mais cela ne me dérangeais pas. Il prit un autre café et ça me fit sourire, soi il avait vraiment très soif soi il avait enfin compris que ce n'était pas un abus de profiter de mon invitation. Bref, il reprit la parole et je l'écouta aussi attentivement qu'il l'avait fait pour moi.

« J’ai été élevé par ma mère. Mon père nous a abandonnés avant ma naissance et je ne l’ai jamais connu. Elle s'est saignée aux quatre veines pour moi, mais j’étais souvent seul. Elle m’aimait pourtant beaucoup, trop même, j’étais étouffé par elle. Je ne pouvais pas avoir d’amis ou de vie privée. Aussi quand elle est morte j’ai cru que ce serait une délivrance, mais cela m’a laissé un énorme vide. »

Lui aussi connaissait donc le délaissement et le manque de parent durant l'enfance et je comprenais parfaitement du moins j'imaginais très bien se qu'il avait pu ressentir durant son enfance. Moi qui adorait être entouré d'ami, je n'aurai certainement pas aimé être ainsi sur-protégé... Le serveur revint avec le deuxième café et je lui adressa un timide sourire pour le remercier de nouveau avant qu'il ne reparte. Owen bu une gorgé et reprit mais ça paraissait de plus en plus dur pour lui aussi, ça se ressentait dans le manque d'assurance qui marquait sa voix pendant qu'il parlait.

« Finalement à la fin de mes études, j’ai rencontré celle qui est ensuite devenu ma femme. Elle a su combler ce vide qu’avait laissé la mort de ma mère. Tout semblait rentrer dans l’ordre, mais c’est ensuite que les choses sont devenues compliquées. »

Finalement, il avait réussi à trouver l'amour lui aussi et ce passage de sa vie lui semblait agréable malgré le manque de cet amour. Mais le mal le rattrapa rapidement et un doute s'installa dans son récit. Voulait-il me cacher une partie de celui-ci ? La seule chose qui était sûr, c'est qu'il craignait la suite mais il reprit de nouveau d'une voix presque inaudible mais j'étais attentive à son récit et cela m'intriguait.

« J’ai trouvé un bon travail, mais je n’étais pas apprécié à ma juste valeur. Du moins le pensais-je. De plus certains de mes collègues faisait tout pour me dénigrer et s’approprier le mérite de mon travail. Après plusieurs années j’ai été imprudent et j’ai commis une erreur qui a endommagé de couteux appareils, et j’ai été viré. Après ça fait voulu cacher la perte de mon emploi à ma femme et pour subvenir à nos besoins, j’ai mal tourné. Cela a duré quelques années, et finalement j’ai été arrêté et condamné à une lourde peine de prison. Ma femme m’a quitté et je ne l’ai plus jamais revue. Aujourd’hui, je suis libre, mais vous comprenez pourquoi il m’est si difficile de trouver un travail. Personne n’irait engager un vieillard de 74 ans, surtout s’il a un casier judiciaire… »

* Ah le travail... *

Je n'avais jamais connu de problème depuis que je travaillais, et je m'en réjouis en apprenant ce qui s'était passer pour le pauvre vieil homme face à moi.

" Oui ... Je vous comprends désormais ... Mais je vous félicite de vous être ainsi ouvert à moi. Je sais se que c'est de tout garder pour soi-même de peur d'avoir mal en y repensant ou même de peur que notre interlocuteur prenne peur, ne sachant pas comment vous regarder ensuite ou même s'il doit continuer de vous faire confiance, si confiance y a eu j'entends bien. "

Je commençais à parler sans vraiment savoir se que je disais, sans y réfléchir avant de le dire, les mots sortaient comme ils voulaient, je ne contrôlais plus mes paroles mais je m'en fichais complètement. Sans même le voir, j'avais déposé ma main sur a sienne, comme pour soutenir mes paroles.

" Je sais réellement se que vous ressentez. Comme vous le savez maintenant, je suis aussi passé par le délaissement, la perte de personne chère à nos yeux et la prison, même si je n'ai pas était dans la même que vous, j'y suis passé aussi en quelques sorte ... "

Bien évidemment, je faisais illusion à Trent, à cet homme qui se disait être mon père. Il me dégoûtait encore même après toutes ses années.
Je souria à l'ancien détenu pour le rassurer et lui prouver qu'il n'était pas seul dans cette vie de merde. Il était vrai qu'il ne pouvait plus travailler ne serai-ce qu'à cause de son âge avancé et donc, sans emploi, pas de salaire et pas de salaire, pas de logement mais je savais qu'il y avait une solution pour cet homme mais je ne détenais pas encore la solution.

Je cherchais son regard qui me fuyait, plein de honte mais je voulais justement lui faire comprendre qu'il n'avait pas lieu d'être, qu'on était ce qu'on était et que ce n'était pas autrement.

" Ce n'est pas de votre faute, vous avez essayer de faire ce que vous pensiez juste pour celle que vous aimais. Ne dit-on pas ' l'amour rend aveugle ' ? Je pense que vous aviez simplement était aveuglé par votre bien et celui de votre bien-aimée avant de penser au autre et d'agir ainsi. "

Mon but de maintenant était de lui redonner confiance et de lui montrer mon soutien. Je voulais pas devenir la personne la plus importante pour lui mais je voulais qu'il reprenne confiance à ceux qui l'entourait car il était clair qu'il était plus que méfiant envers des étrangers, étrangers qui n'était qu'autre que tout les hommes et femmes qui peuplaient ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owen Reece
Neutre Alpha
avatar

Nombre de messages : 466
Age : 45
Autre(s) identité(s) : L'Homme Molécule

Pouvoirs : Manipulation & sens atomique de la matière

Age du perso : 74 ans
Date d'inscription : 22/01/2012

MessageSujet: Re: Seconde ou nouvelle rencontre hasardeuse ? [PV Owen]   Dim 18 Mar 2012 - 19:58

Et voilà. Je viens de confier presque toute mon histoire à une parfaite inconnue, une jeune femme que je n’ai rencontré qu’il y a une heure. Pourtant je sens que je peux lui faire confiance, que je peux me confier car, même si nous sommes très différents, nous avons vécu des expériences similaires. Et pourtant un monde nous sépare. Je la laisse répondre après m’avoir écouté, et j’ai un peu d’appréhension en attendant sa réaction.

" Oui ... Je vous comprends désormais ... Mais je vous félicite de vous être ainsi ouvert à moi. Je sais ce que c'est de tout garder pour soi-même de peur d'avoir mal en y repensant ou même de peur que notre interlocuteur prenne peur, ne sachant pas comment vous regarder ensuite ou même s'il doit continuer de vous faire confiance, si confiance y a eu j'entends bien. "

Tout en parlant, Alexie pose sa main sur la mienne en un geste de réconfort. Pour moi qui ait été privé de contacts humains depuis fort longtemps, cela me touche beaucoup et mon cœur s’emballe sans raison.

" Je sais réellement ce que vous ressentez. Comme vous le savez maintenant, je suis aussi passé par le délaissement, la perte de personne chère à nos yeux et la prison, même si je n'ai pas était dans la même que vous, j'y suis passé aussi en quelques sorte ... "

J’ai peur de croiser son regard et d’y lire une certaine désapprobation de mes actes passés. Pourtant son geste et ses paroles démentent cette conclusion, et petit à petit je plonge à nouveau dans ce regard clair et ce sourire enchanteur.

" Ce n'est pas de votre faute, vous avez essayé de faire ce que vous pensiez juste pour celle que vous aimais. Ne dit-on pas ' l'amour rend aveugle ' ? Je pense que vous aviez simplement était aveuglé par votre bien et celui de votre bien-aimée avant de penser aux autres et d'agir ainsi. "

Je suis surpris qu’elle prenne mes actes passés aussi légèrement. Mais elle ne peut pas savoir. Accepter les excuses qu’elle me trouve serait trop lâche de ma part. Je ne peux me mentir à moi-même, pas après tant d’années à ressasser tout ça.

« Merci de votre compassion Alexie. Mais je n’ai aucune excuse pour tout ce que j’ai fait à l’époque. Vous aimeriez croire que c’est l’amour qui m’a poussé à faire ce que j’ai fait, mais non. Si j’avais vraiment voulu le bonheur de Marsha, j’aurais tout fait pour que nous puissions vivre ensemble pour toujours. Ce n’est pas l’amour qui m’a poussé à faire ce que j’ai fait, mais l’arrogance et la colère. Je croyais que je méritais mieux que mon sort, et j’en voulais à tous ceux qui avaient réussi et qui me renvoyaient mes échecs à la face. »

Malgré l’ironie de la situation, je force un peu mon sourire afin de montrer que maintenant je m’en fiche un peu, mais cela sonne tout de même un peu faux.

« La colère a été la plus dure à combattre, c’est elle qui m’a poussé à bout. Mon avocat a plaidé la folie pour essayer de minimiser mes fautes. Cela n’a bien sûr pas marché, mais grâce à lui j’ai reçu des soins appropriés à l’époque et je m’en suis sorti. Par contre Marsha n’a pas réussi à me pardonner et elle m’a quitté après avoir demandé le divorce. J’espère seulement qu’elle a trouvé le bonheur malgré toutes les souffrances que j’ai pu lui faire endurer. »

Mon sourire a complètement disparu. Sans même m’en rendre compte, au simple fait de mentionner Marsha, les larmes se mettent à couler le long de mes joues. Ce n’est qu’une fois que je relève la tête vers alexie et que je le voie floue que je comprends ce qui m’arrive. D’un geste rapide je m’essuie les yeux avec ma serviette de table avant de m’excuser.

« Pardon Alexie, je ne veux pas plomber l’ambiance. Je pensais qu’avec le temps ces vieux souvenirs seraient moins douloureux, mais il semblerait que non. »

Une fois mes yeux secs, j’essaye une fois de plus de me forcer à sourire. Etonnement j’y arrive assez facilement, sans doute grâce à la présence de la jeune femme assise en face de moi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexie C. Bridges
Humain
avatar

Nombre de messages : 182
Age : 25
Autre(s) identité(s) : Caith ou Alex

Pouvoirs : une humaine n'as pas de pouvoir ;)

Age du perso : 23 ans
Date d'inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Re: Seconde ou nouvelle rencontre hasardeuse ? [PV Owen]   Dim 18 Mar 2012 - 23:06

J'avais bien prit son récit et ça semblait le gêner et ça, je ne le comprenais pas. Pourquoi tant de haine envers soi ?

« Merci de votre compassion Alexie. Mais je n’ai aucune excuse pour tout ce que j’ai fait à l’époque. Vous aimeriez croire que c’est l’amour qui m’a poussé à faire ce que j’ai fait, mais non. Si j’avais vraiment voulu le bonheur de Marsha, j’aurais tout fait pour que nous puissions vivre ensemble pour toujours. Ce n’est pas l’amour qui m’a poussé à faire ce que j’ai fais, mais l’arrogance et la colère. Je croyais que je méritais mieux que mon sort, et j’en voulais à tous ceux qui avaient réussi et qui me renvoyaient mes échecs à la face. »

Ça aussi je pouvais le comprendre mais je n'avais pas la même mentalité que lui sur ce coup. Pourquoi virer dans le mal quand on peut tout arranger en restant dans le bien ? Mais il devait certainement avoir ses propres raisons pour être passé derrière les barreaux par arrogance comme il disait. Malgré la douleur dans ses paroles, il me souria mais c'était un sourire forcé, ça se voyait et ça me mettait quelque peu mal à l'aise. Il reprit, comme pour répondre à mes questions que je me posais à moi-même.

« La colère a été la plus dure à combattre, c’est elle qui m’a poussé à bout. Mon avocat a plaidé la folie pour essayer de minimiser mes fautes. Cela n’a bien sûr pas marché, mais grâce à lui j’ai reçu des soins appropriés à l’époque et je m’en suis sorti. Par contre Marsha n’a pas réussi à me pardonner et elle m’a quitté après avoir demandé le divorce. J’espère seulement qu’elle a trouvé le bonheur malgré toutes les souffrances que j’ai pu lui faire endurer. »

Le mal avait prit le dessus et son sourire disparu. Il semblait vraiment l'aimer et même encore aujourd'hui. Les larmes lui brouillaient la vue et il essuya une larme rapidement pour me la cacher mais il était déjà trop tard.

« Pardon Alexie, je ne veux pas plomber l’ambiance. Je pensais qu’avec le temps ces vieux souvenirs seraient moins douloureux, mais il semblerait que non. »

Je lui souris et le réconforta.

" Vous inquiétez pas, j'ai moi-même craquer face à vous il n'y a à peine 10min. "

Je rigola discrètement. Ce rire m'avait échapper mais il ne pouvait pas faire de mal. Comme on dit ' vaut mieux en rire qu'en pleurer de nos situations ' et c'est ce que je fis sans même m'en rendre compte. En le voyant se forcer à sourire, je lui rendit un sourire sincère et lui proposa.

" Voulez-vous aller prendre l'air ou préfériez vous restez ici ? C'est comme vous le désirez. "

Je commençais à avoir chaud ici puis, le voyant faiblir sur son passé, je comprendrais qu'il veuille aller dans un coin tranquille que de rester ici. Je lui lâcha la main qu'il n'avait d'ailleurs pas enlever lui même, contraire à ce que j'avais penser. Je finis ma part de flan et attendis une réponse positive comme négative, je m'en fichais un peu, je voulais seulement son bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owen Reece
Neutre Alpha
avatar

Nombre de messages : 466
Age : 45
Autre(s) identité(s) : L'Homme Molécule

Pouvoirs : Manipulation & sens atomique de la matière

Age du perso : 74 ans
Date d'inscription : 22/01/2012

MessageSujet: Re: Seconde ou nouvelle rencontre hasardeuse ? [PV Owen]   Dim 25 Mar 2012 - 20:11

Décidément Alexie est une personne des plus charmante et attentionnée. Loin de me mettre mal à l’aise suite à mes épanchements lacrymaux elle sourit et me rassure comme elle peut.

" Vous inquiétez pas, j'ai moi-même craquer face à vous il n'y a à peine 10min. "

Elle éclate ensuite d’un petit rire cristallin comme si j’avais été l’auteur d’une bonne blague, et mon sourire se fait plus sincère en réponse au sien. Ce n’est que l’lorsqu’elle retire sa main de la mienne que je remarque qu’elle était toujours posée dessus. Son contact avait été agréable sans pour autant être gênant, mais c’est lorsque il n’est plus là que j’en ressens le manque. Sans laisser partir son doux sourire elle me demande.

" Voulez-vous aller prendre l'air ou préfériez-vous restez ici ? C'est comme vous le désirez. "

Je suis heureux de l’entendre dire ça, j’aurais été chagriné de devoir la quitter aussi vite, et la chaleur du lieu commençait à devenir un peu étouffante avec nos habits d’hiver.

« Je crois qu’une petite marche me ferait le plus grand bien, surtout en votre compagnie. »

Je m’empresse de me lever et de récupérer ma cane. J’ai gardé mon vieux chapeau sur la tête comme j’en ai pris la mauvaise habitude, plus pour dissimuler les cicatrices de mon front que par pure coquetterie. J’aide Alexie à se lever et nous nous dirigeons vers la caisse afin qu’elle règle notre note. J’ai un peu honte de me faire inviter par une jeune femme aussi charmante. Sans doute un reste de machisme ou de romantisme qui me fait penser que normalement c’était à moi de payer la note. Mais dans ma situation c’eût été impossible bien sûr.

J’aide enfin alexie à remettre sa veste tandis que j’enfile mon lourd manteau de laine. Nous sortons enfin dans l’air frais de la rue. L’après-midi est déjà bien avancé et la température est agréable pour la saison. Nous nous dirigeons vers le parc tout proche afin de marcher un peu et de trouver un endroit calme plus approprié à la conversation.

« Mille mercis Alexie. Plus qu’un simple café et une pâtisserie, vous m’avez offert votre compagnie et un peu de chaleur. C’est quelque chose de rare et d’appréciable pour quelqu’un comme moi. Peu de gens vont au-delà d’un simple billet ou d’un mot d’encouragement quant ils me croisent. Mais vous, vous avez su prendre le temps de m’accorder un peu d’attention. Je tiens à vous en remercier… »

Je ne peux empêcher mes yeux de briller à nouveau tandis que je parle à Alexie. Je parviens à empêcher les larmes de couler, mais je ne suis pas dupe, la jeune femme a très bien vu l’expression de mon regard…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexie C. Bridges
Humain
avatar

Nombre de messages : 182
Age : 25
Autre(s) identité(s) : Caith ou Alex

Pouvoirs : une humaine n'as pas de pouvoir ;)

Age du perso : 23 ans
Date d'inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Re: Seconde ou nouvelle rencontre hasardeuse ? [PV Owen]   Dim 25 Mar 2012 - 23:35

J'avais réussi à faire retomber le malaise qui s'était installer. Il souriait, ça me rendait heureuse.

" Voulez-vous aller prendre l'air ou préfériez-vous restez ici ? C'est comme vous le désirez. "

« Je crois qu’une petite marche me ferait le plus grand bien, surtout en votre compagnie. »

Il ne se fit pas prier et se leva directement, prit sa canne qui était rester à ses côtés et venu m'aider à me lever en me tendant la main que je saisis sans attendre. Je paya notre collation et je senti une gêne de la part de mon invité. Je pouvais comprendre cette gêne. Une jeune femme payant un café à un vieil homme ... Mais cela me faisait plaisir puis il n'avait pas vraiment le choix. Nos en-cas payer, il m'aida à enfiler mon manteau puis mit le sien et enfin, on prit la direction de la porte de sortie en remerciant et saluant le jeune serveur. Owen était un homme galant. Il aurait était beaucoup plus jeune, j'aurai pu croire qu'il tentait de me charmer, c'était amusant.

Il faisait moins froid que lorsqu'on était entrer pour se réchauffer, il faisait même doux. On reprit par automatisme le chemin vers le parc d'où nous sommes arrivés plus tôt.

« Mille mercis Alexie. Plus qu’un simple café et une pâtisserie, vous m’avez offert votre compagnie et un peu de chaleur. C’est quelque chose de rare et d’appréciable pour quelqu’un comme moi. Peu de gens vont au-delà d’un simple billet ou d’un mot d’encouragement quant ils me croisent. Mais vous, vous avez su prendre le temps de m’accorder un peu d’attention. Je tiens à vous en remercier… »

" Ne me remercier pas, c'est tout à fait normal et ça me fait plaisir. Comme je vous l'ai dit, je suis aussi passer par-là et j'aurais aimer qu'on m'offre un café aussi. "

Tout en parlant, des larmes remplirent ses yeux mais cela ne pouvait être que de bonheur vu son sourire qui était affiché sur ses lèvres. Je ne savais que faire exactement mais une chose était sur, je voulais profité des quelques heures devant moi pour rester et en apprendre sur cet homme. Je m'approcha de lui et lui prit le bras, pour le soutenir même si je savais qu'il n'avait pas besoin de cette aide.

" Si cela ne vous dérange pas, je reste avec vous jusqu'à l'heure où je devrais aller travailler. D'ailleurs ! "

Je m'arrêta et farfouilla dans mon sac à main. Enfin, après quelques secondes, je brandis une petite carte cartonnée et la lui tendit.

" Tenez, voici une carte de visite du bar où je suis serveuse. Ça vous permettra de ... "

Je n'avais pas finit ma phrase qu'une force me poussa, m'arracha mon sac qui était au bout de mon bras et tomba au sol. On venait de me voler mon sac. J'étais à genoux, tête baissée reprenant mon souffle qui s'était couper sous le choc de la chute...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owen Reece
Neutre Alpha
avatar

Nombre de messages : 466
Age : 45
Autre(s) identité(s) : L'Homme Molécule

Pouvoirs : Manipulation & sens atomique de la matière

Age du perso : 74 ans
Date d'inscription : 22/01/2012

MessageSujet: Re: Seconde ou nouvelle rencontre hasardeuse ? [PV Owen]   Lun 26 Mar 2012 - 22:43

Tandis que nous marchons vers Central Park, alexie essaye de me mettre à l’aise, sans doute à cause de mes dernières paroles. A moins que ce ne soit parce qu’elle a remarqué mes larmes.
Ne me remercier pas, c'est tout à fait normal et ça me fait plaisir. Comme je vous l'ai dit, je suis aussi passer par-là et j'aurais aimé qu'on m'offre un café aussi. "

L’après-midi est effectivement bien plus doux que je ne l’aurais cru au début. Pourtant il y a encore peu de monde dans Central Park et notre balade n’en est que plus intime. Je ne sais pas combien de temps Alexie va me tenir compagnie, mais le temps semble défiler trop vite quant elle est à mes cotés. Comme si elle captait mes pensées, elle essaye de me rassurer.

" Si cela ne vous dérange pas, je reste avec vous jusqu'à l'heure où je devrais aller travailler. D'ailleurs ! "

Puis elle s’arrête et fouille dans son sac à main à la recherche de quelque chose. Enfin elle me tend une sorte de carte de visite en souriant.

" Tenez, voici une carte de visite du bar où je suis serveuse. Ça vous permettra de ... "

Avant même que j’ai pu lever la main pour prendre le morceau de carton, alexie est violemment bousculée et elle bascule à côté de moi sans que je puisse rien faire pour la retenir. Elle tombe au sol tandis que le voyou qui l’a renversé s’enfuit avec son sac à main. Je suis atterré de voir ce type voler cette jeune femme si gentille avec moi. Aussi c’est sans réfléchir que je fais quelque chose que je n’aurais jamais fait en temps normal. J’utilise mon pouvoir…

Le type est en train de courir, mais il n’est encore qu’a une dizaine de mètres quand j’utilise mon don pour liquéfier le sol sous ses pieds. Rien de bien impressionnant, je brise les liaisons moléculaires du sol sous ses pieds sur quelques centimètres seulement, ce qui a pour effet de le faire chuter en pleine course. Il s’étale de tout son long au sol et lâche le sac d’Alexie. Tandis que je me dirige vers lui, le sol reprend tout seul sa consistance normale alors que j’ai cessé de me concentrer dessus. Je me baisse pour ramasser le sac à main d’Alexie et je me dirige vers elle avec un sourire aux lèvres.

Je suis revenu au niveau de la jeune femme et je l’aide à se relever quand le voyou se relève aussi. Il saigne du nez et de la lèvre suite à sa chute et semble furieux. Il n’a bien entendu pas compris que c’est à cause de moi qu’il est tombé, mais il ne semble pas heureux que je lui ai repris son butin. Il crache un peu de salive mêlée de sang devant lui et m’interpelle.

« Hey papy. Tu t’es cru où là ? Tu crois que parce que je me suis crouté ça te donne le droit de me reprendre mon dû ? Tu vas me rendre ce fichu sac tout de suite avant que je devienne méchant ! »

Joignant le geste à la parole, le type sort un automatique de son blouson et nous pointe avec. Instinctivement je me place devant Alexie afin de la protéger. Geste risible en fait vu que je ne suis pas plus imperméable aux balles qu’elle. Bon sang, les jeunes d’aujourd’hui n’ont aucun sens moral, ils sortent des armes à feu pour n’importe qu’elle raison. J’active mon sens moléculaire et analyse complètement l’arme du voyou. L’automatique contient quinze balles. D’habitude je n’aime pas utiliser mon pouvoir de transmutation complète car il me fatigue beaucoup trop et n’est pas vraiment discret. Mais là sur une si faible quantité de matière c’est presque trop facile. D’une pensée, je transmute la poudre contenue dans chaque balle en sable en commençant par celle qui se trouve dans le canon de l’arme. Malheureusement même s’il ne peut plus utiliser son automatique contre nous, il reste dangereux.

« Alexie, j’ai peur que nous soyons obligés de lui donner votre sac. J’en suis désolé, mais il a une arme. »

J’espère que mes paroles ne me feront pas trop passer pour un lâche aux yeux d’Alexie, mais c’est malheureusement ce que je suis. Au moins le voleur semble confiant en m’entendant et il tend la main pour recevoir son dû. Toutefois, il semble tituber un peu, sans doute suite à sa chute.

« C’est bien papy, tu es devenu raisonnable. Allé, dit à ta copine de me filer son fichu sac, et peut être même une petite récompense en compensation du mal que j’ai eu. »

S’il compte faire du mal à Alexie, je ne peux pas le laisser faire. J’ai alors une idée. Vu qu’il titube déjà un peu à cause de sa chute, ça ne devrait pas être trop étrange s’il perd connaissance d’un coup. J’utilise encore une fois mon pouvoir pour modifier la composition de l’air autour de sa tête. A chaque fois qu’il expire, je retire un atome d’oxygène au Dioxyde de carbone qu’il recrache pour en faire du monoxyde de carbone. Il me suffit ensuite de le maintenir près de sa bouche pour qu’il le respire à son inspiration suivante. En moins d’une minute, il prend douze inspirations de monoxyde de carbone presque pur.
Ce gaz est très dangereux. Il est inodore, incolore et sans aucune saveur. Et surtout il a la fâcheuse habitude de se coller aux globules rouges à la place de l’oxygène et de ne plus en partir. Suite à son inspiration, le sang du voyou n’est plus en mesure de transporter suffisamment d’oxygène pour alimenter ses organes. Il titube de plus en plus, son arme pointe maintenant vers le sol et finalement il tombe inanimé.

« Bon sang, on a de la chance, il a du se cogner la tête plus fort que je ne l’aurai cru. Avez-vous un téléphone Alexie, il faut appeler la police et une ambulance. Ça peut être grave, et il ne faudrait pas qu’un enfant ou quelqu’un d’autre ne ramasse son arme. »

La dose de gaz qu’il a respiré n’est pas très importante et il ne devrait pas y avoir de risque qu'il meure d’asphyxie, mais je préfère être prudent. Je n’ai jamais tué personne et je ne voudrais pas commencer aujourd’hui, surtout pour une petite frappe comme lui. Par contre quant la police va arriver, je ferais mieux de filer d'ici...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexie C. Bridges
Humain
avatar

Nombre de messages : 182
Age : 25
Autre(s) identité(s) : Caith ou Alex

Pouvoirs : une humaine n'as pas de pouvoir ;)

Age du perso : 23 ans
Date d'inscription : 20/12/2011

MessageSujet: Re: Seconde ou nouvelle rencontre hasardeuse ? [PV Owen]   Mar 27 Mar 2012 - 1:15

Alors que je reprenais mon souffle, le vieil homme s'était retourné vers mon agresseur sans pour autant bouger mais ça, je pouvais le comprendre, que pouvait-il faire de toute façon ? C'est à ce moment là que je vis le malfrat s'écrouler au sol, trébuchant sur je ne sais quoi. Owen se dirigea alors vers le jeune bandit et récupéra mon sac, le narguant en passant à ses côtés, sourire aux lèvres. Il était bien brave de s'opposer à lui d'une telle façon. Un vrai gentleman.

Il m'aida à me relever alors que mon souffle commençait enfin à s'arranger. J'ai voulu le remercier alors que dépoussiéra mes affaires mais l'individu qui s'était relevé en même temps que moi me coupa la parole pour s'adresser à mon sauveur d'une façon menaçante, après avoir craché au sol un peu de sang mêlé à de la salive. Il saignait du nez et à la lèvre suite à sa chute quelques instants plus tôt.

« Hey papy. Tu t’es cru où là ? Tu crois que parce que je me suis crouté ça te donne le droit de me reprendre mon dû ? Tu vas me rendre ce fichu sac tout de suite avant que je devienne méchant ! »

C'est alors qu'il sorti une arme sur nous qu'il avait sorti de sa veste. Je me recula et le mendiant se mit devant moi. Je savais que ça ne servait à rien mais ça me fit sourire, c'était une forme de protection et d'attention à ma personne. Bon, ce sourire fut très rapide vu la situation mais il avait était là malgré tout. C'est dans ce demi-sourire que le vagabond me dit.

« Alexie, j’ai peur que nous soyons obligés de lui donner votre sac. J’en suis désolé, mais il a une arme. »

Je venais à peine de le ravoir en main que déjà il devait repartir en main ennemie. Mon sauveur avait l'air moins courageux d'un coup mais qui aurai tenu tête à un malfrat armé ? C'était sur ces belles paroles que le voleur à l'arraché tendit la main vers moi pour reprendre mon bien.

« C’est bien papy, tu es devenu raisonnable. Allé, dit à ta copine de me filer son fichu sac, et peut être même une petite récompense en compensation du mal que j’ai eu. »

J'étais hors de moi, je bouillais intérieurement mais que pouvais-je faire moi aussi ? Je ne supportais pas qu'on manque de respect à autrui, surtout à un homme si courageux et si âgé que Owen même. Affronter un malotru de cette façon était héroïque, du moins, de mon point de vue mais il ne semblait pas partager par le jeune homme debout face à nous qui attendait son dû.

Il avait parler de récompense, mais à quoi pensait-il ? J'estimais tout de même plus prudent de lui donner mon sac à main que d'aller lui mettre une rouste en public. Je m'approchais de lui quand je le vis s’effondrer au sol, inconscient. Je ne pu retenir un cri de surprise et de peur. Que lui arrivait-il ? Comme pour me répondre à mes questions intérieurs, le vieillard reprit.

« Bon sang, on a de la chance, il a du se cogner la tête plus fort que je ne l’aurai cru. Avez-vous un téléphone Alexie, il faut appeler la police et une ambulance. Ça peut être grave, et il ne faudrait pas qu’un enfant ou quelqu’un d’autre ne ramasse son arme. »

J'étais en état de choc même s'il n'avait plus rien à craindre. Je tremblais légèrement et la voix suivait.

" Ou... Oui .... Je vais ... Je vais appeler les secours ... "

Je ne voulais pas avoir affaire à la police, cette altercation était suffisante pour moi. J'appela tout de même les pompiers.

" Allô ? Bonjour ... "

Ma voix était encore tremblante.

" Madame ? Calmez-vous. Dîtes-moi où vous êtes et se qu'il s'est passé et surtout, respirer calmement. "

Je pris une inspiration et lui répondit.

" Je suis à Central Park, un homme vient de s'effondrer devant moi. Il ... "

Je ne fini pas ma phrase, je ne voulais pas avoir de problème avec la police même si j'étais la victime.

" D'accord, nous envoyons une équipe de secours. Est-il la seule victime ? "

La bonne blague ! J'étais la victime pas lui ! Mais ça, j'opta pour le garder pour moi. Pourquoi ne voulais-je pas avoir affaire aux forces de l'ordre ? Je n'en savais trop rien, mais une voix en moi disait de ne pas le faire et de me tenir qu'aux urgences.

" Oui Monsieur. "

" Très bien, nous arrivons. "

Il raccrocha le combiné mais je restais pendu au téléphone, ne comprenant pas tout ce qu'il se passait et surtout, ne sachant pas pourquoi je ne pouvais prévenir la milice mais c'était ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Seconde ou nouvelle rencontre hasardeuse ? [PV Owen]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Seconde ou nouvelle rencontre hasardeuse ? [PV Owen]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men, le jeu de Rôle :: New-York et Autres Lieux :: New York :: Central Park-
Sauter vers: