AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'étoile de David... La fleur d'Esther... (PV David)

Aller en bas 
AuteurMessage
Cérès
Nouvel(le) Apprenti(e) de la Confrérie Gamma
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 39
Autre(s) identité(s) : Esther Ophraïm

Pouvoirs : Phytokinésie

Age du perso : 32 ans
Date d'inscription : 06/07/2011

MessageSujet: L'étoile de David... La fleur d'Esther... (PV David)   Sam 23 Juil 2011 - 12:57

Comme a son habitude, Cérès était allongée sur la branche d'un énorme séquoïa, le dos appuyé à son tronc. Son ample toge flottait dans l'air en de gracieuses vagues que rapelait le mouvement de ses cheveux dorés. Les chauds rayons du soleil de midi traversaient le tissus, le rendant translucide, dévoilant les formes de Cérès et faisaient luir ses cheveux comme de la poudre d'or. Elle se prélassait en jouant de la harpe sur de petites lianes tendues par sa simple volonté. La musique était magnifique, douce, gracile, un peu celtique, presque magique. Soudain, elle arrêta sa musique. Une petite feuille tournoyant des les courants d'airs lui avait appris qu'un homme se dirigeait dans sa direction. Cérès fut intriguée. Certes, la forêt était à tout le monde mais il était rare de voir des gens dans un endroit aussi reculer de la ville et proche de la Confrérie. Cet homme ne devait certainement pas chercher des champignons...

Déliant sa harpe, Cérès s'assit sur le bord de sa branche et observa la silhouette qui approchait. Bientôt il fut suffisemment près pour que Cérès le détaille. Taille moyenne, corpulence altière, il avait un visage avenant et une démarche tranquille. Une sorte de sentiment d'apaisement se dégageait de sa personne. Il donnait à Cérès un air de déjà vu qui remontait à son enfance. Non pas tant dans son physique que dans sa manière de se vêtir. Elle ne savait dire pourquoi mais il lui donnait l'impression d'être... juif.

La curiosité empêcha Cérès de se cacher parmis les plus hautes branches des arbres. Généralement elle se dissimulait aux regards des autres qui la questionnaient inévitablement sur son état de mutante, ce qui excédait Cérès au plus haut point. Mais quelque chose lui disait que cette fois, elle aurait certainement affaire à un homme au delà de ces futiles conceptions. Peut-être même un mutant lui même? Après tout, tout le monde n'avait pas sa condition inscrite dans son physique comme elle ou Ernest.

A quelques pas de son arbre, l'homme s'arrêta, une main dans les poches, l'autre en visière pour se protéger du soleil aveuglant. Il levait la tête vers Cérès qui, dans le soleil, apparaisait en contre jour, tel une nymphe des bois. Cérès attendit qu'il parle le premier, le visage impassible. Elle avait appris à se méfier des gens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David C. Haller
X-Men Oméga
avatar

Nombre de messages : 493
Age : 36
Autre(s) identité(s) : Légion / Jack Wayne / Cindy / Fanya

Pouvoirs : télépathie, télékinésie, pyrokinésie, téléportation

Age du perso : 28 ans
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: L'étoile de David... La fleur d'Esther... (PV David)   Dim 24 Juil 2011 - 19:36

La vie est étrange lorsque l’on y pense. Il y a encore deux heures de cela, j’étais bien loin d’imaginer de devoir un jour approcher la confrérie d’aussi proche malgré tout les dangers que cela représentait pour moi. Tout avait commencé ce matin à l’intérieur de ma synagogue lorsqu’une jeune juive qui m’était totalement inconnue m’avait adressé une étrange requête. Ayant perdu tout contact avec sa sœur depuis plusieurs mois, elle désirait trouver une personne apte à lui donner de ces nouvelles. Au fur et à mesure de notre conversation elle me révéla que sa sœur, la jeune et talentueuse Esther, était une mutante et qu’elle avait totalement coupé les ponts avec sa famille depuis qu’elle leur avait révéler sa véritable nature. Une nouvelle victime de la ségrégation à l’encontre de notre race, avais-je alors songé tristement.

Prenant la jeune fille en pitié, je lui promis de tout faire pour la retrouver. Le seul problème qui se posait à moi était qu’il me fallait approcher un périmètre fortement déconseiller aux X-men ; la sacrosainte confrérie de Magnéto. Je craignais cette visite autant qu’une montée à l’échafaud. Mais jamais encore je n’avais trahi une promesse et ce n’était pas aujourd’hui que je prendrais de mauvaises habitudes.

Au guidon de ma moto, je filais donc à vive allure en direction des bois qui abritaient la forteresse impénétrable. Craignant par-dessus tout de faire une mauvaise rencontre, je m’arrêtais brusquement lorsque je sentis une empreinte psychique mutante à quelques pas de moi. Le vrombissement de mon véhicule se tut brusquement pour céder sa place au gazouillement des oiseaux et au vent qui soufflait doucement dans les arbres, les berçant de milles mélopée radieuses. Mais pourtant je n’aperçus rien à l’horizon. Le mutant possédait-il donc le pouvoir de se rendre invisible ? Je plaçais une main devant mes yeux afin de mieux percevoir mon environnement lorsque soudainement, mon instinct m’indiqua que la réponse à mes interrogations ne se trouvait pas au sol. Quelque peu perplexe, je levais mon regard vers les arbres et tombais nez à nez avec une apparition des plus exquises. Une jeune femme au teint verdâtre me scrutait à travers les branches des arbres. Agée sans nul doute d’une vingtaine d’années, elle possédait une peau au teint verdâtre et des cheveux d’une étrange couleur dorée. Une fée des bois n’aurait pu que jalouser la beauté de la demoiselle. Je lui souris alors et lui déclara quelques mots en hébreu, histoire de savoir si je ne faisais pas erreur sur son identité.


- Bonjour mademoiselle Ophraïm, je ne voulais surtout pas vous effrayer. Je suis le rabbi David Haller et je souhaiterais vous parler quelques instants. Si vous pouviez descendre de votre perchoir, je pense que cela serait bien plus agréable pour nous deux. Vous n’avez pas à avoir peur de moi, je suis un ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cérès
Nouvel(le) Apprenti(e) de la Confrérie Gamma
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 39
Autre(s) identité(s) : Esther Ophraïm

Pouvoirs : Phytokinésie

Age du perso : 32 ans
Date d'inscription : 06/07/2011

MessageSujet: Re: L'étoile de David... La fleur d'Esther... (PV David)   Lun 25 Juil 2011 - 8:31

La curiosité de Cérès fit vite place à de l'indisposition. Son visage, inexpressif au début, devint dur et fermé. Un rabbin... Son impression se confirmait. Cérès fit très vite l'amalgamme. La seule personne capable de lui envoyer un rabbin ne pouvait que faire partie de sa famille, sa famille qui l'avait honteusement chassée à cause de sa mutation. Ce ne pouvait être sa mère, elle aurait eu trop honte de désobéïr à ses grands principes. Peut-être son père? Ou plus probable, sa soeur? De toute façon, Cérès s'en moquait. L'un comme l'autre avaient perdu son amour et son estime lorsqu'ils l'avaient regarder partir sans un mot, sous les quolibets larmoyants de sa mère. Comprenant parfaitement l'hébreu, Cérès n'e répondit pas moins en anglais et d'une voix glaciale.

- Vous tombez mal, Rabbi, je ne suis pas disposée à descendre de "mon perchoir".

Elle insista sur les deux derniers mots, montrant comme elle considérait ce vocabulaire méprisant à son encontre.

- Premièrement, je suis loin de vous considérer comme un ami même si je ne doute pas que vos intentions soient charitables. Deuxièmement, personne ici ne répondra au nom d'Esther Ophraïm. Elle est morte, cela va bientôt faire deux ans. Je ne sais pas qui vous envoie mais vous pouvez aller lui rapporter ce message.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David C. Haller
X-Men Oméga
avatar

Nombre de messages : 493
Age : 36
Autre(s) identité(s) : Légion / Jack Wayne / Cindy / Fanya

Pouvoirs : télépathie, télékinésie, pyrokinésie, téléportation

Age du perso : 28 ans
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: L'étoile de David... La fleur d'Esther... (PV David)   Lun 8 Aoû 2011 - 15:16

La réaction violente qu’avait observée la jeune Esther à mon égard me fit soudainement prendre conscience de la grande maladresse dont j’avais fait preuve précédemment. Ce discours disgracieux et irréfléchi ne me ressemblait pas du tout, il témoignait de ce profond sentiment d’insécurité que j’avais à l’idée de ne me trouver qu’à quelques pas de la cachette des grands ennemis de l’Institut. Je soupirais lentement et m’assis au pied de cet arbre que j’avais eu l’affront d’insulter quelques minutes auparavant. Laissant ainsi le vent caresser mon visage avec douceur, je fermais les yeux et repris lentement le contrôle de mes esprits. Je répondis ensuite d’un air absent et avoua volontiers mon erreur, cette fois-ci dans la glorieuse langue de Shakespeare.

- Vous avez raison Cérès je n’aurais pas du vous manquer ainsi de respect. Ni à vous, ni à ces merveilles de la Nature pour lesquelles vous sembler tenir une réelle affection. Je vous prie de me pardonnez si j’ai pu semblez à ce point grossier ce n’était en rien mon intention.

Avec beaucoup d’amour, je passais rapidement ma main dans le parterre de verdure qui se trouvait à mes côtés. J’avais eu beaucoup de respect pour cet environnement vierge de toute présence humaine, pour cette création immaculée de Dieu. J’affichais alors un demi-sourire et reprise mon monologue espérant que la jeune Cerès pourrait y percevoir toute l’honnêteté de mes propos.

- Je ne vous mentirais pas sur l’identité de mon commanditaire, il s’agit bel et bien d’un membre de votre famille tout comme vous le présupposiez tout à l’heure, de votre sœur pour être plus exact… C’est vrai que mes propos étaient des plus mal choisis. C’est sans doute parce qu’il m’est impossible de me mettre à votre place. Jamais ma famille ne m’a rejeté à cause de ma mutation et je ne peux qu’imaginer la grande détresse qui fut la vôtre lorsque ces terribles évènements se sont produits. Il n’existe pas plus grande douleur que d’être rejetés par ceux qu’on aime et qui nous ont si longtemps protégés. Vous avez sans doute vous sentir bien seule dans ces heures si noires, ayant perdu tous vos points de repères. Cependant si je me trouvais à vôtre place, je ne rejetterais pas si violemment les mains de ces êtres qui vous sont tendues. Même si je ressentirais de la colère ou de la tristesse, je considèrerais leur geste comme une première preuve d’acceptation de mon état, une façon de me témoigner leur pardon et je prendrais alors le risque d’avancer vers eux… mais bien sûr je ne suis pas à votre place. C’est à vous seule que cette décision appartient. Aussi je vais lui transmettre votre message ! Pardonnez-moi de vous avoir importunée!

A ces mots je me relevais et me rapprocha de ma moto. Je me tournais une derrière fois vers la mutante avant de me coiffer de mon casque. Je me tournais vers elle et lui adressa un dernière sourire.

- Je suis heureux de constater que dans votre errances vous aurez pu trouver un refuge sûr qui vous aura peut être permis d’oublier cette période si noire de votre existence. Je vous souhaite tout le meilleur pour la suite. Au revoir Cérès !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cérès
Nouvel(le) Apprenti(e) de la Confrérie Gamma
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 39
Autre(s) identité(s) : Esther Ophraïm

Pouvoirs : Phytokinésie

Age du perso : 32 ans
Date d'inscription : 06/07/2011

MessageSujet: Re: L'étoile de David... La fleur d'Esther... (PV David)   Lun 8 Aoû 2011 - 18:43

Cérès regarda d'un oeil critique le rabbin venir s'asseoir au pied de l'arbre et en caresser les racines. Ce geste ne trouva pas grande considération auprès de la mutante, étant incapable de savoir s'il était sincère ou feint afin de la mettre en confiance. Le rabbin s'excusa avec des phrases grandiloquentes, comme le font les prêcheurs de n'importe quelle religion. Cérès lui rétorqua calmement.

- Il n'y a pas de mal Rabbi. Vous venez de prouver que même les hommes de religion ont des préjugés par rapport aux mutants.

Puis d'une voix plus dure, elle lui posa une question qui ne souffrait pas vraiment de réponse.

- Si des hommes de religion comme vous, sensés être ouverts d'esprit et éclairés, véhiculent des préjugés, comment croyez-vous que nous pourrions changer la société autrement que par la violence?

Le rabbin eut un sourire à la fois triste et désolé.

- C’est vrai que mes propos étaient des plus mal choisis. C’est sans doute parce qu’il m’est impossible de me mettre à votre place. Jamais ma famille ne m’a rejeté à cause de ma mutation et je ne peux qu’imaginer la grande détresse qui fut la vôtre lorsque ces terribles évènements se sont produits.

Décidément, Cérès trouva qu'il s'enfonçait tout seul. Pourquoi venir lui parler de son abandon quand il ne pouvait comprendre ce qu'elle avait vécu? Elle fronça les sourcils et l'écouta poursuivre.

- Il n’existe pas plus grande douleur que d’être rejetés par ceux qu’on aime et qui nous ont si longtemps protégés. Vous avez sans doute vous sentir bien seule dans ces heures si noires, ayant perdu tous vos points de repères. Cependant si je me trouvais à vôtre place, je ne rejetterais pas si violemment les mains de ces êtres qui vous sont tendues. Même si je ressentirais de la colère ou de la tristesse, je considèrerais leur geste comme une première preuve d’acceptation de mon état, une façon de me témoigner leur pardon et je prendrais alors le risque d’avancer vers eux… mais bien sûr je ne suis pas à votre place. C’est à vous seule que cette décision appartient. Aussi je vais lui transmettre votre message !

Cérès rétorqua durement :

- Vous êtes effectivement mal placé pour juger mon expérience. J'en veux pour preuve que vous vous en faites une idée bien fausse. Mes heures noires sont derrière moi. J'ai retrouvé une sécurité et une stabilité qui ne cadrent peut-être pas avec votre idéal de vie mais elles me conviennent parfaitement. Quand à saisir les mains tendues, je vous dirai que la question n'est pas de saisir les mains ou pas mais de les tendre au bon moment... C'est bien facile de tendre la main à autrui quand il est déjà au fond du précipice. Autant donner du pain à qui meurt de soif. De même j'estime qu'il est un peu tard pour tenter des gestes de réconciliation et ce que ce soit de la part de mon père ou de ma soeur. Je me suis reconstruit une vie en deux ans et dans cette nouvelle vie, je n'ai pas de famille.

Les paroles de Cérès semblèrent faire un solide effet sur le rabbin. Il se releva avec un visage beaucoup moins mielleux qu'à l'arrivée. Plus supportable, plus franc. Il s'excusa poliment et prit congé.

- Pardonnez-moi de vous avoir importunée! Je suis heureux de constater que dans votre errances vous aurez pu trouver un refuge sûr qui vous aura peut être permis d’oublier cette période si noire de votre existence. Je vous souhaite tout le meilleur pour la suite. Au revoir Cérès !

Il semblait avoir comprit une partie de la leçon. Cérès esquissa un sourire et lui répondit, belle marque d'estime, en hébreu.

- La paix soit avec vous Rabbi. Les rabbins à motos sont suffisamment rares que pour qu'on ne leur souhaite pas bon vent. Mais si vous voulez m'être vraiment utile, ne venez plus me relayer les tentatives désespérées de n'importe quel membre de mon ancienne famille. Elles seront toujours vaines car j'ai la rancune beaucoup trop tenace.

Le rabbin eut un petit sourire résigné. Il enfila son casque et bientôt la moto pétarada sur le chemin forestier. Quelques minutes plus tard, Cérès goûta à nouveau au silence... Elle écrasa une larme au coin de son oeil et sauta de sa branche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David C. Haller
X-Men Oméga
avatar

Nombre de messages : 493
Age : 36
Autre(s) identité(s) : Légion / Jack Wayne / Cindy / Fanya

Pouvoirs : télépathie, télékinésie, pyrokinésie, téléportation

Age du perso : 28 ans
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: L'étoile de David... La fleur d'Esther... (PV David)   Jeu 1 Sep 2011 - 9:04

Quelques minutes avaient suffit pour mettre fin à notre discussion. Je ne pouvais pas lui en vouloir, la rancune est un poison gâchant nos existences bien plus puissantes que le pardon et, comme à son habitude, le mal en ce monde triomphe malheureusement toujours sur le bien. Pourtant les raisons de mon approche étaient à la base bien plus égoïste que celles dont je lui avais parlé. La jeune sœur de Cérès m’avait entretenu sur les talents d’herboristes de la mutante et une idée avait lentement germé dans mon esprit. Une idée cruelle et pourtant délicieuse qui ravivait mes espoirs les plus sombres. Ne pouvant rien espérer de ma vie, empoisonnée par les centaines de personnalités qui me hantaient, j’avais longtemps cherché à en finir avec elle. L’année précédente je m’étais résolu à le faire mais mon geste avait été arrêté par l’intervention d’Erik qui avait écarté mon arme. Il me fallait donc parvenir à mes fins par des moyens moins radicaux mais beaucoup plus efficace. Mais comment aurais-je pu moi, après m’être présenté à mon interlocutrice comme rabbin, lui faire part de mes projets. Une poison était bien souvent synonyme de meurtre ou de suicide, hors aucun des deux ne pouvait être pardonné par notre Créateur. Comment aurait-elle pu le comprendre ? Comment aurait-elle pu accepter ma proposition ?

Je choisis donc de tout taire de cette histoire, de ne lui raconter que la partie concernant la tentative de réconciliation de sa sœur. Elle m’avait cru et demander de m’éloigner ce que bien évidemment je fis. Mais alors que je démarrais mon véhicule je souffris d’un brusque et violent mal de tête. Des voix s’élevèrent dans mon esprit, des cris qui me firent perdre le contrôle de ma moto. En un instant, je me retrouvais écroulé sur le sol, me tordant de douleur et hurlant à qui voudrait bien m’entendre de me sauver de leur emprise. Les cruelles remarques lancées par Jack, Cyndi et Fanya m’empêchaient de reprendre le contrôle de moi-même et cette situation me fis craindre le pire pour mon entourage.


*Comment oses-tu nous faire ça à nous David ? Nous sommes tes amis, tes alliés pourquoi nous trahir ? Nous sommes les seuls personnes dont tu as besoin. Comment feras-tu pour t’en sortir dans ce monde sans notre aide ? Crois-tu réellement que nous te laisserons agir sans conséquence ? Tiens-tu réellement à supprimer jusqu’à la vie des personnes qui te sont les plus chères ?*

- Arrêtez tout de suite ! ça suffit !

Acet instant, les voix se turent, me laissant affalé sur le sol et recroquevillé de peur. Quelques instants plus tard, je repris le contrôle de moi-même et en un instant et me relevais difficilement. Cette brusque interruption, bien loin de m’effrayer, me convainquis de pousser ma démarche jusqu’au bout. Saisissant ma moto projetée à quelque kilomètres de moi, je repartis dans la direction opposée et rejoignis la jeune mutante que j’avais quitté quelques instants auparavant. J’hottais alors mon casque et jeta dans sa direction un regard décidé.

- En fait Cérès, je vous avoue vous avoir trompé sur le réel motif de ma visite. La vérité est que j’ai besoin de vos services.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cérès
Nouvel(le) Apprenti(e) de la Confrérie Gamma
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 39
Autre(s) identité(s) : Esther Ophraïm

Pouvoirs : Phytokinésie

Age du perso : 32 ans
Date d'inscription : 06/07/2011

MessageSujet: Re: L'étoile de David... La fleur d'Esther... (PV David)   Dim 4 Sep 2011 - 11:46

Alors que ses larmes fugitives étaient à peine séchées, Cérès entendit à nouveau le bruit de moteur de la moto du rabbin. Agacée à l'idée qu'il puisse revenir à la charge alors qu'elle avait été on ne peut plus claire, limite glaciale, elle se jeta en bas de son arbre et atterrit sans dommage dans un buisson de noisetiers qu'elle fit pousser lors de sa chute libre. Désormais debout face au rabbin, elle affichait un regard noir et toutes les plantes autour d'elle vibraient d'une envie de se battre presque palpable. Toutefois, Rabbi Haller semblait transformé en quelques minutes. Arrêtant sa moto dans un dérapage crissant, il hôta son casque et le jeta presque à terre. D'une voix décidée et différente de tout à l'heure, il lui dit :

- En fait Cérès, je vous avoue vous avoir trompé sur le réel motif de ma visite. La vérité est que j’ai besoin de vos services.

La colère de Cérès se calma un peu sous la curiosité naissante. Elle haussa un sourcil moqueur.

- Mes services? Vous êtes Rabbin, pas curé. Auriez-vous besoin d'une mutante pour célébrer le shabbat?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David C. Haller
X-Men Oméga
avatar

Nombre de messages : 493
Age : 36
Autre(s) identité(s) : Légion / Jack Wayne / Cindy / Fanya

Pouvoirs : télépathie, télékinésie, pyrokinésie, téléportation

Age du perso : 28 ans
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: L'étoile de David... La fleur d'Esther... (PV David)   Dim 11 Sep 2011 - 7:09

La colère que la jeune mutante avait afficher durant quelques minutes m’avait inquiéter l’espace d’un instant. Craignant l’arrivée d’un combat imminent, j’abordais les véritables raisons de ma visite qui la calmèrent instantanément. Elle osa même une remarque moqueuse qui s’avéra être la plus chaleureuse de notre discussion. Je me rendis alors compte que je ne le avais pas encore parler de ma mutation : un véritable scandale lorsque l’on voulait se lier en affaire avec une confrériste. Je lui lançais alors avec une pointe d’humour.

- Avouez que de dénicher une mutante pour le service d’un rabbin mutant serait une véritable aubaine mais je pense que vos capacités y seraient sous-exploitées. Non ce que je souhaiterais véritablement c’est faire appel à vos talents d’herboriste.

Prenant le temps d’une pause pour réfléchir à mes propos, je me demandais s’il existait une façon plus commode d’aborder le problème. Comment éviter qu’elle ne puisse me rire au nez et refuser de commettre l’irréparable. Assister en quelque sorte mon suicide avait quelque chose de répugnant pour un membre de mon peuple. Je décidais de lui parler de ma mutation, pensant qu’elle pourrait ainsi comprendre toute la portée de mon pouvoir incontrôlable.

- Je me nomme Légion. Ce pseudonyme ne vous évoquera peut être rien mais je me dois de vous le préciser. Je suis atteint d’une mutation dégénérative et elle m’a rendu responsable de nombreuses actions dont je ne suis pas particulièrement fier. Voyez-vous mon pouvoir et l’absorption des esprits et les humains qui en ont fait les frais sont immédiatement morts. Les mutants vivent toujours à l’intérieur de ma tête et peuvent même prendre possession de mon corps et utiliser leurs pouvoirs contre les personnes qui me sont chères, sans que je ne puisse y faire quoique se soit. Ces mutants sont suffisamment dangereux pour que je ne puisse y prêter attention ni même tout tenter pour les arrêter. Malheureusement toute mes tentatives jusqu’ici se sont révélées infructueuses et ont causés beaucoup de dégâts. Aussi je souhaiterais faire appel à vous pour arrêter ce calvaire définitivement, en se prenant à la source même du problème, c'est-à-dire moi. Je suis persuadé que seule ma mort pourra y apporter une solution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cérès
Nouvel(le) Apprenti(e) de la Confrérie Gamma
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 39
Autre(s) identité(s) : Esther Ophraïm

Pouvoirs : Phytokinésie

Age du perso : 32 ans
Date d'inscription : 06/07/2011

MessageSujet: Re: L'étoile de David... La fleur d'Esther... (PV David)   Lun 12 Sep 2011 - 11:21

- ... ce que je souhaiterais véritablement c’est faire appel à vos talents d’herboriste.

Cérès haussa un sourcil intrigué et froissé. Elle n'appréciait pas vraiment qu'on la traite de simple herboriste mais elle garda cette remarque pour elle. Après tout, les seuls échos qu'il avait du avoir sur elle ne devaient pas êtres brillants, relayés par sa famille. Elle se contenta de demander d'une voix hautaine mais curieuse :

- Mes... talents d'herboriste... C'est à dire?

Le rabbin enchaîna une longue explication de sa condition de mutant, de la nature de son pouvoir et de ses intentions suicidaires. Cérès prit une minute de réflexion silencieuse. Elle connaissait trop bien le poids d'une mutation dégénérative pour ne pas comprendre le calvaire de Legion, comme il s'appelait lui-même. Là ou on avis divergeait radicalement c'était que pour elle, le suicide, qu'elle jugeait infâmant ne représentait pas une solution. Elle comptait fermement lui refuser une aide qu'il lui demandait aussi cavalièrement que s'il avait demandé un sirop pour la toux à un pharmacien. Elle se demanda même si il avait vraiment l'intention de se suicider. Généralement les vrais suicidaires n'en parlent à personne et ne requièrent l'aide de personne. Pourquoi viendrait-il lui demander son aide? Elle prit son parti de refuser mais en nuançant sa réponse. Après tout, elle pouvait lui apporter l'aide de son sérum lorsqu'il serait au point. Ce qui n'aurait su tarder.

- Je ne suis pas une vulgaire empoisonneuse, Rabbi Haller, et jamais je ne le deviendrai sans une très grave nécessité.

Elle leva la main pour arrêter Legion qui voulait argumenter. Elle poursuivit.

- Non Rabbi! Votre état n'es pas une très grave nécessité. Du moins elle ne l'est pas à mes yeux. Vous vous considérez comme une arme et vous oubliez que vous êtes avant tout un être humain.

Puis, un peu adoucie, elle ajouta :

- Ne croyez pas que j'ignore ce que vous pouvez éprouver. Ma mutation est elle aussi dégénérative. Bien sûr, vous me direz que mon pouvoir est autrement moins dangereux que le vôtre mais le problème de me savoir jour après jour transformée un peu plus en végétal me tracasse tout autant que vous. Cependant, j'ai décidé de me battre plutôt que de m'abandonner à une issue facile comme vous avec votre envie morbide. De plus, rien ne me prouve que votre histoire est vraie ni que vous utiliseriez le poison fourni uniquement contre vous.

Elle marqua un silence, mesurant la déception de Legion. Elle poursuivit alors son discours.

- Cependant, je ne peux pas non plus exclure la possibilité que vous soyez sincère. Auquel cas j'aimerais vous proposer une aide alternative.

Nouveau silence, Legion lève sur elle un regard intrigué. Elle poursuit :

- Vous ne l'ignorez sûrement pas mais autant vous le rappeler, je suis biochimiste de formation. Je travaille actuellement sur un sérum qui devrait permettre aux mutations dégénératives de se stabiliser afin d'offrir à certains mutants condamnés à disparaître ou à devenir un danger pour les autres et soi-même, la possibilité de vivre comme n'importe quel autre mutant. Ce que je vous propose, c'est de vous réserver une dose de ce sérum lorsqu'il sera au point et de vous l'administrer sans aucune contrepartie.

Elle se tut, laissant le mutant réfléchir à ce qui pourrait être une proposition intéressante pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David C. Haller
X-Men Oméga
avatar

Nombre de messages : 493
Age : 36
Autre(s) identité(s) : Légion / Jack Wayne / Cindy / Fanya

Pouvoirs : télépathie, télékinésie, pyrokinésie, téléportation

Age du perso : 28 ans
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: L'étoile de David... La fleur d'Esther... (PV David)   Mar 3 Jan 2012 - 19:30

Peu après mes explications, j’observais Cérès avec une mélange d’appréhension et d’impatience. Les premiers propos de la jeune mutante me firent prendre conscience de l’extrême bêtise dont je faisais preuve à l’instant. Le désespoir que je ressentais pouvait-il vraiment me pousser à proférer un tel souhait ? C’était indigne de ma personne et en total désaccord avec ma foi et les engagements que je m’étais décidé à suivre tout au long de mon existence. Le danger que je représentais était pourtant bien réel même si connus de seulement quelques privilégiés. Comment pouvait-elle prétendre que le danger n’était pas imminent et qu’il ne fallait pas trouver très vite une solution efficace.

Je m’apprêtais donc à rétorquer, mais au moment où j’ouvrais la bouche pour prononcer un mot, Cérès s’opposa à mon argumentation, me coupant immédiatement la parole. Je décidais donc de la laisser parler, ouvrant un nouveau débat sur la condition des mutants et les dangers qu’ils représentaient pour eux-mêmes et pour la population. Je me savais bien plus dangereux que la plupart des cas révélés à ce jour, et je connaissais le potentiel d’esprits parasites qui m’habitait. Un être humain annonçait-elle ? Je ne voyais en moi qu’une marionnette réduite en esclavage par la volonté de personnalités dérangées et dangereuses. Malgré cela, je ne trouvais pas la force de répliquer quoique ce soit. Cérès avait cette autorité naturelle qui faisait qu’on ne pouvait que la respecter.

Cérès avança quelques paroles sur sa propre mutation et les conséquences dégénératives qu’elle exerçait sur elle. Sa situation ne me semblait guère plus réjouissante que la mienne, elle pouvait craindre à tout moment de disparaître sous une écorce qui ne manquerait pas de lui hotter toute sa part d’humanité. Elle prétendait alors vouloir continuer à se battre jusqu’au bout et de jamais courber l’échine devant la mutation qu’elle subissait. Mais pouvait-elle seulement imaginer le nombre de défaites que moi-même j’avais subi. Les propos de ces personnes qui tentaient de m’aider à m’en sortir, qui me tendaient la main ne certifiant que mon calvaire en en me proposant une solution qui ne manquerait pas de me conduire tout droit vers une nouvelles défaites. Tout ceci me dégoutait à présent et m’exacerberait. Je ne pouvais plus supporter de vivre continuellement avec cette épée de Damoclès au-dessus de ma tête. Je me sentais si las que la seule chose que je désirais à présent était m’éteindre afin d’éviter de blesser les personnes autour de moi. Non je pourrais supporter le poids d’une nouvelle défaite sans trébucher dans un gouffre sans fond qui me mènerait ’à la folie.

Serrant mon casque de moto dans mes mains je me détournais de Cérès, restant sur son refus de m’aider. Je ne me sentais pourtant pas le droit de partir sans y ajouter quelques mots.


- Je vous prie de pardonner cet égarement ma chère. Vous avez parfaitement raison, se livrer à de tels actes de sacrifices est indignes de la part d’êtres civilisés. Je devrais sans doute me tourner vers une autre solution et poursuivre tout comme vous ce combat et acquérir votre formidable force de caractère pour aller de l’avant. Aussi je vous prie de pardonner cette intrusion de ma part et vous souhaite beaucoup de succès dans votre entreprise.

J’entendis alors Cérès me parler d’une solution alternatives que ces talents de biochimiste lui avaient permis de mettre au point. Elle m’en proposait de m’en administrer une dose une fois que son produit serait mis au point. Soudainement, je me mis à imaginer ce qu’aurait pu être ma vie si cette solution fonctionnait. Les paroles que j’avais prononcées tantôt pourraient ne pas être vaines si seulement cela pouvait fonctionner. Après tout, qu’avais-je réellement à perdre ? Je m’en retournais alors sur mes pas, quelques peu rassuré par ces paroles, impatient de pouvoir en connaître plus sur ces expériences.

- Je vous avoue Cérès que vous m’intriguer fortement. Pourriez-vous m’en dire plus sur ce sérum ? De quelle manière fonctionnerait-il ? Ne ferait-il effet que sur le physique ou également sur le psychique d’une personne ? Quels pourraient en être les effets secondaires ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cérès
Nouvel(le) Apprenti(e) de la Confrérie Gamma
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 39
Autre(s) identité(s) : Esther Ophraïm

Pouvoirs : Phytokinésie

Age du perso : 32 ans
Date d'inscription : 06/07/2011

MessageSujet: Re: L'étoile de David... La fleur d'Esther... (PV David)   Lun 30 Jan 2012 - 12:15

Comme elle s'y attendais, Cérès comprit que son sérum avait piqué la curiosité du rabbin. De fait, il se lança dans une série de questions rapides, déclamées d'une voix haletante et pleine d'espoir.

- Je vous avoue Cérès que vous m’intriguer fortement. Pourriez-vous m’en dire plus sur ce sérum ? De quelle manière fonctionnerait-il ? Ne ferait-il effet que sur le physique ou également sur le psychique d’une personne ? Quels pourraient en être les effets secondaires ?

Cérès fit une petite moue entendue et alla s'asseoir sur une grosse racine près du rabbin. Elle décida de lui répondre à demi-mots, afin qu'il n'ait que le strict minimum des informations nécessaires. Par exemple, citer qu'Ernest était la clef de voûte de son sérum aurait été une très grosse erreur.

- Vous comprendrez que je ne répondrai pas entièrement à vos questions Rabbi. Un bon joueur n'abbat jamais toutes ses cartes. Néanmoins, sachez que j'ai mis au point se sérum à l'aide d'un ami mutant qui a la particularité de pouvoir altérer le mutagène de ses confrères. Il m'a suffit de sélectionner un génome, de le stabiliser et de m'assurer que les effets en soient permanents.

Elle se crut cependant obligée de tempérer les espérances du rabbin.

- Je ne connais pas encore les capacités exactes de ce sérum car il a des effets uniques et constamment différents sur chacun puisqu'il est étroitement lié aux pouvoirs des autres. Disons pour faire simple qu'il stoppe l'évolution des pouvoirs, ce qui dans le cas d'une mutation dégénérative est un avantage... mais pour une mutation normale, ce n'est ni plus ni moins qu'une sorte de vaccin qui gèle définitivement les potentialités des pouvoirs de tout un chacun.

Elle marqua un petit silence tandis qu'elle réfléchissait, une main posée sous son menton.

- Je crois que dans votre cas ce sérum ne vous guérirait pas... ou du moins partiellement. Vous continuerez de subir les effets de votre pouvoir tel qu'il est actuellement. La seule chose que je peux vous garantir, c'est que votre pouvoir n'empirera pas. Malheureusement pour vous, vous devrez continuer à composer avec vos fantômes.

Après réflexion, Cérès s'en voulut de lui avoir parlé de son sérum. Il était clair que ce sérum ne lui apporterait pas de solution puisqu'il ne pouvait supprimer un pouvoir ou le faire régresser, simplement le geler. Elle attendit de voir ce que Legion allait lui répondre. Après tout, s'il ne s'en rendait pas compte, peut-être pourrait-elle y trouver son intérêt?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'étoile de David... La fleur d'Esther... (PV David)   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'étoile de David... La fleur d'Esther... (PV David)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men, le jeu de Rôle :: La Confrérie :: Les Alentours de la Confrérie :: Forêt-
Sauter vers: