AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un loup dans la bergerie?

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Un loup dans la bergerie?   Jeu 26 Mai 2011 - 14:17

Cela fait maintenant plusieurs jours que j'habite le Manoir qui héberge les élèves de l'Institut Xavier pour Jeunes Surdoués.
J'ai pris mes marques, dans ma chambre déjà. En y apportant quelques petits objets de décoration, j'ai pu un peu personnaliser le lieu. Un petit tableau, une plante verte, quelques photographies. Rien d'extraordinaire.

Mes vêtements sont soigneusement rangés dans l'armoire. Dans cette dernière, j'ai réservé une place à ma future tenue d'X-Man. Car oui, je n'en démords pas, un jour, je gagnerai la confiance de mes pairs, et ils me considèreront comme l'un des leurs. Mais jusque là...

Jusque là, j'ai avant tout un rendez-vous avec un responsable. Katherine Pryde, X-Woman émérite avec qui je partage une relation particulière m'a donné l'information. Aujourd'hui, à cette heure précise, je serai reçu par un des nombreux dirigeants que peut compter cette école. Pour l'occasion, je ne me suis pas fait spécialement beau, soyons réaliste.

Je porte à nouveau un simple jean, et un t-shirt blanc. Je suis assis dans un petit siège, un peu trop étroit pour moi. C'est certainement ici qu'attendent les élèves convoqués dans le bureau du Professeur, après avoir fait une bêtise. Des jeunes gens passent devant moi en rigolant. Rient-ils de moi? Peut-être pensent-ils que moi-même, je vais me faire disputer? Ah, les jeunes...

Donc: plusieurs jours que je suis ici. Mais j'erre dans les couloirs tel un fantôme, sans but précis. Je ne peux même pas renseigner les élèves. C'est pour cela que je veux voir Xavier ou l'un de ses subalternes: pour qu'ils me trouvent quelque chose à faire!
Une mission? Enseigner? Ce qu'ils voudront, tant que je me sens utile ici, et un peu moins comme un paria...

Je n'ai pas recouvert ma forme métallique depuis mon arrivée. Les élèves connaissent Colossus, l'homme de métal destructeur, mais Piotr Rasputin passe encore inaperçu entre ces murs.

Bon, il ou elle ne devrait plus tarder maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
David C. Haller
X-Men Oméga
avatar

Nombre de messages : 493
Age : 36
Autre(s) identité(s) : Légion / Jack Wayne / Cindy / Fanya

Pouvoirs : télépathie, télékinésie, pyrokinésie, téléportation

Age du perso : 28 ans
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Un loup dans la bergerie?   Dim 29 Mai 2011 - 13:19

Responsable des admissions de l’Institut Xavier ? La requête de mon père me faisait encore sourire intérieurement. Je n’avais encore jamais assumé cette responsabilité. D’ailleurs, je ne m’étais encore jamais mêlé de la vie de cette école. Mon rôle se limitait à quelques cruelles réprimandes avec des élèves mal disciplinés ou quelques conseils à des élèves qui ne savaient comment trouver leur place parmi leurs condisciples.

Mais le départ de Daniel et l’absence de la plupart des administrateurs ne me laissèrent plus le choix. Le cas que nous avions à traiter aujourd’hui me paraissait particulièrement délicat et de ma décision découleraient des conséquences risquées aussi bien pour la sécurité que le bien-être des habitants de cette école. Piotr Rasputin, plus communément appelé Colossus, qui avait durant une certaine période suivit la doctrine d’Erik avait subitement décidé de changer de camps pour suivre les idéaux de mon père. Pouvions-nous vraiment lui prêter notre confiance ?

Nos routes ne s’étaient croisées qu’une seule fois et si ce n’est le témoignage de Kitty je ne possédais que bien peu d’informations à son sujet. Je me souvenais de son implication dans les évènements du CUBE, cette prison microscopique destinée à recevoir tous les mutants tapageurs recherché par le gouvernement, alors qu’il s’étaient battu contre les nôtres. Je savais également que les autorités américaines détenaient des charges d’accusation contre lui. Etait-il bien sage de le laisser vivre parmi nous ?

Une longue discussion avaient été lancées durant des jours sur son cas, ce qui lui avait laissé le temps de s’installer parmi nous. Les X-men les plus émérites craignaient de croiser sa route, fuyant jusqu’à son regard pour lui faire bien comprendre qu’il n’était pas le bienvenue. C’était pour le moment le seul acte de bassesse auxquels qu’ils pouvaient se permettre avant de connaître la décision finale des dirigeants.

Afin de mieux cerner les réelles attentions de ce mutant, il fut décidé qu’une entrevue serait organisée avec un télépathe qui n’aurait pas de difficultés à jouer les détecteurs de mensonges. C fut donc l’occasion rêvée pour mon père de m’attribuer ma première importante mission au sein de l’Institut. Une occasion rêvée d’exploiter mes pouvoirs ? Je détestais abuser ainsi de ma télépathie mais nous n’avions pas d’autres choix.

Ce fut donc avec une certaine angoisse que je rentrais dans le bureau de direction de l’institut. Adoptant un air neutre, je m’approchais de mon interlocuteur et, politesse oblige, lui tendis la main.


- Bonjour Monsieur Raspoutin, Je me nomme David Haller. Je serais responsable de votre admission définitive au sein de l’Institut Charles Xavier. Je vous en prie asseyez-vous.

Il ne me connaissait pas et j’étais demeuré évasif sur la nature de mes pouvoirs. Cela me permettait ainsi de connaître ses pensées en profondeurs que celui-ci ne cherche même à les contrôler. Une petite pause pour nous permettre de s’asseoir face à face du bureau me permis de peser avec soin les premières paroles que j’allais lui adresser.

- Vous avez émis le vœu de demeurer au sein de notre école et je vous avoue que votre requête à fait grand bruit autour des administrateurs. Une questions nous brûle les lèvres, pourquoi avoir pris une telle décision après vos bons et loyaux services aux idéaux de Magnéto ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un loup dans la bergerie?   Lun 30 Mai 2011 - 21:38

Enfin quelqu'un se présente à moi. Il faudra que je pense à remercier Kitty pour ce petit coup de main. La personne qui se présente à moi n'est pas l'une de celles auxquelles je m'attendais. En numéro un, je pensais que Charles Xavier lui-même voudrait me rencontrer, pour que nous discutions. En numéro deux, je croyais voir une blonde aux formes généreuses, une beauté plus glaciale que la Sibérie en plein hiver... Emma Frost. Dans un troisième temps, il aurait été possible d'avoir ne face de moi une rousse incendiaire, aux pouvoirs défiant l'imagination: Jean Grey. Et dans un dernier temps: Cyclops. Leader incontesté des X-Men contre qui j'avais déjà eu à me battre quand j'étais prisonnier du Cube.

Mais non. Aucun de ces quatre-là. Un certain "David Haller". Nous nous asseyons face à face, tandis qu'il me pose une première question. question à laquelle je m'attendais.

- Si j'ai choisi de suivre Magnéto, au départ, c'est parce que je pensais être le dernier de ma fratrie. Que l'ensemble de ma famille avait été éliminée par un homme sans scrupule pour qui je travaillais autrefois. En m'engageant dans la Confrérie, Magnéto me donnait la possibilité de laisser parler ma fureur, et de blesser cette espèce, le Sapiens, qui m'avait pris tout ce à quoi je tenais.


Je marque une petite pause. Il est pour moi invraisemblable que Xavier ne porte pas une attention particulière à mon admission. Ce qui signifie que la personne en face de moi est quelqu'un en qui il a une confiance aveugle. Et cela me rassure.

- Mais ma sœur est encore en vie. Mon Flocon de Neige est toujours vivant. Et Xavier a fait ce qu'il faut pour qu'elle soit en sécurité. Quand nous étions plus jeunes, j'étais comme un héros pour elle. Je ne veux pas la décevoir.

J'hausse les épaules, comme si e qui allait suivre coulait de source. Ce qui est tout de même un peu le cas, soyons franc.

- Puis je ne peux pas asservir une espèce dont un être qui m'est cher fait partie. Je vais donc employer ma force à la protéger...

Dire que si Magnéto ne m'avait pas confié cette mission, jamais je ne serai retourné en Russie. Et je ne serai pas ici aujourd'hui sans l'intervention de cette mutante au teint pâle qui distribue les cartouches de revolver comme des bonbons...
Revenir en haut Aller en bas
David C. Haller
X-Men Oméga
avatar

Nombre de messages : 493
Age : 36
Autre(s) identité(s) : Légion / Jack Wayne / Cindy / Fanya

Pouvoirs : télépathie, télékinésie, pyrokinésie, téléportation

Age du perso : 28 ans
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Un loup dans la bergerie?   Ven 17 Juin 2011 - 17:48

Son témoignage me semblait empreint d’honnêteté et je ne me sentais pour le moment pas en droit de sonder son esprit. Son témoignage franc et sincère était néanmoins bien tragique. Je commençais alors à comprendre la raison qui l’avait poussé à suivre les idéologies d’Erik. J’adoptais un demi-sourire compatissant au fur et à mesure qu’il avançait dans son récit. Je m’étonnais à l’idée qu’on ne m’ait pas parler plus tôt de son parcours chaotique et de l’implication de mon père dans ses affaires. Prenant soin de peser et de sous-peser chacun de ses mots, je pris le temps de la réflexion avant de lui répondre. La décision était bien évidemment de taille. Tolérer la présence d’un ancien disciple de Magnéto allait être une tâche bien compliquée. Son intégration au sein de notre équipe ne se ferait pas facilement et les plus obtus tâcheraient de le lui faire comprendre au moment venu. La réserve que ces derniers allaient observer à son encontre serait totale et il était de mon devoir de le lui faire comprendre. Toutefois je pris le parti de l’objectivité qui me semblait être la meilleure solution et qui était simplifier par les relations que j’entretenais moi-même avec le vieil ennemi des X-men. Il m’était facile de comprendre que l’on puisse s’engager dans la Confrérie. Erik était après tout un orateur des plus charismatiques et savait s’adresser à ces gens terriblement blessé par les tourments de la vie. A la fin de son discours, j’entrepris de lui répondre amicalement.

- Sachez tout d’abord Monsieur Raspoutine que je suis vraiment désolé pour ce qui est arrivé à votre famille. Je comprends aisément que vous vous soyez engagé dans la Confrérie. La colère vous place des œillères qu’il est bien difficile d’ôter. Il suffit qu’un seul individu appartenant à une communauté autre que la vôtre vous fasse souffrir pour que vous placiez tous ses frères et sœur dans le même panier. N’êtes-vous pas d’accord avec moi ?

Je suis ravi de savoir que votre sœur a pu s’en sortir et qu’elle soit aujourd’hui en parfaite sécurité. Son appartenance raciale vous aura certainement libérer de cet aveuglement dont vous étiez jusqu’alors victime. Cependant j’aurais une question à vous poser. Je ne vous apprendrais rien en vous disant que les humains nous craignent, au point que certains d’entre eux sont prêts à tout pour nous faire souffrir et même nous éliminer. Etre membre des X-men c’est être prêt à tout pour protéger l’ensemble de cette population qui nous haït. Croyez-vous que votre sœur sera un raison suffisante pour vous de changer d’avis ? Comment réagiriez-vous si un autre humain vous faisait autant souffrir que votre ancien employeur ? Pensez-vous être en mesure de maîtriser suffisamment votre colère pour suivre nos idéaux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un loup dans la bergerie?   Mer 22 Juin 2011 - 14:06

La discussion suit son cours, et se passe admirablement bien. Viennent les questions que je pensais bien entendre ici.

- Par amour pour ma sœur, je changerai. Je l'ai même déjà fait. Je suis ici présent pour le montrer à tout le monde. Le fait que les humains nous craignent, nous haïssent n'est pas un fait nouveau dans ma vision des choses. Le seul élément qui est différent maintenant que je suis parmi vous...

Je marque une légère pause, essayant de trouve les mots justes.

- Disons qu'à la Confrérie, nous faisons rarement de prisonniers...

Je regarde alors ma main, qui parcourt l'accoudoir du fauteuil dans lequel je suis assis depuis plusieurs minutes maintenant.

- ... Je sais que cela ne justifie rien de ce que j'ai pu faire, et encore moins m'excuser, mais il y a une chose que vous devez savoir à mon sujet: même en faisant partie de la garde d’Élite de Magnéto, je n'ai jamais tué personne. Mutant comme humain.

Est-ce que cela suffisait pour que je puisse un jour espérer intégrer les X-Men? Ou bien le ver est déjà dans le fruit, et la colère qui me consumait depuis des années a déjà bien trop fait de dégâts? Tant de questions, si peu de réponses... Peut-être le responsable qui se tient là devant moi pourrait m'en fournir.

- Aucun humain ne pourrait me faire souffrir comme Gravinof... Et les années passant, j'ai dû écouler tout le stock de haine que j'avais pour l'humanité...

Je regarde le plafond une fraction de seconde, prenant en même temps une profonde inspiration. Suite à quoi, je reprends:

- Je ne demande pas à intégrer les X-Men tout de suite, maintenant. Je souhaite juste que vous me trouviez de quoi m'occuper. Les journées sont vraiment très longues quand on ne parle à personne, et sortir seul, ce n'est pas aussi amusant que l'on pourrait le croire. En revanche, à terme, je souhaite obtenir la confiance de chaque résident, chaque élève, chaque X-Men, et prouver que je suis digne de cette confiance placée en moi...

J'appuie mon menton dans ma main.

- Demandez à un télépathe de me sonder... Vous en aurez le cœur net...


Jean Grey, Emma Frost, Xavier... Des pointures en matière de télépathie habitent cette école... Sans compter ceux que je ne connais pas... Il y en aura bien qui sauront dire que je ne mens pas.
Revenir en haut Aller en bas
David C. Haller
X-Men Oméga
avatar

Nombre de messages : 493
Age : 36
Autre(s) identité(s) : Légion / Jack Wayne / Cindy / Fanya

Pouvoirs : télépathie, télékinésie, pyrokinésie, téléportation

Age du perso : 28 ans
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Un loup dans la bergerie?   Sam 2 Juil 2011 - 6:32

David acquiesça d’un signe de tête. La décision de Colossus semblait allait de fait avec sa présence en ces lieux pourquoi aurait-il pris le risque de venir se réfugier ici ? Pourt servir de taupe espionne à Magnéto ? La chose me semblait pour le moins improbable. Je croyais à sa version des faits et mon détecteur de mensonge intégré ne faisait que confirmer mes impressions. C’est assez agréable de savoir que l’on peut se fier à son intuition. Je fixai son regard en lui souriant.

-Ma foi monsieur Raspoutine je veux bien vous croire. En dépit de mon rôle à l’Institut je joue un rôle de rabbin m’a appris la rédemption et le pardon envers mes prochains. Il suffit parfois d’une rencontre pour vous pousser à devenir meilleur et tout mettre en œuvre pour que cette personne soit fière de marcher à vos côtés. Le grand pas que vous avez effectué aujourd’hui en nous approchant en est bien la preuve. Vous avez pris d’immense risques en revenant ici et la jeune Kitty Pryde m’a informé de votre démarche auprès d’elle pour vous excusez ? Est-ce exact ?

J’étais curieux de connaître ce qui c’était passé entre Kitty et lui. Je me mêlais peut être de ce qui ne me regardais pas mais je voulais croire que sa démarche auprès d’elle pouvait prouver par les faits son courage et sa volonté de changer. Aussi lui avais-je lancé cette question ouverte dans l’espoir que lui-même se résoudrait à me le raconter.

Je regardais ensuite mon interlocuteur stupéfait par la nouvelles qu’il venait de m’apprendre. Bien sûr j’aurais dû me douter que les confrèristes n’avaient rien d’enfants de cœur. Je l’ai avait déjà vu à l’œuvre lors de la mission du Cube l’année précédente mais jamais je ne me serais douter de la gravité de cette situation. Combien de mutants ou d’humains innocents avaient été tué par faute de leur folie destructrices ? Les réactions de Piotr semblaient confirmer mes craintes. Je relevais mon regard à l’adresse de Piotr lorsque celui-ci déclara qu’il n’avait jamais tué personne.

- Cette question va vous semblez sans nul doute mal avenue mais je voudrais satisfaire ma curiosité. S’il est vrai que vous n’avez jamais tué personne, quel était votre rôle au sein de la Confrérie ?

Lui accorder une seconde chance ? Tout notre entretien s’était déroulé sans accrocs. Je sentais au fond de moi que nous pouvions lui accorder ce privilège auquel il aspirait. Cela demanderait du temps avant qu’il ne puisse se faire une place au sein des X-men et de l’Institut. Rien ne nous prouvait que les autres membres de l’équipe soient prêts à lui pardonner. Je poussais un petit rire discret lorsque le colosse me parla de télépathie. Je déclarais donc avec une grande malice.

- Sachez mon cher ami que nul télépathe ne saurait m’apporter de précisions supplémentaires. Je sais à présent tout de votre histoire et je ne puis avoir aucun doute quant à votre sincérité. Apprenez que je suis moi-même télépathe, il s’agit d’une sorte d’héritage familial hérité de mon père. Mais si je suis prêt à vous accorder cette seconde chance sachez que ce ne sera pas forcément le cas avec mes autres condisciples. Ils se méfient de la Confrérie comme de la peste et il leur faudrait du temps avant de vous pardonner vos errances. Vous ne pourrez certes pas entrer directement dans les X-men mais je suis certain qu’en réfléchissant je parviendrais à vous trouver un rôle au sein de l’Institut Xavier. A condition bien sûr que vous me parliez plus longuement de votre formation et de vos capacités dans le domaine de la gestion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un loup dans la bergerie?   Mer 6 Juil 2011 - 19:26

Cet entretien est très important pour moi. C'est pourquoi il ne faut pas que je sois évasif sur les réponses que je fournis, même si j'apprends que la personne qui se tient en face de moi est un télépathe. Le fils de Xavier? J'ignorais qu'il en avait un, Magnus n'en a jamais fait allusion. Puis peut-être que je fais fausse-route.

Premier cas abordé: Kitty. Ce n'est pas la chose la plus simple dont on pouvait discuter.

- Il est important pour moi que la relation, amicale, je précise, que Kitty et moi entretenions demeure intacte. Lors de notre premier et unique rendez-vous... Cela s'est mal passé. Et je n'ai pas pu faire ce qu'il fallait pour la protéger. Alors que bon... J'espérais que l'on deviendrait plus que des amis...


C'est un peu embarrassant et perso, mais bon... Je ne vais pas plus loin dans mes explications, s'il veut savoir: qu'il demande!

Second sujet? Mon rôle au sein de la Confrérie... Grande histoire...

- Au sein de la Confrérie, j'étais l'un des hommes de confiance de Magneto... Il me confiait des missions "d'infiltration"... Cela peut surprendre, mais bon, mon pouvoir mutant étant invisible si je ne m'en sers pas... Il y a une chose que j'adorais aussi, quand nous étions au Quartier Général: c'était accueillir les nouveaux. Montrer à des êtres désorientés qu'ils avaient enfin trouvé un refuge, un endroit où se sentir bien, accepté, que j'étais là pour les écouter...

Je me racle la gorge.

- J'ai toujours eu une oreille attentive et compatissante pour les nouvelles recrues. Et elles m'ont toujours apprécié... C'est peut-être une mutation secondaire, plaisantai-je.

Ensuite, vient sur le tapis une histoire de... gestion. je deviens un peu blême, car à la base, je suis fermier, garde du corps pour un trafiquant d'armes russe, et bras droit du plus puissant ennemi des X-Men... Alors la gestion.

- Vous savez... Je vais être franc, de toute manière, cela ne sert à rien de vous mentir, dis-je avec un sourire. Je suis fermier au départ. Je possède de vastes connaissances sur l'entretien d'hectares de terre, comment traiter les animaux... Cela ne sera peut-être pas utile ici...

Mais avant que cet homme ne se fasse une idée possiblement fausse de moi, j'enchaine.

- En revanche, je suis ceinture noire de judo... Fausse bonne idée, il doit y avoir de sacrés experts ici. Je vais donc jouer mon atout. Cette chose qui m'est si spéciale, et qui peut être un plus pour que l'on me confie de petites responsabilités ici.

- Je suis aussi peintre, sculpteur. J'ai appris la guitare seul, et je commence la batterie. J'aime l'art sous toutes ses formes. Peut-être que je pourrai transmettre cela aux élèves qui souhaitent s'exprimer à l'aide d'un moyen autre que l'utilisation de pouvoirs supranormaux?

Est-ce qu'ils avaient vraiment besoin de ça? A mon sens, oui. Tout le monde aime peindre, dessiner, créer, marquer le rythme d'une musique... Certains sont simplement plus doués que d'autres, mais tout le monde aime!

Je ne reviens pas sur le fait que les autres X-Men ne m'accorderont pas facilement leur confiance. Mais je saurai les convaincre. Il suffit que l'on me donne ma chance!
Revenir en haut Aller en bas
David C. Haller
X-Men Oméga
avatar

Nombre de messages : 493
Age : 36
Autre(s) identité(s) : Légion / Jack Wayne / Cindy / Fanya

Pouvoirs : télépathie, télékinésie, pyrokinésie, téléportation

Age du perso : 28 ans
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Un loup dans la bergerie?   Mar 12 Juil 2011 - 15:27

Le cours de notre entretien se poursuivait et Piotr orienta la question de sa démarche auprès de Kitty d’une manière qui me surprit énormément. J’étais loin de me douter jusqu’ici que le colosse pouvait espérer entretenir avec la demoiselle de telles relations. Depuis l’année passée, ma position de rabbin m’avait rendu particulièrement sensible au devenir des jeunes juifs qui vivaient à l’Institut et je me comportais à leur égard comme un véritable papa poule. Bien que le sujet éveillait ma curiosité, je refusais à lui en faire part et pris les choses avec entrain. Après tout, Kitty pourrait devenir une raison supplémentaire pour mon interlocuteur de demeurer à nos côtés.

- J’avoue que j’ignorais que le charme de notre charmante petite Kitty avait pu vous bouleverser autant que cela. Je me réjouis malgré tout de savoir que votre amitié n’en a pas souffert et je suis, je l’avoue, impatient de voir dans quel sens elle pourrait évoluer pour vous deux.

Il me parla ensuite du rôle qu’il avait joué au sein de la Confrérie et j’avoue avoir eu un sourire amusé en l’entendant. Imaginer ce colosse accueillant les nouveaux venus et leur tenir la main lorsque ceux-ci rencontraient des difficultés ne me paraissaient pas un rôle bien étrange pour ce dernier. Comme quoi les apparences demeurent malgré tout toujours assez trompeuses. Mais il était vrai que depuis le départ de Daniel nous n’avions pu trouver beaucoup de responsables d’admission et son arrivée tombait pour ainsi dire à point nommé. Je demeurais cependant bien perplexe à cette idée et choisis de garder ma proposition pour plus tard, lorsque Piotr serait parfaitement accepté parmi nous.

- Vous vous chargiez donc des admissions au sein de la Confrérie ? Si vous le désirez c’est un rôle que vous pourriez fort bien occupé dans l’avenir à L’Institut. Notre ancien responsable a choisi de nous quitté l’année précédente pour goûter au charme du smog anglais. Si bien que nous nous trouvons sans personne pour occuper ce poste de manière officielle ? Qu’en dites-vous ? Ce rôle vous conviendrait-il ?

Il m’énuméra ensuite confusément les différentes qualifications qu’il possédait et qui peut être pourrait se révéler utile pour nous. Sa confusion et le nombre impressionnant de capacités qu’il énuméra et j’eus de la peine à réfréner un rire, amusé par cette entrevue qui tournait subitement en entretien d’embauche. Je fus drôlement impressionné par sa formation de fermier qui était extrêmement rare parmi nos rangs. La connaissance de la terre étant limitée à seulement quelques élèves.

- Vos connaissances de la terre et de la nature pourraient se révéler très utiles pour nous. Bien que nous ne possédions pas de grandes terres, nous possédons cependant un large jardin qui fait notre fierté. La jeune Lorna Dane que vous connaissez certainement, tout du moins de nom, s’en occupe durant toute l’année mais je suppose qu’elle aurait bien besoin de votre aide et de vos suggestions dans ce domaine. La perspective de pouvoir donner des cours d’art à nos étudiants est une idée qui me plait. Tout comme vous le soulignez précédemment l’art est un moyen d’expression très précieux. Il permet d’éveiller les jeunes esprits et de les apaiser après les cours on ne peut fastidieux de chimie ou de physique donné dans cette école. Aussi je pense qu’une place de professeur d’art serait tout indiquée pour vous, si toutefois cette proposition vous convient. Vous pourriez également donner quelques cours d’éducation physique en apprenant à nos jeunes recrues les arts martiaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un loup dans la bergerie?   Mer 13 Juil 2011 - 17:44

La discussion prenait une direction que j'appréciais. La personne qui était en face de moi me proposait de faire des choses. N'importe quoi m'aurait plu. Ce que je ne veux plus, c'est me sentir inutile, errer dans les couloirs de cette immense demeure comme un fantôme hante un vieux château.

A ce jour, tout ce que j'ai fait, c'est retenir visuellement chaque visage des élèves, histoire de savoir qui est nouveau, qui ne l'est pas... Je peins. Je sculpte. Et je recommence cela chaque jour. Avoir enfin un but: voila qui devrait me donner une raison suffisante de me lever le matin!

- Vous ne vous rendez-pas compte,
dis-je avec un sourire. J'aurai accepter de faire n'importe quoi dans cette école qui m'accueille malgré mon passé!

Je marque une petite pause, mon sourire ne s'effaçant pas de mon visage. Puis je reprends:

- Et là, vous me proposez de faire des choses en adéquation avec ce que je sais faire! Vous ne pouvez pas savoir combien cela me fait plaisir. Puis avec un regard en coin, j'ajoute tout en tapant sur le coté de mon crâne avec mon index. Si, vous pouvez savoir... Mais l'éthique, tout ça...

Oui, je sais comment cela marche ici. Ce n'est pas la Confrérie, où, ce que l'on peut nommer "coups bas" sont monnaie courante. Mais rien de grave hein.

Je ne reviens pas sur le cas Kitty Pryde. Car moi-même ne saurai pas trop quoi dire... En revanche, avec enthousiasme, je reprends:

- Quand pensez-vous que je pourrai... Enseigner, accueillir...?

Enthousiasme, mais pas trop. Car peut-être n'avait-il pas le pouvoir absolu pour décider seul de mon aptitude à occuper ces fonctions. Il devra surement en discuter avec les autres membres de l'équipe...
Revenir en haut Aller en bas
David C. Haller
X-Men Oméga
avatar

Nombre de messages : 493
Age : 36
Autre(s) identité(s) : Légion / Jack Wayne / Cindy / Fanya

Pouvoirs : télépathie, télékinésie, pyrokinésie, téléportation

Age du perso : 28 ans
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Un loup dans la bergerie?   Dim 17 Juil 2011 - 7:28

A sa réponse, je ne pus m’empêcher de sourire. Piotr avait passé son entretien avec brio démontrant un repentir sincère et une bonne volonté qui n’était pas forcément coutume parmi les nouveaux venus de l’Institut. Je me sentais tout à fait prêt à lui faire confiance tout en sachant pourtant que les autres membres de mon équipe ne pourraient s’empêcher de garder un œil sur lui durant les premiers mois.

- Vous savez Monsieur Raspoutine, j’ai toujours pensé que la rédemption était une valeur essentielle pour notre avenir. La démarche que vous avez entreprise était très courageuse et je crois à la sincérité de vos dires. Je choisis donc de vous faire confiance, l’avenir nous dira si j’ai eu raison ou tort de le faire.

Ses quelques propos mystérieux me laissèrent quelque peu dans l’impasse. Je dus y réfléchir à deux fois avant de supposer ce qu’il voulait dire. En repensant au cadre dans lequel il devait avoir vécu à la confrérie, cela n’avait rien d’étonnant. Malgré quelques personnes qui y séjournaient et que j’appréciais, j’imaginais difficilement les voir s’entraider ou se soutenir les uns les autres. La méthode du chacun pour soi devait faire partie de leur philosophie favorite.

- Nous ne voyons pas les choses du même point de vue que la confrérie c’est vrai. Nous considérons cette école comme une famille que nous devons aimer et protéger de tous les dangers. La solidarité et le respect sont deux notions auxquelles nous tenons beaucoup. C’est pour cette raison que je suis persuadé que vous finirez par vous y intégrer.

Je ne pus qu’hocher les épaules à la dernière de ses questions. La décision de sa future fonction ne m’appartenait pas encore. Je devais en référer aux véritables têtes pensantes de l’Institut tout en espérant que ma prière serait entendue.

- Malheureusement, je ne saurais répondre vous donner une réponse exacte à votre question. Je ne puis déléguer moi-même le travail au sein de cette école. Malgré tout je vous promets d’appuyer votre candidature auprès de mon père. Je vous contacterais lorsque vous pourrez prendre vos nouvelles fonctions. Mais je pense que vous ne pourrez espérer un résultat avant plusieurs semaines.

A ces dernières paroles je me levais et me dirigeais vers Piotr. Je lui tendis la main avec confiance et déclarais

- Sur ce je vous souhaite la bienvenue à l’Institut Xavier. J’espère que vous vous plairez parmi nous et que vous n’hésiterez pas à nous contacter en cas de problème rencontrés. Mademoiselle Pryde vous mènera jusqu’à votre chambre et vous pourrez ensuite vous rendre à la cuisine pour manger quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un loup dans la bergerie?   Mar 19 Juil 2011 - 13:07

J'emboite le pas de mon interlocuteur. Tout ceci se présente admirablement bien. Il croit en la rédemption. Il sait qu'une seconde chance peut tout changer! Il m'a bien fait comprendre que cela ne sera pas facile pour moi, mais cela ne fait rien. Je suis plus motivé que jamais à faire ce qui est juste. Pour nous, pour les humains, pour la planète. J'ai la conviction de ne pas m'être trompé en choisissant de venir ici.

Debout, je serre la main de David avec respect et réponds:

- Merci à vous pour cet entretien. Vous avez su répondre à chacune de mes questions, et réussi à me conforter dans l'idée que je ne fais pas une erreur en venant ici.


Je lâche la main, et commence à m'éloigner. Mais sans quitter le responsable du regard j'ajoute:

- Et ne vous en faites pas pour moi. Je saurai me montrer patient. et au bout de compte, les autres X-Men m'accepteront. Comme les élèves et les autres résidents.

Je fais encore quelques pas et conclus par un "Merci" franc et honnête.

Quel bonheur! Je sais enfin que je ne vais plus être le fantôme du Manoir de Westchester! D'ici quelques semaines, cela sera bel et bien finit! Je serai enfin utile! Les gens cesseront de me fuir, ou de me regarder comme s'ils avaient peur que je broie chacun de leurs os! Cela prendra du temps, j'en suis conscient. Mais endurer tout cela, afin de devenir un homme meilleur, un mutant meilleur, cela vaut le cout!

Difficile à croire qu'il y a peu de temps encore, si Magnéto me l'avait demandé, j'aurais fait tout mon possible pour raser cet endroit brique par brique! Aujourd'hui, je le protège, ainsi que chacun de ses résidents. Une nouvelle vie va bientôt commencer pour moi. Il faudrait que je prévienne ma sœur de tout ce qui nous arrive. Je vais la prévenir dès que j'aurai vu ma chambre et me serai restaurer!

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un loup dans la bergerie?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un loup dans la bergerie?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men, le jeu de Rôle :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: