AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Feux d’Arts [PV : Jubilation Lee]

Aller en bas 
AuteurMessage
Amy de Lauro
Nouvel(le) Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Nephilim

Pouvoirs : Photosynthèse (comprend Immunité à l'Ebouissement et Amélioration des Capacités Respiratoires) & Facteur Guérisseur

Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Feux d’Arts [PV : Jubilation Lee]   Mer 21 Déc 2011 - 20:30

Mercredi 7 Décembre – 10 : 00 A.M.
    Amy s’était levée plus tôt qu’à son habitude, car cela faisait maintenant cinq jours qu’elle était arrivé à l’Institut Xavier, ayant été accueillie par Jonathan Silvercloud, et elle n’avait pas utilisé ses dons pour autre chose que le côté esthétique de ses membranes nictitantes. Ainsi, elle avait décidé qu’en ce Mercredi matin, elle reprendrait son activité favorite : la contemplation du soleil. Elle avait donc quitté son dortoir avant les huit heures, prenant le temps de bien mémoriser le chemin qui menait de sa chambre jusqu’à son objectif : les toits.

    Amy n’avait pas véritablement d’idée concernant les règles d’accès à ce lieu, ni même si elle avait le droit de s'y rendre, cependant c’était l'endroit à la fois le plus tranquille et où elle serait le mieux positionnée pour regarder l’astre solaire.

    La jeune femme avait donc suivie le premier escalier venu pour monter autant d’étages que possible, avant d’en attraper un autre, pour finalement parvenir sous les combles. Faisant fi de la poussière remuée par son jeans et ses baskets, ainsi que des toiles d’araignées qui s’accrochaient à sa veste verte et à son t-shirt bleu sombre avec des rayures violettes horizontales, elle avança tant bien que mal vers l’un des velux qui parsemait la pièce. L’ouvrant avec peine de cause sa petite taille, Amy parvint à force d’efforts à se glisser par l’ouverture.

    Le toit n’était pas encore couvert de neige, et bien que l’arrivée tardive du voile blanc de l’hiver eut attristé quelque peu Amy, cette dernière en fut bien contente car ses déplacements sur la toiture de l’édifice en furent grandement facilités. Nephilim n’était pas gauche, mais n’était pas non-plus très sportive. Etant partisane du moindre effort, elle s’en tenait à ses objectifs, lesquels étaient intellectuels, pas physique. S’était de la psychologie dont elle voulait faire son avenir, mais cela ne l’avait pas empêchée d’acquérir de l’expérience dans l’escalade. Combien de fois lui avait-on sommée de descendre d’un quelconque perchoir ?

    Elle atteignit sans trop de difficulté le sommet du bâtiment, se perchant sur une arrête. Cela lui avait prit près d’une demi-heure, tant et si bien que le soleil était encore couché. Il ne faisait pas très chaud, mais cela ne dérangeait pas la jeune femme. Otant sa veste, elle dévoilant les deux déchirures qu’elle avait faite à son t-shirt, des années plutôt, au niveau des omoplates. Alors qu’elle la posait contre le toit, Amy s’assit sur le vêtement. Poussant ses genoux contre son torse, elle les enserra de ses bras, attendant l’arrivée de l’astre solaire.

    Il fallut un peu plus d’un quart d’heure pour que la boule iridescente n’apparaisse ; clignant des yeux, la mutante déploya ses membranes nictitantes, puis, un instant plus tard, ses deux petites ailes rouges, fibreuses et emplumées.
    L’air frai emplit ses poumons, passant par sa trachée comme par ses Ala-pulmos. C’était vivifiant.

    Voyant le monde en nuances de verts, elle en appréciait mieux les détails et les reflets de lumière ; c’était magnifique, mais rien n’était comparable à la beauté de l’étoile. Lorsque Michel-Ange avait dit « le soleil est l’ombre de Dieu », il n’avait sut à quel point sa déclaration était vraie : Plus qu’une gargantuesque boule de feu, l’astre semblait à un millier de feux d’artifice. Si Amy ne voyait que les nuances d'une couleur, elle parvenait à s’en imaginer des centaines.

    Alors que ses ailes bougeaient à la mesure de sa respiration, la jeune femme regarda l’œil du ciel s’élever dans celui-ci. Elle resta immobile, repliée sur elle-même, à regarder la course céleste progresser. Elle était heureuse, son visage juvénile marqué par le contentement alors que ses yeux se plissaient, laissant apparaitre de petites rides, que ses joues montaient et que les muscles de ses lèvres se dirigeaient vers ses yeux marron.
    Cependant, son visage comme ses ailes étaient invisibles du sol, et bien qu’Amy n’en eut pas conscience, elle était observée…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jubilee
X-Men Alpha
avatar

Nombre de messages : 342
Age : 25
Autre(s) identité(s) : Jubilation Lee, Jubilé, Jubes.

Pouvoirs : Génération et contrôle de plasma sous trois formes : Flux plasmique/ Rafale plasmique/ Plasmoïde pyrotechnique. Désintêgration moléculaire de la matière. Immunité envers ses pouvoirs. Indétectable en tant que mutante.

Age du perso : 23
Date d'inscription : 21/07/2011

MessageSujet: Re: Feux d’Arts [PV : Jubilation Lee]   Mer 21 Déc 2011 - 22:18

Ce matin était comme tous les matins, ou presque, levé à huit heure pour être à neuf heure au gymnase pour ma gym quotidienne. J'en ai pris l'habitude depuis quelque temps. Cela me force à me lever tôt pour ne pas rester au lit indéfiniment, cela me maintient en forme aussi, c'est important pour une X-women, et puis il y a moins de monde, moins d'élèves surtout... Au début c'est difficile, on est pas vraiment réveillée mais au bout de quelques semaines, on prend le rythme et on se réveille presque automatiquement, du moins pour moi c'est ce qui se passe. J'étais donc en basket blanche, short bleu et t-shirt jaune quand je sortis de ma chambre pour me diriger vers le gymnase. Je croisai quelques élèves dans les couloirs, mais je tenais ma réputation de « prof la plus cool de l'Institut ». Je ne fis donc aucunes remarques, ne demandant aucunes justifications de leur présence dans les couloirs. D'un côté parce que je m'en fichais pas mal, à leurs place, je n'aurais pas aimé que des profs «chiant » me demandent toujours ce que je faisait là, pourquoi j'y étais, pourquoi je n'étais pas dans ma chambre ; et de l'autre parce que j'avais horreur de tenir un rôle qui était à l'opposé de ma personnalité.

Une fois arrivé au gymnase, je commençai mon échauffement par quelques étirements, un petit footing autour de la salle et quelques autres exercices. Il faisait beau dehors et je m'en voulut soudainement de rester à l’intérieur alors que le pleine air m'appelait. Même si je redoutais qu'il fasse un peu froid, je ne pu m'empêcher d'aller continuer mon échauffement dehors, en courant un peu à l'air libre. C'est quelque chose que je n'aurais pas fait il y a quelques années, m'entraîner, courir et faire de la gym si tôt, mais avec les années et, je l’espère, avec la maturité, j'y ai pris goût. Cependant, le destin en voulu autrement et à peine j'avais fait quelques mètres que des élèves m’interpellèrent, visiblement, quelque chose d'important devait se produire, leur ton en était le signe. À moins que ce ne soit leurs essoufflement du fait qu'ils aient tenté de me rattraper.
    - Miss Lee ! Miss Lee !
    - Quoi ?
    - Y'a quelqu'un sur le toit, une élève je crois, on sait pas ce qu'elle fait mais j'crois bien qu'elle veut sauter.
    - Hein ? Une élève sur le toit, à cette heure ? Bon, rentrer à l'intérieur je m'en occupe, elle est où ?
    - Sur l'aile gauche, sur le toit.

C'était pas vraiment le moment pour se suicider, j'avais un footing et un entraînement à finir ! Mais bon, le devoir m'appelait encore une fois, c'est sûrement ça le métier d' X-women, sauver des élèves qui tente de se suicider...C'est quand même triste, pour deux chose à vrai dire : d'abord pour cet élève qui n'a apparemment plus de solution que la mort, qui n'a pas trouver le bonheur dans sa vie à tel point que son désespoir l'emporte. Et puis d'autre part parce que je n'étais bonne qu'à sauver ce genre de vie, alors que les pompiers peuvent s'en charger. J'ai été trompée sur la marchandise, je croyais que les X-mens sauvaient le monde, mais bon, c'est bien normal et le moment n'est pas très bien choisi pour plaisanter.

Je me mis donc à courir, un peu plus vite que pour mon footing rassurez-vous. Et vraisemblablement, j'allais avoir droit à ma gym ce matin. Une séance d'escalade ça vous dit ? Me rendant au pied du mur menant au toit sur lequel la fameuse suicidaire ou le fameux suicidaire, a été vu. À vrai dire, je ne vois pas comment on peut être certains de l'identité de la personne à contre jour et à cette distance mais bon, l'élève qui m'avait avertie possédait peut-être une vue surhumaine... M'aidant de la gouttière je grimpais alors de très belle manière sur le mur. Les rebords des fenêtres me permettaient de me reposer alors que j'apercevais à un étage des élèves qui m'observaient l'air étonné. Je ne mis pas très longtemps à atteindre mon but, quelques instants, dix secondes ? Dix minutes ? Je ne savais pas vraiment, j'observais à ce moment précis l'élève qui était assis sur le rebord du toit, le dos au soleil, calme. Elle était assis sur une veste verte, elle portait un T-shirt bleu et d'étrange ailes sortaient de son dos. Pour tout vous dire ses ailes était loin d'être laides, plutôt belle même.
    - Eh ben alors ? Tu veux t'envoler au 7ème ciel il paraît ? C'est pas dans cette position que tu vas pouvoir y arriver en tout cas... Plus sérieusement qu'est ce que tu fabriques ici, c'est un endroit dangereux et déconseillé si on tiens à sa vie.

Je m'assis à côté d'elle, récupérant de mon ascension. Et profitant de la vue magnifique que je ne soupçonnais pas à cette endroit. On voyait très bien le jardin, le parc et la verdure éclairée par les rayons du soleil encore jeune de la journée était très jolie.

_________________

Mi name is Jubilee !
► Sarah Jaffe ~ Clementine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Nouvel(le) Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Nephilim

Pouvoirs : Photosynthèse (comprend Immunité à l'Ebouissement et Amélioration des Capacités Respiratoires) & Facteur Guérisseur

Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Feux d’Arts [PV : Jubilation Lee]   Mer 21 Déc 2011 - 23:18

    - Eh ben alors ? Tu veux t'envoler au 7ème ciel il paraît ? C'est pas dans cette position que tu vas pouvoir y arriver en tout cas... Plus sérieusement qu'est ce que tu fabriques ici, c'est un endroit dangereux et déconseillé si on tient à sa vie.

    Amy sursauta ; elle ne s’était pas attendue à ce que quelqu’un vint la trouver ici, et encore moins qu’il n’arrive pas par le même chemin qu’elle. De plus, elle avait tellement été absorbée par sa contemplation du soleil qu’elle n’avait d’yeux pour rien d’autre.
    Cependant, avant qu’Amy n’eut le temps de se lever ou simplement de tourner la tête, l’autre vint s’assoir à côté d’elle. Amy tourna ses yeux d’émeraudes vers celle qui lui avait parlée. Elle était plus petite qu’Amy, avec des cheveux mi-long d’un vert si foncé qu’il devait correspondre au noir, des yeux en amande également sombres ainsi qu’un nez petit avec une arête fine et droite et avec un petit bout rond et presque retroussé et des lèvres douces. Vêtue d’un short et d’un t-shirt dont Amy identifiait les nuances comme du bleu et du jaune, l’autre était une jeune personne qui ne devait pas être son ainée de beaucoup d’années.

    Amy manifestait tous les signes de surprise à l’exception de ceux oculaires : ses sourcils étaient levés, et sa bouche légèrement ouverte formait un discret « o ». Comme toute véritable expression de surprise, elle durant moins d’une seconde, bien qu’elle fût plutôt marquée, soutenue qu’elle était par les deux petites ailes qui sursautèrent de concert. Amy resta interdite quelques instants, tandis que l’autre jeune femme contemplait la vue.

    - Je vous demande pardon ? Demanda-t-elle après un instant d’hésitation, la perplexité de son regard cachée par ses membranes nictitantes. Je n’ai pas bien comprit le sens de votre question, que voudrai-je aller faire au Ciel de Saturne ?

    Réfléchissant à la vas-vite concernant les expressions anglaises, elle chercha ce que pouvait bien vouloir signifié « s’envoler au Septième Ciel ». Pour elle, le 7eme Ciel était le ciel de Saturne, tel que décrit par Dante Alighieri dans La Divine Comédie, et elle ne voyait pas en quoi son action se rapportait à ce passage du Paradis.
    A mesure qu’elle cogitait, explorant les probables significations de la parole, la seconde partie de la phrase l’éclaira un peu.

    - C’est interdit de monter ici ? C’est plutôt compliqué, certes, mais on a une belle vue.

    Amy aurait pensée que, puisqu’il y avait visiblement des mutants aux pouvoirs variés, les toits seraient accessibles à certains d’entre eux, certains hybrides ou volants ayant la capacité d’y accéder sans risque. Par ailleurs, l’autre élève y avait elle-même grimpée, et en passant par l’extérieur à ce qu’il semblait. Cependant, l’autre semblait venue la chercher, un minimum d’explication s’imposait donc.

    - Je suis venue ici pour regarder le soleil, avoua-t-elle, ne sachant ce que l’autre en penserait. Et ne vous en faites pas, j’ai déjà grimpé sur d’autres toits là où j’étais avant.

    Amy laissa s’écouler un temps alors qu’elle attendait une réponse. Elle ne s’était pas encore présentée que déjà les questions habituelles se pressaient dans son esprit. Qui était cette compagne d’escalade ? Quel était son don ?

    - Je m’appelle Amy de Lauro, déclara-t-elle après un moment, prenant bien soin de prononcer « Dé Laouro » pour son nom, ayant une sainte horreur de la prononciation anglophone qu’elle avait put entendre lors du traitement de son dossier durant les jours précédents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jubilee
X-Men Alpha
avatar

Nombre de messages : 342
Age : 25
Autre(s) identité(s) : Jubilation Lee, Jubilé, Jubes.

Pouvoirs : Génération et contrôle de plasma sous trois formes : Flux plasmique/ Rafale plasmique/ Plasmoïde pyrotechnique. Désintêgration moléculaire de la matière. Immunité envers ses pouvoirs. Indétectable en tant que mutante.

Age du perso : 23
Date d'inscription : 21/07/2011

MessageSujet: Re: Feux d’Arts [PV : Jubilation Lee]   Jeu 22 Déc 2011 - 11:27

Cette étrange jeune fille devait être nouvelle, je ne l'avais jamais vue en tout cas et je peux vous dire que des ailes comme ça, on en rencontre pas souvent et c'est le genre de détails que vous retenez. C'était des sortes d'ailes d'oiseau rouges, plutôt petite. Elle devait avoir seulement quelques années de moins que moi, bien qu'elle ne paraissait pas non plus avoir dix-huit ans. Elle avait des cheveux brun, mais ses yeux étaient vert émeraude. Je ne suis pas vraiment observatrice alors je ne m’attardais pas sur elle plus longtemps. Non pas que je m'en fichais, mais plutôt que dans ce monde de mutant, je sais très bien que l'apparence importe peu et que seul les paroles et les actes sont vraiment importants. La preuve, je suis la première à avoir un look plutôt hors-norme mais lorsque l'on me côtoie plus personnellement je peux être très amicale et courtoise, si la situation l’exige. C'est un exemple parmi tant d'autres, mais pour moi c'est important.
    - On a cru, en te voyant ici, que tu voulais te suicider, mais de toute évidence ce n'est pas le cas. Tu m'as l'air nouvelle ici, je me trompe ?

Elle parlait dans un langage très soutenu qui dénotait le fait que ce ne soit pas sa langue natale. Mais n'étant pas très forte pour ce qui est de reconnaître les accents, j'abandonnai l'idée de lui demander ses origines, pour l'instant en tout cas. Mes hypothèses sur le fait qu'elle soit nouvelle se vérifièrent lorsqu'elle demanda innocemment si c'était interdit ou non de monter ici. Ce qui semblait être du bon sens. Monter sur les toits sans qu'il y ait d'accès adéquat indique vraisemblablement que ce lieu n'est pas fait pour accueillir des personnes. Outre les risques de chute, il y avait également les risques d'endommager la toiture qui est plutôt fragile. Les tuiles et la charpente ne sont pas conçues réellement pour soutenir de lourde charge et une simple brèche peut laisser pénétrer l'eau à l'intérieur. Les raisons étaient donc nombreuses d’interdire l'accès au toit, même si certains mutant capable de se téléporter ou de voler pouvait y aller sans difficultés...
    - Bah c'est à dire, que pour plusieurs raison de sécurité il est préférable d'aller autre part pour prendre l'air, tu ne crois pas ? Si tu venais à chuter, ou bien si des tuiles glissaient sous tes appuis... Les raisons sont nombreuses. En plus, y'a pas vraiment d'accès prévu pour y accéder, cela devrait être assez dissuasif pour y faire une promenade. Mais à part ça, c'est vrai qu'on a une vue magnifique, surtout ce matin. Pourquoi ne pas aller sur la terrasse ou dans le parc si ton souhait était simplement de prendre l'air ?

Elle se disait assez forte et expérimentés pour grimper sur des toits, chose qui était vrai jusqu'au jour ou la chute vous rappelle les dur loi de Newton et de la gravité. Je ne suis pas vraiment bien placé pour parler de précautions, étant moi même friand d'adrénaline, mais j'avais tout de même un rôle à jouer en tant que professeur, et ce serait mal vue que d'encourager un élève à risquer sa vie en lui disant qu'il peut monter sur les toits si son expérience est suffisante. Cela serait mal vue aussi de ne pas la décourager et la prévenir des dangers. C'est vrai que moi aussi j'avais pris des risques en grimpant la haut, j'aurais pu appeler des professeurs capable de voler ou de se téléporter pour ramener la jeune fille présumée suicidaire sur le plancher des vaches. Warren, Diablo, il y en avait beaucoup capable de faire se genre de chose. Mais pourtant, j'ai pris ces risques, pressé par l'urgence et protégée par mon expérience d'athlète gymnaste, tout comme cette fille.
    - Tu sais, on est souvent très sûr de soit à ton âge et au miens aussi, mais il faut tout de même être conscient du danger et y être préparé.
    - Miss Lee ! Tout va bien ?
    - Oui, oui, ça va, merci les gars, retourner ou vous devez normalement être maintenant ! Vous n'avez pas cours ?
    - Si, on y va...

Les deux élève qui m'avaient avertis étaient venus voir si tout allait bien, ce qui était un bon reflex de leur part. La jeune fille fit par la suite les présentations, et je me rendis compte que j'avais manqué à mes devoirs de professeurs poli et courtois. Elle s'appelait Amy de Lauro, c'était un joli prénom, Amy.
    - Enchanté, moi c'est Jubilation Lee, mais appel moi Jubilee. malgré ma petite taille, je suis professeur ici et puisque tu as l'air d'aimer l'escalade, je te propose qu'on descende de ce toit avant qu'ils nous arrives des ennuis... Par où es-tu monté toi ?

Je lui sourit pour paraître amicale, chose que j'étais en tout temps avec les élèves. Et puisqu’elle aimait l'escalade, je l'inviterais sûrement à une petite séance dans le gymnase car il y a un mur d'escalade artificiel...

_________________

Mi name is Jubilee !
► Sarah Jaffe ~ Clementine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Nouvel(le) Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Nephilim

Pouvoirs : Photosynthèse (comprend Immunité à l'Ebouissement et Amélioration des Capacités Respiratoires) & Facteur Guérisseur

Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Feux d’Arts [PV : Jubilation Lee]   Jeu 22 Déc 2011 - 13:14

    - On a cru, en te voyant ici, que tu voulais te suicider, mais de toute évidence ce n'est pas le cas. Tu m'as l'air nouvelle ici, je me trompe ?

    Se suicider ?! Mais quel horreur ! En même temps, songea Amy, elle était dans un endroit des plus classiques pour mettre fin à ses jours. Faisant rapidement la relation entre le suicide et l’expression employée précédemment, elle n’en comprit pas véritablement le lien, puisque les suicidés étaient, du moins chez les chrétiens, sensé aller en enfer.

    - Bah c'est à dire, que pour plusieurs raisons de sécurité il est préférable d'aller autre part pour prendre l'air, tu ne crois pas ? Si tu venais à chuter, ou bien si des tuiles glissaient sous tes appuis... Les raisons sont nombreuses. En plus, y'a pas vraiment d'accès prévu pour y accéder, cela devrait être assez dissuasif pour y faire une promenade. Mais à part ça, c'est vrai qu'on a une vue magnifique, surtout ce matin. Pourquoi ne pas aller sur la terrasse ou dans le parc si ton souhait était simplement de prendre l'air ?

    Les raisons de laisser les toitures tranquilles étaient les mêmes partout, pensa Amy, et cela ne l’avait jamais vraiment dissuadée de tenter ses ascensions. Si elle préférait généralement ne pas attirer l’attention, il y avait certaines choses où elle manifestait un entêtement des plus remarquables. L’autre avait peut-être raison, pourquoi ne pas aller sur la terrasse ou dans le parc ? Amy aimait être seule durant la photosynthèse, et c’était le seul et unique moment où elle n’en souffrait pas. Elle se laissait aller à simplement contempler le soleil, dont la présence occultait tout le reste. Ses pensées s’immobilisaient et ainsi, le temps, l’espace et jusqu’à son être semblaient perdre tout importance.

    - Tu sais, on est souvent très sûr de soit à ton âge et au miens aussi, mais il faut tout de même être conscient du danger et y être préparé, dit l’autre jeune femme, avant de répondre à un élève qui l’interpelait du sol, l’appelant Miss Lee, ce qu’Amy s’empressa de noter. Enchanté, moi c'est Jubilation Lee, mais appel moi Jubilee. Malgré ma petite taille, je suis professeur ici et puisque tu as l'air d'aimer l'escalade, je te propose qu'on descende de ce toit avant qu'il nous arrive des ennuis... Par où es-tu monté toi ?

    Jubilée, c’était plutôt sympathique, festif même. En tout cas, cela collait parfaitement avec l’aspect du professeur décontracté que donnait mademoiselle Lee. Elle sourit, Amy lui rendant à son tour un sourire bien plus timide.

    - Je suis arrivée il y a cinq jours, déclara-t-elle, et je n’ai pas encore bien prise mes marques. Le règlement comme la superficie me sont encore assez étrangers. Je suis montée jusqu’ici par les combles, mais mon but n’était pas de prendre l’air : je suis venue voir le soleil.

    Pour illustrer ses propos, Amy tourna son regard vers l’astre du jour, le regardant directement alors qu’il se reflétait sur les sortes d’émeraudes qui lui tenaient lieu d’yeux.

    - Il se lève plutôt tard en cette saison, et le seul moyen de le contempler dès l’aurore est de trouver un point surélevé reprit-elle. Je n’ai cependant pas l’intention de causer des problèmes ; je me trouverais un autre endroit.

    Se levant doucement, Amy replia ses ailes, lesquelles disparurent dans la peau de son dos. Soulevant sa veste, elle la tapota délicatement avant de s’en revêtir. Enfin, elle cligna des yeux, et ses membranes nictitantes se retroussèrent, révélant des pupilles marron illuminées d’intensité. Amy eut un regard pour Jubilee avant de se diriger vers le velux, quelques pas en contrebas.
    S’y glissant sans trop de peine, elle atterrit à nouveau dans les combles poussiéreux.
    Amy dégagea la place puis se retourna pour attendre Jubilation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jubilee
X-Men Alpha
avatar

Nombre de messages : 342
Age : 25
Autre(s) identité(s) : Jubilation Lee, Jubilé, Jubes.

Pouvoirs : Génération et contrôle de plasma sous trois formes : Flux plasmique/ Rafale plasmique/ Plasmoïde pyrotechnique. Désintêgration moléculaire de la matière. Immunité envers ses pouvoirs. Indétectable en tant que mutante.

Age du perso : 23
Date d'inscription : 21/07/2011

MessageSujet: Re: Feux d’Arts [PV : Jubilation Lee]   Jeu 22 Déc 2011 - 17:01

Regarder le soleil, en voilà une drôle d'idée. C'est aussi quelque chose de déconseillé si on veut pouvoir garder une bonne acuité visuelle toute sa vie. Les rayons solaires sont connus pour être nocifs si on s'y expose sans précautions. « Sans précautions » c'était l’impression que me renvoyait la jeune Amy. À moins que je ne connaisse pas réellement le fin mot de l'histoire car je pense sincèrement qu'elle a toute ses raisons pour se lever si tôt et venir contempler le soleil en montant sur le toit. Mais à part le suicide, je ne voyais pas vraiment de motif valables pour faire une tel chose. Même être fan des astres ne suffisait pas à mon goût. En tout cas, j'avais bel et bien raison, elle était nouvelle, raison de plus pour souligner mon incroyable perspicacité. Oui, bon je sais, c'était facile, mais quand même. Il fallait maintenant que j'en sache plus sur cette nécessité qu'à la jeune Amy de devoir « regarder le soleil ».
    - Tu dis que tu viens contempler le soleil, c'est juste par passion ou c'est un besoin ? Je veux dire, je veux pas te chasser, surtout si c'est vital pour toi...

Je m'étais arrêter devant le velux, accroupie, regardant à l'intérieur des combles Amy qui m'attendait. C'était intelligent de passer par là, et beaucoup moins dangereux que mon chemin que je venais d’emprunter quelques minutes auparavant. Apparemment, il lui fallait des endroits en hauteur pour pouvoir profiter pleinement du soleil. Je remarquai par la même occasion le désordre qu'il y avait dans ces combles. Je n'y était jamais allé, mais visiblement, peu de personnes non plus. C'est vrai que l'Institut renferme beaucoup d'endroits improbables : du laboratoire, au toit, il y a des multitudes d'endroits que je ne connais pas et dont je n'ai pas vraiment fais la découverte. Les élèves aiment bien raconter des légendes sur des gnomes verts hantant le châteaux du Professeur Xavier.
    - À part ça, tu as été accueilli ici ? Tu as du recevoir un tas de papier, un emplois du temps et tout, non ?

Je sautais agilement à l’intérieur des combles me rendant compte de ma petite taille même face à Amy qui ne me paraissait pas très grande. Enfin, rassurez-vous, j'ai eu le temps de m'y habituer et de m'y faire une raison. Loin de moi l'idée d'avoir des complexes avec ma taille. D'ailleurs je n'ai pas de complexe du tout en y pensant, même pas quelque chose qui me fait honte. C'est sûrement du au fait que je sois en tout temps complètement non soucieuse de mon look et de mon apparence et que je m'accepte comme je suis réellement. Bien entendu, ce genre de remarque fonctionne lorsque vous n'êtes pas un mutant immonde, dont l'apparence est repoussante. Ce n'était pas le cas d'Amy, non, mais il arrive que même à l'institut, certaines personnes aient du mal à s’intégrer de part leurs mutations. C'est quelques chose qu'il faut combattre, bien entendu, mais c'est un processus long.

Le fait que je ne connaisse pas vraiment cet endroit me forçait à suivre Amy pour y sortir ce qui m'arrangeais car étant plus grande, c'est elle qui récoltait le plus de toiles d'araignées. Oui je sais, ce n'est pas très sympathique, mais c'est quand même bien de sa faute si on en est arrivé là non ? Quelle idée de venir sur le toit ! Plaisanterie à part, je ne suis pas très friand des toiles d’araignées et des petites bêtes en générale, comme beaucoup de fille en faite, quoique certaines les aimes plutôt bien. Je compris alors pourquoi il serait difficile de combattre les préjugés sur l'apparence, car c'est très profondément ancré dans notre éducation de la même manière que l'arachnophobie est très présente dans l'éducation des petites filles.

    - Si tu veux faire de l'escalade, y'a un mur artificielle dans le gymnase, je me propose pour faire ton premier entraînement en temps que futures X-womens, à moins que tu ne préfères retourner voir le soleil, je ne te force à rien.

Sachez que je ne force jamais personne, c'est une de mes nombreuses qualités, même si je serais vexé qu'on me refuse certaines chose sans justifications sérieuse. Je suis en quelque sortes restée une petite fille capricieuse même si je le répète, je ne force jamais personnes, enfin, presque...

_________________

Mi name is Jubilee !
► Sarah Jaffe ~ Clementine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Nouvel(le) Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Nephilim

Pouvoirs : Photosynthèse (comprend Immunité à l'Ebouissement et Amélioration des Capacités Respiratoires) & Facteur Guérisseur

Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Feux d’Arts [PV : Jubilation Lee]   Jeu 22 Déc 2011 - 18:24

    - Tu dis que tu viens contempler le soleil, c'est juste par passion ou c'est un besoin ? Je veux dire, je veux pas te chasser, surtout si c'est vital pour toi... commença Jubilee, mais Amy était déjà retournée vers l’intérieur. Accroupie à l’extérieur du velux, Jubilation poursuivit : À part ça, tu as été accueilli ici ? Tu as du recevoir un tas de papier, un emploi du temps et tout, non ?

    Sautant avec une maîtrise dénotant une grande agilité, Miss Lee rejoignit Amy dans les combles. Alors qu’elles commençaient à se diriger vers la sortie du lieu, Amy passa devant. Il n’y avait qu’à suivre les traces qu’elle avait déjà faites dans la poussière et les toiles d’araignées pour retrouver le chemin.

    - Je n’ai pas un besoin vital d’absorber la lumière pour survivre, néanmoins ma régénération et l’autotrophie de mon organisme en dépendent. Après, je peux toujours me nourrir normalement, déclara la mutante gamma, une main devant la bouche pour éviter d’avaler poussière et toile d’araignée. C’est monsieur Silvercloud qui m’a accueillit et inscrite, mais sinon comme je suis là pour des études de psychologie, j’attends de rencontrer monsieur Xavier pour savoir s’il peut me prendre pour élève. Je n’ai ni emploi du temps ni papier administratif pour l’instant.

    Amy n’avait pas peur des araignées, car à l’instar d’elle et de la majorité des mutants, ces petites bêtes avaient toujours été mal comprises. La jeune femme avait presque du regret à l’idée de détruire ce que les arachnides avaient construis, et ce durant leur sommeil, mais elle devait bien avancer.

    - Si tu veux faire de l'escalade, y'a un mur artificielle dans le gymnase, je me propose pour faire ton premier entraînement en temps que futures X-women, à moins que tu ne préfères retourner voir le soleil, je ne te force à rien.

    Amy se retourna à la proposition de Jubilee ; elle n’avait rien contre l’escalade, mais était une fainéante confirmée. Elle n’avait escaladé le toit que parce que cela lui permettait d’accéder plus facilement au soleil. Le fait que Jubilee lui parla de futur X-woman l’interloqua plus que tout. Elle pouvait véritablement devenir une X-woman ? L’équipe des X-men n’était-elle pas une élite composée de mutants aux pouvoirs extraordinaire ? Amy ne voyait pas en quoi elle aurait put avoir la moindre chance ou même le potentiel de rejoindre l’équipe. Elle ne savait pas non-plus si elle en avait l’envie, car elle était avant tout pacifique, et même si se battre pour des idéaux louables était une bonne chose, Amy de Lauro n’aimait pas la violence, ni même l’idée de violence. Cependant, avant qu’elle n’ait put faire la moindre remarque, Amy se cogna la tête dans une poutre. Marcher à reculons dans des combles n’était pas la meilleure idée qu’elle ait eut. Baissant la tête de un petit couinement, elle porta sa main droite au point d’impact. Il n’y avait rien d’autre qu’une bosse et un rappel nerveux qu’elle devait faire attention.

    - En faite, je suis pas vraiment sure que le sport soit fait pour moi. Je n’ai grimpé sur le toit que pour les rayons du soleil et, s’arrêtant, Amy dévisagea un instant le visage de Jubilation. Il lui sembla voir passer une micro-expression fugace, et la jeune femme ne parvint à l’identifier. Toujours était-il que le signe en était plutôt clair : un contentement aurait été plus marqué qu’un mécontentement. et vous croyez vraiment que je sois capable d’être une future X-woman ? Je suis pas des plus douées, et mes capacités ne sont pas vraiment intéressantes. J’étudie la psychologie pour parer à un défaut de timidité et… et j’aime pas la violence. Sauver le monde et affronter des dangers, je n’en suis pas capable… Je…

    La réplique de Jubilee avait prise Amy complètement au dépourvue, tant et si bien que la jeune femme se demanda un instant si ce n’était pas plutôt le coup sur la tête qui lui avait fait mal comprendre l’information. Toujours était-il qu’Amy devait conduire le professeur Lee jusqu’à la sortie des combles, et que ce n’était ni en discutant ni en se stressant toute seule qu’elle y parviendrait. Elle reprit la marche avec une moue déconfite face à la panique qu’elle éprouvait face à l’idée que les X-men recrutent et qu’elle soit une recrue potentielle. Alors que son esprit fonctionnait plus vite grâce à l’adrénaline créée après le stimulus du coup sur la tête, Amy remarqua que Jubilation avait ajoutée à la fin de sa phrase « je ne te force à rien » ; une manière inconsciente de se déresponsabiliser face à une envie que l'on ne jugeait pas correcte, un peu comme l'histoire du "je crois" face à une information que l'on estime douteuse et dont l'on ne veut pas des conséquence que sa véracité ou non pourraient entrainer. Arrivant à la porte qui mènerait au sommet des escaliers de l’Institut, Amy reprit la parole, bien qu’elle ne fut plus aussi assurée que jusque là.

    - Je veux bien venir à l’escalade, si vous promettez de m’en dire un peu plus sur vous et les X-men. Les médias sont assez contradictoires à leur sujet, et j’aimerai savoir de quoi il en retourne vraiment. Enfin, il faudrait que j’aille déjeuner : ma photosynthèse n’est pas complète, terminant sa phrase en baissant les yeux, Amy attendit le verdict de Jubilee.

    Elles étaient arrivées devant la porte qui menait aux escaliers et aux couloirs de l’Institut, porte fermée mais pas verrouillée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jubilee
X-Men Alpha
avatar

Nombre de messages : 342
Age : 25
Autre(s) identité(s) : Jubilation Lee, Jubilé, Jubes.

Pouvoirs : Génération et contrôle de plasma sous trois formes : Flux plasmique/ Rafale plasmique/ Plasmoïde pyrotechnique. Désintêgration moléculaire de la matière. Immunité envers ses pouvoirs. Indétectable en tant que mutante.

Age du perso : 23
Date d'inscription : 21/07/2011

MessageSujet: Re: Feux d’Arts [PV : Jubilation Lee]   Ven 23 Déc 2011 - 10:20

La régénération, voilà donc le pouvoir de la jeune mutante. C'était avec un besoin certes non-vital mais qui lui permettait de renforcer son pouvoir qu'Amy était venu voir le soleil. Décidément, la mutation fait des choses tellement diverses et incroyables que l'on pourrait douter que la seule force de la nature y soit pour quelque chose. Je ne suis pas croyante, même si je l'étais comme toutes les petites fille que l'on emmène à la messe le dimanche mais il y a des moments, des rares moments de philosophie qui m'envahissent et ou je me pose des questions existentielles, est-ce une bonne chose, je ne sais pas mais je crois que ça ne peut pas faire de mal. Elle fut accueillit par Forge mais apparemment, elle était là uniquement pour des études de psychologie. C'est étrange, c'est une école d'accord, mais avant tout pour aider les élèves à maîtriser leurs pouvoirs tout en leur fournissant une instruction reconnue par l'État, venir ici uniquement pour étudier et étudier un domaine très précis qui plus est est assez étrange. Bien que je ne m'y connaisse pas vraiment en matière de cursus scolaire, j'aurais plus vu cet élève dans une université par exemple... À moins que le problème soit que les universités refusent désormais les mutants ? Je ne me suis jamais posé la question et cela m'inquiète beaucoup, la tournure que prenne les choses. Tout cela finira mal, c'est certains.
    - Tu n'aimes pas la violence ? C'est une bonne chose que d'être pacifiste. Moi même je le suis très profondément. Mais il faut toute fois pas que ce pacifisme soit de la lâcheté ou de la peur. La vie est un éternel combat, moi je rêve d'un monde ou la violence n'existerais pas, mais cette douce utopie n'est qu'un rêve et il faut en être conscient. La niaiserie ne mène à rien, crois moi, je l'ai été et je le suis sans doute encore beaucoup... Il faut parfois se battre, car on a plus le chois, se battre pour le bien ne veut pas dire tuer forcément. Je te donne un exemple : Tu croise dans la rue, une dame âgée qui se fait violenter par un homme de quarante ans, un peu trop alcoolisé. Tu n'auras aucun moyen de le raisonner, la seule manière de sauver la vie de la vieille dame, c'est de lui porter secours. Tu peux appeler la police, mais le temps qu'elle arrive ne garantit en rien la vie de cette mamie. Que ferais-tu dans ce cas ? Tu demanderais peut-être de l'aide au passant, mais tout le monde s'en fiche, au mieux, quelque jeunes s’arrêteront pour prendre une vidéo et la mettre sur Youtube... Tu vois, il y a des centaines de cas ou le pacifisme extrême est dangereux et même punis par la lois pour « non assistance à personne en danger ».

Ce discours ne vous parait-il pas étonnant venant de moi, venant de la petite Jubilee qui, quand elle était petite, rêvait que tout le monde puisse pouvoir un jour lancer des feux d'artifices pour stopper les guerres et les massacres. Oui, je sais, j'ai grandi depuis, mais je crois bien que j'ai aussi perdu un peu de ma niaiserie, un peu, juste un peu...
    - Tu possèdes un pouvoir Amy, tu es une mutante, cette école pourra t'apprendre à le maîtriser. Tu n'a pas idée quelle potentielle renferme chaque pouvoir, il faut parfois plus d'une vie entière pour le maîtriser complètement, même avec de l'entraînement. Et de l'entraînement, on peut t'en donner, pour apprendre à aider les autres de quelques manières que ce soit grâce à ton pouvoir. C'est un processus long et éprouvant, mais un élève expérimentes peut parfaitement devenir membre des X-mens s'il a montrer de par ses actions et ses entraînement qu'il en était capable.

C'est vrai que c'est difficile mais cela ne peut qu’apporter à notre expérience du monde. Mon exemple est flagrant, que serais-je sans les X-mens ? Serais-je encore dans ce centre commerciale à faire des numéros grotesque et à fuir fasse aux hommes engagé par les magasins pour me chasser. Je ne sais pas, mais ce qui est sur, c'est que les X-mens sont une vrai famille et ils ont donnés un sens à ma vie, il n'y a aucun doute. Mais ranger vos mouchoirs et sécher vos larmes je vous en pris.
    – Ahah, mais tu sais, si tu ne veux pas venir, je ne vais pas te forcer hein, par contre, je peux répondre à toutes tes questions dans la limite de mes compétences, sans que tu es besoin de faire quelque chose en retour. Mais tu as raison, allons déjeuner un peu, je t'emmène au réfectoire, je t'y laisserais, j'ai un entraînement de gym quotidien à finir, si tu as besoin de moi pour n'importe quoi ou si tu souhaite des renseignements, n'hésite pas, ma petite Amy.

Et oui, avec toutes ces histoires, je m'étais refroidies et je devais reprendre mon entraînement depuis le début. Mais cela ne me gênais pas, c'était ma principale activité de la journée et j'ai tout mon temps.

_________________

Mi name is Jubilee !
► Sarah Jaffe ~ Clementine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Nouvel(le) Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Nephilim

Pouvoirs : Photosynthèse (comprend Immunité à l'Ebouissement et Amélioration des Capacités Respiratoires) & Facteur Guérisseur

Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Feux d’Arts [PV : Jubilation Lee]   Ven 23 Déc 2011 - 11:27

    Jubilee expliqua son point de vue sur l’âpreté de la vie en s’appuyant sur des exemples possiblement vécus, et pour la majorité de son discours, Amy n’aurait put lui donner tord. Dans son cas, elle ne savait pas si le pacifisme était une manière de se soustraire à la réalité ou tout simplement de la peur. Concernant ses dons, la mutante n’avait pas l’impression qu’ils puissent s’utiliser : ils étaient une réaction naturelle, une simple amélioration de son organisme qui fonctionnait à l’instar de ses autres organes ; seuls. Autre point sur lequel Jubilation avait entièrement raison : Amy n’avait pas la moindre idée du potentiel renfermé par ses cellules. Avec la rapidité de croissance de ses ailes, elle s’imaginait un jour pouvoir voler ; chose peu probable à cause de la densité de son squelette. Les humains n’étaient pas faits pour voler. Cependant, si son facteur guérisseur évoluait dans les mêmes proportions que ses ailes, cela soulevait nombre de questions : jusqu’à quel âge pourrait-elle vivre ? Finirait-elle par régénérer si vite que blessures et douleurs lui deviendrait étrangères ? Tant de choses qui l’effrayait et dont elle n’osait parler. Il y avait surement des mutants pour qui la vie ou la maîtrise de leurs pouvoirs étaient bien plus difficile qu’elle, car elle ses mutations pouvaient se dissimuler, et le fonctionnement ne requérait nul contrôle.

    Amy avait analysée les paroles de Jubilee simultanément à leur prononciation, ses émotions concernant ses pouvoirs et leurs développements, ainsi que la violence du monde étant apparues clairement sur son visage. Pour les premières, la jeune femme avait éprouvée une légère peur, tandis que pour la seconde, la violence n’avait engendrée que de la tristesse.

    Ne sachant si la X-woman réagirait aux expressions d’Amy, cette dernière décida de changer de sujet, ouvrant la porte devant-elles. Elle n’avait pas comprit le principe du « allons déjeuner un peu, je t’emmène au réfectoire, je t’y laisserai ». Pour elle, c’était assez contradictoire.
    Sortant des combles pour avancer dans l’escalier, Amy reprit la parole :

    - Je ne vous suis pas pour votre entrainement de gym quotidien, mais je veux bien expérimenter l’escalade : puisque les toits sont interdits, faudra bien que je me trouve un autre perchoir, ponctuant sa phrase d’un petit sourire gêné, elle s’attendait presque à une réprobation de la part du professeur.

    Etant au dernier étage et, si ses souvenirs et son sens de l’orientation étaient exacte (autant elle faisait confiance aux premiers, autant le second était aussi précis qu’une boussole ayant perdu le nord), le réfectoire était au rez-de-chaussée de cette même aile, elles pourraient discuter un moment avant d’y arriver, pour peu que Jubilee ne marche pas à une cadence forcée.

    - Vous êtes professeur de quoi, Jubilee ? demanda Amy alors qu’elle regardait droit devant elle, évitant le regard de la professeure par timidité. Ce n’était pas véritablement la première question qui la gênait, mais plutôt celles qui suivaient, poussées par la curiosité. Et si c’est pas indiscret, c’est quoi votre don ?

    Amy avait encore du mal à parler de don comme de mutation, car cela était encore relativement tatou pour elle. C’était de la sphère du privé, mais c’était à la fois la chose qui l’intéressait le plus. Pour pouvoir avoir une estime de soi, on devait constamment se comparer aux personnes que l’on côtoyait. Généralement, cela se résumait à quelques critères physiques comme la taille ou la beauté, ou moraux comme le courage ou la bienveillance ; cependant, pour Amy, les pouvoirs mutants étaient parmi les critères essentiels à l’estime de soi, car ils étaient bien plus diversifié à son goût que l’apparence ne pourrait jamais l’être.

    - Si j’ai bien saisit le principe de ma mutation, j’ai divers organes supplémentaires qui permettent une photosynthèse, et lorsqu’elle est utilisée suffisamment souvent, un facteur guérisseur, utilisant l’habituel principe de confiance réciproque, Amy poursuivit : cependant, je sais que mon facteur comme mes ailes-poumons grandissent vite, et je dois avouer que cela me fait peur. Dans les contes, certains Nephilim pouvaient avoir des ailes mesurant jusqu’à dix ou onze mètres chacune. J’ai peur de perdre mon humanité physiquement à cause de mes ailes et moralement à cause de la régénération ; car c’est la douleur qui engendre la peur, et la peur qui fait de l’être humain un humain. Sans cet instinct de survie, qui sait ce que des êtres déjà si violent pourraient accomplir… Amy se tu, en ayant bien plus révélé que ce qu’elle aurait souhaitée. Cette peur était déraisonnable, elle était toujours parvenu à s’en convaincre ; Elle était comme elle était, cela ne servait à rien de remettre en cause cette base. Cependant, si elle ne parvenait effectivement pas à avoir idée de comment pourrait évoluer sa mutation, cela donnait une nouvelle perspective à cette peur. Cela allait être encore un échange à sens unique, songea-t-elle alors que Jubilee s’apprêtait à répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jubilee
X-Men Alpha
avatar

Nombre de messages : 342
Age : 25
Autre(s) identité(s) : Jubilation Lee, Jubilé, Jubes.

Pouvoirs : Génération et contrôle de plasma sous trois formes : Flux plasmique/ Rafale plasmique/ Plasmoïde pyrotechnique. Désintêgration moléculaire de la matière. Immunité envers ses pouvoirs. Indétectable en tant que mutante.

Age du perso : 23
Date d'inscription : 21/07/2011

MessageSujet: Re: Feux d’Arts [PV : Jubilation Lee]   Ven 23 Déc 2011 - 15:14

Mon don, c'était le plus beau des cadeaux à mes yeux. Magnifique, utile et redoutable, à ne pas mettre entre toutes les mains, c'est sur. Mes feux d'artifices sont toujours plus colorés les uns que les autres. J'en suis encore fasciné malgré toutes les années qui me sépare de leur toutes premières utilisations. Je me souviendrais toujours de la première fois où je les ais utilisés. Une nuit meurtrière, c'était assez horrible et j'en ai encore des frissons en y repensant. Je me suis juré depuis de plus jamais tuer quiconque, ce que j'ai fait. J'ai tenu ma promesse malgré les nombreuses missions que j'ai faites, j'ai sauvé des vies aussi, pas autant que certains collègue mais un peu quand même. Voilà encore une preuve de mon pacifisme, malgré le nombre d'ennemis que j'ai mis à terre.
    - Je suis professeur en gymnastique principalement. Je fais aussi des entraînements en salle des dangers pour les élèves X-mens et quand Wolverine n'est pas là, je prend en charge une partie de ses élèves pour les entraînements de self-défense. Enfin tu l'auras compris c'est plutôt vaste et porté sur le sport et les combats. Il m'arrive aussi de former des élèves pour les aider à maîtriser leurs pouvoirs quand ces derniers sont proches des miens. Mon don ? voilà ce que c'est.

Je fis apparaître des petites boules de plasma multicolores que je fit tournoyer autour d'Amy. Elles crépitaient, des petites étincelles inoffensives en sortaient ce que je trouvait magnifique. Puis, d'un petit geste du doigt, je les envoya un peu plus loin pour les faire exploser sous forme de jolis feux d'artifices. Les escaliers s'illuminèrent alors. J'avais pris soin de rendre mes plasmoïdes, car c'est comme cela que les scientifiques les appels, inoffensif. En effet, mon immunité envers mes pouvoirs me rendait invulnérable à leurs effet et pire encore, mes plasmoïdes m’attirait follement, comme la flamme d'un pyromane. Cependant, les nombreux entraînement que j'ai suivi m'ont aidé à maîtriser cela, c'est encore un avantage de cet Institut.
    - C'est ça mon don. Et tu n'es pas du tout indiscrète, je ne trouve pas ça tabou du tout de parler de ses pouvoirs entre mutants. En fait, je peux créer des feux d'artifices de différentes couleur et de différente taille et je peux les utiliser pour différentes chose. Je suis une petite pyrotechnicienne si tu préfère. Tiens, suis-moi le réfectoire est par là-bas.

Amy m'expliqua ensuite le principe de son propre pouvoir, apparemment, son organisme fonctionnait comme une plante et cela lui permettait de régénérer peut-être plus vite que la normale, je ne savais pas vraiment. Chose étrange, elle semblait avoir peur de ses pouvoirs, or, quand c'est le cas et ça l'est toujours au début, c'est une preuve que l'on ne les connais pas et qu'on ne les maîtrise pas.
    - Il ne fat pas avoir peur de tes pouvoirs, il faut juste que tu apprennes à les connaître en les acceptant, c'est difficile mais nécessaire. Comprendre son corps, avec ou sans pouvoirs, c'est quelques chose d'essentiel pour se connaître soi-même. Tu sais ce que l'on dit, tu m'as l'air très intelligente : Men sano in corpore sano. C'est pour ça qu'il est essentiel de faire du sport, pour notre bien de l'esprit. Et puis saches aussi que nous sommes tous fait pour le sport, il faut juste trouver le bon sport, le bon prof pour avoir la motivation nécessaire. Mais... Heu... je suis pas en train de dire que je suis le bon prof, je suis trop modeste pour ça, Ahah.

Oui, des fois je ris nerveusement, mais ne vous en faites pas, j’essaie de me soigner tant bien que mal. Malgré tout je ne comprends pas vraiment les personnes qui n'aiment pas le sport, c'est tellement plaisant. Mais après tout, les goûts et les couleurs, c'est tellement différents.

_________________

Mi name is Jubilee !
► Sarah Jaffe ~ Clementine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Nouvel(le) Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Nephilim

Pouvoirs : Photosynthèse (comprend Immunité à l'Ebouissement et Amélioration des Capacités Respiratoires) & Facteur Guérisseur

Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Feux d’Arts [PV : Jubilation Lee]   Ven 23 Déc 2011 - 17:21

    Expliquant qu’elle était prof de gym, chose qui n’étonna guère Amy aux vues de la tenue et des visibles compétences que Jubillee possédait dans ce domaine, la X-woman parla de Salle des Dangers, de cours de self-défense et d’un certain Wolverine. Amy déglutit à l’idée d’une salle des dangers, sachant d’ores et déjà qu’elle éviterait l’endroit ; elle n’avait pas non entendue parler de Wolverine, car pour elle, c’était un animal appelé Carcajou ou glouton, une sorte de petit ours. Elle n’osa cependant faire de remarque, car elle portait bien le nom d’une créature de la mythologie chrétienne.

    Jubilee présenta ensuite son don, créant de petites boules multicolores qu’elle fit tournoyer autour de Nephilim. Amy s’arrêta pour les regarder, transit de surprise. Les boules flottaient et crépitaient, des soleils à l’état plasmique, et l’émerveillement d’Amy devant elles était celui d’un jeune enfant devant les lumières d’une fête foraine. Déployant ses membranes nictitantes d’un clignement de paupière, Amy fut encore plus émerveillée par les petites étoiles. Elle eut cependant du regret à ce que les petites boules de lumières ne soient suffisantes pour nourrir sa photosynthèse. Cela restait cependant un don aussi magnifique qu’exceptionnel, et aux yeux de la jeune femme, le plus beau de tous. Créer de petites étoiles…

    Amy n’eut le temps de rêvasser d’avantage, Jubilee projetant droit devant avant de les faire exploser en de petits feux d’artifices. Nephilim eut un instant de regret à la disparition des petits soleils, puis la X-woman lui expliqua qu’elle était, selon ses propres mots, une petite pyrotechnicienne.

    - Je ne pense pas que petit soit le terme approprié pour l’art que vous pratiquez. Vous me rappelez Sól, la personnification du soleil dans la mythologie scandinave. Cela vous gène si je vous surnomme ainsi ?

    - Il ne fat pas avoir peur de tes pouvoirs, il faut juste que tu apprennes à les connaître en les acceptant, c'est difficile mais nécessaire. Comprendre son corps, avec ou sans pouvoirs, c'est quelques chose d'essentiel pour se connaître soi-même. Tu sais ce que l'on dit, tu m'as l'air très intelligente : Men sano in corpore sano. C'est pour ça qu'il est essentiel de faire du sport, pour notre bien de l'esprit. Et puis saches aussi que nous sommes tous fait pour le sport, il faut juste trouver le bon sport, le bon prof pour avoir la motivation nécessaire. Mais... Heu... je suis pas en train de dire que je suis le bon prof, je suis trop modeste pour ça, Ahah.

    Jubilee partie d’un rire nerveux qui effraya quelque peu Amy, qui ne savait pas si c’était naturel, dû à une gêne ou simplement fait exprès. Elle attendit cependant que le fou rire soit dissipé pour reprendre la parole.

    - Je n’ai pas peur de mes pouvoirs actuels, se défendit-elle sans grande conviction. J’ai peur de ce qu’ils pourraient devenir, ou bien faire de moi. Il ne sert à rien de les refuser, je suis comme je suis et ils font parties intégrantes de moi. C’est même une chance pour moi de les avoir, car j’ai ainsi put contempler l’ombre de Dieu et y ai vu un spectacle à nulle équivalence. Vos petites étoiles me le rappel, mais elles ne sont que des maquettes, des miniatures, qui si elles restent merveilleuses, sont incomparables avec lui. Je n’ai jamais su dire si ce qui poussait les autres à nous en vouloir était la peur ou l’envie. Je suis comme je suis et n’aimerais pas être autrement, cependant, comme la plupart des gens, j’ai peur de l’inconnu. J’ai peur de ce que je pourrai devenir. Mais je pense que cette peur est bonne : car craindre une chose permet généralement d’y échapper, ou au moins d’y être préparé. Et, au risque d’entrer en désaccord avec vous, s’il faut comprendre le corps, je préfère la compréhension de l’esprit. C’est pour cela que je vais vers la psycho.

    Amy eut un sourire, la compréhension du corps et de l’esprit ainsi que leurs interactions était une prise de tête qu’elle s’attendait à travailler dans ses études. Un corps malade entrainait une décrépitude de l’esprit, tandis qu’une volonté de fer pouvait maintenir un corps en vie ; victoire de l’esprit sur la matière ou de la matière sur l’esprit ? En effet, cela pouvait être retourné : la décrépitude de l’esprit diminuait alors les défenses immunitaires et permettait la maladie tandis que c’était le fait que le corps soit conscient qu’il pouvait survivre qui permettait à la volonté de tenir bon.

    - De la philosophie, conclue Amy, s’apercevant à ce moment là qu’elle n’avait, non pas comme elle l’avait cru, réfléchit dans ses pensées, mais énoncées ses réflexions à voix haute.

    Se tournant vers Jubilee en passant une main derrière la tête en signe de gène, Amy déclara qu’il lui arrivait parfois de penser à voix haute ; rien de bien grave. Elle acceptait cependant d’essayer l’escalade au côté de Jubilee, pour apprendre à mieux comprendre son corps. Elle avait cependant besoin de s’hydrater, et le réfectoire ne devait plus être loin. Amy suivit son professeur de la matinée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jubilee
X-Men Alpha
avatar

Nombre de messages : 342
Age : 25
Autre(s) identité(s) : Jubilation Lee, Jubilé, Jubes.

Pouvoirs : Génération et contrôle de plasma sous trois formes : Flux plasmique/ Rafale plasmique/ Plasmoïde pyrotechnique. Désintêgration moléculaire de la matière. Immunité envers ses pouvoirs. Indétectable en tant que mutante.

Age du perso : 23
Date d'inscription : 21/07/2011

MessageSujet: Re: Feux d’Arts [PV : Jubilation Lee]   Ven 23 Déc 2011 - 21:22

Sol ? C'était bizarre comme nom, ça me fait penser à du poisson. En fait, je n'aimais pas du tout, c'était clair. Mais je n'allais pas non-plus lui dire de cette manière, je ne suis pas si méchante que ça.
    - Quoi ? Sol ? Heu... Ahah, bah je sais pas je préfère Jubilee, à moins que ce soit parce que j'y suis habituée. Mais ça fait pas un peu poisson ? Enfin, tu me diras, je suis habitué des nom un peu nul. Certains disent que c'est original ou « mignon » mais c'est pour pas dire « nul »...

Après avoir descendu les escaliers, nous nous retrouvâmes dans les couloirs, croisant quelques élèves, je prit le rôle de guide pour mener Amy jusqu'au réfectoire afin qu'elle puisse manger un peu, chose qu'elle voulait faire. On pris alors les escaliers principaux, passant devant le hall pour s'y rendre. Pendant ce temps, la discussion ne s'était pas interrompu, mais je dois vous avouer que je trouvais Amy un peu bizarre dans ces propos. En fait, sur ce moment, elle me parut carrément illuminée, parlant de chose plus ou moins décousue bien que rejoignant une trame de fond. Enfin, ce qui ne me plaisait pas vraiment, c'était comment elle qualifiait mes feux d'artifices. Mis à part le fait que je ne comprenais pas le rapport avec le soleil, je ne pouvait tolérer, façon de parler, qu'on les insulte de maquettes.
    - Eh oh, c'est pas des maquettes mes feux d'artifices, nan mais !

Je lui fit un sourit, pour la rassurer quand à mon faux énervement. Je ne suis pas très bonne actrice, je dois l'avouer, mais j'aime bien faire des farces en profitant de mon autorité naturelle et légitime de professeur pour faire croire aux élèves que je leurs en veut. Le problème, c'est qu’apparemment, rien ne s’arrangeait pour la pauvre Amy, en effet, après avoir fait ce qui s’apparentait à de la réflexion philosophique, elle m'avoua qui lui arrivait souvent de penser à voix haute ce qu'elle venait de faire sans doute.
    - Tu es sûr que ce n'est pas le coup que tu as prit dans les comble qui t'as sonné ? Tu m'as l'air bizarre, non ?

Elle me dit par la suite qu'elle voulait bien venir faire de l'escalade avec moi, chose qui me fit plaisir, c'est toujours sympa de la compagnie pour faire du sport. Surtout que sur le mur artificielle du gymnase, il y avait aucun risque de se blesser avec les tapis en dessous. L'escalade n'est pas mon sport favori mais c'est une bonne manière d’appliquer la souplesse et la dynamique musculaire gagnée grâce à la gymnastique. Et puis cela fait travailler tout le corps et même l'esprit, on acquiert de l'équilibre et notre esprit s’entraîne à trouver les bonnes prises. Ce n'est donc pas mon sport préféré, qui reste le roller, mais c'est un très bon sport, riche et complet.
    - Voilà, nous y sommes, c'est le réfectoire, tu y trouveras ce que tu veux en cuisine, je vais au gymnase, tu sais où c'est ? Je t'y attends.


[HJ : C'est pas terrible désolé... Si tu veux vraiment faire cet « entraînement » on peut le continuer ici où dans un autre topic...]

_________________

Mi name is Jubilee !
► Sarah Jaffe ~ Clementine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Nouvel(le) Elève X-Men Gamma
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 24
Autre(s) identité(s) : Nephilim

Pouvoirs : Photosynthèse (comprend Immunité à l'Ebouissement et Amélioration des Capacités Respiratoires) & Facteur Guérisseur

Age du perso : 18 ans
Date d'inscription : 05/11/2011

MessageSujet: Re: Feux d’Arts [PV : Jubilation Lee]   Ven 23 Déc 2011 - 23:05

    Amy sourit ; il était vrai que Sól n’était pas des plus inspiré mais les noms des divinités scandinaves étaient, pour la plupart des occidentaux, assez étranges. Ce n’était pas très grave, Amy ne pouvait trouver de surnom à tout le monde. Elle devrait apprendre à donner sa confiance sans utiliser de l’appropriation, chose courante chez les personnes timides.

    - Désolé pour la mauvaise inspiration, s’excusa Amy, gênée. La plupart des surnoms que l’on nous donne peuvent être qualifié de sobriquet, soit parce qu’ils sont, comme vous dites, nul, soit parce que l’on ne les apprécie pas. Personnellement, Nephilim me convient très bien, mais je ne pourrais jamais discréditer mon autre surnom : Girasole. Sa veut dire tournesol en italien, et il m’a été donné parce que je suis capable de passer des heures à contempler le soleil.

    Jubilee fit par la suite semblant de s’insurger contre le qualificatif qu’avait employé Amy pour ses feux d’artifices, souriant pour indiquer qu’il n’en était rien. Nephilim l’avait bien vu, car la X-woman n’avait eut aucune expression de véritable colère sur le visage : ni de sourcils froncé, ni de regard agressif, ni de lèvres serrées, ni de ride du lion. Cependant, l’analyse faciale était quelque chose qu’elle faisait naturellement et auquel elle n’avait jamais été formée, donc il était fort probable qu’elle commette nombre d’erreurs à la fois dans la perception et l’exploitation des données.
    Jubilee continua en interrogeant sur le fait qu’Amy fut peut-être sonnée par le coup qu’elle avait prit sur la tête.

    - Non, je crois que sa va, déclara la jeune femme en dévisageant Jubilation de son regard émeraude. Clignant des paupières pour rétracter ses membranes nictitantes, elle continua de regarder Jubilee à mesure qu’elles marchaient. Aucune poutre à l’horizon. Vous dites cela car je pense à haute voix ? C’est l’une des difficultés lorsque l’on tente de penser en une langue étrangère : c’est plus facile de ne pas perdre le fils lorsque l’on entend ses propres paroles. Cependant, si ça vous gêne, je veillerai à ne pas recommencer.

    Jubilee parue contente qu’Amy ait acceptée sa proposition : yeux plissés, muscles des lèvres légèrement dirigés vers les yeux, joues remontées. Parfois, Amy se demandait comment elle aurait fait sans cette capacité génétique mais bien humaine de détecter les micro-expressions, car elle lui permettait de se rassurer et d’outrepasser dans une certaine mesure sa timidité : elle ne ressassait pas les moments précédents pour savoir comment avait réagit l’autre.

    - Voilà, nous y sommes, c'est le réfectoire, tu y trouveras ce que tu veux en cuisine, je vais au gymnase, tu sais où c'est ? Je t'y attends.

    - Monsieur Silvercloud me l’avait montré, mais il m’a bien fallut cinq jours pour parvenir à retrouver du premier coup mon dortoir. J’essayera juste de me pas être trop en retard, déclara Amy. Et pour vos feux d’artifices, ils sont magnifiques, c’est juste que de mon point de vue, se sont des maquettes d’étoiles. Il n’y a rien de péjoratif là dedans. D’habitude je regarde le soleil…

    S’arrêtant avant de s’enfoncer encore plus sur l’histoire des feux d’artifices, Amy se demanda s’il n’aurait pas mieux valu qu’elle suive Jubilee jusqu’au gymnase. Si ses estimations étaient correctes, Nephilim avait passé près d’une heure et quart sur le toit, et si elle accédait à de l’eau, elle ne devrait avoir besoin de se restaurer avant le déjeuné. Cependant, si la professeure avait prévue un quelconque footing ou équivalent pour s’échauffer, mieux valait qu’Amy ne soit pas là car, elle en était certaine, elle aurait plus été un poids qu’autre chose.
    Amy se dirigea donc vers la cuisine, non sans avoir attendue que Jubilee parte pour le gymnase. Ouvrant le réfrigérateur, elle s’empara de la première bouteille d’eau venue, la vidant d’un trait. Amy ne savait pas si son estomac secondaire allait avoir le temps de faire le tri avec les un litre cinq qu’elle venait de lui envoyer, mais elle stressait à l’idée d’arriver une fois de plus en retard à un rendez-vous donné par un professeur. Remplissant à nouveau la bouteille au robinet, Nephilim prit la direction de la sortie de la cuisine.

    Il lui fallait maintenant retrouver le gymnase…
RP TERMINE pour Amy

Suite sur le lien suivant : Feux d’Arts, Gymnastique et Escalade
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Feux d’Arts [PV : Jubilation Lee]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Feux d’Arts [PV : Jubilation Lee]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men, le jeu de Rôle :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: